Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 ~ Les Haladins et les Elfes ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 26 Fév 2008 - 12:45

Le soleil venait tout juste de naître au-dessus de l'horizon et voilà qu'une dizaine de montures avaient prit la route de la Lorien et de ses bois. Huit de ses cavaliers étaient des Haladins à la longue chevelure d'or, fier et fort, descendant de la maison d'Haleth. Armés de lance et d'épée ils chevauchaient en un cercle bien régulier autour de deux montures au pelage blanc comme neige. Sur la première se tenait la reine de Bréthil, Siléas de la Lothlòrien et sur la seconde le roi de Bréthil, Handir, accompagné de sa fille Elerinna. Tel une brise venant du nord, ils chevauchèrent sans jamais se retourner et arrivèrent dans les bois sacrés de la Lothlòrien où ils furent reçut en grands invités par les souverains de ces terres. Handir fut émerveillé par la beauté du royaume elfique et jura que jamais il n'avait aperçut de terres si riches et si belles de toute son existence. Les jours s'écoulèrent paisiblement et le séjour fut agréable pour le couple royal de Bréthil. Loin de toutes préoccupations, Handir prit soin de sa bien-aimée et de sa fille aussi bien qu'il le put puis ensemble ils assistèrent quelques jours plus tard au mariage de Nirdin, le frère de Siléas qu'elle croyait encore récemment disparus. Tous les gens réunis en Lothlòrien semblait couler des jours paisibles mais une impression des plus étranges s'insinuait dans le coeur d'Handir. Depuis quelques temps, son bras droit se faisait de plus en plus douloureux, cela même s'il n'en montrait rien. Cette blessure infligée par le Noir Ennemi du monde avait un goût amer ... terriblement amer pour qui devait en soutenir le poids chaque jour qu'Eru faisait.

Au matin du huitième jour, Handir quitta la demeure qui leur fut aménagée à lui et à sa femme puis se rendit au palais de Galadriel et de Celeborn pour y tenir conférence avec les deux souverains. Galadriel était né en Bélériand et Handir avait connaissance des chants elfiques la concernant. Les elfes y faisaient état d'un grand don de voyance et d'une extrême beauté. Par delà le royaume de son grand-père Hador, il avait entendu dire que les Hommes ne pouvaient croiser son regard sous peine de tomber sous son charme. Lui était un descendant d'Haleth et de la maison d'Hador de Dor-Lomin, les plus courageux hommes qu'il put exister en Bélériand et les seuls véritables alliés des elfes d'antan. Lui qui avait combattu et vaincu en Bréthil et en Angmar ne craignait rien des comtes et des légendes car son coeur demeurait en une seule main, celle de Siléas. Vêtu d'un habit des plus nobles aux teintes bleues argentées et d'une longue cape bleu nuit, Handir se présenta aux gardes de la Tour, telle qu'il surnommait le Palais de la Lothlòrien pour être placé si haut dans les arbres. Arrivé devant eux, il courba légèrement l'échine pour les saluer et leur demanda:

« Faîtes quérir votre reine je vous prie. Dîtes-lui qu'Handir de Bréthil souhaite s'entretenir avec elle de quelques affaires urgentes »


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galadriel
Dame de Lumière, Reine de Lothlorien / PNJ

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 1050
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 26 Fév 2008 - 20:10

Le garde s'inclina puis sans mouvements brusques s'éloigna du jeune homme pour monter les nombreuses marches menant vers la grande salle. Quelques minutes plus tard il redescendait accompagné d'un autre qui portait en plus de sa broche, l'arbre sacré de Caras Galadhon brodé d'un fil d'argent. Arrivé en bas des marches il s'annonça au souverain sans non plus grand empressement:

-Bienvenu parmi nous ami souverain de Brethil, je me nome Nerwaïn gardien des lieux célestes que sont la demeure du seigneur Celeborn et de Dame Galadriel. Pardonnez donc notre suspicion mais par les temps troublés qui sont les notre nous nous devons de protégé plus fermement encore le palais et ces occupants. Je suis Chef des Gardes de Caras Galadhon.

L'Elfe en face de Handir semblais vieillit par des années de guerres et de service mais il n'en était pas moins imposants aux yeux de l'homme. Ses long cheveux blond soigneux lui tombais sur les épaules. Ses deux mains emboîtés l'une dans l'autre marquait son sérieux. Il esquissa un sourire avant d'ajouter:

- Suivez moi .

Nerwaîn tourna les talons et repris le chemin inverse à sa venu. Le roi de Brethil le suivit lui même ayant le premier garde sur ses talons.
Alors qu'ils montaient les escaliers en silence le bruit des feuillages comme seul trouble une voix calme et envoûtante retentit dans l'esprit de Handir le laissant ainsi dubitatif:


Handìr... Elen sila lùmenni omenttielvo

Arrivé devant la grande porte en bois sculpté Nerwain s'arrêta alors que le garde passa son chemin. Nerwain se retourna vers Handir et lui dit:

- La dame vous attend...

(suite au palais)


Dernière édition par Galadriel le Jeu 6 Mar 2008 - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mer 5 Mar 2008 - 20:41

~Appartements des souverrains de Brethil et des Haladins~



Huit jours. Cela faisait huit jours que le couple royale de Brethil était arrivé en Lorién. Le bonheur était au rendez vous et le séjour dès plus agréable. Les souverrains étaient restés en Lothlorien depuis leur arrivé et ils profitaient du calme de cette merveilleuse forêt.
Siléas avait retrouvé sa belle forêt, et elle irradiait de bonheur. La Lorién lui avait terriblement manqué, plus qu'elle ne l'avait jamais avoué et maintenant qu'elle se retrouvait sur ce sol qu'elle avait foulé durant 124 longues années, elle sentait son coeur s'apaiser, comme si elle avait retrouver ce qui lui manquait tant durant ces années d'éloignements.

Elle n'avait jamais regretté son départ car elle avait connu un immense bonheur en Brethil, l'amour de Handir était ce qui la faisait autant scintiller et elle avait une fille merveilleuse.
D'ailleurs ses six derniers mois Elerinna avait bien grandit. Elle avait maintenant un peu plus d'un an et elle s'ateler à la tâche d'apprendre à marcher toute seule.
Ses cheveux d'or avaient poussé, ses yeux émeuraudes rappelaient le regard d'Handir et ses traits elfiques rendaient la jeune enfant plus belle que ne l'aurait espéré sa jeune mère.

Au matin de ce huitième jour, Siléas s'était réveillée paresseusement. le lit, des appartements qui leur avait été préparé, était si confortable qu'on avait presque envie de rester coucher toute la journée. Mais ce matin là, en cherchant à se serrer contre son époux, Siléas se rendit compte qu'Handir n'était plus à ses côtés. Un coup d'oeil dans la chambre lui montra qu'il n'était pas là non plus. Légèrement intriguée, Siléas se leva et alla demander à un Haladin s'il avait vu Handir. Elle fut rapidement rassurée en apprenant qu'il était simplement aller demander une audience à Dame Galadriel.

Se rendant compte qu'elle était toujours en chemise de nuit, Siléas regagna ses appartements et fit sa toilette, puis enfila sa robe blanche au brodure d'or. Elle s'approcha ensuite du berceau de sa fille et constata que la jeune enfant était tout simplement en train de jouer avec l'un de ses orteils.
Siléas rigola doucement avant de sortir Elerinna de son lit.


"Allez ma Chérie, je vais m'occuper de toi, ta maman t'a fait attendre ce matin, une reine paresseuse, on n'avait jamais vu une chose pareille ! " fit-elle en embrassant tendrement sa fille sur le front.

Siléas n'avait jamais laissé quelqu'un d'autre qu'elle s'occuper de sa fille à sa place. Elle avait juste une nurce qui veillait sur la princesse quand sa mère devait reprendre son rôle de reine. Elle fit donc prendre un bain, plutôt agité !, à sa fille et elle l'habilla aussi simplement qu'elle.

"Tu veux qu'on aille se promener ?"

Sans vraiment attendre véritablement de réponse, Siléas descendit dans le jardin aménagé avec sa fille dans ses bras. Tous les Haladins qu'elles croisèrent, s'inclinèrent respectueusement et les saluèrent joyeusement. Visiblement ce séjour en Lorién plaisait à tout le monde!

Siléas trouva un endroit tranquille, elle s'agenouilla par terre et déposa sa fille sur ses deux petites jambes.


"Tu veux bien montrer à ta maman comme tu marches bien Elerinna?"

La petite poussa des cris excitaient, l'idée d'essayer de marcher semblait lui plaire et elle fit des mouvements avec ses jambes. Heureusement que sa mère la tenait sinon elle serait tombée bien vite sur ses fesses.
Après de longues minutes d'encouragements, la petite princesse réussit à faire quelques pas sans l'aide de sa mère et sans tomber, malgré sa démarche vacillante. A chaque fois la souverraine de Brethil rallongeait légèrement la distance et à chaque fois elle accueillait sa fille dans ses bras en la couvrant de tendres baisers.

C'est ainsi que la reine de Brethil passa la matinée en compagnie de sa fille et dans l'attente du retour de son époux.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arasûl
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 329
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2006

Feuille de personnage
Race: Elfe de la Lothlorien
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Ven 7 Mar 2008 - 17:05

Le soldat était quelque peu troublé. Le Général Arasûl, attaqué par des morts ? S'agissait-il de cadavres ambulants ? Ou bien étaient-ce ces sombres créatures dont on avait vent depuis le palais ?
Le combattant, toutefois, ne trouva pas de réponse très rassurante à ses questions, et fut rapidement au camp des Haladins. Là, il se fit conduire à dame Siléas et au seigneur Handir, récemment venus en Lothlorien.
Il fit les révérences, et autres usages royaux, avant d'enfin annoncer aux dirigeants de Brethil :


Soldat : Seigneur Handir, Dame Siléas, la Dame vous fait encore savoir qu'elle est heureuse de vous avoir auprès d'elle. Elle m'a envoyé pour vous annoncer la terrible nouvelle : le général Arasûl, un des meilleurs combattants de Lorien, est revenu sous peu aux portes de la mort. Il est soigné, soyez en rassuré. La Dame m'a dit que vous trouviez intéressant que... L'attaque eut probablement lieu en Rhovanion... par des Morts... Voici le message que je suis venu vous remettre.

Il s'agenouilla encore devant les souverains de Brethil, attendant réponse.


