Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Epixarkoïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMar 27 Nov 2007 - 19:35
L'indien quitta la cité de Minas Tirith sana regretter l'échec qu'il avait subi la veille. Il chevauchait tranquillement sous une pluie fine qui ruisselait le long de son manteau Lamedonien, suivant les rayures du tissus. Au bout d'une heure, se trouvant dans une région platte, où la sollitude règnait, il se mit à chantonner des chants mystiques des jungles du Sud. Il s'amusa à les traduire en langage commun. Les mots lui manquait parfois mais il parvenait à contourner la difficulté en modifiant le sens de la phrase et en ajoutant son propre apport poétique à la traduction. Il rencontra un mendiant arrêté sur la route, le salua d'un magnifique sourire, tout en continuant à chanter.
Epixarkoïs avait oublié ses déboires de la nuit, et plus il s'approchait du sud, plus sa joie se faisait plus forte.


"[...] Je marche vers mon village natale
Et chaque pas m'approche plus des splendeurs de ma terre
Je touche les nuages du bout des doigts
Ceux qui le surplombe de leur épaisseurs violettes
Le jour faiblit dans le soir
Mais les lampes s'allument au seuil des maisons de bois
Les enfants s'endorment
Mais je poursuit mon chemin
Car j'avance sur une route d'étoiles fanées
Si je pouvait cueillir un seul de leurs pétales séchés
Je me trouverais l'homme le plus riche du monde
Seulement je n'ai rien d'autre que mes songes
Et j'arpente un un sol pavé d'imaginaire
Je scrute l'horizon gris
Et vois la lueur d'une maison perdu, refuge des vagabonds
Royaume des Balladins [...]"


Il marmonnait ainsi des paroles inégales au ton de la mélodie originale, mais s'accomodait en faisant traîner l'air jusqu'à parfois en sortir et s'aventurais alors sur le chemin de l'improvisation.
Il recherchait la tranquilité d'un sanctuaire. Il avait l'idée de se rendre en amont des chutes du Raurhos. Mais pour cela, il devait au paravant gagner un port au bord de l'Anduin afin de se procurer une barque ou quelque pirogue. Il avait regardé l'état de ses comptes: il ne lui restait pas grand chose et la seule solution qu'il aurait serait de voler une embarcation durant la nuit.

En fin d'après midi, il arriva en vue d'un port de pêcheurs. Il n'alla pas jusqu'au village et attendit que la nuit tombe sous un arbre, fumant la pipe et crachant sa fumée bleu dans le feuillage des branches qui surplombaient son corps allongé.
Lorsque l'heure fut assez avancé, il se dirigea vers le port et chercha une pirogue qu'il ne tarda pas à trouver. Mais il hésita: comment pourrait il conserver ses deux montures.
Il vola donc un petit voilier, où il entasssa ses affaires et sa monture, laissant son autre cheval en guise de dédomagement.
Il baissa les voiles et profita du vent du soir pour commencer à remonter le fleuve. Il navigua jusqu'à une heure tardive. Mais bientôt le vent tomba, et la nuit se fit silencieuse et calme. Il accosta, et attacha le navire à une ammarre de fortune, passant la nuit sur le pont dans sa couverture du Lamedon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyLun 7 Jan 2008 - 22:37
Lorsqu'il fut sortit de la forêt de Lothlorien, Epixarkoïs s'arrêta pour contempler une dernière fois les arbre majestueux de cette forêt magique. Il observa la chute des feuilles mortes pendant un moment puis décida de manger. Les elfes lui avait donner quelques provisions, et l'indien décidé de faire un bon repas. Il alluma un feu et commença son ouvrage.
Durant son repas, il réfléchit un moment à sa destination. Au cours de son séjour, il avait entendu quelques rumeurs lors des conversations de la taverne. Apparemment Dol Guldur était éveillé, et de nouveaux affrontements se préparaient. Epixarkoïs n'espérait pas regagner sa cabane d'ermite aux chutes du Rauros, il se décida donc à se rendre à la grande tour du sud de la forêt Noire. L'indien espérait y voir assez de choses pour y puiser la source de ses récits futurs.
Il prit la route et la première étape de sa marche fut la traversé de l'amont du fleuve Anduin. Pour cela il coupa un arbre creux et mort et le jeta dans le fleuve, se laissant dériver jusqu'à ce qu'il atteigne l'autre rive.
Sa méthode fut fructueuse, et sa dérive fut moins longue qu'il l'avait estimé. Alors ses pas prirent la direction du Nord Est, vers Dol Guldur. Une légère bruine commença à tomber et couvrit sa face de bronze, rendant sa peau luisante comme le squame d'un serpent doré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMer 23 Jan 2008 - 0:16
DE DOL GULDUR A KAZAD DÛM (4 cases sur monture donc arrivée à 7h demain)



Le jour brillait dans les derniers jours d'automne. La saison était encore douce pour le moment, bien que les premiers froids se soient déjà fait sentir quelques jours auparavant. Les pluies des jours précédent avaient réchauffé l'atmosphère et le soleil de la veille ainsi que de cette même journée évaporait l'humidité dans un spectacle de brumes légères frôlant la terre. Les arbres avaient perdus la plupart de leurs feuilles brunes et les oiseaux avaient gagné les terres du sud, laissant les forêts calmes et mélancoliques. La tristesse de l'hiver gagnait le ciel pâle mais lumineux, rappelant les jours somptueux de froid où le givre blanc capture les brins d'herbe humide et parfois même les branches, dressant un spectacle de glaces en sculptures minutieuses, qui tinte le lieux blanc de reflets enchanteurs et innombrables sous les rayons courbés de la saison du silence et de du repos des plaines. Les prairies vertes, alors grand pièce d'argent dressant le reflet du ciel, sont rayés du trottis d'une gerboise ou de la trace d'un pinson parcourant les étendues de terre endormies sous les neiges.

Epixarkoïs redouté cette saison, non qu'il en craigne les températures, s'étant habitué au climat du Nord, mais parce qu'alors les jungles du Sud de d'Extrème Harad lui semblait un lointain souvenir nostalgique, comme l'image d'un temps éloigné et incertain où l'indien marchait sur le chemin de l'innocence. Hanzok lui avait apporté la connaissance et la grandeur, mais lui avait fait perdre par conséquent sa pureté et sa simplicité originelle. L'indien ne le reprochait pas à l'Archiforgeron, car cette perte n'était que la conséquence évidente de leur rencontre. Le destin avait voulu que ces deux entités se croisent et se percute pour former un magnifique orage d'amitié. A présent, l'indien était seul, et Hanzok ne comblait plus sa nostalgie hivernale. Les couleurs lui manquait et les paysages blanchis n'évoquaient pour lui que la mort enterré des blés et des couleurs. Cette pâleur d'ivoire lui semblait un grand océan de solitude, moins triste que la mer sombre et traîtresse, mais plus proche du mensonge par l'aspect esthétique que prenait la nature sous les jeux de la glace.


Le barde de guerre sortit de ses pensées et se rappela qu'il chevauchait en compagnie de White Hand. Ils avaient franchi le cours de l'Anduin au niveau d'un guet et entamaient maintenant leur marche vers l'Ouest, en passant au Nord de la Lothlorien afin d'éviter les patrouilles elfiques. L'indien ne comptait pas rencontrer les ennemis qu'ils avaient affrontés il y avait de cela six mois, e, particulier s'il se trouvait en compagnie d'un orc. La venue d'Epixarkoïs se voulait discrète et il voulait éviter de trop faire parler de lui.


Il discuta avec son compagnon de route, parlant de banalité ennuyeuses afin d'éviter les sujets touchant à son identité et à son passé. La part étrange et obscure du Barde de Guerre ne devait apparaître que vêtu d'un masque de mort. Son compagnon, au long de la discussion lui raconta son raid dans la forêt de Lothlorien et Epixarkoïs en vint à le considérer comme un être courageux, en vue de sa témérité pour une telle entreprise. De plus il estimait en lui le côté Hanzokesque de ses méthodes: l'huruk préférait contrairement à la plupart des gens de sa race utiliser la ruse et ses capacités mentales pour vaincre son ennemi. Sa réussite témoignait de sa compréhension des choses. Pour le moment le voyage se passait bien.

Le seule imprévue du périple jusqu'à ce troisième jour de chevauché était cette étrangeté que l'indien avait observé la veille au soir: un souffle froid s'était emparé d'eux, mais les avait quitté immédiatement, comme le passage d'une créature mystérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMer 26 Mar 2008 - 16:23
DE KAZAD DÛM À ISENGARD [trois cases donc six heures pour la petite compagnie montée]


Les cinq montures faisaient glisser leur silhouettes noires sur le ciel du couchant, frôlant la ligne de crête de leurs pas découpés dans la lumière d'or. Sur le point le plus élevé des montagnes, ils pouvaient ainsi contrôler les alentours, voir venir les spectres verdâtres. La route était plus fatigante pour les montures mais leur cheminement n'était guère long. On pouvait donc épuiser les montures, elles se reposeraient plus tard. Déjà ils avaient dépassés les forêts de sapins et ils apercevaient en contrebas la verdure épaisse de la forêt de Fangorn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyLun 14 Avr 2008 - 11:50
DE KHAZAD DÛM AU MANOIR D'HATORI HANZOK EN EREGION (deux cases donc quatre heures à cheval mais comme ils cherchent un lieu, ils mettent le double de temps avant de trouver le manoir)




Les indiens chevauchaient en compagnie de Grim. À nouveau Epixarkoïs empruntait la route des montagnes, ballottant à droite à gauche de la montagne, à droite à gauche de la monture. Tous se taisaient et contemplaient le spectacle verticale qui s'offrait à eux. Les glaciers avaient coulé le long de la falaises noires et il semblait aux indiens qu'une morve d'argent coulait le long des parois abruptes, se déversant lentement dans le vide et dans l'air frais des sommets. De temps en temps une larme coulait de la masse réfléchissante, et un bloc de glace venait s'écrouler sur les coteaux achevant la montagne, traversant dans sa course le sentier des voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyLun 14 Avr 2008 - 12:28
Grim était soucieux, la méfiance naturel des nains était pratique, elle avait sauvée la vie de nombreux nains dont lui mais aujourd'hui il n'y avait pas de quoi être méfiant et pourtant, il l'était. Il observa les montagnes mais pas vraiment pour admirer leurs beautés mais plutôt pour voir le moindre fait inhabituel. Grim passa donc la majorité du voyage silencieux à rechercher le danger, il se dit que les morts qu'il avait vu pouvaient revenir à n'importe quel moment et c'est pour cela qu'il est tant méfiant. C'était peut être mieux ainsi ça évitera à la compagnie de mourir dans un piège ou une embuscade, même si c'était peu probable qu'il y ai quoi que se soit sur cette partit de la montagne. Ils continuèrent donc à marcher le long du chemin à coté de leurs montures. Grim pour se détendre commença à chanter faiblement une chanson traditionnel naine, il ne fis pas plus de bruit qu'un murmure, les autres compagnons n'entendirent pas les paroles seulement la mélodie. Grim chantait rarement mais pourtant il connaissait quelques chansons par coeur, à la fin de la chansons il s'arrêta est repris la route silencieusement comme au début.
Revenir en haut Aller en bas
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMar 15 Avr 2008 - 10:46
Les paysages se succédèrent au gré de leur lente chevauché. Seul demeurait intact la vision de la chaîne des Monts Brumeux se dessinant vers l'Est, comme une barrière immense et infranchissable, couverte de neiges et de rochers, un amas vomis par la terre et émergeant des brouillards bleus qui descendaient en suivant la chute du soleil et tourbillonnait dans un grand opéra de couleurs délavées.
Tous étaient songeurs, scrutant sans cesse les falaises noires ou la plaine gondolée, guettant la moindre lueur verdâtre et chassant du regard le vol de la grive ou du corbeau. Un moment le ciel se dégagea, laissant paraître sa lumière de quiétude à l'heure du soir. Puis un voile bleuté gagna la terre alors que les nuages brillaient encore un peu de la chaleur d'un soleil timide. Pendant un moment, leur périple fut accompagné des cercles planant d'un vautour fauve. Son ombre dansait sur le coteau aride et effrayait le regard monotone des montures. Il retourna ensuite à ses cimes et la compagnie du faire une halte pour la nuit. Ils s'arrêtèrent sur une colline plus élevé, isolée au milieu des plaines, afin de profiter du point de vue. Bientôt un feu jeta ses escarbilles rouges à travers l'air du soir.
L'obscurité envahissait la terre et un instant il y eu un miracle secret: Epixarkoïs, grimpé sur un rocher plus élevé, tirait quelques bouffées sur un brûle gueule de mauvais métal. Ses petits nuages se dispersaient dans l'air frais du crépuscule et plongeaient ensuite dans un courant de brise nocturne. Mais un fil de soleil parvint à venir frapper une dernière fois la terre. Il se réfléchit au milieu d'une vallée rocheuse et vint frapper le visage de l'indien. La terre crachait une dernière flamme d'espoir avant la mort de la lumière. Une mélancolie gagna le Barde de Guerre. Puis il se rappela le spectacle de l'aurore et le cycle éternel des jours. Et tout lui parut éphémère.

*La nature n'est qu'un papillon qui s'enflamme et se consume l'espace d'une brève seconde*
Les paroles de Hanzok lui revinrent en mémoire. Il songea à tous les coucher de soleil qu'il avait partagé avec l'Archiforgeron. Et le monde lui parut bien amère, comme noircit par le destin funeste des jours, le marche cyclique des saisons, la course solitaire de la Lune, le bruissement étouffé du vent, la médiocrité du cœur des hommes.

Il était temps que les deux amis se retrouvent. Il songea alors au miracle de lumière. Comment la lumière avait elle put surgir de l'ombre noire. L'Eregion n'est pas une région de lac, et les cours d'eau sont bien trop petit pour fournir un tel éclat. Demain ils iraient voir ce qu'il en était. Epixarkoïs se coucha morose et solitaire, tandis que ses guerriers et Grim dévoraient un repas frugale aux parfums d'épices exotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMar 15 Avr 2008 - 14:22
Grim mangeait avec les éclaireurs, ils étaient tous affamés et en même temps fatigué. Grim mangeait comme quatre. Il n'avait pas l'habitude de manger cette nourriture mais elle était à son goût. Après avoir mangé, Grim s'approcha de l'Indien pensif il s'assit à côté de lui et dit :

Je ne sais pas se que vous avez prévus mais on devrai éviter de rester trop longtemps dans les montagnes, j'ai un mauvais pressentiment. Sinon par où allons nous commencer la recherche une fois en Eregion? Vous avez une idée ou on va vraiment devoir passer au peigne fin toute la région?

Grim ne pus s'empêcher d'avoir un petit sourire à cette idée de traverser toute la région à la recherche d'une personne. Mais ce sourire disparus rapidement et il regarda les alentours, il se sentait observer. Ces chemins étaient peu empruntés, qui sait ce qu'il y a dans ses montagnes. Des orcs? des gobelins? des "morts"? Rien de tous ceci l'apaisa, il n'avait pas peur mais il ne veut pas mourir sans se battre, les gobelins sont fourbes, il regarda l'obscurité mais étant un nain sa vision dans le noir était meilleur que celle des hommes mais il ne distingua rien d'anormal. Il attendis la réponse de Epixarkoïs.
Revenir en haut Aller en bas
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMar 15 Avr 2008 - 22:52
Epixarkoïs, rêveur, fixait la plaine de yeux. Grim vint lui dire quelques mots. Il réfléchit un instant.

-Je ne pense pas que nous chercherons longtemps: j'ai tout à l'heure reçu un indice qui m'évoque tout le personnage de Hatori Hanzok. Mais il est encore trop tôt pour être sur.

Il marqua une pause, tapota sa pipe à l'envers, en renversant les cendres de tabac. Il plongea à nouveau son regard dans l'ombre du ciel.

-La région est plutôt sur, si l'on excepte les "morts" qui ne semblent pas épargner la moindre parcelle de la Terre du Milieu. Nous devons donc installer un tour de garde. Organisez le avec les sentinelles, et informez moi de mon heure de veille.

La nuit se passa sans incident. Chacun prit son tout de garde. Celui du Barde de Guerre se trouvait être le dernier, lorsque le matin pointe à l'horizon.
On réveilla l'indien et avec un autre de ses guerriers, il alla monter la garde, guettant les lueurs vertes. Mais aucune n'apparut cette nuit là. Seule la lumière du jour parvint progressivement, frappant d'abord le firmament puis s'étendant aux nuages avant de toucher les montagnes puis les plaines. Le temps serait visiblement nuancé en cette journée, mais l'indien espérait encore un journée clair et froide, comme en offre les beaux jours d'hivers. Epixarkoïs aimait sentir la douceur du soleil sur sa peau, le vent piquant et sec. Lorsque le soleil dépassa de la terre, il alla réveiller ses compagnons après avoir rallumé le feu. Ils préparèrent quelques provisions, les dégustèrent dans la joie du matin, et après avoir adressé une prière au Valars, ils gagnèrent le bas de la colline et reprirent leur chemin. Comme Epixarkoïs le souhaitait, ils suivirent la direction de la vallée noire, vers l'Ouest.

Deux heure près leur départ, ils parvinrent à un défilé, une gorge noire qui fendait la terre et partait en obliquant, suivant la courbe naturelle d'un étrange cours d'eau. Ils chevauchèrent ainsi une heure durant avant de parvenir au milieu d'un grand cirque de granit. Le petit torrent s'y jetait joyeusement. Au milieu de la crique se dressait un manoir de pierre épaisses, d'où émergeaient d'étranges pointes.
Epixarkoïs fit stopper leur avance d'un signe de bras:


-Je pressent que c'est là. Hanzok appréciait les lieux insolites et secrets. Mettez pied à terre, mais tenez vous sur vos gardes...




[HRP: suite dans les royaumes elfiques, en Eregion, dans le Manoir de Hatori Hanzok.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyVen 18 Avr 2008 - 15:37
[HRP: du manoir de Hatori Hanzok à la Moria: quatre heures]

La route du retour fut plus simple: les voyageurs ne recherchaient plus le manoir de Hanzok. Ils franchirent les plaines d'Eregion, y poussèrent parfois même quelques galop afin de presser l'allure et de défouler leurs montures. Les arbres nus défilaient alors devant eux en de longues traces noires. L'air se faisait plus frais.
En fin d'après midi, un puissant soleil se mit à réchauffer les visages, mais au loin, vers les montagnes, s'accumulaient les nuages d'un orage. Ils l'atteignirent en même temps que les montagnes et la pluie se mit alors à tomber dru, traçant dans l'air des flèches d'anges tombés du ciel. Les mines se renfrognèrent sous les capuchons, chacun chevauchait en observant les pas de sa monture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Hatori HanzokNombre de messages : 298
Age : 32
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Hatori Hanzok
Archiforgeron de Khazad-Dûm

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptySam 19 Avr 2008 - 19:54
Lorsqu'ils parvinrent de l'autre côté des montagnes, le crépuscule pointait, et les arbres fraichissaient dans l'air du soir. Le versant est de la montagne étaient déjà baigné dans l'ombre, et seule une pointe de soleil dardait sur la plus haute tour du mausolée de Khâlim.
La route s'était faite sans incident, et Hanzok avait pu renouer ses anciens liens avec le temps passé. À la vue des portes de la Moria, son cœur se remplit de mélancolie. Une joie soudaine le gagna, mêlée à une tristesse incertaine. Il se remémora les lieux qu'il allait revoir, la forme des endroits, les visages qu'il reverrait bientôt. Son père.
En franchissant les pilliers de la porte, il reconnu quelques sentinelles. Au moins ce voyage lui avait il rappelé la beauté sombre des mines et du peuple Naugrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyDim 20 Avr 2008 - 11:30
Grim ne fus pas mécontent d'être de retour à Khazad-Dûm, il espère avoir un peu de temps pour allez à la taverne avant de repartir pour une nouvel mission car il sentait qu'il n'allait pas rester longtemps sans occupation. Cela ne le dérangeai pas de repartir au contraire il aime les voyages mais il aime aussi les auberges. En y réfléchissant les voyages ne sont plus très sur depuis l'arrivée des morts et mourir sans pouvoir combattre ces "choses" cela ne convient pas à la mort héroïque qu'il cherche. Ils arrivaient prêt des portes de la Moria, leur retour se fis sas grande histoire, les gardes devaient être au courant qu'ils seraient de retour car ils avaient juste salué la troupe mais rien de plus. Seul des regards étranges se firent sur Hatori, il était très connu mais les gens devaient le croire mort ou disparus. Les cavaliers arrivèrent enfin à l'écurie où ils déposèrent leurs chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyJeu 8 Mai 2008 - 15:49
Epixarkoïs chevauchait en compagnie de ses trois compagnons. Ils avaient à présent dépassé les forêts de sapins parfumés couvrant les pieds des monts brumeux, et ils arrivaient dans une région de plaines vertes et grasses. Le vent faisait osciller les brins larges et séchés par la brise, et ils ondulaient comme des vagues fugitive, qui conférait au paysage une forme d'océan vert, gondolé et parcouru de longues vaguelettes rapides.
Au milieu de ces plaines serpentait la colonne des compagnies indiennes. reflétant la pourpre et l'argent dans la lumière de fin d'après midi. De gros nuages gris et épais avaient couvert la plaine mais à l'ouest derrière les bois, le soleil entamait sa chute terminale lançant encore ses éclairs d'or. Le long serpent vermeille progressait ainsi dans l'attente de la nuit.
Epixarkoïs interpella Grim:


-Quels sont alors les proportions de nos efectifs, capitaine Grim?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Hatori HanzokNombre de messages : 298
Age : 32
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Hatori Hanzok
Archiforgeron de Khazad-Dûm

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptySam 10 Mai 2008 - 14:59
Pendant qu'Epixarkoïs discutait avec Grim, Hatori contemplait le paysage. Il saisit le mouvement des nuages, le port d'ombres sur la terre. Avec l'heure, le soleil disparu au cœur des montagnes crochus, qui formait comme une longues lignes de dents immenses ayant appartenu à des divinités plus secrètes et plus anciennes que le monde, vestige d'un temps incompréhensible, et l'astre embrasa les glaciers et l'eau des montagnes dissolvant à l'air des vapeurs ocres dans les dernières lueurs de jour.
Puis ce fut le soir, le ciel bleu retrouvé, balayé par le vent, puis des tâches plus foncés et comme compressé par l'air lourd et gris. Un aquarelle tachait le ciel d'encres d'ombres paisibles.

[...]

Après quelques jours de chevauché, ils parvinrent aux environs de Dol Guldur. Le bois de Mirkwood, livrait une silhouette noire et plate, ses arbres laissaient leur branches tomber tristement, rendant au pays son aspect de désolation éternelle. Hanzok se rappela alors ses premiers pas sur cette terre il y a avait de cela quelques siècles, à l'époque où son peuple migrait vers l'Est en colonnes de pèlerins illuminés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
Invitéavatar
Invité
MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptySam 10 Mai 2008 - 20:00
Grim était silencieux, il observait le paysage, bientôt il verra Dol Guldur se dessiner dans le paysage s'élevant de la terre comme une montagne. Il cessa de rêver quand Epixarkoïs l'interpela, il répondit:

Et b'en, l'ami on est suffisamment nombreux pour se défendre en cas d'attaque ou attaquer. On est un peu plus de deux milles, si le voyage ce passe bien on sera toujours aussi nombreux! Ce que je craint c'est un passage des morts sur notre chemin...

Grim sentit un frisson qui monta du bas de la colonne vertébrale jusqu'à ça nuque comme un éclair gelée. Il ne pus s'empêcher de regarder derrière lui comme si un lueur verdâtre allait enfoncé une lame mortel dans le dos.


Quelques jours se sont écoulés depuis leur départ de Khazad-Dûm, Grim était d'humeur massacrante, ces longues journées de voyages étaient interminables. Pour passer ses nerfs il aimerait bien une bonne bataille à Dol Guldur, mais d'un coté il ne veut pas que ses frères nains meurent dans un combat, ils ont peut être une vie meilleur que celle de Grim, ils sont peut être plus attaché à ce monde que lui. Grim se dit que il ne peut pas modifier le destin, maintenant il n'a plus qu'a attendre la tournure des évênements.
Revenir en haut Aller en bas
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyDim 11 Mai 2008 - 1:28
Suite du voyage à Dol Guldur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyMer 17 Fév 2010 - 4:32
Minas Tirith=>Khazad Dûm. 11 cases à pied (caravane lourde oblige) soit 33 heures.





A présent le convoie s'engageait vers le nord-ouest. Ils étaient parvenus dans des forêts de hêtres majestueux sur lesquels ruisselaient les eaux. Le ciel gris crachait son déluge et la terre s'abreuvait paisiblement sous le clapotis des flaques. La terre était jonché de touffes d'herbe éparses et sauvages au milieu des arbres. Le printemps avait commencé depuis quelques mois et bientôt les arbres fleuriraient, ivres de rose et de gouttelettes légères. La monture d'Epixarkoïs semblait nerveuse et voulait aller plus grand train. Mais le cavalier tira les rennes qui brisèrent l'élan du destrier.


"Du calme, la route est longue! Tu aura tout le loisir de galoper plus tard."


Et en effet, quelques heures plus tard, il éperonna sa monture et partit à toute allure s'assurer de la route. Il chevaucha à bride abattue au travers d'une longue plaine plate et verte, semblable à un immense pâturage. Il ne fit halte que pour désaltérer sa monture dans un étang rabougri. Puis l'indien regagna la caravane, n'ayant rien observé d'inquiétant. Il se rangea au milieu, prêt des marchands et entama une conversation sans réel intérêt, simple histoire de courtoisie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyJeu 18 Fév 2010 - 18:18
Après une quinzaine de jours passés sur la route la troupe longeait les forêts de Lothlorien. Le voyage s'était déroulé sans encombres et ont sentait que tous était impatient d'arriver: de grands événements se préparaient. Les étrangers rencontrés sur les chemins n'avaient que peu d'informations au sujet de l'Erebor et on ne s'était guère montré intéressé à ce sujet, ne préférant pas donner d'indices sur leur rentreprise.

Le long des bois s'étendait un pais de feuilles mortes qui replendissait dans les couleurs de ce jour mitigé où nuages et percée de lumière s'étaient succédés sur les terres verdoyantes comme des miroirs de'émeraude.
Les jours s'allongeaient encore et tous les soirs ils avaient pu prendre une heure de repos avant d'installer le camps. Ils avaient avancé à bonne allure et le haltes bien répartie les avaient ménagé. Ils arrivaient donc à Khazad Dûm en bonnes conditions, impatient de déguster les meilleurs bières naugrims et de prendre un véritable repos.

Et dans la fin de l'après midi, le bastion de Khâlim émergea au beau milieu d'une vallée fleurie. Epixarkoïs fit sonner le cor de guerre pour annoncer leur arrivé. Deux chevaliers mirent leurs montures au galop, gagnant les mines afin d'annoncer leur arrivée à Hatori Hanzok et de prendre les dispositions nécessaire à leur installation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
MetathraïnNombre de messages : 1286
Age : 32
Date d'inscription : 14/06/2005

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Le Livre des Métamorphoses
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Metathraïn
Seigneur de guerre

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs EmptyJeu 25 Fév 2010 - 15:45
Kazad Dûm=> Minas Morgul 12 cases à cheval soit 24 heures




Les treize cavaliers se suivaient. Le beau temps donnait un humeur joyeuse à ce voyage et pour l'instant ils galopaient au milieu de plaines tranquilles. Plus au nord-est brillait encore les arbres majestueux de la Lothlorien.
Ils avaient tous ôté leurs armures lourdes et ne portaient plus que des vêtements de lointains voyageurs. Cependant le front des numénoréen noirs gardait la ténèbre de jadis. d'ailleurs nul n'aurait su dire à qui allait leur allégeance, bien qu'ils semblaient servir Epixarkoïs avec une fougue digne des chevaliers les plus célèbres.

Et devant eux se déroulait la terre, lumineuse et verte comme au premier jour d'Arda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4788-le-livre-des-metam
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Epixarkoïs   Epixarkoïs Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Epixarkoïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Epixarkoïs N448 :: Les archives :: Archives des Voyages-