Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Le chantier du Cerin Amroth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galadriel
Dame de Lumière, Reine de Lothlorien / PNJ

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 1050
Date d'inscription : 23/06/2005

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Le chantier du Cerin Amroth   Mer 23 Nov 2011 - 1:11



Le Cerin Amroth, ancien coeur du royaume de Lorìen il y avait de cela très longtemps n'était à présent guère plus qu'une colline ou l'herbe toujours fraîche favorisait la croissance des fleurs hivernales qu'étaient l'elanor et le niphredil. C'était également l'un des rares endroit qui abritait une clairière dans le royaume normalement recouvert de ses arbres dorés qui avaient fait la réputation de la Lothlòrien, et sans aucun doute son charme.

Inchangé depuis des siècles et la disparition du roi Amroth en pleine mer, le Cerin Amroth avait été utilisé par les militaires à l'époque ou les morts parcouraient librement Arda afin d'y installer en centre de formation. Mais depuis que la menace avait été écartée il avait retrouvé sa plénitude légendaire.

Pourtant depuis quelques jours et le décret de Galadriel l'endroit fourmillait d'elfes et leur activité semblait se renforcer au fur et à mesure que les heures s'écoulaient. De grandes tentes avaient été disposées en cercle sur le pourtour de la clairière et en partie dans la forêt environnante, afin de laisser l'espace central libre.

Des chariots remplis de tout ce que la Lorien pouvait compter d'outils et d'ouvriers arrivaient de minutes et minutes et malgré la discipline légendaire des elfes les nombreuses discussions généraient un bruit ininterrompu que le lieu n'avait pas connu depuis de très longues années.

Et pourtant c'était indéniable, quelque chose se préparait et cela faisait très longtemps que pareils rassemblement de citoyens n'avait pas eu lieu, sans doute depuis la construction de Caras Galadhon. Cependant, malgrés les décrets royaux et les folles rumeurs qui circulaient sur les intentions de Galadriel, personne n'avait une réelle idée de ce qui se passait sous leurs yeux.

Alarielle Alwë, la plus célèbre architecte du royaume, ainsi que nombre de ses pairs menaient de longues discussions dans la plus grande tente du dispositif mais rien pour le moment n'avait filtré sur leur nature et les sujets abordés. Les contremaîtres s'étaient contentés de diviser les mille cinq cents ouvriers en centaines de groupes en fonction des métiers de chacun pour des raisons évidentes d'efficacité.

On leur avait également demandé de creuser le sol en centre de la clairière et ce sur une profondeur de 39 coudées en vue de la réalisation du projet. Les elfes s'étaient exécutés avec discipline et depuis deux jours maintenant avaient creusés le sol sur la moitié de la profondeur requise. Le trou, en forme de cercle, faisait environ 48 coudées de large et tout bâtisseur y voyait là à coup sûr la création de fondations profondes même si le but d'un tel travail demeurait encore obscure.

De grands tas de terre mélangés à des pierres, fruits des excavations, commençaient à se former sur les abords du chantier, signe que la main d'oeuvre avançait à bon rythme. Bien entendu les galadhrim préservaient au maximum les arbres environnant et le mellorn qui avait été la demeure d'Amroth restait à bonne distance, de l'autre côté de la clairière. En revanche le reste de la clairière n'était plus que terre retournée et il était bien difficile de reconnaître ce qu'elle avait été jadis.

Mais les galadhrims ne s'en souciaient guère, malgré leur attachement à la nature. Contrairement aux arbrers, le niphredil et l'elanor repousseraient sans problèmes une fois les travaux achevés, que ce soit avec l'aide du climat particulièrement adapté à leur croissance ou alors avec l'aide de la magie de Galadriel.

Tel un seul elfe, chaque Galadhrim travaillaient ensemble et en parfaite harmonie: les travaux avaient commencé...


(= Tribute to Galadriel =)


"Galadriel emplit la vasque jusqu'au bord de l'eau du ruisseau et souffla dessus, et quand l'eau eut retrouvé l'immobilité, elle parla : - Voici le Miroir de Galadriel, dit-elle. Je vous ai amenés ici pour vous permettre de regarder dedans, si vous le désirez."

Le seigneur des anneaux, livre I
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarielle
Carto'noob

avatar

Nombre de messages : 272
Age : 795
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Lun 5 Déc 2011 - 0:07

PNJ Aronel Alwë



Après quelques heures de marches à travers les bois d'or Orki et Aronel arrivèrent enfin à l'orée de la clairière du Cerin Amroth. D'habitude haut lieu de tranquillité et de beauté, en cet instant il ressemblait davantage à un champ de bataille. Seul le gigantesque Mallorn planté par Amroth semblait se maintenir à flot dans l'océan des ouvriers qui s'agitait en tout sens.

Pour l'instant il n'y avait pas grand chose à avoir, les fondations étant à peine achevée. A présent les galadhrims s'appliquaient à les consolider tout en y insérant de grand blocs de pierre provenant de l'exploitation des monts-brumeux. De grandes cordes elfiques, réputées très solides, maintenaient les massifs morceaux de roche tandis qu'ils descendaient à la force des bras dans le large trou béant. Une fois en place il formeraient une solide base, étanche qui plus est grâce à l'ajout d'une pâte à base de feuilles qui empêcherait l'eau de s'infiltrer dans les fondations, les fragilisants.


- "Et voila le chantier de la future Minas Galadh, sensée revaloriser la Lorien et la doter des moyens de repérer l'ennemi bien avant qu'ils pénétrent dans nos bois... ce sera également le futur haut-lieu de la culture du royaume, nos astronomes et nos érudits y trouveront là un excellent point d'observation de la voûte céleste ainsi que des livres de forte valeurs..."

Aronel laissa un instant le naugrim observer le lieu tandis qu'un garde s'approchait d'eux, la main sur sa longue épée. Son bouclier était frappé des symboles du corps d'armée ouest et l'elfe avait la main posée sur la garde de son épée.

Le frère de Zarielle fit quelques pas dans sa direction afin de ne pas déranger Orki tandis que le garde fit de même:


- "Lieutenant..." dit-il en inclinant légèrement la tête avant de fixer le nain. "Je suis désolé mais le chantier n'est pas sensé être autorisé aux étrangers, et tout particulièrement aux naugrims.. Je me vois donc obligé de vous demander de l'emmener loin d'ici, sans quoi c'est la garde qui s'en chargera!"

Aronel leva la main pour lui intimer l'ordre de ne pas davantage parler:

- "Ceci ne relève pas de votre autorité, soldat! J'agis sous l'autorité du conseiller Trazon, régent du royaume en l'absence de la reine, et nul ne serait remettre en doute ses décisions! Ce naugrim est un émissaire de Khazad-dûm et le conseiller insiste pour qu'il soit bien traité, cela passe aussi par sa liberté de mouvement! Retournez à votre poste et veillez à ne pas importuner notre invité, soldat!"

Le garde hésita un bref instant mais parfaitement rompu à la discipline il finit par acquieser avant de s'éloigner et de rejoindre son poste. Aronel soupira puis retourna auprès du naugrim, désignant du bras le chantier:

- "Alors capitaine? Je sais bien que c'est dur d'imaginer à quoi ressemblera Minas Galadh, mais je suppose que votre oeil exercé à sans doute déjà relevé quelques détails intéressants, n'est-ce pas?"

Prononcée sans aucune ironie, cette phrase se voulait une incitation pour que le naugrim donne son avis. Les nains étaient des constructeurs réputés dans tout Arda, et cette réputation ne souffrait aucun rival. Avoir donc l'avis d'un fils d'Aulë serait toujours un plus, surtout pour un chantier d'une telle ampleure.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
Eberk
Régent de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 369
Age : 28
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Race: Nain
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Mer 7 Déc 2011 - 22:41

PNJ Orki

L"elfe emmena le nain vers un chantier bien étrange pour le guerrier naugrim. Sur le chemin menant à la construction, le capitaine put se rendre vraiment compte de l'étendue de la folie de la Dame de Lorien. Amenant des chariots par centaine, menant les roches des Monts Brumeux, en direction du domaine de la futur tour. Orki ne dit mot en voyant toute la roche passer à ses côtés sur le chemin, rechignant à l'idée de voir les matériau des montagnes servirent aux oreilles pointus.

Environ une demi-heure plu tard, l'elfe et le nain arrivèrent enfin sur le chantier du Cerin Amroth. Les architectes commençaient à donner leurs ordres aux constructeurs. On voyait fort bien, l'agitation et la vitesse d’exécution à laquelle les premiers-nés vouaient leur force à la construction. Orki avait grand plaisir à contempler les premières pierre, regardant le début de l'immense chantier, qui devait voir les grands elfes des bois d'or se rejoindre en ce lieu. Le capitaine nain, laissa glisser son regard expert sur les murs en élévation, pendant que Aronel parlait avec le chef de garde du chantier. Bien que fixant inlassablement la futur tour, ses oreilles écoutaient attentivement les paroles des elfes. Retenant une certaine envie d'envoyer une baffe monumental dans la joue belote de l'elfe. Le nain préféra se serrer la ceinture, mordre les lèvres et attendre patiemment.

Puis Aronel revint excusant auprès d'Orki et lui pausa tout un tas de question. Sur la structure et aussi sur l'art de faire quelque chose d'utile et évidement de beau à contempler. Le nain passa une main dans ses cheveux tout en cherchant une réponse appropriée à donner à l'elfe. Il détourna les yeux du chantier et lui donna réplique.

-Aronel, tout comme mon peuple de constructeur. Les elfes possèdent des architectes de qualités et exceptionnels. La Terre du Milieu à vraiment de la chance d'avoir des connaisseurs dans tous les domaines concernant les bâtiments.

Orki parla calmement, prenant des mots simples et juste. Tout en essayant de ne pas flatter les égos surdimensionnés des elfes. Sans doute après qu'il viendrais s'ébrouer sur le nain, pour que le capitaine lui flatte l'encolure comme ferait un cheval. (Nan nan, mauvaise image. J'ignore ce qui me prends. oreille pointus farcis pour les fêtes).

-Pour le moment je ne pourrais pas dire grand chose sur le commencement de votre chantier. Il faudrait que j'en voie un peu plus, malheureusement, je ne peut me permettre. Je suis en mission diplomatique. Mais je reviendrais pour vous proposez mon aide, reprit Orki.

Tout en regardant l'elfe, le capitaine descendit le chemin menant directement à la tour. Il voulait en voir davantage et approcher le chantier. Un nain se résiste que très rarement à l'appelle de la construction.


"Place ta confiance dans le fer et la pierre car ils ont toujours été les meilleurs amis des nains"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3436-eberk
Zarielle
Carto'noob

avatar

Nombre de messages : 272
Age : 795
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Sam 10 Déc 2011 - 14:41

PNJ Aronel Alwë



Aronel écouta les remarques du naugrim avec attention, bien que ce ne soit pas son sujet de prédilection. L'architecture ne lui parlait que fort peu et ce n'était de loin pas sa préoccupation. Lui, son domaine, c'était la protection des frontières et même s'il approuvait la construction de Minas Galadh, il n'en restait pas moins que cela lui semblait secondaire.

Mais il avait été désigné pour s'occuper d'Orki durant son séjour et ce dernier avait émit le souhait de voir le chantier de la tour de ses propres yeux. Pour le moment les fondations étaient gentiment terminées après des semaines de travail et les grands blocs qui avaient été stochés dans un coin de la clairière attendaient qu'on veuille bien les empiler afin qu'ils puissent griffer le ciel. En bien des points la construction était titanesque, mais c'était précisément le but recherché. Et les avantages que le point de vue dominant de Minas Galadh offrirait compenserait très largement la rudesse des travaux.

Aronel mena le naugrim sur le chemin menant directement à la tour, plus précisément à ses fondations. Arrivés au bord du trou béant qui serait appelé à contenir la masse de la tour, il s'arrêtèrent pour contempler les ouvriers à l'oeuvre. De grands sceau de terre remontaient à la force des bras pour être ensuite soigneusement vidés afin que le processus puisse recommencer. Aronel se mit à commenter:


- "Et voici donc ces fameuses fondations.. Je ne suis pas sur le chantier depuis le début des travaux, mais je crois que ce n'est que récemment que l'excavation s'est terminée!"

Il désigna un groupe d'elfe qui s'attelait à renforcer les parois avec du mortier, travaillant avec précision et efficacité:

- "Une fois que les parois auront été renforcées, nous commencerons à ériger la tour, du moins si les architectes donnent leur accord... Ils se trouvent dans la tente que vous voyez la bas!"

Aronel montra du bras une plate forme située dans l'un des mellorns qui bordait la vaste clairière. Il eut un léger sourire en imaginant que sa mère s'y trouvait, sans doute en train de mener d'une main de fer son équipe pour que la tour soit terminée dans les plus brefs délais. Il y aurait bien mené Orki mais il doutait qu'Alarielle apprécie ce geste.

Pourtant il faudrait bien qu'il s'y rendre pour y apporter des nouvelles de Zarielle, que sa mère serait sans doute heureuse d'apprendre. Malheureusement le moment était mal choisi. Chassant ces idées, il se tourna vers le naugrim:


- "Vous le savez, nous arrachons depuis quelques semaines de la pierre à la montagne dans ce but. Nos tailleurs se sont efforcés de redimensionner la roche pour qu'elle puisse parfaitement s'emboîter et cela devrait commencer d'ici peu, dailleurs.."

Le rôdeur désigna à une tente d'une signe de la tête, visiblement réservée au ravitaillement, et s'en approcha suivit du nain. Il se servit un verre d'eau et prit une bouchée de lembas, invitant le capitaine à en faire autant s'il le souhaitait. Le lembas, fameux pain de voyage des elfes, s'avérait précieux sur le chantier pour nourrir les ouvriers. De petites taille et très nourrisant, le lembas permettait de sustenter efficacement aux besoins des travailleurs tout en facilitant la logistique, les elfes n'ayant pas besoin d'affréter des dizaines de chariots de ravitaillement quand un seul suffisait pour un seul jour.

L'eldar et le naugrim observèrent un instant les ouvriers s'agiter partout autours d'eux, puis Aronel brisa le silence:


- "On dit que les nains ont également érigés de magnifiques oeuvres d'achitecture au sein du Khazad, pouvez-vous m'en parler un peu?"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
Eberk
Régent de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 369
Age : 28
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Race: Nain
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Dim 11 Déc 2011 - 21:00

Tout comme les naugrims, les Eldars bâtissaient avec énormément de passion. Il mettait beaucoup de leur cœur dans la construction de chaque chose. Tout comme dans leur chant poétique, les elfes animaient toutes infrastructures de beauté égale à leur race. Orki regardait les moindres mouvements des elfes, cherchant à comprendre le but exact de cette construction, écoutant brièvement les paroles de son guide. Souvent le naugrim essayait de s'approcher du chantier, pour participer, son âme cherchant trop souvent à se joindre à toute construction. Les nains en générales aimaient se joindre aux autres races pour venir se mettre dans l'ambiance et la construction. Faire jouer leurs mains, leur cœur, pour animait le chantier de leur immense voix guttural.

Malheureusement, Aronel ne permit nullement à Orki de rejoindre le chantier. Il ressentait une certaine méfiance de l'elfe. Le capitaine ne comprenait pas, lui qui jusqu'à maintenant avait tenté de rester le plus courtois possible, alors que l'ont connais que trop bien l'animosité des premiers-nés. Orki renfrognait, caressa sa longue barbiche, fronça les sourcils, lors-quant contrebas il reconnu un ami de longue date. un large sourire se dessina sur son visage, mais non désireux de faire connaître cette trouvaille au guide.

Quand, brisant le silence l'elfe demanda au nain.

- "On dit que les nains ont également érigés de magnifiques œuvres d’architecture au sein du Khazad, pouvez-vous m'en parler un peu?"

Orki quitta le chantier du regard, pour se retourner vers son guide. en général on éviter de mettre en marche un nain racontant les exploits architecturaux de son peuple. En parlant avec un grande envie, la passion débordante se chantant dans les paroles des nains. Il en avait pour des heures, voir aussi des journées entières. Le capitaine se lécha les lèvres, prit une grande inspiration et en prenant des mots simples il commença à conter.

-Alors voyez-vous, me lancer dans les exploits de mon peuple peut vous prendre énormément de temps. Les nains aiment beaucoup parler de leur construction et trop souvent avec beaucoup de détail. racontant l'histoire dut à l’œuvre, aussi en étoffant les dires des compteurs et des bâtisseurs. Ce qui nous vos, part le monde, le nom de Vantard étourdie, bizarre nom. Mais telle sont les nains.


Ironie n'était certes pas l'une des qualités du capitaine, mais il savait comment réagissait en général les naugrims. L'elfe était d'une agréable compagnie et un guide fort salutaire en ce pays étranger pour le capitaine nain. Orki mit ses mains dans ses poches et commença:

-Donc pour en revenir à votre question. Effectivement mon peuple à bâti de grande chose et en à vue aussi d'autre être complétement détruit. Le chagrin et la passion sont deux défauts des nains. Lorsque nous avons érigés les grandes colonnes de Cavenain pour soutenir la voute rocheuses des montages, cela nous demanda de nombreuses années de pratiques. Choisir la circonférence, la structure, les gravures. Tout est à prendre en compte lorsque l'on entreprenant de belles choses. Puis les immenses portes d'or ceinte d'une couronne en argent et de l'écusson de la maison du régent. L'une des dernières œuvres importantes que les nains ont faites.

Quand notre régent entrepris la reconstruction du royaume sous la montagne, il demanda un modèle de perfection pour la porte de la salle du trône. Alors les plus grands forgerons commencèrent à faire fondre le mithril et de l'or. Façonnant le métal avec leur cœur et en chantant. On raconte que les grandes portes de la salle du trône sont enchantée et que personne ne peut pénétrer en force. Sans dire le mot de passe ou sans connaître le texte d'ouverture. *
Un cadeau des forgerons. Ensuite vint un modèle plus bénéfique, je pense. Un don précieux encore pour le régent. Son énorme marteau de guerre, il quitta sa hache de guerre naine et alla lui-même dans les gouffres montagneux pour faire fondre son métal et ainsi mettre à chaud son art. Il n'ait pas seulement un grand seigneur, également un forgeron de grande classe. J

e ne peux vous en dire plus sur le marteau, certainement qu'un jour vous pourriez le contempler de vos propres yeux.


Heureux de son monologue, le nain alla se pauser contre le tronc d'un arbre, pour garder un regard discret sur le chantier. Aronel avait sans doute encore des questions.


"Place ta confiance dans le fer et la pierre car ils ont toujours été les meilleurs amis des nains"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3436-eberk
Zarielle
Carto'noob

avatar

Nombre de messages : 272
Age : 795
Date d'inscription : 08/10/2011

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Épée et arc rohirrims
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Mar 13 Déc 2011 - 11:31

PNJ Aronel Alwë



Malgré toute sa bonne volonté Aronel eut de la peine à ne pas décrocher du monologue du nain, mais il ne devait s'en prendre qu'à lui-même. Après tout les naugrims étaient réputés pour leurs grandes oeuvres taillées dans la roche, un peu moins pour leur modestie quand il s'agissait d'en parler. Cependant l'elfe fit de son mieux pour paraître concentré sur les propos de son interlocuteur.

Une fois qu'il eut terminé Orki s'adossa contre l'un des arbres, ce qui irrita légèrement le frère de Zarielle qui masqua néanmoins son mécontentement. Même s'il n'était pas présent dans la salle du trône de Caras Galadhon lorsque le naugrim s'était entretenu avec le conseiller Trazon, il lui semblait évident qu'une alliance était dans l'air. Et par conséquent Aronel se devait de traiter Orki comme un allié ce qui passait, entre autre, par la tolérance.

L'elfe vint s'adosser à son tour à côté du naugrim, cherchant quelque chose à lui dire qui ne le lancerait pas dans un second monologue interminable. Ils observèrent un instant les ouvriers s'affairer, déchargeant les lourds blocs de pierres à l'aide de solides cordes elfiques, puis les tirer en direction des fondations pour les fortifier. Un peu plus loin des tailleurs de pierre leur donnait les dimensions nécessaires afin qu'elles s'encastrent parfaitement l'une dans l'autre.

Même si la vocation d'Aronel était la guerre, il appréciait voir de belles choses s'ériger et le savoir de son peuple utilisé à bon escient. Malgré ses longues années d'existence, il n'avait que rarement vu pareille entreprise et pouvoir la contempler emplissait son coeur de fierté. Toutefois les dires d'Orki avaient éveillés en lui une curiosité pour les oeuvres naugrims, notamment pour cette fameuse porte d'or et de mithril que le naugrim s'était attelé à lui décrire.

Depuis qu'il était venu au monde, Aronel n'avait eu que peu d'occasion de quitter les Bois d'Or, notamment parce qu'il s'était engagé dans l'armée très tôt, pour le plus grand plaisir de son père. Mais le devoir de protéger le royaume ne se marriait que fort peu avec la possibilité de voyager et de découvrir Arda. Et même s'il avait lu beaucoup d'ouvrages de la bibliothèque de la capitale, il n'en restait pas moins qu'il n'arrivait pas à mettre des images sur ce que les livres lui décrivaient.

Ses pensées furent à nouveau portées vers Zarielle, qui elle pouvait ainsi voyager et parcourir librement Arda. Et s'il ne voyait pas en quoi dresser des cartes de régions lointaines pouvait être utile au royaume, il reconnaissait parfois avec une petite pointe de jalousie que sa soeur était chanceuse. Ha Zarielle... Que ne donnerait-il pas pour pouvoir à nouveau profiter de son sourire et de sa bonne humeur. Les autres membres de sa famille n'avaient malheureusement pas réussi à garder cette flamme d'innocence vivace en eux.

Chassant le visage souriant et les échos des rires de sa soeur de son esprit, il se tourna vers le naugrim:


- "Khazad-dûm doit réellement être une belle cité et son rayonnement dépassait de loin ses frontières à l'époque de sa grandeur. Ha, si seulement les nains n'avaient pas été autant cupides, peut-être alors qu'il en serait encore ainsi..."

Il se tut, conscient d'avoir laissé les mots dépasser sa pensée. Après tout la perte de leur royaume avait été un coup dur pour les nains et leur rappeler que c'était principalement par leur faute n'était sans doute pas un exemple de diplomatie. Voyant le regard du nain s'assombrir, il reprit rapidement la parole:

- "Heureusement votre régent, cet Eberk, semble à même de restaurer votre royaume et je ne doute point qu'il sera bientôt autant florissant que l'ancien, voir d'avantage. Votre peuple sont de fiers guerriers à la rancune tenace et les gobelins n'ont qu'à bien se tenir..."

Espérant que ces quelques mots avaient réussis à éviter une longue dispute qui avait de bonne chance de se terminer en duel, il porta une nouvelle fois attention au chantier. Du moins en apparence car au fond de lui Aronel essayait de contenir une curiosité qui, telle une graine dans la terre, ne cherchait qu'à éclater au grand jour. A demi-voix, il reprit:

- "Dites-moi capitaine, pensez-vous que je pourrais un jour ou l'autre visiter votre royaume afin de m'impregner de la grandeur de votre peuple? Après tout nuls mots ne pourraient décrire vos constructions et poser les yeux sur celles-ci serait sans doute le meilleur moyen de leur rendre l'hommage qui leur est dû.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4775-zarielle
Eberk
Régent de Khazad-Dûm

avatar

Nombre de messages : 369
Age : 28
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Race: Nain
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   Sam 17 Déc 2011 - 22:18

Orki voyait fort bien, que l'elfe se moquait totalement de ses mots. Après tout pourquoi un galadhrim viendrais s'intéresser un l'intelligence et les œuvres architecturaux bâtis par les naugrims. Mais le capitaine nain avait tout son cœur dans se long monologue, pour permettre du mieux possible à Aronel de visualiser les dires. Se faire une image précise des affaires des nains.

Orki leva le regard vers la structure encore naissante de la tour. Les premières pierres qui allaient devenir la structure principal de l’œuvre commença à s'élever vers la cime des arbres. Bien que le travail allait encore demander des mois de construction ou voir des années. Quand Aronel pausa une question tout bête au nain.

- "Dites-moi capitaine, pensez-vous que je pourrais un jour ou l'autre visiter votre royaume afin de m'impregner de la grandeur de votre peuple? Après tout nuls mots ne pourraient décrire vos constructions et poser les yeux sur celles-ci serait sans doute le meilleur moyen de leur rendre l'hommage qui leur est dû.

Le capitaine se fendit d'un rire rauque tonitruant. Le frère de Zarielle qui demande une requête, décidément cette famille elfique était fort intéressante et très étrange. Orki se calma avec beaucoup de mal avant de reprendre calmement, avec quelque sursaut hilarant.

Alors voilà encore une question très idiote. Personnellement votre famille reste amicale et très étrange à comprendre. Évidemment que vous autres elfes avez le droit de pénétrer dans nos mines et de venir visiter, contempler nos œuvres. Nous avons des guides pour cela, mais en général nous faisons très attention à ce qu'aucune personne ne prennent nos plans et copie notre architecture, cela serait un acte fourbe et cruel. Un plagiat architectural.

Le capitaine, avait annoncé ses premières paroles un peu bêtement en essayant de charrier l'elfe. Puis il reprit son sérieux, bien souvent on connaissait les constructions des nains, enfin pour une grande partie des gens libres. Trop souvent aussi, on fit appelle à leur service pour mettre à jour des bâtiments détruits durant la guerre, mettant tout leur cœur dans l'acte. Ensuite on voyais une pâle copie dans un autre domaine et un nain bourru, pouvait entrer dans une rage folle pour cette copie moyenne et de qualité moindre.

Les naugrims détestaient de voir leur travail pris par un autre. Si on demande, il est fort probable que le nain accepte de distribuer ses plans, mais sous certaine condition. Les rares restent les noldors de Fondcombe, les seuls à connaître la force des nains et leurs œuvres aussi grande soient-ils.

Orki se releva étira ses bras et frotta ses genoux, une légère douleur dans les tendons.

-La soirée avance mon cher, j'aimerais rejoindre ma couche et boire une bonne bière. Voulez-vous me suivre et continuer cette discussion dans ma chambre.

Sans attendre une réponse, orki tourna les talons et se tourna vers les quartiers commerçants pour retourner vers sa chambrette.Il marchait lentement, pour voir si l'elfe allait le suivre.


"Place ta confiance dans le fer et la pierre car ils ont toujours été les meilleurs amis des nains"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t3436-eberk
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chantier du Cerin Amroth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chantier du Cerin Amroth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée de la Lothlòrien (Composition / PNJ)
» Marche de Dol Amroth vers la capitale
» Garde de Dol Amroth
» Chantier embrayage sur D15
» Guédelon - Chantier Médiéval -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes elfiques (uniquement RP) :: Lothlòrien :: Cerin Amroth-
Sauter vers: