Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NaurfëanielNombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2014
Naurfëaniel

MessageSujet: "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir   "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir EmptySam 8 Fév 2014 - 17:53
La forêt était endormie. Paisible et pourtant inquiétante. Seuls les craquements sinistres des troncs anciens résonnant à travers les vastes sous-bois et le vent, enjôleur et libre, qui venait chanter dans la frondaison des arbres, osaient troubler le silence. Le souffle de la monture s’échappait en panache de buée pour se perdre dans le froid nocturne, tandis que le cheval avançait d’un pas rythmé par le son de ses sabots frappant le sol gelé. Tenant la bride de la main droite, une elfe marchait aux côtés de l’animal. Elle avait fait un long voyage pour arriver jusqu’ici, dans la célèbre vallée d’Imladris. L’elfe regardait la nature autour d’elle, prenant chacune de ses visions comme une esquisse qui pourrait faire naître demain un joyaux ou un ciselage d’armure nouveau. Elle était d’une humeur tout à fait neutre, semblable à l’esprit de ceux qui ont voyagé trop longtemps et qui ne sont plus si pressés d’arriver à destination. Naurfëaniel  était venue de la cité de Forlond dans le but de rendre visite à ceux qui demeuraient ses plus proches parents, bien qu’ils n’aient aucun lien de sang. En effet, il y avait de cela des siècles, son père, Maglor, avait sauvé et recueilli Elrond et son frère Elros, les élevant et les aimant comme ses propres fils. Après avoir choisi d’embrasser chacun une destinée différente, s’ils ne revirent jamais leur sauveur, les jumeaux restèrent cependant profondément attachés à son souvenir et ce n’est que des années plus tard qu’Elrond avait fait la rencontre de la fille de celui-ci. Naurfëaniel avait ainsi fait la connaissance du seigneur de Fondcombe ainsi que de ses enfants, Elrohir, Elladan et Arwen. Mais l’elfe aux cheveux argentés  se montrait aussi farouche que son père et venait rarement jusqu’ici, répugnant à laisser sa forge fermée trop longtemps.

Et c’était pour une raison bien particulière qu’elle avait fait le déplacement. Car elle avait appris d’un murmure qui s’était propagé d’elfe en elfe jusqu’au cœur du Lindon que le Fils du sage Elrond allait lier sa vie à une  femme de sa race. Un évènement unique et sacré, lorsque l’on sait que les elfes, contrairement aux hommes, se lient pour l’éternité et ne renoncent jamais à leur serment de mariage. Dans la besace de cuir brun accroché à la selle de sa monture reposaient dans deux boites recouvertes de feutre vert sombre les présents qu’elle destinait aux jeunes fiancés. Deux pendentifs, l’un pour Elrohir, l’autre pour Lalwende. Elle espérait que ces joyaux auxquels elle avait consacré plusieurs nuits de travail satisferaient le couple à qui elle les offrirait très bientôt, car, à défaut d’une prière ou d’un vœu, ils seraient sa bénédiction pour l’union des deux elfes.

Elle arrivait enfin devant les portes de la cité d’Elrond. Majestueuse et entourée de mystère, la vallée commençait à se dessiner, se révélant peu à peu dans la lumière rosée de l’aurore. Alors qu’elle laissait ses yeux orangés glisser sur la splendeur de l’architecture des demeures, un elfe en armure vint à elle. Avant que le garde ne prit la parole, elle se présenta :

-Mae l'ovannen, I eneth nîn Naurfëaniel, Maglorion. Je viens voir le fils du Seigneur Elrond, Elrohir, ainsi que sa promise pour leur présenter mes vœux. Comme pour appuyer ses paroles, elle s’écarta légèrement de sa jument grise pour montrer au garde la sacoche que portait l’animal.

-Mae govannen. Vous pouvez entrer. J’annoncerais votre arrivée mais,  étant donné que le jour vient à peine de se lever, il vous faudra sans doute attendre un peu avant d’être reçue par mon maître. répondit-il en s’écartant.

Tandis qu’un autre elfe prenait en charge la jument de Naurfëaniel pour l’amener vers les écuries, celle-ci prit le temps de détacher la sacoche contenant les précieux présents avant de s’avancer  dans Imladris. Elle se laissa un moment entrainée par le hasard de ses pas, marchant entre les demeures encore endormies et les jardins fleuris, avant de faire le choix de s’arrêter sur une place qui surplombait la vallée. Lorsqu’elle voulut retirer la lourde cape de laine grise qui couvrait ses épaules, elle se rendit compte qu’elle portait toujours son arc en bandoulière. Elle l’avait presque oublié. Cet arc en acier qu’elle avait conçu elle-même, mais qu’elle voyait plus comme un moyen de dissuasion, un elfe archer c’est toujours impressionnant pour les voyageurs qu’elle croisait, que comme une arme véritable. Retirant l’arme  et sa cape en même temps, elle se rappela en la regardant tout le travail que lui avait demandé cet objet, tout le temps qu’il lui avait fallu pour rendre l’acier souple et solide tout à la fois afin qu’il ne se déforma pas. Posant un œil pensif sur l’arme, elle posa le carquois contre un banc de pierre blanc. Elle n’avait jamais été très brillante avec les armes, même pas avec celles qu’elle fabriquait et donc connaissait mieux que personne. Jetant un regard circulaire à la place, elle vérifia ce qu’elle savait déjà : il n’y avait pas le moindre elfe réveillé en cette heure si matinale, si ce n’est les gardes. Elle se pencha dans un geste machinal, tendant sa main droite pour retirer une flèche du carquois qui s’en dégagea dans un bruit feutré. Naurfëaniel n’avait jamais été d’une nature très patiente, aussi, rester assise à ne rien faire ne l’enchantait guère. Armant l’arc, elle fit quelques pas, à la recherche d’une cible qu’elle ne risquait pas de trop endommager. Les statues qui entouraient la courette ? Certainement pas, elle avait bien trop de respect et d’amour pour l’art pour tenter ce genre d’action. Inutile de penser tuer un oiseau ou un animal qui rôdait, cela serait sans doute mal perçu par les propriétaires du lieu. Un arbre en contre bas attira son attention. C’était un vieux cèdre dont l’écorce grisâtre avait été rongée par le temps et les intempéries. Au moins, celui-ci ne souffrirait pas trop si elle venait à manquer sa cible. Elle s’avança et se posta en brodure de la place. Ses mouvements étaient quelques peu entravés par sa tunique en brocart de velours argenté cousu de fils bleu foncé, mais elle pouvait bouger suffisamment pour bander l’arc. Ce qu’elle fit, durant un instant certainement trop court, car la flèche partit aussitôt se ficher dans le sol couvert de mousse, près des racines d’un autre arbre, à quelques mètres de celui à qui était destinée la flèche. Pas assez de patience pour retenir la flèche. Elle soupira et alors qu’elle retournait sur ses pas pour rejoindre son carquois, elle sentit que quelqu’un approchait. Relevant la tête et laissant ses cheveux presque blancs glisser sur ses épaules, elle attendit que le nouvel arrivant soit enfin visible avant de prendre une autre flèche. Elle espérait que cela ne soit pas un garde venu lui dire d’arrêter son manège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5690-naurfeaniel-heriti
ElrohirNombre de messages : 1303
Age : 32
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elrohir
Seigneur d'Imladris

Seigneur d'Imladris
MessageSujet: Re: "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir   "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir EmptyDim 9 Fév 2014 - 19:34
"Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir Znw8

La nuit était des plus douce et des plus calme sur la vallée d'Imladris. Les premiers rayons du soleil venaient réchauffer les fleurs, dévoilant leur parure de rosée fraiche tombée pendant la nuit sur le tapis vert de Fondcombe. Les oiseaux commençaient à entonner leur chants joyeux et reposant tandis que les gardes de nuit étaient heureux de pouvoir enfin être relevés par leurs homologues. Du haut de leur demeure, les futurs mariés sortaient prendre l'air et observer l'horizon après une douce nuit de repos. Elrohir s'était vêtu de sa traditionnelle tunique verte aux ornement dorés tandis que Lalwendë portait une robe bleutée au reflets de lumière. Leurs regards se détournaient du panorama pourtant magnifique qui s'offrait à eux pour se regarder mutuellement les yeux dans les yeux. Les deux tourtereaux s'évadaient en plongeant dans les yeux de leur moitié comme dans un rêve. Mais leur tendre moment de rêverie et de délicatesse fut perturbée par l'arrivée inattendue d'un serviteur d'elrond qui avançait plutôt timidement en direction du couple princier. Elrohir retourna à la réalité en détournant le regard vers ce visiteur impromptu et lui fit un signe de tête en guise de salut et pour lui demander ce qu'il venait quérir ici. L'elfe particulièrement gêné de les déranger prit la parole

" Dame Lalwendë, Seigneur Elrohir, pardonnez mon intrusion mais une nouvelle arrivante répondant au nom de Naurfëaniel fille de Maglor demande une entrevue avec vous deux. Je lui ai demandé de patienter un peu "

L'elfe fit demi tour après les avoir salué. Elrohir était étonné d'entendre le nom de Naurfëaniel dans la bouche du garde car il ne l'avait pas vu depuis des dizaines d'années maintenant. Lalwendë était étonnée qu'une elfe demande à la voir et après avoir observer l'interrogation qui s'affichait sur le visage de son mari, elle lui demanda très intriguée :


" Naurfëaniel, la fille de Maglor fils de Fëanor ? Est elle une connaissance de longue date ? Ou peut être une des tes anciennes conquêtes ? "


Elle avait dit cette dernière phrase sur un ton de plaisanterie non sans se demander si ce n'était pas le cas. Elrohir eut un rire à l'entente de ses mots. La fille de Maglor connaissait Elrohir depuis bien longtemps et était considérée comme une amie par le fils d'Elrond et elle qui était une forgeronne renommée en Lindon s'entendrait certainement bien avec Lalwendë l'orfèvre d'Ost-in-Edhil. Elrohir caressa la joue pour rassurer sa future épouse et lui expliqua qui était cette elfe qui leur demandait de descendre pour la rencontrer. Alors le couple se prépara et, main dans la main, descendirent les marches qui menaient aux bas de la cité. Après quelques minutes, ils étaient enfin sur place. Elrohir avait remarqué la chevelure argentée de Naurfëaniel depuis plusieurs secondes et le couple s'approchait de leur invitée qui était sur le point de se retourner. Lorsque cette dernière posa enfin son regard sur Elrohir et Lalwendë, elrohir prit la parole :

" Naurfëaniel ! Ni gellweg an gin cened ! "
[Je suis heureux de te/vous voir]



"Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir Sigelr10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
 

"Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dépot d'arme/avant poste ork
» [Tuto] Tour d'archer Uruk
» Purifiez votre âme avant le jugement dernier
» La dernière série avant la fin du monde
» Qui veux voir l'handicapé avant son accident

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: "Un bon archer atteint la cible avant même d'avoir visé" pv Elrohir N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Elfiques :: Archives de l'Eregion-