Arasûl Felowë,Général et Intendant de la Lorien.
"Utuahyanda, une des lames les plus légères et résistantes !"
Maison : Galadhrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Sam 8 Mar 2008 - 13:02


Son entrevu avec les souverains de la Lothlòrien terminée, Handir les salua humblement puis se retira. Une fois sortit de la salle du trône, il reprit possesion de son épée et du fourreau sculpté en forme d'aile au plumage blanc qui allait de paire. Attachée ensuite autour de sa taille par une ceinture bleu nuit incrusté de fibres d'argent, Alwine, l'épée des rois de Bréthil, se tenait prête à répondre au moindre appel de son détenteur; aussi bien qu'elle avait répondu à ses aïeux. Sa longue cape d'un noir absolu traînant derrière ses pas, Handir retrouva le chemin de la demeure qui leur avait été confié, à lui et à sa compagne, pour la durée de leur séjour en Lothlòrien. Séjour qui venait de se rallonger considérablement après ce qu'il avait été conclut au cours de l'entrevue. A savoir la migration totale du peuple Haladin vers la forêt de la Lothlòrien afin de le tenir à l'abris des Morts, tel que ce fléau tout droit sortit du néant avait été surnommé. Handir ne savait combien de temps durerait cette histoire mais il savait que c'était là, la bonne décision.

Après une centaine de pas à travers bois, chemin qui l'ammena à croiser bon nombre des légendaires archers de la Lothlòrien, le roi de Bréthil arriva devant une petite clairière où deux silhouettes plus que familière s'enlaçaient. La première, bien plus petite que la seconde, n'était autre que celle de sa fille Elerinna et la seconde celle de sa compagne Siléas. Un léger sourire aux lèvres, il contempla les deux femmes de sa vie puis suivit les premiers pas de sa fille avec une fierté grandissante au fond de son coeur. La grâce des elfes l'habitait dans sa grande beauté alors qu'elle tenait pour regard celui des haladins, observateur et perçant, doux à l'occasion. Plus belle encore que l'auror, Elerinna avait été désigné par bon nombre de peuple comme étant l'enfant bénni de l'amour des hommes et des elfes; l'enfant qui châsserait l'ombre du monde. Au fond de lui, Handir ne l'espérait pas. Tout ce qu'il souhaitait pour sa fille, c'est qu'elle vive heureuse, loin des soucis et des guerres de ce monde. Le Destin déciderait toutefois à sa place; lui seul demeurant le garant de son avenir.

Le pas léger, Handir s'approcha silencieusement dans le dos de Siléas et ceintura délicatement sa taille de son bras protecteur avant de lui murmurer ces quelques mots à l'oreille:

« Quel bonheur de la voir marcher n'est-ce pas ? Le temps semble se ralentir sous ses petits pas comme pour nous laisser cet instant gravé en mémoire pour l'éternité. Elle grandit pourtant si vite qu'il me semble ne pas remarquer l'allongement de son existence de mon pauvre regard d'Homme. Que la grâce des elfes est grande, tellement grande en elle et en toi et que mon coeur tremble en vous voyant toutes deux réunies »

Un haladin au heaume argenté s'approcha alors et annonça aux souverains de Bréthil la venue d'un messager de Lothlòrien. Se défaisant à regret de l'étreinte de sa tendre moitié, Handir répondit à la révérance du messager par une même salutation distinguée puis écouta le message qu'il avait à délivrer. La nouvelle fut inquiétante ... très inquiétante. La proximité des Morts levait un voile dangeureux sur la Lothlòrien et son peuple. Le fait qu'un de ses combattants eut été retrouvé aux portes de la mort indiquait très clairement qu'Ils veillaients aux allés et venus des frontières, attendant qu'un malheureux s'aventure au-delà des protections du royaume bien heureux des seigneurs Celeborn et Galadriel. Inquieté par ce fait, Handir s'approcha du messager et lui tendis sa main gauche afin de l'aider à se relever. Il n'était personne pour qu'on se soit agenouillé devant lui, aussi lui répondit-il ceci:

« Relevez-vous noble gardien de la Lothlòrien, je ne mérite une telle grâce de votre part. Apportez mes plus grands voeux de rétablissement au général Arasûl et annoncez à Dame Galadriel et au Seigneur Celeborn que mon peuple tiendra compte de ces informations et que nous emprûnterons la route de l'est par la cité elfique du Seigneur Elrond. Annoncez également qu'une fois arrivé ici, mes plus vaillant espions seront envoyés par delà vos frontières pour receuillir les positions détenues par les Morts »

Ceci fait, Handir se courba humblement devant le messager et revint auprès de sa compagne pour lui murmurer un résumé aussi complet qu'il le put de la situation.

« L'heure est plus grave que je ne l'imaginais mon amour. Un fléau que même l'Oeil redoute s'est levé sur notre monde. Dame Galadriel les a appelé les Morts ... ils s'attaquent à tout ce qui peut bien leur passer sous leur nez. Nous ne savons pour le moment à quoi ils ressemblent mais nous savons qu'ils ne peuvent entrer en Mordor, dans la Lothlòrien et dans l'Anneau de Melian, sûrement à cause de la Magie protectrice qui habite chacun de ces lieux. Je me suis entretenu avec le Seigneur Celeborn et Dame Galadriel et nous avons convenus que le peuple de Bréthil devait prendre la route et rejoindre la Lothlòrien pour y demeurer en sécurité. Il se pourrait qu'un savoir soit capable d'anéantir cette menace mais la Dame de la Lothlòrien ne semblait en savoir d'avantage à ce propos. Un Conseil Blanc devrait voir le jour très bientôt, les seigneurs de cette terre aimeraient que tu y assistes ... tu es une reine, la plus grande qui soit à mes yeux, ta décision sera la mienne »


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Sam 8 Mar 2008 - 15:00

Cet instant de tendresse qui lié une mère à sa famille était presque un moment magique et nul n'aurait voulu le briser. La seule présence qui était la bienvenue au sein de ce cocon d'amour était le père.
D'ailleurs c'est avec la même douceur que la brise caresse le visage, que le bras d'Handir se posa délicatement sur la taille de sa bien aimée.

Ce simple contact fit rayonner d'avantage Siléas. Elle se redressa et fit face à l'homme qu'elle aimait, en lui adressant le plus beau des sourires
.

"J'aime tout autant le bonheur que je ressens quand je te retrouve enfin mon tendre Amour."

Siléas sentit que quelque chose tirait sa robe et en baissant les yeux elle vit le regard de sa fille levait vers elle. Sans hésitation la reine des Haladins prit l'enfant dans ses bras et se pencha finalement pour déposer un baiser sur les lèvres de Handir.
Elle n'eut pas le temps de savoir où il avait disparut si tôt, car un soldat vint interrompre ce moment pour leur apporter de bien tristes nouvelles.
Même si Siléas n'était pas totalement informée de la situation, elle savait que les semaines à venir seraient rudes et les temps sombres.

Son don de voyance n'était pas aussi puissant que celui de la reine de Lothlorien, mais elle avait vu suffisament de morts et entendus assez de ris de douleur durant ses heures de sommeil qu'elle ne pouvait pas rester impassible devant cette menace grandissante.

Le garde se retira et Handir se tourna vers elle pour lui expliquer son absence de ce matin là et le sujet qu'il avait abordé avec Galadriel.


"Tu as raison mon Amour, il faut mener notre peuple dans un endroit protégé par l'ancienne magie. Mais il serait peut-être plus prudent de demander l'hospitalité de Mélian et Thingol, ainsi nous n'aurions pas à faire travers la moitié d'Arda aux Haladins et à leur familles et nous risquerons moins de rencontrer ces Morts durant le voyage."

Même si la reine réfléchissait à toute vitesse, elle savait qu'elle ne ferait jamais rien sans avoir l'accord de son époux et elle souhaitait avant tout qu'il se fasse une opinion sur son idée. Aussi le laissa-t-elle réflechir pendant quelques minutes avant qu'elle n'ajoute.

"J'accepte avec joie l'invitation de Galadriel, ce sera un honneur pour moi de sièger au Conseil Blanc près de mon roi. Je voudrais seulement m'assurer avant que notre fille soit en sécurité. Je ne veux pas avoir à craindre pour sa vie. Mais les Morts menaces tout Arda et même si quelques lieux sont épargnés, on ne sait pas combien de temps ces defenses tiendrons...Oh Handir, mon Amour, je ne veux pas qu'on fasse de mal à Elerinna..."

Malgré ses préoccupations de reine, Siléas n'en restait pas moins une mère et elle voulait avant tout protéger la chair de sa chair. C'était sson bien le plus précieux et elle ne pourrait survivre à sa disparition. Il fallait que le couple royal de Brethil trouve une solution pour leur fille avant de songer à protéger leur propre vie.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Ven 4 Avr 2008 - 14:50

Handir ne quittait plus le regard de sa femme et de sa fille, comme enivré par cette vision de joie et de bonheur. Pourtant, l'héritier de la maison d'Haleth sentait une ombre grandir dans son âme. Une ombre qu'il savait être aussi inquiétante que celle qui terrorisait les peuples libres en cette heure. Dernier grand roi de sa lignée, il s'inquiétait pour le peuple qu'il avait laissé derrière lui et alors que le grand conseil des elfes s'apprêtait à voir le jour qu'adviendrait-il du fier peuple de Bréthil ? Doriath, et l'Anneau de Melian qui l'entourait, était une bonne retraite pour les nombreuses familles d'Haladins mais Handir savait que jamais Thingol n'ouvrirait ses frontières aux Hommes car il les tenait loin en son coeur. D'ailleurs, cela faisait déjà bien longtemps qu'il n'avait plus reçu de précieuses nouvelles de son voisin. Pensif, le regard égaré dans le vide, Handir répondit ceci aux inquiétudes de sa compagne:

« Aussi grande soit la noblesse de Mélian et de Thingol, leur silence en ces temps de malheur ne m'évoque rien de bon. Certes le voyage sera long et périlleux mais n'est-ce pas là la meilleure solution que d'amener notre peuple là où tous les peuples libres se réuniront ? »

Intimement, Handir savait que cette exil serait dangereuse pour tous. Il fallait néanmoins mettre son peuple en sûreté et si Doriath était toute désigné, il craignait encore les forces de Melkor au nord. Dans son silence, il réfléchissait désormais à l'itinéraire le plus sûr qu'il aurait à emprunter. Car oui, Handir, fils d'Haldir, chevaucherait seul vers Bréthil et conduirait son peuple jusqu'en Lothlòrien. Cette idée en tête, il releva son regard émeraude vers celui de sa tendre moitié et la prit dans ses bras comme pour lui donner toute la tendresse qui leur avait tant manqué. Lentement, sa nuque s'abaissa et ses lèvres s'apposèrent sur son front.

« ... je ne pourrai t'accompagner au Conseil Blanc des elfes car aucun homme, d'aucune lignée, n'est autorisé à y siéger. Tu devras, seule, représenter Bréthil et plus que tout le peuple elfe dont tu es issu. J'ai pleine confiance en toi et en ton jugement car tu es noble de coeur et d'esprit. Jamais le mal n'aura force de détruire ta détermination et ton courage, en cela et en de nombreuses choses encore je suis le plus heureux des hommes. Tu iras au Conseil Blanc et j'irai moi par le nord réunir notre peuple et celui de ma mère pour les conduire jusqu'ici. Avant la fin du Conseil, j'espère que je serais revenu »

Sa main gauche glissa alors le long de la joue de sa bien-aimée. Au même moment, un sourire délicat se dessina aux coins de ses lèvres. Le souverain de Bréthil porta courage en son coeur aussi bien pour lui que pour sa compagne. Son souffle descendit sur le visage de Siléas et langoureusement il l'embrassa. Le temps s'arrêta pour sceller ce moment dans l'éternité; si bien que le baiser parut durée des heures. Après quoi, Handir caressa la joue de sa fille et l'embrassa à son tour sur le front pour lui faire voeu de toute son affection. Elle était le fruit de son amour et plus que tout il souhaitait la protéger. En Lothlòrien, il la savait en sûreté, aussi ajouta-t-il à l'intention de sa douce moitié.

« Elerinna sera en sûreté ici. Nous n'avons rien à craindre pour sa vie si elle demeure en Lothlòrien avec toi. De nombreux peuples vont trouvés refuges en ces lieux et je doute qu'un seul d'entre eux ne se battent le funeste jour où la magie ne protégera plus ces lieux. Croit-moi, j'ai espoir que la Lothlòrien sera le meilleur refuge pour qui cherchera la protection des elfes. Fais-moi confiance et crois-y autant que moi »


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 8 Avr 2008 - 8:40

Siléas écouta attentivement les paroles de l'homme qu'elle aimait. Elles brillaient par leur sagesses et la reine ne put qu'acquiescer aux paroles qu'il prononça. Cependant elle ne put s'empêcher de froncer légèrement les sourcils. Elle ne comprenait pas pourquoi Handir pensait que Thingol n'offrirait pas l'hospitalité au peuple des Haladins, après tout il avait honoré Amon Obel de leur présence pour la naissance de leur fille.

"Je suis d'accord avec toi mon tendre aimé, notre peuple serait plus en sécurité avec les autres peuples réunis dans cette noble forêt. Cependant durant ta longue absence, tu n'as pu être présent lors de la visite de Mélian et Thingol à Amon Obel."

Siléas marqua une pause, pour éviter de faire sentir la douleur qui restait encore au fond de son coeur, d'avoir été séparer de son époux aussi longtemps.

"Ils ont honoré notre maison de leur présence pour féliciter la naissance de notre fille. Par ce seul geste ils nous ont montré que nos deux peuples étaient encore proche. Mais si tu préfères voir les Haladins loger en Lorién alors tu as mon soutient et je me chargerai personnellement d'avertir Dame Galadriel et de préparer leur arrivée."

Siléas ressentit le baiser de Handir comme un nouveau souffle qui vint faire battre son coeur. Elle aimait se sentir dans ses bras plus que tout autre chose et elle espérait que le bonheur qui l'entourait n'était pas éphémère.
L'idée de siéger seule au Conseil Blanc l'impressionner, elle n'aurait jamais crut s'y trouver un jour et elle appréciait énormément l'honneur qui lui été fait à cet instant.
Après ce moment de tendre et d'amour elle leva les yeux vers Handir et lui déclara en lui souriant tendrement


"Si tu n'es pas de retour avant la fin du Conseil Blanc, je viendrai à ta rencontre et gare à toi si je te tombe dessus car je serais bien plus effrayante que l'ombre des Morts! Je ne veux plus te voir t'éloigner de moi trop longtemps!"

Malgré l'ironie de sa phrase, son sourire était légèrement crispé, comme tendu par la peur qui la tenaillait de perdre à nouveau son époux. Elle ne supporterait pas une fois de plus de le perdre.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 8 Avr 2008 - 12:39

Handir resta pensif aux premières paroles de sa compagne. La brume qui pesait sur sa mémoire s'effaça promptement et laissa transparaître un vague souvenir de son retour en Bréthil, cette nuit où il était revenu seul de l'antre d'Ungoliant. Sa femme lui avait alors présenté sa fille pour la première fois et lui avait mentionné le fait qu'elle avait été honorer par les souverains de Doriath. Seulement, Handir avait pensé que tous deux leur avait envoyé une missive comme une autre pour les féliciter de cette naissance mais ne soupçonnait pas l'idée même que Melian avait put quitter Doriath pour Bréthil. Baigné d'honneur par ce geste dont il ne savait rien jusqu'ici, Handir se méprit de son ignorance et des paroles qu'il avait osé prononcer. Son regard émeraude balaya le sol un moment puis se releva vers l'azur de celui de sa douce moitié. Prenant ses mains dans les siennes, il lui confia ces paroles d'un ton clair et doucereux.

« De cette affaire je n'en savais rien et voila que je regrette à présent les paroles que j'ai put prononcé. Bien heureusement, de ta lumière, tu as une fois de plus éclairée mes pas. Je viens donc à reconsidérer ma position car si je parlais en sage, ma sagesse n'est nullement comparable à la tienne. De ce fait, je te laisserai demander l'hospitalité de Doriath à leurs souverains légitimes car je doute qu'ils ne soient, eux aussi, invités au Conseil Blanc. Arrivé en Bréthil, je t'enverrai le meilleur de nos faucons et te laisserai me mettre au courant de leur décision. S'ils acceptent, présente nos excuses à Dame Galadriel pour ne pas recevoir l'hospitalité qu'elle nous avait si humblement offerte, bien qu'elle comprendra la plus grande sûreté pour notre peuple s'il venait à être conduit en Doriath plutôt qu'en Lothlòrien. S'ils refusent, nous y ferons comme nous l'avions convenus au départ et ne prendrons leur décision en aucun mal »

Sur ces paroles, le souverain de Bréthil embrassa une nouvelle fois celle qu'il avait prit pour reine et la serra tendrement dans ses bras, son front collé contre le sien. Un rire le parcourut alors à la mise en garde qu'elle lui fit. Amusé un temps ( le temps d'entrevoir ce sourire crispé ) il lui répondit quelques doux mots pour la réconforter.

« Je ne voudrais pour rien au monde ne serait-ce qu'entrevoir la terrifiante face cachée de ma douce et tendre. Quand bien même l'Angmar était sombre et ténébreuse, ton avertissement met lourdement en garde mon coeur et je prends là en considération ta volonté car elle rejoint plus que jamais la mienne. J'irai donc rapidement, aussi rapidement que ma monture ira et aussi rapidement je reviendrai à tes côtés pour que toujours tu te sentes appuyé. Cela je t'en fait le serment »

Sa main droite alors remonta lentement le long de ses courbes somptueuses et scella toute sa tendresse au plus prêt de sa joue. Une nouvelle fois le front d'Handir flirta avec celui de Siléas et un sourire bienveillant s'illumina sur son visage. Il l'aimait plus que tout ce qui pouvait vivre en ce monde et lui aussi ne pouvait plus se détacher trop longtemps de sa présence car plus que douce, elle lui était vitale.

« Je suis tiens par la volonté des Valars et quand je reviendrai, il est une grande surprise que je te réserverai »


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 8 Avr 2008 - 18:22

Il était vrai que Siléas n'avait pas clairement exposé les faits concernant la visite de Mélian et Thingol en Brethil, à son époux. Mais le soir de son retour elle avait trouvé que c'était un sujet quelque peu secondaire. La douceur et la tendresse que lui donnait Handir n'avait rien de comparable dans tout Arda. Siléas aurait donné son âme pour ressentir à jamais cet Amour que lui portait l'homme qu'elle aimait.
Aux paroles du roi de Brethil, Siléas prit conscience de toute les responsabilités qu'elle aurait pendant le Conseil Blanc.


"Je m'occuperai donc de demander l'hospitalité aux souverains de Doriath, je me chargerai également de transmettre tes salutations à l'ensemble du Conseil Blanc. Ne t'inquiéte pas pour cela, je saurais au mieux représenter le peuple Haladin et je ne laisserai rien les désavantager. "

En entendant la suite des paroles de Handir, Siléas sentit un sourire malicieux venir remplacer le premier. Elle se doutait bien que sa mise en garde devait effrayer son époux. Après tout si elle voulait vraiment le retrouver elle serait capable de remuer ciel et terre.

"Mon cher époux, je ne veux pas entendre de promesse! Si tu n'es pas revenu avant la fin du Conseil Blanc...cache toi bien au fond de cette chère Brethil parce que lorsque je rentrerai...si je te trouve...non je n'ose même pas imaginer! Il vaut mieux pour toi que je ne te trouve pas alors cache toi bien!"

Siléas rigola d'un rire franc et adressa à Handir le plus beau des sourire avant de l'embrasser à son tour.
Elerinna commença à gesticuler dans ses bras, souhaitant retrouver sa liberté de mouvement. Sa mère s'exécuta et déposa la jeune enfant sur le sol pavé du jardin.
Puis elle se retourna vers son roi et passa amoureusement ses bras autour de son cou.
Elle le regardait tendrement et un sourire amusé pointa sur le bord de ses lèvres.


"Hum...Quel genre de grande surprise?..."

Malgré la noblesse de son sang elfique, Siléas avait hérité de la curiosité des humaines à force de les cotoyer à Amon Obel.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mer 9 Avr 2008 - 10:34

Sous les feuilles émeraudes de la Lothlòrien, le regard du roi de Bréthil prenait une toute autre consistance, comme s'il avait longuement vécut en ces lieux et qu'il avait hérité de cette couleur d'âme si particulière. S'il n'en était rien en réalité, Handir se sentait toutefois comme chez lui dans la noble forêt de la Dame Blanche. Car si Bréthil possédait cette part sauvage en elle, la Lothlòrien possédait, elle, cette noblesse qui rendait sage tout ce qui pouvait se trouver sous son toit de verdure. Siléas avait vu le jour au sein de cette forêt et nul doute possible, aux yeux d'Handir, qu'elle était bien plus sage que quiconque pour protéger un peuple qui n'était pas le sien de sang. En cela, et en tant de choses innombrables encore, il était fier de sa compagne et se sentait le coeur léger pour son peuple lorsque par malheur il se devait de partir au loin. Le peuple d'Haleth avait trouvé la meilleure des reines et Handir, la plus merveilleuse des épouses.

Le sourire aux lèvres, il accueillit les premières paroles de sa bien-aimée par un hochement de tête, heureux de la savoir si confiante en son entreprise. Le Conseil Blanc réunissait les plus nobles souverains et souveraines elfes de toute la Terre du Milieu. Y être invité était plus qu'un honneur parmi les elfes. Et si Siléas aurait put se sentir quelque peu dépassée par les évènements, il n'en était rien car son courage et sa détermination ne trouvaient de bornes en ce monde. Elle semblait même décontractée comme le prouva la prolongation de sa mise en garde. Mise en garde que le descendant de la maison d'Haleth accueillit avec un rire franc et amusé. Rire qui trouva une fin dans le baiser langoureux que lui offrit Siléas. Un sourire heureux se dessina progressivement sur le visage d'Handir tandis que ses pupilles se logeaient subitement dans le coin de ses yeux en remarquant les gesticulations incessantes de sa tendre fille. Un petit rire le secoua de nouveau et d'un ton solennel il lui dit:

« Si petite encore et déjà si active. Qu'en sera-t-il lorsqu'elle aura les traits d’une belle et merveilleuse femme comme sa mère ? »

Elerinna retrouva rapidement le sol et à peine eut-elle les pieds fermement appuyés sur le marbre qu'elle s'adonna à ce qu'il aurait été comparable à une randonnée pédestre obstruée de chutes en tout genre. A la vue de sa fille tentant de marcher comme elle le pouvait, le sourire d'Handir s'affirma encore d'avantage. Son regard dévia pourtant rapidement de celui de sa fille pour se plonger dans celui de sa douce moitié dont les bras s'étaient enroulés avec tendresse autour de son cou. Lentement, il apposa sa main gauche contre les côtes de Siléas de manière à rapprocher son corps du sien et sentir cette chaleur particulière lorsque enfin ils pouvaient tous deux goûter à l'intimité de leur amour.

« Et bien, je te répondrai simplement que le mariage de ton frère au Rohan m'a donné quelques idées »

Ainsi, Handir répondit à la curiosité de sa douce par une énigme dont la clé était plus que compréhensible pour qui rêvait à se marier depuis bien longtemps déjà.


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mer 9 Avr 2008 - 13:38

Même si la matinée était bien avancée, le soleil ne perçait que faiblement à travers les feuilles vertes situés aux sommets des arbres. Cette lumière douce montrait la Lothlorién sous un jour de calme et de tranquilité tout en révélant la sagesse et la grandeur des êtres qui l'habitaient.

Le couple royal de Brethil était hébergé près de la capitale des elfes de Lorién mais il n'y avait nul bruit qui venait déranger leur paisible matinée à part les bruissements du vent dans les branches et le chant des oiseaux.
Les mots de Handir furent accueillit par un grand sourire. Il est vrai que Elerinna était déjà une fille active malgré son jeune âge. Mais elle n'osait pas encore penser à sa future vie de femme.


"Elle est encore un peu jeune pour qu'on puisse parler d'elle comme d'une potentielle future femme!"

Siléas rigola doucement, elle ne voulait pas voir sa fille grandir trop vite, elle était tellement mignonne sous ses traits de nourrisson qu'elle aurait souhaité la garder ainsi pour toujours.
Une fois dans les bras de son Amour, il la serra un peu plus contre lui et elle lui sourit un peu plus devant cette marque de tendresse qu'il lui apportait.

La phrase qu'il prononça ensuite résonna plusieurs fois dans son esprit avant qu'elle n'en comprenne réelement le sens.
Son visage changea alors d'expression, passant du bonheur que lui procurait les heures qu'elle passait avec sa famille, à celle d'une joie indescriptible. Elle avait légérement desserait ses bras du cou de Handir et au moment au son esprit assimila totalement cette révélation, elle lui sauta à nouveau au cou. Se collant plus fortement contre lui.


"Oh Handir, j'avais tellement envie de t'entendre dire ça que j'ai du mal à croire que tu l'as enfin dit...Bien que mon bonheur soit déjà immense, tu feras de moi la plus heureuse du monde..."

Elle releva la tête pour croiser le regard de son roi et l'embrassa tendrement, sur la pointe des pieds pour compasser la distance qui la séparait de la bouche de Handir.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handir
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 30
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Jeu 10 Avr 2008 - 16:56

Handir fut parcourut d'un rire plus joyeux que jamais en sentant l'étreinte délicate de sa bien-aimée se refermer sur lui. Un rayon doré fendit alors la canopée de la Lothlòrien et berça de lumière les deux époux comme l'annonce d'un heureux évènement à venir. Resserrant un peu plus tendrement son bras autour de la taille de son aimée, Handir se tailla le plus sincère des sourires et goûta au doux nectar de ses lèvres pendant d'interminables secondes. Quand cette étreinte charnelle et chaleureuse prit fin, il rouvrit lentement ses yeux émeraude et fixa son regard pétillant de joie. Alors lentement sa main remonta le long de son corps jusqu'à son cou et sa nuque; puis comme attiré par une force invisible, il se pencha à son tour et scella une nouvelle fois ses lèvres contre les siennes dans un silence que seul les battements de son coeur étaient en mesure de rompre.

Dans sa tête, toute leur histoire défila en une succession de flash ... leur rencontre dans la basse forêt de Bréthil ... leur balade prêt des chutes d'eau de la vieille forêt ... la première nuit passée l'un près de l'autre ... leur premiers pas dans la salle des trônes d'Amon Obel ... leur retraite dans les jardins d'argents ... leurs nombreuses nuits dans le chambre royale ... la joie et le bonheur de leurs retrouvailles ... la vue d'Elerinna et de leur famille enfin réunie ... autant d'heureux moments ... autant d'instants inoubliables. Une histoire comme il n'y en avait plus eut depuis très longtemps depuis Beren et Luthien dans les récits communs des elfes et des hommes. Et si Bréthil n'était peut être pas aussi grand royaume que Doriath ou le Gondor, ils y vivaient heureux au milieu des enfants d'Yavanna.

« La vie des Hommes est courte dit-on, plus courte que celle de n'importe quel autre peuple d'Arda. Pourtant, je sens qu'une éternité m'attend ... une éternité auprès de toi mon aimée. Depuis longtemps déjà, je voulais te demander ta main mais je souhaitais que nous soyons sur tes terres natales pour le faire. Pour moi, tu as dû les quitter. C'est un geste d'amour plus grand qu'aucun autre. Mais maintenant que nous sommes ici ... revenu là où tu as vu le jour ... »

Handir abaissa son regard et posa un genou à terre avant de relever ses yeux vers sa bien-aimée avec un sourire emplis d'espièglerie et de malice. Alors d'un pan de sa ceinture, il sortit un boîtier noir comme le jais gravé d'un soleil doré qu'il ouvrit lentement pour laisser apparaître une alliance faîte de cristal et d'or. Alliance qu'il tendit à sa douce et tendre moitié:

« Dame Siléas Ildien de la Lothlòrien par ce présent jour, me feriez vous l'honneur d'être ma femme ? »

Lui demanda-t-il en souriant de plus bel.


Roi de Bréthil & Souverain des Haladins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Ven 11 Avr 2008 - 18:40

Si elle avait crut ce moment magnifique, elle fut surprise de voir combien la suite était encore plus merveilleuse. Elle n'aurait jamais penser que Handir se serait agenouiller ainsi pour lui offrir une bague dans un écrin noir.
Cela devait être une tradition typiquement humaine et elle fut immensément touché par les paroles et par le geste de celui qu'elle aimait.
Même si elle ne connaissait pas bien ce genre de coutume, elle n'en fut pas moins émue aux larmes.

Des larmes de bonheur coulèrent comme des perles sur ses joues blanches. Elle porta sa main gauche à son coeur comme si elle craignait qu'il ne cesse de battre. Cet instant était tellement magique qu'elle aurait voulu que le temps s'arrête pour que rien ne vienne le briser.

Trop émue pour répondre, elle s'agenouilla à son tour devant Handir, lui prit le visage de ses deux fines mains et l'embrassa avec tendresse et passion.
Lorsqu'elle dut mettre fin à ce baiser. Elle plongea son regard azur dans l'immensité émeuraude qui la fixait, dans l'attente d'une réponse.


"Oh Handir de Brethil, dernier fils de la maison d'Haleth, ce sera pour moi un honneur et une joie innommable que de devenir enfin ta femme! Et s'il plait aux Valars de nous voir réunis par les liens du mariage, alors peut-être te donnerai-je un jour le fils que nous attendons tous les deux et que tout le peuple Haladin souhaite voir naître."

Malgré sa qualité de princesse de Brethil, Elerinna était une fille et bien évidemment pour les humains, un garçon était toujours un bon présage et assurer de ce fait une descendance à la famille souveraine.

Elle baissa les yeux vers le boitier noir et regarda la bague qui scintillait à l'intérieur. Elle était somptueuse, taillée avec finesse. Digne du plus grand orfèvre nain.

"Handir, elle est bien trop belle pour que je l'a porte...l'amour que je te porte n'a pas besoin d'être échangé par une si belle bague. Est-ce une coutume humaine?"

La question pouvait sembler enfantine et faire sourire. Car bien qu'étant entourait d'humain depuis un an et demi, cette mesure de temps n'avait aucun sens pour Siléas. Et elle n'avait pas eut le temps d'assimiler toutes les traditions et coutumes des humains. Le regard qu'elle posa sur Handir était interrogateur et aurait put le faire rire.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celeborn
Roi de Lothlorien

avatar

Nombre de messages : 471
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Épée elfique de Doriath, armure elfique, cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Mar 27 Mai 2008 - 0:06

Celeborn marchait vers l'emplacement des Halladains. Le conseil était sur le point de commencer et seul Siléas manquait pour débuter. Il s'approcha et demanda:

- Est-ce que Dame Siléas est là? il ne manque qu'elle pour le début du Conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2645-celeborn-seigneur-
Siléas
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 29
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   Ven 6 Juin 2008 - 12:40

Un garde Haladin entendit la requête du Seigneur Céléborn, il s'inclina respectueusement devant l'elfe et lui fit signe d'attendre.
Le garde se rendit dans les jardins où il trouva la reine Siléas assise sur un banc de marbre blanc avec sa fille sur ses genoux.


"Ma Reine, le seigneur Celeborn est venu vous querir, le conseil Blanc va débuter et on n'attend que votre présence."

Il s'inclina puis retourna prendre sa position. Siléas se leva, embrassa sa jeune enfant et la mit dans les bras de sa suivante.
Quand elle se retrouva face à Celeborn elle inclina la tête et lui adressa un grand sourire.


"Pardonnez moi Seigneur Celeborn, quand je suis avec ma fille je ne vois pas le temps passer. Malgré l'immense honneur que vous me faites, vous n'auriez pas du vous déplacer en personne...un messager aurait suffit!"

Elle lui emboita le pas pour se rendre au conseil Blanc.


¤Siléas Ildien¤*Grande guérisseuse*~Reine de Brethil~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Les Haladins et les Elfes ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Les Haladins et les Elfes ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» Les Elfes
» [Bande Engagée] Les Elfes noirs de Shalintanor
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Satanés Elfes ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: RPs des Royaumes Elfiques :: Archives de la Lothlorien-
Sauter vers: