Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 (Palais) Salle du Trône

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maedhros Russandol

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Race: Elfe Noldo
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: (Palais) Salle du Trône    Jeu 30 Sep 2010 - 10:48




[ Edition ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maedhros Russandol

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Race: Elfe Noldo
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: (Palais) Salle du Trône    Jeu 30 Sep 2010 - 10:57

Figé sur son trône dans toute la splendeur des Hauts Noldor, Maedhros n'avait rien perdu de sa prestance malgré le nombre d'années écoulées depuis son départ de Valinor. Certains le lui en prêtaient même davantage depuis son séjour au flanc du Thangorodrim. Vêtu du plus bel apparat, il discutait avec deux de ses plus précieux conseillers. Le premier arborait une longue chevelure noire et ses yeux étaient d'un gris glacé. Il s'appelait Elverion et était connu de tous pour avoir ardemment défendu, au péril de sa vie, le regretté Fëanor durant la bataille de Dagor-nuin-Giliath. Il en gardait d'ailleurs les sévisses : une profonde cicatrice partant de sa mâchoire et descendant le long de son cou ainsi qu'une multitude de brûlures dissimulées sous ses habits d'argent. Son aversion pour les sbires de Morgoth était tout aussi vivace que celle des Fëanoriens. Le second conseiller se nommait Eärnil et comptait parmi les elfes les plus sages et les plus avisés qu'Arda n'ait jamais porté. On le disait plus habile en parole qu'il ne l'était à l'épée; et plus habile encore un arc à la main. Eärnil possédait une chevelure aussi noire que son homologue mais plus courte. Son regard était de feu et d'ambre, et beaucoup parmi les jeunes pousses Noldor l'admirait.

Alors que leur conversation s'enlisait dans quelques plaisanteries, les portes du palais s'ouvrirent sur une haute silhouette coiffée d'une armure aux reflets cuivrés. Le regard perçant de Maedhros se posa sur elle et lui reconnut aussitôt les traits de Tarannon, lieutenant de sa garde personnelle.

─ Mon seigneur !

Maedhros fronça imperceptiblement les sourcils en relevant la fureur dans les yeux de son fidèle serviteur.

─ Qui a-t-il qui éveil une telle colère en toi Tarannon ? Lui demanda-t-il sur le ton de la confidence.

─ La frontière nord vient de s'embraser mon seigneur. Les gardes du Mur d'Idhiel et de la Muraille d'Argent peuvent la voir brûler depuis leurs positions.

Un lourd silence s'abattit sur le palais. Tous les membres de la cour présents se figèrent puis portèrent leur regard sur Tarannon comme s'ils le pressaient de leur en apprendre davantage. Maedhros se leva de son trône, l'air grave, et écourta la distance qui le séparait de son serviteur.

─ L'une de nos sentinelles est-elle revenue sonner l'alarme ?

Tarannon baissa les yeux, visiblement éprouvé.

─ Aucune mon seigneur. J'ai bien peur que le mal ait consumé l'entière totalité de la vieille forêt.

Le regard de Maedhros se fit plus sombre à mesure qu'il réalisait toute la gravité de la situation. La frontière nord est en feu, se répéta-t-il en se demandant quels genre de maléfices il aurait de nouveau à combattre. Suivis par tous les regards, il s'arrêta au bord d'une table sur laquelle une carte du Beleriand était gravée. Elverion, Eärnil et Tarannon se regroupèrent autour de lui.

Le temps était compté. Aussi sûrement qu'Isil traversait le ciel étoilé, l'Ennemi marchait dans leur direction. Et bien qu'il lui était impossible de deviner l'étendu d'Orques qui foulait hargneusement la plaine de Lothlann, Maedhros savait que l'espoir résiderait une fois encore dans la portée de son bras armé.

─ Faites quérir mes frères sur le champ. Envoyez un messager à Arrosiach. Il posa l'index sur la région d'Himlad puis le remonta vers la Passe d'Aglon. Faites savoir à Celegorm et Curunir que l'Ennemi s'est réveillé et que la Passe d'Aglon doit être tenue quoi qu'il en coûte. Qu'ils se tiennent prêts à la défendre. Son doigt glissa progressivement entre les courbes du Grand et du Petit Gelion. Envoyez un messager à Maglor, qu'il lève une armée et nous rejoigne par les collines du sud. Quand l'Ennemi s'abattra sur nos portes en trop grand nombre et que nos défenses commenceront à faiblir, qu'il surgisse pour le prendre en étau. Son index s'arrêta finalement à l'orée du Lac Helevorn, niché près d'une avancée des Montagnes Bleues. Qu'un dernier messager parte pour Thargelion et que mon frère Caranthir remonte ses troupes sur la rive nord du Grand Gelion, ceci afin de couvrir la Brêche et la retraite de Maglor si d'infortune il venait à être repoussé.

─ Il en sera fait selon vos ordres mon seigneur, s'exclama Eärnil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maedhros Russandol

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Race: Elfe Noldo
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: (Palais) Salle du Trône    Mar 30 Nov 2010 - 14:01

Eärnil s'inclina respectueusement devant son roi, en cela imité par Tarannon. Maedhros hocha de la tête pour leur permettre de se retirer en toute hâte. Le bruit de pas de ses deux proches alliés s'éloignant, l'aîné des Fëanoriens leva son regard flamboyant vers Elverion. Un silence de plomb tinta l'échange des deux Noldor, car seul un regard leur suffisait à se comprendre. Elverion le téméraire leva sa main droite et l'apposa sur l'épaule gauche de son souverain, rompant le contact visuel entre eux pour mieux clore ses paupières.

─ J'ai connu le Grand Curufinwë, votre père, murmura-t-il de sorte que seul Maedhros puisse l'entendre. A ses côtés, j'ai livré bataille sur les plaines grises de Mithrim et aux vôtres je l'ai vu s'éteindre. Le feu qui l'animait autrefois brûle aujourd'hui en vous, Nelyafinwë. Mais vous possédez quelque chose qu'il ne possédait pas. La patience. La Courageuse Nerdanel, votre mère, vous a légué ce qu'il manquait tant à son époux... la patience. Le Noir Ennemi du Monde peut pousser ses créatures contre nos murs, nous encercler de feu et de cendre, en ce palais vit Neyafinwë, le seul des princes Noldor qui ait jamais survécu aux ténèbres du Thangorodrim. Si l'Ennemi semble l'avoir oublié, aucun de nous ne le peut. Il rouvrit les yeux et abandonna son regard à Maedhros. Jusqu'à ce que Námo m'appelle dans la Maison des Morts, je vous suivrais, mon seigneur. Jamais aucune flamme de l'Angband ne surpassera celle qui habite la Maison de Fëanor.

Le coeur de Maedhros se gonfla de fierté à l'écoute de ces paroles. L'esquisse d'un sourire secoua ses lèvres le temps d'un instant. Enfin, il porta sa main droite sur l'épaule de son conseiller et ami, son regard fixant intensément le sien.

─ Il se dit que Eärnil frôle la grâce des étoiles quand il est question de discourir, s'exclama-t-il. Mais voilà que la voix d'Elverion porte une mélodie claire et limpide à mes oreilles, et qu'à ma grande surprise, il s'est révélé meilleur orateur que le meilleur d'entre eux.

Le rire d'Elverion répandit un sentiment de soulagement dans toute la salle. L'atmosphère y changea du tout au tout. La crainte d'une nouvelle guerre disparu du coeur des Noldor, remplacé par un sentiment de fierté qui les aurait tous conduis à prendre les armes s'ils en avaient eu la fonction. Mais la cour d'Himring n'était pas de celle qui se liait d'amitié seulement avec l'épée et l'arc. Elle accueillait aussi la plume, l'instrument de musique, le fil à coudre et bien d'autres encore.

Le chemin d'Elverion devait le conduire loin du palais. Le sachant mieux que quiconque, Maedhros permit à son conseiller de se retirer. Car si Elverion s'avérait un bon orateur, son talent premier résidait dans le maniement de l'épée. C'est pourquoi en temps de guerre le valeureux Noldor qu'il était prenait la charge immédiate de tenir les Portes Rousses, aux côtés de la garnison en place.

Seul face à sa cour, l'aîné des Fëanoriens lui fit comprendre que l'heure n'était plus aux vagabondages et que chacun et chacune devait maintenant regagner la place qui était la sienne. La salle du trône s'anima d'allée et venue jusqu'à ce que le calme finisse par y retomber. Figé dans un silence sans conséquence, Maedhros contempla la voûte du palais. Elle représentait un enchevêtrement de branches et de feuilles dorées qui n'étaient sans rappeler les jours glorieux de Laurelin, l'Arbre de Valinor. De Valinor, Maedhros n'avait ramené que des souvenirs douloureux, comme si ses premières années s'étaient noyés dans les drames du Grand Conseil et d'Alqualondë. Que n'avait-il pas perdu de l'autre côté de la Grande Mer... mais qu'avait-il bien gagné en rejoignant le Beleriand si ce n'est d'autres batailles à livrer ?

Le regard grave, Maedhros dépassa son trône et s'arrêta devant un autel en pierre sur lequel un tissu d'or bleu retenait prisonnière une épée recourbée à la lame presque blanche tant elle étincelait. L'arrête de la lame était sculptée dans la plus pure tradition elfique, quand la garde se distinguait par ses fins filaments tressés de bleu et d'or. Que de sang d'Orque avait coulé le long de cette épée sans entacher sa clarté naturelle. Et que de sang il coulerait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Palais) Salle du Trône    

Revenir en haut Aller en bas
 
(Palais) Salle du Trône
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle du trône
» [RP-Lieu] Salle du Trône
» La Salle du Feu
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: RPs des Royaumes Elfiques-
Sauter vers: