Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Lond Daer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Curunir
Istar porté disparu

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 2016
Date d'inscription : 17/06/2006

Feuille de personnage
Race:
Possessions:
Statut:

MessageSujet: Lond Daer   Sam 6 Nov 2010 - 16:38

Depuis que des éclaireurs avaient confirmé des mouvements de troupes Gondoriens non loin des frontières, le Conseil n’avait pas eu d’autre choix que de ce réunir en séance extraordinaire.
Tous les seigneurs, barons, et autres notables de l’Isengard – de l’Enedwaith au Plateau – avaient parcouru les chemins pavés ou de terre de la nation pour arriver à Lond Daer, ville portuaire et prospère détenant véritablement les rennes du pays.

Bien des choses différenciaient ces suzerains et vassaux de la Main Blanche, pourtant tous n’avaient en ce jour qu’un seul intérêt, celui de préserver l’intégrité de leurs contrées face au danger imminent.
Réunis depuis l’aube en cercle dans une salle aux larges vitres, ils débâtaient de mesures à prendre.


Qu’ils viennent donc ! Nous saurons les accueillir avec les fils de nos épées. Depuis quand nous prosternons-nous devant autrui ? » s’écria un homme de Dun dans le chahut ambiant.

Messires ! Ecoutons-donc les sages paroles du Seigneur Falstad, qui n’a point encore pris la parole. » osa un jeune numénoréen en tendant ses mains vers l’avant, demandant ainsi le calme.

Lentement, ledit seigneur se leva. Assurément le plus âgé, il présidait le Conseil et avait été l’acteur de bien des conflits dans le passé ; sa parole imposait un silence respectueux.

Mes frères… Prenons-garde à ne pas sombrer dans l’abysse ténébreux dans lequel souhaite nous entrainer notre orgueil. La volonté de celui-ci voudrait que nous allions en guerre contre le Gondor, et même tout l’Empire. Je ne doute pas que nous aurions de quoi faire saigner mortellement l’Ouistreness, car nos amis sont nombreux, mais j’en appelle à votre bon sens.

Que deviendra l’Isengard, avec une armée affaiblie et décimée ? Et que deviendra l’Empire, lorsqu’il en sera de même pour ses forces ?
Des proies faciles, vous dis-je ! Des proies faciles pour le Mordor et tous les roitelets à sa botte !
Puisque Denethor ne souhaite pas ravaler son arrogance nauséabonde, nous le ferons. Mais ne croyez pas que cela signifie s’étaler devant lui et sa cour de Minas Tirith : en temps et en heure, son intransigeance tyrannique se révèlera être à double tranchant.

Amis, cousins, il est de notre devoir d’empêcher ce conflit. Il en va de la survie du pays, car l’Angmar et le Mordor s’agitent. Regardons plus loin que notre propre pré carré.
»

Le patriarche se rassit, appuyé sur son épée.
Aussitôt, les « Il dit vrai ! » et « Un vote, parbleu ! Un vote ! » fusèrent dans la salle.
Originellement peu enclin à vouloir une guerre avec des voisins d’habitude amicaux, le Conseil statua – après une motion approuvée à mains levées – qu’il fallait reprendre les négociations.
Plus tard, dans la soirée, des crébains s’envolèrent du Palais Seigneurial
.


« Le premier qui arriva avait grande allure et noble maintien, les cheveux de jais et la voix très suave, et tous, ils le tinrent, même les Eldar, comme le premier de son Ordre. » Contes et légendes inachevés : le Troisième Âge - Les Istari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf le Blanc
Istar

avatar

Nombre de messages : 1163
Age : 27
Date d'inscription : 09/06/2006

Feuille de personnage
Race: Istar
Possessions: Bâton blanc d'if, Glamdring (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Lond Daer   Ven 31 Jan 2014 - 12:25

[FLASHBACK Les évènements relatés ci-dessous se passent avant l'agitation actuelle en Isengard]

[Dernier topique : Les voyages de Gandalf]


L'équipage entamait  les dernières manoeuvres à proximité des côtes de l'Isengard, le drapeau gondorien hissé au sommet du mât faciliterait une approche sans histoires. Le Capitaine Dethon dût malgré tout se soumettre à de nombreuses formalités, contrôles d'identité pour lui et ses marins, vérifications des cales et des marchandises à bord. Il pesta contre l'administration, invoquant un voyage terriblement long et éprouvant, reprocha le manque de sécurité en mer contre les corsaires et jura d'en référer en plus haut lieu... mais rien n'y fit. Il fallait remplir des papiers et se plier à la loi ! Cela dit, c'était sans compter sur la présence de trois vieillards peu communs qui firent forte impression sur les bureaucrates et soldats de garde. Si l'un d'eux était connu, les deux autres ne l'étaient pas du tout et la méfiance était de mise. En Isengard, le souvenir de Saroumane était bien vivace, comme une plaie jamais vraiment refermée.

" C'est une perte de temps, Gandalf, de toute évidence ces gens-là nous craignent !

- Ils ont raison de l'être, Pallando, ils ignorent tout de nous. Tu sais comme moi qui a gouverné ces terres depuis la Tour d'Obsidienne il n'y a pas si longtemps de cela, ne te méfierais-tu pas toi aussi ? "

Il n'eut pour seule réponse qu'un grognement vaguement approbateur. Seul Gandalf demeurait jusqu'ici silencieux, le visage fermé, les yeux fatigués, mais il afficha soudainement un grand sourire.

" Salutations, Homme de l'Ouest ! Mes amis et moi-même avons traversé la Grande Mer depuis les terres arides du Sud et nous ne sommes que trois vieillards épuisés recueillis par un équipage bien charitable. Nous n'apportons rien de plus que de bonnes intentions", dit-il en mettant une main sur l'épaule de l'homme visiblement en charge de décider si le navire pouvait accoster à quai ou non, "aussi aurez-vous la bonté de bien vouloir nous laisser passer ? "

Exagérant la fatigue de son corps vieillissant, Gandalf adressa un clin d'oeil discret à son interlocuteur. Comment pouvait-on imaginer qu'il se cachait derrière cet air si sympathique un Magicien insufflant par son simple toucher plus de légèreté et de gaieté dans le coeur de l'homme, si bien que ce dernier retourna sans hésiter le sourire qui lui était adressé.

" Il est bon de vous revoir, Gandalf, vous êtes le bienvenu sur les terres de l'Empire, comme le sont tous vos amis !

- Quelle bonne nouvelle, merci mille fois ! "

Toujours aussi étonné par la force de persuasion du vieillard, le Capitaine ne s'empressa pas moins d'ordonner à ses hommes d'effectuer les dernières manœuvres et, bientôt, le navire était à quai, les marchandises et les hommes prêts à débarquer. Gandalf eut un bref aparté avec Dethon, pas assez à l'écart pour qu'Alatar n'entendisse pas des bribes de derniers remerciements et l'évocation d'une femme malade, vraisemblablement l'épouse du Capitaine. Ils se séparèrent enfin, les trois Magiciens se retrouvèrent seuls sur le quai, épiés par les nombreux curieux au sein de l'agitation quotidienne du port de Lond-Daer.

" Et maintenant, Gandalf ?

- Je ne saurais dire ce que réserve l'avenir, bien trop de forces sont en jeu et d'autres encore se terrent dans l'ombre, à l'affût de l'instant idéal pour frapper. Il nous faut seulement décider quoi faire du temps qui nous est imparti. Tout ce que je sais, c'est que nous ne pouvons nous permettre de rester unis. En se divisant, notre message a une portée bien plus considérable.

- Voilà bien longtemps que nous n'avons pas foulé le sol des Terres du Milieu, Gandalf, je crains de ne pas savoir où aller, ni comment. "

Le doute transcrit dans les paroles de Pallando se lisait tout aussi clairement sur le visage d'Alatar. Les deux Mages Bleus, à bien des égards, se ressemblaient beaucoup, et pourtant...
Le Magicien Blanc posa une main bienveillante sur l'épaule de chacun d'eux et, ce faisant, les rapprocha.

" C'est du Grand Chasseur que vous descendez, épris de la nature et des bêtes, amoureux de ces terres qu'Il a maintes et maintes fois arpenté. De sa trompe, Il ordonne au soleil de se lever. Rien ne vous est impossible ! Mais jamais vous ne devez oublier la puissance de Sa colère. "

Et, comme pour souligner ses paroles, de la foule présente ce jour-là émergea un hennissement et un éclair blanc majestueux qui se dirigeait droit vers eux, lentement, inexorablement. Les Mages Bleus n'en revenaient pas, même Pallando qui n'appréciait que très peu la cavalerie ne put s'empêcher d'exprimer sa fascination :

" Et Nahar est le nom de Son cheval, blanc sous le soleil, la nuit d'un argent étincelant.

- Son nom est Gripoil, il est le seigneur de tous les chevaux. Et mon ami. "

Le Magicien Blanc caressa avec bonheur l'encolure du Meara, qui ne se priva pas non plus d'exprimer sa joie. Dans l'oeil de l'animal brillait une grande puissance et les Ithryn Luin y reconnurent le Vala Oröme. Gripoil invita Gandalf à le monter et, chose faite, ce dernier s'adressa à Alatar et Pallando.

" Un mal grandit dans l'ombre, bientôt il nous faudra livrer maintes batailles.
Pallando, nous aurons besoin de toutes les forces possibles. Pars à l'Est, vers le Rhovanion, et trouves Radagast. Tu sauras quoi faire.
Alatar, trouves refuge au Rohan et restes-y quelques temps. Tu as ressenti comme moi les prémices d'une bataille, protèges le peuple et les secrets de la Tour d'Orthanc, elle ne doit jamais tomber entre de mauvaises mains...


- Et vous, Gandalf ?

- Maître Elrond saura aiguiller mon chemin. Je me rends à Imladris. Que la bénédiction des Valar soit sur vous. "

Gandalf le Blanc avait entièrement embrassé sa nouvelle mission de Chef de l'Heren Istarion, l'Ordre des Istari, lui qui l'avait refusé au profit de Saroumane lors de leur première venue en ce monde. Le visage grave, il adressa un dernier signe de bénédiction envers les deux Mages Bleus et Gripoil se mit en marche, sans avoir à recevoir aucun ordre.

" Je ne peux pas dire que la perspective de protéger la Demeure d'Obsidienne m'enchante, mais telle est la volonté du Magicien Blanc...

- En route, l'ami ", conclut Pallando dans un sourire amusé à peine voilé.

[Suite au Mariage Princier à Fondcombe pour Gandalf]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1312-gandalf
 
Lond Daer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lond Daer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Arnor-
Sauter vers: