Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose ChaumineNombre de messages : 49
Age : 27
Date d'inscription : 15/08/2012

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Eäralad, l'épée de la famille Chaumine et un sac contenant quelques vivres et vêtements
Statut:
Rose Chaumine

MessageSujet: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.   La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. EmptyLun 27 Aoû 2012 - 18:28
C'est à pas de loup que Rosie Chaumine pénétra dans la maison. Son cœur battant à tout rompre, elle s'empêcha de respirer tant quelle croyait que les battements de ce dernier réveillerait toute la maisonnée. Suite à sa rencontre avec son ami Rôdeur près du fleuve Brandevin, la serveuse du Dragon Vert avait vagabondé ici et là, ressassant des souvenirs trop longtemps enterrés. Elle s'imprégnait de la Comté et de ses habitants comme jamais auparavant. La Hobbit était lier si profondément en ce lieu qu'elle douta de partir bien loin de chez elle. *Non ! Non ! Et non ! Je reviendrais ici seulement le jour où je le retrouverais ! Un peu de courage voyons !* Pour se donner de la contenance, la femme se donna deux petites tapes sur ses joues ronde et disparut dans sa chambre.

Petite pièce contenant un lit, une table de nuit et une commode, on y trouvait aussi une basse bibliothèque contenant quelques livres. Rosie fixa ces derniers un instant, souriant aux nombres d'heure qu'elle avait passée à les lire et relire encore ! S'activant enfin, la femme trouva un vieux sac dans lequel elle roula quelques vêtements de rechange, deux chandelles, de quoi les allumés ainsi qu'une couverture mince, mais chaude qu'elle avait troquée chez une artisane du bourg. La serveuse resta plantée devant son sac pendant de longue seconde. Ce dernier était presque remplit.
Elle hésitait.
Elle hésitait beaucoup.
Et puis finalement...
Rose se dirigea vers la basse bibliothèque et y prit un livre à couverture souple et mince. Son préféré. Avec une précaution infinie, la Hobbit le glissa dans son sac. Les images de ce livre l'envoûtait et l'aidait à comprendre ce qu'elle lisait. Enfin satisfaite, Rosie prit son sac et quitta sa chambre pour se rendre vers la cuisine, histoire d'emmener un peu de nourriture.

Silencieuse comme un voleur peut l'être, la Semi-homme glissa subtilement dans son sac deux miches de pain, des pommes, un peu de fromage -qu'elle devra manger rapidement- et un saucisson salée. La femme, satisfaite, plaça le sac dans son dos, prit une pomme afin de la manger sur la route et se dirigea vers l'entrée. Elle resta quelques secondes devant la porte, réfléchissant une dernière fois à ses actes puis, mit finalement la main sur la poignée afin de s'ouvrir à l'aventure lorsqu'une voix derrière elle l'interpella, la faisant violemment sursauté:


-Et où vas-tu comme ça, Rose ?


S'était la voix de son frère, Wilcome. Le Hobbit faisait bien quelques centimètres de plus qu'elle ! Son visage, rond, comme celui de Rose et ses cheveux courts, bouclés, rappelait très bien qu'ils étaient de même sang. La main de Rose quitta la poignée et s'approcha de son frère, murmurant :

-Ne dis rien à personne ! Promet-le moi, Jolly !

Jolly, le petit nom affectif de son frère...Ce dernier enleva les derniers pas qui le séparaient de sa sœur et prit sa main dans la sienne. Une façon de la retenir ?

-C'est pour lui ?

Directe. Sans préambule. Rose en resta abasourdie. Avait-elle été aussi naïve envers les autres et elle-même pour faire croire aux autres que tout allait à merveille ? Honteuse, la sœur baissa la tête, affirmant ainsi les dires de son frère. Ce dernier soupira. Ne sachant que trop faire.

-Attend-moi ici.

S'était un ordre non négociable. Son Wilcome partie vers sa chambre et il se passa de longues minutes avant qu'il ne revienne, aussi silencieux qu'un chat en chasse. Dû à la noirceur, Rosie ne distingua pas ce que Jolly ramenait.

-Prend ça avec toi au moins...

Et, sans attendre, il passa autour de la taille de la jeune femme une ceinture de cuire brune avec une escarcelle ainsi qu'un fourreau...Rose jeta son regard dans celui de Wilcome :

-Mais ! C'est l'épée que t'as remise papa ! L'épée de la famille ! Non je ne pe'...

-Mais tu penses à quoi Rose ? Je ne me sentirais pas en paix si tu n'es pas avec Eäralad. Au moins, tu auras quelques choses pour te défendre ! Sa voix, dure et sec devint plus douce, comme son regard qu'il détourna de Rose : Je m'en voudrais qu'il t'arrive quoique ce soit...

Les épaules de Rosie retombèrent. S'était le moment. Maintenant ou jamais. La sœur prit le visage de son frère bien aimé entre ses petites mains et déposa un baiser sur son front. Délicat, mais emplit de tout l'amour fraternel qu'elle avait envers lui
.

-Merci Wilcome... Je reviendrais... bientôt ! Conclut-elle en souriant tendrement.

Sans s'attarder plus longtemps, elle tourna les talons et, c'est la tête haute qu'elle quitta la maison des Chaumines, le cœur serré dans sa poitrine. Pour se donner du courage, Rose fredonna une chanson racontant le courage d'un Hobbit ayant accomplit de grandes aventures.


[RP Solo]
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5102-rosie-chaumine-ter
Rose ChaumineNombre de messages : 49
Age : 27
Date d'inscription : 15/08/2012

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Eäralad, l'épée de la famille Chaumine et un sac contenant quelques vivres et vêtements
Statut:
Rose Chaumine

MessageSujet: Re: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.   La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. EmptyMar 28 Aoû 2012 - 20:09
Voilà maintenant trois heures qu'elle avait quittée la maison familiale et le paysage avait à peine changé. Une route verte, vallonné par-ci et par-là, des champs qui s'étendent à pertes de vue, Rose se trouvait bien loin du bourg désormais. Jamais elle ne s'était aventuré aussi loin -et seule !- dans la Comté. Ses connaissances des lieux étaient limitées à Lèzeau et au Bourg principal où elle travaillait. Certes, elle s'était déjà promener dans les autres régions... Mais ses souvenirs en étaient encore que plus vagues !

L'aube pointait tranquillement son nez au bout de l'horizon tandis que Rose alla s'abriter derrière un arbre afin de faire le point sur la nuit qui venait de passer. *Si je reste à ce rythme, je ne vais jamais arrivée nul part !* Désespéra-t-elle. Rosie soupira brusquement, ébranlée de sa faible volonté qu'elle démontrait. La Hobbit passa ses mains sur son visage humide de la rosée et inspira profondément. Son regard tomba sur la garde Eäralad.

Pour un Hobbit, elle avait la taille d'une épée. Pour un Homme normale, elle ne représentait qu'un simple glaive. La garde ronde, arborait une parure plutôt dorée et cuivrée, rappelant l'origine Humaine d'Eäralad. La garde était assez longue afin que Rose puisse la tenir à deux mains. Sertie d'une pierre précieuse, le haut du manche possédait une petite coupole qui empêche les mains de glisser sur la lame. Pour un guerrier plus aguerrit, cette petite partie arrondis peut aussi servir à bloquer une arme. L'usure n'a pas d'emprise sur cette lame car elle brille avec la même ardeur que l'an où son arrière-grand-père la trouva alors qu'il se baladait en forêt. Sur les côtés de la lame y était transcrit des glyphes. Jamais un Chaumine n'avait pu traduire ce qui y était écrit et ce n'était pas aujourd'hui que Rose allait le découvrir !

Spoiler:
 

*Je me demande comment elle a tout de même pu atterrir dans la Comté...* Songea-t-elle, soudainement curieuse de l'origine de l'arme. *Elfique ? Humaine ?* Avant aujourd'hui, jamais elle ne pensait s'intéresser à cette arme. En fait... elle ne pensait jamais vraiment s'intéresser à des armes qui pouvaient emmener la mort.

Cependant, avec cette arme, elle se sentait plus en confiance. Comme si la famille la suivait dans son aventure. Comme si son frère l'accompagnait. Wilcome. L'image de son frère emplit son esprit et réchauffa son être comme un baume. *Je vais y arrivée !* Et sur cet élan de bien-être, de volonté et de conviction, Rosie se leva enfin et reprit la route vers le Sud.

Alors que le soleil arrivait à son zénith, Rose prit la décision de couper à travers champs. Les routes n'étaient plus aussi sûres qu'avant et le fait d'être une Semi-Homme n'allait sûrement pas aidé à sa cause si jamais elle se faisait prendre par des brigands. D'ailleurs, comment maniait-on Eäralad ? La Serveuse profita donc du fait qu'il n'y avait personne proche d'elle afin de s'enfoncer dans un champ de maïs. Certes, la marche était beaucoup plus ardue que sur la route, mais la Rose se sentait beaucoup plus en sécurité.

Il s'avéra que le champ ne fut pas seulement constitué de maïs, mais aussi de patate, de tomate et de carotte. D’abord, elle ignora ces éléments nutritionnels. Mais rapidement, l’envie d’en chaparder quelques-uns se fit ressentir en elle. *Une fois la Comté quittée…quand aurais-je la chance de trouver de la bonne nourriture ? * Pensa-t-elle afin de se donner bonne conscience. Elle n’avait pas beaucoup de pièce d’ailleurs. Rare seront les fois où elle pourra se payer une auberge. Elle se mordit la lèvre inférieure, songeuse, alors que ses pas la guidaient toujours un peu plus loin. *Oh et puis !* Subtilement, la femme fit mine de d’être accrochée sur une roche et, dans sa presque-chute, attrapa deux carottes. Sans tarder, elle les glissa dans son sac. Un peu plus loin, elle refit le même manège. Encore et encore ! Jusqu’à ce que…

Wouf !
Wouf !


*Il ne manquait plus que ça !* Se redressant une dernière fois, Rose glissa la dernière patate qu’elle put ramasser et détala comme un lapin fuyant un félin. Son sac était lourd. L’épée était lourde et ses pieds…L’adrénaline coulait dans ses veines comme jamais elle n’avait ressentit auparavant. Rose se sentait vivante. Plus que jamais. Était-ce donc cela, la liberté que tout le monde vantait ? Courant comment elle n’avait jamais courut, les aboiements finirent par s’estomper puis, à disparaitre complètement. Derrière elle, le champ s’étendait toujours à perte de vue. Devant, un petit boisé s’étendait tranquillement alors que les vallons devenaient moindres. Avait-elle atteint la limite de la Comté ?

L’astre diurne terminait sa course quotidienne et Rose décida enfin de s’arrêter pour la nuit. Voilà maintenant trop longtemps qu’elle n’avait pas arrêtée et ses pas refusaient de la mener plus loin ! Elle trouva un grand arbre majestueux. *C’est ici que je passerais ma première nuit…* D’abord l’adrénaline, maintenant, l’anxiété. Se forçant à respirer calmement, Rosie installa sa couverture au sol et opta pour un repas frugal : Un (gros) bout de pain et une part de fromage. Elle se permit même de prendre une pomme ! *Faudra faire attention à ce que je mange la prochaine fois…Rationner…*

La Hobbit sortit de son sac le livre qu’elle avait emmenée avec elle et observa les images. Des royaumes, des créatures plus mystérieuses les unes que les autres, des paysages à couper le souffle. La noirceur envahit tranquillement la forêt et, les paupières lourdes, la Chaumine rangea rapidement le livre avant de s’enrouler dans sa couverture...
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5102-rosie-chaumine-ter
Rose ChaumineNombre de messages : 49
Age : 27
Date d'inscription : 15/08/2012

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Eäralad, l'épée de la famille Chaumine et un sac contenant quelques vivres et vêtements
Statut:
Rose Chaumine

MessageSujet: Re: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.   La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. EmptyJeu 30 Aoû 2012 - 22:28
Les yeux grands ouverts sur l’horizon étoilé, emmitouflé plus que jamais dans sa couverture, Rosie ne dormait pas. Dû moins, si elle dormait, maintenant, la Hobbit était bien réveillée. Ses vêtements et sa couverture ayant prit l’humidité de la rosée nocturne, la Serveuse grelottait de tout son petit corps. Les yeux, rougis par la fatigue, refusèrent de se fermer plus de quelques secondes, la panique. Un peut plutôt, elle avait entendu des hurlements de loups. Oh oui, si seulement elle avait les connaissances pour fair un bon petit feu ! Certes, elle a des chandelles, mais Rose n’osait les utiliser trop rapidement. D’ailleurs, ce n’était pas un petit bout de flamme qui allait réchauffer tout son être. *Je pourrais toutefois démarrer un tout petit feu…* En fait, elle avait peur que la fumée et les flammes n’attirent les créatures vers elle. L’Ardor n’était pas reconnue comme une région dangereuse, mais il y résidait tout de même un certain risque.

Il semble tout de même qu’elle se fut rendormit –surement à bout d’énergie- car elle se réveilla, le corps complètement ankylosé, alors que le soleil était déjà bien levé. Les yeux boursouflés, la bouche pâteuse, c’est à ce moment que Rose remarqua qu’elle avait oublié d’apporter dans son sac un des éléments les plus importants : De l’eau ! Maudissant son échec cuisant, la Chaumine ne se laissa pas démontée et déjeuna une pomme avec un bout de pain – et puis pourquoi pas une carotte !- *Rationner ! Rationner !* Le rationnement… Chose peu habituelle pour une Semi-Homme qui avait toujours bénéficié d’au moins trois repas complet par jour !

Le repas prit, Rose secoua bien sa couverture et la passa comme une cape par-dessus ses épaules et son sac, afin que la couverture puisse sécher. Elle n’allait certainement pas passer une seconde nuit comme la précédente ! Ça non ! D’abord douloureux, ses muscles se réchauffèrent tranquillement et Rosie pu enfin prendre une vitesse de marche raisonnable. Si tout allait bien, la femme devrait avoir traversée la forêt ce soir et demain, elle se renseignerait au village de Bree.

Quelques clients du Dragon vert s’étaient déjà rendus à Bree et les commentaires étaient tellement différents que Rose ne s’était pas vraiment fait d’idée sur le village d’Homme. Certain avait raconté que s’était un vrai bordel s’y balader, d’autre y était heureux d’y découvrir une nouvelle culture. Les rôdeurs lui avaient racontés que dans certaine auberge, la bière était bonne, mais le soir, valait mieux resté à l’intérieur.

*La forêt est si calme…!*

La Hobbit décida, afin d’aller légèrement plus vite décida de marcher en bord de route. Assez loin afin d’éviter les gens, aussi bon et gentils pouvaient-ils être, mais tout de même assez proche afin d’éviter de se perdre définitivement dans la forêt. D’ailleurs, en cas majeur d’urgence, Rosie pensa qu’elle pourra toujours s’informer auprès des marchands et des voyageurs.

L’après-midi. Chaleur torride. Humidité incroyable. Vêtements et sac lourds. Tout semblait peser le double… non le triple de son poids ! Plus que jamais, Rose avait soif. Soif. SOIF ! Jamais sa gorge n’avait été aussi sec et rugueux. Même plus une goutte de salive n’humidifiait sa petite langue. Ses yeux, sec, et des maux de tête effroyable étaient des signes clair de la déshydratation. *Il faut que je trouve de l’eau… il doit certainement y avoir un petit ruisseau…ou du moins, un trou d’eau !* Le cœur de la Serveuse du Dragon Vert battait de plus en plus rapidement. *Pas de Panique*Le Guide est là pour vous ! Si la panique l’emportait, son état pouvait rapidement dégénérer. Vers quinze heures, n’en pouvant plus, Rosie s’arrêta et déposa lourdement son sac au sol. Les légumes que l’adulte possédait contenaient de l’eau, mais cette dernière n’avait pas envie de réduire ses consommations dans l’immédiat. D’ailleurs, ça ne sera toujours pas assez pour la réhydrater complètement. Lentement, de petit point noir vinrent brouiller sa vue.

Inspirant profondément, elle se força à se relever et à poursuivre la route. *Si je poursuis, peut-être aurais-je la chance d’arriver plus vite à Bree où je pourrais boire !* Sa couverture sèche, la femme la rangea dans son sac qu’elle plaça sur son dos et poursuivit son chemin. Cette fois-ci, beaucoup plus lentement…
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5102-rosie-chaumine-ter
Rose ChaumineNombre de messages : 49
Age : 27
Date d'inscription : 15/08/2012

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Eäralad, l'épée de la famille Chaumine et un sac contenant quelques vivres et vêtements
Statut:
Rose Chaumine

MessageSujet: Re: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.   La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. EmptyLun 3 Sep 2012 - 17:46
Il faisait noir, terriblement noir. Le sol vibrait tranquillement, suivant un le rythme d’une mélodie. Le sol était dur. Oui, beaucoup plus dur que la nuit précédente. Autour de sa petite personne, tout était bruyant. Terriblement bruyant, comme si l’on avait emmenée chez le forgeron d’Hobbitbourg alors qu’il frappait son enclume sur du fer encore rouge. La chaleur, présente depuis maintenant quelques jours caressait paresseusement son visage. Rose sourit. Malgré ses oreilles qui souffraient, elle était bien, se laissant bercer par les douces saccades de la charrette.

Attendez…
Charrette ?
Un cheval hennit.

Ouvrant brusquement les yeux, s’aveuglant du même coup, Rose se redressa, son cœur battant à tout rompre, la respiration haletante, comme si la Serveuse venait de se réveiller d’un mauvais rêve.


-J’vois qu’ vous avez b’en dormi ma p’tite dame ! Ah ah ah ! S’exclama une voix masculine mais joyeuse derrière elle.

La Semi-homme se tourna sur ses genoux afin de voir son interlocuteur : Âgé, le dos voûté par les ans, le vieillard chiquait un brin d’herbe alors qu’il tenait en ses mains les reines de sa monture qui tirait la charrette de bois d’un bon trot. Rose avait été étendu sur des sacs de grain, sa couverture avait servit d’oreiller tandis qu’une toile de jute l’avait abritée. Son petit sac de transport se trouvait à ses côtés, de même que sa ceinture de cuire où se trouvait sa bourse ainsi qu’Eäralad. Les palpitations de l’aventurière se calmèrent instantanément et elle se laissa de nouveau choir sur les sacs de jutes
.

-Je vous ai trouvé, étendue d’une étrange façon sur le sol, ma p’tite dame ! Tirant sur les reines de Cabochon, je vous aie héler, mais jamais vous vous êtes réveillée. L’homme avait jeté son brin d’herbe, ce qui facilitait la compréhension de ses paroles. Craignant que des voleurs de route ou des animaux s’en prennent à vous, j’vous aie placée dans la charrette.

Rose resta muette devant cette déclaration. Ainsi donc, elle s’était évanouie. *La déshydratation…* Honteuse, la femme baissa la tête, voulant proféré des excuses au monsieur de lui avoir causer du trouble, mais avant même qu’elle n’eut ouvert la bouche, le vieillard poursuivi :

-Si vous avez faim, n’hésitez pas à fouiller dans le petit coffre à votre droite, il y contient du pain, des saucissons ainsi que de l’eau. À ce moment, le conducteur tourna la tête et fit un clin d’œil à la Chaumine, qui ne put d’empêcher de rougir devant ce regard verdoyant de vie.

Rose s’activa et s’offrit de grande gorgé d’eau. C’est après avoir bu tout son saoul qu’elle exprima ses premières paroles :


-Merci beaucoup… heu…


-Ah ! Enfin ! J’étais en train de vous croire muette ! Ah ah ! Vous pouvez m’appeler Feren, tout le plaisir est pour moi.

-Rose. Merci pour tout, Monsieur Feren.

-Allons ! Allons ! Pas besoin de toutes ces civilités. Feren fera l’affaire. Allez, vient t’assoir ici !

L’homme fit une place sur le siège avant et Rose, timide, se plaça sur le banc de bois. Au loin, les murailles de Bree grandissait peut à peu.

-Nous devrions y arrivé d’ici une heure, si la route n’est pas trop usée pour ma vieille calèche !

Son regard verdoyant se tourna alors sur la petite Hobbit. La détaillant pendant de longues minutes. S’était réciproque pour Rose, qui observa son premier Homme –hors rôdeur- Les cheveux blanchi part l’âge, l’homme possédait un regard rieur, parsemé de petite rides aux coins des yeux. Son teint était pâle, malgré le soleil cuisant et ses vêtements, des plus banales. Un chemisier gris, troué à certain endroit ainsi qu’un pantalon noir. Ses bottes de cuire usé remontait jusqu’à mi-mollet. Les deux personnages détournèrent leur regard en même temps :

-Pardon, c’est la première fois que je vois un Hobbit !


-C’est réciproque, Feren.

Ils se regardèrent de nouveaux, souriant avant d’éclater de rire.

Le reste du chemin se fit dans la complicité et les échanges de mœurs. L’homme parcourrait depuis maintenant vingt longues années les Terre du Milieu en quête des meilleurs grains. Une fois acheté, il revenait ici les vendre à prix raisonnable. Juste assez pour nourrir Cabochon, le cheval de trait et lui-même. La luxure ne l’avait jamais vraiment intéressé, valorisant la route, la tranquillité ainsi que les découvertes et rencontre qu’il y faisait. Pour lui, s’était cela, la richesse. La vraie.

Ils pénétrèrent dans la ville de Bree juste à temps. Les portes se fermèrent dès qu’ils eurent passés le portail. Feren guida la charrette jusqu’au centre du village et s’arrêta en posant son regard chaleureux sur la petite Hobbit.


-Je crois que c’est ici que nos chemins se séparent, Rose.

Comme une enfant, Rose baissa la tête, triste. Cette rencontre avait été des plus agréables et la femme regretta déjà le moment passé avec cet homme. Elle afficha toutefois un sourire et rendit le regard de l’homme. Spontanée, tel un éclair fendant le ciel, la Serveuse se colla à Feren :

-Je vous remercie pour tout Monsieur Feren. Vous serez à jamais gravé dans ma mémoire.

Rosie se recula, les joues rouge de par le geste qu’elle venait de faire. Tranquillement, à regret, elle descendit du chariot, en prenant soin de ne pas oublier ses effets et s’éloigna à petit pas. Derrière elle, Feren lui lança de sa voix chevrotante :

-Nos chemins se recroiseront bientôt, Rose, je le sens !

Rose se retourna, trop peu trop tard, car l’homme avait déjà quitté la grande place, simple homme parmi la foule environnante. Elle s'était attachée à ce personnage sympathique.

Rosie retint ses larmes et se dirigea vers une auberge. C’est ici que commencerait sa quête. À Bree.


[Sujet clos]

Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5102-rosie-chaumine-ter
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.   La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mouloudji. Pour ceux qui ne connaissent pas.
» Peyton ㄨ J'ai de l'admiration pour ceux qui osent me draguer. Car ils n'ont pas idée de l'aventure dans laquelle ils s'embarquent.
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit à l'auberge
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: La nuit est silencieuse pour ceux qui ne savent pas écouter. N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Humains :: Archives Arnoriennes-