Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 La Bataille de la Trouée du Rohan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azûul Li
Impératrice du Harad

avatar

Nombre de messages : 324
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: La Bataille de la Trouée du Rohan   Lun 10 Fév 2014 - 22:48

Azûul Li n'avait pas dormi de la nuit. Qui le pouvait ? Peut-être les hommes les plus âgés et les plus expérimentés, mais également les plus confiants. La stratégie du combat qui allait avoir lieu était très élaborée, peut-être trop, et au moindre élément inattendu, le plan se pouvait être perturbé, ce qui allait devoir être remis entre l'ingéniosité des dirigeants du combats qui devraient alors faire preuve de décisions sages et rapides tout autant afin de s'adapter à la nouvelle situation.
L'impératrice du Harad s'était levée bien avant le lever du soleil, vers trois heures du matin. Elle s’entraîna toute la nuit sous sa tente, attendant que le jour ne se lève et que tous partent sur le champ de la guerre. Le campement n'était d'ailleurs pas totalement en silence. Evidemment, il était possible d'entendre certains ronfler au loin, les plus bruyants à vrai dire, car la tente d'Azûul Li avait été mis suffisamment en retrait pour qu'elle ne puisse être trop dérangée. Des voix d'hommes atteignaient les oreilles de l'impératrice du Harad, sans doute eux aussi ne pouvaient fermer l’œil avant le grand combat, ou peut-être étaient-ce ceux qui étaient de garde pour surveiller le campement ?
En tout cas la nuit fut longue, et dès que les bruits des soldats s'amplifièrent, Azûul Li se prépara. Elle ne put vêtir que ses vêtements primaires, attendant de recevoir l'aide de ses servantes pour revêtir l'armure qui lui avait été préparée. Les femmes arrivèrent rapidement et aidèrent Azûul Li à enfiler l'armure dorée qui pesait près d'une vingtaine de livres. On fit également enfiler à l'impératrice les épaulières ornementées. Elle enroula ensuite autour du visage un grand foulard d'un rouge noble. A vrai dire, de loin, il n'était pas possible de savoir s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, il fallait s'approcher pour distinguer les traits féminins dans le regard de la combattante.
Ainsi sortit la chef de guerre, faisant retourner chaque regard, quand bien même les soldats étaient en train de se préparer. On lui fit également apporter son cheval déjà équipé pour le combat. Dazuk était venu voir l'impératrice et quand bien même il restait au campement car son devoir ne s'était limité qu'à diriger la Vague d'Umbar, il voulait souhaiter une bonne victoire à son amie et supérieure. Azûul Li avait apprécié ce geste et lui avait même esquissé un léger sourire derrière son foulard.
On guida l'impératrice à la sortie du camp, les généraux la suivaient de près sur leurs chevaux. Ils virent alors au loin les ombres de Mûmakils qui se dressaient au loin, là était leur destination. Après avoir rejoint les grands animaux, les soldats sûderons ne mirent que peu de temps à rejoindre le lieu, se dressait alors une longue file d'haradrims armés. Non loin d'eux se préparaient les gondoriens, armés bien différemments, ils avaient plus de chevaux.
Azûul Li avait réussi à distinguer le commandement gondorien qui s'était regroupé dans un coin, disposant d'armures et de chevaux bien plus distingués. Elle cru même apercevoir Hamilkar un instant.

Vint alors le moment où tous les sûderons s'étaient regroupés et se taisaient tout doucement car l'impératrice devait annoncer quelques mots de courage. Seuls les mûmakils se permettaient de bouger, ils étaient encore nouvellement dressés et les hommes avaient du mal à les contrôler totalement.
Azûul Li, du haut de son cheval, se déplaça près des hommes, quand bien même tous ne pouvaient entendre, et, baissant légèrement la tête et fixant un soldat après l'autre, elle annonça sur un ton sûr :

Dans quelques heures les armées de l'impératrice Thais seront confrontées à une charge à laquelle elle ne s'attendront pas, une charge de deux milles hommes qui étonnera et provoquera la peur sur les visages de nos ennemis. Impressionnez-les, montrez-leur nos couleurs, celles du Sud. Que les mûmakils écrasent par dizaines les guerriers déchus de Thais. Montrez à l'ennemi mourant qui nous sommes, car cela sera ce qu'il aura vu de plus splendide dans sa vie.

Une fois de plus, Azûul Li avait montré son caractère sanguinaire et impitoyable A vrai dire, elle n'aimait pas ce genre de discours, et elle avait laissé le soin aux différents commandants d'en faire un une fois sur le champ, un discours destiné à chaque régiment, de façon à ce que chacun entende.

Les commandats se souhaitèrent bonne chance entre eux, tous s'étaient inclinés une fois de plus devant l'impératrice du Sud et les armées se dispersèrent. Des guerriers, notamment archers et lanciers, montèrent par dizaines sur les grands mûmakils et partirent au côté nord de la Trouée du Rohan. Les autres armées se mirent en marche en direction de l'Isen. Ainsi commença la longue file de soldats, semblable à un exode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5536-azuul-li-corsaire-
Alcibiade
Gouverneur de Pelargir, Amiral de l'Empire de l'Ouestavatar

Nombre de messages : 310
Age : 30
Date d'inscription : 18/05/2008

Feuille de personnage
Race: Númenóréen
Possessions: Des cartes de navigation, une pierre de soleil, le cor du Gondor
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: La Bataille de la Trouée du Rohan   Ven 14 Fév 2014 - 1:29

PNJ Hamilkar

Arrivé de Débarquement sur le Gwathlò

Hamilkar rassemblait son équipement. Dans quelques instants son écuyer entrerait dans la tente et il lui faudrait revêtir l'armure pour le combat. Il tira sa lame de son fourreau, l'inspecta et constata son fil aiguisé, la repoussa jusqu'à la garde avant de la reposer sur le présentoir recouvert de son armement. Il y avait aussi ce heaume au panache indigo et doté de couvre-joues ciselé dans un bronze au teint mat. C'était une belle pièce, ouvragé avec habilité par d'habiles forgerons. Mais son regard se porta finalement sur son élément favori: son bouclier. Le capitaine n'était pas un bretteur légendaire, mais avec cet écu, il pouvait aisément tenir tête aux plus habiles des champions tant l'objet était solide et équilibré. Son maniement nécessitait quelques heures d'entrainement, mais de sa puissante force, Hamilkar avait assommé bien des adversaires avant de passer au fil de la lame. Pourtant le bouclier luisait de son éclat vermeille. Le marin caressa la surface réverbérante avec satisfaction. Nul doute que dans la bataille à venir, cette large rondache serait son meilleur frère d'arme.

*
**

Les colonnes armées étiraient leurs lignes sur la plaine, et les hautes herbes la recouvrant se pliaient comme des vagues sous un vent venu de mer. C'étaient là les braves fils du Gondor aux étendards flottant dans la brise qui marchaient à la guerre prêt à détruire leur ennemi. Les officiers, se déplaçant à cheval, arrangeaient les troupes de leurs cris. Hamilkar circulait sans cesse d'un bout à l'autre de la colonne, épuisant sous sa course plusieurs montures. Il allait et venait entre les régiments, les pressant à accélérer l'allure, relevant ceux trop épuisés par le voyage. Les haradrims parmi eux prodiguaient comme un contrepoint coloré, sombre et écarlate, au milieu de la marée immaculé des armures d'argent.

Les armées de Thais seraient bientôt en vue alors qu'il allait être bientôt cinq heure. Il fallait songer à mieux ordonner la ligne de bataille au cas où l'impératrice repérait leur arrivée. Durant quelques minutes, ce fut un grouillement d'uniforme disparates, tandis que peu à peu des blocs de troupe compacts se formaient comme des motifs géométriques sur les flancs de la terre. Et finalement l'armée se trouva en ordre de marche, resplendissant derrière le soleil plongeant à l'Ouest. Les éclaireurs revinrent et indiquèrent que la bataille n'était pas achevé bien que le tertre brun brûlait de flammes âcres. Les armées de Thais se trouveraient prise par le flanc, s'ils avançaient dès à présent contre elles. Hamilkar ordonna le mouvement après qu'on eu achevé la distribution de vin.

Après une-demi heure de marche, ils se débouchèrent sur la trouée du Rohan. Le tertre brun semblait à présent noir comme du charbon et de hautes flammes brûlaient encore. Les lignes d'Alcibiade semblaient pourtant encore tenir ses flancs. Leur effectif semblait scindé en deux, l'un à l'Est, l'autre à l'Ouest. Le second d'Alcibiade établit alors un plan de bataille rapide: les milles cavaliers du Gondor fileraient par le Sud pour porter secours à Alcibiade au plus tôt. Le reste de l'armée s’avancerait vers les lignes arrières de Thais jusqu'à bonne distance. Les archers suivraient derrière. Sur un signe d'Hamilkar, le dispositif se mit en marche, tandis que la cavalerie partait longer le coteau Sud de plaine.
Quand eurent atteint leur position, les armées de l'impératrice avaient entamé un dispositif pour faire face. Une ligne, s'était formé comme un bouclier face à l'Ouest. Mais ils étaient moins nombreux et déjà fatigué des combats. Et il sembla que l'impératrice allait entamer une retraite. L'assaut contre les lignes de l'amiral semblait faiblir. Les archers mirent une flèche sur leur corde alors que le combat allait commencer.

Hamilkar s'empara alors de la relique rapportée pour l'occasion: le cor du Gondor! Il le porta à ses lèvres, et de tout son souffle il fit vibrer la corne d'un timbre épais et grave qui résonna dans la plaine comme la clameur d'une vengeance. Les montagnes au Nord Est et au Sud renvoyèrent alors l'écho comme une plainte que tous les autres cors de l'armée reprirent. Les renforts étaient là, mais surtout, c'était là le signe adressé aux Mumakils d'Azûul Li.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4550-chroniques-maritim
Azûul Li
Impératrice du Harad

avatar

Nombre de messages : 324
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: La Bataille de la Trouée du Rohan   Mar 4 Mar 2014 - 18:36

Après quelques heures de marche vers le Tertre brun, les armées gondoriennes et haradrimes se mirent en place et resserrèrent les rangs tandis que tout le monde apercevait les terrain de guerre qui se dressait devant eux. Les deux armées qui combattaient étaient visibles, et du point de vue de l'impératrice inexpérimentée du Harad, Thais avait l'avantage sur les armées d'Alcibiade. C'était les grandes machines de guerres qui étaient toute tournées et chargées vers les rangs du Gondor qui indiquaient la force de cette armée dissidente, en tout cas, le combat n'était pas gagné d'avance.

Hamilkar avait envoyé les ordres de séparer les cavaliers du reste des troupes afin de les envoyer assister Alcibiade. Les autres gondoriens sous le commandement de Hamilkar allaient avancer vers les lignes de Thais, les prenant par l'arrière, les haradrimes devant les suivre.

Une fois que l'infanterie avança suffisamment près des armées de Thais, il était évident de constater que les offensives lancées envers Alcibiade par Thais furent nettement ralenties, celle-ci devant égaliser ses forces afin de faire face au second front qui s'était ouvert et qui était inattendu.
Les armées de l'impératrice Thais étaient encore confiantes et avançaient d'un pas sur vers les soldats gondoriens et haradrimes qui avançaient vers eux jusqu'à ce que le cor du Gondor ne résonne dans toute la vallée.

Azûul Li tourna la tête et vit l'olifant que lui avait montré Hamilkar la veille, c'était d'ailleurs ce dernier qui l'avait fait sonner. Les hommes prirent du courage, les archers bandant leurs arcs et les pointant vers l'ennemi qui lui, redoubla de vigilance.

Soudain résonnèrent d'autres cors, au son bien plus faible mais plus profond également, c'étaient les mûmakils. Les vingt animaux géants firent leur apparition, ce qui eu pour conséquence un recul immédiat des troupes de Thais.

L'impératrice Azûul Li adressa un sourire confiant aux généraux, prouvant sa fierté, et dit :


Il est temps.

Elle fit signe à son cheval d'avancer vers le combat et partit sur le champ de bataille. Les autres cavaliers haradrimes eurent pour ordre immédiat de suivre l'impératrice, se détachant des mûmakils qu'ils avaient accompagné jusqu'à lors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5536-azuul-li-corsaire-
Azûul Li
Impératrice du Harad

avatar

Nombre de messages : 324
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: La Bataille de la Trouée du Rohan   Mar 1 Avr 2014 - 20:17

Le combat était acharné. Des deux camps, les hommes étaient robustes et ils avaient du courage. Azûul Li, du haut de son cheval, avait réussi à faire une percée dans les lignes ennemies avec le reste du régiment. L'impératrice avait même réussi à combattre plusieurs soldats qui ignoraient l'identité de celle-ci, qui ignoraient d'ailleurs que le combattant était une femme.
Rapidement, celle qui n'était pas guerrière mais pirate à l'origine commença à fatiguer, son bras, surtout, sous le poids du sabre. Les autres haradrimes cependant veillaient à leur impératrice et ne la quittèrent ni des yeux, ni de quelques mètres, si bien que quand elle eut faibli, elle se recula légèrement afin que les autres prennent la relève et la défendent.
Au bout de plusieurs charges, les hommes avaient perdu de leur force et leurs visages étaient ridés par la fatigue mais aussi l'angoisse de ne plus tenir. Sur le champ de bataille, il n'y avait aucune notion de la victoire ou de la défaite des troupes, car les deux armées étaient très nombreuses. Les rohirimes ne pouvaient que constater qu'ils empiétaient de plus en plus sur les positions de l'ennemi, ce qui pouvait être bon signe.
Soudainement, des cors de tous côtés se firent entendre, ceux du gondor mais aussi du Harad. L'impératrice Azûul Li leva alors la tête vers ses mûmakils sur lesquels se tenaient droits les cavaliers du Harad tout fiers. Soudain, les soldats ennemis se regardèrent et les uns après les autres, ils posèrent leurs armes à terre.
L'armée de Thais avait été défaite, l'impératrice usurpatrice du trône de l'Ouistrenesse avait perdu son titre. Qu'était-elle devenue ? Avait-elle été tuée ? Irsum avait-il réussi à la capturer ? Azûul Li l'espérait.

La femme s'avança parmi les troupes ennemies qui n'avaient plus d'armes et se retourna vers ses hommes. Elle enleva alors son casque haradrime et dit d'une voix forte et dissimulant sa fatigue :

La victoire est au Harad aujourd'hui !

Les soldats du Sud s'écrièrent tous, se redressant avec fierté. Les cors des mûmakils reprirent plus loin.
Pendant ce temps l'impératrice retourna voir ses généraux qui donnèrent les instructions aux soldats de surveiller les prisonniers et de rassembler les blessés. A présent, il fallait trouve les généraux gondoriens et l'impératrice Thais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5536-azuul-li-corsaire-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bataille de la Trouée du Rohan   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bataille de la Trouée du Rohan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bataille de la Trouée du Rohan
» Stats pour "Thorin Ecu-de-Chêne"
» Charles de Rohan-Soubise
» Rohan 500 points - tournoi
» Rapport de bataille tant attendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Rohan :: Isengard-
Sauter vers: