Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Les sommets orageux du Thangorodrim, la colère du Vala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gandalf le BlancNombre de messages : 1163
Age : 29
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Gandalf le Blanc
Istar

MessageSujet: Les sommets orageux du Thangorodrim, la colère du Vala   Les sommets orageux du Thangorodrim, la colère du Vala EmptyMar 16 Mar 2010 - 23:45
[MJ]

Dans la Prison de Fer*, les Montagnes de la Tyrannie** sont les plus hauts sommets d'Arda. En haut de ces monts, les nuages noirs sont une fumée malsaine qui témoignent des pensées du Noir Ennemi du Monde.

C'était là qu'Ancalagon, Seigneur Dragon, battait de ses ailes prodigieusement longues et puissantes. Il y trouvait la magie et la noirceur d'un monde qu'il appréciait et où sa force était à son paroxysme. Celui qui s'éveille en puissance*** s'éveilla aussi en paroles et transmit ses pensées à l'Urulóki****, d'esprit malsain et corrompu à esprit servant.


« Ancalagon... Ancalagon le Noir... »

Un rire lugubre résonna et emporta le plus grand des Dragons dans un acte de violence gratuite qui ne lui en procura pas moins un plaisir sadique : un torrent de flammes à la couleur rouge vive jaillit de sa bouche, ses puissantes mâchoires s'ouvrant en grand pour laisser le feu parler de lui-même. Dans les plaines de l'Anfauglith, beaucoup craignaient de voir pareil spectacle. Le Seigneur Dragon ne s'exprimait jamais sans raison : le Seigneur Noir lui parlait certainement...

« Maître... »

Un hurlement bestial et sinistre parvint aux oreilles des Snagas***** et des Orques, des Uruk-Hai et des Trolls et aucun, aussi limité soit-il dans son intellect, ne put réfréner un horrible frisson lui parcourir l'échine. La voix d'Ancalagon était puissante et horrifiante, son courroux était à craindre autant que celui de leur Maître à tous.

« La guerre approche et nous sommes trahis. L'assaut doit être porté maintenant et les Elfes du Nord doivent succomber à notre force. Les Marches de Maedhros seront les premières à subir ma fureur.

- Trahis, Maître ? Qui donc a osé pareille folie ?

- L'Isengard, Seigneur Dragon, l'Isengard... Celui que vous croyiez digne de confiance n'est point sans fourberie et s'il était en votre conviction qu'il avait rusé contre les Hommes, c'est à notre encontre que Curumo a dévoilé son plus grand stratagème.

- Le Magicien ? Je ne peux le croire mon Seigneur, Curu...

- Silence ! Assez, Ancalagon. Curumo nous a trahi.

- Permettez que j'inflige moi-même le châtiment qui lui incombe, Maître, en votre nom. Ordonnez et j'irai en Isengard prestement.

- Inutile. J'ai déjà ordonné à mes créatures de châtier l'Isengard comme il se doit. La punition du Magicien sera terrible, certes, mais les Elfes seront les premiers à souffrir. Ils endureront bien pire que dans les plus terribles cauchemars que je ne leur ai jamais instillé. »

Le Seigneur Dragon se tut, conscient qu'aussi puissant et légendaire qu'il pouvait être, il n'était rien pour s'opposer aux dires et décisions du Seigneur Noir. Seule la mort attendait ceux qui étaient son ennemi. Les Eldar allaient le comprendre bien assez vite et cette perspective donna à Ancalagon toute réjouissance, prêt à dévaster les terres de ces êtres vaniteux.

« Trente mille Orques marcheront sur la plaine de Lothlan et ils brûleront tout ce qui croisera leur route une fois les Marches de Maedhros atteintes. Ils iront jusqu'aux collines d'Himring et ravageront la forteresse. Trente mille autre de mes créatures sèmeront la mort dans la Brèche de Maglor. Je veux que quarante mille soldats et vous soient prêts et postés à la frontière avec ces terres.

- Oui, Maître. Il en sera fait comme vous dicterez.

- Cela va de soi. »

Ancalagon le Noir n'osa pas prendre la parole à nouveau. Le Noir Ennemi était plus irritable qu'à l'accoutumée, nul doute que de fâcheux évènements s'étaient produits qui avaient exacerbé la colère naturelle de Melkor. Encourir le courroux du Vala n'était synonyme que de mort, rien de plus ni de moins.

« Que l'armée se mette en marche. Immédiatement. »

Le Dragon rugit, son hurlement résonnant sur les plaines de l'Angband. Le signal était donné, l'armée était sur le qui-vive. Quand bien même les Orques n'étaient pas réputés pour être les plus dociles et obéissants, les soldats du Noir Ennemi étaient prêts à prendre les armes à n'importe quel instant. La lenteur n'était pas de mise lorsqu'il fallait obéir au Maître.

Les cris, les coups, les chocs de fer et d'acier, tout ne pouvait laisser comprendre qu'un seul fait : la guerre était imminente. Les Elfes n'avaient aucun échappatoire. Seule la Mort les attendait et elle venait en nombre et en puissance. Ancalagon le Noir se plaisait déjà à dessiner dans son mental la destruction prête à s'inscrire sur les terres elfiques.


* Angband en Sindarin
** Thangorodrim en Sindarin
*** Melkor en Quenya
**** Autre appellation des Dragons
***** Esclaves Orques


[Suite dans les Voyages de Melkor et son armée]
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
 

Les sommets orageux du Thangorodrim, la colère du Vala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Les sommets orageux du Thangorodrim, la colère du Vala N448 :: Les archives :: RPs des Terres du Mal-