Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Les Portes de la Moria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Portes de la Moria   Dim 30 Avr 2006 - 19:15

Assis sur sa calèche, guidant le poney le long de la montagne, Kahlïm arriva devant l'entrée de la Moria. Il y trouva une armée entassée, dont les armures étaient frappées de l'emblème de Khazad-Dûm, mais aussi d'Erebor. Il se trouvait également des mercenaires, et Kahlïm y reconnut là l'intervention de Hatori Hanzok sans aucun doute possible. Il quitta sa calèche d'un bond, et s'avanca afin d'être vu de tous. Il se trouvait sur un tas de boue solide, surélevé par rapport aux autres. D'une voix forte, il dit :

Moi, Kahlïm, seigneur de Belegost, vient à Khazad-Dûm, la Demeure des Nains, afin de rencontrer le régent. Mais il me semble que je vais devoir attendre, vu la foule qui attend devant les portes... Je viens sans armée, et ma hache est restée avec mon poney. Qu'on me mène devant le régent, ou je jure sur mon honneur que je vous tuerais tous, un par un et les mains nues...

Un grand brouhaha s'éleva jusqu'au ciel, perçant la tranquilité des nuages. Son annonce avait produit ce qu'il attendait d'eux, et Kahlïm en était satisfait. D'un regard, il défiait quiconque de donner réalité à ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Dim 30 Avr 2006 - 22:02

Un lourd silence planait. Les indigènes n'avaient pas réagi aux paroles de Kalhîm pour la simple raison qu'ils ne comprenaient pas sa langue.
Quand aux autres, il ne ressortaient pas des problèmes de Hanzok.
Celui ci se trouvait en haut d'une tourelle lorsque le roi de Belegost avait répandu ces paroles courageuses au travers de la vallée.
Mais le courage etait quelque chose que Hanzok ignorait pour la simple raison qu'il ne connaissait pas la peur. En effet, la vaillance et autre qualité du même genre sont des choses qui n'existent que si la peur aussi est chose réelle.
Le silence s'était fait. Hanzok descendait de sa position durant cet instant de calme en suspens. Il glissa le long du flanc d'herbe grasse puis il parvint aux basses palissades. Hanzok était suivi de Ozincourt son porte glaive qui marchait dans ses pas. Là les indiens se tournèrent vers leur berger, leur visages soumis mais plein d'attente et de respect. Il formaèrent peu à peu une allée par laquelle Hatori parvint devant le roi étranger.



-Dans ce cas je serais le premier à mourir. Je suis Hatori Hanzok, archiforgeron de Kazad dûm. Vous m'avez accueillis récemment en votre royaume, mais j'ai deviné dans vos paroles que déjà se dessinait en votre coeur de sombre projets. Il semble que je ne me soit pas trompé...
Mais peu importe. Je suis là à votre appel, et c'est pour vous tuer que je sortirai ma lame de mon fourreau.


Disant cela, Ozincourt s'était rapproché et avait tendu vers son maitre la poignée de sa formidable épée. Le forgeron la dégaina dans un sifflement étrange. Même immobile un cri aigu jaillissait de son fil tranchant et bleuté. Le serviteur se recula. Hanzok fit face à son protagoniste. Il abaissa la visière de son casque sculpté, puis dans un dernier mouvement il décrocha un bouclier rond et ovale, d'une largeur d'homme, qu'il fit rouler sur son épaule, conglant les plaques de métal de son armure de métal vermeille.
Enfin il se tenait en garde face au roi. Le bouclier accroché à son puissant bras de forgeron, il baissa sa garde et s'inclina devant son adversaire. Il attendait que Kalhîm réponde à ses paroles et agisse en conséquence. Quelques mètres les séparaient mais chacun des deux duellistes pouvait lire la résolution dans le regard de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 9:59

Kahlïm vit arriver Hatori Hanzok et prit le temps de l'observer attentivement avant de lui répondre.
Il parlait d'une voix forte, et prenait plaisir à défier du regard la foule amassée aux portes de la Moria. Cela lui conférait un sentiment de puissance, chose qui ne lui déplaisait pas. Pourtant, il n'était pas là pour le plaisir, mais car il était investi d'une mission sacrée.


Ainsi soit-il, seigneur Hanzok. Nous nous battrons jusqu'à la mort de l'un de nous deux. Le soleil se lèvera rouge demain, rouge de votre sang !

Il siffla longuement, et l'on put entendre un bruit de sabot approcher. Le poney, qui était resté caché derrière un talus, se dirigea vers son maître. D'une sacoche de cuir accroché à son dos, Kahlïm en sortit sa hache. Bien que légèrement rouillée, elle resplendissait au soleil, et était belle à voir. Les meilleurs forgerons de la cité de Belegost la lui avait offert lors de son couronnement, gravant sur le manche les initiales de leur Roi. Le Roi sortit de l'autre ouverture de la sacoche un casque imposant, ainsi qu'un bouclier dont la taille paraissait ridicule. Il tappa amicalement son animal, qui s'en alla se cacher à nouveau. Le seigneur de Belegost se tourna vers son adversaire, et s'inclina légèrement à son tour.

J'ose espérer que vous ne voyez guère d'inconvénient au fait que je n'ai pas d'épée. Je me battrai comme nos ancêtres forgerons se sont battus, si vous le voulez bien.

Il fit deux pas en avant, et désormais plus que deux mètres le séparaient l'un de l'autre. Posant son casque sur la tête, il esquissa un dernier sourire sur ses lèvres, qui ne furent bientôt plus visibles. Il arma son bouclier sur le bras gauche, et tenait fermement sa hache de l'autre bras.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 18:50

Hanzok eu un mouvement de recul pour se mettre en garde. Il respira intensément l'air des montagnes et leva ses armes. Son bouclier rond couvrait une grande partie de sa silouhette lorsqu'il se courbait, l'épée en arrière prêt à riposter.
Les passe d'arme commencèrent. Les lames virevoltaient dans un tintement étrange car issu de deux armes différentes. La longue lame de l'archiforgeron fendait l'air et parvenait sur son adversaire avec une grande force. C'était le privilège de tous les possésseurs d'une lame de Hatori Hanzok: manier à une seule main, une épée longue de plus d'un mètre et demi. Cela paraissait impossible, mais Hanzok l'avait fait. Et désormais ses lames étaient une légende.
D'un brusque revers, le forgeron heurta le bouclier de l'autre combattant. celui ci se fendit et éclata en une dizaine de morceaux qui virevoltèrent dans l'espace. Mais le roi n'en fut pas géner pour autant empoignant sa hache à deux mains ce qui rendut ses attaques plus rapides.
Le silence qui régnait sur la montagne n'était brisé que par les enchainements de parades et de riposte des duellistes. Tous contemplaient l'affrontement du roi et du forgeron. De temps à autre ils se séparaient d'une initiative commune, pour souffler un instant. Alors la plaine paraissait immobile, calme et figée. Puis le tintement reprenait plus rapides qu'auparavant.
Mais Hanzok parut lentement dominer son adversaire. Ses armes étaient de qualité supérieur à celle de Kalhîm. De plus il avait combattut mainte fois ces derniers temps, et avait acquerrit une endurance peu commune; Son dernier duel contre le roi de Harad avait confirmé ses capacités. Le roi lui manquait d'entrainement en combat réel et peu à peu était gagné par la fatigue.
Hanzok porta une attaque fulgurante avec son bouclier, balayant l'air d'un mouvement horizontale en direction du visage de Kalhîm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 19:27

La bataille lui sembla interminable, et le Roi de Belegost se fatiguait de plus en plus, rendant ses attaques plus lentes et moins puissantes que celles de Hanzok. Son bouclier brisé, il portait sa hache à deux mains, ce qui lui permit de tenir tête encore longtemps à son adversaire.
Durant un instant, il crut que son ennemi avait baissé sa garde, et projeta de toutes ses forces sa hache dans le bas des côtes, mais son mouvement fut arrêté par le coup qu'il reçut de plein fouet. La hache tomba au sol, et Kahlïm également. Il se releva avec peine et ne put que se mettre à quatres pattes, trop essouflé, et de dos par rapport à Hanzok. Son corps, d'abord tremblotant sous les grandes bouffées d'air qu'il faisait, s'immobilisa soudainement.


J'ai voulu respecter ta volonté, ô Aulë. Je l'ai fait, je suis venu jusqu'à Khazad-Dûm. J'ai voulu imposer comme tu m'as dit d'imposer ta loi, mais je n'ai pas pu... Je n'ai pas pu ! Pourquoi ?

Sur ces mots, il frappa du poing par terre, et une unique larme coula le long de sa joue, et tomba sur sa main. Brusquement, il se retourna, mais la douleur qui l'assaillit le cloua au sol. Avec la plus grande peine, il retira son casque. Il grimacait de douleur, et transpirait également à grosses gouttes.

Hatori Hanzok, que savez-vous de moi ? Que savez-vous de la raison pour laquelle je suis ici, seul, sans armée ?

Son regard était étrange, égnimatique. Kahlïm avait même des difficultés à articuler sa bouche, les lèvres fendues par l'attaque de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 21:23

Les yeux de Hanzok le fixèrent au plus profond de son âme. Il y avait quelque chose qu'il ne comprenait pas, qu'il ne parvenait pas à saisir, mais il ne devait pas douter pour autant.
Il avança d'un pas assuré vers le roi tombé à terre. Celui ci était en piteux état. Une position humiliante pour un roi. Ses paroles jetèrent un trouble. Mais le forgeron décida de les ignorer.


-Ce que je sais c'est que tu as trahis ton peuple et ta race. Ta malchance t'a conduit à moi et désormais tu affronte ton destin. Ne ferme pas les yeux devant lui.


Il leva son épée s'apprètant à frapper là tête de son adversaire.

-Maintenant roi de Belegost, si tu as quelques histoires à nous raconter ou un message à adresser aux tiens, fais le vite avant que les Valars te rappellent des terres du milieu!

Hanzok était prêt à décapiter Kalhîm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 21:37

Le visage de Kahlïm se figea dans une expression d'étonnement, de béatitude devant les paroles de celui qui allait le tuer. Il resta quelques temps à bégayer, puis parvint enfin à articuler normalement.

Trahi ? Mon peuple ? Ma race ? Sur quoi te bases-tu donc pour affirmer ces propos incohérents ?!

Chaque petite peau de son visage, chaque goutte de sang perlant de ses lèvres ne reflétait que sa rage et son incompréhension.

Ne comprends-tu donc pas ? Je suis investi d'une mission sacrée, les Valars ne peuvent me rappeller des terres du milieu puisqu'ils m'y ont envoyé pour accomplir cette mission !

Il regarda autour de lui, et ne vit que des visages fermés. Les indigènes le regardaient de haut, les nains semblaient indignés de lui. Il comprit alors les paroles de Hanzok, et roula vers lui des yeux effarés. Le Roi de Belegost secoua violemment sa tête, et parvint à reprendre un peu de ses esprits.

Hatori Hanzok, pensez-vous donc que je sois venu ici pour conquérir Khazad-Dûm ? Me croyez-vous donc aussi faibles que les Hommes, torturé des mêmes folies expensiatrices ?! Vous vous trompez, archiforgeron, vous vous trompez lourdement.

Bien que Hanzok profite de sa position de supériorité pour tutoyer Kahlïm, ce dernier gardait un certain respect pour lui par le vouvoiement.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 21:55

Hanzok baissa son épée mais n'en demeura pas moins sur ses gardes. Il releva son casque ouvragé sur son crâne laissant apparaître son visage buriné et sa barbe pleine de méches mélées par des anneaux. Il avait un regard noble, sans haine ni sentiments violents, juste résolu face aux faits que le forgeron avait traversés et traverserai encore.
Face à ces paroles douloureuses il avait retrouvé son respect.


-J'ai lu dans vos paroles la tentation et la cupidité. Et en conséquences vous alliez payer votre témérité. Mais je ne ferais justice que lorsque tout sera vérité à nos yeux.


Il s'était adressé à ses troupes.

-A présent expliquez nous les raisons de votre venue en Kazad Dûm. Parlez par les valars et n'essayez pas de nous mener sur les voies du mensonge: nous n'y mettrions pas les pieds. Que vos paroles résonnent de vérité ou bien la mort scellera toute cette sombre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Lun 1 Mai 2006 - 22:14

Kahlïm ferma les yeux pendant un instant, respirant l'essence même de la terre, puisant l'énergie pour parler dans les roches. Il réouvrit finalement les yeux, et une étrange lueur les éclairait faiblement.

Je parle ainsi au nom d'Aulë le Forgeron, le Créateur. Nul ne peut ignorer ses dires, car quiconque le ferait serait châtié sévèrement par la puissance de Mahal le Valar.

Lentement, il balaya la foule du regard, avant de le reporter sur Hanzok. Sa bouche s'articulait amplement, comme si les mots nécessitaient un grand espace pour sortir et être entendus de chacun.

Une nuit, Il est venu à moi, et m'a murmuré ses projets. Il m'a fait part de sa déception vis-à-vis des derniers évènements dans la Demeure des Naugrims, et m'a ordonné d'agir. Je l'ai fait, et voici la raison de ma venue ici, à Khazad-Dûm. Je suis ici pour montrer la voie du salut à vous, naugrims, je suis ici pour installer sur le trône de votre belle cité un véritable Roi, et renverser ce régent usurpateur. Ce Roi, ce n'est pas moi, je vous le dis.

Il arrêta de parler, et fixa Hanzok dans les yeux, cherchant ce qu'il cachait au plus profond de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Mar 2 Mai 2006 - 10:45

Le forgeron plongea son regard dans les cimes violettes des montagnes. Ses yeux étaient perdus sur ces pics abruptes, ce roc terrible à laquelle chaque nain ratachait son existence et d'où naissait leurs âmes obscures.
il compris qu'il avait fait erreur au sujet des intentions du roi. C'était cela qu'il n'avait su saisir dans le regard de Kalhîm, une étrange mélancolie porteuse d'un fardeau et d'un secret lourd de sens.
Il lacha son bouclier, comme terrassé par une force profonde, abbattu sous le poids des mots. Dans un dernier effort il planta son épée dans le roc le plus proche. Le bruit que l'épée fit en fendant la roche fut étouffé par le gémissement d'une brise de montagne qui se levait dans la fraîcheur du soir.
Il s'assit brusquement, penchée vers la vallée.

Tout demeuré figé, sans bruit. Les nains et les barbares aux allures de bronze retenaient leur souffle, soucieux de ne pas briser l'athmosphère légère et plaine de quiétude qui avait gagné le lieu.
Hanzok murmurait ces mots pour lui:


-Il est étrange que les mots puissent autant agir sur nos coeurs et conscience. C'est une étrange fatalité que les êtres de ces terres, malgré leur endurcissement puissent encore être vaicus seulement par le pouvoir de la parole. Je me croyais parcenu au bout du monde, mais je ne suis qu'une âme perdu, illuminé par l'irridécence de sa propre parole. Je me suis égaré le long d'un étrange évangile, écrit à chaque instant de ma vie, et désormais ma voie s'est perdu, comme insignifiante dans l'espace de ces monts qui couvre nos corps déséchés.


Il releva la tête et s'adressa à Kalhîm.

-Je vous pris d'être clément dans le jugement que vous porterez sur mes actes. Je croyais vous avoir vaincu mais vos mots ont transpercé mon coeur telle une lance de métal. A présent je m'en remet à vos décision. Et de même votre nom sera connu comme Kalhîm-le-roi-véritable car c'est lui qui apporta la vérité en Kazad Dûm.


Il se releva, s'inclina, et leva un bras. Aussitôt les hommes autours se dispèresèrent comme un brouillard balayé par le vent.

-Faites comme vous le désiriez. Je me porte guarant de votre mission. Ainsi en ont décidé les valars.

Il se tint droit, prêt à servir le roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Mar 2 Mai 2006 - 11:05

Sa respiration s'accelera, et la pupille de ses yeux prit une dimension gigantesque. Bien qu'il soit investi d'une telle mission, Kahlïm en restait un simple nain, et l'envie de pouvoir l'assaillait. Pourquoi ne pas en profiter pour monter sur le trône ? Pourquoi ne pas prendre le pouvoir qu'il touchait du doigt, et régner sur les nains de toute la Terre du Milieu ? Cherchant à se relever, il fut assailli d'une terrible douleur. Au coeur... Ainsi donc, les Valars le rappellaient à sa place, celle de messager. Kahlïm ferma les yeux un instant, et resta immobile. On put croire qu'il était mort, mais si l'on regardait bien sa bouche s'articulait très légèrement, et il semblait marmonner des paroles inaudibles pour lui-même, le regard vague et porté vers l'horizon.
Soudainement, il reprit ses esprits et sembla comme perdu, comme si il ne se souvenait point de tous les récents évènements. Il regarda Hanzok avec des yeux emplis de surprise, mais sembla tout d'un coup se souvenir de ce qu'il faisait ici. Lentement, il se releva avec beaucoup de difficultés, et contempla les portes des mines de la Moria. Il reporta ensuite toute son attention sur ce nain debout devant lui.


Je n'ai point de jugement à porter sur vous, seigneur Hanzok. Le nom que l'on me donnera ne m'importe peu, seul compte le temps présent. Et présentement, je souhaiterais vivement rencontrer ce régent qui prétend au trône de la Demeure des Naugrims.

Les jambes flageolantes, il avanca d'un pas et se tint juste à côté de son interlocuteur.

L'heure est venue, seigneur Hanzok, de prendre ce qui vous est dû.

N'attendant pas de réaction, il continua à marcher lentement vers les portes.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Mer 3 Mai 2006 - 10:32

Hanzok alla ramasser son épée planté dans le roc. Il souleva ensuite son bouclier et le ratacha derrière son dos.
Enfin il tendit son arme à Ozincourt, qui la plaça dans son fourreau puis la laissa reposer sur son épaule. Il firent quelques pas vers le sommet de Kazad Dûm, marchant d'un pas mal assuré. Ozincourt contemplait son meneur d'un oeil éffaré, tandis que Hanzok était perdu dans ses pensées.

*Il est vrai que depuis sa venue, le régent n'a pourvu en rien au redressement de la mine. Le royaume décline lentement, et même si les nains de sa cité ne le constate pas, c'est un fait indiscutable pour des voyageurs étant venus dans les temps jadis. seulement vivre dans un lieu perpétuellement empèche toute vus critique sur l'évolution de ce même lieu. Les gobelins croissent à nouveau et notre royaume va vers sa perte si personne ne réagis. Ainsi Kalhîm dans sa grande sagesse l'avait constaté. Je ferais le nécessaire si les valars me le permettent.*

Puis il gagna les porte de la mine, franchissant les herses sur les traces du roi de Belegost. Il le rattrapa dans sa marche et le mena devant le régent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Jeu 4 Mai 2006 - 17:36

Les 4000 cavaliers se rassemblèrent devant les ports,4 capitaines représentant Arasûl.

Capitaine Elfe : Nains ! Un des votre a requieré notre présence ! Ainsi notre intendant nous a autorisé a venir ! Nous demandons d'entrer et d'avoir de plus amples précisions !


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Jeu 4 Mai 2006 - 19:04

Ezraël galopait sur la route escarpée menant au Khazad, quant il entendit des bruits suspects venant du bout du chemin, bref, venant des Portes. il fronça les sourcils, et tira la bride de son cheval - qu'il avait volé la veille pour avoir une monture fraîche - qui s'arrêta aussitôt en lâchant un frêle hennissement.

* Que se passe t'il encore ?! Je n'ai pas tout mon temps moi... *

Il était toujours vêtu de ses déguisements de trappeur, et en était passablement énervé : il avait toujours préféré les vêtements légers, qui laissaient pénétré l'air frais qui s'amusait à le rafraîchir et à le purifier de toute la poussière qu'il accumulait parfois lors de ses voyages. Il descendit de cheval, sachant qu'il était à présent tout près du Khazad et qu'il pourrait parfaitement faire le reste du chemin à pieds. Puis il lâcha une petite claque sur le garrot du destrier, qui s'enfuit alors en faisant demi tour. Puis Ezraël grimpa sur un promontoire rocheux et s'avança d'un pas de loup, le dos courbé, et s'accroupit quand il se rendit compte de ce qu'était la source du tapage : une armée d'elfes se tenait devant les Portes de la mine, et ce au grand dépit d'Ezraël qui préféra attendre là comment se déroulait la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Jeu 4 Mai 2006 - 20:30

Un naugrim en armure s'avança.

-Il ne se passe nul chose en Kazad Dûm. Le roc est calme et la montagne ne résonne de nul grondement. Rentrez chez vous voyageur, les mines sont fermés. Quand à l'armée qu'elle se retire, sinon il vous encuira!

Le nain repartit. Mes des sentinelles veillaient parsemées dans les rocs.
*Il est étrange que nos bruit parvienne si loin* pensa le garde.

Les portes serefermèrent dans un grondement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Jeu 4 Mai 2006 - 21:59

Capitaine Elfe : Nain,je ne suis pas venu pour me faire chasser de mes terres.Que celui qui nous a appelé s'avance vers nous,allez le chercher s'il le faut.Nous resterons en dehors des mines,si tel est votre désir,mais nous désirons lui parler.Il nous a appelé,alors j'aimerais qu'il s'explique.

Le capitaine regardait le nain d'un regard hautain et avec un certain mépris.
"L'hospitalité légendaire" des nains n'existait apparemment pas,du moins pour les elfes.Ou,étais-ce justement une allusion a leur mauvais accueil ? Le capitaine se posa une seconde cette question,tout en attendant une réponse du nain en armure.
Il donna à un de ses confrères la suggestion de dire à l'armée de se reposer aux alentours.
Ce que le second capitaine fit.


Capitaine Elfe : Alors,nain,votre réponse est donc de partir sans répondre ?


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Sam 6 Mai 2006 - 18:51

Le messager était allé chercher Hanzok dans la salle du trône. Il revint et les portes furent ouvertes. Le nouveau roi de Kazad Dûm s'avança.
Il était suivi d'une quinzaine de conseiller et de garde du Kazad.


-Excusez la dureté du propos de mes frères, mais ceux ci sont fatigué par les temps qui nous traversent. Finalement le roi est venu, mais sans son armée. Pour le moment tout va bien. Mais des nouvelles de mouvement de troupe me sont parvenu. Rien n'est encore certain, mais je vous prierez de demeurer sur le pied de guerre au cas ou cela viendrait vraiement à arriver. Mais rappellez vous ma demande: je ne veux pas de mort chez les elfes. Demeurer dans votre forêt à harceler l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Sam 6 Mai 2006 - 22:48

Le capitaine reconnut le nain.Effectivement,c'est bien lui qu'il avait vu à la taverne...Il répondis calmement et avec sincérité.

Capitaine Elfe : Bien,d'un côté,je suis heureux que ce soit une fausse alerte...N'oubliez donc point vos dire : Appelez-nous si besoin est...

Et le capitaine ordonna de se préparer à Partir.Ils resteraient quand même un peu avant de partir,au cas où...


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flint de
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Dim 7 Mai 2006 - 13:50

Flint arriva accompagné des 10000 nains de Nogrod ainsi que les 10000 guerriers de Belegost, en tout 20000 nains se tenaient devant les portes de la moria attendant de pouvoir rentré.

Flint s'avanca vers les portes et parla ainsi :


"Ouvrez les portes je suis Flint de Thorbadin seigneur de Nogrod et je dois m'entretenir avec Kalhim de Belegost."

Puis ils attendirent une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Mer 10 Mai 2006 - 21:00

Ezraël n'avait que trop attendu. Il se leva donc, et prêt à endosser son déguisement, se dirigea d'un pas lourd en courbant la tête vers les Portes de la Moria. Il était certain de pouvoir tromper les nains, mais était plus qu'agacé par la présence d'armées. Que cela voulait il donc dire ???

Il s'avança lui aussi vers les Portes, dépassant les guerriers minuscules du plus discrètement qu'il put et s'avança vers l'un des gardes qui, apparemment semblait escorté une personnalité importante :

" Salut à toi guerrier. Me voici en tant qu'envoyé commercial d'un puissant seigneur de l'Ouest, qui à affaire avec un certain Hatori Hanzok. " dit il d'un ton bourru.

Pour appuyer ses propos, l'apparent trappeur sortit une missive de sa poche qui disait ceci :

Citation :
Vous voile en présence de mon envoyé, moi le Seigneur du Mont Chesnaie, d'Ouestfolde. Ayant affaire avec le Seigneur Hanzok, mais n'ayant pas pu me déplacer moi même, je vous envoies donc ce fier trappeur du nom de Hekbur, pour accomplir mes volontés et mener à bien ces transactions.

Glabuir Totgromh


Un joli nom de code, puisque ceci était l'anagramme de Morgoth Bauglir.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Jeu 11 Mai 2006 - 11:46

Au milieu des chantiers et des masses de pierre, les artisans de citadelle s'étaient tous figé, force paralyzée, geste sans mouvements. Un silence plana , glaciale un temps, puis aussi chantant que le son des flûtes des guerre. Du haut des poutres perchées et de colonnes de pierres, des visages éffarées contemplait tous les nouveaux arrivants. Hanzok et sa garde furent les premiers à réagir. Ils levèrent leurs armes sur leurs épaules, serrant les manches de leurs porteurs de mort. Ils se mirent en marche, descendant les flancs fracassés de Kazad Dûm. Tous les hommes et nains se regardèrent et lachêrent leurs outils d'un même mouvement, jettant des regards d'oubliés à leur chefs aux apparences de dieux déchus marchant vers la fin des temps et l'apocalypse. Cette multitude d'anges s'emparèrent de leurs armes, ébullition de couleurs , les armures et les boucliers, les nains et les indiens se jetaient des masques de couleurs ou aux formes des séraphins de la guerre. Ils s'agitaient d'un mouvement figé dans le temps, balayant les regards comme un danse de démons.

Les sept nains et leurs vétérans des guerres indiennes parvinrent devants les étrangers.
Il fixa le nain d'un regard d'encre. Ses yeux plongaient dans une abîme. Ses mots furent plus absent qu'un silence éternelle.


-Je suis le nouveau berger de ce royaume. Et à présent le roi Belegost ,ce messager d'Eru , n'est plus. Ses yeux sont désormais à l'ombre et devant vous s'élève en ces jours son tombeau, grand sépulcre et mozolée de la montagne où nous demeurons. Il m'a mené non à la tête mais au coeur de ce royaume de pierre. Je vous remercie de votre aide, mais à présent tout cela est finis. Rentrez en vos terres et laissez la Moria cicatriser ses plaies. Que nos ancêtres nous protègent dans vos périls.

Puis se tournant vers l'opportun, il fit signe à ses gardes de s'en emparer.
Saisit ils lui dirent.


-Notre Mine est en deuil pour quarante jours. Jusque là nul étranger ne dois mettre un pied en nos royaumes. Vous ne pouvez demeurer en ce lieu et vous n'avez dèjà que trop baffoué notre seuille noircie par le flammes de la guerre et de la mort.

Les gardes le trainèrent sur une centaine de pas puis le jetèrent dans la pente herbeuse devalant Kazad dûm, et celui ci roula comme un tronc d'arbre creux et desséché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Sam 13 Mai 2006 - 22:12

Hanzok avait reçu l'étranger de manière très froide. Mais c'était pour préserver les ppparences. Un des vétérans des guerres indiennes quitta les lieux discrètement et alla retrouver le mal venue.
Il l'aida à se relever et ensemble ils allèrent dans un lieu de repos, à l'est de la mine, au bord du lac. Ils se jetèrent des regards silencieux.


-Pardonnez nous de notre accueil monseigneur, lui dit le garde.

Quelques minutes plus tard Hanzok parvint au lieu de rendez vous et salua l'étranger.


-Excusez nous de notre accueil, mais notre royaume doit paraître fermé et inactif. Je sens que vous êtes investit d'une mission, et que votre venue n'est nullement le fait du hasard. Je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Dim 14 Mai 2006 - 12:44

Ezraël épousseta ses vêtements d'un air peu scandalisé, même si, mentalement, il était tout autre. il avait une envie folle d'étriper le nain qui lui parlait, de lui planter ses dagues dans la chair, de voir son sang couler... et ce pour ce qu'il venait de subir. Mais son rôle était ce qu'il était, il devait le tenir, et il savait aussi qu'il n'était sans doute pas meilleur combattant que le nain. Et que celui ci avait un rôle à tenir. Il calma donc ses nerfs, et afficha un léger sourire sur ses lèvres.

" Je comprends. Tout n'est que comédie n'est ce pas ? "fit il d'une voix nasillarde" Vous êtes bien Hanzok Hatori ? " Il ignorait volontairement la question du guerrier, car il n'était pas sûr de son identité, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Metathraïn
Seigneur de guerre

avatar

Nombre de messages : 1286
Age : 30
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Dim 14 Mai 2006 - 12:58

Le forgeron eu un sourire moqueur. Il ne dit mot, dégaina son épée et planta la lame de son arme d'un seul revers du poigné. Le rocher se fendit en deux comme si il ne s'était agit que de bois pouri. Hanzok rengaina son arme.

-Oui, je suis bien Hatori Hanzok. J'espère que vous n'en doutez plus à présent. J'ai déchiffré votre anagramme. En fait je connais la plupart des seigneurs de terre du milieu, et tous au moins de nom car j'ai beaucoup voyagé. Et celui de votre maître ne me disait rien, non plus que les étranges mots inscrits. Vous venez donc pour le Mordor je suppose... ou bien pour l'Angband, mais cela revient au même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   Dim 14 Mai 2006 - 13:22

Un message arrivait porté par l'oiseau d'Hanzok . Il venait de la part de Nrylos . Il y était écrit en toute lettre :

Citation :
Cher Hanzok , je vais venir en Khazad-dûm pour vous parlez de la situation et ainsi nous allier . Je serais là bientôt , mais je passe par en premier lieu par l'eregion . Le roi Elkâèl y est présent et je dois m'entrenir avec lui !
Je suis heureux de voir que vous voulez faire parti de cet guerre mon ami !

Nrylos , le roi hobbit ! Un ami ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Portes de la Moria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Portes de la Moria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Portes de la Moria
» Les Portes de la Moria
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Décors Moria et Autres.
» Du nain de la moria au nain de hammermount

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes nains (uniquement RP) :: Khazad-Dûm :: Bastion de Khalîm-
Sauter vers: