Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Histoire et géographie de Khazad Dûm

Aller en bas 
AuteurMessage
Hatori Hanzok
Archiforgeron de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 30
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Histoire et géographie de Khazad Dûm   Mer 17 Fév 2010 - 18:03



Les archives de Kazad Dûm commencent par le récit de la trahison d'Algolbar. Celui ci s'allia à Sauron. Une révolte fut soulevée par les naugrims opposés à cette alliance Le roi d'Erebor Thraïn vint avec son armée libérer le peuple naugrim opprimé. Une bataille eu lieu où d'autres peuples vinrent aider les nains. Les peuples libres de la Terre du milieu en sortirent vainqueurs. Algobar disparut.

Une régence s'établit. Voyant que peu à peu le royaume sombre dans le déclin, Kâlhim roi de Belegost se rend à kazad Dûm. Le régent noir est tué en combat singulier par Kâlhim. La porte occidentale est engloutie par les eaux et l'Archiforgeron Hatori Hanzok monte sur le trône.

Les naugrims entreprenent la construction du Bastion de Kazad Dûm. Pour cela les ambassadeurs hobbits sont capturés puis échangé à Sauron contre de l'or a fin de financer la citadelle. Kazad Dûm devient une forteresse imprenable. Il instaure les Compagnies Indigènes, mercenaires originaire de l'extrême Harad. Hanzok renonce à se charge de Roi et laisse le pouvoir au Conseil des Anciens.

Un nouveau tyran parvient au pouvoir: Kesil. Celui ci fait renforcer les défenses de la mine déjà réputé forteresse imprenable. Hanzok revient une nouvelle fois délivrer son peuple. Il provoque le tyran en combat singulier et sort vainqueur du duel. Il retrouve sa place de roi. La cité se développe paisiblement, à l’abri des conflits extérieur. Mais une fois de plus Hanzok n'apprécie pas sa tâche de roi. Il instaure une démocratie avant de quitter le cité.La mine attire toujours de nombreux nains en quête de richesses.

Avec la venue des "Morts", la mines s'est repliée sur elle même. Coupées des routes commerciales, elle s'est peu à peu isolée, entamant un long déclin. Et les choses allant de mal en pis, un Balrog est éveillé au fond des mines, chassant la colonie pour quelques années. Les gobelins s'installent et pullulent dans les galeries des années durant.
Gimli d'Erebor organise une mission de reconquête, mais celle ci se soldat par un échec, bien que les gobelins subissent de lourdes pertes, car face à l'ombre et la flamme, il fallait un pouvoir bien plus grand que de simples mortels .

Quatre années plus tard, Hanzok est reparu à la tête d'un important contingent de nains. Ils parviennent à récupérer le Bastion de Khalîm et construisent en plus deux forteresses extérieurs pour renforcer leur position. Les travaux sont finançés par le Gondor. Les nains organisent alors la reconquête de la mine. Le balrog est vaincu grâce aux lames de l'Archiforgeron confié au soin d'Epixarkoïs le Barde de Guerre et d'Eberk de la guilde des prospecteurs d'Erebor. L'une des forteresses est détruite pendant ces affrontements.  Après trois années de guerre, les gobelins abandonnèrent la mine pour se replier dans les montagnes alentours. La prospérité revint à Khazad Dûm. La chute de Nogrod et de Belegost provoquent la venue d'importantes communautés qui repeuplent les cavernes de Durin.
Enfin Eberk prend la régence du royaume de Khazad Dûm, en remerciement de ses services rendues pour la libération de celle-ci.
Plus tard, Eberk quitte son poste de de Régent et laisse sa place à un nouveau Roi, Brogïn, pour s'occuper du royaume.


Dernière édition par Hatori Hanzok le Mer 13 Mar 2013 - 19:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
Hatori Hanzok
Archiforgeron de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 30
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Histoire et géographie de Khazad Dûm   Mer 9 Mar 2011 - 23:06






Territoires naugrims



La vallée de Khazad Dûm







La Tour Nord contrôle les montagnes situées au dessus de la mine, ainsi que les bois situés au Nord Est de la forteresse de Naragimbar. Il s'agit essentiellement de patrouilleurs qui occupent des caches dissimulées dans les bois et les alentours montagneux.
C'est ici qu'on envoie les plus jeunes recrues afin de les faire participer à des exercices. En effet les lieux ont été nettoyé de la racaille verte qui s'y terrait.
L'endroit est défendu de manière classique par une tour et une enceinte de pierre assez sommaire mais suffisamment grande pour accueillir les nains et leurs alliés emplumés. L'une de leur tâche consiste à surveiller les nouvelles carrières, situés au pied d'une aiguille jouxtant le Caradhras.
On y trouve par ailleurs un moulin à eau qui alimente quelques plantations de houblons.


Juste en dessous des ruines de Barazmul, la Tour Sud était tombée en ruines jusqu'à ce que les Compagnies indiennes la restaurent et fortifient à nouveau ses murs. Elles garde l'accès par le Sud qui est celui des marchandises et du ravitaillement, la vallée ne possédant pas toute les denrées nécessaire à son autonomie et à sa survie. C'est d'ailleurs en ce lieu que les douanes de Khazad se sont installées. Il s'est donc établi un quartier commerçant important et des ruines émerge à présent une belle bourgade. C'est le point de Garde le mieux fortifié en raison de son importance. Une enceinte de pierre est venue entourer le vieux donjon qui domine un vaste camp de marchands et de voyageurs.



Le Conseil des Forges fut construit sur les fondations d'une vieille bergerie jadis réservée à la transhumance des troupeaux.
Un promontoire rocheux accueille une tourelle de vingts pieds de haut. Il existe sept Archiforgerons naugrims, un pour chacune des sept familles. Avec la destruction de Nogrod et de Belegost, quatre d'entre eux sont réunis à Khazad. Ils se sont assemblés lors d'un conclave dans le but de métamorphoser le travail du métal et des flammes.
Ses membres se sont installé dans un grand manoir fortifié qui est en fait l'une des ancienne tour de garde racheté par les maîtres artisans à la dette de l'Etat qui s'en débarrassa pour solder ses comptes avec les marchands du Gondor. Ici on frappe le feu et l'acier et toutes les journées crépitent d'escarbilles incandescentes. Au murs des couloirs sont accrochés des bandelettes de parchemins couvertes de runes et de secrets de la Forge. Mais nul ne peux les lires car l'entrée est cloitré par deux grandes herses d'un alliage composé et fondu par les maitres en personne. Ainsi ils protègent leur savoir venu du fond des siècles.



Les Trois Moulins sont la propriété de Gnabork Kutzil, un nain venu de l'Est, de la même tribu que Hanzok. C'est lui qui s'occupe de moudre les céréales importés par la mine en grande partie, les nains n'exploitant que fort peu la terre à la manière des hommes. Autour sur les collines sont plantés des champs de blé qui garantissent une partie du ravitaillement des deux bastions qui ont fonctions de greniers mais aussi de moulin, car chacun des forts possède son propre équipement afin de demeurer indépendant en cas de siège.
Un poste de garde y est installé. L'activité est assez tranquille sauf les jours de grand vent où les nains s'activent pour orienter les palles des moulins et déplier les voilures. C'est d'ailleurs un ancien marin qui fait office de contremaitre et dirige des opérations.



La Taverne de la Dernière Pinte est tenue par Borfìn, le brasseur légendaire de la Vallée Est de Khazad Dûm. Ici s'arrêtaient jadis les voyageurs en partance vers l'Est afin de déguster un dernier litre de bière avant leur périple. Nombre de marchands ne revenaient pas des terres inhospitalières de l'Orient et c'est pourquoi Borfìn Louche d'Or s'est toujours fait un devoir de laisser le meilleur souvenir à ses clients et brasse pour eux les meilleurs breuvages. Ont dit aussi qu'il distille une liqueur de miel réservée aux clients les plus fidèles. Cependant l'ivresse efface le souvenir et l'ambiance agitée qui y règne aujourd'hui n'est guère des plus propice à la dégustation. C'est ici que les soldats en permissions vont dépenser leur sous. Ils y boivent jusqu'à plus soif et regagnent les mines au petit matin. Une troupe de nains veille tout de même au bonne ordre et à la sécurité des clients. Mais leur tâche est aussi de contrôler les langues trop bien pendue...
La petite histoire veut que l'enseigne de la taverne contiennent une faute d'orthographe: il s'agirait en fait de la Taverne de La Dernière Pointe, établissement jadis situé sur les quais du port de Dol Amroth. En visite dans la cité, le naugrims Borfìn, séduit par le nom l'aurait dérobée et rapportée à la Moria avant d'ouvrir cet établissement de débauche sur la route des caravanes en partance pour L'Est.



Naragimbar est situé sur un éperon rocheux que les nains avaient jadis utilisé comme carrière de pierre pour bâtir le Bastion de Khâlim. Épuisée, le calcaire a laissé place à une pointe de granit que les nains ont utilisé pour la construction de la forteresse. Ses hauts murs abruptes sont mêlés au roches noire qui le constitue. Et chaque soir le feu du ciel vient frapper ses tours en pierre de taille blanchies à la chaux. Une série d'enceinte mène à un donjon massif, clos à son sommet par une grande toiture de zinc. Des citernes recueillent les eaux de pluie et les ruissellements de la montagne. Sur les tours se dressent une dizaine de catapultes et de trébuchets. Ils projettent de lourd blocs de pierre noire.
C'est là que la guilde des marchands établit les besoins d'exportations de la mine. Les Bureaux des Affaires Commerciales gèrent les caravanes et envoie des convoies à travers toute la Terre du Milieu. Le peuple de Nogrod y est installé en majeur partie et vit exilé du reste des naugrims en paiement de leur faute.
Finubar, son commandant s'occupe aussi des affaires extérieurs de la Mine. Les espions y font leur rapport au retour des missions. Et les ambassades y ont leur résidences ce qui fait du lieu le centre de la diplomatie Khazad.



L'entrée de la Moria est gardé par une immense forteresse, le Bastion de Khâlim, presque constitué d'une seule pièce de roc. Il ne s'agit pas vraiment d'un fort avec son système d'enceinte, mais d'un grand édifice de pierre presque close où seuls les promontoires sont bardés de catapultes et d'engins en tout genre. Elle mesure environ trois cents coudés de haut, mais là où ses murs se mêlent à la montagne, ont trouve des versant à pics de presque cinq cent coudés, notamment sur le flanc Sud Est du Caradhras. Avec la venue des diasporas, on a établi un camp au pied de la forteresse. Il s'agit de baraquements de pierre semblables aux bergeries dans les montagnes du Gondor.

C'est dans les salles de la forteresses qu'est rassemblé l'élite des troupes naugrims. La guilde des ingénieurs, des maîtres des runes et les meilleurs forgerons et joailliers travaillent au cœur de ses ateliers immenses. C'est là qu'on élabore les armures, les heaumes, mais aussi les machines de guerre et les artefacts magiques les plus performant d'Arda. On y trouve aussi la réserve de mithril de la mine sévèrement gardé par la guilde des banquiers. Au cœur de ce monolithe de granit, soudé à la manière des gens de Nùmenor, est situé le quartier de commandement des stratèges.

Si l'on poursuit jusqu'au sommet, on aboutit à l'entrée de la mine et l'on se trouve face au pont de Khazad Dûm. Se dévoile alors à vous des colonnades sans horizons qui s'enfonce jusqu'au cœur de la montagne. De grandes fenêtre taillés dans les plafonds dévoilent ces labyrinthes de galeries et de couloirs que des torches et des braséros illuminent à toute heure de la journée. Un tumulte sans fin résonne dans cette antre de roche enfouis sous les glaciers et la neige. C'est le bruit des forges et des puits à mithril ou scintillent les seules vraies lueurs que les nains affectionnent: celle des flammes et des métaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
 
Histoire et géographie de Khazad Dûm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes nains (uniquement RP) :: Khazad-Dûm-
Sauter vers: