Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Au Service du Bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AchidayaNombre de messages : 7
Age : 22
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe (sous-race: laïquendì)
Possessions: .585 PO/2 tranches et demie de lembas/une gourde 3/4 remplie/un petit poignard mal aiguisé/un aiguisoire/une toile noire pour recouvrir des objets/une corde fine et souple
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Achidaya
Mercenaire sous contrôle

MessageSujet: Au Service du Bien   Au Service du Bien EmptyDim 12 Mai 2013 - 22:09
Au Service du Bien


[PNJ ON: Finlëas]




Le vieil ermite avait remonté la montagne.

Il faisait toujours nuit. Finlëas se mit à l'aise dans son trou, qu'il considérait comme sa maison, et retira l'épée de sa taille. Sa longue épée semblait lui peser aujourd'hui une tonne, et cela lui rappela, non sans quelque nostalgie, les longues années qui l'avaient affaibli, lentement mais sûrement. Il pendit sa saucisse en chantonnant au bout d'un fil pour la faire sécher. Le fil était attaché au plafond mousseux et feuillu. L'ermite s'assoupit ensuite dans un vieux fauteuil usé par le temps. Son corps se relâcha lentement. Puis ses yeux se fermèrent... il laissa tomber sa tête et, un monde enchanté s'ouvrit à lui: le monde des rêves...

Lorsqu'il rouvrit les yeux, une lueur éblouissante traversait l'entrée -une grosse fente dans le bois d'une souche- pour illuminer la pièce entière. Il se leva d'un bond et sortit devant l'entrée pour examiner la position du soleil; il était presque midi. Se rendant compte qu'il avait trop dormi, il se précipita vers une épaisse branche qui traversait le fond de la pièce. Sur cette branche, étaient disposées une dizaine de pierres de diverses couleurs, de différentes lueur plus ou moins brillantes et surtout de dissemblables formes. Elles étaient chacune soigneusement posé dans un petit creux de la branche et Finlëas chercha celle qu'il voulait, levant sa main et agitant ses doigts au-dessus d'elles. Il s'arrêta sur une pierre grise claire d'une lueur bleuâtre. Elle ne faisait pas plus de dix centimètres de hauteur pour environ 5, 6 centimètres de largeur. «Ahh te voilà ma petite», fit-il en la prenant délicatement des deux mains.

Il alla la poser sur le rebord de la souche et se mit à genoux en face d'elle. Lentement, l'ermite ferma les yeux et entra dans une sorte de méditation. Il fit le vide dans sa tête et se concentra sur son esprit.
Sur son esprit seulement.

Puis, lorsqu'il fut en contact avec lui, il se concentra sur un autre esprit: celui d'une jeune elfe rencontré le jour dernier. Il se concentrait dessus jusqu'à pouvoir le ressentir; et le destinataire devait normalement lui aussi ressentir un trouble dans son esprit, à ce moment. Lorsque sa communication fut assez forte avec l'autre âme, il mit ses deux mains au dessus de la pierre qui se mit à briller de plus belle.

Les deux esprits étaient à présent joints.

Finlëas prononça alors par la pensé: «Aredhel Celebrindal... surveille Achidaya... surveille ses actes... telle.... telle sera ta mission.» Sa voix était résonnante, lourde et difficilement prononcée.

Le vieil ermite rouvrit brusquement les yeux et la lueur de la pierre s'atténua. Un mal de crâne le prit soudain. Il était habitué: Il lui en faudrait deux jours pour s'en remettre...

[PNJ OFF: Finlëas]


Un assassin je suis. Dans le silence je piste... Dans l'ombre je tue.

Au Service du Bien Mini_130416044456723690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5333-achidaya-l-elfe-so
AchidayaNombre de messages : 7
Age : 22
Date d'inscription : 01/04/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe (sous-race: laïquendì)
Possessions: .585 PO/2 tranches et demie de lembas/une gourde 3/4 remplie/un petit poignard mal aiguisé/un aiguisoire/une toile noire pour recouvrir des objets/une corde fine et souple
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Achidaya
Mercenaire sous contrôle

MessageSujet: Re: Au Service du Bien   Au Service du Bien EmptyDim 12 Mai 2013 - 22:13
Les découpes d'une cité apparurent enfin dans la brume matinale, lorsque les deux compagnons détournaient une haute falaise. Une belle citée, autour de laquelle de majestueuses cascades écoulaient leurs eaux pures. Ils atteignirent un petit renfoncement dans la falaise et décidèrent d'y faire une pause. Assis et détendant enfin leurs muscles, les deux compagnons restaient silencieux. Achidaya sorti le dernier petit bout de saucisse qui lui restait, non sans avoir une petite mauvaise pensée envers l'ermite, et la partagea avec Aredhel.
Mâchant tous deux en silence, Achidaya plongea dans ses pensées et repensa à leur voyage et aux choses qui se furent déroulées depuis qu'ils eurent quitté l'ermite en cette fameuse nuit sombre et interminable...



Après avoir quitté l'ermite -ou plutôt s'être fais abandonnés par lui- ils dormirent en ce même endroit jusqu'à se réveiller quelques heures après l'aube. Mais malgré sa fatigue, Achidaya n'avait que très peu fermé l'oeil, cette nuit là, car son esprit était tourmenté par les dernières nouvelles de l'ermite; elles l'avaient bouleversé.
Allongé sur le dos, les yeux rivés vers la lune, Achidaya se posait un tas de questions. «Servir le bien...» se murmura-t-il à lui-même. «Servir Elrond...». Les pierres en valaient-elles la peine ? Valaient-elles la peine de changer jusqu'à la façon de vivre d'un homme ? De frôler la mort pour une cause qui n'est même pas la sienne ? De... replonger dans un passé qu'il a toujours fui ? Les pierres n'avaient en fin de compte pas une importance aussi grande, pour lui, elles ne valaient pas autant de temps et d'efforts. Pourtant, une chose inconnue de lui-même lui soufflait de poursuivre sa quête, qu'elle en vaudrait la peine au final. Peut-être était-ce... l'honneur ? L'honneur et la fierté d'obtenir ce que son père avait réussi à obtenir auparavant ? Ou... une simple envie d'obtenir un pouvoir puissant entre les mains ? Sa réponse fut «Un peu des deux». Mais il avait conscience qu'il allait devoir passer par beaucoup d'aventures avant d'avoir les informations; l'ermite le lui avait bien fait comprendre. Et ceci le frustrait, de devoir se battre pour avoir seulement des informations sur son but. C'était cependant le seul moyen s'il voulait l'atteindre...

La silhouette noire d'un oiseau fila devant la lune pour disparaître aussitôt dans l'obscurité du ciel. Allait-il devoir servir Elrond de la même façon que l'avait fait son père autrefois ? Allait-il devenir comme lui ? «Non, jamais je ne serai comme lui. Je ne suis pas et n'a jamais été fait pour être comme lui», se contra-t-il tout seul. «Si je me met au service du bien et sous des autorités, ce n'est que pour les pierres et rien d'autre», se dit-il.
Il savait que de rencontrer Elrond allait lui rappeler sa jeunesse, et c'était en vérité ce qui lui faisait le plus peur. Car s'il était un homme solide aujourd'hui, il restait faible face à son passé. Un passé qu'il s'était battu toute sa vie pour oublié, pourtant un passé qu'il fuyait toujours... Mais là, il était obligé de lui faire face; c'était aussi une question de fierté personnelle: s'il refusait par peur d'affronter son passé, il se décevrait lui-même.
Malgré toutes ses questions, sa décision fut donc résolue lorsqu'il tomba dans un sommeil agité...

Le lendemain, ils partirent deux heures après l'aube et descendirent légèrement le versant de la montagne. Arrivés à la fameuse falaise, ils lâchèrent le cheval et l'escaladèrent. Elle était plus basse et moins lisse qu'à l'endroit où ils l'avaient prise à l'allée, plus facile donc à grimper. Ils firent ensuite le retour et lorsqu'ils atteignirent le pied de la montagne, la nuit tomba. Ils continuèrent tout de même dans la forêt durant une heure environ et s'arrêtèrent pour dormir. Il y avait beaucoup de rivières en ces montagnes, ce qui leur permis de remplir régulièrement leur gourde. Il n'y avait eu, contrairement à l'allée, aucun imprévus et ils n'avaient croisé personne hormis des animaux sauvages.
Ils reprirent la marche dès l'aube, et rejoignirent peu après le sentier qu'ils avaient pris à l'allée. Vers le milieu de l'après-midi, ils firent une pause à l'auberge «L'Etoile des Nuits» et repartirent pour les dernières heures de marche jusqu'à Fondcombe...


Aredhel repris son sac, incitant Achidaya à repartir et le retirant de ses pensées. Il passa les cordons de son sac sous son épaule droite et au-dessus de son épaule gauche pour les attacher au niveau de sa poitrine, et les voilà partis pour un dernier pas avant d'arriver à la citée cachée d'Elrond. Pour l'Elfe Sombre, avant le rappelle d'un triste passé et un changement de vie qu'il appréhendait de plus en plus...

Les deux elfes faisaient leurs premiers pas dans Fondcombe. Il ne s'était pas déroulé plus d'une semaine depuis leur départ de Fondcombe, mais en ce petit écart de temps beaucoup de choses s'étaient produites pour les deux jeunes elfes. Une aventure qui valait bien un temps de repos. Mais ils ne s'attardèrent nulle part et passèrent les rues tels deux ombres filants vers leur but.
Achidaya se rappela ces grandes portes elfiques, et, comme s'il se tenait vraiment là devant lui, il vit son père monter les marches pour entrer dans le palais de son roi, comme il le faisait tant auparavant. Les gardes les laissèrent passés après leurs avoir retiré leurs armes. Ils entrèrent et après avoir traversé une grande pièce ainsi qu'une cour toujours aussi harmonieusement décorées, ils entrèrent dans la salle du trône.

Elrond se tenait au fond de la salle sur son trône, et lorsqu'il leva la tête pour voir qui lui rendait visite, Achidaya reconnu parfaitement ses airs et son regard; il n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'il l'eut vu, c'est-à-dire 74 ans auparavant; lorsqu'Achidaya n'était qu'un adolescent, triste par la perte de son père et rongé par une soif inassouvissable de vengeance.
Achidaya s'apprêta à s'avancer promptement, comme étant en face d'une personne ordinaire, mais lorsqu'il vit Aredhel se tenir droite et marcher de façon noble, il fit de même, non sans boiter quelque peu de sa blessure à la cuisse. Oui, il fallait bien qu'il reprenne les bonnes habitudes. En vérité, cela faisait une éternité qu'il ne s'était pas présenté devant une autorité. Il salut le roi de la même façon que sa compagne et après quelques secondes d'un silence respectueux, Achidaya engagea la parole:

-Salut à toi, Elrond. Il le fixa et dans le regard d'Elrond, il se senti bizarrement rapetissé. Comme si son regard le renvoyait à son comportement de quand il était petit. Mais il n'eut pas de mal à dominer cette image infantile de lui-même. Peut-être me reconnais-tu, poursuivit-il. Je suis Achidaya, fils de Malmir Sacken. Cela fait très longtemps que nous ne nous sommes pas revus, et la dernière fois si je me rappelle bien... Il leva les yeux à la recherche de ses souvenirs, c'était en une triste période. Lors de la perte de mon père, je crois. Oui, c'est ça. Je me tiens ici devant toi comme il le faisait il y a si longtemps de cela, mais sache tout d'abord que je ne suis pas ici dans les mêmes buts que lui. Je viens ici dans des buts entièrement personnels.

Il marqua une pause et reprit:

-Nous revenons, moi et ma compagne de voyage, d'un périple pour le moins... mystérieux, et d'une quête à laquelle nous devons faire actes de bonté si nous voulons qu'elle avance. Mais avant d'en venir au fait, je vais, si tu me le permets, te poser une question à laquelle je suis en proie depuis quelques jours: j'ai su, par la magie d'un vieil homme, que vous aviez prononcé mon nom il n'y a pas si longtemps. Il laissa passer quelques secondes sans relâcher ses yeux de ceux du roi, puis il lâcha: Pourquoi l'avoir prononcé ?


Un assassin je suis. Dans le silence je piste... Dans l'ombre je tue.

Au Service du Bien Mini_130416044456723690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5333-achidaya-l-elfe-so
ElrondNombre de messages : 316
Age : 21
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Race: Demi-Elfe
Possessions: Coffre de l'Eregion
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elrond
Seigneur de Fondcombe et d'Eregion

MessageSujet: Re: Au Service du Bien   Au Service du Bien EmptyMar 14 Mai 2013 - 19:42
Gwendael et Hurïn venait de sortir quand un serviteur entra. Grand, blond et le visage figé, un parmi tant d’autres… Il doit dire à ces enfants qu’il sert le roi mais le roi lui ne sait rien de lui… Marié ou pas marié? Enfants ou pas d’enfant ? Rien, absolument rien… C’était dans de tel moment qu’Elrond avait envi de partir vers Valinor retrouver sa femme,… Mais son devoir était, comme toujours, le plus fort et il se tourna vers le nouveau venu :

« - Qui a-t-il ?

- Le conseil désir vous voir, Seigneur…

- Je viens. »


C’était incroyable, depuis quelques temps ses ministres le mandaient comme un valet… A se demander qui était le chef ici ! Mais comme à chaque fois il écouterait leurs réclamations sans intérêts. Il se leva péniblement avant de marcher d’un pas tranquille vers la salle du conseil. La porte de bois s’ouvrit devant lui et il pénétra dans une pièce sans fenêtre où brûlaient plusieurs torches. Au milieu trônait une table ronde entourée de fauteuils en velours rembourrés par des plumes d’oiseaux exotiques. Les seuls auquel Duineros n’était pas allergique. Duineros ? Le grand qui fume de l’herbe de la Comté tout frais payés par le royaume. Toujours pas ? Le ministre de l’économie et représentant les Edains dans le conseil. C’est ces actuels confrères qui l’avaient mis là quand il avait trouvé le moyen de dépenser plus en payant moins. Toute la méfiance et les arguments du peredhil n’avaient servis à rien et ce bon à rien revendiquaient toujours plus sans que personne ne s’oppose à lui. Sa dernière trouvaille ? Un impôt sur les bordels alors qu’ils sont interdis, pour financer la construction d’une maison d’été pour les ministres. Heureusement cette fois-ci, les autres avaient hésités et Jirerys s’était fermement opposé au projet. Pour ceux qui l’ignoreraient, Jirerys c’est le [barré]gros[/barré] l’enveloppé avachis dans son siège. Cet ex-général représentait maintenant les soldats. Il était le dernier, avec Elrond, représentant du conseil siégeant depuis sa création. Son occupation favorite ? Parler du bon vieux temps. D’après Reigeo, il aurait des liens avec l’Artixë. Reigo c’est l’elfe qui est borgne et qui c’est tout sur tout… enfin tout sur vous ! Ce membre peu apprécié est parvenu ici en recherchant les détails cachés de la vie des autres. Le derniers du groupe est Fenao Deloith, svelte, beau de visage, rusé, … Et avide de pouvoir ! Il avait mainte fois posé des pièges à son roi pour le describilisé. Il n’avait réussi mais commençait à l’énerver.

« - Bonjour Seigneur, nous voulions vous parlez d’un projet, la vente du terrain de la tour, à l’entrée de Fondcombe. Il nous faut cet argent pour former un nouveau bataillon pour notre défense."

Cette fois c’en est trop ! Vendre ce terrain pour leur donner encore un plus de pouvoirs ?

« - Pour votre défense ? Vous mourriez que cela me ferait plaisir ! Regardez-vous, cupides, égoïstes et paresseux ! Où est le Jirerys qui chargeait en première ligne ? Où est l’elfe qui se tuerait pour protéger la veuve et l’orphelin ? Quand à vous autres sortez ! Et ne revenez jamais ! »

L’obèse baissa les yeux et les autres se levèrent précipitamment. Puis sortirent en silence, laissant seul les deux eldars.

« -Tu n’aurais pas du faire ça, maintenant nous avons les hommes, la famille Deloith contre nous et un gouvernement corrompu…

-On s’en sortira… Il le faut »


Elrond regagna la salle du trône et s’assit pesamment sur son siège. Pas beaucoup de possibilité, si on les laisse libre ils voudront se venger mais si on les arrête, on risque d’augmenter le nombre de ces ennemis. Soudain la porte s'ouvrit et deux elfes entrèrent.

"Oh non, encore des problèmes..."

Le souverain se plongea la tête dans les mains et soupira...

-Salut à toi, Elrond. Peut-être me reconnais-tu. Je suis Achidaya, fils de Malmir Sacken. Cela fait très longtemps que nous ne nous sommes pas revus, et la dernière fois si je me rappelle bien... Lors de la perte de mon père, je crois. Oui, c'est ça. Je me tiens ici devant toi comme il le faisait il y a si longtemps de cela, mais sache tout d'abord que je ne suis pas ici dans les mêmes buts que lui. Je viens ici dans des buts entièrement personnels. Nous revenons, moi et ma compagne de voyage, d'un périple pour le moins... mystérieux, et d'une quête à laquelle nous devons faire actes de bonté si nous voulons qu'elle avance. Mais avant d'en venir au fait, je vais, si tu me le permets, te poser une question à laquelle je suis en proie depuis quelques jours: j'ai su, par la magie d'un vieil homme, que vous aviez prononcé mon nom il n'y a pas si longtemps. Pourquoi l'avoir prononcé ?

La question le laissa bouche bée... Et puis comment pouvait-il savoir ce qu'il disais?

"- Je vous reconnais, vous ressemblez beaucoup à votre père... Quand à citer votre nom j'en ai aucun souvenir, vous m'en voyez désolé. Quel est votre mission si mystérieuse ?"

Il soutena le regard et attendit impatiemment la réponse.


« Car rien n'est mauvais au début. Même Sauron ne l'était pas. »

Au Service du Bien Bg111111

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4803-le-retour-d-elrond
ElrondNombre de messages : 316
Age : 21
Date d'inscription : 18/04/2009

Feuille de personnage
Race: Demi-Elfe
Possessions: Coffre de l'Eregion
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elrond
Seigneur de Fondcombe et d'Eregion

MessageSujet: Re: Au Service du Bien   Au Service du Bien EmptyJeu 6 Juin 2013 - 21:35
Le Tar s'était échappé ! Et il était là, près de lui, entourant de la non moins célèbre compagnie grise. L'elfe avait rêver dans sa jeunesse de servir cette légende vivante mais il n'eu l'âge qu'après l'arrivé au pouvoir de Thais Laelias. Il avait perdu tout espoir de rencontrer un jour ce symbole de loyauté et de sagesse. Son émerveillement était tel que, quand il entra dans le palais, il oublia de demander un entretien et s'y précipita presque.

*
**


Le silence se faisait de plus en plus lourd, le seigneur fixait les deux elfes. Personnes ne bougeaient et il commençait à regretter d'avoir laissé Jirerys, seul, avec les comptes du royaume. A côté de l'entretien, les magouilles de Duineros c'était un paradis. Cela faisait longtemps que les paroles énigmatiques de son visiteur avait perdu leurs intérêts et Elrond commençait à espérer quelque chose qui le tirerait de ce mauvais pas. Il était là dans ses sombres pensées peuplé de chiffres tourbillonnant entre un boulier et un vieux livre relié de cuir rouge, quand soudain un jeune secrétaire entra sans rien dire. Les soldats ne bougèrent pas, d'habitude cet eldar respectait l'étiquette à la lettre voir à l'excès, mais jamais ils ne l'avaient vus entrer devant Elrond sans demander une audience, ils restèrent donc là incrédule. Pendant ce temps le golodhrim s'était agenouiller devant son seigneur et bégaya:

"- Sei-ggnnn-eur ? Exu-... "

Il ne put continuer sa phrase tellement il était essoufflé. Un lieutenant l'aida à se relever et le fit s'appuyer sur une colonne. Au bout de quelques minutes où seul résonnait sa respiration, il put reprendre:

"- Excusez-moi de vous déranger Seigneur, mais quelqu'un d'important veux vous voir."

Alors que le messager était repris de vertige, le seigneur du lieu l'empressa de continuer:

"- Le Tar, Seigneur, le Tar Elessar !"

C'est était trop pour ce simple fonctionnaire et il dut s'asseoir. L'interlocuteur sourit, il savait que l'Empereur allait être libéré mais pas aussi vite, et au fond de lui même, espérait qu'il restât dans la cité Blanche pour en prendre le contrôle. Mais il le savait c'était trop risqué, et la nuit il rêva de nombreuses fois d'un entrevue . Aujourd'hui c'était le grand jour, il fallait jouer fin et tirer le maximum de la reconquête du trône.

"- Aller le chercher !"


« Car rien n'est mauvais au début. Même Sauron ne l'était pas. »

Au Service du Bien Bg111111

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4803-le-retour-d-elrond
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au Service du Bien   Au Service du Bien Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Au Service du Bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un jeu très bien =D
» Une musique que j'aime bien....
» INITE se met au service de Martelly
» Saruman Bien? pas Bien?
» Hommage à ma Fripouille bien aimée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Au Service du Bien N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Elfiques :: Archives de l'Eregion-