Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 la liberation du Rhovanion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyDim 25 Nov 2007 - 14:48
Le soleil se levait derrière l’horizon. Les tentes étaient plantées depuis des jours. Les éclaireurs et les espions battaient les terres du Rovanhion. Eodred récoltait beaucoup de renseignement avant son attaque. Il se trouvait sous sa tente avec ses maréchaux de la marche et les deux elfes, Nirdin et Arasûl. Ils attendaient le dernier rapport. Un homme entra :

« Seigneur Eodred, je reviens a l’instant. Les rapports concordent, l’ennemi a concentré des troupes vers Dol Guldur, des Ourouk Hai ainsi que des hommes de l’Est. En grand nombre, cependant les hommes du Rovanhion semblent prêt se rebeller contre les hommes de rhun qui leur impose une dictature sanguinaire.

- Bien, cela se présente bien. Bon voici le plan nous allons bouger ici au sud de la foret et attendre l’ennemi en plaine qu’il se montre. Attendant Freiden tu prends dix des meilleurs hommes et tu vas a Dale, essaye de rencontrer les chefs de la ville pour forcer la ville a se ranger a nos coté. Cela devrait faire la théorie des dominos et toutes les villes devraient se ranger a nos coté. Vous avez des objections, alors qu’il en soit ainsi. »

Tous s’inclinèrent et sortir de la tente sauf Eodwyn qui demeura a coté de son époux. Il restait aussi les deux elfes :

« Arasûl cette guerre n’est pas la votre, je connais votre amour et votre envie de retrouver votre chère Lothlorien, sachez que vous pouvez partir quand vous voudrez, je rejoindrais la Lorien prochainement comme je vous l’ais durant le voyage"

Nirdin parla ensuite

"Mon frère, sachez que mon cœur souhaiterais que je parte a
vec vous, mais ma raison et mon amitié envers Eodred me force a rester a ses cotés. »


Enfin Eodwyn parla a son tour :

« Arasûl votre aide nous serait très précieuse mais je comprends votre souhait, la lorien me manque aussi. Sachez que j’ai une grande nouvelle a annoncer a Eodred, mais vous pourriez l’annoncer a la dame. Je suis enceinte du prince. »

Tous restèrent bouche bée devant cette révélation. Eodred la regarda avec surprise et amour. Seul restait arasûl qui ne disait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArasûlNombre de messages : 329
Age : 27
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyMar 27 Nov 2007 - 19:26
Arasûl écoutait avec attention et avec un sentiment d'amitié les paroles d'Eodred et Nirdin. Il aurait voulu les accompagner, cependant, il sentait qu'il était de son devoir de rentrer prochainement en Lorien.
Elrond aurait peut-être envoyé un messager, la Lorien avait peut-être besoin d'elle, ou avait-on découvert une information sur l'ennemi gardée secrete en sa forêt bien-aimée.
Puis dame Eodwyn fit une annonce d'un fort heureux événement. De prime abord, il se tut. Pensant à ce qu'il convenait de dire, il opta finalement pour les mots suivants :


Arasûl : Dame Eodwyn, ceci est un fort heureux événement. Certes, vous pouvez être sûre que dès mon retour, la Dame en sera informée.
Eodred, Nirdin, je ne vous connais pas depuis tant de temps, mais nous nous comprenons. Aussi vais-je vous prêter ceci...


Il détacha de son cou un collier. Au bout de celui-ci brillait une pierre précieuse, un saphir, dont la couleur était d'un bleu si profond que le regard se perdait dans sa couleur. Un collier qui semblait ne jamais perdre de sa vivacité.

Arasûl : Ceci est un collier qui se transmet dans ma famille depuis des générations. C'est pourquoi, à notre prochaine rencontre, je vous le redemenderai. Cependant prenez ceci comme un gage de mon soutient, malgré que je ne serai pas en présence. Il fait office de porte-bonheur, et je crois lui devoir les plusieurs fois où j'ai frôlé la mort de près, sans l'atteindre. Qu'il vous porte chance, à vous, à votre épouse, et aussi à vous Nirdin.

Il remit donc le collier à Eodred. Il salua chaleureusement une derniere fois les gens, donannt à nouveau ses félicitations à Eodwyn, et enfourchant son cheval. Un pincement au coeur, il se prépara à quitter les hommes pour aller à sa Lorien, pas si éloignée. Il attendit, cependant, quelques instants, toujours à son habitude, voir s'ils n'allaient pas ajouter de commentaire, ou répliquer à ses dires.


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyMer 28 Nov 2007 - 16:31
Eodred qui était sortit inclina légèrement en guise de remerciement et murmura :

« Nous nous retrouverons mon ami et je vous remettrais votre collier personnellement. C’est un honneur pour moi »

Regarda a nouveau Arasul dans les yeux et il vit que celui-ci avait compris puis Nirdin s’avança, il parla d’une voix douce et tendre en elfique. Il lui tendit une gemme elfique frappée d’une feuille de lambas :

« Mon frere, que les Valars te protége, tu le sais je dois payer ma dette a Eodred, cependant, j’ai une sœur qui doit me croire mort et j’aimerai que tu lui donne cette gemme, c’est le sceau de ma famille donnez le lui, elle sera que je suis vivant. Elle s’appelle sileas Ildien. »

Arasul pris la gemme, et il fut surpris du nom mais ne dis rien. Il salua l’elfe et l’homme puis il disparu dans le soleil levant :

« Eodwyn, je t’aime, ce bébé sera un bonheur pour notre famille mais je sens une autre présence dans ton ventre. »

Il l’embrassa sur le front :

« Allons nous coucher mon amour, nous partirons a la nuit tomber. Nirdin tu devrais prendre des troupes et embusque toi pas loin, repose toi, si il y a un problème, fonce. On se retrouve ici a la tombée de la nuit. »

Nirdin sourit puis parti. Les deux amoureux rentrèrent alors dans la tente, prendre un repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyMer 5 Déc 2007 - 18:59
Le soleil se couchait lentement derrière l’horizon. Le ciel rouge feu annonçait que dans les prochains jours une sanglante bataille qui déciderait du sort de ce pays. L’esclavagisme où bien la liberté et la protection du Rohan. Les Hommes étaient rassemblé, il avait décidé d’annoncer la venue de ses héritiers et la création de son nouveau corps d’elite peu avant la prochaine bataille. Eodwyn étaient a ses cotés, Nirdin venait de le rejoindre avec ses hommes.. Il grimpât sur son cheval et parcouru sa ligne de cavalier. Puis il s’arrêta vers Freiden et ses cavaliers. Ils étaient vêtus de tunique d’Homme du Rhovanion :

« Tu sais ce que tu as a faire »


Freiden s’exprima alors dans un langage différent de celui des rhohirrim mais Eodred compris tout de suite ce qu’il voulait dire :

« Parfait, tu remettras cela au gouverneur, ne l’ouvre sous aucun prétexte »

Il inclina la tete puis partit en direction de Dale.

Alors Eodred revint vers Nirdin, Eodwyn, Theodwyn Et Grimbold :

« Nirdin, tu iras en tête, ta vision de nuit nous sera très utile , quand vous ( il désigna sa famille), faite passer le mot, pas de torche, mouvement discret, nous nous rendons devant Dol Guldur au sud, dans les plaines a la rencontre de l’ennemi. »

Tous inclinèrent la tête puis ils partirent. Avant que Nirdin ajouta :

« Un plan ingénieux jeune prince, espérons que cela nous donne un avantage certain"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrimboldNombre de messages : 103
Age : 28
Date d'inscription : 21/04/2007
Grimbold
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyVen 7 Déc 2007 - 20:21
Son frère avait donné les ordres. Un plan orgueilleux certes, mais subtil. En sortant de la tante, Grimbold sourit. Eodred était vraiment son frère, car dans la famille, on aimait prendre des risques, tout en restant concrets. Vifs, mais discrets. Courageux, téméraires, mais pas fou. Bref, une noble famille digne du peuple du Rohan.

Tout en marchant, sa soeur lui fit un petit signe de la main et parti du côté de ses troupes, rapidement englouti par l'obscurité que l'on trouvait à cette heure ci, et que leur frère voulait utilisé en sa faveur.
D'un pas énergique, Grimbold passait dans chaque groupe d'hommes rassemblés, et donner les instructions.

Certains hommes ralèrent, du fait de la marche de nuit forcée qu'ils allaient devoir faire d'ici peu.
Petit à petit, chaque homme préparé son équipement, certains bougonnant, d'autres enjoué a l'idée de se battre de nouveau.

De son coté, Grimbold alla lui même préparer ses affaires, dans l'attente du combat. Dol Guldur ne serait pas une mince affaire, et tout les maréchals de la merche, ainsi que le prince, les officiers et quelques vétérans le savaient.

Tout en méditant, Grimbold continuait à s'activer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptySam 8 Déc 2007 - 18:19
Le soleil se levait derrière l’Horizon. Toue la nuit ils avaient marché. Ils ? Eoded, sa famille ses hommes. Ils avaient marché vite et bien. Et ils était en arrivé la ou Eodred voulait, dans la plaine ou il aurait la bataille, cette plaine a perte de vu seulement cassé par une colline a son coté. Au Fond se trouvait une foret, la foret de Dol Guldur, la ou se terrait encore les forces tyrannique du Rhovanion :

« Je t’en supplie Freiden réussit ou nous sommes mort »

Il soupira. C’était la seul faille dans son plan, si il réussissait il était sur de remporter la victoire, si il échouait, la victoire était loin d’être assuré mais il sentit qu’un événement imprévu pouvait survenir dans les prochains jours. Grimbold viens se poster a ses cotés :

« Mon frère commença t’il, a partir d’aujourd’hui nous bâtissons un nouveau Rohan, tu y poseras la 1iere pierre, en effet prends quelques hommes, les plus discrets et infiltres toi dans la foret et provoque les troupes situées la_bas. Attire les ici. J’espère que tu comprend pourquoi ? Je compte sur toi. »

Il le regarda dans les yeux attendant sa réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrimboldNombre de messages : 103
Age : 28
Date d'inscription : 21/04/2007
Grimbold
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptySam 8 Déc 2007 - 19:12
Grimbold vint avancer sa monture, auprès de celle de son frère. Ce dernier lui donna enfin les ordres, le désignant comme l'homme du moment.
Les ordres étaient simples : Allez à la rencontre indirect de l'ennemi avec quelques hommes sûrs, attiser la colère des soldats ennemis, les rameuter vers le gros de l'armée et enfin...les détruire.

Grimbold se retira, le saluant d'un simple hochement de tête et vint à la rencontre d'un groupe d'hommes qui avaient déja combattu à ses côtés sur les champs de Pellenor.

-Messieurs, nous sommes en guerre ! Préparez vous à partir, ne prenez que le strict minimum, nous ne serons pas long. Pas de boucliers, trop bruyant et facilement repérable à la lumière.

Le groupe de 5 hommes le regarda bouche bée, mais ne dit rien, conscient que Grimbold ne leur dirait pas un tel ordre s'il n'était pratiquement sûr de sa réussite.

Très vite, le groupe se mit en marche, se dirigeant vers la sombre forêt entourant Dol Guldur.
Grimbold guidait sa petite troupe d'un pas sur, réprimandant d'un regard celui qui faisait craquer une branche sous son pied.

Au bout d'un moment, des râles, grogrements et autres discutions malveillantes se firent entendre. Le poulp de chaque homme se fit plus rapide, chacun gardant les yeux rivés devant lui. Le groupe arriva en vue d'un sommaire campement composée d'une troupe raisonnable d'ourouk-haï et autres soldats de Rhun.

Grimbold s'accroupit, faisant signe aux autres de faire de même. Chacun des hommes savaient ce qu'il avait à faire.
Grimbold donna le signal, et chaque homme -et lui même- accroupit à ses côtés jeta n'importe quel projectile naturel sur l'une ou l'autre de ces créatures, tout en vociférant des insultes. Puis, d'un seul mouvement, sur l'ordre de Grimbold, les hommes repartirent en courant dans l'autre sens.

Un silence de mort était tombé sur le camp ennemi, chacun dévisageant l'autre, puis, la débandade fut totale. Des beuglements et des ordres jaillirent du camp, dans le dos de Grimbold, qui courait aux côtés de ses hommes, vers la ou se tenait son frère.

* J'espère que tu es prêt mon frère, il n'y aura pas de seconde chance...* pensa t-il tout en s'essouflant durant la course.

Selon les bruits qu'il commencait a entendre derrière lui, les ennemis s'étaient lancés à leur poursuite, comme cela était prévu.

Le choc des épées allaient bientot avoir lieu, et ces créatures regrèteront bientot d'être né...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GaladrielNombre de messages : 444
Age : 1052
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
Galadriel
Dame de Lumière, Reine de Lothlorien / PNJ

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyLun 10 Déc 2007 - 21:09
Oronrà restait bien en dehors de la conversation et songeais à la place à ce qu'il se passait en Lorien...Il n'aurais pas du partir alors que sa belle cité Caras Galadhon était attaqué....Anorran était très energique et optimiste quand il s'était présenter en Rohan. Lui, bien qu'heureux qu'enfin il découvre les terres de l'Est et de l'Ouest de la Lorien , se sentait fort préocupé. Ce que Anorran ne savait pas, c'est que ce voyage avait permis à Galadriel de pouvoire faire arriver jusqu'à Eodred un message.

Oronrà attendra le moment opportun pour se présenté à Eodred et lui porter le message. Pour le moment il restait à l'écart faisant confiance à son compagnon pour les faire rentrer dans l'armé de liberation du Rhovanion. Pourtant face à l'hesitation d'Eodred, il ne put s'empeché d'aider son ami.

Il se placa devant le roi et après une brève salutation digne du rang que celui ci occupait:


-Monseigneur, c'est de la part de Dame Galadriel que nous vennons pour vous aider dans votre lutte en Rhovanion. Elle espère beaucoup de vous et vous aideras bientot.


Il s'ecarta, humble et discret. Il était fière de parler en son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyMer 12 Déc 2007 - 23:30
Apres avoir quitté les Elfes de la Lorien, et tout en suivant la colombe du conseiller. Zann poursuivit son périple jusqu'en Rhovanion, la bas, il y découvrit les conflits qui hantaient ces terres. Suivant toujours l'oiseau, il arriva au camp du Seigneur Eodred. Il y attela son cheval, et dit ses bonnes intentions au garde, qui lui indiqua l'endroit ou etait Eodred a ce moment. Il s'arreta alors devant le Seigneur Eodred, apres etre descendu de son cheval et fit les honneurs dignes necessaire au Roi.*

- "Monseigneur Eodred, je viens au nom de la Dame Galadriel de Lorien, je viens vous offrir mon assistance ..."


*A son doigt etait reconnaissable le bijou que lui avait donné le conseiller de Galadriel. Il resta agenouiller puis apres un court moment, il se releva et se mit dans un coin en attendant qu'on lui adresse la parole.*
Revenir en haut Aller en bas
MitrianNombre de messages : 114
Age : 29
Date d'inscription : 03/06/2007
Mitrian
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyVen 14 Déc 2007 - 17:42
[Hrp : Que le bataille fasse rage, amis.]

[MJ]

" Monseigneur, monseigneur ! Pardonnez-moi de vous déranger monseigneur, mais votre frère semble revenir avec les compagnons qu'il avait désigné, seulement... ils sont poursuivis monseigneur. Ils arrivent... "

Le jeune écuyer put enfin reprendre son souffle après avoir traversé le camp du Seigneur Eodred en courant, dans le seul but de l'alerter précisément de l'arrivée des troupes ennemies. Car en effet elles arrivaient, compactes, denses, bruyantes, furieuses, réclamant le sang, répandant la dévastation, faisant écho aux sons des tambours de l'Est. Ils arrivaient, tel une vague de feu sur l'écorce des troupes rohirrimes, et leurs pas sonnaient comme le claquement soudain d'un fouet. Plus fort, plus près, plus apocalyptique. La haine était visible sur leurs visages. Et plus en avant, il y avait Grimbold, frère d'Eodred, et cinq autres hommes qui couraient pour échapper aux ennemis, qui couraient jusqu'au camp rohirrim comme s'ils couraient après la vie.
Mais peut-être cela n'était qu'une illusion... Peut-être que lorsque les troupes ennemies envahirent avec rapidité la colline et que des colonnes d'archers s'y placèrent dans un grand fracas d'armes, ils couraient à leur perte. Mais tel que l'on pouvait le voir du camp rohirrim, ce n'était pas les ennemis qui étaient en mauvaise posture... bien au contraire même...
Alors que le combat n'avait pas encore véritablement commencé, la tension était palpable, et l'enjeu de cette colline, que les archers ennemis avaient gravi pour au sommet s'y positionner, semblait fatidique. Les cris inhumains des Ourouk-Haï résonnaient sur les plaines tandis que les Hommes du Rhun vociféraient des insultes dans leurs langues natales.


Edit par Toranur: les ourouks ne sont aps encore arrivés normalement. Il n'y a que des hommes du Rhun pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptySam 15 Déc 2007 - 19:28
Eodred reçu alors tour a tour Annoran et le Paladin Rohirrin Zann Menethil :

« Annoran, vous et votre compagnon êtes les bienvenus dans les troupes de Rohan, je vous confie les commandements des archers avec Nirdin, vous devrez pilonner sans relâche les 1ieres lignes ennemis et les archers. »

Il se retourna vers Zann Menethil :

« Un Paladin, cela faisait des années que j’en avais pas vu de mes yeux, votre aide sera plus que Bienvenue, je sens en vous un grand talent, vous devriez prendre le commandement des Cataphractaire royaux, les troupes d’élites du Rohan, vous me montriez peut être ce que vous valez »

Un messager entra annonça alors l’arrivée des troupes ennemis, Eodred sortit alors et vis les troupes ennemis :

« Il n’y a que des Hommes de Rhuns murmura t’il. Il va nous falloir être prudent très prudent, je sens une sombre force derrière eux, quelque chose de maléfique. »

Mais son sixième sens ne pouvait en dire plus que de sentir le danger derrières les troupes ennemis. Le vent se leva, derrière Eodred :

« Le vent est avec nous, bien. »

Les Hommes avaient été rapidement réunit, Les archers se tenaient prêt, derrière les cavaliers. Eodred parcoura alors la ligne de ses cavaliers. Sortit du rang il y avait Theodwyn et Eodwyn. Eodred alors parla d’une voix forte :

« Peuple du Rohan, notre heure est venue, je vous demande une fois de plus de me suivre dans la bataille, nous devons repousser les hordes ennemis loin pour préserver nos terres, nous devons libérer ce peuple qui a le droit de revivre, cette bataille n’as pas seulement pour enjeux ce que je viens de vous citer, mais une alliance avec les elfes de la lorien et le retour du Rohan en tant que nation indépendante. J’ai aussi deux nouvelles importantes, votre reine est enceinte, donc je vous demande de fêter cette naissance par une victoire . Aujourd’hui j’ai aussi crée une unité d’élite ou les plus brave d ‘entre vous rentrons (Il désigna alors une groupe de cavalier lourdement armé et équipé ou sur leur lance il y avait le fanion du Rohan), a vous de me convaincre . »

Grimbold rentra alors avec ses hommes dans le rang sous les houras et une flèche s’ecrasa prêt d’Eodred. Il était grand temps d’engager le combat :

« Pour le Rohan »

Lentement mais de plus en plus rapidement, les chevaux se mirent en branle pour reprendre les positions ennemies. Alors que plusieurs salves de Flèches s’élevaient dans le ciel et avant de s’abattre sur les archers et la 1iere ligne ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrimboldNombre de messages : 103
Age : 28
Date d'inscription : 21/04/2007
Grimbold
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyMar 18 Déc 2007 - 16:41
Après sa fuite éperdue à travers la forêt, Grimbold arriva tout essouflé dans la clairière ou était posté l'armée du Rohan. Comme prévu, une multitude d'archers étaient postés sur les collines qui bordaient le champ de bataille à gauche et a droite. Quand il arriva, un soldat lui tendit les rênes de son cheval. Tandis que Grimbold enfourchait sa monture, son frère, Eodred, finissait son discours qui comme toujours, revigorait un maximum les troupes du Rohan.

Se retournant, il aprecut les ennemis qui arrivaient en beuglant et hurlant. Ils étaient impressionants, mais le Rohan avait l'avantage. Sous l'ordre d'Eodred, les archers envoyèrent d'un même trait une multitude de flèches qui vinrent s'écraser dans les rangs ennemis, créant la confusion.
Juste après, les cavaliers mirent en marche leurs montures. Le sol se mit à trembler, tandis que la vitesse des bêtes s'amplifiait. Les soldats de Rhun commencaient à se réorganiser, pointant leurs lances mortelles vers l'avant, mais qu'importe, la charge allait faire mal.

Ce fut dans un fracas énorme que Eodred, suivit de Grimbold et les autres maréchaux de la marche ainsi que toute la cavalerie, enfonca les lignes ennemis.

A partir de ce moment, comme à chaque début de bataille, Grimbold se sentait à l'aise, comme s'il flottait, ne se rendant compte de rien, faisant simplement avancer sa monture. Ce n'était seulement qu'après quelques secondes qu'il tendait sa lance et embrochait le premier ennemi passant par la, tout en évitant astucieusement les hampes ennemis ainsi que les cadavres de ses hommes s'écroulant de leurs montures.

C'est ainsi qu'avait commencé cette bataille, comme toutes les autres d'ailleurs. Dans le fracas et la poussière...


la liberation du Rhovanion Sign210
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KrellNombre de messages : 388
Age : 29
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Race: Homme de l'est
Possessions: Ma colère.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Krell
Dieu-Roi Mort-Vivant

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyLun 24 Déc 2007 - 17:30
Alors que sur la plaine, le combat commencait, d'autres orientaux sortirent de la forêt, guerriers parmis les guerriers, brutes parmis les brutes, les Balcoth, venu des terres sombre du Rhun, apparaisaient, la réputation de ces barbares sanguinaires n'était plus a faire, a coté d'eux, Krell passerait pour un enfant de coeur...

Mais voila, si brutaux et sauvages qu'ils étaient, il restait des hommes, des orientaux qui ne devaient pas, pour la pluparts, avoir dépassé les vingts hivers...

Qu'étaient-ils par rapport a des gardes pourpres qui combatait déja alors qu'ils n'étaient pas nés?

Et c'est alors que ces barbares bien jeunes comparé a nous sortaient de la foret presque dans le dos des hommes du Rohan que nous apparument.
Nous avions longé la cote est de l'Anduin, suivant le cours du fleuve vers une terre promise, mais plus nous descendions au sud et plus la paix nous semblait un rêve impossible, la guerre semblait être partout en ces terres, sauf que ici, les tribus d'Orientaux avaient droit a une résistance organisée sous la forme de ces cavaliers de l'Ouest sortant d'on ne sait où, venant des terres de "faibles batards" que l'on appelaient Rohan, ces cavaliers semblaient bien résisté a la perfection a nos congéneres bien brutaux mais térriblement désorganisé sans les ordres de leur maitres...

Krell avait ordonné la mise a mort des Orientaux bien désobeissant du Rhovanion, comme on met a mort des chiens enragés, Krell, lui, avait laissé ces tribus se débrouillé seul, en sachant a la perfection que ceux qui n'avaient pas obéit a sa reine en Rhun serait massacré par les Rohirimmes...

C'était d'ailleurs pour cela que les gardes pourpres avaient cessé de nous poursuivre...mon ancien mentor pensait donc que nous étions assez bête pour nous opposé a une armée en bon ordre de marche, prête a envahir tout le Rhovanion d'une seule trote?

Krell avait beau être un grand calculateur, il avait un grand défaut, celui de sous estimé ceux qui n'était pas sous ses ordres...

Bref, alors que les Balcoth apparaisaient dans le dos des cavaliers, prêt a chargé les envahisseurs, nous apparument a notre tour, sortant du bois dans le dos meme des barbares...

tel est prit celui qui croyait prendre...

une premiere salve de carreaux d'arbaletes dans le dos de nos adversaires, les barbares étaient nombreux mais pas autant que nous, lorsque qu'ils nous chargerent, la mélée fut breve mais violente...pour les Balcoth...

Ces idiots auraient chargé leur empereur Lui même en ce moment de folie qui prend les Orientaux avant la bataille, c'est a dire au moment ou les drogues et différent "remedes" des chamans prenaient effet, transformant un homme doux comme un agneau en une térrible machine a tué sans peur et sans douleur...

Quelque minutes apres, lorsque le dernier Balcoth tomba au sol, je lui fit gouté mon pavois dans la machoire pour l'achevé avant de me redressé, fixant la bataille qui continuait

Vautours me signe un signe pour me demandé les ordres, je leva la main en l'ouvrant completement pour lui faire signe de restez sur place, nous n'avions pas a nous mélé de ce qui ne nous regardaient pas...
meme si nous l'avions déja fait...
Nous allions sans doute avoir des explications a faire...


"On retourne se cachez dans les bois, prions pour que personne ne nous ait vue"

La simple idée de voir des cavaliers de L'ouest fondre sur mes hommes me glaca d'éffroit, je les avait déja vu a l'oeuvre lors de l'attaque de Krell sur le Rohan, et seul un mur de piques auraient pu les vaincre a l'époque, seul Krell et les gardes pourpres pouvaient alors rivalisés face a eux sur eux...
Mais ces bois nous offriraient une bonne cachete et une forteresse imprenable, car si les hommes du Rohan étaient redoutable monté sur leur chevaux au galop, une fois a pied, ils n'étaient que du menu fretin par rapport au Balcoth...alors que seraient-ils face a nous?...


"Le réconfort est un mythe que l'on sert aux jeunes jusqu'à ce qu'ils soient prêts a affronter les épreuves et les souffrances de la vraie vie."
la liberation du Rhovanion 1378186_10151694622938506_1272905480_n

Thème de Krell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6954-krell-le-dieu-roi
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyVen 28 Déc 2007 - 18:27
Eodwyn écouta avec ressentit le discours de son époux, éternel rituel d'encouragement aux cavaliers du Rohan. Elle était fière d'être au coté de son peuple et d'enfanter bientôt les héritiers du royaume le plus beau et le plus valeureux des royaumes humains.
Des frissons la parcoururent alors qu'elle criait à en perdre la voix au côté de Grimbold:

"Pour le Rohan "

L'exaltation d'abord ne pouvait perdurer trop longtemps alors qu'elle se toucha le ventre. Elle murmura:

"Sent en les paroles de ton père ta future tache, Sent en ta mère ta futur force. Espérons cette bataille en notre faveur mon ange pour que tu puisse un jour sentir en toi l'âme de notre peuple brûler. Je t'aime ne l'oublis pas."

Elle s'élança en avant suivit de près par ses capitaines et toute une armé déchaîné. La clairière que l'armé avait occupé depuis quelques jours s'étaient alors en quelques secondes vidés alors que les chevaux s'enfonçaient dans les bois du Rhovanion.

Les cheveux d'or au vent, elle sentit la petite brise matinale lui caressé les joues avant qu'elle daigne enfin rabaissé son casque. Les arbres autours d'elle, elle sentit qu'une force était à l'oeuvre pour les aidés contre l'ennemis installé depuis maintenant assez longtemps pour avoir corrompus la foret et brisé le charme, pourtant cette sensation agréable de sérénité provisoire la rassura sur ce point. Il en aurait fallu plus pour vidé les arbres de toutes substances.

La bataille commençait mais pour la première fois elle n'éprouvait aucun plaisir à être là, l'enthousiaste passé s'était alors transformé en une peur immodéré car cette bataille serait peut être la dernière vu son enfantement prochain...

Elle poussa un cris suivit de près par ceux de son unité. Ses yeux vert plissé de colère et son épée en l'air. La vison était toujours aussi terrifiante aux yeux de ceux qu'elle terrassaient mais toujours aussi exaltante pour la princesse qui derrière son casque ne put s'empêcher d'esquisser un sourire.

Mais alors que les hommes du Rohan enfoncèrent les premières lignes adverses avec fracas et que les adversaires surpris commençaient a peine à comprendre leur malheur et certains décampèrent à peine le combat commencé. Certains rirent à voir ces hommes sans honneurs fuir. La dame coursa quelques uns de ces hommes mais alors qu'elle leva les yeux en arrière pour voir si ces hommes la suivait toujours et constater l'état des lignes armés percé elle se figea. Elle venait d'apercevoir plus loin entre les arbres d'autres hommes se battant mais elle ne put comprendre de quoi il s'agissait. Laissant passer autour d'elle et à contre sens ces hommes survoltés elle essaya de comprendre.

Plissant les yeux elle pris sa d'abord pour une mutinerie.
*En pleine bataille?!?*
*Il y avait donc une embuscade dans notre dos...*


Les autres ne l'avaient pas vu trop occupé ce qu'elle aurait du être elle aussi... Mais que faisait ses hommes à intervenir en leurs faveurs. Que voulaient ils donc au juste? Tous cela paraissait bien étrange.
Les hommes laissèrent derrière eux les corps et il n'y eu pas de survivant semblais t-il. Puis, ils disparurent dans la foret épaisse.

Eodwyn hésita un instant à les suivre avant de se rendre compte qu'elle était sur le point d'abandonner ces hommes en pleine bataille à un moment décisif pour se lancer à la poursuite d'inconnus seul et qui apparemment ne voulaient ni mal ni reconnaissance.

Elle se retourna et galopa vers la bataille en cour. Au loin, elle aperçu Eodred et son frère au prise avec de vorace hommes du Rhun de la seconde ligne ennemis, qui semblais plus coriace que la seconde. Elle se mis à la même hauteur que l'un de ces soldats du nom de Eoldren et l'interpella:

- Ou en sommes nous? Que font Eodred et Grimbold?

Le jeune capitaine de la dame semblais fort occupé et mis du temps à répondre à la dame:

-Je ne sais pas ce qu'il se passe devant ma reine, je crois que les ennemis décampe, j'ai bien peur que nous ayons perdus certains d'entre nous; Partez donc devant voir, je me met derrière vous pour assurer vos arrière.

Repartant à grande vitesse en avant suivit maintenant d'Eoldren, Eodwyn eu à faire à beaucoup d'hommes qui eurent tous la tête tranché sans exception signe de son inquiétude avant d'arriver à hauteur de Grimbold. Elle s'écria espérant des nouvelles de son beau frère:

-Que ce passe t il Grimbold?
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptySam 29 Déc 2007 - 12:08
HJ : Bien Eodwyn, c’est du bon rp ça^^. Les paroles qui suivent sont en anglais pour plus d’impact et je vous invite a regarder cette video pour comprendre l’intensité du chant d’E
Odred :

http://fr.youtube.com/watch?v=Le91mq1rApY



Alors Eodred chargea, il chargea comme jamais. C’était sa dernière bataille avant longtemps. Apres l’annexion du rhovanion, il arrêterais de sa battre pour un temps. Il se consacrera à sa famille, ses enfants, sa femme, son pays et sa chère Lorien. Le Rohan aspirerais désormais à la paix, simplement à la paix. Il avait bâtit un rohan fort, plus fort qu’il n’avait jamais été, son rêve avait été réalisé. Son cheval enfonça les 1ieres lignes ennemis. Celle-ci vola en eclat des que les rohirrims les percutèrent semant la zizanie dans les hommes de Rhun. Pour ceux-ci était accrocheur, gaillard, il ne lâchait rien. La bataille était féroce. Pourtant Eodred commit une bourde, il s’enfonça beaucoup trop loin dans les lignes adverses. Il ainsi coupé de ses hommes et encerclé par l’ennemi. A coté de lui tomba le grand etendart du rohan. C’est la dernière choses qu’il vit avant de chuter et de sombrer dans le noir.

Etait t’il mort ?

« Eodwyn »

C’est le 1ier mot qu’il murmura. Soudain il ouvrit les yeux. Malgré sa vision brouillé, son sixième lui hurla un important danger. Juste le temps de rouler sur le coté pour éviter un corps qui tombait transpercer par une lance. Il reconnu le visage d’eomir.

« Repose en paix mon frère »

Il se releva tant bien que mal pour entendre :

« Le roi est mort, fuyons »

Son sang, ne fit qu’un tour dans ses veines. Ses sens en un instant revinrent a la normale. Il frappa à la gorge un homme de rhun qui se portait à sa rencontre. Et il ramassa le grand etendart du Rohan. Il devait grimper sur la colline pour que ses hommes le voit. Se frayant un chemin a travers ses ennemis il parvint a atteindre le sommet où il y retrouva une vielle connaissance :

« Nirdin que fais tu ici ? »

L’elfe se retourna alors que le sommet de la colline était encore vide :

« Je suis venu te chercher, je ne pouvais pas croire que tu étais mort »

Eodred sourit puis il déploya la bannière du Rohan :

« Je te reconnais bien la mais il est temps de gagner cette bataille »

Alors que les troupes du Rohan commençait a se disperser, a battre en retraite. Eodred sonna le grand cor du Rohan du Rohan, puis sa voix couplé avec celle de Nirdin entonna l’hymne des Rohirrim, leur voix étaient si pure qu’elles surpassèrent le fracas de la bataille :

O Flower of Rohan
When will we see
Your like again,
That fought and died for
Your wee bit Hill and Glen
And stood against him
Proud Sauron's Army,
And sent him homeward
Tae think again.

The Hills are bare now
And Autumn leaves lie thick and still
O'er land that is lost now
Which those so dearly held
That stood against him
Proud Sauron's Army
And sent him homeward
Tae think again.

Those days are past now
And in the past they must remain
But we can still rise now
And be the nation again
That stood against him
Proud Sauron's Army
And sent him homeward,
Tae think again

O Flower of Rohan
When will we see
Your like again,
That fought and died for
Your wee bit Hill and Glen
And stood against him
Proud Sauron's Army,
And sent him homeward
Tae think again..


Alors que les hommes d’Eodred se rassemblaient pour voir cela. Ils chantèrent petit a petit leur redonnant du courage. Non leur roi n’était pas mort, oui il se battrait pour le Rohan. Les 1ier a avancer vers l’ennemi furent les cataphractaires royaux bientôt suivit par tout le Rohan. Les orientaux ne mirent pas longtemps a réaliser qu’Eodred devait mourir pour qu’il chasse leurs ennemis de leur terre. Aussi ils prirent d’assaut la colline. Eodred et Nirdin se battaient comme des lions, en attendant l’arrivée des cataphractaires royaux. Le sort en était jeté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrimboldNombre de messages : 103
Age : 28
Date d'inscription : 21/04/2007
Grimbold
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptySam 29 Déc 2007 - 21:03
Grimbold était depuis un bon moment plongé dans le combat. Sa lance répandait la terreur dans les rangs ennemis. D'un oeil inquiet, il cherchait son frère car cela faisait un moment qu'il ne l'avait vu, ni sa soeur d'aileurs.
Accompagné par ses hommes, Grimbold se chargeait du côté gauche de la bataille. Ses hommes, bien qu'ils ne soient pas aussi bon que ceux commandés par Eodred, faisaient preuved'une immense bravoure, et certains vétérans qui accompagnaient Grimbold depuis maintes guerres étaient grandement respectés parmi les Rohirrims, au même titre que les Maréchaux de la Marche.

Il enfonca sa lance dans le ventre d'un guerrier ennemi. Malheureusement, la hampe resta bloqué dans le ventre de l'homme agonisant. D'un geste rageur, Grimbold saisit son épée, prêt à achever l'homme, lorsqu'une voix féminine l'interromput.

Se retournant, Grimbold apercut Eodwyn, toujours aussi noble dans une armure que dans une robe. Elle lui demandait donc que se passait-il à l'arrière.
Grimbold avait remarqué l'attaque ennemi lancé sur l'arrière garde des Rohirrims, mais il ne pouvait rien faire car il se trouvait en première ligne, à l'opposé.
Mais Eodwyn ne parlait pas de ca. En effet, cette armée lâche était en train de se faire tailler en pièces par des hommes venu apparemment de la forêt. Puis, ayant fini leur tâche, ils repartirent discrètement sans demander leur reste. Grimbold resta perplexe. Qui cela pouvait être ? Il se tourna vers Eodwyn :

-Je me demande qui étaient ces étranges arrivants...Merci de m'avoir averti, bien que je ne puisse rien faire pour l'instant concernant cette étrange affaire. Bon excuse moi mais le devoir m'appelle. Prend garde à toi Eodwyn. Et ne t'inquiête pas pour ton mari, je veillerai sur lui.

Se détournant d'elle, la laissant rejoindre son groupe, Grimbold se mit en quête de trouver son frère, lorsqu'une phrase dite par un Rohirrim vint le faire trembler sur sa monture :

-Le roi est mort, fuyons !!

Se retournant, il apercut une grande partie des Rohirrims suspendant leurs gestes, hésitant à poursuivre le combat. La rage, surpassant la terreur, envahit l'âme de Grimbold. Tout en massacrant l'ennemi, il cherchait éperdument des yeux le visage de son frère, ou du moins sa lumineuse armure parmi les troupes.

Tout espoir semblait perdu lorsqu'un chant mélodieux vint surpasser les sons cacophoniques de la bataille. Se tournant vers la naissance de ce chant, il apercut en haut de la colline son frère, portant fièrement un étendard du Rohan, et Nirdin, tout deux en train de chanter joyeusement, tout juste précéder du cor du Rohan.
Poussant un soupir de soulagement, Grimbold se tourna vers ses hommes :

-Rohirrims, il faut protéger le Roi. EN AVANT!!!!

Dans une immense clameur, les troupes du Rohan, ainsi revigoré par la retrouvaille du Roi et le chant des Rohirrims, galopèrent hargnieusement vers la colline, détruisant tout sur leur passage, Grimbold et Eodwyn en tête. La bataille semblait gagné d'avance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MitrianNombre de messages : 114
Age : 29
Date d'inscription : 03/06/2007
Mitrian
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyJeu 3 Jan 2008 - 18:53
[MJ]

Tous avaient apparemment compris que la colline était la clé de la réussite dans cette sanglante bataille. Elle était pour l'instant gravie par les orientaux, furieux de voir que le Roi Eodred tenait encore sur ses jambes, et qu'il galvanisait ses troupes.

Au bas, les rohirrims étaient maintenant très proches, au grand merci de leurs chevaux réputés si rapides. Pour les orientaux, il n'y avait plus grand choix pour résolver la situation. Ils se retrouveraient très vite en infériorité numérique s'ils ne décidaient pas d'une stratégie.

Alors un de leurs cors aux sons d'ailleurs retentit et avertit les orientaux de la marche à suivre. Enthousiasmés par la perspective de la victoire qui pouvait s'annoncer, et entraînés dans la furie du combat, ils appliquèrent la stratégie.

Les rohirrims ne pouvaient l'avoir compris par la simple résonnance de leur cor, contrairement aux orientaux qui savaient parfaitement de quoi il s'agissait. Ils avançaient, encore, les rohirrims, ils gravissaient enfin la colline pour venir sauver leur Roi.

Les sabots des chevaux faisaient hurler la terre, réclamant du sang. Elle en aurait.

Qu'ils semblaient ridicules, venant sauver leur Roi sans se douter de rien... ils étaient fiers, croyant dur comme fer à leur victoire très prochaine, et ils avançaient encore. Ce qu'ils ne comprenaient pas, c'est qu'ils avançaient sans peine.

A leur passage si rapide, les orientaux s'écartaient et n'infligeaient que de petits dégats sans importance, mais ils souffraient encore de lourdes pertes à cause de la sauvagerie du contact entre les fronts bélligérants. Les ennemis du Rohan continuèrent si bien que bientôt les cavaliers avaient une formidable perçée, mais ils étaient pris en étau.

Et il ne restait plus qu'à fermer l'étau, tester la résistance des Rohirrims... une dernière fois, avant de mourir dignement en ayant empêché les hommes de l'Ouest d'avancer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyVen 4 Jan 2008 - 11:12
hj: le chant est dedicassé a galadriel, elle comprendra pourquoi


Tenir la colline s’avéra plus difficile que prévue. Et surtout la reprendre. Les orientaux bien qu’ils lâchaient le champ de bataille, et se regroupait fébrilement, la colline restait sous leur contrôle, pour un ultime baroud d’honneur ils devaient tuer Eodred, prince du Rohan. Eodred, il en pouvait plus, combien en avait-il tué, 25, 50, il avait perdu le compte mais ses muscles devenaient de plus en plus lourd. Il mis un genou a terre, et para difficilement un coup a la tête avant de riposter. Dans un ultime espoir il cria :

« Liberté !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »


Avant de repartir de plus belle mais cette foi la ligne des orientaux se rompit. Un chant monta alors de la colline avant l’apparition des cataphractaires royaux :


Vienne le jour et sonne l'heure
Vienne la puissance et la gloire
Nous sommes venus pour répondre
A l'appel de notre pays
Des quatre fières provinces du Rohan
(refrain)
Rohan, Rohan
Ensemble nous faisons face
Epaule contre épaule
Nous répondrons à l'appel de notre pays
Depuis les redoutables trouées du Rohan
Jusqu'aux falaises escarpées du Dunharrow
Depuis les murs de Helm
Et la baie d’Edoras
Des quatre fières provinces du Rohan
(refrain)
Cœur d'acier
Et têtes qui ne s'abaissent pas
Jurant de ne jamais être brisées
Nous combattons jusqu'à ce que
Nous ne puissions plus combattre
(refrain)


Suivit juste après d’un ordre :


« Protéger le roi »

Immédiatement les cavaliers sécurisèrent la zone :

« Mon roi vous allez bien »


Eodred ecroulé par terre se releva difficilement et sourit :

« Vous etes en retard, capitaine, mais pour répondre a votre question je vais bien. »

Derrière les cataphractaires royaux faisant reculés les derniers orientaux :

« Capitaine, allez me chercher Eodwyn »

Il se releva difficilement pendant qu’une partie de ses hommes veillaient sur lui et l’autre en finissait avec les démons orientaux. Nirdin s’approcha de lui :

« Nirdin, tu as été un fidèle ami, je te porterais dans mon cœur jusqu'à la fin mais tu as peut être d’autres projets ?


Nirdin le regarda :

« Oui, je dois rentrer en lorien, enfin aller en brethil, ma sœur doit me voir, mais je reviendrais, je te le promet, en venant j’ai gagné ce que je n’ai pu envisager, l’amitié et le respect avec un homme »
« Alors pars maintenant et reviens moi vite »

L’homme et l’elfe s’enlacèrent profondément avec que Nirdin enfourche un cheval et s’en aille tous doucement vers son destin.
Plusieurs heures passèrent et désormais il n’y avait plus d’orientaux dans la plaine, les derniers ayant été massacré :

« Elrorir, vas chercher theodwyn et Grimbold, qu’ils prennent leurs hommes et qu’il aille a Dale. Immédiatement. »

L’homme s’inclina et a la donner les ordres du roi. Arriva Eodwyn qui descendit de cheval. Il l’embrassa profondément :

«oh mon amour j’ai bien faillit te perdre aujourd’hui, après cette campagne, nous rentrons chez nous pour aspirer a un calme. Je te le promets. Il nous reste plus qu’à attendre quelqu’un »

Et il l’embrassa de plus en plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyVen 4 Jan 2008 - 13:30
Eodwyn qui avait un peu plus tôt réagis à l'appel du roi alors qu'on avait annoncé sa mort ne savait plus que faire. Que s'était il passé alors qu'elle ne se concentrait pas à combattre? Elle s'en voulait terriblement d'avoir laissé ses hommes dans la bataille et de ne pas s'être préoccupé du sort de son époux et des premières lignes.

Elle voyais maintenant les hommes du Ruhn encerclé les derniers Rohinrim de la première ligne, Eodred faisait partis de ces hommes. Alors que la peur de perdre les siens l'envahissait elle sentit la même peur dans son ventre. Pourrais t elle combattre pour une ultime victoire sur les hommes du Rhun.

C'est à cet instant qu'elle sentit la main de Grimbold sur son épaule l'agrippé. Elle l'entendit alors chanté, Eodred chantait.

Eodwyn soulagé et sortit de ces songes noirs regardait ses hommes encore perdu à attendre un signe des seigneurs présent. C'est alors que sans qu'elle s'en aperçoive réellement sa voix se rallia à celle d' Eodred.

Petit à petit, reformant les rangs, les cavaliers recommencèrent à y croire en entonnant l'hymne de leurs peuples. Elle entendit Grimbold s'écrier.

"Rohirrims, il faut protéger le Roi. EN AVANT!!!!"

Les maréchaux firent les premiers à s'avancer et à se lancer dans l'ultime assaut. C'était un spectacle incomparable que donnait là les hommes du Rohan.

Arrivé en haut de la colline alors que la résistance n'avait pas eu lieu, ils se retrouvèrent encerclé par les orientaux. Eodwyn ne put s'empêcher de sourire. Le tactique était effectivement là mais il manquait à ces hommes la rage de vaincre et le douceur du chant d'un roi.

Alors qu'elle voyait plus loin des cavaliers autour de l'endroit ou elle supposait son époux être resté elle entendit pour confirmation un ordre donné par l'un des capitaines de la garde du roi:

« Protéger le roi »

Elle ordonna alors à ces hommes de garder leurs positions. Alors qu'il combattait de l'intérieur, elle sentit l'ennemi faiblir. Bientôt ils décamperons. La tactique n'avais rien changé mis à part peut être des pertes plus important du fait de la proximité.

Un capitaine vint la cherché car le roi la demandait. La bataille était fini. Grimbold combattait avec ses hommes et ceux de Theodwyn unis contre les derniers soldats du Rhun. Elle consentit à les laissés finir cette bataille qui n'était décidément pas la sienne...

Elle arriva auprès de son maris en parfaite santé ce qui lui semblais étrange vu l'annonce de sa mort quelques temps plus tôt . Elle descendit de sa monture et avait elle eu à peine le temps de relevé son casque qu'Eodred avait fondu sur elle.

Quel soulagement.... de le sentir enfin auprès d'elle. Plus de bataille, seulement le repos. En l'embrassant elle compris bien mieux que lui même était conscient que sa femme portant son enfant ne pouvait plus pour le moment rester sur les champs de batailles alors que lui même avait faillit mourir pour quelques futilité aujourd'hui.

«oh mon amour j’ai bien faillit te perdre aujourd’hui, après cette campagne, nous rentrons chez nous pour aspirer a un calme. Je te le promets. Il nous reste plus qu’à attendre quelqu’un »

"Soit Eodred, nous rentrerons et nous rentrerons ensemble car je te veux auprès de moi et non à l'aventure car j'espère que tu est conscient que si il t'arrive malheurs et qu'il m'arrive alors d'avoir peur de tes péripéties à ton retour je te tue!"


Elle lui sourit alors qu'il la regardait le visage plein d'étonnement et de joie à revoir sa femme dans un tel état.
Revenir en haut Aller en bas
EodredNombre de messages : 484
Age : 47
Date d'inscription : 24/10/2006
Eodred
Personnage mort

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion EmptyLun 7 Jan 2008 - 20:51
Eodred sourit et lui carressa la joue :

« Je te reconnais bien la mon amour, il me reste encore une bataille a livrer avant que nous profitions de nos enfants. »

Derriere un cheval blanc s’approcha et posa sa tete sur l’epaul d’Eodred :


« Je savais que tu n’etais pas mort, Bicéforme, nous sommes lié toi et moi. Tu meut, je meurs »

Il caressa alors la tete du cheval avant de se retourner vers Eodwyn :

« comme je te l’ai dis j’attend quelqu’un ici mais nous sommes trop nombreux. Mon amour je te charge une chose importante, achever la liberation du rhovanion pour moi. »


Elle lui jetta un regard surpris, mais il se jetta sur elle en l’embrassant puis il l’enlassa :

« Eodwyn mon amour, je t’aime si fort, ne plus t’avoir a mes cotés lors du combat sera difficile, mais je t’en supplie prend le commendement des hommes. Rejoins Grimbold et ses hommes. Tu pourras partir quand tu le souhaites. »

Il lui toucha le ventre :

« Fais attention, je tiens a vous deux ou vous trois »

Eodwyn avait mis au monde des jumeaux.

« Maintenant allons nous reposer »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la liberation du Rhovanion   la liberation du Rhovanion Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

la liberation du Rhovanion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loi et chatiment du Rhovanion, terre impérial.
» Liberation d' un gros baron de la drogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: la liberation du Rhovanion N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Humains :: Archives du Rhovanion-