Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Auberge des Sables Rouges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Torn
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 27
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Auberge des Sables Rouges   Jeu 2 Juil 2009 - 20:06

L'auberge des sables rouges est l'une des auberges les mieux cotées de la capital impérial, les meubles sont d'un marbre presque pourpre, taillé a même la montagne, proscrite dans un souterrain donnant sur la grand place de l'honneur.

Les murs sont drapés de larges bannières et représentations diverses et variées, la plus notable restant celle derrière le bar au fond de la grande piece qui servait de hall, deux ou trois hommes dans un coin, vêtus richement, ci et la un guerrier connu et parfois même des généraux, tous buvait dans une ambiance assez étrange, faite a la fois de secrets et de complaisance.

L'aubergiste se nomme Grimm et vous pouvez voir a sa tête assez indolente qu'il se fiche complètement de votre statut, seul votre or est important.

Il y'a des chambres, en haut, elles coutent 5 pièces d'or la nuit, ce qui n'est pas trop cher, considérant le fait qu'elles sont propres, bien meublés et assez tiède ce qui est un luxe ici.



"Et maintenant, avec la formule Torn'express, découvre l'enfoiré qui est en toi en dix leçons !"


Dernière édition par Torn le Sam 4 Juil 2009 - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfay

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Jeu 2 Juil 2009 - 20:57

Elfay avait voyagée pendant 5 lunes et 6 soleils, parcouru forêt et montagne à dos de sa fidèle jument Awa. Une jument toute noire qui porte tout le bric-à-brac d’Elfay avec son tintement qui rendait le voyage insupportable avec tous ses pots de truc horrible inimaginable a l’intérieur qui dégageait une atroce odeur de pourriture.
Après le sixième jour, Elfay voit une très grande ville qui avait l’air d’être une citadelle. La curiosité de la chamane la poussa à aller vers cette ville. Sur la route vers les grandes portes de la ville, Elfay voyait des cultivateurs qui prenaient le blé et des charriots de cuivre et de métal qu’ils ramenaient dans la ville pour aller se faire forger.

Au bout d’un moment la jeune femme mit le capuchon de sa cape noir pour pouvoir passer aisément les gardes de la ville. Rendu a coter d’eux, les gardes fient signe d’arrêter. Elle arrête.

*Bon….qu’est-ce qu’ils me veulent encore…*
-Mademoiselle ? Puis-je voir votre visage s’il vous plait?

Un moment de silence puis un soupire suivi d’un grognement se fît entendre.

-Pourquoi cela cher garde, Vous voyiez bien que je ne suis qu’une pauvre jeune femme exténuer d’un très long voyage…Dit Elfay.
-Nous n’avons pas le choix chère dame, C’est notre politique, nous sommes en guerre, donc pour une dernière fois, enlever votre capuche que nous puissions voir votre visage. Poursuit-il.
-Très bien, puisque vous insistez.

Elle soupira une autre fois, puis enleva son capuchon dévoilant ses tatous.

-Je suis Elfay, je suis venu à ce village pour rencontrer l’impératrice.
-Oh, vous devrez être la chamane.
-Bien sur ! Qu’est ce que vous croyiez… Dit-elle sèchement. Où puis-je dormir ? Et mangez?
-Il y â une auberge dans la ville, c’est l’auberge des sable rouges, vous ne pouvez pas la manquer, il y a un énorme écriteau.

Elfay passa les porte et vit une foule d’activité partout ; Des enfants courir partout des femmes qui faisait le pain, les forgeons qui façonnaient les épées et les haches. Devant l’auberge, elle s’arrêta et descendit d’Awa. Un palefrenier vint pour la prendre et réclamer des pièces d’or mais la chamane ne voulait pas et enleva ses bagages de son cheval et alla l’attacher avec les autres pour qu’elle puisse boire et manger.
Elle ouvrit la porte de l’auberge et découvrit un endroit magnifique. Elle chercha l’aubergiste des yeux et vit un groupe d’homme déjà a moitié saoul et finalement elle le trouva. Elle se dirigea vers lui et s’appui contre le comptoir de marbre ou il était et le regarde droit dans les yeux comme si elle voulait l’intimider.

-Bonjour….
Elle plissa les yeux et vit le nom de Grimm sur le comptoir.
-…..Grimm??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torn
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 27
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Jeu 2 Juil 2009 - 23:00

Lentement, le Grimm en question se retourna vers la donzelle, tout comme elle le fixait d'un regard un brin énervant, lui la dévisagea un moment avant de répondre, toujours d'un air complètement neutre.

"Bonjour Dame et bienvenu a l'auberge des Sables Rouges, ici, a condition d'avoir l'or, vous pouvez avoir tout ce qui vous passe par la tête...Mais...dite moi...Vous ne seriez pas...Non pas que je le pense hein, je suis un honnête homme, mais vos frusque et vos frasque, je doit vous dire qu'ici, je ne tolère pas les femmes qui vendes leurs corps."
Il avait dit ça avec une certaine politesse, néanmoins, il continua d'un tout aussi placide.

"Si ce n'est pas le cas, je peut vous proposer de la nourriture, mon cuisinier fait très bien le pot-au-feu au sanglier et vous aurez une bonne tranche de pain avec la boisson que vous désirez, de l'eau au vin du Celduin, en passant par la bière d'ours noir!
Si vous voulez du repos j'ai une chambre de libre aussi, voila, en quoi pui-je vous servir?"


Attendant une réponse avec ce même air, qui finissait par être agaçant a la fin, Grimm ne put pas entendre ce qui se passait actuellement dans la cuisine, toutefois, un léger vent froid fit frissonner la nuque d'Elfay, pas assez pour la rendre vulnérable non, toutefois assez pour penser qu'un esprit n'était pas loin, son regard se tournait d'ailleurs vers l'entrée de la cuisine, comme si elle ne contrôlait plus rien.

D'ailleurs, trois secondes plus tard, un homme en sortit en hurlant
"Grimm, ta fille! Elle est tombée raide, il faut appeler un guérisseur!"

"Par les esprits!"

Qu'allait faire Elfay a ce moment? Préférait-elle se pencher sur le cas de la fille du tavernier, ou alors se tairait-elle en buvant tranquillement son verre? Certes cet homme avait été grossier, mais assez pour perdre sa fille sans rien tenter?
Elle pouvait d'ailleurs voir que la grande majorité des clients s'étaient déjà détournés du cas, comme ci cela n'avait aucune importance, l'aide cuisinier, qui était large et mal dégrossis était déjà a mi-chemin de la porte rapide pour un cuistot plus large du ventre que des épaule.



"Et maintenant, avec la formule Torn'express, découvre l'enfoiré qui est en toi en dix leçons !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfay

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Jeu 2 Juil 2009 - 23:41

Elfay arqua un sourcil, mais qui était se gros imbécile pour la traiter d’une femme de rue…

-Sachez monsieur qui se permet tout que je suis guère une femme de rue….Et la prochaine fois tournez vous la langue sinon je vous la coupe et je la met dans un de mes pots pauvre c*….

La chamane écouta cependant ce Grimm, Elle s’en fou que quelqu’un l’insulte, elle est ce qu’elle est et si quelqu’un ne l’aime pas...Tant pis pour lui. Elfay n’a jamais de sentiment alors ce n’est pas pour un pauvre aubergiste qu’elle va en avoir. Il parlait de nourriture, de lit, de vin et de bière. Miam…Manger….Elle remonta sa cape jusqu'à sa ceinture ou elle prit sa bourse.

- 5 pièces d’o…..

Un vent glacial s’éleva dans les airs qui fit ébouriffer ses longs cheveux. Elfay se retourna et la porte de l’auberge se mi à claquer toute seule. Tout d’un coup, elle entendit un homme crier à ce Grimm que sa fille était tombée et qu’il fallait un guérisseur.
Elfay poussa un léger rictus en regardant Grimm. Sa fille, en s’en foutait royalement, elle voulait cependant…avoir un logis gratuit et une renommé ici. Elle enleva sa cape d’un coup pour avoir de plus libre mouvement et reprit sa bourse qu’elle rangea a sa taille.
Elle se dirigea avec ses choses vers la jeune fille et la toucha. Elle leva les yeux vers Grimm et dit.

-Ce n’est pas un guérisseur que vous aurez besoin aubergiste…mais de moi…et ca ne sera guère sans dire ….Maintenant, écoutez moi bien, allez barricader les fenêtres, les portes ET surtout, me laisser faire…tout mouvement brusque autour de moi, ou toute déconcentration…pourra provoquer la mort, de votre fille….

Elle jeta un regard grave vers Grimm puis prit la jeune fille inconsciente dans ses bras et l’emmena sur le sol. Alla rechercher ses choses et les posa près de la jeune fille au sol.
Alors que toutes les fenêtres et les portes eurent été fermées, Elfay commença une ronde dans le salon. La chamane s’accroupi autour de la jeune fille et se mit à dessiner un pentacle autour d’elle avec son propre sang. Elle mit un peu de poussière d’étoiles mélangés avec des os concassé de buse en ligne le long du corps de la jeune fille.
Elfay prit son bâton avec un très gros morceau d’émeraude rond ou bout du quel était attacher de chaque coter une couille de bœuf, (donc 2)

Elle dit une incantation étrange et les rubis de son pendentif au front, sur son bras et son poignet se mit à illuminer, tout comme le pentacle autour de la fillette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torn
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 27
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Ven 3 Juil 2009 - 0:15

Et brusquement, alors que certains clients regardaient la scène avec un plus grand intérêt pour le spectacle que pour la vie, les feux de chemines s'éteignirent, toutes torches ou autres sources de lumières disparut littéralement, soufflé par quelque chose.

L'on as souvent vue des chamanes orientaux parvenir, un temps, a repousser ceux dont on ne prononce pas le mot, a croire que la magie divinatoire a quelque chose de véridique, tous qui furent présent a ce moment la furent désormais de grands convertis.

Lentement, Elfay put voir une ombre brumeuse sortir par la bouche de la jeune fille avant de se tourner vers elle, le haut de l'esprit étrange prit la forme d'une tête souriante.

"Que fait tu jeune femme?...Laisse donc une pauvre âme damnée en paix, la vie de cette fille m'appartient pour le moment, j'aime a ressentir une peau, je la quitterais ne t'en fait, part, laisse moi!"

Puis, tout redevint normal, comme si rien ne c'était passer, d'ailleurs, selon la majorité des clients, a part un coup de vent qui avait soufflé toute les flammes, il ne s'était rien passé.

Grimm reprit, de plus en plus nerveux pour sa fille, semblait hésiter entre la recommandation de la jeune femme et la peur qu'a tout père en voyant sa fille entrée en transe, alors qu'Elfay elle était toute a sa concentration.

Puis, lentement, le cœur de la fille se remit a battre, d'abords faiblement puis presque normalement.

Une voie apparut dans l'esprit d'Elfay.


"Que fait tu? Pourquoi devrai-je la relâcher, c'est mon droit le plus clair que de venir rendre visite a ma petite fille!"

Puis, lentement la jeune fille ouvrit un œil et devint rouge dès qu'elle vit Grimm, l'aide cuisinier et Elfay, tout trois penchés sur elle.

"Bah...Grand père est plus la? Où il est grand père?"

Dit la petite fille avec une voie digne d'une...hum...gamine d'a peine sept ans, toute mielleuse


"Grand père, mais ces enfants ont une imagination, tu te rend compte de la peur que tu m'as fait? Tu vas bien?"

"Voui, mais grand père est partie!"

"Oui...d'accord...Bon écoute, prend la soirée et va te reposer."

La jeune tête blonde se releva comme si rien ne s'était passé avant de filer, toute riante en montant les escaliers.
Grimm fixa sa fille avec un regard distrait puis se retourna brusquement vers Elfay.


"Je ne sais pas ce que vous avez fait jeune femme, mais que vous ayez servie a quelque chose ou pas, peu m'importe, je vous offre un bon repas, c'est la volonté des esprits qui vous a mené chez moi ce soir! Fesk, donne lui une pinte avec un ragout.
Mais dite moi, que fait une jolie donzelle comme vous a Krell-Kain?
Vous auriez surement plus d'argent a vous faire au Rhovanion, on dit que les hommes du Nord sont aussi timide que crédule!"



"Et maintenant, avec la formule Torn'express, découvre l'enfoiré qui est en toi en dix leçons !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfay

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Ven 3 Juil 2009 - 0:57



Elfay suivait de la tête les chandelles qui s’éteignaient une après l’autre en formant un cercle presque parfait. Elfay était comme dans une transe. Grimm et le cuisiner peuvent croire qu’elle ne faisait rien planté la le regard vide. Mais en fait, elle voyait dans un autre monde parallèle. Elle voyait une tête sortir de la bouche de la jeune fille. Grimm et le cuisinier pouvait entendre et voir les lèvres d’Elfay remuer.

-Qui êtes-vous … Que voulez vous à cette jeune-fille….

Elfay voyait l’esprit qui avait l’enfant dans ses bras, qui la caressait, qui la berçait comme un bébé .La chamane répéta.

-Qui êtes-vous…Que voulez vous à cette jeune fille….

L’esprit leva soudainement la tête vers Elfay et l’être dit qu’elle n’avait plus le droit de voir sa petite-fille?

-Vous avez le droit de voir votre petite fille, mais guère de cette façon, Vous faites du mal a votre garçon qui souffre en voyant sa fillette comme ca…S’il vous plait, esprit voyageur, sortez de ce corps vous ne faites que du mal…regardez comme votre propre enfant souffre…..

Elfay s’accroupi a coter de l’être lui dit par la pensé.

*Si vous avez un message a leur délivrer, je ferais le message…*

L’être se leva et regarda sa famille puis regarda Elfay. Puis les lumières se rallumèrent.

La jeune fille se releva et alla se coucher.

-Il n’y a plus rien à craindre maintenant, ce n’était que votre père monsieur Grimm. Il cherchait à vous passé un message mais vous ne pensez jamais à votre pauvre père défunt alors il a prit votre fillette chérie puisqu’elle a une aura très légère que je sais que même si elle ne la pas connu bien longtemps elle pense a lui souvent.

Elfay ramassa ces choses sur le sol.

-Alors….je veux a manger…j’ai vraiment faim.

Elfay s’assoit a une table et le cuisinier vint lui servir du vin et du ragout qu’elle dévora en moins de deux.


-Qui je suis? Je ne suis qu'une ombre parmis tant d'autre monsieur....La seule chose que je vais vous dire c'est que je suis ici pour l'impératrice...Et qu'est-ce que ca peut bien vous faire l'aubergiste??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torn
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 27
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Sam 4 Juil 2009 - 2:23

Alors que l'Ombre était partit sans rien répondre, comme le loup chassé de sa tanière qu'il était. Elfay prit fort bien l'offre du barman et elle finit par s'assoir a une table pour attendre son repas, elle put découvrir les joies de l'observation dans cette taverne où tout le monde examinait tout le monde.

Il faut avouer qu'on est rapidement conquis par l'ambiance de la salle et que l'on finisse par grandement attendre son repas, toutefois, Grimm fut rapide pour lui apporter une pinte d'hydromel.

Au bout de quinze minutes, on finit par apporter une grosse gamelle remplie de ragout, devant cette énorme quantité de nourriture il y'avait de quoi être soit ravie, soit écœurée, encore que la nourriture susmentionnée sentait vraiment bon.

Puis alors qu'Elle, Elfay, prenait son repas, une femme, brune et vêtue d'une longue robe rouge magnifiquement cousues, se leva brusquement en hurlant:

"Il est peut être mourant, vieux et moche, mais il reste mon mari, ordure d'officier, retourne défendre tes remparts au lieu d'insulter ainsi ta belle mère!"

Furibonde, tremblante d'une colère profonde, elle s'en fut sans demander son reste, laissant sur place un bel homme, du même age qu'Elfay, qui portait une armure d'officier de la milice civile.



Murmurant des mots de haine dans sa barbe, il laissa sur la table quelques pièces avant de se diriger vers la porte d'un pas lourd.

Elfay, qui justement avait finit son repas, n'avait pas manqué de ne rien manquer de la scène, l'aubergiste la hola a voix basse.


"Vous feriez mieux de détourner le regard jeune femme, c'est homme n'est autre qu'Auriac le Fourbe, fils d'Argain le Sage, le fameux grand chamane, il est connut pour être aussi prompt a la colère que rapide a la violence, les gardes impériaux ont de plus en plus de mal a les empêcher de s'adonner au pillage et au rapt.

Mais remarquez, vous pourriez surement lui plaire, il n'est pas du genre bavard mais il aime beaucoup les femmes, un peu trop selon ses hommes."


Alors qu'Auriac sortait de l'auberge, deux hommes, vêtus de longues toges en peau de loup, apparurent, a la vue d'Elfay, ils sourirent et vinrent se présenter aimablement.



"Ha! Vous devez être Elfay, la chamane Nightshade, pourriez vous nous suivre? Le conseil des porte-esprits demande a vous voir, vous les intéressez.
Vous n'ignorez pas qu'en ces temps dures, chaque chamanes doit avoir une tache et un homme de pouvoir a conseiller, si nous laissions faire ces prêtres de Melkor ou ces bornés maitres d'armes, nous serions très vite en guerre!

Veuillez donc nous suivre s'il vous plait, aubergiste, fait transferer son cheval aux grands tertres, nous avons une carriole qui fera très bien l'affaire et qui nous permettras d'arriver sans grabuge, en pleine nuit, la vie est dure dans ces rues!"



"Et maintenant, avec la formule Torn'express, découvre l'enfoiré qui est en toi en dix leçons !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfay

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Sam 4 Juil 2009 - 2:59

Attirée par cette puissance mystique, son épaule semblait lui donner l'ordre de rejoindre la source de ce pouvoir. Auriac hein…pas étonnant de sentir toute la puissance d’un chamane, ca peut se sentir n’ importe où…Elle le ressent…Bonté, Faiblesse, douleur. Elle sait très bien si quelqu’un aime tel personne. Lorsqu'elle le vit, son regard resta de marbre. Elle reconnaissait le style, reconnaissait l'allure, mais surtout la force.

*Encore un endroit bourré de chamane…*

Cette simple pensée, elle l'acceptait, de toute manière et bien que de nombreux Chamane soient désormais d'une puissance qui pourrait rivaliser avec la sienne. Lorsqu’Auriac sortit de l’auberge elle haussa les épaules et but d’un trait sa chope d’hydromel. A l’arriver des deux hommes en toge en peau de loup venu lui parler, elle sursauta et posa brutalement la chope sur la table avec un bruit sonore. Elle se redressa et posa un regard interrogateur à l’aubergiste puis posa ses yeux sur eux.

-Qui êtes vous pour me déranger ainsi lors de mon repas?

Les deux hommes se présentèrent.

-Bien sur que je suis Elfay du clan nigthshade...Non je le savais très bien qu’il me faut une tache sauf que j’ignorais que ma présence se fit aussi rapidement…

*Plusieurs chamane…ah bon…pourquoi l’esprit du feu m’a-t-il envoyé ici …il m’a dit que l’impératrice avait grandement besoin de chamane…a ce que je vois il en a plusieurs…Ca pus…*

Elfay arqua un sourcil puis soupira. Elle n’aura donc pas de nuit de repos…Dommage.

-J’espère que cela vaudra mieux pour vous, que ce ne sera pas pour des a croire que je Vien avec vous. J’ai autre chose a faire aussi…Je n’aime pas être déranger.

Elle reprit ses choses puis dit a l’aubergiste

-Faites tout de même attention a votre famille cela sera mieux pour vous...

Elle se tourna vers les deux étranges avec d’étrange Toge puis dit.

-Je vous suis avec mon cheval, je n’embarque pas avec vous étranger…La vie est peut-être dure mais je préfère être seule et surtout savoir mon cheval avec moi partout ou je vais.

Elle se leva et sortit de l’auberge, la nuit était déjà commencer et alla atteler Awa et alla avec devant la carriole attendre les deux étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torn
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 348
Age : 27
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   Lun 6 Juil 2009 - 1:55

Alors, ils sortirent, suivit un peu par l'aubergiste.

"Oui, ne vous inquiétez pas, au plaisir de vous revoir jeune fille et encore désolé, je n'avais pas saisit tout de suite que vous pouviez être une prêtresse des Esprits, que le vent de l'Est vous bénissent."

Elfay fut un peu suivit du regard par deux ou trois badauds, vous imaginez, une femme qui saute sur une gamine évanouie et qui vient se faire chercher par deux grands tatoués, c'est...hum, étrange!

Devant la résistance d'Elfay, les deux chamanes se regardèrent, puis celui qui avait déjà prit la parole répondit quelque chose comme ceci:


"D'accord, une fois arrivé, je vous expliquerait plus en détail de quoi retourne l'affaire, nous nous devions de vous présenter immédiatement au grand devin Impérial."

Puis, ils montèrent en charrette et, après avoir donner l'ordre au cocher d'avancer, s'en allèrent a travers les ruelles sombres, dominés par les énorme rocher, plus haut encore que le palais impérial, et par la lune qui resplendissait cette nuit, pleine, ronde et quelque peu ambrée.



"Et maintenant, avec la formule Torn'express, découvre l'enfoiré qui est en toi en dix leçons !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auberge des Sables Rouges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auberge des Sables Rouges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Auberge des Sables Rouges
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Dans les sables mous de Lommel Ce W.E.
» Le curé et les sables mouvants .
» Chaudron Baveur (Auberge)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Rhùn :: Krell-Kain-
Sauter vers: