Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 L'Auberge des Charmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: L'Auberge des Charmes   Ven 17 Juil 2009 - 12:18

Dolan avait découvert l’Auberge des Charmes presque huit ans auparavant. A l’époque, il n’était encore qu’un très jeune homme et commençait tout juste à découvrir les femmes. Il venait de commettre ses premiers larcins et possédait plus d’or qu’il n’en n’avait jamais vu au cours de toute sa courte vie. Il s’était donc hâté de dépenser cet argent et était déjà parvenu à se faire passer pour un membre de la haute société. Il se souvint qu’il avait séduit une très jolie fille et c’était elle qui lui avait proposé de dîner à cet endroit. Probablement l’une des auberges les plus chère de la ville. La fille était très jeune également et elle voulait voir si son prince charmant était capable de lui offrir cette soirée. Elle rêvait d’appartenir à la grande bourgeoisie, de participer à des bals somptueux, de se voir offrir le plus onéreux des dînés. Dolan n’avait pas hésité un seul instant. Il avait payé le prix exorbitant sans rechigner et ils avaient tout deux passé la plus belle soirée de leur vie.
Au petit matin, le jeune homme s’était rendu compte qu’il n’avait presque plus un sou. Il ne pourrait pas continuer à dépenser autant d'argent pendant encore bien longtemps. Et il ne voulait pas être forcé de croiser le regard de sa belle lorsqu’elle saurait qu’il n’était pas ce qu’il affirmait. C’est pourquoi il avait choisi la fuite. Il s’était éclipsé discrètement, prenant bien garde de ne pas réveiller la jeune femme, et avait quitté la ville avec précipitation. A présent, il avait mis assez d’argent de côté pour pouvoir payer cette auberge sans se retrouver démuni dès le lendemain. Il ne pourrait pas maintenir ce train de vie éternellement, mais il estimait qu’il avait un peu de marge.

Il s’était maintes fois demandé ce qu’était devenu cette femme. Mais le soupçon de culpabilité qu’il avait ressentit à l’époque n’avait pas résisté aux années. C’était le cœur léger qu’aujourd’hui il se dirigeait vers l’Auberge des Charmes, avec à son bras l’une des plus belles filles du Rohan.
Il avait été charmé par son sourire qui dessinait de jolies fossettes sur ses joues. C’était d’ailleurs là un point commun qu’ils avaient ensemble : le sourire leur venait extrêmement facilement. Dolan, de toute sa vie avait très rarement eu à forcer son sourire. C’était plutôt souvent l’inverse : il avait souvent dû faire des efforts pour cacher une hilarité mal venue. C’était pour lui une manière très naturelle de se comporter.
Ainsi, il avait sourit lorsqu’Elyana trébuchait sur les mots pour parvenir à l’appeler par son prénom, et il avait ri de bon cœur avec elle lorsqu’elle avait trouvé curieuse sa manière de l’inviter à dîner. Son sourire s’était encore élargit lorsqu’elle avait accepté sa proposition.

-Il va nous falloir marcher un peu. L’endroit dont je vous parle se trouve dans les étages supérieurs de la cité.

Ils marchèrent donc dans la ville, bras dessus bras dessous, en échangeant quelques paroles, riant beaucoup. Plus ils s’élevaient dans la ville, plus les bâtiments étaient luxueux. Ils s’arrêtèrent au cinquième étage de la cité. Au dessus d’eux, il n’y avait plus qu’un étage, avant celui sur lequel était bâti la citadelle.
Dolan fit mine de chercher son chemin, comme s’il était parfaitement étranger à la cité, poussant même la comédie à demander la direction aux passants fortunés qui déambulaient tranquillement dans les rues d’une propreté irréprochable. Ainsi, ils parvinrent à un magnifique bâtiment construit de marbre blanc, s’appuyant sur la falaise. La route qui y menait était bordée d’arbres, dont l’auberge tirait son nom, et dont les branches se rejoignaient au dessus du chemin pour former une voûte naturelle. Au bout de ce chemin, un portail blanc était surplombé d’une magnifique enseigne sur laquelle on pouvait lire : « Bienvenue à l’Auberge des Charmes ».

Quand ils parvinrent à la porte du bâtiment, ils furent accueillis par un homme d'un certain âge, vêtu de noir et de blanc. Dolan sentit un frisson glacé le parcourir lorsqu’il croisa son regard. Cet homme travaillait déjà à cet endroit la dernière fois qu’il y avait mis les pieds. Mais le réceptionniste ne sembla pas le reconnaître. Après tout, cela faisait longtemps. Dolan avait beaucoup changé et beaucoup de gens se succédaient dans cette auberge.
Ils pénétrèrent dans l’auberge et un fumet appétissant leur chatouilla les narines. L’intérieur du bâtiment n’était pas organisé comme une auberge classique. Les tables étaient très espacées et séparées par de grandes tentures en tissu. Le jeune homme aimait beaucoup cette particularité, cela permettait beaucoup plus de calme et d’intimité. Ils furent menés jusqu’à une table où ils purent s’asseoir.
Soudain, Dolan craignit qu’Elyana ne soit trop gênée par tout ce faste. Peut-être n’en avait-elle pas l’habitude. A vrai dire, lui aussi était bien loin d’être un habitué de ces lieux. Mais comparé à d’autres auberges, celle-ci gardait encore un cachet chaleureux et sympathique. La décoration n’était pas opulente et la nourriture, si elle restait bien meilleure que tout ce qu’ils auraient pu trouver dans les étages inférieurs, était plutôt simple et abondante.

-Nous y voilà enfin, fit Dolan d’un ton satisfait. Un ami qui est passé par ici quelques années auparavant m’a conseillé cet endroit lorsqu’il a apprit que je partais pour Minas Tirith. Je suis heureux d’avoir trouvé quelqu’un pour m’y accompagner. Qu’en pensez-vous ? Vous désirez boire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Ven 17 Juil 2009 - 15:26

Elyana acquiesca lorsque le jeune homme lui annonça qu'il leur faudrait faire un peu de marche avant d'atteindre l'auberge ou ils allaient diner. Elle repondit d'ailleurs avec enthousiasme:

Ce n'est pas un problème, j'adore marcher! Et puis si cette auberge se trouve en hauteur, la vue sera surement très belle.
Allons y!


Les deux jeunes gens se mirent alors en route, bavardant joyeusement tandis qu'Amenelos tentait tant bien que mal de trouver l'auberge demandant aux passants la direction qu'il fallait prendre ce qui fit sourire Elyana. Elle même n'aurait pas fait mieux, Minas Tirith était tellement grande qu'elle mettrait sa main à couper que si elle avait été seule, elle se serait très certainement perdues dans toutes ces rues.
Elyana regardait autour d'elle tandis qu'ils parcouraient les rues, s'élevant dans la cité. Les bâtiments devenaient tous plus luxueux les uns que les autres et la jeune femme se demandait ou son compagnon l'emmenait. Alors qu'elle se posait encore la question dans sa tête, ils arrivèrent enfin à l'auberge en question. Elle se nommait l'Auberge des Charmes. Ce nom était tres certainement du aux arbres du même nom qui se trouvaient autour de l'auberge.

La jeune femme resta bouche bée devant la beauté à couper le souffle de l'endroit. Elle n'avait encore jamais vu cela. Tandis qu'ils entrèrent un homme plutôt agé les accueillit et la jeune femme ne put que le suivre du regard lorsqu'il leur indiqua leur table. D'ailleurs les tables étaient chacunes bien isolées des autres. La jeune femme ne savait plus vraiment où mettre les yeux tant il y en avait à voir, c'était tout simplement époustoufflant, fascinant... Elle ne trouvait plus les mots.

Heureusement le jeune seigneur la tira de ses pensées lui indiquant comment il connaissait cet endroit. La jeune femme lui adressa un regard brillant d'admiration, et elle répondit:

C'est magnifique, je dois avouer que je n'ai jamais vu une auberge aussi belle, je ne me sens pas vraiment à ma place. Voyez vous tous ces gens sont surement de grands seigneurs comme vous et moi je ne suis qu'une simple cavalière.

Ce fut un petit moment de faiblesse lorsque la jeune femme dit cela en baissant les yeux. Mais fidèle à elle même Elyana n'aimait point s'appitoyer sur son sort devant autrui, et elle reprit, avec un léger sourire sur ses lèvres:

Mais voyez vous cela ne m'empêchera pas de prendre une tasse de thé.


Lachant le bras du jeune homme, elle s'assit élégament sur l'une des chaises de la table tandis qu'elle sentait le regard des quelques personnes qui étaient là glisser sur elle. Mais elle n'y fit point attention, elle était habituée à ce qu'on la regarde intensément ou à ce qu'on la dévisage comme si elle était un ange venu du ciel.
Se retournant vers l'élégant seigneur, elle prit alors joyeusement la parole:

Alors dites moi Monseign..Amenelos, pourquoi un grand homme comme vous a-t-il décidé d'emmener dîner une pauvre femme comme moi en un endroit aussi luxueux?


Elyana le considéra, amusée. A chaque fois qu'un homme l'invitait, elle lui posait la question. Elle adorait mettre les hommes aux défis, voir leur réaction mais aussi pour savoir tout simplement ce qu'ils pensaient d'elle. A l'instant présent, la jeune femme ne souhaitait pas vraiment jouer avec le seigneur ou le manipuler comme elle l'avait fait à tant d'autres mais seulement savoir quelle était son opinion à propos d'elle même.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Sam 18 Juil 2009 - 9:16

Pendant un instant, Dolan eu peur que la jeune femme soit vraiment gênée par le luxe de l’endroit. Ceci dit, cela donnait une jolie couleur rose à ses joues pâles, ce que le jeune homme trouva parfaitement adorable. Mais Elyana se reprit bien vite et lui dit avec aplomb que cela ne l’empêcherait pas de prendre un thé. Il acquiesça avec un sourire avant qu’elle ne lui lâche le bras pour s’asseoir. Dolan la laissa aller à regret. Il aurait aimé garder son bras autour du sien pendant encore des heures.

Comme un parfait gentleman, Dolan tira la chaise pour qu’Elyana puisse s’asseoir. Il fit un signe au serveur et commanda deux thés. Il n’aimait pas particulièrement ce breuvage, mais il lui semblait étrangement adapté à la situation. Alors qu’il prenait place à son tour, il fut surprit lorsqu’Elyana prit la parole aussi inopinément.

Alors dites moi Monseign..Amenelos, pourquoi un grand homme comme vous a-t-il décidé d'emmener dîner une pauvre femme comme moi en un endroit aussi luxueux?

Dolan sourit en entendant cette question. Il savait que c’était là une question piège et se sentait un peu pris de court. La dernière femme qu’il avait invitée à dîner lui avait refusé cette faveur car il lui avait répondu que c’était parce qu’il la trouvait extrêmement jolie. Elle ne voulait pas être considérée uniquement sur son physique. Une décision très dommage, pensait le jeune homme, la pauvre fille se privait de son meilleur atout en agissant ainsi.
Cependant il répondit sans attendre.

-Pourquoi ? Voyons… fit-il en faisant mine de réfléchir intensément. Peut-être suis-je l’un de ces seigneurs sans vergogne ni honneur qui aiment dévoyer les filles de bonne famille.

Le jeune homme s’interrompit lorsqu’une femme vint servir le thé. Il était bouillant et la théière émettait une fragrance qui rappelait l’odeur de la résine. Dolan regarda Elyana dans les yeux avec son air malicieux.

-Ou bien peut-être est-ce que j’appartiens à cette noblesse étriquée qui rêve de se dévergonder dans les bras d’une femme du peuple. Voyons… quels sont les autres clichés auxquels je pourrais me raccrocher… Je sais ! Mon seul et unique but en vous invitant ici est de mettre en rogne mes parents qui m’ont déjà choisit une fille de la noblesse pour mon mariage prochain. Ma crise d’adolescence est tardive.

Dolan s’interrompit et but une gorgée de thé, manquant de s’ébouillanter. Il reprit plus sérieusement.

-Me faut-il vraiment une raison pour inviter une jolie femme à dîner ? Je ne suis pas marié. Et je ne me soucie guère de votre rang social. Vous pourriez être la fille du plus pauvres des bergers, j’aurais agi de la même manière. Tant que vous gardez votre tempérament, vos attentions à l’égard de votre jument, votre bonté. Vous voir vous soucier tant du sort de ce pauvre barde alors que vous êtes fille de soldat m’a donné envie de plus vous connaître. Tout simplement, si je puis dire.

Sur ces mots, une serveuse vint à leur table et leur présenta le plat du jour : le coq au vin.

-Qu’en pensez-vous Elyana ? demanda Dolan heureux d’être interrompu. Si vous n’aimez pas le coq au vin, je sais qu’ils font de succulentes salades.



(hrp : désolé, je ne suis qu'à moitié content de ce post... je ferais mieux au prochain Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Sam 18 Juil 2009 - 17:36

Elyana cala sa tête dans son menton, entortillant une boucle blonde de son autre main et écouta attentivement la réponse du jeune homme à sa question. Il souriait tandis qu'il parlait, une petite pointe de malice dans les yeux et la jeune femme se surprit à admirer son regard dans lequel elle plongea le sien. Mais la conversation s'interrompit alors qu'une serveuse venait passer la commande. Elle répondit à la question du jeune seigneur, un sourire éblouissant posé sur ses lèvres:

Le coq au vin sera parfait, j'aime beaucoup ce plat.

La serveuse prit ensuite la commande d'Amenelos et Elyana attendit qu'elle se fut éloignée pour se pencher vers le jeune homme, tout en baissant la voix:

Pour en revenir à ce que nous disions, voyez vous ce poète n'a pas la même vison que moi des hommes d'armes. Mais serait ce pour cela que je ne devrais pas l'aider alors qu'il est dans le besoin?
Après tout, il n'est pas forcé de pensez comme moi, il a son opinion et j'ai la mienne, mais il est certain que cela ne changera rien au fait qu'il ne méritait pas une telle punition.


Elle sourit alors avant de poursuivre:

Mais finalement, si cela n'était pas arrivé je ne serais peut être pas ici, à vos côtés ce soir. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être certain que je suis toujours fidèle à moi même. A quoi bon me cacher derriere une personnalité qui ne serait pas la mienne?

En disant cela, elle lui adressa un petit clin d'oeil avant de se redresser sur sa chaise, fière de sa réponse. Apres tout, ce qu'elle avait dit était tres sincère et n'était que pure vérité. Elle détestait mentir sur elle même, encore plus aux personnes qui lui plaisaient car elle partait du principe qu'il valait mieux l'accepter telle qu'elle était. Elyana ne put s'empêcher de prendre une nouvelle fois la parole:

Dites moi, il est bien étonnant qu'un homme aussi charmant et fortuné que vous ne soit pas marié à une noble dame. N'avez vous jamais aimé une femme au point que vous ne pourriez plus vous en séparer?


La jeune femme sourit, amusée de sa propre question. Là, elle devait reconnaitre que c'était franchement déplacé mais elle était curieuse de mieux le connaitre elle aussi. Jusque là, il n'avait pas beaucoup parlé de lui de son passé et Elyana aimait souvent savoir a quel genre de personne elle avait affaire. Elle resta là à le fixer, son regard plongé dans le sien comme elle le faisait toujours lorsqu'elle posait une question quelque peu indiscrète à quelqu'un.

(hrp: moi je l'ai trouvé bien ton post, mais si tu fais mieux au prochain alors c'est encore mieux ^^)


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Lun 20 Juil 2009 - 19:28

Dolan sourit en voyant Elyana reprendre ce tic qu’elle avait d’entortiller les mèches blondes de ses cheveux autour de ses doigts fins et élégants. Dolan ne se lassait pas de la voir faire. Chacun des mouvements de la rohirrim lui semblait empli d’une grâce irréelle. Pendant un long moment, leurs yeux se rencontrèrent et se perdirent. Le jeune homme était fasciné par les couleurs changeantes des iris de la jeune femme. Il les voyait parfois gris, parfois noirs, parfois même bleus ou verts selon l’éclairage.

Dolan était tellement absorbé par sa contemplation qu’il ne saisit pas un mot de ce que dit Elyana. Il y était de nouveau question du barde blessé, semblait-il. Mais cela avait peu d’importance, le jeune homme se contenta d’acquiescer en souriant. En revanche, il comprit très bien la phrase suivante et elle faillit bien lui faire perdre son sourire. Le clin d’œil qu’elle lui fit pour appuyer ses paroles fut comme un poignard qu’elle lui aurait lancé en plein cœur.

Mais finalement, si cela n'était pas arrivé je ne serais peut être pas ici, à vos côtés ce soir. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être certain que je suis toujours fidèle à moi même. A quoi bon me cacher derrière une personnalité qui ne serait pas la mienne?

*Très bonne question* songea Dolan ne pouvant s’empêcher de prendre cette question avec ironie.

-Alors vous me voyez très heureux que vous l’ayez fait, répondit le jeune homme. Et je vous croie volontiers fidèle à vous-même. Permettez moi de vous dire que vous avez beaucoup de chance de pouvoir être toujours aussi sincère. Je vous envie à vrai dire.

Dolan n’aurait pu être aussi sincère qu’en prononçant cette phrase. Il lui arrivait de regretter sa vie de mensonges. Par moments, il espérait se réveiller de ce cauchemar et se retrouver dans son lit où sa mère viendrait le consoler. C’était un rêve puéril, il en était conscient. Il avait largement passé l’âge d’être consolé par sa mère. Mais il avait grandi trop vite. Trop tôt, il avait voulu voler de ses propres ailes. Une partie de lui-même était resté cet adolescent rêvant d’un destin hors du commun. Cependant, il savait qu’à présent, il ne pouvait plus faire marche arrière. Il était allé trop loin dans le mensonge. Il ne savait même plus comment se comporter en temps que Dolan Nabrack. Il était comme condamné à mentir.
Mais la plupart du temps, il ne regrettait rien. Il était plus riche et se sentait beaucoup plus heureux que lorsqu’il travaillait encore à la ferme avec ses parents. Et surtout, surtout cela lui avait permit de trouver Dormegil.

-Dans les fonctions qui sont les miennes, reprit Dolan, il m’est parfois interdit de dire ce que je pense réellement. La diplomatie est un jeu bien compliqué et je n’en connais pas encore toutes les règles. Mais à vous Elyana, il me serait impossible de cacher quoi que ce soit. Je vous promets de toujours être sincère envers vous. Posez moi n’importe quelle question et j’y répondrais avec grand plaisir.

Le jeune homme avait lancé cette phrase comme il aurait pu dire autre chose. Après tout, il n’aurait aucun problème à trouver une réponse qu’Amanelos approuverait. Mais Elyana le prit au mot.

Dites moi, il est bien étonnant qu'un homme aussi charmant et fortuné que vous ne soit pas marié à une noble dame. N'avez vous jamais aimé une femme au point que vous ne pourriez plus vous en séparer?

Dolan sourit en entendant la question. Et son sourire s’élargit en voyant Elyana sourire de sa propre audace. Le jeune homme se força à détourner les yeux du regard envoûtant de la jeune femme. Il lui semblait qu’un grand seigneur, tout nùmenoréen soit-il, se devait d’être gêné par une telle question, même s’il avait annoncé qu’il était prêt à répondre à n’importe quelle question. Il prit bien soin de choisir ses mots avant de répondre. Il souriait toujours, mais c’était un sourire triste, et on sentait l’amertume dans sa voix.

-Si, répondit-il d’une voix basse. J’ai aimé une femme. Mais c’était il y a bien longtemps. A vrai dire, je devais me marier avec elle. Elle s’appelait... Elanore. Et elle était la plus belle femme que j’ai jamais rencontrée. Grande, brune, autant dire qu’elle ne vous ressemblait pas, fit-il en émettant un petit rire. Elle était d’une autre beauté que la votre, différente.
Je me rappelle que mon père m’en voulut car elle n’était pas de sang noble. Mais je l’aimais et c’était pour moi tout ce qui comptait. Mon père m’a chassé de la maison familiale lorsque je lui ai annoncé mon intention de la demander en mariage. Je n’en avais cure et si je devais recommencer, je crois encore aujourd’hui que je n’hésiterais pas.


Dolan fit une pause, comme pour s’aider à regrouper ces souvenirs douloureux, en profitant pour se redresser sur sa chaise. Il inventait toute cette histoire au fur et à mesure qu'il la racontait, mais pour lui, les événements qu'il racontait s'enchaînaient d'une manière tellement logique qu'il avait peu à réfléchir.

-Mais, peu de temps après avoir fait ma demande à Elanore, ... elle tomba gravement malade. Elle dû garder le lit pendant de longues journées sans que son état ne s’améliore. Les médecins qui vinrent à son chevet ne parvinrent pas à trouver de remède à ce mal. Elle fut en fait l’une des premières victimes d’une épidémie connue sous le nom de peste bleue. C’est une maladie bien connue aujourd’hui, mais à l’époque, elle fit des ravages parmi les miens.

Le jeune homme se tu, hésitant à croiser le regard d’Elyana une nouvelle fois. Pourquoi était-il aller inventer cette histoire ? C’était tout simplement inutile. La vérité, c’était que Dolan adorait raconter des histoires. Qu’il s’agisse d’histoires drôles, haletantes ou tragiques, il était un excellent conteur, sachant moduler sa voix, soulignant toute l’intensité dramatique de son récit. Mais maintenant qu’il l’avait commencée il devait finir cette histoire.

-Peu de temps après, mon père revint me voir. L’objet de son courroux n’était plus et il s’excusa pour sa conduite. Je doute qu’il fut tout à fait sincère à ce moment là, mais j’avais besoin de sa présence pour continuer à vivre. Sinon, je me serais sans doute laisser mourir. Par ce malheur, je réintégrais donc ma famille. Je voulais tout faire pour ne... plus penser à Elanore, la laisser partir. C’est pourquoi j’ai accepté les premières missions diplomatiques que me confia mon père. Et c’est pourquoi je suis là aujourd’hui. Je crois que j’ai atteins mon but en faisant cela. J’ai laissé partir Elanore, elle n’occupe plus mes pensées et je peux repenser à elle sans douleur.

Dolan avait un sourire tranquille sur les lèvres. Soudain, son expression se modifia et son sourire charmeur réapparut alors même qu’une gêne semblait prête à s’installer entre le jeune homme et Elyana.

-A mon tour maintenant de poser une question, annonça-t-il. Pourquoi avez-vous accepté mon invitation ? Après tout vous ne me connaissez pas, et mes manières auraient pu paraître cavalières à nombres de jeunes femmes. D'autre part, on pourrait penser qu'une aussi belle femme que vous pourrait avoir depuis longtemps trouver chaussure à son pied. Ce ne sont pas les prétendants qui doivent vous manquer.

Dolan souriait à présent largement. Il renvoyait plus ou moins la même question à Elyana que cette dernière lui avait posée, et cela lui plaisait.

Sur ces entrefaites, une serveuse arriva en poussant un chariot sur lequel était posé un plat fumant. L’odeur qui s’en échappait était réellement alléchante. Ils furent servis très élégamment.

-Bon appétit Elyana, fit Dolan quand la serveuse fut partie.


(ouf, ça fait long en fait tout ça^^ j'espère que tu lira jusqu'à la fin Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Sam 25 Juil 2009 - 1:23

Elyana sourit à la réaction du jeune homme fière d'elle même car elle réussissait peu à peu à lui tirer les vers du nez. Elle venait d'en apprendre un peu plus sur ce qu'était la diplomatie et se réjouissait de savoir qu'elle pourrait savoir ce qu'elle voudrait de l'homme assis en face d'elle tandis qu'elle ne se doutait pas que tout ce qu'il lui racontait là n'était que mensonge. C'est peu après qu'il lui parlera de la femme qu'il avait aimé. Elyana n'avait pas osé l'interrompre et s'était contentée de répondre à ses dires par des hochements de tête et des regards compréhensifs tandis qu'elle tentait de s'imaginer la jeune femme qu'il décrivait et lorsqu'il eut finit, elle répondit tristement:

Ohh ça n'a pas du etre facile pour vous. Aimer une femme a toute épreuve alors que le père n'est pas d'accord, doit etre tres dur, je n'ai moi même jamais été confrontée à ce genre de situation et la mort de cette jeune femme a du etre un coup dur pour vous.


Sentant que sa remarque était un peu déplacée, la jeune rohirrim sourit timidement a Amenelos mais ce fut de courte durée puisqu'il lui décocha un sourire radieux qu'elle lui rendit sans même avoir réfléchit tandis qu'il lui retournait la question qu'elle venait de poser.

Alors que la jeune femme ouvrait la bouche pour répondre, on vint leur servir le coq au vin dont l'odeur était particulièrement agréable, et Elyana répondit un vague merci au jeune homme qui lui souhaitait un bon appétit. La rohirrim fit tournoyer sa fourchette en l'air quelques instants en réfléchissant à la précédente question du numénorien.
Le même sourire radieux aux lèvres, elle lui répondit:

Si j'ai accepté votre invitation, c'est bien par curiosité. Oui votre façon de m'inviter était bien hors du commun mais je dois avouer que cela m'a poussée à vouloir mieux vous connaître et je défierais toute femme de refuser une invitation à dîner venant d'un homme aussi charmant que vous.


Elle s'interrompit, riant de sa remarque et posant sa fourchette près de son assiette:

Oui je dois reconnaître que bon nombre d'hommes s'interessent à l'humble personne que je suis. Mais devrais je choisir le premier venu? Tous les hommes que j'ai connu n'étaient pas vraiment à mon gout. Aucun n'etait aussi curieux ou impulsif que moi alors si j'ai le choix entre les hommes qui se présentent à moi, autant que je m'attache à un qui en vaille la peine.


Elyana arqua un sourcil, une pointe de malice dans le regard, et prit délicatement sa fourchette et son couteau afin de gouter l'excellent plat qui se trouvait face à elle. La jeune femme apprécia la première bouchée, sentant la viande fondre dans sa bouche tandis qu'elle se rendait compte qu'elle avait vraiment faim ce soir. Ce petit temps de pause lui permit de reprendre un peu ses esprits puis elle en profita pour reprendre la parole, se penchant un peu plus vers le jeune homme:

Parlez moi de vous tout simplement. N'êtes vous venu à Minas Tirith uniquement pour entendre le discours de l'intendant? Car bien que ce fut un évènement de grande importance, cela me parait exagéré que l'on vienne à la Cité Blanche uniquement pour entendre le simple discours d'une prise de pouvoir.


Il était vrai que la politique n'était pas l'un des sujets les plus importants aux yeux de la jeune femme et elle ne craignait pas de le faire savoir à quiconque se trouvait autour d'elle. Certes imprudente, mais au moins était elle honnête. Tandis qu'elle le regardait sans ciller, elle prit doucement sa fourchette et piqua sans scrupules un morceau du coq dans l'assiette du jeune homme, tandiq qu'elle émit un petit rire taquin. Elle prit alors la parole toujours aussi amusée:

Il est vrai que je n'ai pas vraiment de bonnes manières. Mais il va falloir vous y habituer ce soir, alors autant que je vous mette au parfum dès maintenant.


En disant cela elle faisait toujours tournoyer adroitement et gracieusement sa fourchette entre ses doigts tandis qu'elle ne quittait pas le jeune seigneur du regard attendant de voir une réaction de sa part.

[hrp: Ton rp etait long mais interessant donc je n'ai eu aucun mal a aller jusqu'au bout de la lecture^^]


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Sam 25 Juil 2009 - 17:52

Cela faisait très longtemps que Dolan n’avait pas été aussi rapidement charmé par une demoiselle. Certes ses yeux avaient toujours été très attirés pour tout ce qui portait jupons et il se laissait facilement envoûter par un joli sourire, mais chacun des gestes d’Elyana avaient quelque chose de très spécial. Il n’aurait pas su mettre un mot dessus. Et pourtant, Dolan était rarement à court de mots.
La manière dont la jeune femme faisait tournoyer sa fourchette avec ses doigts était sans doute déplacée dans une auberge telle que celle-ci, mais tout simplement adorable.

-Si j'ai accepté votre invitation, c'est bien par curiosité. Oui votre façon de m'inviter était bien hors du commun mais je dois avouer que cela m'a pousser à vouloir mieux vous connaître et je défierais toute femme de refuser une invitation à dîner venant d'un homme aussi charmant que vous.

Dolan sourit largement. Il parvint même à rougir assez convenablement, ce dont il avait rarement l’occasion.

-Merci pour le compliment, répondit-il. J’aurais moi-même eu bien du mal à laisser repartir une aussi jolie femme sans lui avoir proposé un dîné.

Elyana ne lui laissa pas le temps d’en dire plus. Dolan avait encore toute une armada de compliments à lui faire, mais il devrait les garder pour plus tard. Après avoir discrètement ri, elle enchaîna immédiatement.
Bien évidemment, la belle rohirrim avait déjà attiré l’attention de nombreux hommes. Mais aucun dont elle soit réellement tombée amoureuse. Dolan ne s’en étonnait pas. Il était déjà allé au Rohan et les hommes qu’il y avait croisés avaient beau être des cavaliers exceptionnels, ils n’en restaient pas moins des brutes avinées, aux cheveux longs et sales. Le jeune homme se contenta d’acquiescer en souriant, sans dire un mot. Il avait le sentiment que dire ce qu’il pensait aurait pu briser le charme de cette soirée.

Elyana goûta ensuite au plat qui leur avait été apporté. En la voyant faire, Dolan eu bien du mal à la croire fille de soldat. Elle était aussi élégante que n’importe quelle dame de la cours du roi. Imitant Elyana, il goûta à son tour au coq. C’était bien entendu un délice. Depuis combien de temps Dolan n’avait-il pas mangé un repas correct ? Plusieurs mois. Le jeune homme ne pu s’empêcher de savourer chaque bouchée avant de se rendre compte qu’il était sensé être habitué à ce genre de plats. Dolan s’empressa de se justifier.

-Mon ami avait raison,
s’exclama-t-il entre deux bouchées. Ce coq au vin est vraiment succulent. Probablement le meilleurs que j’ai jamais dégusté.

Le jeune homme avait lui aussi extrêmement faim. Il n’avait pas pris le temps de manger aujourd’hui et la journée avait été riche en émotions. Ils savourèrent leur repas pendant quelques instants en silence, apaisant leurs estomacs. Puis, Elyana reprit la parole.

-Parlez moi de vous tout simplement. N'êtes vous venu à Minas Tirith uniquement pour entendre le discours de l'intendant? Car bien que ce fut un évènement de grande importance, cela me parait exagéré que l'on vienne à la Cité Blanche uniquement pour entendre le simple discours d'une prise de pouvoir.

Dolan resta quelques instants sans rien dire. Il lui fallait un peu de temps pour remettre de l’ordre dans ses idées. Il était vrai qu’il était assez absurde de traverser la mer uniquement pour entendre un discours.
Heureusement, c’est le moment que choisit Elyana pour piquer un bout de viande du bout de sa fourchette dans l’assiette de Dolan. Elle émit un petit rire, tout en le dégustant, sans quitter Dolan du regard.
Le jeune homme sourit également. Soudain, il se rendit compte à quel point Elyana s’était rapproché de lui.

-Il est vrai que je n'ai pas vraiment de bonnes manières, fit alors la jeune femme. Mais il va falloir vous y habituer ce soir, alors autant que je vous mette au parfum dès maintenant.

-Soit, répondit Dolan en riant. Vous avez raison de me prévenir. Mais vous avez également raison de poser des questions. En réalité, je dois voir l’Intendant. J’espère pouvoir le voir dès demain, mais on m’a dit qu’il était très difficile de le rencontrer, même pour les diplomates. Quoi qu’il en soit, il me faut lui parler, pour lui faire entendre ce que mon père veut lui dire, et pour savoir comment il compte se comporter vis-à-vis de Nùmenor.

Dolan fit une pause. Pourquoi pas après tout ? Denethor n’était sans doute jamais allé à Nùmenor. Pourquoi ne pas jouer le personnage d’Amanelos au grand jour ? Cela pouvait mener très loin…

Mais le jeune homme ne voulait pas réfléchir à tout cela ce soir là. Ses combines et ses spéculations attendraient un peu avant de reprendre possession de son tortueux cerveau. Pour le moment, il voulait apprécier cette soirée, profiter de la nourriture et de la compagnie d’Elyana. Reprenant la parole, il sourit malicieusement.

-Vous n’avez peut-être pas de bonnes manières, mais voler dans l’assiette de celui qui vous invite à dîner, voilà qui est plutôt... inattendu. Et on m’a toujours appris qu’un voleur finit toujours par rembourser celui qu’il a lésé. D'une manière ou d'une autre.

Puis sans prévenir, il se pencha un peu plus vers Elyana, juste assez pour déposer un baiser rapide sur ses lèvres.

-Sommes nous quittes à présent ? murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Sam 25 Juil 2009 - 20:29

La jeune femme acquiesça à la réponse du jeune homme. Oui sans aucun doute, il était là pour affaire diplomatique, la jeune femme le croyait sans hésiter, impressionnée par ses dire et l'élégance naturelle avec laquelle il parlait. Elle sourit d'ailleurs à la remarque suivante qu'il fit à propos de son comportement. Elle devait le reconnaitre, il avait raison, ce qu'elle avait fait était inattendu. Elle n'avait pas prévu de réagir ainsi cela était venu instinctivement mais elle était heureuse que le jeune seigneur prenne la chose avec le sourire.

Et à ce moment les choses se passèrent si vite que la jeune femme du attendre un moment avant de reprendre ses esprits. Le contact des lèvres du jeune homme sur les siennes avait été rapide mais intense et Elyana resta quelques secondes sans bouger. Puis, elle regarda Amenelos et ne bougea toujours pas avant de répondre en un murmure:

Cela était aussi inattendu mais je dois reconnaitre que c'était bien agréable. Nous sommes quittes, oui. Mais je n'ai toujours pas oublié votre promesse, dit elle en posant un court instant son regard sur l'épée du jeune homme avant de le reposer sur ce dernier.

Aucun de ses anciens prétendants ne pouvait rivaliser face à l'élégance d'Amenelos. Toute sa personne ne semblait qu'être charme, prestance et intelligence. Elle se laissa aller à le contempler d'un regard passionné et repris la parole non sans avoir posé sa main sur celle du jeune homme:

Je vais vous avouer quelque chose. Vous êtes vraiment un homme surprenant, tout d'abord vous m'invitez à diner d'une façon bien originale et ensuite vous m'embrassez d'une façon tout à fait inattendue. Mais je dois reconnaitre que votre façon d'être me plait, apres tout je ne suis pas un ange non plus comme vous avez pu le remarquer. Je ne vis pratiquement qu'en suivant mon instinct. Je ne saurais dire si cela est une bonne ou une mauvaise chose, cela doit dépendre du point de vue. Quoi qu'il en soit ce mode de vie me convient parfaitement.

Apres lui avoir décoché un sourire ravageur, la jeune femme lâcha la main du jeune seigneur et s'enfonça un peu dans sa chaise en finissant son plat silencieusement, jetant quelques regards en coin à Amenelos. Elyana ne cessait de se demander si apres cette soirée, le jeune seigneur poserait encore ce même regard sur elle ou s'il la laisserait de côté comme tant d'hommes l'avaient fait. Ou plutôt comme Elyana l'avait fait avec tant d'hommes.

Elle sentait en le jeune homme, quelque chose que tous ses anciens prétendants n'avaient pas. Peut etre était ce son apparence. Il était vrai qu'il était bien différent des rohirrims. Ces derniers étaient des brutes qui aimaient rire et boire sans se soucier de leur apparence. Quant à elle, elle n'était pas comme ça.
Peut etre était ce simplement parce que c'était son pere, un homme au service de sa Majesté qui avait donc pris les manies et coutumes des hommes du Gondor, qui l'avait élevée, et qu'elle n'avait donc jamais vraiment pu s'adapter aux manières des hommes du Rohan. Il n'empêchait que c'était une contrée magnifique et elle espérait y revenir un jour. Néanmoins, elle ne savait toujours pas exactement ce que le jeune homme avait de plus. Alors que le silence commençait peu à peu à laisser place à une gêne partagée, Elyana décida de rompre une fois de plus le silence:

C'était vraiment délicieux, je n'avais encore jamais mangé quelque chose d'aussi bon. Votre ami a bien eu raison de vous conseiller cette auberge, elle est fabuleuse mais je me doute que ce n'est pas n'importe qui qui pourrait se payer le luxe de s'offrir les services de cet établissement.

La jeune femme, releva élégament sa chevelure blonde qui commençait alors à retomber sur son visage. Elle entortilla alors une de ses mèches blondes autour de l'un de ses doigts comme à son habitude.

Que diriez vous si nous allions faire un tour dehors? Si je ne me trompe, le soleil ne va pas tarder à se coucher et c'est un évènement dont je ne me lasse jamais. Ne trouvez vous pas que le soleil couchant est un spectacle exceptionnel qu'on ne devrait mlanquer pour rien au monde?

Elle lui adressa alors un regard charmeur, l'encourageant de son sourire à accepter sa proposition.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Lun 27 Juil 2009 - 18:44

Le moment où leurs lèvres se touchèrent fut court, mais Dolan fut saisit par le doux parfum de la rohirrim. Le jeune homme planta ses yeux dans ceux d’Elyana qui n’avait pas bougé d’un pouce. Dolan sourit, heureux d’être parvenu à la surprendre, ce qui n’était pas chose aisée. Mais bien entendu, elle ne mit pas beaucoup de temps à reprendre ses esprits, même si ce fut dans un murmure.

Dolan fit la moue quand elle lui rappela sa promesse. Cela lui donnait une attitude plutôt comique, mais intérieurement, le jeune homme était bien loin de rire. Il avait espéré lui faire oublier ce détail. Malheureusement, c’était bien loin d’être le cas.

Mais la jeune femme enchaîna sans transition sur un autre sujet. Un sujet que Dolan préférait de loin puisqu’il s’agissait de lui-même.

-Je vais vous avouer quelque chose. Vous êtes vraiment un homme surprenant, tout d'abord vous m'invitez à dîner d'une façon bien originale et ensuite vous m'embrassez d'une façon tout à fait inattendue. Mais je dois reconnaître que votre façon d'être me plait, après tout je ne suis pas un ange non plus comme vous avez pu le remarquer. Je ne vis pratiquement qu'en suivant mon instinct. Je ne saurais dire si cela est une bonne ou une mauvaise chose, cela doit dépendre du point de vue. Quoi qu'il en soit ce mode de vie me convient parfaitement.

Tout en parlant, la rohirrim ne cessait de détailler le jeune homme, en lui souriant d’une manière que Dolan jugea provocante. Quand sa main quitta la sienne, il sentit comme un vide entre ses doigts. Il n’avait qu’une envie : que leurs mains se rencontrent à nouveau.

-Ne changez rien Elyana, répondit Dolan sans la quitter des yeux. Vous êtes parfaite. Pour moi, vous pourriez très bien être un ange.

Ils terminèrent leur repas sans dire un mot, se contentant de se jeter des regards malicieux et de se regarder dans les yeux. La nourriture étant délicieuse, il savouraient tranquillement leur dîné, heureux de partager ce moment.

-C'était vraiment délicieux, je n'avais encore jamais mangé quelque chose d'aussi bon. Votre ami a bien eu raison de vous conseiller cette auberge, elle est fabuleuse mais je me doute que ce n'est pas n'importe qui qui pourrait se payer le luxe de s'offrir les services de cet établissement.

-Effectivement, répondit Dolan, le cuisinier de l’Auberge des Charmes est l’un des meilleurs du Gondor, m’a-t-on dit. Et peu de personnes lui arrivent à la cheville dans toutes les Terres du Milieu. Et vous avez raison, tout le monde ne peut pas se payer ce genre de repas. Mais cet endroit est encore raisonnable par rapport à d’autres grandes auberges de ma connaissance. Je…

Dolan ne pu continuer sa phrase lorsqu’il vit Elyana relever son abondante chevelure blonde. Sans savoir pourquoi, il trouvait ce geste, pourtant ordinaire, tout à fait charmant. Les cheveux d’or qui tombaient en cascade autour du visage de la jeune femme étaient si fins que Dolan aurait pu les contempler indéfiniment.

-Que diriez vous si nous allions faire un tour dehors? Si je ne me trompe, le soleil ne va pas tarder à se coucher et c'est un évènement dont je ne me lasse jamais. Ne trouvez vous pas que le soleil couchant est un spectacle exceptionnel qu'on ne devrait manquer pour rien au monde?

Le sourire qu’elle lui lança pour appuyer sa demande ravit une nouvelle fois le jeune homme qui s’empressa d’acquiescer. Même sans ce sourire charmeur, Dolan aurait accepté avec grand plaisir.

-Je n'en dis que du bien, Elyana. Vous avez tout à fait raison. Venez, du parc, nous devrions avoir une vue magnifique.

Le jeune homme se leva et alla prestement proposer son bras à Elyana. Ensemble, ils se dirigèrent vers la porte-fenêtre qui donnait sur le parc privé de l’Auberge des Charmes. L’air était frais maintenant que le soleil avait presque disparu. Mais la légère brise qui soufflait était plutôt agréable pour le moment.

Le parc était magnifique également. L’herbe verte bien entretenue était traversée par de petits sentiers en gravillons et de nombreux arbres aux branches tombantes parsemaient la verdure. Serpentant entre les charmes, l’un de ces chemins conduisait à une sorte de balcon au dessus de la falaise de pierre blanche. Un petit banc semblait les attendre là, baigné par les derniers rayons du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Lun 27 Juil 2009 - 22:20

Elyana posa gracieusement son bras sur celui que le jeune homme lui proposait et tous deux se dirigèrent vers le parc de l'Auberge. Le regard de la jeune femme scruta le parc arboré et verdoyant tandis que le ciel se parait des couleurs rougeoyantes du soleil couchant.

Mais les yeux de la jeune femme s'attardèrent sur le banc qui se trouvait perché au dessus de la falaise. Nul doute que la vue serait magnifique de là bas. La rohirrim posa un regard pétillant sur le jeune seigneur avant de lacher son bras pour prendre sa main. Elle dit alors joyeusement:


Venez allons nous installer un moment sur ce banc. La vue doit vraiment y être magnifique.


Sans attendre de réponse, la jeune femme entraina vivement son compagnon par la main qu'elle avait prise un peu plus tôt dans la sienne, et se dirigea vers le banc éclairé par les rayons du soleil couchant. Ils passèrent par un sentier, tandis que des charmes se dressaient tout autour d'eux. Et lorsqu'il furent arrivés vers le banc, Elyana releva la tête au contact de la douce brise qui soufflait et soulevait les boucles blondes de son opulente chevelure.

En silence, la jeune femme s'assit et tandis qu'elle n'avait toujours pas lâché la main d'Amenelos, elle lui intima à faire de même. A présent, elle observait l'horizon qui s'étendait devant eux. Un horizon rougeoyant grâce aux rayons du coucher de soleil qu'Elyana appréciait tant.
La jeune femme se retourna alors vers le jeune homme, et un sourire malicieux posé sur ses lèvres, elle prit alors la parole:

N'est ce pas magnifique? Le coucher de soleil est je pense, l'une des plus belles choses que nous pouvons trouver en ce monde. Même le soleil levant n'est pas aussi beau.

En disant cela, elle s'était étroitement rapprochée du jeune homme et n'avait pas hésité à poser sa tête sur l'épaule de ce dernier appréciant par la même occasion la chaleur de son corps tout près du sien. La jeune femme releva juste un peu la tête de façon à pouvoir regarder le jeune seigneur dans les yeux et lui dit:

Je dois vous avouer que cette soirée pasée à vos côtés est l'une des meilleures que j'ai passée de toute ma vie. Je dirais plutôt que ce n'est pas moi mais vous qui êtes l'ange.

La jeune femme resta alors silencieuse et immobile quelques secondes avant de mêler ses doigts à ceux d'Amenelos. Elyana se redressa lentement et posa a son tour un baiser sur les lèvres du jeune seigneur avant de lui adresser un petit clin d'oeil taquin et de reprendre la parole:

Maintenant à vous d'honorez votre promesse. Votre épée, fit elle en tendant vers l'épée du jeune homme.

Elle resta là sans bouger le regard rivé sur l'épée qui avait attiré son attention depuis le début.

Apres je serais toute à vous, ajouta t elle le regard amusé.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Mar 28 Juil 2009 - 20:44

Dès qu’elle vit le charmant endroit baigné de lumière, Elyana prit Dolan par la main pour l’entraîner vers le banc. Le jeune homme se laissa faire avec un sourire. Il se rappelait parfaitement cet endroit qui n’avait guère changé depuis son dernier passage. Il ne pouvait nier qu’il avait mené la rohirrim en ce lieu à dessin.

-Oui, la vue doit être magnifique, répondit-il. Peut-être même assez belle pour que mon regard quitte votre visage pendant quelques instants.

La brise souleva soudain les cheveux blonds d’Elyana, laissant apparaître ses oreilles, sa nuque et ses gracieuses épaules. Dolan s’arracha à la contemplation de sa compagne pour porter son regard à l’horizon. La beauté du paysage était vraiment à couper le souffle. Le jeune homme plissait les yeux pour se protéger des rayons du soleil et contemplait les montagnes derrière lesquelles l’astre du jour ne tarderait pas à disparaître. Après quelques secondes, il sentit la main d’Elyana le tirer vers le bas pour l’inviter à s’asseoir à ses côtés.
Dès qu’il fut assis, elle se plongea dans la contemplation du paysage à son tour. Dolan laissa courir son regard sur ses boucles d’or agitées par le vent. Soudain, la jeune femme se retourna posa sur lui un regard malicieux et lui dit tout en se rapprochant de lui.

-N'est ce pas magnifique? Le coucher de soleil est je pense, l'une des plus belles choses que nous pouvons trouver en ce monde. A vrai dire, même le soleil levant n'est pas aussi beau.

-Vous avez raison, répondit-il en perdant ses yeux dans ceux d’Elyana. Et il en va de même de votre beauté. Même le coucher de soleil ne peut la surpasser.

Elyana avait à présent posé sa tête sur l’épaule de Dolan. Les rayons du soleil les réchauffaient doucement tandis que la brise les caressait délicatement de son souffle. Le jeune homme ne parvenait pas à se souvenir d’un instant dans toute sa vie où il s’était senti aussi bien. Ses doigts s’égarèrent dans la chevelure d’Elyana, se perdant dans ses boucles couleur des blés. Quand Elyana releva la tête pour regarder Dolan dans les yeux, il souriait. Son sourire s’agrandit lorsqu’il l’entendit dire qu’elle appréciait beaucoup la soirée. Quand elle le qualifia d’ange, il ne pu retenir un petit rire gêné. Lui… un ange. Pas avant que les valars ne deviennent fous.
Sentant les doigts de la rohirrim se mêler aux siens, il colla sa paume à la sienne. C’est à ce moment là qu’Elyana se redressa lentement pour déposer un baiser sur les lèvres du jeune homme. Ce dernier y répondit avec douceur, mais la jeune femme reposa sa tête sur son épaule en lui adressant un petit clin d’œil.

-Maintenant à vous d'honorez votre promesse. Votre épée…

La main d’Elyana passa alors de l’autre côté du bassin de Dolan, là où pendait Dormegil, dans son fourreau. Le jeune homme se redressa doucement pour écarter la poignée de la lame de la main d’Elyana.

-Attendez, dit-il dans un murmure. Nous allons manquer le coucher du soleil.

C’était vrai. Dolan était heureux d’avoir trouver un moyen pour gagner un sursis. Le globe solaire commençait à disparaître derrière les montagnes, les éclairant d’une lumière orange. Ce moment dura probablement plusieurs minutes, mais pour Dolan, elles s’égrainèrent beaucoup trop vite. Il savait pertinemment que dès que les derniers rayons lumineux auraient disparus, la belle retournerait son attention sur lui. Ou plutôt sur son épée. N’était-elle venue que pour cela, malgré ses paroles mielleuses ? Dolan ne pouvait pas se défaire de cette impression désagréable.
Cependant, tant qu’elle n’aurait pas eu ce qu’elle voulait, elle ne passerait pas à autre chose. Cela Dolan en était sûr. En effet, même s’il ne la connaissait que depuis ce jour même, il avait apprit qu’elle était quelqu’un de très obstiné.
C’est pourquoi il se leva, s’éloigna un peu de la falaise et posa sa main sur la garde de son épée. Il hésita encore une demi seconde avant de la dégainer d’un geste expert.

-Je crois que personne ne viendra nous déranger ici, fit-il en lançant un clin d’œil à Elyana.

Dolan avait longtemps observé ces grands guerriers aux épées immenses qui couraient sur les champs de bataille la lame au clair, tranchant les orcs en deux. Fin observateur, il savait imiter leurs postures et reproduire leurs gestes. Le jeune homme aurait été bien incapable de se lancer dans la mêlée armé de cette épée, mais sans adversaire, il pouvait toujours faire illusion.
Tenant Dormegil dans sa main droite, il l’éleva en laissant son regard parcourir les runes naines gravées. Il n’avait aucune idée de ce qu’elles signifiaient mais elles lui semblaient donner comme une vie à la lame. Sous le cuir dont il avait recouvert la poignée, il sentit les gemmes et les dorures dont elle était ornée. C’était là quelque chose qu’il ne pourrait pas cacher à Elyana si elle la prenait en main. Nonchalamment, il effectua quelques passes, fendant l’air d’un mouvement fluide et élégant.

-Approchez Elyana, dit-il alors à la jeune femme avec un sourire. Regardez, il vous faut la tenir fermement. Elle est faite pour être maniée à deux mains, mais un bon combattant doit être capable de la tenir sans difficulté dans une seule main. Ce n’est pas difficile, il suffit de trouver le bon équilibre.

Il tendit la poignée de l’épée à la rohirrim et alla se placer derrière elle, passant ses bras autour de ses épaules pour l’aider à tenir la lame et lui donner la position appropriée. Ecartant doucement ses cheveux, il déposa un baiser dans son cou. Avant de reporter son attention sur l’épée. Il n’avait pas du tout envie de s’écarter d’Elyana auprès de qui il se sentait si bien. A moins que ce ne soit de l’épée qu’il rechigne à s’éloigner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Mer 29 Juil 2009 - 11:32

Elyana acquiesca lorsque le jeune homme lui demanda d'attendre la fin du coucher de soleil pour essayer son épée. La jeune femme se contenta alors de regarder loin vers l'horizon, perdue dans ses pensées. Les minutes s'écoulèrent et lorsque les rayons du soleil se dissipèrent, le jeune seigneur se leva et sortit la lame du fourreau.

Elyana sourit et rendit son clin d'oeil a Amenelos tandis qu'il executait quelques mouvement. La rohirrim fut tout d'abord impressionnée par la beauté de la lame, mais aussi par la fluidité avec laquelle le jeune homme la maniait. Elle devait l'avouer elle était impressionnée, et était tellement absorbée dans sa contemplation qu'elle n'écoutait que d'une oreille ce qu'il disait.

Elyana reprit alors ces esprits lorsqu'il lui passa son épée. La jeune femme commença par la soupeser. Elle n'était pas particulièrement lourde mais il était vrai que la manier à deux mains devait être plus aisé. Néanmoins elle était adroite avec les lames depuis son adolescence, donc elle décida de la manier à une main tout comme Amenelos le faisait mais elle était certaine que ses mouvements seraient bien moins fluides que ceux de jeune seigneur.

Alors qu'elle commençait à tendre la lame à la verticale, le baiser du jeune homme sur son cou la fit frissoner si bien qu'elle s'arrêta dans son geste, sentant par la même occasion les mains puissantes du jeunes hommes sur ses fines épaules. Alors qu'elle commençait à élever la lame vers le haut elle sentit sous ses doigts quelque inéalités alors que lorsque son regard se posait sur la poignée elle ne voyait que des lanières en cuir.

La jeune femme sourit intérieurement: L'épée avait surement été ornée de gemmes ou de pierres précieuses et nul doute que sa valeur était bien plus grande que ce qu'elle avait pensé au début. Elle commençait à mieux comprendre pourquoi le jeune homme tenait tant a son épée mais n'en fit rien. Du moins pour le moment.

La lame fendit alors l'air et Elyana exécuta quelques mouvements à l'aide de son bras. Elle fit tournoyer la lame, fit mine de parer comme si un adversaire invisible se tenait devant elle. C'était un peu comme si elle exécutait une danse avec l'épée. Ne perdant en aucun cas sa grâce la jeune femme se contentait de manier l'épée en gestes experts et peu à peu elle s'éloigna du jeune homme en faisant quelques pas de côté.

Elle abaissa alors adroitement la lame d'un moulinet de poignet et se retourna vers le jeune homme le regard brillant et dit:

Votre épée est superbe, on à l'impression qu'elle vit dans nos mains. Et croyez moi, j'ai manié pas mal de lames dans ma vie mais cellle là est vraiment exceptionnelle.

La jeune femme fit une pause de courte durée et suivant son instinct poursuivit plus sérieusement:

Je comprend mieux pourquoi vous y tenez tant. C'est une épée de grande valeur, elle se manie mieux que toutes celles que j'ai pu essayer et je pense que les gemmes qui ornent la poignée que vous avez cachée sous des lanières de cuir y sont également pour quelque chose.

Sur ce, elle rendit la lame au jeune homme etposa une main douce dans la sienne. Elle poursuivit alors, baissant la voix:

Mais si j'ai accepté votre invitation ce n'est pas uniquement pour pouvoir manier votre épée. Apres tout j'aurais pu l'obtenir bien avant si je l'avais voulu. Je voulaits pouvoir mieux vous connaître et je ne regrette en aucun cas mon choix.

La jeune femme lui adressa alors un clin d'oeil et de façon soudaine se blottit dans les bras du jeune homme.

Elle se sentait si bien aupres de lui qu'elle aurait voulu que ce moment ne s'arrête jamais mais le temps s'écoulait comme toujours. Elle resta ainsi sans bouger quelques secondes puis se redressa et plongea son regard dans celui du jeune seigneur.

Et maintenant?

Elle le regarda amusée. Tout ce qui lui importait à présent était de rester aux côtés du jeune homme, elle n'avait aucune envie de ui fausser compagnie pour le moment.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Mer 29 Juil 2009 - 20:38

Selon toute évidence, Elyana avait l’habitude des armes. Ayant un père soldat, cela n’était pas étonnant. Probablement avait-elle déjà su manier ce type de lame sous l’œil vigilant de son paternel. Lorsqu’elle commença à manier la grande épée d’une main, Dolan n’eu d’autre choix que de s’éloigner un petit peu de sa belle, sous peine de se faire couper en deux. Il ne la quitta cependant pas des yeux, admirant ses gestes amples et sûrs. La pointe de l’épée tremblait légèrement, mais la jeune femme parvenait à conserver sa grâce naturelle. Toutefois, le regard du jeune homme suivait les mouvements de l’épée plus que ceux d’Elyana. Il fut soulagé quand elle se décida à la lui rendre.

-Je comprends mieux pourquoi vous y tenez tant. C'est une épée de grande valeur, elle se manie mieux que toutes celles que j'ai pu essayer et je pense que les gemmes qui ornent la poignée que vous avez cachée sous des lanières de cuir y sont également pour quelque chose.

Dolan n’avait jamais vu les choses sous cet angle là. Pour lui, les gemmes n’étaient que de très belles pierres qui rendaient l’objet majestueux. Qu’elle puissent avoir une quelconque influence sur le maniement de l’épée ne lui avait jamais traversé l’esprit. Pendant quelques temps, il avait pensé que les runes gravées sur la lame pouvaient avoir ce genre d’effet. Mais il n’en était absolument pas convaincu. En réalité, il était certain que les propriétés martiales de l’arme ne pouvaient être dues qu’au forgeron qui l’avait créée et à l’homme qui la maniait.

-Vous avez sans doute raison, répondit-il sans s’attarder sur les raisons qui l’avaient poussé à prendre cette précaution. Les nains sont experts dans ce domaine et je suis sûr que rien sur cette épée n’est superflu.

Délicatement, il reprit l’épée en main et la rangea dans son fourreau. A la satisfaction de sentir à nouveau le poids de Dormegil à son côté, s’ajouta celle de sentir la main d’Elyana dans la sienne.

Mais si j'ai accepté votre invitation, murmura-t-elle, ce n'est pas uniquement pour pouvoir manier votre épée. Apres tout j'aurais pu l'obtenir bien avant si je l'avais voulu. Je voulais pouvoir mieux vous connaître et je ne regrette en aucun cas mon choix.

Dolan doutait fortement qu’Elyana, aussi jolie soit elle, eu pu manier Dormegil bien avant ce moment. En effet, il fallait vraiment que la jeune femme lui ai fait un sérieux effet pour que Dolan consente à la laisser mettre les mains sur son trésor. Le repas qu’il avait partagé avec elle avait fini de le convaincre.

Le jeune homme n’eut pas le temps de répondre qu’Elyana lui adressait un clin d’œil et se blottissait tout contre lui. Il passa ses bras autour de sa taille et la berça tout doucement tout en tentant de la réchauffer. Maintenant que le soleil avait disparu derrière les montagnes, la légère brise qui les avait ravis auparavant les faisait maintenant frissonner. Dolan lui-même, uniquement vêtu de sa chemise blanche commençait à le ressentir. Elyana n’était pas chaudement vêtue non plus. Pendant quelques secondes ils restèrent ainsi, sans prononcer un mot, appréciant tout simplement le moment présent, profitant de la chaleur l’un de l’autre.
La jeune femme finit par rompre le silence.

-Et maintenant ? demanda-t-elle en regardant Dolan dans les yeux avec un sourire.

Pour toute réponse, le jeune homme sourit et approcha son visage du sien pour l’embrasser avec passion. Quand leurs visages s’éloignèrent l’un de l’autre, le jeune homme souriait toujours.

-Tout ce que je veux, c’est rester en ta compagnie, Elyana. Cette soirée est une des meilleures choses qui me soit advenue depuis très longtemps.

Le passage au tutoiement était venu très naturellement à Dolan. C’était à peine s’il s’en était rendu compte. En s’entendant parler, son sourire s’élargit. S’il avait laissé échapper ce mot, c’était qu’Amenelos Prestor de Nùmenor était bel et bien en train de tomber amoureux d’Elyana, la belle demoiselle de Rohan. Il espérait de tout son cœur que la rohirrim le tutoierait à son tour.

-En réalité, reprit-il. Je ne sais pas exactement ce que nous pourrions faire. Comme je l’ai dit je connais assez mal Minas Tirith, et je ne sais pas s’il est prudent de se promener dans une ville inconnue une jolie femme à son bras alors que la nuit est tombée. Que dirais-tu si nous rentrions nous mettre au chaud ? Nous pourrions aller écouter les histoires et les chansons du barde, prêt de la cheminée, autour d’une boisson chaude ou d’une eau de vie.

Dolan avait vu que le spectacle du barde était annoncé sur un panneau de bois vernis à l’entrée de l’auberge. Le même panneau qui trônait au même endroit huit ans auparavant, avait remarqué Dolan. Apparemment, les propriétaires de l’Auberge des Charmes n’aimaient pas le changement.

-Je crains qu’il ne soit beaucoup plus politiquement correct que le dernier que nous avons rencontré, ajouta-t-il avec un sourire, mais ce peut être une bonne manière de terminer cette très charmante soirée.

Dolan approcha sa bouche de l’oreille d’Elyana pour ajouter dans un murmure malicieux.

-Ou bien nous pouvons prendre une chambre dans cette auberge et nous y rendre sans plus attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Mer 29 Juil 2009 - 22:59

Elyana tressaillit en sentant le baiser d'Amenelos sur ses lèvres. Cependant, elle ne bougea pas d'un cil.

Néanmoins, lorsqu'elle entendit le jeune homme la tutoyer, elle lui adressa un sourire radieux contente que les choses evoluent de cette façon. Le tutoiement était le bienvenue et la jeune femme en fit autant:

Je te retourne le compliment. Comme tu l'as dit cette soirée est magnifique.

Puis, le jeune seigneur lui proposa alors de se rendre écouter quelque troubadour narrant une histoire ou chantant une chanson.

La jeune femme se contenta de sourire mélancoliquement en repensant au pauvre barde qu'ils avaient rencontrés plus tôt. Le malheureux devait dormir à poings fermés transi de douleur.

Mais la deuxième proposition qu'il fit réjouit la jeune femme au point que la vision du barde au visage tuméfié s'evanouit aussi vite qu'elle était apparue. Ce fut alors à son tour de chuchoter à l'oreille de son compagnon:

Cela me parait être une excellente idée.


La jeune femme lui adressa son habituel clin d'oeil avant de desserrer son étreinte. Elle regarda quelques instants autour d'elle, le temps de reprendre un peu ses esprits. Puis un sourire espiègle sur les lèvres, elle prit Amenelos par la main et l'entraîna en direction de l'Auberge.

De temps à autre, elle se retournait vers son compagnon lui jetant quelques regards malicieux, un sourire charmeur posé sur ses lèvres. Lorsqu'ils entrèrent dans l'Auberge, la chaleur de la pièce les entoura et Elyana s'immobilisa sans lâcher la main du jeune homme.

Soudain, elle contempla son visage tandis qu'elle était plongée dans ses pensées. Elle ne cessait de se demander ce qu'il allait se passer à la suite de cette soirée.

Allait il partir comme un voleur? Elle sentait au fond d'elle qu'elle s'était éprise du jeune homme et penser qu'il l'abandonnerait ainsi faisant de leur petite histoire une aventure sans lendemain la déprimait.
La jeune femme ferma les yeux et revint brutalement à la réalité avant de prendre la parole:

Es tu sur que tes affaires diplomatiques pourront attendre?

Cela l'inquiétait également. Tôt ou tard il devrait repartir pour affaires et peut être qu'il l'oublierait aussi vite qu'ils s'étaient rencontrés.
Elle se resserra du jeune seigneur et passa ses bras autour de sa taille. Elle releva tristement la tête et dit:

Partiras tu rapidement?

Cette dernière perspective était loin d'enchanter Elyana qui voulait rester aupres du jeune homme aussi longtemps que le temps leur permettrait. Elyana se dirigea alors vers l'homme d'âge mure qui les avait accueillit un peu plus tôt et demanda une chambre pour deux.

Prenez les escaliers et ce sera la première porte à gauche,
fit il d'un ton calme et sérieux.

La jeune femme acquiesça et adressa un clin d'oeil à son compagnon avant de se diriger vers la chambre indiquée un peu plus tôt.
Lorsqu'ils gravirent les escaliers, Elyana sentit son coeur battre de plus en plus fort tandis qu'un flot de passion brûlait en elle.

La jeune femme posa une main sur la poignée de la porte qui s'ouvrit sur une large pièce qui comportait tout le confort nécessaire pour passer une nuit agréable.
Elyana hésita un instant et entra, tirant doucement le jeune homme par la main et referma la porte derrière eux.

A ce moment elle se retourna vers lui et passa ses mains derrière la nuque d'Amenelos avant de l'embrasser passionnément. Un flot de passion brûlait en son corps mais la jeune femme relâcha légèrement son étreinte avant de murmurer:

J'espere ne jamais regretter cette soirée.


Elyana laissa alors le jeune homme agir à sa guise, s'abandonnant à lui, une confiance inouîe envers son compagnon.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Jeu 30 Juil 2009 - 20:41

Dolan arborait un sourire rayonnant. Elyana le tutoyait sans aucune hésitation. Il avait craint pendant un instant qu’elle garde encore un peu de distance entre elle et lui à cause de sa supposée haute naissance. Après tout, elle avait mis un certain temps à l’appeler par son prénom. Le jeune homme fut encore plus heureux quand elle accepta sa seconde proposition. En effet, à présent qu’il avait goûté aux lèvres d’Elyana, lui non plus n’avait plus du tout envie d’entendre un barde déclamer ses vers.

Ils rentrèrent donc dans l’auberge d’un pas rapide. Quand ils passèrent la porte, la chaleur les entoura agréablement. Elyana s’arrêta un instant, comme pour mieux en profiter. Elle ferma les yeux. Quand elle les rouvrit, Dolan pu déceler une certaine inquiétude dans son regard. Il attendit calmement qu’elle exprime l’objet de cette inquiétude, l’encourageant du regard.

Es tu sur que tes affaires diplomatiques pourront attendre ? demanda-t-elle enfin.

Dolan ouvrit la bouche pour répondre par la négative, avec son aisance habituelle, mais Elyana passa alors ses bras autour de sa taille et se serra contre lui. Le jeune homme passa ses mains derrière son dos comme pour la réconforter.

Partiras tu rapidement ? ajouta-t-elle tristement après avoir relevé la tête pour le regarder dans les yeux.

Dolan lui sourit tendrement. Il avait presque oublié qu'il était sensé partir bientôt pour son île natale.

-Je ne veux pas partir sans toi, répondit-il. Mais j’ai un devoir envers mon père. Je verrais l’Intendant dès demain et j’écrirais une lettre relatant ma rencontre, que je confierais à un marinier. Je resterais plus longtemps sur le continent, pour en voir les autres contrées. Je suis sûr que mon père sera intéressé par des informations sur l’état diplomatique des différents pays du continent. La mort d’Elessar a changé beaucoup de choses… Elyana, aimerais-tu voyager avec moi ? Visiter les contrées lointaines et voir de nouveaux paysages. C’est l’aventure que tu es venue chercher à Minas Tirith et les voyages sont toujours une extraordinaire aventure !

La voix de Dolan vibrait d’exaltation. S’il y avait une chose que Dolan aimait par-dessus tout, c’était tout simplement voyager. Voir les paysages défiler, rencontrer des personnes toujours différentes, des cultures toujours plus surprenantes,... Tout cela le passionnait au plus haut point. Il n’aimait pas rester au même endroit pendant trop longtemps. A un moment où à un autre, sa passion du voyage reprenait le dessus sur le confort qu’offrait une vie plus casanière.

Par la suite, le jeune homme se laissa entraîner par Elyana jusqu’à la chambre. A peine la porte de la chambre fut-elle refermée, que la jeune femme se pendit à son cou et l’embrassa passionnément. Dolan répondit avec la même passion à son baiser, mais ce dernier s’interrompit bien trop rapidement au goût du jeune homme.

J'espère ne jamais regretter cette soirée, murmura Elyana.

-Je te promets que tu ne regretteras rien, répondit Dolan dans un murmure tout en caressant sa joue.

Sur ces mots, il la souleva dans ses bras et la porta jusqu’au lit. Il la déposa délicatement sur le matelas moelleux, comme s’il s’agissait d’un objet fragile et précieux. Lui adressant un sourire débordant d’amour, il l’embrassa langoureusement avant de la couvrir de baisers ardents. La nuit vit le partage de leur amour et l’union de leurs corps. Elle fut le témoin de leurs étreintes prouvant plus que bien des mots l’infinité de leur passion brûlante.
Puis, quand ils s’avouèrent mutuellement vaincus, ils s’endormirent enlacés dans les bras l’un de l’autre, épuisés.


____________________________________________________________



Dolan fut réveillé par le jour levant. Il jeta un coup d’œil à la fenêtre et jugea qu’il était encore assez tôt. Elyana était toujours endormie sur son torse. Le jeune homme resta à la contempler pendant quelques secondes. Les yeux de la rohirrim faisaient une grande partie de son charme du point de vue du jeune homme. Pourtant, elle lui semblait encore plus belle avec ce visage détendu et tranquille. Souriant, il passa doucement sa main dans sa chevelure blonde, sans pour autant la réveiller.

C’est à ce moment là qu’il se rendit compte que le bandage factice qu’il s’était confectionné pour cacher le tatouage du dos de sa main droite n’était plus là. Il avait probablement glissé pendant leurs ébats nocturnes. Dolan chercha des yeux la bande de tissu sans la trouver. Il ne voulait pas bouger, de peur de réveiller Elyana qui semblait si paisible. Il se contenta alors de réfléchir à un mensonge pour expliquer cette marque plutôt incongrue chez un personnage de la haute société, car elle ne manquerait pas de poser la question quand elle la remarquerait. Et il était bien entendu hors de question qu’il lui raconte la vérité…

Pensant à cela, Dolan se mordit la lèvre. Cela faisait assez longtemps que le tatouage en question ne l’avait pas brûlé. Mais le jeune homme se doutait qu’un jour où l’autre, les douleurs recommenceraient, ainsi que les événements étranges et terrifiants qui allaient avec. Dolan maudit intérieurement son père qui lui avait imposé cette marque hideuse représentant une emprunte d’ours qu’il avait bien souvent essayé de faire disparaître, mais sans succès. Un jour ou l’autre, il le savait, il ne pourrait pas faire autrement que de se présenter à la ferme de ses parents pour demander les explications que son père lui avait promis pour le jour de ses dix-huit ans. Le jeune homme avait quitté le domicile familial bien avant cette date et n’avait donc jamais connu la signification de ce signe.

Dolan reporta son attention sur le doux visage d’Elyana et sentit immédiatement le poids qu’il avait sur le cœur se faire plus léger. Le tendre sourire qui avait momentanément disparu de ses lèvres reprit sa place et sa main continua de caresser doucement la chevelure d’or de la rohirrim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Dim 9 Aoû 2009 - 21:26

Elyana se réveilla doucement au contact de la main d'Amenelos tandis que les souvenirs de la nuit passionnée qu'elle avait passée lui revenaient en mémoire.
Alors qu'il continuait de caresser son abondante chevelure, Elyana attrapa la main du jeune homme et se redressa vivement, un joyeux sourire flottant sur ses lèvres.

Bonjour, fit elle simplement.

Alors qu'elle jouait avec les doigts du jeune seigneur, la jeune femme fronça les sourcils en voyant un tatouage plutôt inhabituel sur le dos de la main de son compagnon.
Il s'agissait là d'une sorte de patte d'ours. Elle était certaine qu'il ne lui avait pas parlé de cette marque et elle était bien curieuse de savoir ce qu'elle signifiait. Laissant courir un doigt sur le bras du jeune homme, elle prit la parole, le regard rivé sur le tatouage:

Que signifie ce tatouage?

Tout en disant cela, elle entortillait nerveusement une boucle de sa chevelure, sachant pertinemment que cette remarque était plutôt indiscrète si ce n'était déplacée mais apres tout il lui avait lui même dit la veille qu'il était prêt à répondre à toutes ces questions.

Peu apres, la rohirrim jeta un coup d'oeil vers la fenêtre. Les premiersrayons du soleil commençaient à faire leur apparition et la jeune femme ne put s'empêcher de repenser à la proposition que son compagnon lui avait fait la veille.
Voyager avec lui..
Oui ce n'était pas une mauvaise idée, en faisant cela elle pourrait apprendre et découvrir bien des choses.
Elle se retourna vers Amenelos et reprit la parole sur un ton enjoué:

J'ai réfléchis à ta proposition. J'accepte avec joie de voyager à tes côtés. Après tout je pourrais découvrir le monde en bonne compagnie.

Sur ce elle lui adressa un petit clin d'oeil taquin et se redressa afin de s'asseoir sur le lit, toujours enveloppée dans les draps. Glissant une main vers celle d'Amenelos, elle l'attrapa et changea de sujet:

Alors comme ça, tu vas voir l'Intendant demain. N'es tu pas impressionné de rencontrer une personne aussi importante?

La jeune femme lui sourit tendrement. Elle voulait le connaître un peu plus en profondeur puisque il se révélait à présent être son amant et compagnon de voyage.
Ce qui d'ailleurs la réjouissait au plus au point, au moins elle était sure d'être aux côtés de la personne qu'elle aimait. La jeune femme se surprit alors à le contempler comme elle aimait à le faire.
Elle savait que cela pouvait être gênant et c'était d'ailleurs pour cela qu'elle continuait.
Elle testait sa récation pour mieux cerner sa personnalité. Mais il était probable qu'il était habitué à attirer les regards autour de lui tout comme Elyana. Apres tout ses fonctions ne lui permettait pas d'être gêné par un quelconque regard insistant. Elle resta donc immobile à le fixer comme si elle n'avait jamais vu d'hommes de sa vie.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Lun 10 Aoû 2009 - 20:06

Dolan continuait à caresser la longue chevelure blonde d’Elyana lorsque cette dernière lui attrapa la main. Elle adressa un grand sourire au jeune homme. Ce dernier comprit qu’elle n’était alors pas endormie. Elle avait simplement profité de ce moment de calme et de tendresse jusqu’au dernier instant. Dolan ne pouvait que l’approuver. Mais bientôt, elle ne put que voir le tatouage qu’il portait sur le dos de la main droite. Et comme il l’avait redouté, Elyana ne tarda pas à demander de quoi il s’agissait. Il sourit en portant la patte d’ours devant ses yeux.

-Cela ? demanda-t-il innocemment. Il ne signifie rien du tout d’après moi. C’est une erreur de jeunesse selon mon père.

Il émit un petit rire avant de continuer d’une voix enjouée.

-J’étais très jeune et je voulais me distinguer des autres. Un commerçant étranger -je ne sais même pas de quelle contrée lointaine il venait- avait installé son stand sur le port. L’homme était couvert de tatouages d’animaux de la tête aux pieds. Il était réellement impressionnant. Je me souviens que son stand était garni d’objets dont je n’avais jamais soupçonné l’existence et dont je ne connaissais même pas l’usage. Cela m’intriguait. J’étais avec des amis et ce commerçant nous proposa de nous tatouer notre totem, moyennant une modeste somme. Aucun de mes amis n’osa accepter. Mais moi oui. Pourquoi, je me pose encore la question. J’étais très fier de moi à l’époque, même si j’avais du mal à comprendre pourquoi mon « totem » était représenté par une patte d’ours. J’avoue que je ne comprend d’ailleurs toujours pas pourquoi. J’avais un mal de chien les premiers jours, mais je trouvais que cette marque avait énormément de style. Par contre, mon père était furieux. Par tous les moyens, il essaya de la faire disparaître, mais c’était impossible. Il a alors voulu retrouver le marchand responsable de l’affront, mais quand il s’est rendu sur le port, l’étranger était partit.

Dolan souriait largement. Raconter que son père avait tout essayé pour faire disparaître ce tatouage mal venu, alors qu’il en était en fait le responsable, l’amusait franchement.

-Et voilà pourquoi lorsque je suis en mission diplomatique il me faut le cacher. Soit par des gants, soit par un bandage factice comme cela était le cas hier. Il paraîtrait que ce tatouage me fait perdre de la crédibilité. Mon père est de cet avis en tout cas.

Le jeune homme gloussa comme un enfant. A vrai dire, il était très fier de lui. Fier d’avoir trouvé un mensonge à la fois aussi simple et aussi probable. Et finalement pas si éloigné que cela de la vérité.
Les premiers rayons de soleil vinrent alors faire briller la chevelure d’Elyana et il se perdit un instant dans sa contemplation. Il sourit lorsqu’elle accepta sa proposition de la veille. Cependant, il ne put s’empêcher de se demander s’il avait été bien avisé de la lui faire. En effet, inviter une jeune et belle femme à dîner puis l’entraîner jusqu’à sa chambre était une chose. Voyager avec cette même femme était une toute autre chose. Pendant combien de temps serait-il capable de lui cacher la vérité. Sûrement pendant très longtemps, mais un jour où l’autre, le voile se lèverait. Dolan en était bien conscient et redoutait ce qui se passerait à ce moment là. Peut-être vaudrait-il mieux qu'il la quitte dès maintenant. A cette pensée, son cœur se serra. Il n'en avait pas du tout envie.

Cette perspective le poussa à s’interroger sur ses sentiments à l’égard d’Elyana. Hier, il se sentait amoureux de la belle rohirrim aux cheveux blonds. A présent aussi en réalité. Mais ce sentiment était pollué par ses pensées parasites qui lui soufflaient qu’il était dangereux de tomber amoureux. Il avait toujours été un homme rationnel, capable en toute situation de réfléchir et d’agir exactement comme il le fallait afin de conserver la vie sauve.

A ce moment là, une pensée réconfortante lui vint alors à l’esprit. Dolan n’avait en fait pour Elyana qu’un intérêt poli. En revanche, Amenelos en était tombé vraiment amoureux, dès le premier regard. Dolan sourit, attendrit, s’empressant de croire à cette version des faits qu’il préférait largement à la précédente. Il avait toujours considéré l’amour comme une vulnérabilité à laquelle il n’avait jamais succombé. Il sentait le regard d’Elyana posé sur lui et n’en ressentait pas la moindre gène. Après tout, il ne se gênait pas lui-même pour la contempler à chaque occasion. Sa question le ramena à la réalité.

-Je vais voir Denethor tout à l’heure, répondit-il. La journée commence et je compte bien tenter ma chance dès aujourd’hui. Et je suis terrorisé.

Le jeune homme souriait d’un sourire trop large pour être vraiment naturel. Il ne se sentait pas de taille à rencontrer Denethor et lui faire avaler l’immense supercherie qu’il avait montée. Il devait trouver un moyen pour éviter cela.

-Sincèrement, tu l’as vu hier lors de son discours. Cet homme a un charisme fou. Il est peut-être âgé, il est peut-être moins vigoureux que moi, mais sa seule présence est impressionnante. Il lui suffit d’élever la voix pour imposer le respect. Je crains de ne pas être capable de rivaliser avec lui dans sa propre cité. Les mots que je prononcerais devront porter la grandeur et la force de Nùmenor. Si je ne parviens pas à l’impressionner, il pourra continuer à superviser son empire sans tenir compte de mon île. Et sans en avoir le moindre remord.

Il y avait de l’admiration dans la voix du jeune homme. Car cela était vrai : lors de son discours, Denethor avait réellement impressionné Dolan. Il y avait une telle force dans sa voix de vieillard !
Sur ces mots, Dolan s’écarta doucement d’Elyana et se leva. Il s’habilla rapidement, tout en continuant à parler.

-Mais ne te fais pas de soucis pour moi, disait-il. Il faut simplement que je parle haut et fort. Que ma conviction porte ma voix sous les voûtes de la citadelle. Le but de ma venue est simplement de rappeler à Denethor que Nùmenor existe toujours. C’est cela que mon père m’a dit avant mon départ. C’est assez peu ambitieux pour que je réussisse, tu ne trouves pas ?

Appuyant sa dernière phrase d’un sourire, il ceignit sa ceinture à laquelle était accrochée son épée. Puis il s’approcha du lit et embrassa Elyana.

-Je vais faire aussi vite que possible. Je te le promets.

Sur ces mots, il mit la main sur la poignée de la porte et s’apprêta à partir.



(hrp : salut, ça fait plaisir de te relire Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Mer 12 Aoû 2009 - 0:48

Elyana hocha la tête à la réponse du jeune homme. Il n'empêchait que ce tatouage était bien curieux, elle n'avait encore jamais vu quelque chose de semblable. Il n'etait d'ailleurs pas étonnant qu'il devait le cacher à autrui, car il était certain que pour un grand diplomate, porter un tatouage en forme de patte d'ours n'était pas du meilleur effet.

Tandis qu'ils riaient tous deux à cette pensée, Elyana sentit que les rayons du soleil levant venait les réchauffer et la jeune femme se rendit compte alors qu'il devait être assez tôt. Elle avait pensé s'être rêveillée en milieu de matinée mais décidément elle s'était trompée. Au moins, une chose était sure, elle avait bien dormi.

Peu apres, il en vint à parler de Denethor, l'Intendant à qui il rendait visite aujourd'hui. Elyana ne put s'empêcher de glousser lorsque son sompagnon lui dit être terrorisé de voir Denethor. Oui il était certain que c'était un homme impressionnnant. Amenelos lui expliqua alors qu'il devait clamer haut et fort la puissance de Numenor.

Le jeune homme réussit à fair éclater de rire la rohirrim lorsqu'il lui demanda son avis sur le sujet. Elle se contenta de répondre entre deux rires:

Moi je pense que tu te débrouilleras très bien avec ton originalité. Tu m'as bien réussit à conquérir mon coeur alors pourquoi pas l'intérêt de Denethor?
dit elle sur un ton amusé.

Tout en parlant, il s'était habillé laissant a Elyana l'occasion de l'observer plus en détail. Il était vraiment bel homme, elle ne pouvait le nier. C'était bien autre chose que le physique des rohirrims qu'elle avait connu plus tôt dans sa jeunesse.
Enfin, c'était plus leur caractère que leur physique qui était gênant. Ils n'étaient autre que de grosses brutes buveuses de vin.

La jeune femme laissa s'échapper un sourire moqueur à cette pensée et reprit ses esprits lorsque son compagnon vint déposer un doux baiser sur ses lèvres.

Je ne m'inquiète pas, je me doute bien que tu n'as pas envie de passer tout ton temps à tenter de convaincre l'un des hommes les plus puissants de notre monde. Je t'attendrais, je pense me balader un peu dans la journée entre les charmes ou bien me balader dans Minas Tirith, ce sera pour moi l'occasion de mieux découvrir la ville, enfin je verrais bien.
répondit elle lorsqu'il lui promit de se dépêcher.

Prenant le drap avec elle, elle se dirigea vers le jeune seigneur qui s'apprêtait à partir et se blottit quelques instants dans ses bras avant de lui murmurer d'une voix enjouée:

Bonne chance grand diplomate. Je suis sur que tu reviendras glorieux, mes pensées t'accompagnent.


Sur ce, elle se retourna et s'habilla élégament d'une robe bleue nuit, l'une de ses préférées d'ailleurs. Puis elle peigna son oppulente chevelure, tout en rabattant les boucles rebelles derrière son oreille.

Elyana décida alors de descendre pour se balader sur l'un des chemins qui serpentait entre les charmes de l'Auberge puis de faire un tour dans Minas Tirith et de regagner ensuite sa chambre afin d'y retrouver son bien aimé lorsqu'il aurait fini de s'entretenir avec l'Intendant...

[hrp: De même Very Happy]


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Jeu 13 Aoû 2009 - 20:36

Dolan parvint à l’Auberge des Charmes avant Elyana. Il pénétra dans le parc de l’établissement et profita pendant quelques instants de l’ombre prodiguée par les arbres aux grandes branches feuillues. Il apprit par le vieil homme qui les avait accueillis la veille que la jeune femme était partie peu de temps après lui pour une promenade dans la ville.

-Mais ne vous ai-je pas déjà rencontré, messire ? ajouta-t-il en haussant l’un de ses sourcils blanc neige.

Dolan fit mine d’être extrêmement surpris. Il parvint même à se sentir légèrement gêné pour une personne âgée que la sénilité guettait.

-Non monsieur, répondit-il avec aplomb. A moins que vos pas ne vous aient menés jusqu’à Nùmenor, c’est la première fois que nous nous rencontrons.

Le vieillard s’excusa et retourna vaquer à ses occupations sous l’œil inquiet de Dolan. Le jeune homme préféra ressortir dans le parc pour attendre Elyana. Il marcha pendant quelques minutes dans le parc, sans réellement se soucier de la direction qu’il prenait. Presque sans s’en rendre compte, ses pas le dirigèrent vers le banc où la veille, ils s’étaient tout deux assis pour contempler le coucher du soleil. C'était à quelques pas de cet endroit qu'ils avaient partagé leur premier vrai baiser. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand les souvenirs de cette soirée si agréable se bousculèrent dans sa tête d’une manière peu ordonnée. Peut-être Ecthelion avait-il raison finalement. Un peu de compagnie pouvait être agréable.

Mais soudain, tous ses souvenirs disparurent brutalement. Ils furent remplacés par des images d’une extraordinaire violence. Des images de morts, de fureur et de désespoir que Dolan ne parvint pas à identifier clairement. Son visage se crispa alors qu’il ressentait une terrible douleur à la main droite. Comme si cette dernière avait prit feu. Instinctivement, il s’assit sur le banc et tint sa main entre ses cuisses. Le bandage factice qu’il avait remis en place au matin était toujours là et Dolan s’empressa de le retirer. Son souffle se fit haletant lorsqu’il découvrit que la bande de tissu avait été noircie à l’endroit où se trouvait son tatouage. Redoutant ce qu’il allait découvrir, il posa les yeux sur le dos de sa main droite. Le tatouage en forme d’ours ne semblait pas avoir beaucoup changer. Cependant, quand Dolan passa ses doigts tremblants dessus, il pu constater que le tatouage avait désormais un certain relief qu’il ne possédait pas auparavant.

La douleur s’apaisa assez rapidement, mais un mal de tête atroce en prit immédiatement le relais. Serrant les dents comme pour ne pas en tenir compte, il déchira la partie noircie de la bande de tissu blanc et la jeta par-dessus la falaise. Remettant en place le bandage, il le serra fermement avant de laisser son bras mollement tomber sur le banc. Il porta sa main gauche à son crâne et ferma les yeux. D’un geste sec, il essuya les quelques larmes de douleur qui roulaient sur ses joues.

Dolan avait l’habitude des migraines, elles lui martelaient régulièrement le crâne depuis sa plus tendre enfance. Et il savait qu’il n’y avait pas d’autre remède que d’attendre que le mal passe. Mais ces maux de tête devenaient de plus en plus fréquents et douloureux ces derniers temps.

Heureusement, le calme de l’endroit l’aidait à se reposer. Il soupira d’aise en sentant un petit vent frais caresser son front. Peu à peu, le visage d’Elyana reprit sa place dans ses pensées et son souffle retrouva sa régularité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Jeu 13 Aoû 2009 - 21:41

La jeune femme entra joyeusement dans l'Auberge. Elle était pressée de savoir comment s'était passé l'entretien avec Denethor. Elle alla voir le vieil homme pour savoir s'il n'avait pas vu Amenelos entrer. Ce dernier lui indiqua qu'il était parti faire un tour dans le parc. Sans attendre plus, la rohirrim se dirigea gracieusement en direction du parc de l'auberge.

Une fois dans le parc, Elyana savoura la douce brise qui soufflait, soulevant sa longue chevelure ondulée. Le soleil commençait à réchauffer l'atmosphère de ses rayons si lumineux et finalement la jeune femme trouvait que ce jour était une bien belle journée. Sur ce, elle se mit à chercher Amenelos du regard et ne tarda pas à le repérer près des bancs où ils s'étaient rendus la veille. Le sourire qui s'était dessiné sur les lèvres de la rohirrim lorsqu'elle avait aperçu disparu aussi rapidement qu'il était apparu un peu plus tôt.

En effet, en s'approchant, Elyana remarqua rapidement que lque chose n'allait pas. Amenelos se tenait le crâne d'une main tremblante et elle se précipita ainsi vers lui. La jeune femme s'assit rapidement à ses côtés et d'une main douce mais ferme, le força à tourner son visage vers elle, tout en lui jetant un regard on ne peut plus anxieux.

Il était brûlant mais sa respiration commençait néanmoins à se faire plus régulière. De sa main libre, elle serra celle d'Amenelos et demanda alors, d'une voix inquiète:

Que t'est il arrivé? Que s'est il passé? Tu..tu es tout brûlant, tu dois avoir de la fièvre.

La jeune femme tentait tant bien que mal de garder son calme mais le soucis qu'elle se faisait pour son compagnon l'en empêchait. Elle se demandait ce qui avait pu lui causer une douleur qui se lisait facilement sur son visage. Ses yeux étaient rouges comme s'il avait pleuré, ce qui n'était peut être pas étonnant si la douleur avait été intense ce qui inquiétait d'autant plus Elyana.

Le visage de son compagnon commençait néanmoins à reprendre quelques couleurs, ce qui rassura la jeune femme. Elle demanda alors d'une voix tremblante d'inquiétude:

Ca va mieux?

La jeune femme jugea alors bon de lui apporter un peu de son soutien et se blottit alors doucement dans ses bras. Son coeur battait régulièrement à présent. Elle n'avait peut être jamais eut aussi peur de sa vie. Décidément l'amour permettait de découvrir beaucoup de chose. Elle n'était pas quelqu'un de craintif bien au contraire mais là.. C'était autre chose. Enfin il valait peut être mieux changer de sujet, tous deux seraient d'une humeur plus sereine après cela. Elyana s'empressa alors de demander:

Alors cet entretien avec l'Intendant? Lui as tu fait entendre raison? En ce qui me concerne, je me suis rendue à l'auberge d'hier. Nous avons pas mal papotés avec l'aubergiste et je me suis aussi renseignée sur la Cité. Tu savais que..

La jeune femme s'interrompit se rendant compte que ce qu'elle allait dire risquait sans aucun doute d'être d'intérêt moindre que ce qu'allait dire Amenelos. Lui adressant un sourire confus, elle lui intima de faire son récit de la matinée..


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Ven 14 Aoû 2009 - 20:02

Alors que la vive douleur qui lui transperçait le cerveau s’apaisait, Dolan sentit une main se poser sur sa joue et le forcer à tourner la tête. Il entrouvrit les yeux pour croiser le regard inquiet d’Elyana. La jeune femme prit sa main dans la sienne. Elle paraissait vraiment soucieuse de l’état dans lequel se trouvait Dolan. Ce dernier esquissa un faible sourire et tenta de la calmer ses craintes.

-Je vais bien, dit-il dans un souffle. C’est juste… une migraine, cela va passer.

En effet, son mal de tête se faisait moins violent. Quelques secondes plus tôt, il avait l’impression d’avoir deux fers chauffés à blanc posés sur ses tempes. A présent, il s’agissait d’une douleur plus diffuse, lancinante, mais moins forte. Cela était largement supportable, cependant, Dolan savait qu’il en avait encore pour quelques heures avant de se sentir réellement bien à nouveau.

-Cela m’arrive souvent quand je suis trop nerveux. Cela a commencé peu de temps après être revenu à l’auberge. Je commençais juste à me détendre suite à cette entrevue. J’avoue que cette dernière fut assez éprouvante. Je suis désolé que tu me voies dans cet état, je ne voulais pas t’inquiéter.

Dolan commençait à reprendre une respiration plus calme et cela sembla rassurer Elyana. Elle lui demanda néanmoins s’il allait mieux d’une voix quelque peu tremblante, avant de se blottir tout contre lui. Dolan passa son bras autour de ses épaules et la serra dans ses bras. Il sourit plus franchement. Il fallait vraiment qu’il lui ai fait un certain effet pour qu’elle s’inquiète autant pour son état de santé.

Mais bientôt, la curiosité et la spontanéité naturelle de la jeune femme, reprit le dessus et il fut engloutit sous un flot de paroles et de questions. La rohirrim sembla confuse pendant un court instant. Dolan émit un petit rire car c’était en partie pour ces traits de caractère là qu’il était tombé sous le charme d’Elyana.

-Cette rencontre a été difficile pour mes nerfs, mais en réalité, je pense qu’elle s’est déroulée pour le mieux. Je crois avoir réussi à faire mon discours comme je l’entendais. Je suis même parvenu à arracher à Denethor la promesse d’une visite à Nùmenor. Il a catégoriquement refusé de fixer une date, mais c’est déjà bien plus que je n’en espérais de sa part.

S’il aimait agrémenter ses récits de victoires personnelles, Dolan restait d’un naturel prudent, et ne prenait aucun risque. Denethor pouvait ne jamais se déplacer jusqu’à Nùmenor, ce qui était d’ailleurs très probable, Elyana ne pourrait jamais déceler ce mensonge.

-Je suis descendu en ville ensuite, pour aller voir Ecthelion à l’écurie. Il me semble fin prêt pour parcourir de nouveau la campagne. A propos, ajouta-t-il avec un grand sourire aussi joyeux que le lui permettait son mal de tête, où allons-nous ? Je n’ai pas oublié ma promesse. J’ai profité de mon passage en ville pour remettre une missive à un coursier. Il prendra un bateau pour Nùmenor dès demain. Je suis donc libre comme l’air.

Le jeune homme ne mimait absolument pas sa joie. Voyager était sans aucun doute sa plus grande passion. Et l’instant où il choisissait sa destination était l’un de ses moments préférés. Il lâcha la main d’Elyana pour la mettre dans l’une des poches de son pantalon. Il en ressortit un morceau de parchemin abîmé par le temps. Précautionneusement, il le déplia sur ses genoux, l’inclinant légèrement du côté d’Elyana.

Il s’agissait d’une carte des Terres du Milieu. Dolan la possédait depuis dix ans maintenant et la gardait en permanence sur lui. C’était l’une des toutes premières choses qu’il avait achetées avec l’argent récolté de ses premiers larcins. Déjà à cette époque, il n’avait qu’une envie : parcourir le monde. Un sourire nostalgique un peu triste apparut sur ses lèvres. Il n’avait pas réalisé la moitié de ce qu’il avait espéré à cet âge. Sa vie avait pris une tournure bien trop compliquée.

Tout en dépliant son trésor, Dolan se souvint qu’Amenelos n’était pas sensé avoir posé un pied en Terre du Milieu avant ce voyage à Minas Tirith. Il s’était laissé emballer par son envie de reprendre la route et de faire partager à Elyana sa passion. Immédiatement, il se mit à réfléchir à une bonne raison pour avoir cette vieille carte très usée entre les mains. Cependant, il n’en dit rien. Il ne voulait pas donner l’impression de se justifier à chaque instant.

-Nous sommes à Minas Tirith, dit-il en pointant du doigt un point sur la carte. Nous pouvons d’ici nous diriger vers le sud, jusqu’à Amrùn. Cela dit, je crains que cela ne soit pas très justifiable aux yeux de mon père. En effet, le Harad entretien des relations pour le moins contestables avec le Mordor, sans pour autant s’empêcher de commercer avec les royaumes de l’ouest. Il n’est pas question que Nùmenor se lance dans des relations diplomatiques avec ces tribus tant que cela restera ainsi.

Au nord, j’ai entendu dire que les orientaux avaient bâti une muraille entourant tout le Rhovanion. Je ne crois pas que les voyageurs en provenance du Gondor y soient les bienvenus.

Inutile que je ne parle de l’est, il n’y a que mort et désolation de ce côté-ci pour les humains.

Il nous reste donc l’ouest. Il y a le Rohan bien entendu. J’adorerais visiter ce pays où naissent d’aussi charmantes demoiselles,
fit-il avec un sourire charmeur. Mais j’imagine que si tu es partie, ce n’est pas pour y retourner aussitôt, n’est-ce pas ? Alors voyons plus à l’ouest encore… Je sais que Lond Daer a des relations commerciales très fréquentes avec Nùmenor. Cependant, avec le morcellement de l’empire d’Ouistrenesse, les choses vont peut-être évoluer. Ce peut être intéressant d’y aller. Ensuite, nous pourrons continuer jusqu’à la Comté, le pays de hobbits. D’autant plus que tout cela nous oblige à traverser le Rohan, ajouta-t-il malicieusement. J’ai l’espoir que les rohirrims et les hommes de Nùmenor deviennent de plus en plus… proches.

Il avait murmuré ces derniers mots dans l’oreille d’Elyana, laissant ses lèvres effleurer sa peau douce. Son mal de tête était toujours là, comme un bruit de fond dérangeant une conversation, mais il ne serait bientôt plus qu’un mauvais souvenir. La présence d’Elyana semblait avoir un effet apaisant sur le mal dont souffrait le jeune homme.



(hrp : j'ai utilisé cette carte pour me repérer : http://cartes-tolk.site.voila.fr/carte.html )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   Ven 14 Aoû 2009 - 21:33

Elyana sourit doucement en entendant Amenelos rire. S'il riait, cela signifiait que son état s'arrangeait peu à peu. Elle n'avait encore jamais eu de migraine mais avait entendu dire que c'était très douloureux voire d'une douleur presque insoutenable.

La jeune femme écouta alors avec attention son compagnon faire son récit de la matinée tandis qu'elle était toujours blottie dans ses bras. Cela la réconfortait, car l'inquiétude était toujours là en son intérieur. Elle craignait qu'a tout moment une douleur le reprenne mais tenta tout de même de se raisonner en se disant qu'il ne servait à rien de s'inquiéter. En plus de cela, son état s'améliorait comme elle l'avait remarqué un peu plus tôt.

Ayant reporté toute son attention sur le jeune homme, elle ne put réprimer un sourire éblouissant. Il avait quand même retenu un peu l'attention de l'Intendant et elle trouvait que cela était dejà beaucoup. Elle ne se retint pas de lui faire savoir:

Comme quoi, mon petit doigt ne s'était pas trompé, fit elle sur un ton enjoué, et après avoir émit un petit rire jovial, elle poursuivit:
Je t'avais bien dit que tu attirerais son attention.

Après lui avoir décoché son habituel clin d'oeil, Elyana le laissa poursuivre son récit. Ce qui lui fit d'ailleurs penser qu'Ada, sa magnifique jument blanche, commençait sérieusement à lui manquer. Mais c'est à ce moment qu'Amenelos lui annonça qu'il était prêt à partir et il sortit une carte de la poche de son pantalon. Une carte de la Terre du Milieu..Etrange, il n'avait pourtant jamais été en Terre du Milieu, ou avait il pu l'obtenir?

Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir qu'il lui montrait déja ou il pourraient aller ou ne pas aller. La jeune femme ne répondit pas, songeant quelques instants à son choix lorsqu'elle sentit les lèvres d'Amenelos caresser sa peau tandis qu'elle l'avait vaguement entendu dire qu'il espérait voir le Rohan et Numénor devenir plus proches. Il pensait surement à eux, en disant cela.

Le regard pétillant, Elyana prit alors la parole:

Nous diriger vers la Comté, me parait une excellente idée. Certains rohirrims de ma connaissance disaient que c'est un endroit paisible où les terres sont plutôt fertiles et la verdure très présente.

Sa voix ne devint alors qu'un doux murmure:

Et cela n'empêchera en aucun cas les rohirrims et les numenoriens de devenir aussi proches qu'ils le souhaitent.


Leurs deux front se touchaient à présent mais au lieu de l'embrasser comme Amenelos aurait pu s'y attendre la jeune femme détourna son visage. Lui adressant un petit sourire taquin, elle dit alors avec entrain:

Dans ce cas qu'attendons nous pour rassembler nos affaires. Au fait ou as tu eu cette carte? Je ne pensais pas qu'on pouvait trouver des cartes de la Terre du Milieu en Numenor mais peut être que je ne connais pas assez ton peuple.

Elle lui sourit et se leva vivement et prit les mains de son compagnon dans les siennes, le forçant à se lever aussi. La jeune femme commença à faire quelque pas entrainant avec elle son compagnon mais s'arrêta soudain et murmura sur un ton rieur à Amenelos:

Au fait..J'allais oublier, si tu daigne t'approcher un peu trop d'une rohirrim autre que moi, tu devras subir ma colère..

La jeune femme émit un petit rire cristallin. Elle plaisantait comme à son habitude, enfin.. On ne pouvait pas dire qu'elle soit particulièrement jalouse mais sentant que son coeur appartenait à présent à Amenelos, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un léger pincement au coeur en pensant qu'il puisse s'interesser à une autre.

Elle espérait d'ailleurs de tout coeur que le jeune homme ressentait la même chose mais malheureusement elle ne pouvait pas lire dans ses pensées.
Sur ce, la jeune femme réalisa soudain qu'il venait d'avoir une migraine atrocement douloureuse. Son voix se faisant plus sérieuse elle dit:

Ta tête..ça va? Je ne te brusque pas trop?

Elle resta là à attendre sa réponse, espérant de tout son être qu'il allait bien mieux que tout à l'heure.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Auberge des Charmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Auberge des Charmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'auberge du Joyeux luron (PV)
» L'Auberge du Dùnadan Clairvoyant [ Lieu public ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Gondor :: Minas Tirith-
Sauter vers: