Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Régions et villes de l'Isengard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Régions et villes de l'Isengard   Jeu 8 Juil 2010 - 19:08

Angrenost :




Signification : Forteresse d'acier, en Sindarin.
Prononciation : [An-gre-nost(e)].
Type : Citadelle Forteresse.
Localisation : Dans la vallée de Nan Curunír, à l'extrémité sud des Monts Brumeux.

Autres Appellations : Anneau d'Isengard (en rapport à sa configuration).
De façon générale, Isengard (Enceinte de Fer, en Rohirique) est utilisé pour décrire tous les territoires conquis par les armées de l'Istari tandis qu’Angrenost est utilisé pour désigner la citadelle dans laquelle trône Orthanc.

Description : Situé à l'extrémité sud des monts brumeux, dans la partie occidentale du Nan Curunír, longée par le fleuve de l'Isen (d'où le pays tient son nom), non loin de la Forêt de Fangorn, l'Angrenost était un cercle rocheux devenu jadis place forte du Gondor occidental. Seule la trouée du Rohan sépare l'Angrenost du Gouffre de Helm. La citadelle est constituée d'un grand mur circulaire en pierre, ne disposant que d'une unique porte orientée vers le Sud, et qui entour une magnifique plaine de près de deux kilomètres de diamètre au centre de laquelle se trouve la tour d'Orthanc.

Historique : À l'apogée de leur règne, les Dúnedain bâtirent Orthanc, tour de garde taillée dans l'obsidienne. De cette tour, les gardiens communiquent avec les autres places fortes du Gondor grâce au Palantir. De nombreux seigneurs, gardiens de l'ouest, résident en Angrenost avant l'arrivée de Saroumane. Le Magicien Blanc se voit remettre les clés de la tour à son arrivée en Terre du milieu.


L’Isengard :


Des frontières naturelles furent choisi pour permettre une meilleure défense en cas d’attaque.
L’Isengard s'étend à la rive Sud du Gwathlo, du Glanduin, et du Nimrodel ; tout l’ensemble des Monts Brumeux au Sud de la Moria ; une partie de la rive Ouest de l’Anduin partant de la Lorien jusqu’au Sud du Plateau ; l’Avancée de Fangorn ; une partie de la Marche Ouest ; le morceau des Montagnes Blanches se trouvant a l’Ouest du Gouffre de Helm et de l’Anfalas ; et enfin la rive Ouest du Lefnui.



Le point faible de l’Isengard est sans aucun doute la région comprenant le Plateau, l’Avancée de Fangorn, et la partie annexée de la Marche de l’Ouest car le paysage y est plutôt plat et herbeux, n’offrant presque aucun obstacle naturel.
De nombreuses tours de guet protégées par de puissants fortins ont été aménagées pour dissuader toute intrusion ennemie. De plus, il est aisé de s’apercevoir de l’arrivée d’une armée hostile en grande partie grâce à la régularité du terrain.

Les principales villes :

Vinyalondë :



Vinyalondë était un port Númenóréen situé sur la rive nord-ouest de l’Enedwaith. Il fut fondé par Tar-Aldarion en tant qu'avant-poste en Terre du Milieu, à l’embouchure du Gwathló.
Au début utilisé pour le transport du bois et les constructions navales, le port fut régulièrement dévasté par les attaques de la mer et des autochtones. Mais il fut peu à peu fortifié et vit le débarquement d’une force importante menée par l'amiral Ciryatur, qui remporta la Bataille du Gwatló.
Le port devint bien plus tard Lond Daer Enedh, le Port du Milieu car il était situé entre les ports du Lindon au nord et le port de Pelargir au sud.
(Note linguistique : En Quenya de Vinya « nouveau » et de Londë « port encerclé de terres ».)
Une importante garnison est maintenue dans la ville depuis que celle-ci est passée sous souveraineté de l’Isengard.





Tharbad :



Tharbad fut une ville du Cardolan, fondée grâce aux digues et aux travaux de drainage des Númenoréens. Elle se situe là où la Vieille Route du Sud traverse le Gwathló, un peu en dessous des marais formant la confluence entre le Glanduin et le Mitheithel (Nîn-in-Eilph), ce qui en a fait un excellent lieu de commerce. Une importante garnison est maintenue dans la ville depuis que celle-ci est passée sous souveraineté de l’Isengard.





Les principales régions :

L’Enedwaith :



Le nom signifie « Gens de l'Entre Deux » en Sindarin.
C’est une large région se trouvant au sud de l'Arnor, entre le Gwathló et l'Isen. Son nom lui fut donné par les Númenoréens lorsqu’ils l’explorent il y a longtemps. La région est couverte d'immenses forêts, à l'exception des Grands Marécages (Nîn-in-Eilph à la confluence du Glanduin et du Mitheithel). L'Enedwaith ne faisait pas partie de l'Arnor (ni du Gondor) et restait donc autonome, avant que les troupes de l’Isengard ne s’y installent pacifiquement.
La région est encore assez boisée malgré sa surexploitation, et comporte également de fertiles prairies. Il y a quelques centaines d’années, le reste des Hommes de Dun rescapés de la Grande Peste vinrent s’installer à l'est, dans les contreforts des Monts Brumeux. De nombreux pêcheurs vive à l'embouchure du Gwathló et de l'Isen.



Le Pays de Dun :



Le Pays de Dun fut fondé par des Hommes des Collines en provenance des Montagnes Blanches et migrant vers le nord durant la Grande Peste. Ils s’installèrent alors sur les rives de la Gwathló, la « Rivière de l'Ombre ». Au premier contact avec les Númenoréens, plus avancés, ils étaient décrits comme suffisamment nombreux et assez belliqueux, mais ils formaient de petites communautés forestières sans véritable autorité centrale. Lorsqu'ils les rencontrèrent, les Númenóréens les appelèrent Gwathuirim (« Peuple de l'Ombre » en Sindarin). La langue de ces hommes leur paraissait fort différent de leur propre langue, l'Adûnaic, mais les Númenóréens ne purent voir que ces hommes des bois étaient en fait leur « parents », et ils les prirent pour des Hommes de l'Ombre.
En outre, le besoin sans cesse croissant de bois des Númenóréens amena finalement les deux peuples à s'affronter. Après de longues guerres, durant lesquelles Sauron utilisa des Gwathuirim comme espions, les hommes des bois survivants fuirent vers le Pays de Dun, devenant un peuple de bergers.
Grands, basanés, bruns et issus du peuple de Haleth, donc parents éloignés des Dúnedain, ces hommes et leur terre étaient connus sous le nom d'Enedwaith, ce qui signifie à la fois « Peuple du Milieu » et « Région du Milieu », car ils se situaient entre les deux Royaumes Númenóréens d'Arnor et de Gondor. Ils étaient largement ignorés par les Dúnedain, malgré la présence de la cité prospère de Tharbad non loin de leurs terres. Ils n'apprirent ainsi jamais à parler le Westron, ce qui ne les empêcha pas de lentement coloniser le Calenardhon, que les Dúnedain de Gondor désertaient peu à peu. C'est alors que le Surintendant Cirion donna le Calenardhon à Éorl le Jeune et à son peuple.
Les nouveaux arrivants, bientôt connus sous le nom de Rohirrim, ne tardèrent pas à chasser les Hommes du Pays de Dun qui occupaient le nouveau Royaume du Rohan. Ceux-ci en gardèrent une rancune tenace envers ceux qu'ils appelaient Forgoil, « Têtes de Paille ». Peut après, menés par Wulf, un seigneur d'origine à la fois Rohanaise et Dunlandaise, ils attaquèrent le Rohan. Wulf prit Edoras et s'y couronna Roi, tandis que le Roi légitime, Helm, mourut lors du siège du Gouffre de Helm par les Hommes du Pays de Dun. L'usurpateur fut chassé par Fréalaf, neveu de Helm, et les Hommes du Pays de Dun furent refoulés hors du Rohan.
La forteresse d'Orthanc, dans le cercle d'Isengard, gardait la Trouée de Rohan ; mais à l'époque du Surintendant Beren, la garnison de cette forteresse s'était mêlée aux Hommes du Pays de Dun, et elle était devenue hostile au Gondor. Pour y remédier, le Roi Aragorn, peut après la mort du Surintendant Beren, donna les clés d'Orthanc au mage Saroumane.
Dès lors, l’Isengard s’agrandit et engloba bientôt le Pays de Dun, apportant richesses et savoirs à ces hommes sauvages.
La contrée reçoit la douceur du climat continental et quelques vents frais venant de l’Océan. Les forêts y sont pratiquement inexistantes, et une herbe grasse et haute recouvre la région jusqu’aux pieds des Monts Brumeux. Les Hommes du Pays de Dun chassent le petit gibier, mais sont surtout reconnus pour leurs talents de bergers et pastoureaux.



Les Monts Brumeux :



Aussi appelé Hithaeglir, en Sindarin, qui signifie « Pointes Brumeuses ».
Les Monts Brumeux sont la grande chaîne de montagne de la Terre du Milieu, axée nord-sud, qui court du Désert du Nord vers la Trouée de Rohan sur près de 1200 kilomètres. Un de ses principaux sommets est le Methedras, qui surplombe l’Isengard. Les montagnes ont été levées par Melkor peu avant l'Eveil des Elfes pour se protéger des Valar et ralentir Oromë. Elles découragèrent certains Elfes, les Nandor, de continuer leur Grand Voyage vers l'Ouest. Rapidement, elles furent peuplées par les Nains, à proximité de la Lorien, ainsi que par des Orcs, Balrogs, et Gobelins.
L’Isengard, après s’être appropriée toute la partie de la chaîne montagneuse se trouvant au Sud de la Moria, envoya plusieurs bataillons sécuriser les lieux.



Fangorn :



Signifie « Arbre Barbu » en Sindarin.
Fangorn est le nom donné à la grande forêt se trouvant délimitée au nord par la rivière Limeclaire, au sud et à l'est par les territoires de l’Isengard et du Rohan, et à l'ouest par le pied des Monts Brumeux. Il s'agit d'un des vestiges de l'antique forêt qui recouvrait presque toute la Terre du Milieu il y a fort longtemps, et la rivière Entalluve y prend sa source. Là résident les Ents, les gardiens des arbres et qui la protègent. Le plus âgé, sage, et puissant d’entre eux, Sylvebarbe, donna son nom à l’endroit.
L’air y est lourd et cette forêt est moins dense que la Forêt Noire, mais elle sent le moisi et elle a pauvre apparence. Elle est vieille, très vieille ; si vieille et pleine de souvenirs que même un Elfe se sentirait de nouveau jeune si l’envie lui prenait de la traverser.
Bien que faisant partie intégralement des possessions de l’Isengard, nul homme ou créature n’ose y entrer a part quelques hauts Eldars et Istaris.



Le Plateau :



Le Plateau est une grande région entre Fangorn et l’Anduin.
L’endroit est décrit comme un pays de pâturages et de prairies aux hautes herbes luxuriantes. Les terres du Plateau sont souvent décrites comme des « mers de verdure ».
De toute les régions de l’Isengard et ses possessions, cette contrée est la plus inhabitée.
Elle reste néanmoins importante car est le seul endroit où peuvent passer les marchands et messagers du Gondor par voie pédestre si ils souhaitent se rendre a la Moria ou en Lorien.
On y trouve aussi de gigantesques troupeaux de chevaux sauvages, qui servent occasionnellement de monture aux soldats de la Main Blanche.
De même que la fameuse Bataille des Champs du Celebrant y eut lieu, là où l'armée du Gondor faillit se faire détruire et fut sauvée par l'arrivée impromptue des cavaliers de l'Éothéod. En récompense, Cirion, l'Intendant du Gondor, fit don à Éorl le Jeune et à son peuple de toute la province du Calenardhon. En retour au Don de Cirion, Éorl prêta le serment qu'il assisterait toujours le Gondor au besoin, tout comme ses descendants.
De nombreuses fortifications sont régulièrement construites sur le Plateau depuis qu’il appartient à l’Isengard.




...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
Sefir
Le Porteruine

avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 27
Date d'inscription : 16/02/2006

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Fatalité, la Lame des Esprits
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Régions et villes de l'Isengard   Jeu 8 Juil 2010 - 19:08

La Trouée de Rohan :



La Trouée de Rohan est un large espace séparant aussi bien l'Isengard du Gouffre de Helm, que les Montagnes Blanches et les Monts Brumeux. C’est un endroit hautement stratégique, une « zone tampon ». Celui qui la détient peut rapidement renverser le cour de la Guerre dans la région, et malheur a celui qui la perd.
D’importantes routes commerciales empruntent ce passage via le Gués de l’Isen et assurent ainsi une constance relation entre les Royaumes du Nord et ceux du Sud.
Le lieu est plus humide et irrégulier que le reste de la province, et il est préférable de ne pas quitter les routes déjà tracées si l’on ne souhaite point se perdre dans les méandres rocailleux. La population y est dense et vit surtout d’agriculture ; mais prend part depuis peut a la fortification des frontières de l’Isengard, qui détient désormais la Trouée de Rohan.



Les Montagnes Blanches :



Les Montagnes Blanches est une traduction du Sindarin Ered Nimrais
Les Montagnes sont baptisées du nom des glaciers de leurs crêtes les plus élevées. La chaine se trouve la plupart du temps côté est-ouest, mais possède également une section face au nord, qui est séparée principalement par les Monts Brumeux de l’Isengard. Même du côté Sud du Gondor et du Rohan, les Montagnes Blanches possedent de la neige en été, suggérant qu'elles sont extrêmement hautes. La chaine de montagne n'a aucun passage. Les Montagnes Blanches forment la frontière nord du Gondor et la frontière Sud de l’Isengard dans leurs provinces les plus à l'est.
Plusieurs fleuves traversent les Montagnes Blanches, parmi eux l’Adorn (un affluent de l'Isen) et le Lefnui.
Les Montagnes Blanches sont peuplées par un peuple lié aux Hommes du Pays de Dun ainsi que par certains Drúedain. Une importante garnison de soldats y est stationnée dans la partie contrôlée par l’Isengard.
D'ailleurs, Saroumane fit construire caché dans ces montagnes un réseau de fosses, abritant de nombreuses antres, pour accueillir ses troupes, ainsi que de nombreuses forges dans lesquels de nouvelles armes étaient fabriquées. Voulant se démarquer du Thangorodrim et du Mordor, Saroumane imposa la Main Blanche comme bannière.
Ici est formée dans le secret le plus absolut une armée se composant notamment d'Ourouks piétons, mais également d'une cavalerie des féroces ouargues domptées par les orques. Contrairement aux orques du Thangorodrim et du Mordor, les Ourouks sont équipés d'un armement standardisé. Des troupes légères ont été aperçues parcourant le Rohan. Des troupes d'assaut ont été également aperçues à Fangorn et étaient équipées de lances, d’épées et de boucliers pour l'infanterie, et d'arbalètes, mais avec une armure de plate pour protection commune.
Les armes de siège employées par Saroumane sont aussi différentes que destructrices: On vit ainsi des balistes, des échelles de bois ainsi que d'acier, mais également des mines conçues par les ingénieux ingrédients de Saroumane.
Là aussi vivent les Crébains, corbeaux aux yeux perçants.



Druwaith Laur :



La contrée se trouvant au Sud de l’Isen, au Nord-Ouest d’Ered Nimrais, et englobant le long éperon au dessus de Ras Morthil est appelé le Druwaith Laur. Les Drúedain y habitèrent autrefois, mais, étant un peuple foncièrement timide et secret, ils se déplacèrent jusqu'à la Forêt de Druadan et les Montagnes Blanches lorsque les premiers Númenoréens débarquèrent.
Une grande inondation dévasta jadis une partie de la Forêt du Sud, accélérant ainsi l’immigration des hommes sauvages.
Le peut restant est exploité par plusieurs familles de bûcherons issus d’un croisement entre Dunaidains et Hommes du Pays de Dun.



Le Cap de Ras Morthil :



Le Cap de Ras Morthil est aussi appelé Andrast.
L’Andrast se situe à l'ouest du Gondor, à l’extrémité ouest des Montagnes Blanches. Cette pointe de l’Anfalas s’avance dans Belegaer, la Grande Mer.
La région faisait bien partit du Gondor dans un premier temps, mais ne fut pas habité par des Númenoréens. Peut a peut, la région dépérit économiquement et démographiquement, et Minas Tirith ne s’y intéressa plus.
De nombreux Hommes Sauvages traversèrent donc l’Isen et le Druwaith Laur pour ainsi pouvoir s’installer dans cette province où l’on ressent fortement le climat océanique. On trouve parmi eux beaucoup de Drúedain, réputés pour utiliser des flèches empoisonnées, et autres peuples peut recommandables.
Depuis que l’Isengard a annexée le territoire, plusieurs phares et donjons ont été construits sur les bords de la Grande Mer pour prévenir toute attaque de corsaires venant du Sud.




...
......
...
...
Au royaume des Cyclopes aveugles, le Cyclope borgne passe inaperçu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2632-une-histoire-trace
 
Régions et villes de l'Isengard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armee de l'isengard
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Troll d'Isengard
» Les grandes villes du monde ..
» Isengard vs Minas Tirith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: RPs des Royaumes Humains :: Archives de l'Isengard-
Sauter vers: