Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Le Donjon de Dol-Guldur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2017
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
avatar
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Dim 18 Mai 2008 - 16:57
Un chant pur et limpide vint troubler les lieux.
Ce chant là, seuls les grands voyageurs l’avaient entendu car il était prononcé par les Numénoréens lorsqu’ils avançaient seuls dans une contrée inconnue.
Lorsque les travailleurs se tournèrent vers l’endroit d’où semblait jaillir cette voix féminine, ils virent s’avancer un véritable chevalier en armure argentée.
Son tabard blanc et les armes de son écu ne laissaient aucun doute, il venait d’Isengard.




Sa taille était fine, élancée, et lorsqu’il retira son heaume après être descendu de son destrier, les témoins virent le visage frais d’une belle femme à la chevelure blonde et aux yeux bleus.
Nulle peur, nulle crainte ne venait déformer ses beaux traits.
Elle avançait, d’un pas assuré, jusqu’à un homme torse nu qui semblait complètement charmé par cette créature presque d’un autre monde.
Elle dit d’une voix mielleuse en regardant les alentours :


L’on me nomme Elunna, et je suis une envoyée de mon maître le Grand Istari. Que se passet-il donc ici pour que tant d’hommes suent au labeur ? Amenez-moi, nobles gens, vers votre chef. »

Elle s’assit en signe d’attente sur un large tronc et réajusta sa coiffure de cette façon innocente tant caractéristique aux dames.


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Dim 18 Mai 2008 - 18:04
On vint chercher Epixarkoïs qui était en grande discussion avec Hatori Hanzok. Il s'avança toujours revêtu de son armure. La plupart des hérauts de différentes nation étaient arrivé. Ceux qui n'étaient pas là avaient probablement péris sous la menace des morts, et il était donc inutile de les attendre.

-Et bien si vous êtes de l'Isengard alors soyez le bienvenu. Nous n'attendions plus que vous. Le temps presse, je pense que notre conseil peut commencer.

Epixarkoïs fit convoquer les émissaires présents dans la forteresse.

-Le conseil n'aura pas lieu dans le donjon, mais dans un lieu qui jusque là avait été tenu secret: nul ne doit savoir ce qui y sera divulgué, car de nos discussions dépendra une partie du sort de la terre du milieu. Nous installerons un cercle de guerrier immense. Sont convoqués pour le moment Elunna d'Isengard, Zarghat le Dragon Rouge, l'Archiforgeron Hatori Hanzok et son père Finubar, Torg de Rhùn, l'envoyé Glitewn, et pour terminer, moi même.
Qu'on aille les chercher.


Quand tous furent arrivés, ils partirent tous ensemble, sous bonne escorte.
Ils franchirent un étendue déboisée, puis empruntèrent un chemin à travers le bois qui serpentait étrangement. Mais bientôt ils parvinrent à une immense clairière. Elle était complètement vierge de toute plante, à l'exception de son centre qui supportait encore la cime d'un arbre immense aux branches taillées. À l'intérieur de ses ramures avait été bâti une immense maison perché comme les indiens en construisent parfois dans les forêts marécageuses. Une simple échelle de bois y montait. A la lisière des bois, les indiens étaient alignés à intervalle régulier. Quelques cavaliers parcouraient la surface défrichée et stérile. Ça et là trainaient des naugrims en armure. Des gardes Kazhad faisaient le tour du cercle. C'était évidemment un espace sécurisé qui ne permettrait pas la présence d'espions.
Le capitaine Grim vint à sa rencontre:


-Grim! Je te confie le commandement. Durant tout ce conseil, tu bloques l'accès au lieu, et si tu trouve le moindre espion, crucifie le à un arbre. Je compte sur toi.


Epixarkoïs pénétra le premier dans leur salle de conseil. De grand siège de bois avaient été apportés. Il pris l'un d'eux et Hanzok et son père vinrent s'asseoir à ses côtés. Tout le monde prit une place. Un silence s'installa que le Barde de Guerre rompit brutalement.


-Si je vous ai réunis ici, c'est dans le but d'apprendre et de mettre en commun touts nos connaissances sur les morts. Je souhaiterais donc que vous me livriez les indices que vous savez sur cette menace afin que nous en venions à bout. Ensuite les érudits parlerons et nous tenterons de comprendre leur essence. Je vous invite à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Dim 18 Mai 2008 - 20:55
Grim avait beaucoup marcher pour trouver les postes d'observations pour surveiller la région, quand il revint à la forteresse, les arbres étaient presque tous coupés et le nombres de soldats encore plus grand. Il chercha Epixarkoïs dans la forteresse, il s'apprêtait à rentrer dans une salle quand il lui donna de nouvelles instructions. Il lui répondit:

-Tu peut compté sur moi, aucun espion qui s'aventure ici survivra, il sera condamné comme tu la demandé. Soit sans crainte.

Grim sur ses mots trouva quelques gardes de Khazad et les posta aux portes de la salle et un peut partout dans l'étage avec pour ordre de ne laisser passer personne. Il fis de même pour tout le bâtiment avec d'autres soldats et il envoya les autres surveiller Dol Guldur. Il mit en place des patrouilles sur les murailles, il demanda à tout les soldats une surveillance accru pendant tout le temps du conseil et de ne laisser passer aucun espion. Grim inspecta toute la défense qu'il avait mis au point pendant toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
KrellNombre de messages : 388
Age : 28
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 19 Mai 2008 - 1:27
Torg avait suivit le pas le plus silencieusement du monde, le garde pourpre, vêtu de sa lourde armure et coiffé de son casque a corne qui cachait son visage était un homme terne et résigné, loin des autres hommes de l'est souvent flamboyant...
Il prit une place et posa lourdement ses bras d'acier sur la tables, joignant les mains, gardant la froide sécurité de son casque...


"Je n'ai pour ma part que peu de connaissance des morts, ils se sont toujours tenu éloignés de la tour sombre, mais des hommes de Rhun sont arrivés dans la mâtiné, ils avaient été envoyé d'une force d'invasion dirigé par Krell sur Dale, je peut donc vous dire ceci:
Selon leur dire, les morts ne peuvent être combattu par des armes traditionnelle, Krell lui même s'y est tenté mais n'est parvenu qu'a repousser les morts et ceux avec l'aide de tous ses chamanes et prêtres, je ne sait rien d'autres mais je suis certain qu'a son arrivé, mon maitre aura plus de renseignements...
Toute fois, je peut dans l'heure faire envoyer des gardes afin qu'ils ramènent des informations si il le faut..."


Ainsi avait résonné la sombre voix terne du colosse en armure pourpre, le tas de ferraille tourna alors son heaume cornu vers chacun des membres du conseil...
Feignant l'indifférence ou la ressentant pour de vrais, peu important, car si il était quelque chose de véridique chez lui, c'est qu'il était bien un membre de la célèbre garde d'élite du roi de l'est, l'air autours de lui semblait froid comme l'acier et on ne pouvait pas dire que c'était un homme sociable, tout au mieux il faisait un superbe aide de camp, mais avoir l'amitié d'un garde pourpre était aussi rare que difficile...


"Mais j'ai aussi de bonne nouvelles, sachez que sous peu, selon les nouvelles, tout une armée viendra nous renforcez, alors, les orientaux seront vraiment contrôlables, je refuse d'user de violence contre nos forces déjà fortement affaiblis, Epixarkoïs, vous faite travaillez dur des hommes qui se sont empâtés dans une décadence sanglante, prenez garde, je peut vous protégez des lames pour le moment mais il faudra tenir les hommes loin de tous adversaire, si un enemi apparait, le peu de gardes dont je dispose ne suffira pas a inspiré assez la terreur pour garder la discipline...
Tout cela pour dire que vos hommes a tous devraient prendre garde a leur arrières, ne vous aventurez jamais dans le camp oriental sans un garde a vos cotés, cela vos pour les indiens, pour les nains mais aussi pour vous Dragon Rouge et pour vous Dame d'Isengard, ces brutes ne sont que des chiens affamés de sang...
En tant que garde pourpre, ma mission est de protéger les amis de mon seigneur, cette tache dépasse toutes les autres..."


Un soupir nostalgique...
Peut être envers une époque où tous avaient trop peur de son maitre pour être aussi sauvage, a telle point que la peur qu'inspire les gardes aux barbares ne servent plus a rien...


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."


Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2017
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
avatar
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 19 Mai 2008 - 22:08
La jeune femme représentant l’Isengard sembla écouter la conversation d’une oreille distraite ; elle se coiffait avec lenteur tout en chantonnant quelques paroles indescriptibles.
Néanmoins, elle dit d’un ton apaisé lorsque le silence se fit.


Mon pays n’est pas inquiété par ceux que l’on appel les Morts. »

Elle émit un petit rire après avoir prononcé ces derniers mots, trouvant leur surnom plutôt cocasse.

« Vous savez, ils ont rôdé six jours durant autour des portes nord de Tharbad mais n’ont jamais cherché à traverser le Gwathlo. Pourtant, certains de nos agents postés en Arnor nous affirment qu’ils n’ont pas peur de l’eau ; ils franchissent une rivière sans problème même si elle est bénie. »

Elle termina sa coiffure en un chignon compliqué à la mode Numénoréenne, posa sa brosse dans une besace, et continua les deux mains jointes sur ces genoux en fixant Epixarkoïs de ces grands yeux bleus.

« Comme je vous l’ai dit, nous, les Isengardiens, ne craignons pas ces créatures. Nous pensons que les grands pouvoirs de notre maître garderont cette armée fantôme à une distance raisonnable de nos frontières.
Pour être franche, nos craintes sont très différentes.
»

Elle se tourna vers Krell et Grim puis leur fit un sourire amical avant de poursuivre.

« Cependant, mes gens savent que touts les peuples de cette Terre n’ont pas la même chance, et qu’ils auront besoin de secours contre ces Morts que l’on dit invincibles.
Aussi, l’Isengard est prête à porter secours à qui le demandera.
»

Elle se tut, frottant ses longues mains fines et blanches contre le feu de bois crépitant.


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von ZismagenNombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2008
avatar

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 19 Mai 2008 - 22:28
La troupe aux armes en berne s'ébranla lentement et rejoigit les quartiers qu'avaient confiés l'indien.Silencieuse,cette troupe ressemblait à une troupe d'elfes dans la grâce des mouvements,le silence entre eux,mais il n'y avait un confus sentiment de haine et d'hostilité qui les entouraient invariablement.De plus,leurs armes et armures dissimulaient leurs visages qui n'apparaissaient pas,laissant planer certains doutes sur leurs origines.En quelques instants,leur camp fut monté et le sieur Glintewn alla rapidement dans sa tente,sans qu'on put apercevoir véritablement sa silhouette.

Cette troupe resta dans son camp sans grand bruit ou animation quelques heures puis l'invitation d'Epixarkois leur vint et le camp s'anima un moment avant de retomber dans le silence.Seule deux silhouettes le quittèrent et rejoignirent les invités.Toujours le visage couvert,ces deux individus paraissaient de bonne taille mais mince,encore que leurs grandes capes gêna le jugement.Ils n'échangèrent aucun mot pendant le trajet et ne jetèrent un coup d'oeil ni à droite,ni à gauche sur le chemin.Arrivé à destination,l'un des deux s'assit tandis que l'un resta debout à ses côtés et c'est ainsi que début le conseil.

Ecoutant silencieusement tout ce qui se disait,les hommes de cette troupe semblèrent enfin vouloir rompre le silence.L'individu qui était assis se leva et tous purent distinguer son regard à travers la cape qui le recouvrait.C'était un regard brillant de haine contenue,aux iris étonnament dilatées et pourtant,avec une once de beauté réellement saisissante,presqu'envoutante.

"Je pense qu'il est temps de révéler qui nous sommes,même si nos hôtes doivent s'en douter.Nous venons ici en représentants du Mordor,je suis le seigneur Glintewn,chargé de vous communiquer ce que nous savons sur les Morts..."


Sa voix était à l'image de ses yeux,envoutante mais haineuse.Se rasseyant,le mystérieux représentant du Mordor continua:

"Notre maître Sauron voit ce qui se passe dans la Terre du Milieu et a compris qu'il n'y avait pas de plus grand danger en ce moment.Si les Morts sont tenus en échecs par certaines protection magiques,ils sont capables sous le nombre et la volonté de les faire plier.Même si au Mordor,actuellemet,nos défenses tiennent,certains officiers désobéissants se sont trop aventurés loin de nos frontières et ont été impitoyablement anéantis."

La vérité était encore moins rose que ce que laissait sous entendre le diplomate,mais il préférait mentir que laissait comprendre que le Mordor était incapable de se débarasser du problème.

"Cependant,,si certaines de nos légions ont eu à souffrir de ces Morts,mon maître a trouvé le moyen de renforcer ses défenses,ce qui permettraient éventuellement de gagner encore du temps pour s'en débarasser.En reprenant le contrôle de la Tour de Dol Guldur et de Carn Dum,il est certain de pouvoir étendre ses défenses à d'autres peuples de la Terre du Milieu...Dans le but d'aider les peuples de la Terre du Milieu de manière pacifique et non pas hégémonique.Trop de différents ont opposés mon maîtres aux souverains mais face à cette menace,il veut faire table rase du passé."


Nos lames luisantes réflètent mieux notre fidélité que mille paroles mielleuses.(proverbe des commissaires)

Angmarien,nous nés
Pour la guerre,nous vivons
Enfants à l'épée toujours sanglante
Angmarien toujours vainqueurs (comptine traditionnelle angmarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 19 Mai 2008 - 23:24
Les paroles de l'ambassadeur du Mordor étaient mielleuse, et firent sourire l'indien. Epixarkoïs à son tour prit la parole. Il se leva, fit quelque pas et laissa passer un silence pesant afin que tous puissent mesurer ses paroles. Puis, brutalement, il le brisa.

-Lors de l'un de mes voyages, j'ai été attaqué par les morts. Je ne sais si c'est en raison de conséquences particulières, mais alors je ne connaissais pas les morts, et j'ai tenté de les affronter.

Il marqua une pause.

-J'avais avec moi, une épée que me donna jadis mon ami Hatori Hanzok, l'Archiforgeron de Kazhad Dûm. Il s'agit d'ouvrages extrêmement rares, et avec l'une de ses armes, j'ai dissous ces êtres en poussière. Leur spectre s'est brisé sous le tranchant de l'épée. C'est une chose que je ne peux expliquer, c'est pourquoi j'ai fait venir avec moi, l'artisan de ces instruments de mort.

Il se tourna vers Hatori Hanzok, lui lança un regard franc, l'invitant à s'expliquer.

-Hatori, mon ami, serait-t-il possible de nous expliquer la raison de ce prodige?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Hatori HanzokNombre de messages : 298
Age : 31
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Archiforgeron de Khazad-Dûm

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 20 Mai 2008 - 0:06
L'Archiforgeron attendit qu'Epixarkoïs se soit assis pour se lever à son tour. Il tenait dans sa main l'une des célèbres lames. Il la sortit. Aussitôt un sifflement étrange s'empara de la salle. C'était le fil de la lame qui résonnait de lui même.

-Bien! Je vais vous dire tout d'abord la particularité de ces lames. Comme vous pouvez le voir, mais aussi l'entendre, il s'agit d'ouvrage non pas très tranchants, mais je dirais absolument tranchant. Et pour cause...

Il la rengainé dans le fourreau de cuir.

-Plusieurs choses sont à l'œuvre. Tout d'abord, le tranchant est composé d'un alliage engoncé dans de l'acier. Bien que l'acier puisse se briser, la structure interne repose uniquement sur l'alliage, ce qui la rend inébranlable. Elle pourrait soutenir sur sa pointe des dizaines de blocs de granits, son tranchant n'en demeurerait pas moins intact.

D'un coup il dégaina son épée, et dans le même mouvement, frappa le braséro qui reposait par terre. Celui ci se fendit en silence, et les charbons roulèrent par terre. Il rangea son arme, attrapa un sceau d'eau et le jeta sur la braise ardente. Il y eu un craquement, et une lourde vapeur envahit la salle.


-L'alliage est en fait composé d'une certaine quantité de mithril, mais aussi de Tilkal, un alliage dont je pris connaissance en étudiant les archives des forgerons elfes. Ce métal est en fait lui même un alliage aux propriétés magiques que jadis Aulë fabriqua. Mais c'est un composé extrêmement difficile à obtenir, et je n'en ai réalisé la synthèse qu'une seul fois, et en petite quantité. J'ai depuis tenté à nouveau l'expérience, mais toutes mes tentatives ont été vouées à l'échec. Par conséquent je ne possédait pas de quoi faire une lame d'épée et ce n'était pas un composant stable pour le mélanger à du métal ou même à du mithril. En poursuivant mes recherches avec certains Noldor, j'en vint à connaître un autre métal rare, le galvorn, composé par Eöl. Et en le mélangeant au Tilkal, je parvint à trouver un alliage stable. À nouveau je put le fondre avec du mithril et obtint ainsi une certaine quantité d'un métal qui me permis de forger les meilleurs lames de la terre du milieu. La vibration magique de Tilkal permet de vaincre les morts. Il est d'autres propriétés dont je tairais le secret pour le moment...
Car j'ai la conviction que vous ambassadeur ne dites pas tous ce que vos maître vous ont appris. Je suis certain que Sauron, un Maïar, ou bien Curunir, sage parmi les sages et l'un des Istaris, connaissent bien plus de chose au sujet des morts que vous ne voulez le laisser entendre...


Il lança un regard de défis à tous les ambassadeurs présents, et tous sentaient la clarté de ses yeux pâles plonger au plus profond de leur âmes.

-J'attends que vous nous divulguiez d'avantages d'informations...


Il retourna s'asseoir, laissant reposer sa lame en travers sur ses genoux, la tenant comme un bien précieux, mais aussi son meilleur moyen de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
Von ZismagenNombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2008
avatar

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Sam 24 Mai 2008 - 17:49
Si l'envoyé du Mordor était resté presqu'impassible dans son fauteil,son visage dissimulé par son accoutrement avait été dévoré par l'excitation aux paroles de l'indien et de l'archiforgeron.Il existait donc une parade contre ces Morts et ce serait lui,le sieur Glintewn,qui l'offrirait à son maître Sauron.Nul doute que le Seigneur des Ténèbres sauraient le récompenser à sa juste valeur,au delà de ses rêves les plus fous pour ce haut fait.S'obligeant à se calmer,l'envoyé du Mordor se leva à la fin du discours du forgeron et dit de sa voix désagréable mais profondément accrocheuse et envoutante:

"Ce conseil s'était ouvert dans la suspicion et le mensonge et quoi de plus normal face à un tel danger?Mais maintenant que nos présentations sont terminées et que nous savons qu'il existe un moyen de vaicnre cette nouvelle menace,travaillons ensemble.En tant que représentant du Mordor,je vais vous dire tout ce que mon maître sait sur les Morts."

Il prit une petite pause et enleva son capuchon,révélant un visage elfique aux longs cheveux argents mais dont le visage autrefois beau,avait été défiguré par une balafre du probablement à un coup d'épée.

"Rapidement,les Morts s'en sont pris à nos troupes de notre frontière Ouest,ce qui laissent sous entendre qu'ils viennent de contrées inconnues.Frappant avec célérité et sans survivants,il fut difficile de les repérer et de comprendre cette menace.Cependant,nous sommes protéger relativement de cette emnace dans le sens que nos ouvrages sont profondément liés à notre dévotion envers notre maître.Il y a comme un flux d'énergie protectrice qui circule au Mordor et rend difficile l'accès à nos citadelles aux Morts.Mais une fois hors de portée de ce champ,point de salut.C'est pour cela que notre maître a envoyé un corps expéditionnaire en Angmar pour récupérer son ancienne citadelle et souhaite réutiliser le donjon de Dol Guldur.Il pourrait à travers un rituel complexe étendre sa protection à un large espace le temps de trouver et développer une arme suffisante pour vaincre les Morts."


Tout encore n'était pas dit,mais Glintewn s'arréta.Désormais,c'était aux autres envoyés de divulguer des informations...


Nos lames luisantes réflètent mieux notre fidélité que mille paroles mielleuses.(proverbe des commissaires)

Angmarien,nous nés
Pour la guerre,nous vivons
Enfants à l'épée toujours sanglante
Angmarien toujours vainqueurs (comptine traditionnelle angmarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KrellNombre de messages : 388
Age : 28
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Dim 25 Mai 2008 - 12:10
Le garde pourpre avait écouté avec le calme le plus silencieux, pendant un moment, on aurait pu penser qu'il était mort...
Mais, au moment où il fut dit "Dol-Guldur", Il redressa la tête et fixa l'envoyé du Mordor d'un regard perçant qui luisait au dela de son casque cornu...


"Homme du Mordor...Vous ete peut être un émissaire, j'ai appris au collège de la guerre de Krell-Kain a respecté les homme de paix...Mais après ce qu'a fait le Mordor a mon seigneur, je vous le dit de suite et sans détours pour ne pas vous faire espérer de faux espoirs...
Dol-Guldur appartient au Rhun, et croyez bien que si la situation actuelle était autre, voila longtemps que vos cadavres seraient embrochés sur une pique a une centaine de mètres de la porte noire, je sait ce que votre maitre a infliger a mon seigneur, je sait aussi ce que Krell a fait a Sauron le damné lors du siège de Minas-Tirith, Krell préférerait voir sa langue arrachée et sa femme violée et battue par vos plus grotesques créatures que de donner le moindre signe de bonne entente avec Sauron, Morgoth, dans sa sagesse a voulu que le Rhun s'élève au rang de puissance de l'est tout comme le Mordor...
C'est une affaire de fierté de guerrier, seul le Dieu de guerre peut en dire plus a ce sujet, mais ne vous faite pas d'illusions, plutôt mourir dans la honte et pourrir sans sépulture et sans honneur que de pactisé avec ceux qui nous ont infligé milles souffrances!

Maitre nain, dites nous où se trouve ces lames et dans l'heure milles de nos plus fort guerriers partiront a la recherche de celles-ci afin de les ramenées ici, ainsi nous pourrons nous défendre face aux morts, tout oriental croit bien plus en la puissance de l'acier qu'en la noire et perfide magie de ce diable de Sauron!"


Le capitaine de la garde pourpre enleva son casque de guerre au moment où sa voie forte et autoritaire, doté de plus d'un fort accent oriental, se tut...
Parfois, la fierté d'un homme vaut plus que la vie de tout un peuple, surtout ici a l'est où la liberté s'acquièrent avec la force et où seul les forts, les dures peuvent se prétendre vivants
Le visage du capitaine de la garde était rude, autoritaire, mais on pouvait lire dans ses yeux terne une sorte de flamme qui jamais ne s'éteindra, il était né pour combattre, son visage était parcouru de moultes cicatrices, principalement une marque de grave brulure au niveau de l'œil droit, il était chauve et de nombreux tatouages de guerriers tribaux étaient gravés a jamais sur son faciés et sur son crane dénué de toute humanité...


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."


Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
Von ZismagenNombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2008
avatar

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Dim 25 Mai 2008 - 17:43
Le visage de l'elfe ne trahit que mépris aux paroles du Rùnien.

"Vous réecrivez l'Historie comme bon vous semble,mais je ne suis pas là pour remuer des griefs passés.Soyez plutôt heureux que pour l'heure,les Morts soient là et que mon Maître ne juge pas bon de s'occuper de votre roi.Si vous souhaitez ne pas faire alliance avec le Mordor,et bien,tant pis pour vous.Les autres membres de cette assemblée seront peut être plus à même de comprendre où se trouve leur intérêt.Car qu'avez vous à offrir pour le moment?Des hommes?Des armes?Rien que n'ait les personnes présentes ici.Mais j'ai trop parlé.Si vous ne souhaitez pas l'aide du Mordor,alors je me retirerais."

S'inclinant gracieusement,héritage de son sang elfique,Glintewn se rassit,laissant la parole à d'autres interlocuteurs que lui.


Nos lames luisantes réflètent mieux notre fidélité que mille paroles mielleuses.(proverbe des commissaires)

Angmarien,nous nés
Pour la guerre,nous vivons
Enfants à l'épée toujours sanglante
Angmarien toujours vainqueurs (comptine traditionnelle angmarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatori HanzokNombre de messages : 298
Age : 31
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Archiforgeron de Khazad-Dûm

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 26 Mai 2008 - 19:00
Hanzok avait entendu la querelle entre gens du Mordor et orientaux. Excédé, il se leva et, levant les bras, il imposa le silence.

-SILENCE! Je ne suis pas ici pour écouter vos querelles. Que vous importe la responsabilité de chacun. L'homme du passé est un homme mort, seuls ceux tournés vers l'avenir, peuvent prétendre avoir un espoir d'existence.
Si vous êtes réunis en ce lieu, c'est pour résoudre vos problème, non en soulever d'autres. Je ne que faire de vos patries, ethnies, ou traditions guerrières. Seul m'importe l'indépendance des âmes.


Il s'était redressé, et à présent il semblait avoir encore toute la force de sa jeunesse.


-Que croyez vous? Que mes lames peuvent retenir les marées de ces spectres d'émeraude? Toutes peut être, mais jamais vous ne les posséderez au complet. C'est pour cette raison, que l'aide des envoyés du Mordor est importante. Sauron est une puissance magique des plus importante, et sa force peut protéger vos terres. Alors ne parlez pas avec trop de hâtes de l'historie et des raisons de vos vieilles rancunes.

Il baissa d'un ton. Sa voix se fit un murmure résonnant comme un écho atone que tous percevaient cependant.

-Avant de vous révéler l'emplacement des neufs lames, je vous ferais savoir une chose: bien que vous allez en prendre possession, je désire que vous me rameniez toutes mes armes. Elles demeurent ma propriété, et ne sont qu'un emprunt utile à vous que je consens pour la bonne marche du monde. De plus il est neuf lames, et je crois que tous les peuples doivent pouvoir en bénéficier. C'est pourquoi je ne vous donnerais l'emplacement que de quatre d'entre elles, et que je m'en réserve une d'avance. Je la cèderais au plus nécessiteux par la suite.


Il prit son inspiration, mais, la laissa retomber.

-En fait, je crois que je suis un peu avare, et en échange mes informations, je souhaitent que tous m'offrent une chose: de Saroumane, je veux son Palantir, de Sauron je désire le secret des lames de Morgul et de Krell, j'exige la reconnaissance d'Erebor comme territoire inviolable, et de plus Dol Guldur sera désormais une propriété de Khazad Dûm et ce pour l'éternité. Du Rhovanion faites ce que bon vous semble et vous pourrez toujours y mener vos troupes. Je ne divulguerais les informations que si les trois parties en présence consentent tous à ma requête. Pas question d'informer un autre pour qu'il vende à son tour l'information.


Il se plaça devant la porte et dégaina sa lame, prêt à tuer quiconque tenterait de s'échapper.


-Bien que ma demande soit exigeante, vous serez probablement les premiers informés, ce qui constitue un avantage...


L'Archiforgeron ne semblait pas vouloir plaisanter, et il se tenait solidement sur ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2017
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
avatar
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Lun 26 Mai 2008 - 23:54
L’envoyée de l’Isengard failli s’étouffer en entendant son interlocuteur.
Elle répondit néanmoins sur un ton contenu :


Le Palentir ne peut vous être offert pour la simple et bonne raison qu’il est propriété de l’Empire de l’Ouest, et mon Seigneur seul a la charge de le garder. Sa place est à Angrenost pour surveiller les frontières de l’Empire, et nulle part ailleurs.

Cependant vous n’êtes pas sans savoir la grande estime que porte mon Seigneur à l’égard de votre peuple, Maître Nain, et il peut vous concéder quelque chose de bien plus inestimable qu’un simple Palentir.
»

La jeune femme jeta une poudre blanche dans le feu, celui-ci émit alors une grande flamme en forme de dragon dont le crépitement ressembla a un cri bestial.

« Oui, l’Isengard peut vous offrir l’amitié des Dragons. Ils ont été vos ennemis depuis que les premiers d’entre vous sont sortit de terre sous le souffle d’Aulë, et on détruit bon nombre de vos villes.
En cette heure sombre, ils peuvent vos apporter aide et conseils car ce sont des êtres sages.
Vous aurez donc leur amitié si vous tenez votre parole concernant les lames.
»


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatori HanzokNombre de messages : 298
Age : 31
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Archiforgeron de Khazad-Dûm

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 27 Mai 2008 - 13:15
Hanzok eu un sourire malsain, et il sentit que son visage portait la marque de sa folie, ce qui effrayait la plupart des gens présent.
Puis il ricana quelques secondes avant de reprendre:


-Les dragons? Je ne savais pas que Saroumane commandait à ces derniers... Mais je n'ai pas une pleine connaissance du monde, loin de là. Cependant, je ne savais pas non plus que le magicien était aussi matérialiste...

Il sourit plus calmement.

-Ne pouvant exiger ce qui est au dessus des capacité d'un Istari, je me contenterais de ce qu'il m'offre. Cependant je ne fais guère plus confiance au dragons: ils aiment l'or nous aussi, et rien en saurait nous détourner de nos passions profondes...De leur conseils je ne sais que faire et n'en veux nullement. Cependant ils sont des alliés à la guerre que
l'on ne peut négliger. J'accepte donc votre proposition de remplacement. Et puis, mes lames peuvent toujours faucher leur écailles comme la faux moissonne les blés...


Il fit faire un moulinet à la lame et le sifflement émis était impressionnant. Il semblait qu'aucun objet ne puisse résister au tranchant de l'arme. Le son émis était presque terrifiant, le surnaturel de l'objet s'exprimait par son chant et le reflet aux nuances indescriptibles de son fil parfaitement droit et lisse.

Il laissa reposer son arme et celle ci en se posant lentement sur sa pointe, s'enfonça cependant de quelques pouces dans le bois du par terre.


-Cependant, s'il s'avérait que l'Isengard était parjure, je jure sur toutes les rancunes des nains, que nous ne trouverons le repos tant que votre promesse ne se sera accomplit. Dussions nous faire tomber la tour d'Orthanc... Et les nains sont probablement les seuls être capables de pareils choses.


Il se tourna vers les autres ambassadeurs:

-Et vous alors? Ma proposition exige une réponse rapide, car ma patience a des limites très brèves...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
Von ZismagenNombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2008
avatar

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 27 Mai 2008 - 18:54
Glintewn resta impassible à la colère du nain.C'était exactement ce qu'il avait voulu provoquer.Cependant,son visage n'exprima aucun sentiment et il laissa le nain exposer sa vision des choses,se préparant à rouler toutes les personnes ici présentes.Mais,au fur et à mesure du discours,il sentit ses sourcils se froncer.Les demandes du nain étaient tout bonnement hors de proportion.Puis,l'ambassadeur du Mordor revit son estimation.Non,la réalité était tout autre,le nain simulait la folie de la démesure et du bon droit,mais demander plus est le plus sur garant d'obtenir plus que ce que l'on souhaite.N'était-ce pas une des premières leçons d'ambassadeur?Les discussions seraient peut être plus difficiles que prévues...
Laissant discuter sa collègue de l'Isengard,Glintewn se releva et s'inclinant gracieusement devant Hatori Hanzok,il dit:

"Messire nain,je suis heureux de voir que le bon sens guide vos paroles et vos actes.Le Mordor est tout prêt à vous fournir l'aide nécessaire que vous jugerez bon et s'engage formellement par ma bouche à vous restituer votre bien sitôt la menace écarté."

Relevant la tête,il fixa son regard dans celui du nain et ajouta:

"Mais quand au secret des lames de Morgul,je ne suis pas libre de les négocier.Et puis,avouer que le prix est grand pour une information,aussi importante soit cette dernière.D'autant que ce conseil n'est que peu représentatif des Terres du Milieu.Où sont donc les elfes et les hommes?"

Accomplissant un geste théatrale de la main,il se rassit,disant:

"Seigneur nain,permettez nous de vous aider,et il est de nombreuses choses que mon maître peut vous donner,comme un palentir.Mais des secrets de ce dernier,je ne puis disposer..."


Nos lames luisantes réflètent mieux notre fidélité que mille paroles mielleuses.(proverbe des commissaires)

Angmarien,nous nés
Pour la guerre,nous vivons
Enfants à l'épée toujours sanglante
Angmarien toujours vainqueurs (comptine traditionnelle angmarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KrellNombre de messages : 388
Age : 28
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 27 Mai 2008 - 19:24
Le grand garde pourpre soupira lentement, laissant les autres parlers a bon augure, bon conseil...
Ces conditions étaient purement illusoire et si Krell et sa horde avait été présent, nul doute que les prétentieux auraient subits milles morts entre les mains expertes des tourmenteurs, mais Torg était un homme de patience, le temps est la clé de tout lui avait susurré un jour un elfe qui subissait la torture, c'était une grande vérité de la vie...


"...Hum...Maitre nain, je n'ai nul droit de donner quoi que ce soit qui n'appartiennent a mon seigneur de plein droit, en revanche je puis vous donner quelque assurances: Erebor pourra être épargné, l'empereur ne veut pas prendre la ville de facon militaire...
Pour ce qui est de la tour sombre...Je n'ai nul droit d'offrir ce qui appartient a mon seigneur...
En revanche, pensez bien a ce que peut vous apportez l'empire de l'Est, nous avons les meilleurs guerriers du monde connus, notre acier est de très bonne qualité, nos cœurs vaillants et notre rage destructrice, je peut vous donner l'amitié de Rhun, l'assurance qu'en cas d'attaque sur vos terre par l'un de vos ennemis, L'est répondra présent

A l'est, la vie a moins d'importance que la terre, nos guerriers peuvent vous rejoindre, même l'empire de l'ouest nous envie nos gardes pourpres, de plus mon maitre est en perpétuelle recherche d'arme et d'armure de puissance, je suis certain que dans les mois qui viennent, mon maitre viendra de lui même a vous pour une commande...spécial...

Réfléchissez bien a ma proposition, a moins que vous préfériez attendre l'arrivée de mon maitre et de son armée?..."


Torg soupira lentement avant de lever les yeux vers les autres messagers , principalement vers celui de l'Isengard...
Belle femme, sans compter qu'elle était l'envoyer du plus vieil ami de l'empereur...
Décidément, les nains étaient une race de nuisibles, vivement que Krell dirige ses yeux vers leur infectes mines...


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."


Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mer 28 Mai 2008 - 11:15
Hanzok sourit en entendant les paroles de l'ambassadeur d'Angmar.

-Et bien , si le Mordor peut m'offrir ceux que l'Isengard me refuse, alors c'est une bonne chose. Je prendrais donc un palantir. Mais ne négligez pas trop le prix de mes lames. Du salut de milliers d'âmes dépendent la seule possession de l'un de ces artefacts...Mais, ayant déjà eu a traiter avec le Mordor, et celui ci m'ayant toujours satisfait, je vous considère plus comme des amis que comme des ambassadeurs venus négocier. Je vous fait donc confiance comme au temps jadis.


Il écouta ensuite la proposition du héraut représentant Krell. Il y réfléchit quelques secondes.

-Si vous garantissez l'indépendance et la liberté en Erebor, j'entends que vous respectiez votre parole. Vos ennemis sont nombreux en Rhovanion, et quarante milles nains serait une aide non négligeable pour ceux qui désirent possédr cette province. Je parle pour le Rhùn comme pour le Rohan et les elfes. Par conséquent ne nous considérez pas de trop haut malgré vos fortes tailles d'orientaux...
De votre acier je n'en veux point, il ne vaut pas la moitié de ceux fondu en Belegost.

Un sourire mauvais illumina sa face:

-Si vous ne pouvez céder Dol Guldur, alors vous m'apporterez la tête du traître Tulkor sur un plateau. Je ne crois pas que vous me refuserez cette faveur, il s'agit pour moi d'une vieille rancune, et de plus, je crois que vos guerriers se feront un plaisir d'accomplir cette tâche...


Il prit son épée, la pointa vers la lumière et la fit tourner dans son poignet, et le tournoiement de l'objet produit l'effet d'un prisme: la lumière se trouva décomposée, mais étrangement il manquait certaines teintes du spectre de la lumière: seul le vert, le jaune et le violet était encore visible, les autres nuances avaient disparus.

-De mes lames deux sont dans cette salle: une dans ma main, l'autre est accroché au dos d'Epixarkoïs. Je vous ai dit que je vous donnerez la position de quatre des neufs épées.
L'une d'elles se trouvent en possession du Maréchal de Mordor Toranur, fils de la bouche de Sauron, ce denier m'avait justement commandé l'un de mes ouvrages.
Une autre se trouve sur la plaine dans les marches de Maedhros, garde désormais un monticule de terre couvert d'herbe grasse qui constitue en fait la tombe de Thraïn. Une épée est plantée au sommet de la tombe et nulle rouille n'en tâche la lame qui brille sous la faible lumière des terres du Nord.
L'une repose dans les cavernes de Nargothrond, je ne sais exactement où, mais je crois qu'il s'agit de la forge de mon ancien maître Gildas Ederleïs. La pièce n'est pas bien grande, à vous de chercher.
Une autre de ces lames repose à côté de Kazhad Dûm, dans les flancs abruptes de Carhadras. Mais de toute manière, celle ci demeure ma propriété, et je vous avertit: à partir de cette instant, la chasse est ouverte! A présent amusez vous.


Il rengaina son arme et quitta la salle.


Dernière édition par Epixarkoïs le Ven 30 Mai 2008 - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mer 28 Mai 2008 - 12:37
Durant tout le Conseil, le Dragon Rouge fut silencieux. Cela ne le concernait nullement, même si les Trois Cents pouvaient mourir par les Morts, ainsi seraient la volonté des Dieux. Mais la vie des Mercenaires importaient moins que leur valeur en or aux yeux du Maître Combattant, sa propre vie lui importait moins qu'un trésor. Mais maintenant, ça devenait bien plus intéressant, car nombreux seraient les Seigneurs qui préfèreraient payer que risquer leur vie ou leur honneur pour la chasse aux épées.
Le Chef des Mercenaires se leva alors. Et il décida alors de faire monter les enchères, bien qu'elles n'eurent pas encore commencer


L'Empereur Herunumen, Seigneur de l'Ouistrenesse m'offre dix milles pièces d'or pour récupérer une des neuf épée. Oui, j'étais au courant bien avant vous, mais je connais maintenant leur emplacement. Néanmoins, les Trois Cents n'ont aucune envie de travailler pour lui, et je préfèrerais quérir une épée pour l'un des Baron présent ici. Nous travaillerons pour le plus offrant!

Il resta debout, fixant l'assemblée. Oui, les Trois Cents étaient les plus à même de mener l'une de ces quêtes, car toutes les nations d'Arda y étaient représentées et toutes les faiblesses d'un peuple étaient remplacées par les forces d'autres. On y trouvait, entre autre, le courage de l'Ouest, l'agileté des Elfes, la puissance du Rhun, la ruse du Mordor, la noblesse numénoréenne ou la force naine. Qui offrirait un emploi pur le Dragon Rouge, et une vraie offre, avec laquelle il pourrait s'offrir un endroit indépendant
Revenir en haut Aller en bas
KrellNombre de messages : 388
Age : 28
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mer 28 Mai 2008 - 20:37
"Alors qu'il en soit ainsi nain de l'ouest, Krell gagnera votre confiance, pour ce qui est de Tulkor, considérez que la guerre sera déclaré dès qu'elle sera possible, le sud et l'est se déchireront, puisque c'est le prix de la survie de mon peuple, les guerriers de l'est sont toujours a la recherche d'un ennemi, peu importe si il est homme, elfe ou nain..."

Content de lui, Torg soupira d'apaisement en levant les yeux vers le ciel...
Voila une bonne chose de faite, de nouveaux amis, un nouvel ennemi définis et les informations nécessaires pour partir a la recherche des lames...

Soudain, le mercenaire de Rhun parla a son tour pour...
Pour trouver un travaille...
Torg eu un sourire sombre en se levant...


"Dix milles pièces d'or? Ces hommes de l'ouest sont donc radins? Vous qui venez de Rhun, vous savez fort bien que Krell récompensent comme des dieux ceux qui lui rendent service...Ramenez l'une de ces lames a mon seigneur et plus jamais vous n'aurez a risquez votre vie mon ami! Je vous donnerait moi même vingts milles pièces d'or avant votre départ si vous me donnez votre parole de guerrier que vous reviendrez et je peut vous assurez que les caisses de Rhun sont remplis de coffres d'or et de joyaux qui n'attendent que de valeureux guerriers risquant leurs vies...Si mon offre vous intéressent, rejoignez moi dans la tour ce soir, en attendant..."

Il se dirigea vers la sortie mais se retourna juste avant de sortir de la pièce...

"Émissaires, j'ai de nombreuses choses a préparez pour l'arrivée de l'armée de Krell ici, transmettez l'amitié de l'empire de l'est reforgé a vos seigneurs, surtout vous, femme d'isengard! Que les esprits veillent sur vous en ces temps troubles, si des escortes vous sont nécessaires pour rentrez sur vos terres, je vous les fournirait en guise de signe d'amitié!"

Le terne capitaine de la garde pourpre sortit de la pièce, fier de lui-même après de si bonne négociation...
Décidément, Krell serait surement fier de lui avec de pareilles nouvelles...
Avec les lames, l'amitié des nains et la présence d'un nouvel ennemi pour les guerriers de l'orient, toujours avide de sang et de victoire...
Sans oublier la possibilité qu'en cas de victoire, l'empire de l'Est s'étendra comme jamais encore...


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."


Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
Von ZismagenNombre de messages : 43
Age : 29
Date d'inscription : 13/05/2008
avatar

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Jeu 29 Mai 2008 - 19:15
L'ambassadeur du Mordor s'inclina gracieusement devant le nain puis se rassit pour l'écouter.A la mention du nom de Toranur,il faillit sursauter.En ce moment,le nom du maréchal n'était pas très apprécié dans les milieux diplomatiques du fait de sa disgrâce monentanée et de l'étoile montante qu'était Alaena.Cependant,en habitué,il ne laissa rien paraître et continua d'écouter.Ainsi,une épée appartenait pour l'instant au Mordor,toucher à celle du nain,de l'indien ou de la Moria étant exclu,le nain pouvant s'avérer d'une aide précieuse pour l'avenir,il restait deux épées en course.Le diplomate fit un rapide calcul des possibilités qui s'ouvraient à lui et sourit intérieurement.Actuellement,c'était le Mordor qui avait les cartes maîtresses de ce conseil.Et si l'autre conseil se révélait aussi fructueux,nul doute que leur maître saurait se tailler la part du lion.

Le nain étant sorti de la pièce,c'était aux autres personnalités de commenter les derniers évenements et allier ou désunir leur force.Zhargat ayant compris rapidement où pouvait être son intérêt,il fit appel au plus offrant.Mais Glintewn ne voulut pas entrer dans son jeu.Si obtenir une aide quelconque du Rhùn semblait impossible,établir des relations saines et utiles étaient largement à sa portée et d'autant plus nécessaire que l'empire de l'Est était un contre pouvoir puissant à l'Ouinistress.

"Cher Zhargat,ces pauvres hommes de l'Ouest ont toujorus dédaigné le travail des mercenaires.Je considère cela comme une faute et apparemment,mon confrère Torg s'en est aperçu.Je ne saurai vous offrir plus pour le moment,mais sachez que si vos employeurs venaient à vous décevoir,le Mordor saurait vous recevoir à la juste valeur de votre troupe."


Comme le représentant de Krell s'apprétait à sortit,Glintewn s'empressa de répondre à son salut:

"Je n'y manquerais pas.Et permettez également de transmettre au nom de mon maître Sauron les justes salutations qui reviennent à l'empire de l'Est et à son roi."


Mieux valait éviter de parler de Dol Guldur pour le moment.Après avoir rapporté les informations sur les épées,Glintewn irait probablement voir en personne le seigneur du Rhùn pour discuter des possibilités d'alliance.Mais sans aval de son maître,il ne pouvait pour le moment que jouer le diplomate irréprochable et agréable.Glintewn se tourna alors vers la dernière personne présente,la représentante de l'Isengard.

"Voilà longtemps que nous n'avions eu de nouvelles de l'Isengard.Mon maître m'a chargé de transmettre ses salutations au Magicien et de lui réaffirmer son attachement."


Nos lames luisantes réflètent mieux notre fidélité que mille paroles mielleuses.(proverbe des commissaires)

Angmarien,nous nés
Pour la guerre,nous vivons
Enfants à l'épée toujours sanglante
Angmarien toujours vainqueurs (comptine traditionnelle angmarienne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CurunirNombre de messages : 688
Age : 2017
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:
avatar
Istar porté disparu

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Jeu 29 Mai 2008 - 20:48
A quoi la susnommée répondit dans son eternel air absent :

Mon Seigneur salut de même le Mordor. Ne vous fiez pas au grand silence qui règne sur nos terres, de grandes choses s’y préparent. »

Puis, regardant Krell ainsi que l’ambassadeur de Barad-Dur :

« Le dénommé Tulkor est décidemment bien plus détesté que je ne le pensais ! L’on murmure que son attachement aux Elfes et son allégeance à la lumière ne plait pas même à certaines tribus de son royaume. Peut-être qu’il serait judicieux de profiter de la présence des Morts… »

Apparemment, prononcer leur nom ne faisait absolument pas peur aux Isengardiens malgré les rumeurs disant que cela les attirait.

« …pour envoyer quelques agitateurs dans le sud. »


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Jeu 29 Mai 2008 - 22:33
Epixarkoïs mémorisa longuement la place des quatre lames: la plus aisé à récupérer était probablement celle au col de Carhadras, d'autant plus qu'il avait assisté en personne à la perte de cette lame. C'était par conséquent une chose facile pour lui qui connaissait approximativement la place de l'artefact.
Il forma quelques plans dans son esprit embué puis se leva, salua silencieusement les ambassadeurs, alla murmurer quelques mots à l'oreille de l'Archiforgeron, et enfin quitta la pièce. Il descendit les barreaux de bois fixés à la hâte.

Sur la large clairière de cents pas de rayons, les indiens ne semblaient pas avoir bougé depuis le début du conseil de Dol Guldur. Il fit signe à ceux ci et ils formèrent alors une nuée de corps indépendants. Quelques secondes plus tard, ils étaient en ordre de marche, s'alignant dans une colonne droite et bariolé de tâches diverses.

Epixarkoïs fit regagner le camps à ses troupes, les accompagnant en parlant avec Grim.
Le soir, lors de son repas, il s'adressa à voix basse au capitaine des gardes Khazad.


-Grim, j'ai une mission délicate à te confier: prend une trentaine de cavaliers parmi les meilleurs et amène les devant ma tente après le repas. Je t'en dirais alors d'avantage.

Il termina son repas sans rien dire, quitta le cercle des officiers autour du feu et gagna sa tente de campagne.
Il fuma une pipe et queslques minutes plus tard, Grim vint le trouver.

-Tu vas te rendre au col de Caradhras, au dessus de nos mines, et là bas, ces trois amis devraient t'indiquer la place de l'une des lames de Hatori Hanzok. C'est chose vitale que de s'en emparer. L'avenir des augrims en dépend... Je te présente mes amis: celui-ci c'est Pyracmon, lui c'est Xénophore, et voici Polyphème. Ils seront tes yeux pour t'emparer de la lame... Et aussi, tiens.

Il saisit l'épée qu'il avait toujours accroché au dos, se défit de la lanière de cuire qui maintenait le fourreau à son corps, et tendit à Grim l'ensemble de l'ouvrage.


-Si tu rencontre les morts, ils seront taillés en pièce. Rejoins moi ensuite en Dol Guldur. Là bas nous aviserons... Bonne chance et ramène moi seulement mon arme. L'autre épée tu n'auras qu'à la remettre aux sages du conseil des stratèges de Khazad Dûm. Au revoir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Ven 30 Mai 2008 - 18:58
Grim écouta attentivement l'indien, malgré ses paroles qui semblaient être d'aucune importance, Grim comprit qu'elles étaient très importante et que l'avenir dépendrait des futurs actions que Epixarkoïs lui dictaient. Grim prit l'épée et s'attacha le fourreau à sa ceinture il s'inclina pour remercier l'indien et il dit:

J'irais aussi vite que j'eul pourrait l'ami. On se retrouve à Khazad-Dûm, bonne chance!

Sur ces mots Grim sortit d'un pas rapide, il arriva dans la cour et il interpela trente indiens qui surveillaient les chevaux. C'étaient les meilleurs cavaliers, ils avaient du mal à se séparer de leurs chevaux. Ils prirent chacun quelques vivres et partirent le plus vite possible comme si des démons les poursuivaient. Grim lança un regard en arrière sur la sombre tour de Dol Guldur et pénétra dans la sombre forêt en direction de Khazad-Dûm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 3 Juin 2008 - 12:45
Vingt Milles? Et moi qui croyait que les caisses de Rhûn étaient vides... Et bien, si nous avons l'argent, j'accepte! Et en tant que Rhûnien, vous savez ce que vaut notre parole.

Voyant que personne n'avait été plus offrant, et surtout ne lui avait offert ce qu'il aurait souhaité, une petite terre où s'installer, car c'était ce que les Trois Cents cherchaient, une place forte où se retrancher en cas de gros pépin. Mais avec l'argent qu'il avait récupéré, il était certain que cela pourrait maintenant se faire. Le Mercenaire salua l'émissaire de Mordor et suivit Torg.

Je travaillerais pour Krell, alors. Jamais je n'aurais pu rêver avoir si bon employeur. Dites, quelle lame souhaitez vous que je ramene?
Et avez vous des directives particulières?


Le Mercenaire était dans la tour de Dol Guldur, avec le Capitaine de la Garde Pourpre. Athos, Porthos et Aramis lui avait dit le plus grand bien sur le bras droit de l'Empereur de l'Est. Zarghat l'observait alors, avec le plus grand respect, dans le silence, attendant ce que lui dirait le mercenaire...
Revenir en haut Aller en bas
KrellNombre de messages : 388
Age : 28
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   Mar 3 Juin 2008 - 20:03
Le capitaine eut un sourire de dépit en regardant le capitaine mercenaire...

"Ho non, ne croyez pas ca Zarghat, capitaine de l'est, l'or est la seul chose dont dispose le Rhun en quantité, comme vous le savez, Krell est revenu d'entre les morts, au moments où je vous parle, des richesses et des richesses sont amenés a la capital, de plus, lever nos hordes de l'est n'a jamais été un grand budget puisque nos guerriers fournissent eux même leur équipement, hormis nous autres gardes de l'empereur, et nos hommes sont payés avec le fruit des pillages, sinon, ils défendent leur familles...
De plus, Krell a jouit d'un grand commerce avec l'Isengard et le Mordor, commerce qu'il a surement dans l'idée de rétablir, voir d'amplifier au vu des importants besoins de guerrier dont requiert notre position actuelle..."


L'homme s'assit lourdement sur le siège de son bureau, cette pièce, quartier général de la garde pourpre dans la tour, était a l'effigie de ses occupants, fort vide hormis des armes et des armures sur les murs, quelques statues des plus grand guerrier de l'empereur, une grande table au centre avec une carte dessus était le seul réel meuble...
Derriere le capitaine, une grande baie vitrée qui montrait au loin une fantomatique lune des couchers de soleil...


"...C'est a vous de voir capitaine pour la lame que vous nous ramènerez, veillez juste a être rapide, pas de consigne particulière, je vous ferais accompagnés de deux cents gardes pourpres afin de vous renforcez...Allez, partez dès demain si vous le pouvez...
Quand a l'or..."

L'immense garde se leva avant de se diriger vers une armure, similaire a une armure de garde, a la "petite" remarque qu'elle n'était pas d'acier mais fait en os, ces derniers étaient taillés a la perfection et donnait un air morbide a l'allure général de l'armure...
Armure destiné a l'homme qui sera plaire assez au souverains pour devenir "prince des os", baron de Dol-Guldur et l'un des trois lieutenants principaux de Krell...
Il tira sur le bras gauche de l'armure, un mouvement soudain dans le mur a droite, il bouge, il pivote même...
Derrière, une cinquantaine de coffres remplis d'or...


"Vingts milles pièces maintenant et quarante milles pièces a votre retour, De plus, Krell récompense souvent ses favoris avec des terres...Ramenez rapidement l'arme et je tiendrais mot de vos exploits a mon seigneur, je pourrais même vous arrangez un entretien...Vous avez déja rencontrez le dieu de la guerre non?"


En attendant la réponse, Torg fit sonner quelque osselets accrochés a des clochettes, une dizaine de gardes entra dans la pièce, prenant chacun deux coffres, ils attendirent, fixant de leur casque cornu la réaction du chef mercenaire...

"Vous qui ete orientaux, vous devez savoir qu'a l'Est, l'or vaut moins que l'acier des armes..."


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."


Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Donjon de Dol-Guldur   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Donjon de Dol-Guldur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Donjon de Dol-Guldur
» Donjon des mouettes, récapitulatif hystérique des articles
» BOSS Donjon 5
» armée mordor axée dol guldur
» DDN : Donjon De Naheulbeuk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Mirkwood :: Dol-Guldur-