Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 La chambre des Ents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: La chambre des Ents.   Sam 24 Fév 2007 - 0:27


(provenance: "une chambre en Ortanc)


Après un certain temps de marche depuis Isengard, Alùniël bien qu'aillant pris son temps, arriva alors devant cette foret si familière. L'air avait été alors un peu plus "respirable" mais toujours aussi lourd, durant son trajet. L'on pouvait alors entendre aucun chant d'oiseaux, seul le croassement irritant des corbeaux.
Elle avait alors traversée une vaste plaine faite d'herbe sèche, tel un immense champ de blé.
Après avoir quitté cette tour et ses environs si sombres, elle était désormais noyée dans une vague de soleil. Une vague se brisant sur les flans de la foret. Les herbes hautes chatouillaient les chevilles de l'elfe, mais elles la tailladaient de la même manière à couvrir son corps de nombreuse griffures saignantes. Le vent faisait danser la plaine qui semblait libre mais pourtant étouffées par les constructions qui s'y produisaient, et des herbes ressortait la difficulté que la nature avait eu à garder une infime partie d'elle même en ces lieux.





Arrivant alors à la frontière que la foret avait formée, Alùniël sentit alors un grand trouble en elle même comme ne reconnaissant pas entièrement les lieux. Elle attendit alors, ne serais se que quelques secondes, le temps de retrouver cette ambiance qu'elle avait tant abordée en des temps fort lointain. Elle s'avanca alors dans celle ci comme poussé de derriere par une force inconnue.
Elle devait s'accrocher aux branchages, éviter les faussés, ne pas se perdre dans cette obscurité. Car bien malgré le soleil qui rayonnait par une journée dégagée en dehors, en dedans la foret semblait plongée dans une nuit sans fin. La faible lumière qui avait réussit à esquiver les nombreux branchages et feuillages des résidants, n'était malgré tout que bien peu suffisante pour éclairer un temps soit peu les lieux, et ne connaissant pas les lieux se perdre était tout bonnement le seul dessein qui s'imposait.
Alùniël y avait résidée bien plus d'années qu'elle ne pouvait penser, voilà plus de 600 ans qu'elle avait foulée ces terres et elle comptait bien pendant les 400ans qui lui rèstait continuer à les explorer.
Une aura verdâtre s'en dégagée, et l'air y était humide. Les branche se noyaient et s'emmelaient entres elles, formant des noeuds bien plus gros que certaines maisons.




Elle savait que trouver un ent n'était pas un simple rendez vous ou rencontre faite par hasard, et qu'il fallait alors se rendre dans le coeur de la foret là où les plus sage et vieux êtres encore vivant sur cette terre aspiraient encore à une vie coupée du rèste du monde et de ses occupants. De plus Sylvebarbe, le plus puissant et expérimenté d'entre eux n'était pas un simple être qu'il suffisait de baratiner avec des mots ou paroles, qu'elles soient en langue commune ou qenya. Il n'était donné qu'à eux même le pouvoir de parler leur propre langue. Cette langue lente mais puissante, car n'étant pas que des mots elle transmet ainsi les émotions, pouvant alors amener à un dialogue dés lors inconnu aux hommes.
Mais Alùniël avait su apprendre à écouter , certaines fois durant des jours, ces dialogues et put alors au bout d'un temps indéfinissable parler du mieux qu'elle le pouvait cette langue.

C'est alors qu'elle entendit alors une branche craqueler, un souffle par là engendra un autre par ici. Et ainsi elle comprit que son arrivée n'était plus inconnue. Un vent souffla alors dans ses cheveux, les faisant tournoyer, et la poussa à détourner la tête pour ne pas être aveuglée par la poussière. Et c'est ainsi qu'elle entendit une faible voix lui susurrer à l'oreille des paroles pleines de souffrance, incomprise aux oreille de simple hommes mais remplit de sens à celles d'Alùniël.


"........Torelilòmea-tumbalemorna Tumbaletaurea Lòmeanor...."
(Forêt-très-ombragée profonde-vallée-sombre Profonde-vallée-boisée Pays Ténébreux.)


A ces parole Alùniël eu le sang glacé, elle resta figée sur place ne pouvant plus avancer. Ces paroles traduisaient la douleur et la souffrance dans laquelle était plongée la forêt auquel elle tenait tant. Il y avait en ces mots bien plus qu'en une bibliothèque. Et elle voyait bien que la forêt était devenue plus sauvage et commencait même à ne plus reconnaitre ses anciens frères et alliés.



*L'ascention sera dure est longue.....oubliant cela j'y reverrais ma maison.....attendant cela j'aimerais m'y blottir.....Morimaite-sincahonda....*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf le Blanc
Istar

avatar

Nombre de messages : 1163
Age : 26
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 25 Fév 2007 - 7:32

[Mode MJ Activé] Puis la voix se fit plus douce, devenant à chaque instant moins audible, et finit par disparaître.
Les craquements se firent cependant plus intenses, et l’elfe vit bientôt surgir de la forêt un Ent à l’écorce grise dont les branches ressemblaient a celles de marronniers.
Il ne remarqua pas l’elfe en premier lieu mais, s’approchant pour relever un arbre mort ayant sombré sur le petit sentier, vit son visage fin et pur malgré son aspect général peu entretenu.
Il dit alors d’une voix basse et très lente :


Houm…hum…Bienvenu en Fangorn, jeune elfe, l’on me nomme Grandbourgeon. Elkaël fut le dernier Eldar que je vis, il y a peu de temps, franchir ici même cette clairière.
Je m’en souviens comme si cela s’était passé hier, ce qui représenterait un long moment pour les humains mortels & éphémères.

Votre venue est une bénédiction de Yavanna, mais la forêt est devenu sombre et réagit souvent de manière imprévisible. C’est une chance que…hom…hum…vous ayez franchit ses frontières sans encombres.
Dites-moi ce qui vous pousse à franchir ses terres dangereuses et je vous emmènerais jusqu’à Sylvbarbe, le plus sage d’entre nous.
»

Grandbourgeon présenta au Premier Né une feuille remplie d’une eau de la rosée.
Il n’avait visiblement point reconnu Alùniël, même si celle-ci avait vécut dans les bois durant plusieurs centaines d’années.
[Mode MJ Désactivé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 25 Fév 2007 - 13:46

Alùniël ne fut alors pas surprise de voir un ent apparaitre après de tels craquements. Elle recula alors jusqu'a se retrouver dos à un arbre, si étrange soit il. Car bien malgré son savoir et son habileté, il s'avérait que les ents étaient bien plus grand qu'elle et que par un mouvement anodin il aurait pu avec faciliter l'écraser.
De plus elle fut de nouveau impressionnée par ces colosses, qu'elle admirait tant pour leur sagesse que pour leur ignorance voulu du monde extèrieur.
Voyant que l'ent ne l'avait pas vu, elle en profita pour scruter de nouveau ces êtres si nostalgiques à ses yeux. L'ent s'approcha d'un vieille arbre au bois creusé par l'age qui barrait le passage du sentier, puis détournant la tête il vit notre Alùniël. Là, tel un enfant émerveillé par la simple beauté des étoiles, son regard grand ouvert le contempla, sa bouche semi ouverte traduisait son ravissement, et son comportement physique était semblable à celui d'un homme face à la beauté même du monde, il était comme impréssionné mais tout autant intrigué.
Elle eu alors un doux et large sourire lorsque celui ci emplit sa bouche de sages paroles.
Elle avait aussi bien vu, ne sachant pas pourquoi, que l'ent ne l'avait en aucune manière reconnu. Aucune forme de vexation n'apparu en elle, la foret était bien grande et il ne suffisait pas que de quelques siècles pour pouvoir en connaitre l'intégrale de son contenu. Mais Alùniël savait à qui elle avait à faire et elle ne fut pas surprise par ses dires. Elle avait bien ressentit en cette foret un changement malsain, les arbres semblaient méfiant et la lourdeur de l'air n'était plus la même, elle était désormais étouffante au contraire des temps jadis où elle était apaisante.

C'est ainsi qu'elle s'approcha alors de sa nouvelle rencontre, décollant tout son corps de l'arbre auquel elle s'était adossée, puis par un geste élégant elle leva son bras ainsi que sa main décrivant par la suite un demi cercle, tel le lever et le coucher du soleil.
Après ce salut des plus honorable, elle pris la parole pour enfin après bon nombres d'années être en relation direct avec un de ses "aïeux".
Sa voix était très clairement différente en ces lieux, celle ci étant impossible à décrire.


"Chère Grandbourgeon, je me nomme à mon tour Alùniël et comme vous l'avez si bien fait remarqué; il y a un temps fort ancien qui s'est écoulé depuis le jour où j'ai foulée cet endroit en Fangorn, comme Elkaël. Les Eldars se faisant de plus en plus rare et discret.
Pour ce qui est de la foret je ne m'en soucis pas autant que je le devrais. Fricotant avec elle s'en même me méfier du changement étrange de celle ci.

Je puis dire d'ailleurs que ces en partie pour cela que je suis en ces lieux et que je viens à vous en ces temps si tristes.
Il est de mon devoir de vous prévenir sur la machine qui est en route, désormais étendu sur tout notre belle terre. Et bien malgré tout, Fangorn n'en fera pas l'exception et sera très bientot touchée à son tour par ce désastre qui s'est abattu sur nous.
Mais il me faut réunir un conseille pour en informer tout le rèste de vos frère et, qui plus est, Sylvebarbe le plus sage d'entre vous. Je préciserais alors, du mieux que je pourais, les raisons qui m'ont poussées à venir vous déranger ainsi."

Elle ne semblait ni apeurée ni méfiante, mais bien posée et sereine. Elle attendit alors la réponse de l'ent avec une forme d'impatience qui se traduisait par un regard fixe sur lui même et un léger sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf le Blanc
Istar

avatar

Nombre de messages : 1163
Age : 26
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Lun 26 Fév 2007 - 23:52

[Mode MJ Activé] Les sourcils de Grandbourgeon en forme d’écorce se froncèrent gravement, et le visage feuillue de l’Ent devint soudain plus sombre.
Il dit :


Houm…hom…Ce que vous affirmez là est bien préoccupant. La forêt change et se renferme sur elle-même. Il lui arrive parfois de malmener ceux qu’elle chérissait autrefois, et il lui devient difficile de faire la différence entre ce que vous autres appelez le bien et le mal.

Personne ne se préoccupe de la forêt et la forêt ne s’intéresse à personne. Comment pourrait donc t-elle être en danger ?
Mais Sylvebarbe aimerait grandement revoir un premier né, et je vais…hum…houm…vous emmener à la Chambre des Ents.
»

Le Gardien des Bois prit l’Eldar sur son épaule et entama une longue marche vers le centre de Fangorn.
Les arbres semblaient vouloir fouetter au visage Alùniël de leurs branchages, mais Grandbourgeon manoeuvrait avec agilité et évitait soigneusement tout endroit potentiellement dangereux.
Quand le soleil s’apprêtait à montrer ses derniers rayons, le duo arriva au sein d’une clairière où trônait en son centre un cercle de pierre.
Peu à peu, les Ents se présentèrent…
[Mode MJ Désactivé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Mar 27 Fév 2007 - 22:04

Bien accrochée à l'ent, Alùniël voyait bien que la foret avait bien changé.Elle semblait froide et malvaillente....mécontente de sa venue, pourtant étant de bonne intension. Les branches des arbres essayant de fouetter son doux visage, l'ent esquivait malgré tout avec abileté. et comme par familiarité avec cette foret, elle entama avec légèreté et discretion un doux et paisible chant entique connu de tous, celui de Sylverbarbe. Elle essayait de la même manière à mettre en évidence son rapprochement avec elle.


" Ìre hr7ivë tuluva,
hrìvë verca, i ambo ar taure nethtuvar;
Ìre aldar lantuvar,
Ar alelenëa lòmë matuva alanarëa aurë;
Ìre sùrë nurua Romello,
San undu sàra rossë;
Yètuvan elyë, ar yàmuvan alyë,
Attuluvan elyenna!"

(Quand l'hiver viendra,
L'Hiver sauvage, qui les collines et la forêt tuera;
Quand les arbres tomberont,
et qu'une nuit sans étoiles mangera un jour sans soleil;
Quand le vent [est] méchamment venteux,
Alors sous une pluie amère;
Je regarderai [vers] toi, et je t'appellerai,
A nouveau je viendrais vers toi!)


Tant son chant était doux, tant il était fort du point de vue émotif. Il signifiait bons nombres de choses aux yeux des résidants de cette forêt. Et après ces fameuses citations, les arbres semblèrent plus calmes cessant leur interminable accroches sur la jeune elfe.
Et après un certain temps Alùniël arriva enfin en son centre, en son coeur...là où réside la plus grande des forces en cette contrée, la chambre des ents. Déscendant des branches sur lesquelles elle avait du solidement s'accrocher, elle s'installa alors près de la pierre qui était au centre de tout. Là en plus des bruits, des tremblements et du changement brusque de l'air, Alùniël vit apparaitre bon nombres et différents ents. Marronnier, chataigner, sapin...encore et encore. Mais il en manquait un, il manquait celui pour qui elle était venue, particulièrement étonnée elle scruta alors le moindre bruit.
Mais les présentations étaient déjà à leur commencement et dans peu de temps elle serait la prochaine.
Que diable se passait il en ces lieux...tout semblait changé, tous semblait nouveaux ou trop vieux.
attendant avec appréhenssion l'arrivé de son attendu elle écoutée d'une seule oreille les paroles des autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Jeu 1 Mar 2007 - 4:46

Sans un bruit arriva Sylvebarbe, surprenant du coup l’elfe à la jeune apparence.
Prenant une grande inspiration comme si il s’apprêtait à souffler un vent dévastateur, l’Ent regarda ses semblables d’un œil intrigué et s’exclama avec gravité :


J’ai…houm…hum…entendu votre chant, jeune Premier Né. Cela fait plusieurs vies d’hommes que la voix pure des Eldars n’a point résonnée en ses lieux.

Les arbres m’ont annoncés avec dureté que vous veniez nous apporter de sombres nouvelles. Que pouvons-nous connaître de pire que ce que nous constatons déjà ? La Forêt recule, et ceux qui venaient jadis lui rendre visite n’y mettent plus guère les pieds.
Dites-nous tout, madame, et…hom….houm… sachez que votre peuple sera toujours ici le bienvenu.
»


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.


Dernière édition par le Sam 3 Mar 2007 - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Ven 2 Mar 2007 - 19:40

Attendant alors ainsi l'arrivée de son désireux, elle vit s'approcher une ombre des plus imposantes. Son corps massif déferla sur l'assemblée et un silence s'y installa, aucun ent n'osa alors plus parler de peur de manquer , ne serais se que de l'importance d'un simple cheveux, de respect.
Et c'est ainsi qu'entra le dit grand et puissant Sylvebarbe, au rassemblement improvisé par ses inférieurs.....
Son paraître semblé fort et ses pensés troublées....son écorce bien que des plus dure et harmonieuse, semblait fragile et abîmée, sans doute par le temps et le moment auquel nous faisons alors tous face.
Son souffle engendra alors des mots posés...Tel un vent, malgré tout roc, soulevant bons nombres de choses en son seul souffle.

Mais après ses dires, en Alùniël comprit que bien que les ents sont pour elle les êtres les plus hautement supérieur, tant bien quasi égal aux elfes, ils n'avaient malgré tout pas compris l'inevitable réalité. Il n'est pas des elfes ou autres créatures ne venant plus dans ces lieux que venait la grande douleur dont allait souffrir cette foret.....
Comment leur dire....leur expliquer....leur imposer malgré tout le départ....tant par besoin que pour eux même....
Tout était vie... rien ne semblait être en désaccord avec le rèste. Rien ne semblait pouvoir engendrer déstruction et abomination en ces lieux....Pourtant la souffrance et l'abus de désire persiste hélas en tous lieux de ce monde et au-delà de toute paix et harmonie. Cherchant les trésors les plus infimes soient ils, là où ne sont pas!
Ici rien n'est haine et ambition, tout est ésprit et simplicité....
Comment leur annoncer...comment leur annoncer.......

Alùniël tourna alors avec douceur et volupté son fin visage. De plus de sa blancheur, crémeuse, naturel ...Lui apparu un trou et une impression de vide. Son visage devenant blanc telle la rude et glaciale neige. Non traduisant colère ou mépris mais inquietude et amour.
Elle inspira alors une fine et lente bouffée d'air et commenca alors son discours, se tenant toujours aussi droite et digne ne retenant pas ses mains, dansant celles ci à la manière des flammes d'un feu chaud et imposant.

Ses paroles étaient en Quenyan, ou haut elfique, première des langues appris pas celle ci. L'entique étant trop long et diffus....Ne pouvant parler qu'après mure réflexion...

"Elen sìlas lùmenn' omentielvo."
(Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre.)

Tel était la phrase courtoise du fameux bonjour si vide de sens....Elle posa alors sa main gauche sur le coeur introduisant alors un esprit profond à ces paroles.


"Je suis hélas un des rares eldars de nos jours à venir vous revoir. Et j'en suis, sachez le, bien navrée...Mon coeur comprenant cette blessante déception.....Mais il est en ces lieux une bien pire révélation! Je ne puis empêcher les mots de se déformée de par ma tristesse, c'est pour cela que vous devez alors prendre mes paroles avec calme et réflexion.
Nous somme dans une ère bien différente de jadis...les hommes et penseurs cherchant dominance et force...Pour cela destruction et guerre sont en avant! Il est pourtant des sources de destruction pure et sage...Mais nous ne sommes point là pour en réflexionner!
Je suis venu vous quérir et vous rapporter une dure mais véritable nouvelle...je viens vers vous pour vous dire que cet ambition s'approche de vous! Cette destruction est aux portes de la foret. Bien que cela ne doit surement pas vous êtres inconnu, il est possible que vous n'en connaissiez pas le plus grave! Il n'est d'arrêt à la folie et aucun être, même vous, ne pourrons alors faire face à de tels désirs de corruption et de pouvoir. Car il est ainsi, derrière vos arbres et vos montagne , les vivant cherchent ce "pouvoir" qu'ils aspirent plus que tout, allant même jusqu'à leur propre destruction!
Mes paroles ne sont pas aussi sages que les votres et mes pensés sont abusées ainsi que moins pures, mais prenez ces dires comme choses des plus sèrieuses....Elles, ne sont pas éprises du mal qui gronde en dehors et son le simple et propre amour que je vous porte!"


Ne trouvant plus de suite convenable au Quenyan et n'ayant pas le temps à l'entique, elle attendit alors la réponse tant bien oral que physique de son auditoir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf le Blanc
Istar

avatar

Nombre de messages : 1163
Age : 26
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Sam 3 Mar 2007 - 5:20

[Mode MJ Activé] Une sorte de bruissement parcouru l’assemblée au fur et à mesure que l’Eldar terminait ses mots.
A la fin, il y eu de grands craquements de branchages et quelques grondements profonds résonnèrent dans la valée.
Sylvebarbe, répondant avec scepticisme :


Hôm…Hum…Il y a en ce monde bien des dangers, chère enfant de Yavanna, la forêt a connu depuis toujours l’écho lointain des armes de métal se fracassants l’une contre l’autre.
Ce lieu est reculé, plus personne n’y vient.
Son nom n’est plus qu’une légende et les hommes comme les orcs semblent l’éviter comme la peste.
Ainsi, que pourrai-il bien nous arriver ? Pourquoi s’intéresseraient-ils à ce qu’ils ont méprisés et oubliés depuis plusieurs générations ?
Nous ne sommes plus qu’un souvenir, et…houm… plus aucun d’entre nous n’est sortit du bois depuis la visite d’Elkaël.
»

Les Ents approuvèrent les paroles de leur gardien et demandaient visiblement plus d’explications de la part d’Alùniël… [Mode MJ Désactivé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Sam 3 Mar 2007 - 18:10



Alùniël venait de comprendre que sa tache serait bien plus dure qu'elle ne l'aurait cru. Ils en demandaient plus....ses paroles étaient vacuités à leurs yeux et ils voulaient toucher du bout des doigts leurs vrais sens .
Beaucoup de mots pour peu de pertinence....beau discours pour peu d'utilité! Ces n'étaient pas ses homme si facilement charmés par des paroles entrecoupées de sens. Ils étaient si supèrieur à cela, ce qui faisait aux yeux d'Alùniël toute leur puissance.
C'est alors qu'elle se reprit, inspirant et posant ses mains sur la pierre située au centre de toute chose.


" Il est vrai et je vous demandes de me pardonner!
Vous savez bien mieux que moi que le bruit du métal existe en tous lieux. Et je me montre bien sale à vous faire preuve d'une telle leçon.
Je vais donc dire avec la plus douce des brutalités, avec la plus honnètes des pensés!
Ces armes approchent et elles veulent ces terres...Elles veulent les saigner et les conquirent. Votre seule chance de survit est de fuir ces terres.....loin, vers le sud...plus vers le sud.
Là où les armes ne se sont que peu installés.
Allez en Anorien, dans la foret de drùadan....Je vous en pris.
J'aimes trop ces êtres qui ont bercés mon enfance pour les voir rèster et sombrer dans la déstruction !"

Ses paroles étaient remplies de souffrances et d'honnètetés. Enfonçant dans sa voix un doux chant de pleurs....Ne pouvant les laisser s'échapper....Son coeur s'ouvrit et saigna d'un sang bouillant, brulant tout endroit où il circula.


"Il vous faut fuir maintenant...avant que les haches ne viennent avant que je n'ai eu le temps de finir! Les orcs et autres bêtes immondes on choisi cette foret pour cible. et bien que vous croyiez être mit de coté par tous...vous êtes au contraire convoités ....tant par le bois que l'espace que cette foret peut procurer!

Ayez confiance....Je vous demandes la plus grande et la plus sage de vos décisions!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 4 Mar 2007 - 17:30

Sylvebarbe posa son regard sur les autres Ents durant quelques minutes puis dit à l’Eldar :

Houm…Il nous faut réfléchir, ce que vous affirmez est préoccupant. Nous allons devoir tenir conseil, et cela prendra le temps qu’il faudra. »

Les gardiens de la forêt discutèrent ainsi toute une nuit dans leur langue si lente, et aux graves intonations. Ils s’arrêtaient parfois, contemplant l’elfe de leurs yeux bruns et verts, puis recommençaient leur flot de paroles.
Au petit matin, quand le soleil montrait quelques uns de ses rayons, Sylvebarbe s’avança vers Alùniël et dit :


Nous ne partirons pas, il est hors de question que Nous abandonnions cette forêt. Hum…hom…Vous pourriez cependant nous emmener à la lisière de la forêt là où, dites-vous, les méfaits de monde extérieur sons visibles. Comprenez que…hum…les Ents attendent des preuves disons….visibles. »


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 4 Mar 2007 - 17:57


Alùniël attendit alors, assise sur une pierre recouverte de mousse, méditant. Ils parlaient ce vieux entique qu'elle aimait tant, mais les paroles étaient ici bien plus sombres et tristes que dans son passé. Elles ne révélaient ici aucun chant, aucune histoire, aucun sentiment...Seul le doute , la souffrance et la défaillance.
Après un certain temps, Sylvebabre tout puissant qu'il était s'approcha d'elle. Elle se releva pour mieux entendre sa décision....leur décision. Elle avait peur ...Elle avait toujours eu peur dans cette foret. Pas cette peur mortel des hommes, mais cette peur si jouissive.
Sa peau était d'un blanc pure, mais après les dires de celui ci, elle devint d'une couleur de mort.
Que devait elle dont faire? devait elle les amener là bas?
Elle s'était bien trop peu soucié des faits extèrieur et ne savait comment les ents et l'istari réagiraient.
elle devait réfléchir....se poser...parler avec elle même...et peu être quelqu'un d'autre.
Après avoir baissée la tête pour réfléchir, elle la releva et regarda avec détermination son interlocuteur.


"Votre décision est celle que j'aurais prise . Mais sachez que le monde est différent, ne pas prendre à le légère ce genre de révélation est la chose la plus sage à faire. Bien que vous ayez tenu un conseil des plus sèrieux qui m'ai été donner de voir, il me faut le répéter!
Il n'est pas sage de rèster!

Mais je ne pourrais vous contredire avec violence car j'ai pour vous trop de mérite. Je propose de me laisser le repos de quelques heures où vous pourrais également revenir sur le sujet.
Mon corps est faible...Sans nourriture, et malgré la bénéfique eau qui m'est était le bonheur et la chance de boire, je ne pourrais que me torturer si je reprend la route.
Attendait le temps d'un simple apaisement de mon être, le vide de mes pensés et je serais alors prête pour vous aider!"


elle baissa alors la tête par signe de remerciement, mais ne quitta pas ses ôtes t'en qu'une réponse ne lui fut pas donnée...Il ne valait mieux pas faire preuve d'insolence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf le Blanc
Istar

avatar

Nombre de messages : 1163
Age : 26
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Lun 5 Mar 2007 - 22:50

[Mode MJ Activé] -« Bien, jeune efle, reposez-vous le temps qu’il faudra. Vous êtes la bienvenue ici et pouvez parcourir librement ses bois. Je ne cesserais néanmoins de vous recommander la vigilance, car les arbres ne sont plus ce qu’ils incarnaient autrefois.

Buvez tant que vous le pouvez l’eau de la rosée car c’est elle qui nous fait devenir si…houm…grands et forts. Que la Lune inonde de doux rayons votre sommeil.
»

Sous un vieux chêne centenaire attendait patiemment un tapis de mouse et de lichen pour l’Eldar, alors que les Ents peu à peu rejoignaient leurs domaines dans les entrailles même de Fangorn.
Mais Sylvebarbe, lui, n’était pas loin.
[Mode MJ Désactivé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Mar 6 Mar 2007 - 18:46



Alùniël s'approcha alors de la couche confectionnée pour elle même. Avant de s'y installer , elle s'avanca avec soin vers sylvebarbe.

"je vous remercie pour tout ! Vous n'êtes que trop bon à mon égard,........Et que cet apaisement apporte alors à nous tous!"

Elle repartit alors à son doux matelas sur lequel elle eu l'air apaisée. Mais il n'en était rien, elle avait alors commencée à rentrer dans un repos bien différent de la conception des mortels.
Rentrant dans un état second, communiquant alors par le seul billet de l'esprit avec celui dont les paroles aideraient à une meilleur appréhension des choses.
Elle semblait alors calme, mais comme mourante, sa peau devenue alors sans pigment, mais ses lèvres affichant un sourire paisible.
La foret ne la rendait que plus belle, mais cette beauté bien propre aux elfes. Elle était d'une froideur à glacer le sang, mais d'une douceur à calmer le vent. Une légère teinte verte apparaissait sur ses vêtements comme imprégnant l'aura de la foret ...Tout semblait calme et serein, mais les apparences sont trompeuses.



(direction "une pensée transmit d'esprit à esprit")



"HRP: Je suis désolé, n'ayant pas bien fait les choses, j'ai alors interposé les deux topics, celui ci devant être lut avant l'autre. Encore pardon^^....Le fruit de l'envie m'a poussé à être trop pressée et à écrire trop vite.."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Sam 10 Mar 2007 - 17:18



Après avoir eu la plus grande des difficulté à joindre l'Istari, il fut donc grace à lui qu'elle put enfin poser ses doutes. Il n'était pas aussi simple d'entrer dans l'esprit d'un si puissant personnage et bien malgré le savoir et la compétence dont elle faisait preuve, Alùniël ne su franchir les imposantes murailles qu'imposait son esprit.
Mais il existe de nombreux artifices dont Saroumane connaissait les pratiques et il put alors voir l'appel pour lequel il était demandé, avec la plus grande des aisances.



Allongée toujours là, sur ce lit temporaire fait de chose et autre, Alùniël sentit son corps se réveiller. Sa tête lui faisait affreusement mal, comme ayant reçus un grand coup. Ce n'était hélas pas étonnant, ayant cherchée par tous les moyens, et en vain, la manière de contacter sprirituellement le "dit". Elle était lourde et alùniël eu du mal à se remettre droite. Sentant ses membres se raviver peu à peu, elle put au bout d'un moment se soulever et se tenir alors debout, droite face à cette foret et à ses peurs. Celles de devoir fuir ce pays tant chère à son coeur et d'y voir son tout s'anéantir au fur et à mesure des âges.
Mais elle savait bien qu'il n'y aurait aucun endroit où le dit mal ne parviendrait pas à pénétrer, tant son pouvoir est puissant.

Après s'être donc réveillée face à cette dure réalité, elle s'approcha de l'endroit où elle eu quittée les ents.
Ne voyant personne elle continua de marcher, non point longtemps. Car ainsi, grace à sa discrétion, sylvebarbe avait su observer l'elfe pendant son soit disant sommeil et apaisement. Remarquant certainement son trouble et sa funeste froideur.
Il sortit alors de l'endroit où il avait su attendre le reveil de son invitée. S'approchant ainsi de l'elfe, il s'abaissa pour mieux lui parlait. Mais Alùniël semblait livide et inconsciente comme prise par un état second dont elle ne pouvait se défaire. Il est vrai que bien qu'elle ne fut que trop peu de temps au service de sauron, il y avait bien cette chose en elle....cette chose qui avait changé, ou plutot avait apparu....
Elle en était sure désormais, elle savait que son être, son "soi" était et avait toujours été dans cette conviction du dégout de ce trop plein de bonté, comme vomissant un semblant de paix alors qu'il n'en était rien!
Oui, enfin elle pouvait dire qu'elle sentait et qu'elle comprenait cette partie des elfes qui poussait au désire de torture et de méfaits sur autrui.
Tout cela c'était donc révélé....réveillé...comme si il avait toujours été là!

Elle ne voulait pas parler, ne sachant que dire , laissant Sylvebarbe à ses paroles, attendant ses questions, si elles fussent étées .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 11 Mar 2007 - 20:09

La voix remplie de sanglots, l’Ent répondit :

Nous partons, Alùniël. Il n’y a plus aucun espoir. »

Il montra de sa main noueuse de grandes ombres volant dans le ciel ténébreux.
Que s’était-il passé ? Pourquoi un tel changement dans l’esprit des Gardiens de la Forêt ?

Sylvebarbe, accompagné de deux Ents plus jeunes, partit vers le sud en ne saluant que très brièvement l’Eldar. Toute la forêt se mit alors à gémir tandis que ses « Grands-Frères » la quittaient tristement.
Au loin, dans un battement d’aile, rugissaient d’immenses créatures qui déjà vomissaient des torrents de flammes dévastatrices…


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Dim 11 Mar 2007 - 21:58

L'elfe semblait perdu, son visage transcrivait son étonnement. Comment cela? Pourquoi subitement avoir envie de partir alors que le discours contraire avait quelques heures avant était tenu?
Ses sourcils se froncèrent, de ses yeux apparaissait le trouble, et comme un tourbillon de fumer son esprit tournoyait dans ses pensés.
C'est alors que sylvebarbe par son imposant bras désigna au loin des grandes ombres. Impossible à croire! Comment cela se pouvait il?
Des êtres ailés ici, là où l'on avait pas vu depuis des temps noyés dans l'oubli ces créatures devenues mythique à force du temps. Des dragons...des Aigles..ou autres sortes de bêtes immondes, dangereuse et fascinantes et plus terribles que toutes autres. Il n'était pas aisé de voir avec précision le danger qui approchait...Mais il n'était pas l'heure de la réfléxion....Mais l'heure de la peur et de la crainte, revoyant jaillir les anciens démons jadis oubliés revenir hantés les terres troublées.


Le temps était donc à la hâte! Ne devant tarder Les Ents commencèrent deja à fuir. Car fuir était le mot! Aucune autre raison n'aurait pu faire quitter de cette sorte les fervents gardiens de cette foret. Mais il était, aujourd'hui, un temps bien différent, un temps décisif...un temps ou tous devrons alors choisir la plus sage des décisions, la plus dure et la plus irréfléchie...Mais peu importe la décision prise, tous savez qu'elle serait vaine, inutile...car aucun échappatoire n'était alors possible, la terreur s'abattait désormais là où sont souffle ne s'était jamais fait ressentir! Terrible histoire pour une dure réalité....lente douleur pour une brève mort! Comment en avait on arrivé là? Le monde était tombé dans l'ignorance total, n'écoutant plus les conseils et prophetis des anciens laissant place à la convoitise et l'envie...la corruption et le désir. La vaine ambition qui avait fait de eux des faibles! si faible que aujourd'hui, par leur fautes, se joué l'avenir du monde.
Une haine insoutenable emplit le coeur déchiré de Alùniël! Une envie de détruire le monde des hommes, vengeance d'une dèstruction faite ici, dèstruction non point dirècte mais même indirecte elle était appelée destruction.
Regardant, dorénavant avec un regard noir tel un trou désigné dans le ciel dévorant étoiles et planètes sans aucunes échappatoires, les créatures tournoyant au dessus d'elle avec une peur certaine, la peur d'une chose inconnue, peur d'un changement trop bref!
Des paroles résonnèrent alors en son esprit, des paroles d'une sagesse dont elle devait tenir rigueur..

«A votre place, je ne resterais point longtemps dans le monde des rêves….Un grand mal arrive vers vous, il s’approche de votre corps endormi à puissants battements d’ailes… »

Il était vrai...son corps avait trop longtemps était inerte , et en voici les conséquences.
Se réveillant d'un tel choqueet révélation, elle pris à toute vitesse ses affaires les accrochant à son ceinturon.
Son corps faisait preuve d'une incroyable force, dévalant les pentes et sautant aux dessus des branches, suspectes d'une mauvaise pensées et de mauvais gèstes, sans faire preuve d'une seule fatigue. Ne regardant que devant elle, mais ne voyant jamais la fin de son trépas..
La foret était rèstée enchantée et toujours méfiante et agressive, elle enfila par des gèstes habiles ses racines dans les fines chevilles de la jeune éperdu...Celle ci trébuchant alors de ce fait sur une pente, faisant roulé boulé à travers les racine, branchages et autres monticules de terre et roches coupantes...Ce retrouvant alors ainsi, tel une étoile sans lumière, inconsciente sans l'aide de la magie jadis présente en ces lieux.
Après quelques minutes , retrouvant ses esprit elle retourna à ses faire, le corps en sang , de la neige tachait d'une rougeâtre impureté, imprégniée d'une douleur insupportable tant extèrieur qu'intèrieur. Elle continua sa traversé boitant, versant les seules choses désormais emplis de sentiments ; ses larmes. Aucun remède ne serait alors recoudre la déchirure de son être!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldarion Elessar
Personnage mort

avatar

Nombre de messages : 179
Age : 27
Date d'inscription : 05/01/2007

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   Ven 16 Mar 2007 - 21:18

Après un certain temps passé à éviter toutes sortes de danger et cherchant avec peine son chemin, elle arriva tant bien que mal à la lisière de la forêt.
Sortant comme éjectée par elle même, comme une personne indésirable, elle se retrouva alors seule devant le champ d'or qu'elle avait aperçue avant d'entrer dans son tourment. Elle resta là, quelques minutes tant pour reprendre son souffle que pour éclaircir ses idées.
Revenant à un esprit plus lucide, elle se retourna et vit de nouveau ce pour quoi elle avait fuit. Elle ne pouvait pas rester là, étant encore moins en sécurité que dans l'entre de la forêt, elle était trop visible, rien ne pouvant alors la cacher. Elle regarda alors, comme la dernière fois, la forêt qui l'avait vu naître, grandir et devenir ce qu'elle avait était avant tout cela.
Son coeur se déchira à nouveau, mais forma alors une ouverture bien plus grande et profonde que toutes celles subits jadis, affligeant une douleur au niveau de son torse.
Elle se plia en deux tout en essayant d'avancer comme elle le pouvait, avec difficulté à travers les grandes herbes.
Arrivant alors au chemin qu'elle avait empruntée pour venir jusqu'ici, sa douleur disparut mais la plaie désormais ouverte obtenue par le chagrin ne risquait pas de sicatriser si facilement, et se retournant pour regarder comme ultèrieurement son passé la douleur se raviva et elle dut une fois de plus se torde de ce fait.
Elle avait comprit que plus jamais elle ne pourrait supporter la vision de ce monde....de ce paradis jadis paisible....souffrir et changer. Tout l'amour qu'elle avait alors, n'étant que pour ce lieu, avait disparut et avait laissé place à la haine...la haine pour lui..la haine pour ces choses, toutes ces choses qui avaient amenées à cette déstruction longue et douloureuse ...mais inévitable.
Elle se remit alors en route vers là où elle désirait plus que tout aller, en Isengard, car là bas sa soif de vengeance serait alors appréciée et pourrait être assouvit avec encouragement.


De la haine ......


.........Morimaite-sincahonda......
(A la main-noir, coeur de pierre.)

Sa voix était devenue bien plus noire qu'elle n'avait put l'être auparavant, noyant avec elle un visage froid et dur.


(direction les portes de l'Isengard)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chambre des Ents.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chambre des Ents.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Rohan :: Isengard-
Sauter vers: