Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Les écuries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Les écuries   Mer 12 Aoû 2009 - 21:07

Si Dolan avait quitté à regret la chambre dans laquelle lui et Elyana avaient passé une si belle nuit, c’est presque en courant qu’il sortit de l’Auberge des Charmes. Le gérant de l’endroit ne manqua pas de l’arrêter pour qu’il lui règle ce qu’il lui devait. Le jeune homme se laissa délester de quelques unes de ses pièces, pestant intérieurement contre la prix de la gloire.

Une fois qu’il fut à l’extérieur, Dolan marcha à grandes enjambées vers l’écurie où il avait laissé Ecthelion en de bonnes mains. Il n’avait qu’une idée en tête : quitter la ville au plus vite. Il n’était pas question de s’encombrer d’une compagne. Qui plus est une jeune femme à laquelle il était bien capable de s’attacher. Il lui fallait pouvoir réfléchir et agir calmement en toutes circonstance, ce dont il n’avait jamais été capable tant qu’une jolie fille se trouvait dans son champ de vision. C’est pourquoi à chaque fois qu’une femme devenait un peu trop proche de lui, il s’en allait. Dolan n’aimait pas les au revoirs. Il préférait largement quitter une femme sur un sourire plutôt que sur des pleurs.

Cependant, alors qu’il marchait dans la cité qui commençait à peine à se réveiller, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une pointe de culpabilité, sentiment auquel il n’était pas habitué. Elyana avait quelque chose de plus que toutes les autres femmes qu’il avait rencontré auparavant. Il avait failli pleurer de joie au moment où elle lui avait fait part de sa confiance en lui pour attirer l’attention de Denethor, soulignant son originalité, avant de se rappeler que ce compliment ne s’adressait pas à lui, mais à Amenelos.

Au fond de lui, Dolan avait plutôt l’impression d’être insignifiant et désespérément banal. C’était la raison principale pour laquelle il mentait. Il n’avait en réalité aucune confiance en lui, préférant laisser des personnages comme Amenelos se substituer à lui lorsque la situation exigeait un minimum de charisme et de capacités.

Dolan ferma brièvement les yeux espérant ainsi garder ses pensées fixées sur son but : quitter cette ville au plus vite. Il s’empressa de refouler au plus vite cette culpabilité, ce sentiment si étrange. Bientôt, il arriva à l’écurie qu’il avait sélectionnée pour Ecthelion. Il ne s’agissait pas de l’écurie la plus chère de la cité, mais Dolan avait jugé que les boxs étaient assez bien entretenus, et après avoir discuté avec l’écuyer, il avait comprit que ce dernier aimait réellement les chevaux. C’était donc sans crainte qu’il lui avait confié Ecthelion.

Le jeune homme se dirigea d’un pas rapide vers sa monture qui releva la tête à son approche et hennit amicalement.

-Mon vieux, fit Dolan d'un ton enjoué, je crois que nous allons bientôt reprendre la route. L’air commence à me manquer dans cette cité. Pas toi ?

L’animal émit comme un soupir de déception. Il était très bien traité ici et n’avait aucune raison de vouloir quitter la ville. Dolan flatta son encolure avant d’aller se saisir d’une brosse. Consciencieusement, il brossa la robe blanche d’Ecthelion qui se laissa faire, approuvant son maître par de petits hochements de têtes. Dolan savait pertinemment que l’écuyer avait déjà brossé l’étalon ce matin, mais il aimait faire ce geste lui-même, tout en parlant à sa monture. Sa voix n’était qu’un murmure.

-Je suis navré, Ecthelion, mais il y a cette fille… Cette fille du Rohan. Je ne peux pas rester. J’ai peur qu’elle ne comprenne qui je suis à un moment où à un autre. C’est trop dangereux. Et puis je lui ai dit que j’allais rencontrer Denethor, ajouta-t-il dans un rire. Il n’en est pas question, bien entendu. Il est vraiment trop tôt pour que je me retrouve derrière les barreaux. Que deviendrais-tu sans moi ? Je ne peux pas te laisser, tu le sais bien. Tu m’es bien trop cher.

Ecthelion eut un reniflement bruyant comme pour montrer sa désapprobation. Les flatteries ne fonctionnaient pas sur lui. Pas celle provenant de Dolan en tout les cas, puisque le jeune homme avait pu se rendre compte à plusieurs occasions qu'Ecthelion aimait beaucoup recevoir des compliments de la part des étrangers. Dolan sourit.

-Tu aimes la compagnie toi ? Ne me fais pas croire cela. Dans n’importe quelle écurie où je te laisse, l’écuyer est obligé de laisser deux boxs vides à côté du tiens pour que tous les chevaux aient la paix. Sauf s’il s’agit de jument que tu trouves à ton goût, il est vrai. Mais crois moi, la solitude nous fera du bien à tous les deux pendant quelques temps. Aller, viens,
fit Dolan en ajustant la bride d’Ecthelion et en le tirant doucement. Partons, nous n’avons plus rien à faire ici.

Mais l’étalon refusa tout net de bouger. Il resta droit sur ses pattes, contemplant Dolan de haut, daignant à peine baisser le regard vers lui. Le jeune homme perdit son sourire et soupira profondément.

-S’il te plait, Ecthelion, ne fais pas cela. Il faut que je parte. Je ne suis pas du tout prêt pour rencontrer un personnage de la trempe de Denethor. Et je ne peux pas rester avec Elyana. Que se passera-t-il quand elle aura comprit qui je suis ? N’oublie pas que tu n’es pas un pur sang. A te voir, on croirait que tu es un descendant des méaras. Et je sais que les autres chevaux te regardent avec une sorte de respect. Imagine qu’ils apprennent la vérité eux aussi. Comment te sentirais-tu alors ? Hein, dis moi !

Ecthelion sembla hésiter pendant un instant. Dolan avait sans aucun doute marqué un point. Le jeune homme parvint à tirer sa monture vers la sortie de quelques pas. Mais l’étalon stoppa soudain net son mouvement et refusa de nouveau de faire quel que mouvement que ce soit. Dolan appuya son coude contre le flanc de l’animal et laissa sa tête reposer dessus.

-Tu ne me laisseras pas partir, n’est-ce pas ? demanda-t-il d'un ton triste et résigné. Très bien, nous ne partirons qu’avec Elyana. Mais ça ne veut pas dire que je rencontrerais Denethor, c’est bien compris ? Je ne suis pas encore assez fou pour me lancer dans cette aventure qui ne peut avoir que le cachot comme aboutissement.

Le jeune homme laissa alors tomber la bride d’Ecthelion qui s’empressa de retourner dans son box où l’attendait encore quelques grains d’avoine qu’il n’avait pas engloutit. Ne prêtant plus attention à Dolan, il s’empressa de vider sa mangeoire avec application. Dolan le laissa faire et fouilla dans ses fontes pour y trouver un large manteau noir qui dissimulerait assez bien ses vêtements riches. Il le revêtit et se dirigea dans les quartiers les plus mal famés de Minas Tirith. Là où Elyana n’aurait jamais idée de se rendre seule.

Il pénétra dans une taverne quelconque et s’assit à une table où l’on jouait au tonk. Après avoir dépensé autant d’argent pour payer l’aubergiste ce matin, il avait besoin d'en gagner à nouveau. Cela faisait relativement longtemps qu’il n’avait pas joué à ce jeu, mais ses réflexes de tricheur revinrent assez rapidement et à la fin de la mâtinée, il se retrouva avec une certaine somme dans la poche. C’est le moment qu’il choisit pour quitter l’établissement dont les clients commençaient à le regarder de travers. Aucun d’entre eux ne soupçonnait encore ses astuces, mais il avait le sentiment que cela ne durerait pas très longtemps. Chacun de ses faits et gestes était désormais surveillé de très près. Le sourire au lèvres, il se leva et quitta la taverne, se dirigeant de nouveau vers les écuries. Il dissimula ses gains au plus profond de ses fontes, brossa de nouveau Ecthelion, puis prit enfin le chemin de l’Auberge des Charmes où il espérait retrouver rapidement Elyana. La mâtinée avait laissé largement assez de temps pour qu’Amenelos rencontre Denethor, Intendant du Gondor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les écuries   Mer 19 Aoû 2009 - 21:32

Comme Dolan s’y attendait, Elyana lui posa des questions à propos de sa vieille carte.

-Je l’ai achetée à un marin pendant la traversée, répondit-il. Elle a l’air très vieille, et pas très bien entretenue, c'est vrai. Mais je trouve que cela lui donne un certain charme. On voit que c’est une carte qui a beaucoup voyagé. Cela me plait énormément.

Le jeune homme porta sa main à son front quand il se leva à la suite d’Elyana. Il n’aurait pas du se lever aussi rapidement car un léger vertige le prit. Il ferma brièvement les yeux pendant que les éléments qui l’entouraient retrouvaient leur stabilité initiale.

Cela ne l’empêcha pas de sourire à la plaisanterie de sa compagne. Dans le même temps, son imagination s’emballa : des dizaines de cavalières blondes et souriantes, à la taille fine, chevauchant à ses côtés. Voilà qui pouvait être très plaisant. Le rire d’Elyana le ramena brusquement à la réalité et il se mit à rire avec elle. Leurs rires résonnèrent dans sa tête, ce qui le fit de nouveau plisser les yeux. Il dit néanmoins avec un sourire enjôleur.

-Mon cœur est tout à toi. Et je doute qu’une seule femme, fut-elle rohirrim, puisse avoir seulement le dixième de ta beauté.

Elyana sembla alors se rendre compte qu’il n’avait pas vraiment la tête à cela puisqu’elle s’inquiéta de savoir si elle ne le brusquait pas trop.

-Non, répondit Dolan avec un sourire qui se voulait rassurant. Ne t’inquiète pas pour moi, je vais bien. Si tu es prête, nous pouvons nous diriger vers les écuries et nous mettre en route. Nous pouvons parcourir encore une bonne distance avant que le soleil ne se couche. Je me sens assez bien pour monter à cheval.

Sur ces mots, il la prit par la main, et se dirigea vers la sortie du petit parc. C’est ainsi qu’ils descendirent un à un les étages de la ville, se dirigeant vers les écuries. Sur le chemin, ils s’arrêtèrent au marché pour acheter quelques vivres. Cette petite marche acheva de faire passer son mal de tête.

Parlant de tout et de rien, Dolan comprit bientôt que la jument d’Elyana était gardée dans la même écurie qu’Ecthelion. En réalité, ce n’était guère étonnant puisqu’elle était relativement bon marché, offrant un service simple mais de qualité. Et les personnes travaillant à cet endroit adoraient les bêtes et savaient s’y prendre avec elles. N’importe quel cavalier étant attaché à sa monture pouvait la leur confier sans aucune crainte. Dolan avait plusieurs fois eu recours à leur service et à chaque fois, il avait récupéré son cheval plus détendu et moins capricieux qu’il ne l’était auparavant. Cet état n’avait certes duré que quelques jours, mais c’était toujours cela de gagner avec une monture aussi caractérielle.

Saluant de la main l’écuyer, il se dirigea vers le box où se trouvait Ecthelion.

-Mon ami, fit-il en flattant son encolure, je te présente Elyana. Il va falloir que tu t’habitues à sa présence ainsi qu’à celle de sa jument… Ada je crois, puisque ces deux demoiselles vont voyager avec nous. J’espère que tu sauras te comporter comme un vrai gentleman !

Pour toute réponse, l’étalon à la robe blanche impeccable émit un reniflement hautain sans même daigner baisser la tête vers ses visiteurs. Cependant, il ne rechigna pas quand Dolan le sella et ajusta sa bride. Il tapa un peu des abots sur le sol quand le jeune homme le fit sortir de son box, montrant ainsi sa hâte de se dégourdir les jambes. Dolan le calma par quelques paroles et caresses sur le museau.

Il se tourna ensuite vers Elyana, attendant avec une certaines appréhension qu’elle lui présente Ada. Il ne savait pas comment réagirait Ecthelion. Jamais il n’avait voyagé durablement avec quelqu’un. Le plus long voyage qu’il ai jamais fait accompagné avait été avec un elfe qui avait failli percer sa carapace. Leto Elvadriel avec qui il était allé jusqu’en Lorien. Jamais il n’avait vu un endroit aussi beau. Mais quand il l’avait quittée, le galadhrim qui l’avait accueilli lui avait dit qu’il quittait cet endroit pour toujours. Dolan en avait eu un pincement au cœur en l’entendant prononcer ces mots. Mais à présent il n’en avait plus cure. A cette époque, il était Gaerlin de Lond Daer, qui n’avait absolument rien à voir avec Amenelos de Nùmenor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Elyana

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Les écuries   Jeu 20 Aoû 2009 - 11:10

Elyana se laissa entrainer par la main de Dolan et tous deux se dirigèrent alors hors de l'auberge en direction des écuries, là où les attendaient Ada et Ecthelion. Elle jetait de temps à autre des regards inquiets en direction de son compagnon, soucieuse de son état mais fut bien vite rassurée par son charmant sourire. Ils bavardèrent pas mal tandis qu'ils descendaient peu à peu les étages de la cité, en profitant pour acheter quelques provisions. Il était évident que le Rohan n'était pas tout prêt et la jeune femme se réjouit alors de faire ce voyage avec Amenelos.

Apres un petit moment, ils arrivèrent enfin à l'écurie. Elyana suivit son compagnon jusqu'au box d'Ecthelion. La jeune femme observa l'étalon un moment. Il semblait être assez fougueux, et beaucoup moins paisible qu'Ada. Ada était elle, plutôt joueuse, tout comme l'était sa maîtresse d'ailleurs, mais assez calme et facile à vivre. Cependant, Elyana ne pouvait nier l'évidente beauté de l'étalon, sa robe était aussi blanche que celle d'Ada mais il était de plus grande taille et plus imposant.

La jeune femme ne put alors réprimer un sourire lorsqu'Amenelos parla à sa monture. Il était pour lui un vrai ami, plus qu'un simple moyen de transport, et c'était mieux ainsi, se dit la rohirrim. En effet, il semblait vraiment y avoir une grande complicité entre Amenelos et Ecthelion, la même complicité qu'il y avait entre la jeune femme et Ada. Elyana attendit que le jeune homme ait fini de seller son cheval et approcha alors doucement une main avec laquelle elle effleura son museau. Elle dit alors un large sourire aux lèvres:

Attendez moi bien sagement, je m'en vais chercher Ada.

Non sans avoir adressé un clin d'oeil à son compagnon, elle se dirigea vers le box de sa jument situé un peu plus loin. La jument émit d'ailleurs un petit hennissement de joie à la vue de sa maitresse.

Allez ma belle, nous retournons en Rohan mais pas seules cette fois.

Après avoir pansé Ada et l'avoir sellée, Elyana se dirigea vers Amenelos et Ecthelion, puis s'arrêta tout prêt d'eux. Tout en passant doucement ses doigts dans l'abondante crinière d'Ada, elle dit alors joyeusement en s'adressant tout particulièrement à Ecthelion:

Alors n'est elle pas charmante? Tu ne voudrais quand même pas rester aussi peu bavard avec Ada n'est ce pas?

Elle émit alors un petit rire, elle adorait parler aux chevaux ayant toujours l'intime conviction qu'ils la comprenaient. Et en effet, Ada était une jument charmante. Elle possédait une jolie tête camuse, un poitrail saillant et une croupe de puissance suffisante pour pouvoir galoper aisément durant un moment, mais bien moindre que celle d'Ecthelion. Et la blancheur de sa robe n'enlevait rien à son charme évidemment. Elyana se rapprocha alors d'Amenelos et dit:

Bon je pense que le voyage ne devrait pas trop poser de probleme si ces deux là ne se chamaillent pas.


Son regard allait d'Ada vers Ecthelion et Elyana dit alors sur un ton rieur:

Ne pense tu pas qu'ils feraient vraiment un beau couple?

La jeune femme ne put alors s'empêcher d'émettre une nouvelle fois un petit rire cette fois adressé a Ada qui lui donna un petit coup de museau sur l'épaule.


On n'en découvre jamais assez....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolan
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
avatar

Nombre de messages : 1413
Age : 30
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Les écuries   Jeu 20 Aoû 2009 - 21:15

Quand il vit approcher Ada, Dolan sentit un grand sourire involontaire se dessiner sur son visage. Cette jument allait tellement bien avec Elyana ! En effet, elle semblait avoir le même caractère à la fois curieux et joyeux. Si le jeune homme connaissait bien les goûts d’Ecthelion en matière de jument, il pensait que celle-ci lui plairait. En tout cas, il ne rechignerait pas à faire la route avec elle. Bien entendu, il se montrerait tout d’abord hautain et prétentieux avant de daigner prêter un peu de son auguste attention à Ada, mais cela finirait sans doute par arriver.

Quand Elyana adressa la parole à l’étalon, ce dernier hennit bruyamment, comme s’il riait à une bonne blague. C’était ainsi que Dolan l’interprétait tout du moins. Il sourit en contemplant les deux chevaux. Il eut un regard moqueur pour Ecthelion lorsqu’Elyana souligna le fait qu’ils feraient un beau couple.

-A n’en pas douter, répondit-il en riant de bon cœur.

C’est donc le sourire aux lèvres qu’il sortit de l’écurie, après avoir réglé l’écuyer. Il grimpa sur le dos d’Ecthelion qui se laissa faire avec beaucoup d’amabilité. Nul doute qu’il tenait à bien se faire voir de ses nouveaux compagnons.

Le jeune homme dirigea ensuite sa monture vers la sortie de Minas Tirith, au pas, se tenant bien droit sur sa selle. Ecthelion n’était pas en reste et marchait en levant bien haut les sabots, contemplant les passants d’un regard blasé. Dolan, lui, saluait par de petits hochements de tête amicaux les personnes qui croisaient son chemin. En voyant ce spectacle, les badauds avaient réellement l’impression d’avoir devant leurs yeux un seigneur de Nùmenor. Dolan avait depuis longtemps rodé ce petit numéro avec la complicité d’Ecthelion qui prenait un plaisir fou à surjouer son rôle de pur sang impeccablement dressé. Néanmoins, le jeune homme sentait bien que sa monture n’avait qu’une envie : partir au galop pour évacuer le trop plein d’énergie qu’il avait emmagasiné pendant son séjour à l’écurie.

Lorsqu’enfin ils eurent passé les portes de Minas Tirith, Dolan lâcha la bride de son étalon qui partit immédiatement au galop vers l’ouest, sans que son maître lui ai donné une quelconque indication. Dolan se contenta de s’accrocher de toutes ses forces pour ne pas chuter, riant à gorge déployée. Il sentait le vent lui gifler le visage et adorait cette sensation de liberté que lui procurait la vitesse.

Ecthelion jeta un bref coup d’œil derrière lui, comme pour inviter Ada à une course poursuite.


(hrp : aujourd'hui c'est un peu court... je pense que l'on peut continuer dans la section "Voyages")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3640-dolan-ses-differen
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les écuries   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les écuries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cette matinée aux écuries..
» C'est écrit "Maréchal Ferrant"
» Demande d'extrais de quasier judicaire
» Tanarr le garde royal
» Ecurie de Dale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Gondor :: Minas Tirith-
Sauter vers: