Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Dunharrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 18 Mar 2007 - 20:45
Eodred resta fixe :

« Ca va mais vous devez partir sur le champs, la guerre contre Saroumane risque d’enflammer toute la terre du milieu. Vous devez partir sur le champs pour Minas Thirit envoyez moi 17 000 numenoriens au gouffre de Helm. Je garde les 3000 numenoriens ici. Faites vite, pendant ce temps je vais faire évacuer Edoras. Allez. »

Il l’aida a se relever puis il appela Eoden :

« Amenes le a l’apothicaire puis donne lui un des coursier du Rohan. Enfin fais mandez un messager pour Edoras, dis lui qu’il doit donner l’ordre d’évacuation a Edoras. Que tous le peuple et lui ainsi que Grimwolf se rendent au Gouffre. »

Eoden partit avec Vakalor. Alors Eodred respira puis il rentra dans la tente. Il devait peaufiner les plans de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Lun 19 Mar 2007 - 11:11
Alors qu’il venait de parler à Vakalor et Eodred se retourna pour car une lueur émergea du sommet de la montagne :

« Les feux d’alarme s’écria t’il, les feux d’alarme du Gondor sont allumés. Le Gondor est attaqué. »

Il rentra dans la tente et annonça la nouvelle a sa famille. Il pris rapidement une décision :

« Je vais y aller voir ce qui se passe, le Gondor ne doit pas tomber. Eodwyn je te laisse 10000 rohirrims en vu de l’attaque contre Saroumane, j’en prend 5000, on garde le plan prevu. Je reviendrais vite je te le promet. »

Il lui déposa un doux baiser sur les lèvres e lui murmura :

« Fais attention, je n’ai pas envie de te perdre et prends soin de nos enfants. »

Il se retourna vers sa sœur :

« Theodyn tu viens avec moi, Grimbold ira avec sa belle sœur. »

La femme se leva et ils sortirent de la tente faisant des adieux qui seront bref car ils se retrouveront bientôt. Ils se dirigèrent vers l’armurerie et équipèrent de l’armure du maréchal de la marche Teodwyn puis l’ordre ayant été passé de rassembler 5000 rohirrims, la troupe se ressembla vite. Au passage il vit Vakalor a qui il cria :


« Le gondor est attaqué en selle, nous y allons, vous venez avec moi. »


L’homme s’executa et rapidement Eodred, Theodwyn et Vakalor se mirent en selle :

« Allons chasser de l’orc fit Eodred, en route pour le Gondor. »

Et ils partirent sous les yeux des autres rohirrims ainsi que de la famille royale et des capitaines présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Lun 19 Mar 2007 - 11:41
Aprés avoir reçu ses ordres Vakalor envoyé un messager pour les
numénoriens poru eodred puis il vit lui aussi les feux d'alarme du
Gondor Vakalor ne voulait pas y croire il se mit route pour Minas
Tirith avec Eodred et son groupe



" Si vous me le permetter seigneur je me joins à vous pour sauver mon peuple alors allons y et que les Valars nous protégent "



Vakalor regarda quelque seconde Eodred le temps du discour puis il
prit de l'avance sans la compagnie car Vakalor avait des
responsabilités
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Lun 19 Mar 2007 - 13:13
Une fois les cavaliers disparut à l’horizon, Eodwyn se retourna vers son beau-frère.

« J’ai un mauvais pressentiment, si le gondor appelle nos troupes, cela risque de retarder notre attaque conjointe avec Tar Elessar. »

Après un moment où elle se perdait dans la contemplation de la plaine devant elle, elle reprit la parole :

« Nous allons être affaiblit quelques temps, nous allons nous regrouper au gouffre, envoient femmes et enfants encore présent au camp, départ dans l’heure ! Que les 3.000 numénoriens les escortent et stationnent en lieu et place. Ainsi nos familles seront à l’abri, ceux d’eldoras s’y rendant déjà. »

Eodwyn pensait prendre les bonnes décisions pour la sauvegarde de son peuple et le gouffre de Helm avait toujours été leur refuge. Mais depuis que les feux d’alarme avaient été allumés, une boule s’était formée dans son estomac et une mauvaise sensation l’envahissait. Sûrement les restes du sortilège qui avait affaiblit Eodred. Mais Eodwyn haussa les épaules, c’était une femme certes, mais à la tête d’un royaume et tout un peuple la soutenait. Elle se devait d être présente et droite, a aucun moment elle ne devait flancher.

Alors qu’elle regagnait sa tente pour y chercher quelque repos avant de voire partir les civiles pour le gouffre, un cavalier déboucha en trombe sur l’espace dégagé qui servait au appel aux troupes. Il sauta à bat de sa monture et s’inclina devant Eodwyn.

« Il me faut voire Eodred de toute urgence, les hordes de l’Est passent les frontières avec le seigneur Krell à leur tête ! »

« Le prince Eodred vient de partir pour Minas Thirit et les civiles se rendent au gouffre »; Prenant rapidement ses décisions en même temps qu’elle analysait la situation, elle se retourna vers Grimbold. « Tu vas te rendre au gouffre également, j’ai besoin de toi la –bas, pour veiller sur mes enfants et montait les défenses du gouffre. Fais abattre tous les arbres au alentour, fais construire trébuchet et scorpion ; les orcs ne doivent rien trouver debout et qu’ils puissent utiliser. Fait sonner le rassemblement, j’irais leur parler. »

Une fois les hommes assemblés, Eodwyn avec Grimbold à ses cotés, s’avança et déclama avec sa voix puissante et autoritaire :

« Rohirrim, peuple du Rohan, éleveurs de chevaux, notre destiné nous impose encore une bataille. Notre prince s’en est allé porter secours à Minas Thirit, vous avez vus comme nous les feux d’alarme et connaissez le serment qui nous lie. Nous sommes un peuple fier et nous tenons nos engagements. Cependant une autre menace, plus sérieuse, vient frapper le Rohan directement. Krell et sa horde viennent de nous envahir. »

Eodwyn laissa passer un silence pour que les hommes absorbent toutes ses nouvelles. Un frisson parcourut l’assemblée à l’évocation de l’homme de l’Est, Eodwyn le ressenti et décida de mettre le paquet pour motiver ses troupes.

« Hommes du Rohan, il y a une chose que nous savons mieux faire que tout le monde, c’est monter à cheval et se battre. Alors nous allons le faire et protéger nos familles. Nous serons les mouches qui harcèlent nos chevaux l’été. Nous allons tombés de nulle part, frapper et repartir aussi tôt. Nous allons les épuisez, les empêchez de se reposez, de soufflez, jusqu’à qu’ils s’essoufflent, qu’ils s’étouffent, que l’on tiennent jusqu’à Helm, jusqu’à ce que le prince nous reviennent. Il va falloir sûrement se battre à un contre cent. Nous aurons des pertes mais, par mon sang, ils n’auront pas cette terre. Calenardhon nous a été offert, à nous de la protéger. Le sang de nos destriers parcourt ce sol depuis des décennies et il ne peut en être autrement. Peuple des chevaux, levez vous et combattez avec honneur. Allons montrer à ces sauvages que nous savons recevoir en Rohan ! Et repoussons les avec toutes les forces que votre cœur peut avoir pour cette terre. »

A ses mots, sous le couvert des hurlements rageurs des soldats, Eodwyn donnait ses ordres. Puis, alors que l’on démontait le campement, les civiles prenant le chemin de Helm, encadraient par les 3.000 numénoriens commandé par son beau-frère. Eodwyn alla cherchait du réconfort auprès de son étalon.

Le caressant, elle songeait avec angoisse aux prochaines heures qui allait déterminer leur destiné à tous, une fois de plus. Elle aurait tant aimé que Eodred soit avec elle. Mais déjà, on venait la chercher, tous les hommes étaient prêts. Montant sur son destrier, elle se dirigea vers les cavaliers.

« Je veux que 3 000 hommes restent ici pour fortifier comme vous le pouvez ce lieu. On repassera pour vous récupérer, soyez en certain ! »

Puis elle tourna bride et se dirigea vers le nord-est...
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mer 21 Mar 2007 - 18:36
Eodred arriva à Dunharows en chevauchant aussi rapidement que possible. Il était inquiet, inquiet pour le Rohan, inquiet pour sa femme, inquiet pour ses enfants. Devant lui il vit dunharows légèrement fortifié puis des hommes sortirent de partout et surtout des hauteurs :

« Halte la rendez vous ou vous êtes hurla un homme. »

Mais il reconnu instantanément son prince :

« Pardonnez moi mon prince, la dame Eodwyn a donné des ordres très précis.

Parles qu’est ce qui c’est passé ?"

L’homme sortit d’un des coté de la route et expliqua a son prince les ordres et actions de la princesse :

« Je vois fit-il, restez la je allez aider notre dame. Numenor est avec nous et bientôt d’autres troupes arriverons, courage mes amis pour le rohan. Continuez ainsi. En avant, en avant pour le Rohan."

Il tourna sa bride vers le nord et lui et sa troupe partirent dans cette direction et alors qu’ils sortirent de la vallée d’Harrowdale il dit au commandant des numenoriens :

« Commandant allez au gouffre de Helm avec 7000 numenoriens je garde le reste. Passez dans tous les villages et faites fuir les gens du Rohan vers le gouffre. Qu’il ne reste rien pour l’ennemi, rien dont il puisse se servir, brûlez tous. Par ordre du prince. »

Le commandant acquieca puis il donna ses ordres a cheval. Bientôt 7000 numenoriens se détachèrent de la force principale pour prendre la route de l’ouest :

« Tiens bon mon amour j’arrive pensa t’il »

Et il redoubla d’effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 22 Mar 2007 - 17:00
(provenance : voyages)

La nuit n’était pas encore achevée… Les cris des gardes chiourmes et le claquement des fouets retentissaient dans la nuit, et une sombre rumeur précédait l’armée ténébreuse qui allait au pas de course vers le sud, vers la barrière des Montagnes Blanches. Le gros de l’armée contourna Edoras, car là n’était pas le but de cette horde menée par la haine de Thuringwethil. Elle chevauchait en tête, sa cape de ténèbres dansant autour d’elle comme deux ailes noires plus sombres que la nuit. A ses cotés chevauchait le jeune Merdevel, splendide dans son armure du Rohan, sa blonde chevelure soulevée par le vent glacial du Rohan.

A un signal de ses maîtres, la horde ralentit, laissant un peu de temps aux orcs pour souffler. L’armée se tenait au pied des contreforts des Montagnes Blanches ; il y avait là un chemin abrupt qui serpentait vers le refuge des rohirrims, plus ancien encore que le Gouffre de Helm. Dunharrow, qui surplombait le Rohan comme une place forte naturelle.

Thuringwethil scruta de ses yeux glacés les contreforts. Elle avait pu contempler l’armée du Rohan, quelques jours auparavant, grâce à son miroir magique depuis Minas Morgul. Si ses éclaireurs avaient su compter correctement, il ne devait restaer en ces lieux que quelques défenseurs, qui ne feraient pas le poids face à la furie de ses 70 000 orcs… Les troupes se déployèrent :

D’abord les Uruk-Ungigurz, des éclaireurs agiles, qui grimpèrent sur les parois rocheuses comme de sombres araignées, avides du sang des hommes. Ils contournaient la voie pavée en passant par l’ouest, tandis que deux légions de snagas faisaient de même par l’est. Ainsi, si défenseurs il y avait encore à Dunharrow, ils seraient assaillis par des orcs qui sembleraient jaillir de la montagne même.

Le reste de l’armée attendit le temps qu’il fallit pour laisser aux éclaireurs une avance suffisante, puis les légions d’élite poussèrent devant elles les snagas le long de la route pavée, au son des tambours de guerre. L’aube n’allait pas tarder à se lever, mais les montagnes protégeraient de leur ombre les orcs de la morsure cruelle du soleil.

Thuringwethil s’était avancée sur un promontoire rocheux et, du haut de son cheval, elle brandit son épée dans un geste d’invocation aux ténèbres de la nuit. Alors sa voix s’éleva au dessus de son armée, avec la force même du vent.

« Cuiva nwalca Ninquënoron! Nai yàrormë waiwa wintuva ñotto-roquenar! Nai mornië taltuva ñotto-carinnar! »

(« Réveille-toi cruelle Montagne Blanche! Puisse la sanglante violence de ton vent éparpiller les cavaliers ennemis ! Puissent tes ténèbres tomber sur la tête de mes ennemis » )


Alors de noirs nuages vinrent tournoyer au-dessus du campement des rohirrims, tandis que le vent glacé du Rohan qui avait soufflé toute la nuit partait à l’assaut de la plateforme ou s’étaient retranchés les guerriers, un vent qui murmurait des paroles haineuses.

Aux hommes qui avaient vu venir l’armée, il sembla que le vent de la montagne déchirait leurs manteaux pour glacer leurs cœurs, et la terreur s’empara d’eux tandis qu’ils entendaient dans la tempête une voix mauvaise et féminine murmurer des paroles de mort.

Alors les orcs qui avaient grimpé dans la montagne bombardèrent les hommes du rohan avec des flèches, des rochers, et tout ce qui leur tombait sous la main, obligeant ceux-ci à s’abriter du mieux qu’ils pouvaient sur ce promontoire exposé. Dans le même temps, le gros de l’armée grimpait la route au pas de course, poussé par la Légion des Griffes Noires, comme une meute hurlante assoiffée de sang. Parmi eux s’avançaient les silhouettes massives de 300 grands trolls, au corps aussi dur que de la pierre, revêtus de plaques d’aciers épaisses comme des enclumes.
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 46
Date d'inscription : 24/10/2006
avatar
Personnage mort

MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 22 Mar 2007 - 21:18
MJ

Les orcs avaient parfaitement joué le coup en contournant la route pavée pour assaillir directement la forteresse mais il n’avait pas prévue un truc, le plan d’Eodred et d’Eodwyn aussi lorsque la montagne commença a trembler il crurent que Sauron était la venu, en personne leur donner la mort. Des orcs les prirent a revers mais attaquèrent ceux de la forteresse. Mais alors que les rohirrims embusqués se tenaient a couvert tremblant de peur il vint un écho venant de Dunharrows :

« Debout Soldat de la marche, debout pour votre peuple, en avant Eorlingas donnez votre vie pour le Rohan, tuez un maximum d’ennemis »

Alors surgit de Dunharrow une charge de cavalerie, une charge d’espérée, une charge héroïque qui resterais dans la mémoire des hommes a jamais, que l’on chanterais en Rohan et que l’on inculquerais au futur génération qui irais se battre. Elle perça contre toute attente le rideau de troll pour aller se fracasser contre les rangs des orcs. Derrières, les hommes de l’embuscade surgirent arcs a la mains. Les flèches volèrent, les cris roques des orcs sortaient de tous le coté. Un court moment les rohirrims eurent le dessus et même et une flèche atteint Merdevel qui tomba et bien que sa blessure était légère, une entendit le cris de Thuringwethil. Elle était liée a lui et tous ce qui le blessait, la blessait elle aussi. Son cri ramena les orcs à la raison. Dans une fureur monstre, les épées s’entrechoquèrent, les boucliers volèrent en éclat et les rohirrims tombaient les uns après les autres. Alors le capitaine fit sonner la retraite de ses troupes. Il se réfugièrent tant bien que mal a Dunharrow mais les orcs les talonnaient de prêt. Alors la capitaine donna un l’ordre de brûler tous et de passer a travers les orcs sur les montagnes :

« Vous n’aurez rien cria t’il »

Et ils brûlèrent tous continuant à se battre et à tomber. Les orcs tombaient aussi de leur coté, beaucoup perdirent leur misérable vie ce jour la. Les Hommes fuirent vers les montagnes mais la les attendait d’autres orcs, plus habille, plus vicieux et bien qu’il combattirent vaillamment peu s’en sortirent dont le capitaine. Seul une quinzaine partit vers le gouffre rapporter la nouvelle du désastre. Par la suite cette bataille devait s’appeler la bataille du désespoir et le capitaine aurait son nom a coté de celui d’Eorl le Jeune ou bien Eodred, parmis les plus grand héros du Rohan.

[HRP : On c’est mis d’accord avec Thuringwethil sur les pertes pour moi 2985 Hommes et elle 20 000 orcs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Jeu 22 Mar 2007 - 21:42
Thuringwethil avait été prise au dépourvu par la tactique employée par les rohirrims, et un fugitif instant, elle regretta que le Maréchal Toranur ne soit pas à ses cotés pour diriger l’assaut ; elle connaissait ses forces et ses faiblesses, et savait qu’elle n’était pas de la trempe dont on fait les chefs de guerre.

Mais la vie des orcs n’avait aucune valeur pour elle, et les snagas qu’elle avait amassé à l’avant de l’armée servaient son dessein : ils avaient été destinés à amortir le choc du combat pour ses troupes les plus précieuses, et ils avaient rempli ce rôle à la perfection. Le but de cette attaque n’était pas la conquête d’une place forte, mais celle de la conquête des âmes du peuple du Rohan : le fruit de cette bataille était la Peur, le Désespoir et la Colère qu’elle allait instiller au combattants du Gouffre de Helm.

Son cheval s’avança parmi les corps démembrés, ou déjà les Yeux du Mordor venaient prélever leur dû, lacérant les chairs des mourants, achevant les blessés. Des rohirrims avaient tentés de s’enfuir par la montagne, mais Thuringwethil avait ordonné que leur soit donnée une chasse impitoyable, et elle doutait que plus d’une vingtaine d’entre eux soient parvenus à échapper à l’avance des troupes du Mordor... Les survivants iraient rapporter le Massacre de Dunharrow, et grande serait la colère des rohirrims, et grande l'amertume d'Eodred d'avoir ouvert les portes de son palais à Elentir. Lorsqu’elle parvint au sommet du promontoire de Dunharrow, les orcs étaient en train de festoyer parmi les cadavres des guerriers du Rohan ; les corps avaient été atrocement mutilés, toute la perverse ingéniosité des orcs s’en étant donnée à cœur joie.

Le spectacle était vraiment cauchemardesque, les orcs disputaient des lambeaux de chair aux corbeaux, leurs cris bestiaux résonnaient de toute part. Elle vit néanmoins que ses ordres avaient été exécutés par sa légion d’élite, les Griffes Noires, et un gigantesque et macabre amoncellement de tête lui faisait face, environ 3000 guerriers du Rohan fauchés par une mort impie. Elle rendit leur regard aux yeux vides qui la contemplaient.

« Eodred du Rohan », murmura t-elle, « voici le début de la moisson de sang que je t’ai promise ! Les souffrances de tout un peuple ne sont rien face à la haine de Thuringwethil ! »

Et son rire froid s’éleva dans l’air glacé, et elle songea que du haut de la Tour Sombre, son maître Sauron devait rire avec elle. Elle donna de nouveaux ordres, et les corps sans têtes furent mutilés, les restes éparpillés ou jetés dans le vide, afin qu’on ne puisse jamais leur donner de sépulture.

Et les orcs festoyèrent au milieu des corps, ricanant et se moquant de ceux de leur troupe qui étaient morts au combat, car leur cœur étaient emplis de haine envers tout et tous, et jusqu’à leurs propres personnes. Et Thuringwethil les laissa se reposer, car très bientôt il leur faudrait marcher vers le Gouffre de Helm vers d’autres combats.

Tandis que l'aube rouge aspergeait de sang les contreforts des Montagnes Blanches et que volaient les nuées de corbeaux, Thuringethil se tint face au soleil et chanta, de sa belle voix qui était comme un enchantement et qui plongea les orcs qui l'entendaient dans un sommeil plein de cauchemars:

... "Ton pays en esclavage, Eodred,
Le bétail errant sur les chemins
pendant cinq jours trempés de larmes
Souffrances et longs soupirs
Un seul contre toute une armée
Ton propre sang un fléau rouge éclaboussant
maints boucliers brisés
et armes, et femmes aux yeux rougis
Le champ du massacre devenant rouge..."


HRP: flemme de traduire ça en elfique ce soir, extrait de la razzia des vaches de Cooley, légende celtico-irlandaise
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le sombreNombre de messages : 314
Age : 29
Date d'inscription : 26/04/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Roi-Empereur Immortel

MessageSujet: Re: Dunharrow   Ven 23 Mar 2007 - 19:14
Sauron devait contacter sa servante Thuringwethil.En effet,cette dernière était à la tête de 100 000 orcs et l'attaque sur le Rohan était plus là pour faire diversion et affaiblir les alliés du Gondor que véritable objectif stratégique.
Aussi le maiar souhaitait-il qu'elle fasse jonction avec les forces qu'il allait déverser sur l'Ithilien pour ajouter sa science magique et ses troupes d'élites à la horde en marche.
Lui même la rejoindrait plus tard avec des renforts pour donner le coup de grâce à Minas Thirit.

Aussi,son esprit,volant plus vite que le vent la trouva t il parcourant le champ de bataille.Aussitôt,il prit contact avec l'eldar.

"Ma chère Thuringwethil,je vois là que tu as fait bon ouvrage mais ce n'est pas digne de nos objectifs.Nos regards devraient plutôt se tourner vers la Tour Blanche qui nous a trop longtemps défiée.Prends tes orcs avec toi et rejoins dans 5 jours mes forces au Morannon.Notre assault devra être puissant et rapide comme l'éclair.Aussi,ne perds aps de temps et hate toi."

Puis,sans lui laisser le loisir de répondre,le maiar réintégra la Tour Sombre,laissant Thuringwethil seule avec ses questions.


L'échiquier est en place, les pièces avancent...

Personnage Non-Joueur ~> pas de messages privés s'il-vous-plaît
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dunharrow   Ven 23 Mar 2007 - 20:04
Le crépuscule tomba après une journée de repos pour les orcs, qui avaient dormi dans des creux, des failles, ou à l’ombre des rochers. Les orcs rassemblèrent les cadavres des leurs qu’ils dépecèrent, car dans cette armée même les morts avaient leur utilité, car ils serviraient de ravitaillement aux troupes encore valides.

Alors que Thuringwethil contemplait d’un œil satisfait son œuvre, un vent froid et glacé vint de l’est, et avec lui vint l’esprit de Sauron à travers le Songe Elfique. Les orcs furent saisis de terreur, ressentant par quelque instinct la présence de leur tourmenteur. Thuringwethil s’agenouilla, même si son maître n’était pas réellement présent… Car à chacune de ses apparitions, elle craignait d’être châtiée pour avoir agi avec trop d’indépendance. Elle jouait un jeu dangereux ; nul autre serviteur de Sauron n’avait si grande latitude dans ses actions, mais cette liberté s’accompagnait de la crainte de déplaire un jour à son sombre maître. Puis Sauron, ou son esprit, repartit comme il était venu, et Thuringwethil se redressa. Sa peau de neige était encore plus calme que de coutume, et froid était son regard, car une grande rage l’habitait en cet instant. Cependant, seule une flamme blanche dans son regard trahissait sa colère, car son visage restait de marbre. La femme elfe se tourna vers l’ouest, vers son ennemi haï :

« Eodred », murmura t-elle, « Nos retrouvailles vont être différées, comme deux amants arrachés l’un à l’autre… »

Sa main d’ivoire brandit Dangenmellyn, et la lame courbe jeta un éclair argenté dans le crépuscule naissant.

« J’en fais le serment, que Morgoth en soit témoin, nous nous retrouverons, et ce jour verra le frère affronter le frère, et le sang de la lignée royale couler ! »

Alors elle donna ses ordres d’une voix froide et autoritaire. Cinq jours… Elle avait encore le temps, sans désobéir à son ténébreux maître, d’accomplir un ultime viol au Rohan.

Puis la troupe affreuse se mit en route, emportant avec elle la moisson de têtes, et de macabres cris et chants guerriers se faisant entendre, car les orcs se complaisaient dans le massacre, et la mort des snagas ne provoquait que le rire haineux et méprisant des guerriers orcs qui avaient échappé à ce carnage.

(direction : Edoras)
Revenir en haut Aller en bas
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 7 Sep 2013 - 17:23
>>>> Deux jours après la visite d'Amandil à Edoras

" Crois tu que les occidentaux sont de retour ? "

" Non ! Il parait qu'un homme bizarre à demandé a voir Theored ! Un elfe ? "

" Un elfe ? Les elfes ne se soucient plus de nous depuis bien longtemps !"


" Et bien tais toi et écoute donc ! Notre régent va s'adresser à nous "


Telles étaient les discussions entre les rohirrims qui se tenaient en rang au pied de Dunharrow.
Plus de 3000 cavaliers étaient là, se demandant pourquoi le régent les avait fait venir ici. Ils se disaient qu'ils allaient certainement partir en bataille mais habituellement il n'étaient pas si nombreux.
Dunharrow était devenue la base militaire du Rohan depuis l'accession au pouvoir du Régent Theored fils de Torenn. Ils voyait en cet endroit un lieu stratégique pour la défense d'édoras. Un poste en retrait, à l'abri des montagnes, et qui permettaient d'envoyer si besoin des renforts à Edoras qui était certainement la cité la moins fortifiée du Royaume. Plutôt que d'ajouter des fortification à la capitale du rohan, Theored avait décidé de mieux gérer la répartition des armées dans chacune des cité et de faire de Dunharrow le quartier général des rohirrims. Le gouffre de helm étant un peu loin de tout et Aldburg n'étant pas très sur, seul le fond de la vallée de snowbourne offrait un refuge sûr, discret, et stratégiquement bien localisé.
Theored s'avança au milieu de la foule, salué par ses officiers et respecté par ses troupes. Il monta sur une genre de petite tour en guide d'estrade, d’où il était visible et audible par à peu près tout ses hommes, puis il s'adressa à eux comme il avait souvent l'habitude de le faire avant chaque batailles.

" Cavaliers du Rohan, mes amis, mes frères ! Voila plusieurs années nous nous libérions du joug des orientaux et libérions le Rohan d'un sort bien triste. A la suite de quoi, vous m'avez accordé votre confiance pour prendre les rennes du royaume et vous apporter la paix, la sécurité et l'assurance que les temps de malheurs ne reviendraient jamais. Nous avons réussi ! Pendant toute ses années nous avons reconstruit le pays, nous avons repoussé toutes les tentatives de nos ennemis, nous avons permis aux enfants du Rohan de grandir en sécurité !
Mais il est temps aujourd'hui de concrétiser tout cela en portant un coup mémorable à nos ennemis orientaux ! "


Il s’arrêta quelques secondes pour reprendre son souffle puis reprit

" Il y a de cela trois jours, un elfe très sage et très ancien m'a demandé de soutenir une coalition entre les elfes et les nains qui à pour but d'attaquer le Rhovanion pour reprendre Mirkwood et la forteresse de Dol-Guldur. Alors je vous entend déjà vous dire : Pourquoi aller apporter notre aide à ceux qui ne nous ont pas libéré des Orientaux ? Pourquoi les aider à reprendre une forêt donc nous n'avons que faire ? Pourquoi attaquer alors que nous pourrions nous contenter de nous défendre ?
Et bien je vous répondrais que grâce à vous le Rohan est devenu fort aujourd’hui ! Que si nous attaquons le Rhovanion ce n'est pas pour l’intérêt seul des elfes mais pour la paix des peuples libres de la terre du milieu ! Ce n'est pas un hasard si les nains ont sut oublier un temps leur rancœur envers les elfes et inversement !"


Il s’arrêta à nouveau pour qu'ils puissent réfléchir à tout cela puis reprit un message d'encouragement

" Combattez avec moi le Rhovanion, et les orientaux seront affaiblis et n'approcherons plus le Rohan ! Libérez la forêt pour les elfes et nous obtiendrons leur reconnaissance ! Marchez sur Dol-Guldur, et tout le monde saura que le Rohan est DE RETOUR et qu'il n'est désormais PLUS SEUL !"


Après ses derniers mots qu'il avait dit en criant, la plupart des cavaliers crièrent aussi pour s'encourager. Theored fut heureux de constater que ses hommes étaient derrière lui et qu'ils adhéraient à ses idées. Il n'aurait pas risqué de les mener au champ de bataille sans avoir leur aval mais manifestement le discours était assez convainquant. Il fit signe à ses hommes d'observer le silence puis reprit pour finir :

" Nous partirons demain à l'aube, vers le nord, nous iront en guerre pour préserver la paix de nos foyers "


Sur ses derniers mots il salua ses troupes et revint à terre pour monter son cheval et remonter sur le plateau de Dunharrow. Dès l'aube il mènerait ses hommes vers le nord pour prendre part à la guerre contre le rhovanion.

>>>>>Suite vers le nord


" Pour le seigneur et la terre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Dim 5 Jan 2014 - 17:53
FLASHBACK

Le roi eothain avait décidé de se rendre à Dunharrow pour passer ses hommes en revue et y rencontrer son Amie Eowyn. Depuis leur départ, il y'a maintenant des mois, Eothain n'étais jamais revenu en ces lieux militaires. Véritable place forte de l'armée du Rohan, Dunharrow ne comptait pas moins de 7000 guerriers qui s'entrainaient et se formaient ici, dans le cœur des montagnes. La plupart des rohirrims qui étaient revenus vainqueurs du Rhovanion se trouvaient ici et c'était donc une nouvelle occasion de les saluer et de leur montrer qu'ils sont très importants pour leur nouveau roi. Après un bon jour de voyage depuis edoras, le roi du Rohan pénétra dans son camp militaire. Il salua ses hommes qui étaient postés là, en rang pour accueillir leur souverain. Tous avaient le sourire au lèvre, sans doute heureux de savoir que celui qu'ils avaient suivi en rhovanion ne se verrait pas reprendre le pouvoir par un héritier. Le Roi remonta la longue pente, qui menait jusqu'au plateau de Dunharrow, monté sur son cheval blanc qui éclairait le passage au milieu de la foule de militaires. Avant de se rendre à ses quartiers, il demanda à l'un des gardes d'aller lui quérir quelqu'un. Cette personne, ce n'était autre qu'Eowyn, la générale de bataillon et amie du Roi depuis longtemps. Il ne l'avait pas vu depuis des semaines et voulait lui dire quelque chose de très important. C'était d'ailleurs, l'autre véritable raison de sa présence à Dunharrow. Mais il avait profité de l'occasion pour revenir ici plutot que de la convoquer à Edoras. Eowyn était libre d'aller ou elle voulait mais généralement, elle se trouvait souvent ici, avec les autres rohirrims, avec les hommes qu'elle dirigeait d'une main de maitre.
Installé dans sa tente royale, sur les hauteurs qui dominaient la vallée de snowbourne, le Seigneur de la marche contemplait à nouveau la lame elfique qui lui fut offerte par la dame de la Lorièn par reconnaissance envers les actes de bravoure des hommes du rohan qui avaient libéré Dol guldur. Cette épée n'était semblable à aucune autre avec sa garde en cristal transparents en forme de cheval et sa longue lame finement travaillée. Eowyn ne devrait pas tarder, elle n'était jamais en retard pour un ami


" Pour le seigneur et la terre ! "


Dernière édition par Eothain le Mer 8 Jan 2014 - 14:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
EowynNombre de messages : 57
Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Equipement rohirrim
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seconde Maréchale du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mar 7 Jan 2014 - 18:23
Eowyn était allongée sur son lit. Cela faisait quelques temps qu'elle y était et commençait à s'en lasser. Tous les jours on venait lui faire quelques soins, mais pas très précieux. Heureusement, aujourd'hui ça allait changer un peu. Son ami Eothain, le roi du Rohan, qu'elle n'avait pas vu depuis un temps infini, arrivera d'ici peu à Dunharrow. Eowyn était impatiente de le retrouver enfin.
Un garde fit son entrée. Sans un mot, il prit un pichet d'eau, et versa le liquide dans un verre. Il tendit le verre à Eowyn. Celle-ci ne but pas.

"Qui vous a envoyé me voir ?"
lui demanda-t-elle.

La jeune femme pensait bien que le garde n'était pas venu tout seul, que quelqu'un d'important l'avait envoyé. Cependant, jusqu'ici ce n'était que des guérisseuses qui étaient venues. Si cette fois-ci c'était un garde, ce n'était pas par hasard, c'est que quelqu'un de plus important encore avait pensé utile de lui envoyer un garde.

"Le Roi Eothain, bien sûr !" répondit-il, faisait écho aux pensées d'Eowyn. "Il vient d'arriver, et m'a demandé de vous guérir. Il vous attend à présent. "

Le fait que son ami n'était pas très loin d'elle et l'attendait, fit sursauter Eowyn. Elle avala le contenu de son verre en une gorgée et s'exclama :

"Je dois y aller, alors ! Et tout de suite, tant pis si je ne suis pas entièrement guérie. "


Elle enfila un épais manteau et sortit dehors en quelques pas rapides. Arrivée à la tente du roi, Eowyn écarta le pan de tissu qui faisait office de fermeture. Eothain était là, enfin de retour ! La jeune femme se précipita dans ses bras.




Dernière édition par Eowyn le Dim 4 Mai 2014 - 19:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6755-eowyn-fille-d-eomu
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mer 8 Jan 2014 - 14:35
Eothain entendit soudainement des bruits de pas se précipiter en sa direction. Il se doutait bien de qui cela pouvait être et lorsque les deux toiles qui faisaient office de portes d'entrée s'ouvrirent, il vit alors qu'il ne s'était pas trompé. C'était Eowyn, une jeune femme au cheveux blonds et ondulés qu'il connaissait depuis bien des années maintenant. Elle s'approcha d'Eothain et le prit dans ses bras amicalement après quoi, le roi du Rohan fit de même avec la jeune femme. Elle était une amie intime, c'était d’ailleurs la seule véritable amie qu'il avait et c'est pourquoi il ne se souciaient pas du protocole lorsqu'ils étaient seuls. Il se tutoyaient mutuellement lorsqu'ils n'étaient pas devant les autre rohirrims et laissaient de coté leur titres pour être simplement eux même. Le seigneur de la marche posa ses mains sur les épaules de son invitée et lui sourit avant de lui dire :


" Eowyn ! Je suis heureux de te revoir enfin. Quelles nouvelles depuis notre dernière entrevue ? "


Depuis leur retour du Rhovanion, ils ne s'étaient qu’aperçut brièvement pour le couronnement du Roi et les fêtes à Edoras mais des mois s'étaient écoulés depuis lors. Rares étaient les personnes aussi proche d'eothain. A vrai dire, hormis ses frère et sœur, seule Eowyn avait autant de proximité avec le nouveau Roi du Rohan et il la considérait par ailleurs comme une deuxième sœur.


" Pour le seigneur et la terre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
EowynNombre de messages : 57
Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Equipement rohirrim
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seconde Maréchale du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 11 Jan 2014 - 16:00
Quand son ami s'écarta d'elle, Eowyn put remarquer qu'il n'avait pas changé. Les mêmes yeux exprimaient la même douceur, la même gentillesse. La même voix exprimait la même joie de retrouver  Eowyn.
Quand il lui demanda des nouvelles, Eowyn se rendit compte qu'il n'y avait pas eu grand chose d'intéressant à part qu'Eothain devint roi.  

"Hé bien...Monseigneur, j'ai été ravie d'apprendre votre nomination en tant que Roi du Rohan !"


C'était l'une des rares fois où Eowyn vouvoyait son ami. C'était seulement lorsqu'ils étaient en public qu'ils se vouvoyaient. Autrement, ils se considèrent comme frère et soeur, donc leur tutoiement était naturel.  Elle esquisca un petit sourire taquin avant de lui demander sur un ton moqueur :

"J'ai encore le droit de vous tutoyer, Monseigneur ?"


Elle le fixait du regard en attendant qu'il réponde. Pour une fois depuis longtemps, Eowyn avait devant elle une personne à laquelle elle pouvait vraiment faire confiance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6755-eowyn-fille-d-eomu
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 11 Jan 2014 - 20:29
Manifestement, Eowyn était d'humeur taquine et le ton était à la plaisanterie. Elle s'amusait à le vouvoyer et à le nommer comme si elle était une humble personne du rohan devant son Roi. C'était bien-sur une chose à laquelle Eowyn était dispensée en tant qu'amie personnelle d'eothain surtout lorsqu'ils étaient seuls, à l'abri des regards des autres militaires. Le roi du rohan lui sourit également avant de lui répondre su le même ton amusé :

" Je t'accorde ce droit Eowyn ! Du moins, lorsque nous sommes que tous les deux "


Puis le sourire d'eothain s’effaça pour laisser place à une expression neutre. Il venait de songer à ce qui l'avait fait convoquer eowyn sous sa tente. Hormis le fait qu'elle lui avait manqué en tant qu'amie, il avait une chose importante à lui signifier. D'une importance première pour elle et pour le Rohan également. Il s'éloigna un peu et se racla la gorge pour reprendre une voix un peu plus grave et plus sérieuse. Il la regarda et lui dit :

" Je t'ai convié ici également pour te proposer quelque-chose. Il y a de cela moins d'une semaine que Gahedor mon second ma signifié qu'il souhaitait prendre sa retraite depuis ma nomination. Il va de soi que mon troisième maréchal est tout désigné pour prendre sa place en tant que second mais il me faut quelqu'un à la place de ce dernier. C'est pour cela que je te propose d’accéder à ce poste. Qu'en dis tu ? "


Eowyn était une bonne guerrière et malgré que se soit une femme, elle était plutôt bien respectée par les autres rohirrims. Elle était déjà général de bataillon et avait sous ses ordres près de deux milles cavaliers. Mais le poste de marechal de la marche lui promettait de grandes responsabilités envers les rohirrims. Elle en avait tout à fait les capacité, c'était une femme qui savait manier les lames et qui avait en elle un courage à toute épreuve.


" Pour le seigneur et la terre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
EowynNombre de messages : 57
Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Equipement rohirrim
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seconde Maréchale du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mer 15 Jan 2014 - 13:06
Bien sûr qu'elle pouvait encore le tutoyer ! C'est ce qu'ils avaient déjà l'habitude de faire, et ils n'allaient pas changer ça à cause de la nomination d'Eothain !  Il lui rappela cependant que ce n'était valable que quand ils étaient seuls, car en public, aucun droit ne les autorisait à se parler comme des amis.
Quand son ami changea son attitude, Eowyn comprit ce que cela signifait. Il passait de sa fonction d'ami à sa fonction de roi en quelques secondes. La jeune femme l'écouta attentivement la proposition qu'il lui fit. Quand il eut finit, le visage d'Eowyn s'illumina et elle répondit :

-Oh Eothain ! Bien sûr que je veux bien devenir la troisième  maréchale, c'est un honneur ! Je ne vois pas comment je pourrais refuser une telle proposition !  


On n'obtenait pas ce genre de grade tous les 2 jours. La jeune femme était  contente qu'on lui propose, mais en même temps, une certaine appréhension montait en elle. Le grade de troisième maréchale est d'une haute importance, si bien qu'elle commença à douter de ses capacités.

"Seulement, vous croyez que j'en suis capable ?"


Elle posait cette question à son Roi, et non pas à son ami qui lui répondrait gentiment que pour la réconforter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6755-eowyn-fille-d-eomu
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Mer 15 Jan 2014 - 14:40
Eothain regardait avec soulagement la joie d'Eowyn qui se reflétait sur son visage par son si gracieux sourire. Elle semblait heureuse et toute excitée à l'idée de cette promotion des plus prestigieuses. Peu de gens contesteraient la décision du Roi et ce malgré le fait qu'Eowyn n'étaient pas un homme. Eothain avait toujours considéré les femmes comme des personnes ne manquant pas de courage et qui pouvaient faire aussi bien que les hommes pour la plupart des choses. Si la force leur manquait, alors elle pouvaient le compenser par une agilité supérieure. Les elfes avaient beaucoup de guerrières et le Rohan commençait à en compter parmi ses Eothed. Les mentalités étaient entrain de changer dans les royaumes des hommes et ce notamment grâce où à cause de l'impératrice corrompue de l'Ouest. Si son amie ferait un bon maréchal de la marche ? Assurément car elle avait toutes les qualités requise pour se poste


" Je suis convaincu en tant que Roi du Rohan et en tant qu'ami de longue date que ce poste est fait pour toi ! "

Il la regarda toujours de son air sérieux car les nouvelles n'étaient pas des plus réjouissantes. Il devait lui annoncer qu'il ne pourrait trop s’attarder ici. Le gondor avait fait appel au rohirrims pour les aider à vaincre Thais Laelias et le Seigneur de la marche, qui avait donné son accord, comptait bien tenir sa parole. Il replongea ses yeux verdoyants dans les yeux d'azur de sa meilleure amie et lui dit à regret :

" Malheureusement Eowyn, je ne peut guerre tarder ici. Je dois me hâter de me rendre au gouffre de Helm pour y recruter un millier de cavaliers. Le Gondor implore notre aide et je leur ai accordé. Si nous battons l'impératrice, alors nous aurons éradiqué une menace pour le rohan. "

Le temps de la guerre était déjà revenu pour le Roi eothain. Il mènerait ses troupes jusqu'à la trouée du rohan ou se déciderait l'avenir de l'empire de l'ouest. Une nouvelle bataille pour la liberté qui leur assurerait la paix et une alliance renouvelée avec le gondor.


" Pour le seigneur et la terre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
EowynNombre de messages : 57
Age : 18
Date d'inscription : 11/12/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Equipement rohirrim
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Seconde Maréchale du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 18 Jan 2014 - 10:36
Un rayon de soleil  passa entre les pans de tissu qui couvraient la tente. Ce rayon illumina l'intégralité de la pièce, donnant une impression dorée partout. La chevelure d'Eowyn brillait grâce à ce rayon de soleil, tout comme sa robe, et les yeux doux de son ami. Eothain lui assura que ce poste était fait pour elle. Elle le crut, parce qu'elle savait que son ami ne lui mentirait pas.

" Malheureusement Eowyn, je ne peut guerre tarder ici. Je dois me hâter de me rendre au gouffre de Helm pour y recruter un millier de cavaliers. Le Gondor implore notre aide et je leur ai accordé. Si nous battons l'impératrice, alors nous aurons éradiqué une menace pour le rohan. "


Eowyn prit cette nouvelle au sérieux. C'était long d'être une petite guerre, non c'était une des plus grandes guerres pour vaindre Thais Laelias. Une guerre pour libérer le Gondor, et ainsi éliminer la menace sur les autres royaumes de la terre du milieu. La jeune femme proposa de l'y accompagner :

"Puis-je venir à tes côtés dans cette bataille ? Ou dois-je garder le Rohan prêt à combattre, si vous échouez ?"

En prononçant ces mots, Eowyn se rendit compte que la défaite était possible. Heureusement, ils avaient peu de risques de perdre, grâce à toutes les autres armées qui viendront combattre l'impératrice, mais la défaite n'était pas improbable.




Dernière édition par Eowyn le Sam 18 Jan 2014 - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6755-eowyn-fille-d-eomu
EothainNombre de messages : 247
Age : 31
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Race: Humain (Rohirim)
Possessions: Epée elfique (offerte par Galadriel)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi du Rohan

MessageSujet: Re: Dunharrow   Sam 18 Jan 2014 - 14:49
Eothain s'attendait bien à ce qu'Eowyn se propose pour mener les troupes en aux frontières de l'Arnor pour y combattre les forces de l'impératrice. Mais Eothain ne souhaitait pas trop prendre de risque en l'envoyant la-bas également. Il fallait quelqu'un capable de défendre Edoras ou tout le Rohan en cas de défaite. En restant à Dunharrow, prête à mener ses 7000 cavaliers à défendre le royaume, elle serait bien plus utile. Bien que la bataille semblait pouvoir rapidement pencher entre leur faveur, le Seigneur de la Marche préférait rester prudent et sur ses gardes.


" Reste ici et ordonne aux hommes de se tenir prêts ! Je préfère savoir le Rohan en tes mains plutôt que risquer de perdre mon troisième maréchal de la marche face à l'impératrice "


Sur ses derniers mots, Eothain s'approcha du siège où il avait prit soin de laisser sa cape et son épée. Il se préparait à partir en enfilant sa belle cape rouge aux motifs dorés et son épée elfique avant de revenir auprès d'eowyn pour lui dire au-revoir. Il était heureux d'avoir pu la revoir quelques instants en privé et aurait aimé que cela dure plus mais le devoir l'appelait. Il posa ses mains sur les épaules de la jeune femme et son front contre le sien pour la saluer en lui murmurant


" Prends soin de toi ! Nous reviendrons vainqueurs et nous fêterons ensemble ! "


Alors, après avoir adressé un dernier sourire à son amie de longue date, le Roi du Rohan sortit à l'extérieur de sa tente pour grimper sur son magnifique cheval blanc. Il n'était pas encore en armure mais celle si était dans les bagages qu'ils transportaient sur son cheval à ses cotés. Il devait vite faire route vers l'ouest en direction du gouffre de Helm. Et quelques cavaliers l'accompagneraient pour assurer la sécurité du Roi comme le voulait la tradition. Avant de faire partir son cheval, il adressa un dernier regard en direction d'Eowyn. Dans ses yeux se lisaient la sérénité d'un homme qui sentait que son royaume ne sortirait que grandis de cette bataille et dont il ne fallait pas douter du bienfondé. Puis il partit, descendant le petit chemin qui serpentait jusqu'a la vallée du Snwobourne. Enfin il serait alors en bas et pourrait galoper a volonter sur les vertes plaines pour rejoindre sa citadelle natale : Le gouffre de Helm.


" Pour le seigneur et la terre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5435-theored
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dunharrow   
Revenir en haut Aller en bas
 

Dunharrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Dunharrow
» Dunharrow - Description
» Dunharrow et le Chemin des Morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Rohan-