Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LouveNombre de messages : 436
Age : 35
Date d'inscription : 08/01/2006
Louve
Guérisseuse

MessageSujet: Louve   Louve EmptySam 21 Oct 2006 - 20:36
Bien voila... Je crois qu'il est temps que j'éclaircisse tout ca, ne serais ce que pour me remettre les idées en place a moi aussi, et me permettre de garder une trace écrite pour ne pas me perdre dans mon personnage...





C'est ainsi que tout commenca...




La nuit venait de tomber sur la plaine de l'Ouest Fold, couvrant d'ombre le pays entier sous son voile de silence et de tenebre... Seule petite lumière persistante, celle d'un feu dans une chaumière isolée. Eona, le ventre rond et la mine réjouie jeta un oeil sur la soupe qui bouillonnait sur le feu depuis quelques heures deja... Le froid était déjà présent dans tout le pays, couvrant chaque matin la terre d'un manteau de givre. Manger chaud serait des plus reconfortant... Eona se laissant tomber dans un fauteuil devant la cheminée en soupirant... Son ventre se faisait de plus en plus lourd ses derniers temps, et le moindre mouvement était fatiguant. Mais c'était de la bonne fatigue... Eona n'espérait plus qu'une chose a présent, que son enfant attende le retour de son père pour voir le jour.... Elle voulait qu'il soit près d'elle lorsqu'elle sentirait les premières douleur de l'enfantement, tenir sa main serrée dans la sienne alors qu'elle mettrait au monde leur fils... Ils espéraient tout deux ardemment avoir un fils, afin que le sang d'Elindal perdure ainsi que son nom...

Alors qu'elle rêvait doucement pendant que sa soeur s'activait a l'extérieur pour ramener du bois, elle ressentit bientôt une vive douleur au ventre... Douleur si vive qu'elle ne put même pas pousser un cri! Celle ci s'arrêta aussi vite qu'elle était apparut, la laissant haletante et choquée sur le fauteil... Elle passa la main sur son ventre sans vraiment comprendre, lorsque la douleur recommença, laissant échapper un gémissement de ses lèvres cette fois ci, alors qu'elle serrait les bras du fauteuil avec force...

*Oh non... Pas déjà! Pas maintenant!*

Mais il semblait que le temps était venu... L'enfant s'agitait de plus en plus, tandis que les contraction ne s'arrêtaient que pour mieux recommencer. Le temps était venu... Avec un effort considérable, Eona se releva du fauteuil, et se dirigea vers la porte pour appeler sa soeur. Estya quitta bien vite sa tache pour aider son aînée qui avait du mal a rester debout, et l'entraîna jusqu'à la chambre... Elle s'activa ensuite a faire chauffer de l'eau, et sortir les serviettes propres mises de cote depuis quelques jours... L'excitation gagnait la jeune femme tandis que sa soeur faisait tout son possible pour ne pas gémir. Jamais elle n'aurais pense que la douleur serait si grande...

La nuit fut longue pour les deux femmes, et la journée du lendemain egalemment... L'enfant ne montrait toujours pas le bout de son nez! Eona, fatiguée, courbaturée, emplie de douleur, le visage pale et transpirant aurait donne n'importe quoi pour voir sa douleur s'arretter... Estia, ne sachant que faire pour soulager sa soeur lui épongeait le front régulièrement en lui parlant de chose et d'autre pour tromper leur impatience. Une nouvelle nuit tomba sur la petite maison de bois et de chaume, mais toujours pas d'enfant en vu... Ce n'est qu'aux environs de quatre heures du matin que la délivrance arriva enfin...

Les gémissements retentirent de plus belle, bientôt suivit par un hurlement de premier ne, désapprouvant la manière ingrate d'être ainsi éjecter du ventre chaud et protecteur de sa mère pour être plonge dans un univers froid et inconnu... Estia, pleurant des larmes de joies et de soulagement donna l'enfant a sa soeur, tout aussi soulagée que celle ci de sentir sa douleur prendre fin, émerveillée de sentir son enfant contre elle...

"- C'est une fille..."

Parvins a murmurer Estia, tandis que l'enfant se calmer peu a peu serre dans les bras fragile de sa mère. Mais un bruit sourd a l'extérieur de la maison mis brutalement fin a leur bonheur... Sans rajouter une parole, Estia sortit de la chambre... Eona, trop émerveillée pour s'inquiéter, continuait de serrer sa fille contre elle avec un amour infini... Si seulement son amour avait pu être la... Estia entra précipitamment dans la chambre, l'air catastrophe...

"- Des orcs! Ce sont des orcs! A quelques mètres seulement, mais tôt ou tard ils remarqueront la maison....!"

Eona n'eut pas le temps de reflechir... Elle fit signe a sa soeur de prendre l'enfant avec elle, et se redressa sur les coussins, avec le peu de force qu'il lui restait...

"- Estia écoutes moi bien... Prend l'enfant, et protèges la comme si elle était tienne... Pars! Pars maintenant...."

"- Jamais je ne te laisserai! Tu es ma soeur et tu..."

"- ESTIA! On a pas le temps de parler! Sauves la! Fait ca pour moi je t'en supplie!"

Estia, tel un fantôme, se redressa, regardant sa soeur avec horreur... Comment pouvait elle lui demander une chose pareil!

"- PARS MAINTENANT!"

Sans plus réfléchir, elle fit demi tour et partit en courant, l'enfant serre dans ses bras et les larmes aux yeux... Les orcs étaient encore loin de la maison, mais le bruit de la porte sembla attirer leur attention... Elle courut alors le plus vite possible, s'enfonçant dans la nuit, abandonnant sa soeur derrière elle... Elle s'abrita près d'une petite grotte, cachée derrière des arbres, et y resta la un long moment en serrant l'enfant contre elle. Celle ci dormait paisiblement dans sa couverture, sans savoir le drame qui entourait sa naissance.... Au petit matin, Estia ne put résister plus longtemps... Enveloppant l'enfant dans sa couverture et dans son châle, elle le cacha a l'intérieur de la grotte et retourna sur ses pas.... Elle ne sut jamais ce qu'il était arrive a sa soeur... Une flèche fini sa vie, aussi rapide et traîtresse qu'un serpent. Elle se ficha dans son dos, transperçant la chaire jusqu'à son coeur, la laissant gisante et sans vie dans l'herbe... Les orcs ne s'arrêtèrent même pas pour la fouiller ou quoi que se soit....


Guerisseuse.

Ne vous fiez pas aux aparences, elles sont parfois trompeuses....
Louve Amliodk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LouveNombre de messages : 436
Age : 35
Date d'inscription : 08/01/2006
Louve
Guérisseuse

MessageSujet: Re: Louve   Louve EmptyMer 25 Oct 2006 - 12:28
Louve




Une semaine après ces terribles évènements, Elindal rentrait vers son foyer... Il y rentrait le coeur léger et l'impatience le faisait presque courir sur la route. La dernière fois qu'il avait vu sa femme, son ventre commençait tout juste a s'arrondir, lui donnant l'air de cacher quelque chose sous sa robe. Elle avait peut être accouché d'ici la... Ses yeux s'embuèrent de larmes alors qu'il se mettait a courir. La perspective de devenir papa l'enchantait au plus au point, et même si c'était une fille que lui donnait sa femme, il savait déjà qu'il l'aimerait plus que tout! Mais alors qu'il arrivait aux alentours de l'endroit ou se tenait la maison.... Un étrange sentiment commença a l'étreindre... Il était pourtant sure qu'on voyait la maison d'ici... Comment ce faisait il que...
La peur lui fit alors battre le sang aux tempes, et il accélérait sa course, en ne cessant de se répéter ces quelques mots dans sa tête:

*Non ce n'est qu'un cauchemar... Non ce n'est qu'un cauchemar.... Non ce n'est qu'un cauchemar....*

Mais le cauchemar semblait des plus réel. Plus il s'approchait, et plus il devenait certain que la maison n'était plus la... Il ralentit alors le pas, foulant un terrain labouré et abîmés par des traces d'orcs, il en était certain.... Les traces conduisaient jusqu'au reste de la maison... Cendres, poutres carbonisées, quelques objets en fer qui n'avaient pas pu brûler comme un couteau, le reste de la soupiere... Elindal, le visage ravagé par la douleur se laissa tomber a genoux dans la poussière, pleurant d'amères larmes. Choqué, déboussolé, abattu... Il lui semblait que tout ses espoirs, toutes sa vie venait de prendre fin. Il resta la plusieurs heures, attendant on ne savait quoi... Une pluie fine et glacial commença a tomber, mais il ne bougea pas plus. C'était comme si toute vie l'avait quittée.

C'est alors que soudain, un drôle de cri retentit a ses oreilles... Tout d'abord il crut a un animal sauvage, et ne bougea pas d'un pouce... Puis il crut a un effet de son esprit, comment cela aurait il put en être autrement? Et puis... Le cri se faisant insistant... Il ne put que se relever et se mettre a courir dans cette direction. Était il possible??? Les cris se calmèrent légèrement, mais ils l'avaient guidé jusqu'à une clairière, et le laissèrent complètement stupéfait et abasourdie... Un enfant, un bébé était la, pleurnichant et s'agitant dans ce qui avait du être une couverture. Il était seul, et ne devait pas avoir plus de quelques jours a en juger par sa taille. Après un moment de stupéfaction, Elindal fit trois pas dans la clairière...

C'est alors qu'une bête féroce, aux crocs acérés et aiguisés comme des couteaux s'avanca dans le même temps... Il avait un pelage gris clair, deux grand yeux jaunes, et un lapin dans la gueule... Homme et loup se fixèrent un moment, avant que celui ci ne lui fasse face, près a attaquer. Elindal, terrorisé a l'idée de perdre la seul chose qui lui restait, c'est a dire l'enfant, dégaina son épée et tua la bête sans autres préavis. Il se précipita ensuite vers le bébé qui recommençait a brailler... Il devait avoir faim... Il le prit, ou plutôt la prit, entre ses bras, comme un objet précieux qu'il avait peur de casser, et se mit a la bercer doucement contre lui, pleurant de nouveau devant ce miracle qui lui était accordé...

Ce n'est que quelques heures plus tard, alors que l'enfant dormait bien confortablement contre son père, enroulée dans une nouvelle couverture bien plus grande mais peut être un peu plus râpeuse, qu'Elindal chercha a comprendre comme cela pouvait il être possible que ce bébé soit toujours en vie... C'était incompréhensible! Il l'avait observé un long moment, ainsi que les vêtements qu'elle portait... La petite avait des marques de griffures un peu partout sur le corps, sa couverture était déchirée a certain endroit et portait encore de la bave de loup, mais il se refusait de croire cette chose possible... Il dut retourner voir le corps gisant de la bete pour enfin accepter la chose la plus improbable qui soit mais pourtant vrai... L'animal qu'il avait tué n'était pas un loup, mais une louve.... Il ne savait ni comment, ni pourquoi, mais l'animal avait sauve sa fille! Il se sentit honteux tout a coup de l'avoir tué, mais comment aurait il put deviner? Il décida alors l'enterrer pour qu'elle ne soit pas la proies des corbeaux et des renards, c'était la seule chose qu'il pouvait faire pour elle a present... Tout en creusant sa tombe, son esprit vagabonda entre folie et lucidité... Il avait reçut plus d'un choc aujourd'hui, et la fatigue jouait aussi dessus... Il en était a imaginer que sa femme c'était réincarnée dans cette louve pour pouvoir sauver sa fille malgré tout, et bien que cette hypothèse, il le savait bien au fond de lui, était impossible, il aimait a la croire vrai. Il décida aussi que pour rendre hommage a cette mère adoptive et inattendu, il nommerait sa fille en son souvenir: Louve...


Guerisseuse.

Ne vous fiez pas aux aparences, elles sont parfois trompeuses....
Louve Amliodk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LouveNombre de messages : 436
Age : 35
Date d'inscription : 08/01/2006
Louve
Guérisseuse

MessageSujet: Re: Louve   Louve EmptyJeu 9 Nov 2006 - 11:40
De l'enfance a l'age adulte, un long chemin sinueux est a parcourir....





Passons sur les premières années de la vie de Louve, qui ne sont pas des plus intéressantes étant donne qu'un bébé ne fait pas grand chose a par manger et dormir... Qu'il vous suffise de savoir qu'Elindal ne l'abandonna pas aux bons soins d'une nourrice, préférant continuer sa route accompagné d'une chèvre noire aux pis remplie de lait frai et chaud pour nourrir sa fille que de s'en séparer, qu'il la porta sur son dos de villes en villes et sur tout les chemins malgré les remontrances de ses amis ou de ses compagnons d'armes...

"- Mais enfin Elindal! Ce n'est pas la place d'une gamine, et tu le sais très bien! Soit un peu raisonnable!"

Mais ils eurent beau dire, l'homme était aussi têtu qu'un âne corse... Louve était tout ce qui lui restait de sa femme, et de sa vie d'autant, et il était hors de question pour lui de la laisser même pour quelques jours.... Bien évidemment, son travail s'en fit ressentir... On ne voyage pas aussi vite avec un bébé et une chèvre, ni même avec une enfant de 5 ans... Devant son refus catégorique de se délester de sa fille quoi qu'il puisse arriver, on lui retira son travail de garde frontières, le laissant encore plus misérable qu'il n'était deja...
Mais Elindal s'en fichait bien. Quoi que tout ces gens puisses en dire, il était heureux de son choix, et si parfois la vie n'était pas des plus faciles, que le froid lui rongeait les os et que la faim lui tiraillait le ventre, il se consolait en serrant la petite fille contre lui ou en écoutant son petit rire clair résonner a ses oreilles...

Son rire? Oui, parce qu'il faut aussi préciser que Louve était plutôt du genre enfant facile... Peut être est ce le lot de tout ceux qui vivent dans la misère, je ne saurait le dire, toujours est il qu'il lui en fallait peu pour être heureuse... Un papillon qui se posait sur sa joue lorsqu'elle dormait, le reflet de l'épée de son père projetant la lumière du soleil sur sa main, le reflet de son visage dans l'eau ou encore le chant d'un loup dans le lointain...

Mais le temps chasse vite ce genre d'innocence, et obscurcit les coeurs... Plus elle grandissait, et plus son père s'assombrissait... Il était toujours hanté des scènes qui avait suivit sa naissance, et ne pouvait plus fermer l'oeil sans revoir la maison en ruine, le sang et la mort rodant autour de sa bien aimée, la terreur et la douleur... Il commença a boire, se refermant peu a peu sur lui même. Boire pour oublier, boire pour dormir, boire pour tenir debout... Les rôles furent bientôt inversés... Louve, alors âgée de 8 ans, prenait maintenant soin de son pere... Elle avait apprit a tendre des collets pour les lapins, tirer a l'arc du mieux possible, et surtout avait appris a se servir de certaines herbes. Elle préparait des infusions pour faire sortir son père de sa torpeur enivrée, le guidait a travers le pays, apprenant a s'y repérer toute seule...

Mais jamais elle ne se plaignit de son sort, même si son père était devenu un homme sombre, aigri par l'alcool et la douleur, se moquant d'elle, la rejetant lorsqu'elle voulait le soutenir ou lui collant quelques baffes lorsqu'elle n'avait rien a lui proposer a manger... Il était son père, de toute éternité, et elle l'aimait comme une fille aime son père.
Loin d'avoir perdu sa bonne humeur d'enfant, elle continuait de rire et de s'amuser d'un rien, développant un don spécial pour la maladresse entre autre...

Le temps passait, l'enfant grandissait, prenant peu a peu les traits d'une toute jeune femme tandis que les cheveux si noir de son père s'éclaircissaient lentement, tournant au poivre et sel... Ses mains, d'ordinaires si sure s'agitaient a présent de tremblements, l'alcool jouant sur ses nerfs, le rendant plus sombre que jamais... Parfois, entre deux crise de colère, il serrait sa fille contre lui en lui disant qu'il l'aimait et qu'il s'excusait, avant de replonger dans le sombre et l'obscure... Louve évitait même de traverser les villages en sa compagnie a présent, aillant trop peur de ce qu'il pourrait arriver... N'aillant jamais côtoyé de femmes, elle ressemblait a une véritable petite sauvage, les cheveux en bataille et hirsutes, la peau sombre et brûlée par le soleil de la route, les habits déchirés et mal reprisés, n'aillant pas peur des gens mais préférant les éviter un maximum, son père la mettant constamment en garde contre eux sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi...

Tout ca aurait pu durer indéfiniment, si un jour, alors qu'elle traversait un village en compagnie de son père, elle n'avait pas croisé une fille de son age en pleure.... Elle était si différente d'elle! Louve n'avait jamais croisé d'enfant de son age, et resta un moment interdite, se demandant ce qui pouvait troubler ainsi cette jeune fille... Ses longs cheveux blonds étaient des plus soyeux, tressés avec des rubans et des fleurs, elle avait la peau d'un blanc presque laiteux, et des yeux d'un bleu des plus claires... Louve fini par s'approcher, et décida de lui demander d'une voix un peu bourru et craintive, comme si elle s'adressait a un animal dangereux avant de l'approcher.

"Pourquoi tu pleurs?"

La jeune fille releva son visage baigné de larmes vers la petite sauvage qu'elle était, et lui répondit dans un sanglots, faisant fit de son apparence douteuse...

"Mon frère est malade... Le feu du Mordor le brûle et le consume, et je ne veux pas qu'il meurt! Mais maman ne sais plus quoi faire...."

Louve fronça légèrement les sourcils... Elle ne savait pas pourquoi, mais le désespoir qui secouait les épaules de cette jeune fille lui faisait mal au coeur... Elle se dit que peut être elle pourrait y faire quelque chose? Son père lui, avait disparut en direction de la taverne, et elle savait qu'il n'en bougerai pas jusqu'à ce qu'elle vienne le chercher...

"Conduit moi a ton frère, je peux peut être faire quelque chose pour lui..."

Le visage de la jeune fille s'éclaira soudainement, et tout en balbutiant une multitudes de remerciements, elle la prit par la main et l'entraîna en courant a travers tout le village, jusqu'à une petite maisonnette... Elle y entra, personne ne semblait être présent, du moins pas d'adultes dans les parages... Louve fut ammenée jusqu'à l'étage, ou, dans une chambre sombre, un homme était étendu, rongé par la fièvre, délirant et transpirant comme un possedé...

Tandis que la jeune fille restait a la porte en recommençant a pleurer, Louve s'approcha du malade, et posa sa main glacial sur son front, fixant son visage avec curiosité, cherchant a déceler la cause de cette fievre... Il avait un bandage autour de la jambe, et elle posa la main dessus... Celui ci était brulant.... La cause de ce mal était maintenant clair pour la très jeune guérisseuse. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, et elle se retourna vers la jeune fille qui attendait le verdict aussi pale qu'une morte:

"Je sais ce qu'il a... Ramène moi de l'eau chaude, très chaude, et des bandages propres..."

La jeune fille disparut en un clin d'oeil, tandis que louve commençait a défaire le bandage... Elle fronça rapidement le nez, l'odeur qui s'échappait de la plaie était des plus infâme! Comment avaient ils pu la laisser s'infecter a ce point! Et encore, heureusement que c'était a la jambe et qu'elle était superficiel, sinon il aurait pu y passer... Elle passa plusieurs heures a son chevet, vidant la plaie de son pus, recousant les chaires nettoyées, refaisant le bandage, posant baume cicatrisant et faisant des tisanes purificatrices pour libérer son esprit de la fievre....
Le soleil se leva en même temps que celui ci ouvrait les yeux... Il était soulagé et souriant...

Pour la remercier de son service, les parents de la jeune fille et du malade l'invitère a rester chez eux quelques jours. Louve accepta, oubliant son père et la fatigue du voyage... Elle appris beaucoup auprès de la mère de la maison... On lui démêla les cheveux, lui donna des vêtements propres et chauds, ainsi qu'un bain chaud avec du vrai savon... Elle retrouva peu a peu figure humaine... Mais la route continuait de l'appeler, et après une petite semaine passé avec eux, elle leur fit ses adieux, et repartit dans la direction du soleil levant, en compagnie de son père, plus sombre que jamais... Mais elle avait grandit énormément pendant cette semaine la, et surtout, elle avait trouvé une passion, une raison de vivre: la guérison des autres....


Guerisseuse.

Ne vous fiez pas aux aparences, elles sont parfois trompeuses....
Louve Amliodk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LouveNombre de messages : 436
Age : 35
Date d'inscription : 08/01/2006
Louve
Guérisseuse

MessageSujet: Re: Louve   Louve EmptyJeu 30 Nov 2006 - 12:18
Lorsque la mort vous fait face...





La jeune fille s'épanouie alors en même temps que son art et ses dons se developpaient... Elle acquis même une petite réputation, ne faisant pas payer cher ses soins: une miche de pain, un bol de soupe ou un toit pour la nuit... Elle apprit à parler aux gens, repoussant la maladie et la douleur avec plaisir, ne laissant derrière elle que guérison et paix. Autant dire que les premières années de guérisons se passèrent sans trop de problèmes, elle ne rencontra pas d'échecs majeur vis a vis d'elles. Elle en retira d'ailleurs une certaine fierté, oubliant peut être pendant un instant combien la vie est fragile, et qu'elle n'était pas toute puissante...

Son père continuait de boire, mais le fait de côtoyer d'autres personnes le calmerent un peu... Il sembla refaire surface dans ce monde un peu plus souvent, prenant le temps de parler avec sa fille de temps a autres, chose qu'il n'avait plus fait depuis bien longtemps... Ce furent les plus belles années de la courte vie de Louve, celle dont elle se souviendrait éternellement comme une période ensoleillée et sans troubles, pourtant bien éloignée maintenant... Le temps passait, laissant son corps se modeler peu a peu à l'image d'une femme, une toute jeune femme, les formes naissantes, les muscles saillant et le regard pétillant de vie... Louve était plutôt jolie quand on la regardait bien, et surtout lorsqu'elle se débarbouillait! Elle connu ses premiers amours, ses premières peines de coeur...

Mais toute chose a une fin... Un jour de février, alors que la neige tombait drue sur la terre du milieu, Louve et son père se rendaient en Gondor. Pas de raison particulière pour s'y rendre, mais Louve avait toujours la bougeotte, préférant ne pas s'attarder trop longtemps à un endroit...

Enveloppes dans leur cape de voyage, et peinant à marcher dans la neige qui leur montait jusqu'aux genoux, les joues et le nez rouges, crachant des nuages de buée blanche et les mains serrées sous leur propre bras pour que leur doigts ne gèlent pas, Louve et son père avançaient dans la joie et la bonne humeur malgré tout. Le manteau blanc n'avait pas entamé le moral de la jeune fille, et son père se laissait porter par sa bonne humeur. Ils marchèrent pendant une bonne demi journée, avant de s'arrêter sous une saillit de rocher pas trop encombrée par la neige pour prendre un repos bien merité...

Louve se décarcassa pour trouver du bois pas trop humide et allumer un petit feu, tandis que son père sortait une miche de pain qui était bien emballée dans un tissu blanc. Ils commencèrent à manger dans un silence paisible, lorsque un bruit de pas les fit sursautter... Il y avait plus d'une personne, et ils étaient armés a en juger par le cliquetis des armes qui leur parvenait aux oreilles... Louve tenta un oeil dehors, et rentra à l'abri du rocher avec précipitation, éteignant le feu et faisant signe à son père de se taire...

Un petit détachement de 3 orcs passait non loin de là... Pourquoi étaient ils là, et en si petit nombre? Louve ne le sut jamais, pas plus qu'Elindal... Malgré leur silence, les traces dans la neige du alerter leur attention, car le bruit se rapprochait indéniablement d'eux... Le père de Louve dégaina alors son épée, près à défendre sa fille au péril de sa vie... Le combat fut long, et sanglant. Le courage ne manqua pas à Elindal qui se battit tel un lion malgré sa force déclinante et son corps ronge par l'alcool, abatant deux des orcs sans trop de difficultés... Mais il fit un faux pas, et l'épée du troisième lui transperça le ventre, faisant échapper une légère plainte de ses lèvres, et laissant une expression des plus surprise sur son visage... Louve se jeta en un bond désespéré sur le dernier assaillant, plantant son couteau dans sa gorge en un sanglot dechiré...

Le sang noir et odorant de l'orc ne tarda pas à se déverser sur ses mains tandis que celui ci s'écroulait sur le sol en un dernier râle de rage... Louve se précipita alors vers son père, et tenta de faire son possible pour arrêter l'hémorragie de son ventre, sans trop de succes... La plaie était bien trop profonde... Pourtant, sur le visage d'Elindal, on ne lisait plus aucune peur, plus aucun reproche... On y lisait même la paix, tandis que ses lèvres s'étiraient en un léger sourire... Son visage blanchissait à vu d'oeil, et son coeur ralentissait peu à peu...

"Père! Ne me laisse pas!"

"Laisse moi partir, Louve... Mon heure est venue..."

"Non!! Je ne veux pas! Je t'obligerai à rester!"

"Tu ne peux plus me retenir à présent, même si je le voulais... Vis, vis ma fille, et soit heureuse... Je trouve enfin la paix..."

"Non! Non! Non! Je ne veux pas! Père! Je t'en supplie!"

Mais ses protestations ne changèrent rien... Elle eut beau tenter de faire son possible pour le ramener à la vie, recousant sa plaie, restant près de lui jusqu'à la nuit, le visage baigné de larmes et les mains rougis par le sang... Elle le recouvrit de sa propre cape pour qu'il ne prenne pas froid... Elindal était pourtant déjà bien loin de là... Lorsque la nuit commença à tomber, elle dut se rendre a l'évidence, et abandonner la lutte déjà perdue depuis longtemps. Elle ne put même pas l'enterrer, la terre étant bien trop gelée pour être creuser par ses petites mains... Elle recouvrit donc son corps de pierres, y passant une bonne partie de la nuit, mais se réchauffant grâce à cette activité. Elle n'aurait pas survécue à cette nuit là autrement....

Lorsque le soleil traversa avec peine la brume du matin, ce fut pour trouver une Louve vidée de toute énergie, sentiments, et larmes... Elle se releva après une dernière prière murmurée devant le tas de pierres, et repris sa route vers la cite blanche...

Son premier échec... La chute fut des plus brutal pour la jeune fille. Elle se jura bien vite de ne jamais plus suréstimer le pouvoir de ses mains. Ses mains... Ses étaient encore rouges de sang... Ses mains qu'elle avait tant admiré, ses mains qui savaient redonner la vie a un corps malade ou blessé... Ses mains avaient à présent données la mort, et laissé filer la vie entre leur doigts...


Guerisseuse.

Ne vous fiez pas aux aparences, elles sont parfois trompeuses....
Louve Amliodk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LouveNombre de messages : 436
Age : 35
Date d'inscription : 08/01/2006
Louve
Guérisseuse

MessageSujet: Re: Louve   Louve EmptyLun 8 Jan 2007 - 13:56
La vie doit continuer




Que dire de la vie de Louve après toute ces évenements... Oui, elle continua à vivre. Oui, elle continua de grandir et de s'épanouir sur le chemin qui s'offrait sous ses pas... Si elle fut heureuse? Probablement... Mais c'est difficile à dire avec certitude. Même si elle garde un sourire casi permanent sur les lèvres, le fond de son coeur reste sombre, et ecorché... Elle croisa beaucoup de gens sur sa route: femmes, enfants, hommes, amants, amis, ennemis, gens de passages ou compagnons de voyage... Mais personne ne sut la garder bien longtemps... Pourquoi? Le sait elle elle meme...


Un autre évènement notable dans sa vie...

Alors qu'elle passait dans la ville d'Edoras pour y récupérer des vivres, et y dispenser quelques soins, elle fut appelé par une mère éplorée au chevet de sa fille, malheureusement mourrante... Celle ci avait fait une chute de cheval, et c'était brisé une vertèbre probablement... La science de la médecine étant encore précaire à cette époque, Louve ne pu qu'aider l'enfant dans son passage dans l'au delà, en lui soulageant ses souffrances au maximum...
Le père de la jeune fille, fou de chagrin à l'annonce de la mort de l'enfant, se précipita dans l'écurie pour y abattre la monture assassine, et il fallu toute la verve, le calme et la force de persuasion de Louve pour que celui ci épargne l'animal.... La bête en question était un jeune double poney d'allure peu brillante... Une crinière très épaisse, un ventre bien rond et une croupe rebondit, des membres bien plantés et des pieds durs, un regard plutôt endormi semblait il, pour le peu qu'on en voyait à travers le toupet touffu qui recouvrait un chanfrein droit et bien dessiné... Des naseaux de velours, et une robe grise pommelée...
Est ce que se fut un coup de foudre? Peut être bien... Louve négocia l'animal en échange de ses "soins" sans trop de problèmes, les parents ne voulant plus entendre parler de l'animal... C'est ainsi que Fendlabrise entra dans sa vie. Et il est encore aujourd'hui le compagnon le plus fidèle qui ai croisé sa route...


On peut noter aussi sont appartenance a une compagnie peu recommandable, pendant une bonne année de sa vie... En ce temps la, elle cherchait à entrer au service du roi d'Edoras, comme guérisseuse, pensant pouvoir mettre ses services au profit de son peuple... Mais ce fut une rohirrim un peu rebelle, et un ermite que la solitude avait du rendre un peu fou qui croisèrent sa route, et marchèrent avec elle pendant un temps... La compagnie de la barrique: "honnis soit qui point ne boit..." telle était leur devise... Mais leur route se séparent de nouveau, dans des circonstances qui restent floues à l'esprit de Louve...

Elle croisa aussi la route d'un roi, Krell, roi barbare qui lui laisse un souvenir amer au fond de la bouche... On peut dire qu'il sut la toucher lorsqu'il lui montra le fond de son âme, l'espace de quelque jours avant que la route ne l'appelle de nouveau... Pourquoi cette fuite en avant? Pourquoi cette incertitude face à ses choix et ses envies? Pourquoi cette indécision? Qu'attend elle? Que cherche t'elle? Elle même ne le sais pas... Elle sais juste que c'est la, quelque part, et que peut être, un jour, si la chance lui sourit enfin, elle trouvera.



Voila qui marque la fin des pirouettes biographiques de Louve... La suite est en rp en fait.... ^^ Ce fut amusant a écrire, j'espère que ce fut agréable a lire aussi....


Guerisseuse.

Ne vous fiez pas aux aparences, elles sont parfois trompeuses....
Louve Amliodk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Louve   Louve Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Isolation │Désespoir de la Louve│
» Calmer une louve en colère.
» Petite-Louve
» Nouvelle louve solitaire cherche Rp !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Louve N448 :: Bibliothèque :: Histoires et liens des personnages-