Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !
Participez au concours d'écriture

Partagez | 
 

 Critiquons gaiement !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meinor
Gourou Noonoob / Recrut'Noob

avatar

Nombre de messages : 2038
Age : 19
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Critiquons gaiement !   Jeu 2 Jan 2014 - 18:59

Bonsoir à tous, vous êtes sans doute de grands lecteurs. Je vous propose ici d'écrire des critiques, bonnes ou mauvaises, pour (dé)conseiller tel ou tel bouquin. Si cette initiative remporte du succès une catégorie spéciale sera créer. A vos plumes !

Donc je commence avec un bouquin du prix Goncourt que j'ai eu le malheur de lire: Il faut beaucoup aimer les hommes. Bonne lecture !

Il faut beaucoup aimer lire

Marie Darrieussecq s’est lancée dans un nouveau roman : « Il faut beaucoup aimer les hommes ». Elle y dépeint l’étrange relation qui lie Solange, jeune actrice française, et Kouhouesso Nwokem, un afro canadien. La vie monotone de Solange s’étire dans les deux premiers tiers du roman pendant que son amant cherche à réaliser un film sur la colonisation au Congo à partir d’un livre de Conrad, alors qu’il ne connaît l’Afrique que par Internet et les romans d’auteurs post-colonialistes. L’actrice, quand à elle, cherche à s’imposer comme le second rôle féminin du film tout en essayant de comprendre l’étrange personnage qui tantôt muet, tantôt bavard s’emporte dans des discours que l’auteur a eu l’amabilité de nous épargner. Et lorsque enfin nos deux tourtereaux fuient la monotonie, c’est pour y retomber à Paris, puis à Clèves où l’absence de Kouhouesso aurait pu être le début d’une réflexion plus poussée sur cette relation… Mais c’était sans compter sur la volonté de l’auteur à placer ici encore l’alcool et autres souvenirs d’outre-atlantique soupoudrés de stéréotypes peu flatteurs. Quand ils parviennent à démarrer le tournage, on perd de vue la volonté première du film, critiquer la colonisation, pour que les stéréotypes deviennent omniprésents et que Conrad puisse se retourner dans sa tombe.

On se lasse rapidement des joints qui tournent et des scènes d’amour presque omniprésentes. Les questions pseudo philosophique qu’elle se pose sorte de nulle part et semble là juste pour remplir le vide entre deux relations. Elle n’y apporte d’ailleurs aucune réponse et seulement des éléments lus et relus dans les milliers d’ouvrages sur ce thème. Si ce n’est pas ces réflexions affligeantes que s’impose la jeune fille, l’auteur se perd dans des métaphores obscures qui compliquent la lecture et n’apportent rien sinon une alternative aux scènes de décadences. La chute peut étonner mais le reste de l’histoire est prévue d’avance et rien d’autres ne nous surprend pendant ces 300 pages… Si ce n’est l’incroyable lenteur du style de Marie Darrieussecq !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5450-la-valeur-des-chos
Nilù
Curio'Noob

Curio'Noob
avatar

Nombre de messages : 2466
Age : 17
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Critiquons gaiement !   Dim 19 Jan 2014 - 15:10

Pas envie de le lire ton livre Fëa ! --"



Pour ma part j'ai lu il y a à peu près 2 ans un livre de Timothée de Fombelle qui s'appelle Vango, je suis en train de le relire en ce moment et franchement, je trouve ce livre passionnant :)Enfin, en fait c'est 2 tomes, le premier s'appelle Entre ciel et Terre et le deuxième Un prince sans royaume. Faut dire que Timothée de Fombelle s'est plutôt tourné vers les enfants quand il a écrit Tobie Lolness, ou Céleste ma planète, mais pour Vango, je trouve que les adultes peuvent autant apprécier que les enfants (adolescents ^^), et je dis ça aussi parce que je connais des adultes qui l'ont lu et aimé.

Donc c'est l'histoire d'un petit garçon (Vango) qui a vécu aux Iles Eoliennes, près de la Sicile, avec sa nourrice qu'il nomme "Mademoiselle". Pourtant, Vango ne sait pas quelles sont ses origines, et pourquoi il s'est retrouvé sur son île avec Mademoiselle. Celle-ci refuse de lui dire quoi que ce soit. A 19 ans, Vango veut devenir prêtre, mais devant Notre-Dame, la police le poursuit. Vango doit fuir bien qu'il ne sache pas pourquoi on lui en veut.

Durant les 2 tomes, l'aventure de Vango est mise dans le désordre. Par exemple, le livre commence avec cette scène de 1934 lorsque Vango est poursuit par la police, pourtant, on raconte après un passage de la vie de Vango lorsqu'il avait 3 ans. En parlant des dates, Vango est né en 1915, donc il a une vingtaine d'années lorsqu'Hitler a le pouvoir, ce qui fait qu' il est souvent question de l'histoire d'Hitler et du parti nazi (ça peut intéresser les historiens Wink)

Enfin, Timothée de Fombelle a une façon de raconter qui nous accroche dès le début à l'histoire. Donc, livre recommandé !  thumright



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Le Cavalier sans nom
Chef Suprème des Armées du Mordor

avatar

Nombre de messages : 644
Age : 19
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Race: Numénoréen Noir
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Critiquons gaiement !   Jeu 30 Jan 2014 - 6:25

Les Chevaliers d’Émeraude d'Anne Robillard


Critique personelle

Moi j'ai plutôt accrocher dans ma jeunesse mais a 16 ans révolus désormais je n'accroche plus du tout outre la parfaite tendance loyal bon, loyal mauvais. Le style est mauvais et les mots simples, les chevaliers ont toutes les qualités mais aucuns défaut même si cela est un peu balancé par les magiciens cela reste mauvais tout de même comme on dit en Bretagne: C'est pas en mettant du beurre dans un plat mauvais qu'il sera forcément meilleur après ! Sinon petit résumé

Enkidiev, continent peuplé d'hommes, d'elfes, de fées et d'autres peuples à découvrir, est, depuis cinq cents ans, en paix après une guerre contre l'Empereur Noir Amecareth, souverain d'Irianeth, l’empire des hommes-insectes situé sur le continent éponyme, et de civilisations peu commodes mais asservies. Mais celui-ci décide de réessayer de conquérir Enkidiev sur les conseils de son sorcier, Asbeth. Le seul espoir de survie d'Enkidiev réside dans la résurrection de l'ordre des Chevaliers d'Émeraude par le roi Émeraude 1er. Ces guerriers magiciens seront chargés de protéger le continent jusqu'à l'accomplissement de la prophétie voulant que le porteur de lumière, sur le point de naître, détruise à jamais la menace que fait peser l'Empereur Noir sur le monde libre. Pour que la prophétie se réalise, les Chevaliers devront protéger la fille de l'Empereur Noir, Kira : l'enfant mauve aura en effet le rôle de protectrice du porteur de lumière. Mais leur tâche sera ardue : Amecareth envoie ses propres armées, celles de ses vassaux et ses sorciers à leur poursuite…

(Résumé de wikipédia)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6993-irdan-come-out-and
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiquons gaiement !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiquons gaiement !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inefficacité des structures administratives,economiques et sociales haitiennes
» Marions nous gaiement *-*
» Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]
» RPétons gaiement
» les vrais miracles font peu de bruit (conversons gaiement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Espace hors rôle-play :: Discussion libre-
Sauter vers: