Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Aux Frontières de l'Isengard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aux Frontières de l'Isengard.   Mer 14 Fév 2007 - 18:31

Vakalor accompagnié de Hrethel Arrivérent devant une des murailles de l'Isengard. Gardé par des personnages bien mystérieux Vakalor prit la parole et dit a la compagnie


Bien écoutez moi voici une des frontiéres de Isengard culte mystérieux de la magie. Nous ne savons pas si ceci est ennemi ou allier mais nous allons vite le découvrir pour cela moi et Hretel allons nous rendre au poste frontiére.Pendant ce temps vous tiendrez le ligne où vous vous trouvez en se moment.Si l'Isengard envoie des sort ou des fléches ou des wargs et même une voit envoutante ou violante foncez rejoindre Edoras et sonnet l'alarme comme quoi Isengard est un ennemi potentiel. Je sais que vous pensez que ceci est risqué mais sachez que je suis votre Capitaine et que je ne peus pas mourir sans ma compagnie loyal et puissante que vous etes alors je compte sur vous j'ai confiance en vous que les Valars vous protégents et de même pour moi et que la force de l'empire soit avec nous

une fois son discourt terminé Vakalor se rendit vers Hretel


A présent décider vous soit vous venez avec moi au poste soit vous restez et commendez mes hommes avec les votres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Jeu 15 Fév 2007 - 0:24

Hrethel regarda attentivement son collègue par l'épée, et il lui répondit, en s'approchant légèrement

Je vais venir... Désignez quelqu'un de votre copagnie comme chef auxilliaire, question que la pagaille ne commnece pas à apparaître dans les rangs...

Et il lui sourit. Il lui indiqua d'ouvrir la marche, qui menait aux frontières de l'Isengard, terres du magicien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Jeu 15 Fév 2007 - 10:51

Vakalor à travers son casque lui souriat et cria haut et fort


Galorir tu prend le commendemant tu es le mieux gradé pour diriger si ceci se passe mal à présent Hretel en avant !



Avec sa monture Vakalor se mit en route vers le poste en compagnie d'Hretel et commença à voir les gardes


Bonjour messieurs suis-je bien en Isengard ?


dit-il en souriant à travers son casque
Revenir en haut Aller en bas
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 17 Fév 2007 - 6:48

Les soldats de l’Isengard, habillés de blanc, d’argent, et de noir, lui répondirent du haut de leur muraille sur un ton aimable mais emprunt d’une certaine fourberie :

Salutations. Il est bien rare que des hommes du Rohan osent s’aventurer sur les frontières de l’Isengard. Que peut bien vous emmener ici, une déclaration d’allégeance ? Ou alors un droit de passage ? »

Etonnement, les gardes en question étaient tous humains, et pour la plupart grands aux yeux sombres.
L’horizon était néanmoins recouvert de nuages ténébreux, soulignant l’activité d’une alchimie malveillante…


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.


Dernière édition par le Sam 17 Fév 2007 - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 17 Fév 2007 - 10:31

Vakalor comprit que sa visite semblait douteuse alors il dit au garde d'une voix calme


Dites à votre maitre q'un jeune Gondorien à des informations pour lui


Vakalor espérait que Hretel n'allait pas flancher et croire vraiment que Vakalor passer dans l'ombre

Puis il attentie sa réponse et dit d'une voix basse à Hretel

La ville du guerrier à cheval doit être au courant d'une menace possible de la tour qui l'observe pour cela lui est sa compagnie devait donnez nouvelle au peuple

Sur ces mots Vakalor regardait le garde à travers son casque
Revenir en haut Aller en bas
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 18 Fév 2007 - 6:09

Les gardes se regardèrent puis se retirèrent pour discuter quelques instants du nouvel arrivant.
Après quoi, ils revinrent et se penchèrent à nouveau au dessus des hautes murailles.
L’un d’eux, visiblement l’officier en charge de tous les autres, répondit :


Notre Maître est fort occupé, il ne peut accordé son audience à tous les cavaliers se présentant à ses portes, qu’ils soient nobles ou simples paysans montés. »

Au loin, un grand coup de tonnerre retentit pendant que les cieux s’assombrissaient, avertissant qu’une tempête approchait.
Le gradé continua :


« Je serais prêt à vous laisser entrer en la Seigneurie d’Isengard mais il nous faut des preuves quand à vos réelles attentions.
Nous devons être sûr que vous ne souhaitez aucun mal à notre peuple.
Qu’avez-vous à dire au magicien ? Venez-vous espionner ce qu’il construit derrière ses murs ?
»


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 18 Fév 2007 - 11:53

Vakalor sous son casque souria et répondit avec une voix simple

Et bien je suis ici pour lui dire ce que je pense et voir si nous pouvez un bon compromis et qui c'est peu être que nous partageons le meme ennemi alors je suis venu pour savoir si cette ennemie est le même que le mien si oui et bien je lui donnerais des informations sur lui

Puis il regardait le tonnerre non loin se produire sur le cou son coeur se lança à une vitesse d'aigle mais ensuite il se calma et attendit une réponse
Revenir en haut Aller en bas
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 18 Fév 2007 - 19:48

Les gardes se regardèrent une nouvelle fois et échangèrent quelques paroles.
Puis l'officier s'écria :


-" Bien, nous vous laisserons entrer. Vous n'avez qu'a suivre ce sentier, il mène directement à Orthanc. Que Melkor vous protège. "

Les épaisses portes s'ouvrirent en un grincement bas et sinistre, et laissèrent le passage libre aux cavaliers du Rohan.
Une petite pluie se mit alors à tomber.


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Lun 19 Fév 2007 - 13:30

Vakalor sous son casque souriat puis il dit a Hretel

Reste avec la compagnie et si tu entends le Cor du Gondor retentir fonce à Edoras pour dire que Isengard est ennemi compris ?

Une fois ses paroles dites il fonca vers Ortanc pour rencontrer le magicien blanc ...
Revenir en haut Aller en bas
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Mar 20 Fév 2007 - 3:06

HRP / Ne serait-ce pas au tour de Hrethel ? \ HRP


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Mar 20 Fév 2007 - 10:14

HRP: Si si attendons ^^ HRP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 11 Mar 2007 - 11:27

Vakalor arriva devant Hretel et ses troupes et
les regarda sans un mot et leur montra la direction de Edoras. En plus
de l'Empereur mort Vakalor n'avait pas besoin d'une nouvelle défaite
pour le moral de ses troupes





:arrow:Edoras
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 11 Mar 2007 - 11:34

HJ: vive le flood



Direction Dunarhow

Edit: Pas de flood, Il me semble que ce n'est pas la première fois qu'on te previent. La prochaine fois, il y aura sanction. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Alaena
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 27
Date d'inscription : 14/09/2006

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Ven 23 Mar 2007 - 22:17

L'Isengard. Tristement célèbre. Dans son esprit, elle avait toujours été associée à la magie, le mal et d'autres choses encore. Non pas que le Mal y règne mais... Le nom ne lui avait jamais plu, les histoires qui couraient sur cette région non plus.

La trouée du Rohan donnait directement sur l'Isengard. Là haut, au sommet d'une colline, se tenait une jeune femme, fière sur son cheval. La plaine était silencieuse et pourtant elle se sentait bien. Elle retirait, et se sentait troublée.
Elle était fière de ce qu'elle était devenue maintenant, une combattante indépendante qui vivait sa vie au jour le jour, mais des regrets profonds étaient enfouis dans les tréfonds de son coeur... Et nul ne pouvait les déloger.

Balayant d'une pensée ces pensées comme le vent envoie au loin les feuilles à l'automne, elle talonna son cheval qui descendit de la colline... Le vent agitait ses cheveux sombres et elle devala la colline à une allure folle. Rien ne pouvait plus l'arreter. Ni les armes. Ni la magie. ni même cette cavalière qui se trouvait sur son chemin..

Elle ne realisa qu'un peu trop tard qu'il fallait qu'elle tire sur ses rênes pour faire freiner sa monture, ou même la faire devier son chemin. Les terres étaient immenses et il fallait qu'elle tombe sur la première cavalière qu'elle trouvait sur son chemin.. Restait plus qu'a prier que ce ne soit pas une ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1827-alaena
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 24 Mar 2007 - 0:07

(provenance:"les portes de l'Isengard")


Tout le long de sa traversé vers les frontières, Alùniël sentait son corps de plus en plus souffrir, subissant des tortures tant physiques que psychiques. Son ventre était toujours tordu de douleurs, et son esprit emplit d'une haine qui le tiraillée.
Elle semblait désormais encore plus ténèbreuses que les nuages ondulant au dessus d'elle, et sa monture était en parfait accord avec elle même.

Ses lèvres étaient de plus en plus abimées, et des goutes de sang glissèrent sur le coin de ses lèvres, tel un dit vampire.

Trop perturbée par sa douleur, elle n'avait pas regardé plus loin que son nez. Ne cherchait même plus à écouter les pas d'un inconnu, ses oreilles pouvaient déjà entendre le bruit des marteaux qui frappaient dans sa boite cranienne. Et lorsqu'elle releva la tête après avoir entendu un léger bruit , celui d'une monture cachée par ses marteaux, elle put alors voir en face de elle une jeune femme.

Elles étaient toutes deux sur le même chemin , face à face, à peine à vingt mètres l'une de l'autre.

Alùniël fut si surprise mais sa colère à leur égard était si forte qu'elle en fut ravit. Et un sourire peu rassurant apparu sur ses lèvres couvertes de sang.
Elle redressa alors la tête et dévoila son visage mettant à nue ses yeux de diamant, pures mais glacials.
Son cheval ne pouvait rester sur place et trottait sur lui même, faisant de légers mouvements de droite à gauche ceux ci déconcentrant la femme.
Alùniël adopta une posture droite et prétentieuse, telle une arrogance et une agression seulement du à sa carrure.

Tout en fixant l'inconnue, elle s'approcha juste de quelques mètres et parla avec une voie étrange, à demi compréhensive, son intonation étant le mélange de plusieurs sentiments.


"Tôl acharn!
Lacho calad!
drego morn!
Alae!Chîn,alea, tolo i arnad lèin.
Noro lim, noro lim!
Alae,le nallon sèi di-nguruthos!
A tiro nin!"
(La vengeance vient!
Flambe le jour !
Fuie la nuit !
Vois!Enfant,vois, ton règne vient.
Cours vite, cours vite!
Vois, c'est vers toi maintenant que je cris à l'ombre de la mort!
Ô regarde vers moi!)


Les avait elle comprise, ses paroles profondes. signifiant tout pour cette eldar. Elle ne pouvait détourner son regard de cette femme comme la dévorant , cherchant comment elle pouvait de la meilleur facon se venger sur elle. Comment la faire souffrir en y trouvant un apport en contre partie? Comment joindre l'utile à l'agréable?
Trop de moyens, trop de pensés, tous tournoyaient dans sa tête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaena
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 27
Date d'inscription : 14/09/2006

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Mer 28 Mar 2007 - 15:30

Les cavalières étaient à environs 20 mètres de distance. oui car il s'agissait bien de femmes. Humaine pour l'une et de nature elfique pour l'autre. Lorsque la cavalière avait révelé son visage, aucune émotion n'était passée sur le visage d'Alaena. Si elle pensait l'impression parce que c'était une elfe... He bien elle se trompait lourdement, point final. Même cet air d'arogance sur son visage, dans sa posture...

Si c'avait été la première qu'elle avait vu un elfe, nul doute que l'envie de talonner son cheval et de faire demi tour aurait pris le dessus. Mais elle avait cotoyé tellement d'elfes, que parfois elle ne voyait même plus la diffèrence... Si ce n'est cet air de superiorité constement ancré sur leur visage, et une arrogance dans les paroles prononcées.

Elle fit avancer son cheval, et elle se trouvait maintenant à moins de 5 mètres de l'elfe. Malgrè la tension qu'elle pouvait percevoir dans la posture de la jeune elfe, elle n'avait visiblement pas envie de la tuer de suite...

*De suite... Pas que me battre ne me plairait pas, mais pas dans ces conditions là bon sang!*


Les paroles, visiblement elfiques qui sortirent de la bouche de la jeune elfe troublèrent Alaena. Elle avait pu sentir durant ce moment l'antipathie de l'elfe à son égard.

- Je ne parle aucun language elfique.

Son ton était neutre. Ni chaleureux, ni glacial. Elle n'avait pas pour intentions de tuer l'Elfe, -elle ne savait même pas si elle avait une chance de s'en sortir- seulement elle serait moins anxieuse avec elle à ses cotés plutot que dans son dos..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1827-alaena
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Jeu 29 Mar 2007 - 17:18

Elle était impertinente. Une femme d'un courage et d'une force exemplaire, exemplaire pour les hommes. Elle n'était pour Alùniël qu'une verrue sur la peau du monde.
Elle osa alors , cette verrue, l'approcher avec arrogance sans la moindre expression; moquerie dirait on chez eux. Sa bravoure, ce sentiment de dignité perdra les hommes, ils attendrons alors le repos, ce repos qui s'avèrera durer des temps interminables.
Alùniël ne vit ,dans le visage de cette imprudente, l'étonnement et l'éblouissement habituellement présent, sur celui de ces congénères. Aurait elle alors déjà vu la beauté des Eldars, mais avait elle déjà vu celle de l'envie, de la rage et de la folie? La plus belle, la plus vrai et la plus pure de toutes, celle dont aspirait Alùniël.
Un léger vent glacial ondula sur le visage des deux Dames, les nuages étaient à leur tour sombres et froids, ces terres semblaient subir un grand trouble engendrant un changement climatique et bien plus.

Alùniël fut surprise de sa rencontre avec cette femme sur de telles terres, et dans ses pensés elle ne trouva comme réponse que la seule idée qui fut qu'elle devait alors servir ,comme elle, le même Sage et Impénétrable Dieux.
Ses yeux se plissèrent et l'on pouvait alors y voir cette curiosité propre aux Elfes. Elle se rapprocha à son tour d'elle, voyant qu'aucun danger n'était à craindre et alors la scruta comme intriguée par une chose qu'elle ne savait voir;

"Je suis navrée, aurais-je commis la faute d'oublier qu'Iluvatar a omis de vous donner par nature la douce langue des Elfes?"Un sourire ironique et moqueur s'afficha sur ses lèvres emplies de douleur, de sang.

"Mais certes, il n'est pas digne de ma part de vous soumettre à l'inconnu.
Mais j'avoue que je suis à mon tour soumise à lui, car une question hante mon esprit, en espérant que vous la comprendrez.
Que fait alors un protégé des Dieux dans ces terres hostiles? N'avez vous pas peur d'y faire de mauvaises et dangereuses rencontres?"


Ses paroles, emplisses de malice, ne servaient alors qu'au plaisir de jouer avec elle, bien que cherchant à trouver des réponses à ses questions elle savourait avant tout la prétention dont elle faisait preuve.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaena
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 27
Date d'inscription : 14/09/2006

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Jeu 29 Mar 2007 - 20:49

Curieusement, elle hésitait à répondre. Non en fait, pas curieusement, seulement elle ne voyait pas en quoi ses réponses avancaient l'elfe. Elle ne put s'empecher de faire de l'humour. Malgré la fatigue, malgré les blessures, malgré les circonstances qui ne s'y prétaient guère..

- Je suis une envoyée d'Iluvatar lui même pour vous rencontrer en ce bas monde et vous mener vers votre destin, aussi tragique et merveilleux soit il...

Evidement, le tout était servi avec un sourire angélique à souhait, et un éclat sadique dans les yeux. Avec un peu de chance, l'elfe y croirait et la traiterait avec respects, et sinon elle lui apprendrait ce qu'est l'humour humain.

- Quant aux mauvaises rencontres, Iluvatar me protege, et j'ai déjà parcourut bien des épreuves pour arriver à votre rencontre...

APrès tout c'est vrai. Que faisait elle ici? Mis à par qu'elle ne savait pas ou elle allait, que la direction qu'elle suivait était celle du vent et non celle que son esprit lui dictait. Ce qu'elle venait de dire n'était surement pas vrai, mais pas aussi faux qu'on pourrait le penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1827-alaena
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Ven 30 Mar 2007 - 15:19

Un grand et profond rire se fit entendre par delà le chemin où elles furent toute deux confrontées. Il était froid et sinistre, bien plus qu'un rire mais un cri de souffrance, qu'elle n'arrivait presque plus à cacher. Puis le silence, de sa bouche ne pouvait plus sortir un seul mot, un seul souffle, rien ne semblait pouvoir faire chanter cette Eldar. Son visage tomba vers le sol, ses yeux s'éteignirent avec douleur et de ses lèvres ne pouvait couler que le sang de celles ci. La femme fut si surprise d'une telle réaction, ne comprenant pas comment l'elfe avait pu paraître si cruelle et désormais si faible.
Seul le vent se fit désormais entendre et pas même un oiseaux ne se fit voir. Un sentiment de malaise régnait en ce douloureux moment. Quand enfin l'eldar redressa la tête, et par des paroles nostalgiques et emplies d'un grand mal, commença alors à parler , le vent si fit alors bien plus froid qu'auparavant, les arbres encerclant la jeune femme se firent bien plus menaçant .

"Je te trouves bien impertinente pour parler de la sorte de mon destin!...Et qui plus est, tu dis être arrivée jusque là pour me rencontrer. Mais me connais tu au moins? Moi qui ne suis partie de mes terres que depuis un temps nouveau. Moi qui ne connaissais rien à votre monde il y a de ça un moment qui te semblerait bien court....
Te tromperais tu? ..Mais de ta tromperie en ressort la faiblesse des hommes."

Se retournant face au chemin et dos à la jeune femme, elle entama des paroles bien plus douces et calmes qu'elles ne furent auparavant.

"Mais j'avoue être envieuse du courage dont tu fais preuve. Je ne sais ni pourquoi ni pour qui tu es réellement venue en ces lieux mais cela m'importe peu.

Je m'en vais loin de cette forêt qui borde ces lieux. Je pars à la recherche de tes frères pour punir leurs méfaits!
Je ne sais quel mal tu traques et pour quelle idée tu te bas, mais ces lieux n'attirent que très rarement les gens dont tu dis qu'Iluvatar protège.
Si le fruit de ton destin t'a poussé à venir te réfugier ici, alors demandes toi pourquoi, femme.

Mon trépas peut être le tien. Je pars en Gondor, là où les hommes se disent puissant et fort. Je mis rend pour faire défaillir leur courage et enterrer leur famille, leur rendre la monnaie de leur pièce. Brûler leur vie comme ils ont brûlé la mienne.
Je te laisse le choix de me suivre, trahir les tiens, ou de errer sans fin dans le néant dont fait parti ce domaine....."

La silhouette de l'elfe s'en fut dans l'ombre des arbres qui s'enfonçaient et se courbaient formant un tunnel sinistre au dessus du sentier. Son pas était lent, comme pour attendre et voir quel serait alors le choix douloureux de la jeune femme.
Le doute avait plané dans l'esprit de cette femme, et c'est ce doute qui la perdit. Car c'est par se doute qu'Alùniël su qu'elle ne connaissait pas la raison de sa venue, et c'est par lui qu'elle su que son âme était affaibli, tant par la route que par l'émotion et les lieux.
Elle attendait avec curiosité de voir ou d'entendre, si cela fut, les pas du destrier de l'inconnue la suivre....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaena
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 27
Date d'inscription : 14/09/2006

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 31 Mar 2007 - 12:01

Decidement cette elfe était bien étrange... Alaena avait pris grand plaisir à cette conversation malgré la tension qui en ressortait, mais elle ne sentait pas le besoin de la suivre en Gondor.. Le Gondor. Encore un de ces endroits maudits ou elle était recherchée pour avoir déserté. Elle n'y remettrait surement pas les pieds tout de suite!

Alors qu'elle s'éloignait doucement, elle reflechit vraiment, durant quelques instants. Malgré ce qu'elle disait, elle était bien trop faible pour tuer autant d'hommes... Alors qu'elle aille en Gondor! Mais même si elle allait faire autant de mal aux gens, elle ne pouvait la laisser partir comme ca. Talonnant son cheval, elle la rattrapa rapidement.

- Attends quelques secondes...

Le tutoyement qu'elle utilisa l'interpella elle même, de même que la gentillesse qu'elle usait envers cette Elfe. Mais elles étaient un peu pareilles. Femmes blessées. Détruites..

Alaena sortit d'une de ses poches des herbes et les tendit à l'elfe.

- Elles soigneront tes blessure. Applique les dessus, et laisse les le temps de ta chevauchée jusqu'au Gondor. Dors un peu et tu retrouveras la forme.

Devant la mine suspicieuse de l'elfe, elle rajouta.

- Ne me fais pas confiance si tu veux, mais j'ai obtenu ces herbes directement d'un Elfe... Elles ne te tueront certainement pas.

Et elle se tut, attendant une réaction quelconque.


¤ Assassine ¤

¤ Ame Vengeresse ¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1827-alaena
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 31 Mar 2007 - 12:28

Elle fut autant surprise que elle tu tutoyement utilisé. Mais que diable, en ces terres plus aucunes formes de parler noble ne survivaient. Et puis la franche honnêteté de cette protégée et son semblant d'amitié la faisait rire, sourire et lui plut, bien plus que la froide lame de son épée.
Prenant alors les herbes offertes, sa main couleur glace n'était plus comparable à la vie, la teinte bleutée refroidissait toutes choses, ne fussent elles que frôlées.

Ses yeux fixèrent alors la faiblesse, fixèrent cette femme, et par des mots s'échappant par force de ses pensés elle fit frissonner le vent.

"Si tel est ton destin, perdurer ici à la recherche d'une chose que tu ne trouveras pas, qu'il en soit ainsi.
Rien ne dure et ne survit dans le néant! Ne l'oublis pas....Ta folie semble égaler la mienne , celle ci pourrait alors servir à la vengeance des ses lépreux. Elle me semble trop precieuse pour ne pas te forcer dans ta décision et te répéter que le vrai Aimant sera te récompenser de ta folie et de ton courage qui m'est fort agréable!

Mais que ces herbes m'apportent réconfort, cela m'est bien égal. Je vis dans la souffrance et la torture continuelle en ces lieux.

Mais Merci, et que l'esprit de Melkor t'aides au choix, si simple soit il, de ton futur chemin"


Ses lèvres affichèrent un léger sourire avec délicatesse ou difficulté, elle amena la trousse remplie d'herbe à son rugueux manteau noir. Puis retournant son regard en direction du sien, elle fit comprendre à celle ci que l'impatience régnait en ces lieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaena
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 409
Age : 27
Date d'inscription : 14/09/2006

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Sam 31 Mar 2007 - 23:32

Puisqu'elle ne voulait pas de son aide, qu'elle se débrouille seule... En la regarda partir, elle se questionna. L'envie de la suivre était bien là, mais elle ne prenait pas la décision de la suivre.. C'était assez confus. Comme si elle devait faire quelque chose, mais qu'elle gardait malgré tout le contrôle d'elle même.

Secouant la tête pour ne plus avoir à s'occuper de ca, elle fit faire demi tour à son cheval, et repartit en direction d'Isengard, les yeux plongés dans le lointain, l'esprit occupé ailleurs...

L'isengard, était encore loin, et elle voulait l'atteindre avant la nuit...

La journée passa lentement, et suivant ses souvenirs, en se dirigeant vers le nord, elle devait arriver à Orthanc.. Malheureusement, elle avait dû commettre une erreur dans sa direction, car elle arriva bientot à Fangorn, par on ne sait quelle magie.

Elle fronca les sourcil. Enfin, le seul qui soit en état de fonctionner plutot. Même si elle avait été quelque peu reveuse toute la journée, de là, à ne pas arriver à se diriger... Il y avait quand même un certain écard. Mais la nuit tombait, et il allait falloir qu'elle trouve rapidement un endoit ou dormir...

Suite à Fangorn.


¤ Assassine ¤

¤ Ame Vengeresse ¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1827-alaena
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Dim 1 Avr 2007 - 1:02

Soit, la femme ne l'eu pas suivi, et Alùniël entama le voile noir qui parcourait l'antre du chemin. Une fumée se formait, épaisse et visqueuse, filant sur les êtres comme un foulard de soie s'attardant sur eux. Les arbres, bien que menaçant, s'ouvrirent et se rangèrent au passage de L'elfe.

Cette femme avait fait preuve d'un courage enviable qui ramena à l'esprit de l'Eldar l'amertume des jours anciens. Il était de ce courage, celui des hommes, dont devaient prendre garde les sauveurs. Ses yeux se fermèrent tel le coucher d'un lourd et pesant soleil, et de part ses lèvres torturées fila un souffle, qui part des mots silencieux à peine audibles, arrivèrent aux oreilles des ailés, des roches, des branches à peines feuillues d'une maigreur insoutenable.
Un chant d'antan, jadis perdu, il y a peu de temps, parmi les poésies et accord de flûtes qui enivraient alors la forêt, fut il jugé trop dur, trop sombre et qui était avant toute chose bien trop vrai aux yeux des Eldars, ravivant leurs fautes.



"taurë
quála,
I lindor úmar linë,
Menel ná lúrëa,
Ar i raumo yarrëa.
Sangwa mí mëar,
I hendi mornë,
Orë morna,
Melkor túla
A Núarani!
Herur ilfírini !
Arda quála,
I eleni pícëar
.
A tárë tári,
A tárë arani,
Á hlaril me !
Á hlaril me !"


Man tàre antàva nin Ilùvatar, Ilùvatar

enyàre tar i tyel, ìre Anarinya qeluva ?"


(La forêt se meurt

Les oiseaux se sont tus
Le ciel est sombre
Et le tonnerre gronde
Du poison dans le sang
Les yeux noirs
Le coeur sombre
Melkor s'avance
Ô Roi de l'Ouest !
Seigneurs immortels
Arda se meurt,
Les étoiles pâlissent.
Ô grands rois,
Ô grandes reines,

Entendez-nous !
Entendez-nous !)




"Que me donnera le Père, Ô Ilùvatar
En ce jour au-delà de la fin quand mon Soleil déclinera?"


Les mots suivant se firent coulant et incroyablement pures, pas une lueur de ténèbre nouvelle ne semblait les avoir souillé, qui prirent directement le souffle, le souffle de ce battement de coeur dont dépendait la vie de cette Eldar. La respiration coupée l'espace d'un temps infime, les paroles de l'Eldar en paraissaient encore plus puissantes. Des évènements trop anciens avaient donné naissance à ces textes, des contes trop douloureux et pourtant qui noyaient dans les doux abîmes des souvenirs tout Eldar les écoutant.


Et pour une étrange raison dont elle même ne connaissait réellement que peu la cause, son coeur...non, son coeur ayant sombré dans l'abysse du néant qui ne pourrait alors, certainement, ne plus pouvoir à jamais retrouver le chemin du sens et de la moralité, ceux ci s'étant perdus dans les méandre de la vacuité ne pouvant trouver sa faille , devenus errants...Sa haine et celle de son destrier,oui, de la haine naissait son envie, par elle elle fut appelée à se diriger vers le Gondor.

Gondor, toi qui n'as que trop longtemps nargué les montagnes qui te font face! Toi qui n'as su procréer que pour le seul but de ta gloire, ne cherchant plus à honorer ceux qui ton tant vénérés! On a trop éspéré en ton ignorance, n'avons nous pas que trop attendu et contemplé votre venue, en oubliant même nos trésors.
De ta cité blanche, j'y repeindrais par sa couleur naturelle sa façade. Du rouge! Du rouge pour ton peuple et toi même!


Des paroles si profondes, que même furent elles de simples pensés, elles ne purent s'empêcher de jaillir du corps de l'être. Et part les mots "rouge", les gouttelettes de sang laissées là, là couler sur ses lèvres, giclèrent devant elle par l'impacte des mots!

Son ombre se dessina parmi les corbeaux et leurs cris, et ce voile, cette soie de brume, brume sombre et poussiéreuse, fut continuellement à sa poursuite et à son embrassement corporelle continuelle.
Les pas de l'être en décomposition furent ils si long que même les vipères purent faire part au spectacle des contages des histoire d'antan....


(direction les voyages: Alùniël)

[HRP: Désolé pour le soucis des couleurs, problème technique. bien que le rouge soit normal!]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   Ven 2 Nov 2007 - 21:36

Suivant la grand chantier qui avait permis aux pays dits, a plus ou moins juste titre, maléfiques de se doter de fortifications dignes du temps ou Melkor gouvernait presque entièrement Arda ; la nouvelle d’une armée hostile fut très vite perçut aux frontières et elle ne tarda point à venir aux oreilles du Maitre de l’Ordre des Istaris.
A vrai dire, et ce depuis longtemps, cette région pullulait d’espions à la solde de Saroumane ; il était souvent recommandé de peser et mesurer ses paroles afin de ne pas se retrouver en une fort mauvaise posture.

En théorie, le Rhovanion, et d’ailleurs toutes les autres terres formant l’ancien Empire de l’Est, était dorénavant sans maître.
Ce que les Roi et Princes des pays humains se réclamant « du bien » ignoraient, ou plutôt feignaient d’ignorer, était que les seigneurs et gouvernement installés de force par Krell étaient toujours en place aux rennes du pouvoir ; et même si leur allégeance restait incertaine il était clair qu’ils ne se laisseraient pas écraser par des paysans montés sur des chevaux ou bien des descendants gringalets des jadis rayonnants Numénoréens.

Ainsi donc, l’engrenage des alliances se mit aussitôt en route et l’Isengard répondit immédiatement aux cris d’alarme lancés par ses plénipotentiaires placés aux cours de la noblesse locale.
Pour la première fois depuis longtemps, l’Isengard se vidait d’une grande partie de ses troupes ; plus innovateur encore elle se dirigeait vers de vastes terres étrangères.
La Terre du Milieu allait peut-être, une nouvelle fois, connaître un conflit armé si rien n’était résolut par la sacro-sainte diplomatie…


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux Frontières de l'Isengard.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux Frontières de l'Isengard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armee de l'isengard
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Troll d'Isengard
» Isengard vs Minas Tirith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: RPs des Royaumes Humains :: Archives de l'Isengard-
Sauter vers: