Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Le Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carden
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 26
Date d'inscription : 15/01/2009

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cape, capuchon, dague, épée courte elfique, arc de fabrication elfique
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Le Palais   Jeu 11 Nov 2010 - 13:46

Ayaral s'était effondré en arrivant. Quand un serviteur vint le réveiller, le soleil était déjà haut dans le ciel. Ayaral, par un signe de main, demanda au serviteur de s'approcher. Il lui murmura quelques mots puis ce dernier s'échappa. Le Prince était encore las de sa longue course mais les affaires l'attendaient. Il se leva et sortit aussitôt ayant passé toute la nuit habillée. Il passa par une fontaine pour se rafraîchir et appela un elfe qui passait par là pour lui demander de la nourriture. Ayaral continua jusqu'à la salle du trône où les différents dignitaires elfes étaient réunis. Ils étaient tous debout devant le trône et à l'arrivée du Prince, toutes les conversations s'arrêtèrent et les regards se tournèrent vers le nouvel arrivant.
Ayaral continua sans broncher jusqu'au trône. Là, il se retourna et resta debout devant ses interlocuteurs.

Vous savez tous que notre séjour dans la cité blanche ne nous a pas apporté grand chose et que notre royaume n'est plus ce qu'il était. Toutefois, l'espoir n'est pas vain et les discussions commerciales avec nos collaborateurs perdurent. Las de toutes ces démarches, je suis revenu ici, dans la capitale pour vous annoncer un évènement, c'est pourquoi vous êtes réunis ici. Je sais que les liens du sang m'oblige à être votre Prince, mais au fond de moi, j'aurai bien aimé laissé cette place à un autre. Cela ne signifie pas que je refuse le trône, au contraire, je reste le seigneur de ces terres mais je veux prendre du repos vis-à-vis de mes obligations. J'espère que vous comprenez. C'est pourquoi je vais partir dès midi et laisser les rênes du Royaume à Fëadhir. Vous avez comme devoir de continuer toutes les démarches que je vous ai demandé. Mithlond retrouvera sa splendeur, j'en ai la profonde conviction.

Un elfe arriva alors, chuchota quelques mots à Ayaral, et repartit. Un second vint juste ensuite avec des fruits dont Ayaral se servit.

Je vais me préparer désormais, car je viens d'apprendre que notre peuple a été mis de côté et je m'en vais réparer cela. Ce sera sans doute ma dernière mission en tant que Prince avant longtemps.

Ayaral sortit et disparut. Il venait de recevoir un message d'un de ses envoyés de Fondcombe.


La mort n'est pas une fin
Mais un autre chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5414-carden
Hatori Hanzok
Archiforgeron de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 294
Age : 30
Date d'inscription : 23/01/2008

Feuille de personnage
Race: Nain de Khazad Dûm
Possessions: Marteau de Telchar, Bague d'Archiforgeron
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le Palais   Mar 23 Nov 2010 - 21:52

Un courrier parvint vêtu d'une cape à capuche qui ne laissait paraître de lui qu'une vague silhouette obscure. Il était accompagné de sentinelles elfes. Lorsqu'il retira son grand manteau et découvrit son visage, il dévoila une chevelure pleine de plumes colorés, de bijoux et de turban. Des perles coulaient accroché à ses tresses qui obliquaient le long de son crâne pour s'achever par des pierreries aux teintes délavées.

L'homme était porteur d'une missive qu'il sortit d'une large sacoche de cuir pressée de motifs abstraits, mêlant un style naugrim à des variations plus exotiques. Le cirage du cuir était délavée et usé par les frottements et les intempéries.
À côté ce bagage reposait un long poignard au manche incrusté des mêmes pierres sans carnations que celle de sa chevelure. Quelques breloques et pendentifs reposaient à la ceinture attachés par des cordelettes teintes ou de fines lanières de cuir. Une bourse, contenant sans doute quelques pièces balançait un peu plus bas.

L'homme ouvrit la sacoche et en sortit un large rouleau de métal, scellés par des runes naugrims. L'ouvrage était d'une finesse particulière, orné d'une rune de feu protecteur qui permettait au cas où le message était volé par une personne malveillante de détruire le message par les flammes grâce à un procédé nouveau. En effet les ingénieurs de Khazad Dûm lors du rapprochement avec le conseil des Maîtres des Runes avaient pu acquérir un savoir nouveau qu'ils avaient mêlé à leur sciences mécaniques pour en tirer une nouvel puissance. Par exemple ces boîtes piégées contenaient une solution de nitrate mise à feu par une rune mineure de feu et une rune majeure d'intention. Chacun des éléments composant l'ensemble provenait d'une découverte de la guilde des ingénieurs ou du conseil runique. Ainsi le message ne pouvait être consulté que par quelques rares personnes.

Il tendit le tout à un capitaine elfe qui se ferait un devoir de le faire parvenir à ses supérieurs. On s'occupa de l'indien qui avait parcouru un long voyage. Il patienterait chez les elfes en attendant qu'une réponse lui soit transmise. Et il espérait que cela ne serait pas trop rapide car le voyage, qu'il avait parcouru à grande course pour porter la missive le plus rapidement possible, l'avait épuisé et il espérait prendre ne serait ce que quelques heures de repos.



A l'intérieur de l'étui en acier, un parchemin portait le texte suivant:



Seigneurs Eldars,
Nous, vos voisins de Khazad Dûm, sommes sur le point de lancer l'ultime bataille pour récupérer notre royaumes des mains de la vermine orcs.
Vous avez sans doute entendu des rumeurs, parlant d'un Balrog,: elle sont véritables. Pour vaincre ce terrible ennemi, l'Isengard et les naugrims ont uni leurs efforts. Mais une telle créature n'est pas inoffensive. Si les nains étaient vaincus, tout l'Eregion, la Lothlorien et autres terres alentours des monts brumeux serait mise en péril. Car les orcs sont nombreux. Et une fois totalement maitre de Khazad Dûm, il deviendrait impossible de les déloger. La mine serait à jamais un bastion du noir ennemi: Morgoth. Puissent les Valars nous préserver d'une telle éventualité.
C'est pourquoi le peuple naugrim vous implore de lui envoyer des renforts ou que vos seigneurs de guerre se rendent en notre mine afin d'apporter la gloire de votre race.



Archiforgeron Hatori Hanzok


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t1435-la-grande-saraband
 
Le Palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes elfiques (uniquement RP) :: Lindon :: Les Havres Gris-
Sauter vers: