Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Helluin, soldat de la Lorién

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HelluinNombre de messages : 59
Age : 29
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Helluin
Faucon au regard d'argent

MessageSujet: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyDim 9 Fév 2014 - 14:45
En Jeu:



Helluin, soldat de la Lorién Hellui10




Nom :
de la famille Eambar
Prénom : Helluin (en quenya Helluin représente l'étoile Sirius)
Surnom : "Sorne hendu silma"L'aigle au regarde argenté,
Âge : 1130 ans
Race : elfe noldor
Taille : 1m 88
Poids : 72 kg

Emploi : soldat, au début de son aventure c'est un commandant de la garde royale à Caras Galadhon
Pays natal : la Lorién (la grande majorité de sa famille est noldor, mais possède également quelques ancêtres sindar et une teleri)
Pays actuel : la Lorién

Description physique :

Dans l'une des pièces de Caras Galadhon résonnèrent des pas légers, mais précis. Helluin revenait tout juste d'une randonnée visant à sécuriser les frontières de la Lorién et il n'avait rien détecté de suspect. L'invasion des orcs faisait partie d'un passé longtemps révolu, là où le roi Celeborn et sa dame venaient tout juste de s'installer à Lotholorién. Son frère et lui n'avaient même pas encore été conçus alors ses parents n'étaient que de jeunes elfes, des enfants pratiquement. Le soldat se dirigea dans sa chambre personnel. Elle était vaste, mais ne contenait que le stricte minimum, ce qui aux yeux de Helluin était amplement suffisant à ses besoins. Il y avait pourtant un miroir, seul véritable indice de luxe. La taille du miroir était conséquente, assez en tout cas pour montrer tout le corps de l'elfe. Il n'était pas narcissique, mais l'elfe appréciait ce miroir, car il lui permettait de mettre son armure et d'ajuster ses vêtements d'apparat. Vivant à la cour, il se devait donc d'avoir une tenue irréprochable.

Helluin s'approcha de ce miroir et enleva son casque puis dégrafa délicatement sa cotte de maille. Il se regarda pendant un certain moment. L'image que lui renvoyait ce dernier était celui d'un elfe élancé et mince. Helluin enleva son surcot laissant apercevoir son torse dénudé. Sa peau était claire presque luminescente, mais surtout immaculé. Il n'y avait que par ci et par là quelques légères cicatrices qui étaient pareilles à des lignes argentées, elles passaient pratiquement inaperçues. Ses entraînements ardues de guerrier lui ont valu une certaine musculature, bien plus conséquente qu'un elfe dédié essentiellement à l'art de la sagesse. Néanmoins, tout cela n'était guère surprenant. Pour être franc, Helluin ne voyait pas vraiment de différence par rapport à un physique d'elfe classique. Il avait du sang noldor en lui et semblait faire honneur à ces ancêtres noldor. Tout comme eux il était non seulement doté d'une grande taille, mais il arborait de long cheveux d'un noir de jais. Ces derniers étaient lisses, brillant et soyeux et sous la lumière du jour, ils offraient un reflet bleuté. Son visage tout aussi immaculé présentait la beauté parfaite de tout elfe: des traits de visages harmonieux, une mâchoire ciselée, des pommettes saillantes, un nez long, mais fin ainsi qu'une bouche plus ou moins pulpeuse.
Hélas, rien de cela n'était bien révélateur en ce qui concernait sa personnalité. Le seul caractère propre à lui était ses yeux. Hormis ses longs cils noirs, il était doté d'un regard bleu tirant fortement vers le gris. Ces derniers étaient si clairs et si perçant que ses camarades elfiques le surnommèrent "aigle au regard argenté". Ce surnom se valait notamment lorsqu'il était vêtu de son armure dorée et prêt à se lancer au combat. Son regard très clair et froid contrastait alors avec son armure de couleur chaude et il donnait l'impression de scruter n'importe quel mouvement tel un prédateur guettant sa proie.

L'inspection finie, Helluin haussa les épaules. Il était temps pour lui d'enfiler sa tunique bleutée et de se rendre auprès de son roi pour son rapport.



Description mentale :

Certains combattent pour l'honneur, d'autres pour la gloire. Qu'importe, du moment qu'ils combattent.

Douloureux étaient les coups portés sur lui, mais son corps endurcis depuis son enfance avait appris à les ignorer. Calme et attentif, Helluin scrutait le moindre faux pas de son opposant. Le combat avait été lancé depuis plus ou moins une heure et Helluin n'avait pas encore montré de signe de fatigue. Il n'avait pas encore vraiment eu l'occasion de se défouler, tout le contraire de son opposant qui était moins expérimenté.Ce dernier commença à porter des coups de moins en moins précis, l'impassibilité de Helluin devait sans aucun doute le narguer. L'opposant perdait en sûreté et ses mouvements de pas étaient tout aussi saccagés. Un sourire se dessina sur les lèvre des Helluin, il l'avait là où il le voulait. D'un geste rapide et tout aussi précis, il le désarma. Vindicatif, il dirigea sa pointe d'épée vers la gorge du jeune impétueux.

"Tu as perdu Niall! Je sens néanmoins une nette amélioration depuis notre dernier combat. Continue comme ça et garde toujours attention sur l'ennemi! Ces défauts te couteront la vie, ne l'oublie pas: un soldat ne ressent jamais de la fatigue!"

Le jeune apprenti s'inclina. Tout aussi calmement, il se pencha pour prendre son arme gisant quelques mètres plus loin. Il n'était guère surpris de sa défaite. Helluin était un bretteur hors-pair. Sa discipline et son sens du devoir faisaient de lui un des meilleurs guerriers de Caras Galadhon, mais tout le monde savait que c'était surtout sa passion pour les armes et le combat qui le faisait avancer.
De ses ancêtres noldor, il avait hérité son intérêt pour les armes et si son frère était habile pour les mots, lui était habile dans le combat. Niall devait aussi s'avouer que Helluin avait de la prestance et était doté une grande autorité. Il ne tolérait pas les impairs commis par ses soldats et il appréciait qu'on suive ses ordres sans rechigner. De nature très calme, Niall ne se souvenait pas avoir vu ne serait-ce qu'une seule fois son commandant victime d'une crise de colère. Il n'était pas impétueux et se laissait le temps d'analyser la situation avant d'agir….les qualités d'un grand chef.
Helluin était capable de trouver les mots justes lorsqu'il fallait motiver ses soldats, mais ne semblait jamais parler inutilement.
A vrai dire, son commandant était quelqu'un de taciturne…très taciturne et surtout…très froid. Il semblait y avoir autour de lui un mur de glace infranchissable. Helluin avait appris à délaisser ses sentiments qu'il jugeait superficiel dans un combat. Oui, seul le combat semblait rendre cet elfe vivant.
Peu enclin donc au sentimentalisme, l'elfe au regard argenté se sent mal à l'aise devant un trop grand nombre de gens et préfère la solitude.
Ses traits typiques d'elfe noldor le rendait attirant auprès la gente féminine elfique, mais Niall ne se souvenait pas avoir vu Helluin une fois amoureux. Il savait que l'amour était quelque chose qui dépassait Helluin et pouvait le rendre maladroit dans ses mots.
Il n'était pas aussi enclin à la sympathie, si on pouvait le dire ainsi. Ses phrases étaient dès fois tellement brèves et son attitude peu engageante que les premières impressions n'étaient souvent pas les meilleures.

Pourtant c'était mal connaître Helluin. Même s'il ne vivait que pour les armes, il pouvait se montrer très généreux. Courageux et loyal, Helluin bravait ses peurs et n'hésiterait jamais à combattre cote à côte avec ses soldats.
Certes, il était têtu et il était tellement difficile de le faire changer d'avis, mais il savait se montrer très lucide avec sois-même.
La vérité c'était que Helluin qui ne vivait que pour son art était un elfe imparfait. Niall était persuadé qu'une fois grandi Helluin serait un elfe accompli: sage et guerrier à la fois. Malheureusement Helluin n'a pas encore eu l'occasion de montrer tout l'étendu de son art et le fait qu'il reste à Caras Galadhon ne lui permettait pas de libérer son esprit. Non, l'idéal serait que Helluin quitte la Lorién pour se faire enrôler quelque part et découvrir par lui même la Terre du Milieu et se faire de nouvelles recentres.

Ce serait peut-être aussi l'occasion de s'éloigner un peu de sa famille? Le jeune elfe avait eu vent de la rivalité qui animait les deux frères Eambar… Helluin étant le plus jeune et favori de sa mère, avait eu de part son caractère du mal à s'imposer face à son grand frère qui était le chouchou de son père. Niall secoua la tête. Il n'était guère favorable de s'intéresser aux rivalités fraternelles, mais Helluin se renfrognait à chaque fois que le nom de son frère était mentionné.

A cette pensée Niall sourit. Il aurait bien voulu lui en parler, mais il était à peu près certain que Helluin le prendrait mal, cela aurait été un conseil d'ami et Helluin était farouche aux sentiments.


Ses armes:

Helluin porte une armure dorée, typique des soldats de la Lorién. Il a en sa possession un archer dont il ne se sert que dans de rares occasions. Son poignard ne le quitte jamais, mais sa plus grande fierté reste sa lame elfique. Elle fut l'unique cadeau de son père, offerte alors qu'il n'était qu'un enfant. Son père l'a forgé elle-même, Helluin lui donne le nom de Calmacil (litt. épée de lumière). Enfin, il ne maîtrise que légèrement la magie, préférant de loin croiser les fers.

Spoiler:
 

Historiques:

Le Galadhrim se tenait un peu à l'écart de la vie quotidienne de Caras Galadhon. Assis sur une terrasse ouverte face à la magnificence des arbres mellyrn, l'elfe admirait les rayons de lumières jouant avec les feuilles. On avait l'impression que les arbres étaient serties d'une multitude de pierres précieuses. Un livre à la main, Helluin se trouvait face à un dilemme : admirer ce spectacle unique ou se plonger dans le récit fantastique du livre ? Néanmoins, il avait là l'occasion de goûter à un moment de détente privilégiée. Rares étaient les moments où cet elfe trouvait une telle paix intérieure . Certes Lotholorién était un endroit unique et Helluin pouvait sentir toute la force de ces ancêtres qui imprégnaient la forêt. Il n'était pas pour autant moins réceptif que les autres elfes, mais  se prenait sans aucun doute pas assez de temps pour écouter les vieux chants sylvains.
La tête en arrière et les yeux fermés, Helluin s'abandonna.
Perdu dans ses voyages, il ne perçu que légèrement la présence d'une figure pourtant si familière. L'elfe n'ouvrit pas ses yeux, il savait qui c'était et cette présence le rassurait. En temps normal, il se serrait redressé et efforcé de garder un visage impassible, mais elle était la seule à qui il offrait ce privilège : Artaris, sa mère.

Artaris s'avança d'un pas léger. Elle n'avait eu guère l'occasion de voir son fils aujourd'hui, mais savait toujours où le trouver. Elle n'était donc pas surprise de le retrouver dans un tel endroit éloigné de toute compagnie elfique. Son fils avait toujours été un solitaire, mais cela n'empêchait pourtant une mère de s'inquiéter. Elle s'arrêta à quelques mètres de lui afin de respecter son espace privé, les temps où Helluin enfant avait toujours été près d'elle, était révolu depuis très longtemps. L'elfe observa son fils guerrier détendu et paisible, elle ne voulait pas le réveiller, mais était à peu près certaine qu'il venait de ressentir sa présence.
Assis avec un livre à la main, son épée adorée ne résidait jamais loin de lui. Artaris se souvenait très bien de cette épée, cela avait été un cadeau de la part de Valandil, son tendre époux. Bien que très érudit, il avait tout comme ses ancêtres un talent indéniable pour l'art de la forge. Il avait forgé cette épée lui-même qu'il avait par la suite offert à son plus jeune fils qui ne souhaitait devenir qu'une chose : un grand guerrier. Artaris se souvenait encore de toute émotion dans le regard de Helluin. Valandil n'avait jamais réussi à nouer un lien solide avec ce dernier alors que Helluin avait toujours cherché désespérément son attention.  Il avait plus d'affinité avec son aîné, mais ce jour il avait honoré son devoir de père tout en surprenant Helluin qui depuis ne quittait plus sa lame fétiche répondant du nom de Calmacil.

A la vue de cette dernière Artaris se sentit elle-aussi transportée dans un passé longtemps révolu. Voyageant à travers les temps, son souvenir s'arrêta au moment où elle se voua corps et âme à son grand amour Valandil. Venant tous les deux d'une ancienne famille elfique, ses parents ne pouvaient que consentir. Ayant toujours vécu à la Lòrien, Artaris avait mené une première vie paisible, au contraire de Valandil qui étant issu d'une petite branche familiale reliée à celle de Dame Galadriel, n'avait pas toujours connu la beauté de la Lòrien. De leur union naquit un fils, Almahil.
Almahil était un garçon charmant : calme, intelligent et poli. Il avait hérité de Valandil son physique ainsi que son intelligence. A la fierté de son père, il se consacra lui aussi aux écrits où il excelle. Artaris savait que Valandil n'aurait pu se trouver meilleur fils et elle aimait cet enfant, même si son petit dernier gardait une place spéciale dans son cœur.
Helluin n'avait été conçu que mil ans plus tard, là où Almahil venait d'arriver à un âge adulte. Elle s'était très vite attachée à ce dernier qui ne ressemblait en rien à son aîné. Revêche et maladroit, il avait néanmoins l'art d'attirer toute son affection. Depuis qu'il avait été capable de parler, Helluin avait montré son désir de devenir guerrier tranchant ainsi avec les ambitions qu'avait Valandil pour lui. Elle se souvenait encore de toute son impétuosité à braver le regard sévère de son père pour ensuite se faire consoler par sa mère. Sa fougue d'enfance et son surplus de courage l'avaient mises dans des situations périlleuses, mais Helluin semblait n'avoir bel et bien qu'un seul intérêt : l'art du combat. Pour une mère, il s'agissait dans ces cas là de se résigner. La seule chose qui l'attristait était le peu de relation entre Helluin et son grand frère. Ce dernier occupé à étudier et déjà plus âgé n'a jamais réussi à établir une véritable connexion.
Artanis soupira : elle chérissait ses deux fils, mais la vérité était que Helluin était son favoris et Almahil celui de Valandil, et elle ne voyait pas comment changer ces choses. Helluin était bien trop têtu.

L'elfe finit par revenir au présent. Cet enfant avait grandi et était devenu un bel homme guerrier, calme et posé. Ses cheveux de jais et son regard argenté lui rappelait constamment la description donnée à Finwë : premier grand roi. Son Finwë à elle.

Helluin finit par se réveiller. Une femme élancée au cheveux foncés et au regard clair l'observa tendrement.

« Silmë, je ne voulais pas te réveiller. Il me semblait te voir apaisé, c'est si rare de te voir ainsi. »

Helluin lui fit un petit sourire. Depuis son enfance, elle lui avait attribué ce surnom, symbole de son affection pour lui. Ce surnom était un secret entre lui et sa mère, en effet ses guerriers lui avaient attribué un autre surnom.

« Mae govannen Artaris, je n'ai pas encore eu l'occasion de te retrouver aujourd'hui, mais te voilà ici. »

Il avait toujours eu cette manie de formalité, même envers sa propre mère. C'était probablement une protection à lui pour éviter de trop s'attacher à quelqu'un.

« Almahil, te cherche. Il me semble qu'il voudrait discuter avec toi de choses importantes. »

Au nom de son frère, Helluin se raidit quelque peu. Il n'avait guère envie de le voir ni de discuter. Son frère vivait dans un autre monde que lui et il était préférable qu'il n'en sorte pas. D'habitude Almahil était peu conciliant avec ses activités militaires, pensant en son fort intérieur qu' Helluin ne faisait guère fierté à son père et qu'un livre était plus solide qu'une épée. Il détourna le regard de sa mère.

« Je ne pense pas que ce soit des choses si importantes et je ne vois pas pourquoi je devrais aller à sa rencontre. »

Artaris ne releva pas. Elle connaissait que trop bien l'attitude de son fils. Helluin avait toujours souffert du fait que son père favorisait son grand frère, depuis il existait entre eux une grande rivalité. Il était inutile de faire pression, Helluin risquerait de se fermer encore plus. L'elfe décida de changer de discussion.

« Sinon, comment fut la journée du grand commandant de la garde royale ? »



~


Ses pensées continuèrent à vagabonder lorsque l'elfe traversa les fins couloirs de la forteresse sylvaine. Il constata ces derniers temps qu'il ne cessait d'errer comme ci s'il venait de toucher sa limite…oui, il stagnait. Il avait néanmoins du mal à cerner cet étrange malaise. N'avait-il pas tout pour être heureux ? Pourquoi alors se sentait-il si...incomplet ?

« Mae govannen Helluin ! », une voix chaude et profonde le fit sortir de ses rêves. Il n'avait guère envie de se retourner...cette voix, il la connaissait que trop bien.

« Almahil. »  Sa voix n'était qu'un murmure. Que faisait son frère ici ? Ne faisait-il pas mieux de se pencher sur ses livres et manuscrits ?

Il finit par se retourner. Un elfe de grande taille s'avança vers lui tout en faisant de grands pas. Il ne s'arrêta qu'à un mètre de lui. Almahil dépassait son petit frère de quelques centimètres. Ils arboraient tous les deux plus ou moins les mêmes traits de visages, sauf qu' à l'évidence Almahil avait hérité des longs cheveux blond argentés de son père. Il affichait à son petit frère un sourire chaleureux. Helluin ne réagissait pas.

« Que me veux-tu ? »

Sa voix était froide, dénuée de toute réjouissance. Almahil secoua tristement la tête. Comme dans ses habitudes son frère était revêche à toute tentative de réconciliation. Ce n'était pourtant pas comme si Almahil n'avait pas tout essayé. Certes la différence d'âge n'aidait pas beaucoup, mais après tout il n'avait que ce frère là. L'aîné était conscient de tout la mal causée auprès d'Helluin dû à son absence. S'étant voué aux arts de l'écrit, il avait délaissé son petit frère, ayant ainsi failli dans son devoir de grand frère. Et il savait que c'était une des grandes raisons pourquoi Helluin lui en voulait. Pourtant il aimait son frère et il était fière de lui...de ce qu'il était devenu.

«  Te voir, tout simplement. N'y aurais-je pas ce droit ? »

« Je suis très occupé. Maintenant que tu m'as vu, je suppose que tu es satisfait. »

Il se détourna de lui prêt à continuer son chemin, mais Almahil le retint d'une main.

« Attends, petit frère. Ne penses-tu pas qu'il serait temps de crever l'abcès ? Il existe depuis le temps une rivalité incomprise entre nous deux. Je ne nie pas avoir failli à mes devoirs d'aîné, mais ne me juges-tu pas trop sévèrement ? »

Helluin se détacha de force de l'emprise de son frère. La colère commença à bouillir en lui. Le juger trop sévèrement ? C'était bien son frère : se présenter en tant que victime. Helluin avait toute ses raisons de le juger. Oui, il l'avait abandonné, mais il avait  aussi omis que pendant tout ce temps Almahil ne l'avait pas soutenu face aux jugements de son père...non, il avait été du côté de Valandil. La vérité était que tout au fond de lui, un part le jalousait. Il considérait Almahil comme le fils parfait. Bel homme, intelligent et charmant, il avait largement plus de succès parmi les elfes que lui. Il n'était pas mauvais combattant non plus et pouvait se montrer habile forgeron. A côté de lui, Helluin semblait être le vilain petit canard de la famille. Cela le blessait sans compter que malgré les nombreux succès militaires qu'il avait obtenu à Caras Galadhon, Helluin était persuadé qu'il ne pourrait jamais montrer sa véritable valeur tant que son frère était autour de lui.

Cette révélation le fit réagir. Etat-ce donc cela, ce mal étrange ?
Il regarda le visage de son frère. Ses yeux bleus n'étaient pas argentés, ils étaient pareils à un ciel d'été. Il pouvait y lire de l'inquiétude, mais aussi d e l'incompréhension. Helluin sourit, ce qui eut pour effet de surprendre l'aîné.

« Mon frère, dit-il solennellement, je quitte la Lòrien ! »

Cette nouvelle eut l'effet d'un véritable coup de massue sur la tête. Abasourdie, il lâcha le bras de son frère. Il pouvait voir dans son regard argenté toute la confiance et l'ambition. Non, Helluin était bel et bien sérieux sur ce projet.

« Mais...mais, pourquoi ? »

« Pour grandir.... »

et pour que tu puisses un jour me juger digne, mon frère.

Almahil ne disait plus rien. Toujours surpris, il observa son petit frère lui tourner le dos et continuer son chemin avec la fière démarche du guerrier.


Dernière édition par Helluin le Mar 25 Fév 2014 - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
AragornNombre de messages : 1760
Age : 110
Date d'inscription : 18/06/2005

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Possessions: Cheval, Nargil, Anneau de Barahir
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Aragorn
Ancien Empereur de l'Ouest

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyDim 23 Fév 2014 - 14:17
Nous souhaiterions savoir si cette fiche est toujours d'actualité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t60-aragorn
BorinNombre de messages : 66
Age : 21
Date d'inscription : 12/12/2013

Feuille de personnage
Race: nain
Possessions: une cicatrice mental profonde
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Borin

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyLun 24 Fév 2014 - 19:07
Bienvenue Helluin, soldat de la Lorién
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5633-fiche-de-burin#550
NilùNombre de messages : 2615
Age : 19
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
Nilù
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyLun 24 Fév 2014 - 19:08
Ah oui bienvenue !! Very Happy



Helluin, soldat de la Lorién Feaub10Helluin, soldat de la Lorién Elroub10Helluin, soldat de la Lorién Eldaub10Helluin, soldat de la Lorién Bardeu10Helluin, soldat de la Lorién Poldiu10Helluin, soldat de la Lorién Zaza10Helluin, soldat de la Lorién Sildau10Helluin, soldat de la Lorién Xsnar10Helluin, soldat de la Lorién Xtark10Helluin, soldat de la Lorién Xthran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
HelluinNombre de messages : 59
Age : 29
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Helluin
Faucon au regard d'argent

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyMar 25 Fév 2014 - 0:28
Cette présentation est toujours d'actualité et terminée! Désolée pour cette attente, j'avais eu du mal à me trouver un peu de repos pour enfin pouvoir la terminer. ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyMar 25 Fév 2014 - 0:34
NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!
Tu as gagné le paris --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
SauronNombre de messages : 187
Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2013

Feuille de personnage
Race: Maïa
Possessions: Inestimable
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Sauron
Roi-Empereur Immortel

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyMar 25 Fév 2014 - 20:24
Bon ça valait le coup d'attendre  Mr.Red 

[ FICHE VALIDÉE ]


Amuses toi bien et bon rp  Wink 


Helluin, soldat de la Lorién J8kz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5663-sauron
HelluinNombre de messages : 59
Age : 29
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Helluin
Faucon au regard d'argent

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyMer 26 Fév 2014 - 1:01
Merci x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
Ancien GlorfindelNombre de messages : 217
Age : 25
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Race: Elfe Noldor
Possessions: épée elfique,deux couteaux,cheval elfique (Asfaloth)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Ancien Glorfindel
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién EmptyMer 26 Fév 2014 - 10:12
Pauvre Renarde Razz C'est quoi le gage alors? En tout cas bravo pour la validation de ta fiche !


Gandalf dit à Frodon :

"Oui, vous l'avez vu un moment tel qu'il est de l'autre côté : l'un des puissants des Premiers-Nés. C'est un Seigneur Elfe, d'une maison princière. En fait, il existe ici pour quelque temps un pouvoir de résistance à la puissance du Mordor."



Balrog:
 


Fan club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5823-glorfindel-le-seig
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Helluin, soldat de la Lorién   Helluin, soldat de la Lorién Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Helluin, soldat de la Lorién

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Raiser de Perse [Ex-Soldat]
» Gromin Barbe rousse [Soldat]
» Nive [Soldat]
» Mon premier soldat peint
» Soldat Gondor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Helluin, soldat de la Lorién N448 :: Fiches de Personnages :: Fiches validées-