Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Partagez | 
 

 Le bal de la fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Elrohir
Seigneur d'Imladris

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 30
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Le bal de la fête   Mar 4 Mar 2014 - 19:55

      La fête battait son plein au seins de la fédération elfique. Nombre d'elfes, d'hommes mais aussi de hobbits et de nains étaient au rendez vous pour célébrer la victoire contre les orientaux, la libération de la forêt noire et donc la naissance de la fédération elfique. Une grande estrade en bois avait été établie à l'intérieur d'un ancien palais pour pouvoir accueillir des centaines de danseurs. Il était toujours plus agréable de bouger ses pieds sur un parquet souple plutôt que sur le sol dur du palais. Autour de cette estrade, des dizaines de bancs et de table ainsi que plusieurs étalage proposant des boissons et de la nourriture pour ceux qui préféraient regarder les autres danser en savourant un bon repas. Dans un coin de la grande pièce, se trouvait les places réservées aux musicien qui s’apprêtaient à faire danser la foule toute la soirée. Ils étaient plusieurs orchestres prévus pour pouvoir se relayer et changer ainsi le style musical de temps en temps afin de contenter tout le monde.
      Le soleil ne tarderais pas à disparaitre au loin derrière les collines. Ainsi, une heure à peine après l'ouverture du bal, les participants profiteraient d'un magnifique couché de soleil qui, accompagné d'une mélodie adéquate, leur offrirait un premier moment romantique des plus apprécié. Les larges ouvertures sur les cotés permettaient de contempler l'horizon et se verraient inondées de lumière orangée lors de ce crépuscule. Mais avant que tout le monde puisse enfin se dégourdir les jambes, il fallait ouvrir les festivités dansantes ce qu'était la tâche d'Elrohir. Pour cela, il s'approcha d'un promontoire pour s'adresser à la foule qui se massait peu à peu sur l'estrade dans l'attente des premières notes de musique. Il était vêtu d'une chemise blanche par dessus laquelle il portait une tunique courte argentée.A la taille, une ceinture en tissu rouge ajoutait de la couleur tandis que son pantalon et ses bottes sombres contrastaient avec le haut. Des musiciens soufflèrent dans les instruments à vents pour attirer l'attention de la foule envers le prince d'Imladris qui se trouvait maintenant juché sur son tertre. Il s'adressa à eux d'une voix claire et portante et en langage commun pour plus de simplicité.

" Merci à tous d'être venus si nombreux pour célébrer, en notre compagnie, la Fédération elfique et l'amitié entre les peuples libres. Je suis honoré, en tant que l'un des dirigeants de cette fédération, de donner le coup d'envoi de ce bal que vous attendez tous avec impatience ! Alors je ne vous ferai pas attendre plus encore, amusez-vous bien, et que la musique commence ! "

      Quelques applaudissement retentirent, tant pour saluer le discours du fils d'Elrond que pour célébrer le coup d'envoi des festivités dansantes. Immédiatement, le premier orchestre se mit à jouer une musique entrainante et festive tout à fait en raccord avec l'ambiance de la soirée. La mélodie résonnait le long des voutes et offrait une parfaite vibration acoustique qui propageait le son uniformément dans l’immense pièce. Tout était réuni pour que la soirée se déroule dans d'excellentes conditions et que la fête soit célébrée comme il se devait. Alors elrohir descendit et rejoignis la table où siégeait sa femme ainsi que le reste de sa famille.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
Elrohir
Seigneur d'Imladris

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 30
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Ven 21 Mar 2014 - 17:05



Le bal ayant débuté, lalwendë prit immédiatement part aux festivités dansantes en invitant son vieux père à partager une danse assez entrainante avec son unique fille. Elle lui avait promit cela lors du mariage, qu'elle danserai à nouveau à ses cotés lors du grand bal de la fête de la fédération. Et puis elle se remémorait les bons souvenirs de son enfance où celui qui l’éleva seul était toujours là pour la faire rire et danser et tout simplement être heureuse. Aujourd'hui, l'elfe qui la rendait heureuse se tenait un peu plus en retrait dans la salle. En effet, Elrohir, bien qu'assez agile pour parcourir les arbres et assez sûr de lui pour être en charge de la diplomatie de la fédération, ne prenait pas spécialement de plaisir à danser. S'il savait danser la plupart des danses elfiques qui ne sont pas spécialement diverses et variées, il n'y voyait que peu d’intérêt. Malgré tout, il avait accepté sans hésiter, plusieurs danses avec Lalwendë lors de leur mariage et en ferait encore quelques-unes ce soir pour partager un moment de tendresse avec celle qui l'accompagnerait désormais pour toujours. Assis non loin des autres membres de la famille d'Elrond, il battait la mesure avec ses mains au moment où la mélodie prenait de l'ampleur et beaucoup de rythme. Beaucoup de monde, dans la salle, semblait apprécier de commencer directement la soirée par des danse rythmées et joyeuses.

Après quelques dizaines de minutes, la lumière du soleil se faisait de plus en plus orangée et le crépuscule semblait enfin tomber au loin. Les musiciens allaient changer de rythme et passer à la première série de musique douce et plus lente. Idéale pour faire danser les couples enlacés et leur offrir un moment d'émotion dans une ambiance légèrement tamisée. La plupart des premiers danseurs étaient partis se désaltérer ou manger un peu en ce moment de répit. La piste était vide mais ne tarderait pas à se remplir à nouveau de dizaines voir de centaines de couples qui danseraient délicatement avant la tombée de la nuit.

Après plusieurs danses, lalwendë retourna près de sa nouvelle famille pour se désaltérer en buvant deux coupes de jus de pommes. Pendant ce temps, l'orchestre en profitait pour récupérer également avant de reprendre leur récital. Elrohir assis aux coté de Lalwendë la regardait avec attention. Elle semblait si heureuse de danser avec son père que son sourire n'en était que plus enjôleur pour le prince d'imladris. Alors, après qu'elle eu le temps de se désaltérer, Elrohir se leva et posa sa main délicatement sur la douce épaule dénudée de son épouse. Cette dernière comprit immédiatement qu'il l'invitait à danser et elle lui répondit sans un mot par un sourire et en saisissant la main qu'il venait de lui tendre. Le couple princier se rendit jusqu'au centre de la piste car la musique ne tarderais pas à résonner à nouveau dans la salle. Plongée dans le regard verdoyant de son mari, Lalwendë prit le soin de le charrier sur le fait qu'il soit venu l'inviter à danser :

" Je suis heureuse que tu fasse l'effort très pénible de venir me faire danser "
dit elle en un sourire légèrement moqueur.

" Et bien je ne peux rien te refuser, tu sais combien j'aime m'évader dans ton regard envoutant et ton sourire radieux ! Et je ne voudrais pas que l'on me double pour te faire danser ainsi"


Ils rirent ensemble à leurs plaisanteries puis se préparèrent à danser. Les musiques qui aillaient suivre était des genres de valses lentes assez peu rythmée et qui se dansaient soigneusement. Elrohir prit alors la main droite de Lalwendë dans sa main gauche, bras à moitié tendu. Son autre main venait saisir le dos de sa cavalière tandis que celle ci posait sa main gauche sur l'épaule droite de son mari. Les premières notes, les premiers temps de la danse résonnèrent dans la grande pièce et les couples formés se mirent à danser. Les corps s'animaient ensembles et l'atmosphère tamisée était parfaite pour ces moments d'émotions. En cet instant, tout ce qui se trouvait autour d'eux avait disparu. Ils étaient seuls sur la piste, heureux et passionnés. C'était le seul endroit où ils se sentaient aussi bien : l'un près de l'autre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
Meinor
Gourou Noonoob / Recrut'Noob

avatar

Nombre de messages : 2061
Age : 19
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Lun 24 Mar 2014 - 23:03

  L'attitude de la Renarde le surprit un peu, il était rare qu'une jeune fille refusât son bras. Le pauvre elfe fut tout à fait mal à l'aise, ne sachant plus où mettre ses mains. Il les croisa dans son dos avant de les coller contre lui pour enfin les croiser quelques secondes. Mais chaque position ne l'aidait pas voir le rendait plus nerveux. Heureusement Témoa lui vint en aide, sa timidité laissa place à un étonnement presque malsain: il aurait put imaginer bien des choses sur elle, mais qu'elle soit mariée, jamais ! Il se laissa porter par ses idées et se demanda comment aurait pu être l'heureux élu ? D'abord plus grand qu'elle, ensuite... Une personnalité forte sans doute sinon elle s’ennuierait. Un aventurier correspondrait bien au profil.

" Et si..."

  Un doute incroyable venait de naître dans son esprit: et si c'était Glorfindel ? La taille correspond, le caractère aussi... Ça expliquerait son allusion de tout à l'heure. Décidément plus il y repensait, plus il en était convaincu, si elle devait avoir eu un mari c'était lui ! Mais peut être ne l'avait elle pas voulue, lors de sa jeunesse il avait entendu parler des coutumes de certaines peuplades humaines qui mariaient leurs filles dés la naissance, elle aurait pu en faire partit d'où ce teint mat. Fëa fut tiré de ses rêves par la jeune fille, en effet sa question pertinente en apportait d'autre: qu'allaient ils danser ? Savait-elle danser d'ailleurs ? Des questions dont les réponses n'arriveraient qu'au moment où le couple s'élancerait sur la piste. En attendant l'ancien officier répondit à la jeune fille avec un tact qui lui était habituel:

"- Faites comme vous le sentez, se sera parfait. Mais si vous le permettez je vous verrai bien dans une robe pour éblouir les autres danseurs. Mais je ne sais pas si vous avez cela dans votre garde robe ou même si vous accepterez d'en porter une ! Dans tout les cas vous savez ma préférence maintenant. Bonne chance pour votre concours... Madame."

  Conclut il avec un sourire. Saluant de la tête Fëascalen quitta sa compagne et partit vagabonder un peu, peut être regarder les épéistes... Peut être qu'il apprendrait de nouvelles choses !

***

Je vais vous épargner le spectacle de ses corps torse nu s'affrontant et les pensés de mon personnage sur l'utilité des belligérants à se jeter à terre et faire des grands moulinets, des grimaces et autres acrobaties pour montrer leurs muscles devant la gente féminine... Enfin bref, reprenons:


***

  L'elfe quitta les lieux du combat quelque peut déçus, n'étant toujours pas fixé sur ces questions existentielles. Mais elle disparurent bientôt devant son impatience de découvrir la Renarde dans sa nouvelle tenue ! Si elle avait changé d'ailleurs. Quand il atteint l'entrée du bal elle n'était pas encore arrivée il dut donc ronger son frein avant de découvrir ce qu'elle lui réservait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7416-meinor-adaghan
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 117
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mar 25 Mar 2014 - 0:15

-- § --

( pour apprécier cette longue description : http://www.youtube.com/watch?v=EGRzq2mR-d0 )

-- § --

Un léger murmure se répandait sur son passage comme la poudre de fée derrière une Clochette. Elle fendait la foule avec cet air qui lui était si caractéristique, sûre d'elle, presque arrogante. A sa main, tenue distraitement, un Kiseru diffusait sur son passage l'interdit parfum de la fleur de pavot. Sa démarche était nonchalante mais pas de cette nonchalance qu'on colle aux paresseux, elle avait cette assurance et se déhanché qu'on attribuait aux panthères; et sa robe longue, de satin brossé noir rehaussée de fine broderie d'or, amplifiait cette apparence de félin, suivant comme une seconde peau ses mouvements. Ses cheveux étaient relevés en un chignon complexe donnant l'apparence à ceux-ci qu'ils étaient plus long et cachaient le haut de ses oreilles. A ses pieds de fines chaussures ouvragées s'assortissaient à la robe.

Les hommes se retournaient à son passage vites recadrés par leur femmes qui adressaient un regard mauvais à cette femme vêtue de noir. Était-ce son décolleté, somme toute sobre qui attirait ces regards? sans doute non. Alors la fente sur le coté droit de la robe qui lui remontait jusqu'à mi-cuisse? Il est vrai qu'ici, la plupart des femmes se couvraient de haut en bas avec pour défit de laisser le moins de peau possible apparaitre. Visiblement, cette mode du total couverte n'avait pas cour à Umbar. Cette cité portuaire avait un climat plus chaud, mais aussi une réputation plus sulfureuse. Ou peut-être les bras qui étaient presque moulés dans les manches? Il est vrai que cela changeait des robes aux manches amples qui, aux yeux de Témoa, étaient de véritable pièges à pied dans les escaliers. En fait, la réponse aux regards se trouvait dans le dos de la robe de cette renarde, ou plutôt dans l'absence de celui-ci, laissant apparaitre sa peau ambrée jusqu'à la naissance des hanches. A chacun de ses pas, le médaillon accroché à son cou en forme de renard doré se balançait entre ses reins, rajoutant à cette apparence une note sensuelle dont elle n'avait vraiment pas besoin.

Elle dénotait aux milieux de ses femmes engoncées dans des tenues rigides. Elle faisait l'effet d'un morceau de Jimmy Hendrix au milieu de musique classique.
Si l'apparence de cette renarde était un instrument de musique, elle ne jouerait pas la même partition que ceux des femmes marmonnant sur son passage. Une guitare électrique confrontée à des mandolines. Les sons en sortant n'auraient aucun rapport avec la mandoline, ils seraient doté de multiples harmoniques tel une explosion sonore à la façon d'une fusée de Gandalf quand chaque étincelle explose à son tour. Elle serait de la musique en cavale qui avait par-dessus le marché dévalisé une banque en chemin. De la musique aux manches retroussées et au bouton du haut défait, qui soulève son chapeau et vole le magot en souriant. De cette musique hurlant comme un ange qui vient de découvrir pourquoi il est du mauvais côté de la barrière.

Cette femme, arrivant vers Fëascalen réveillait les plus basiques des instincts, de ceux descendant via le pelvis sans passer par les cases du cerveau. Témoa, ainsi habillée, arrivait à exprimer la nudité que ses vêtements étaient censés dissimuler. Quand elle souriait, elle naturellement une impression de lascivité pure, dangereuse, mais excitante. A vrai dire, elle aurait pu se livrer à du harcèlement sexuel rien qu'en restant assise, tranquillement, dans la pièce voisine. Elle n'était pas fascinante, elle était la fascination.

Elle attrapa le bras de l'Elfe et lui annonça :
" Aucun commentaire, je n'avais que cette tenue offerte par mon époux sous la main. Mode d'Umbar."
Elle mentait.
Témoa se battait pour l'abandon du corset et des couches de jupons qui empêchaient les femmes de courir, de se battre. Elle s'était recréé toute une garde robe de tenues élégantes mais laissant les mouvements libres telles celles qu'on portait chez les Mocitl. Cette robe en faisait partie, c'était une des tenues dont elle se servait dans son rôle d'Intendante du Mordor. Mais elle n'allait pas lui dire : Au fait? J'ai oublié de te demander, ça ne te dérange pas de danser avec l'Intendante du Mordor?
Puis elle l'entraina dans la salle sans lui demander son avis si ce n'est un :
" Et puis, assumez! Vous m'avez dit de faire comme je le pensais. Quelles danses sont pratiqués par ici? Tu as des chaussures renforcées? Au cas où je dois les apprendre, ce serait mieux que tu sois protégé."

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Meinor
Gourou Noonoob / Recrut'Noob

avatar

Nombre de messages : 2061
Age : 19
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mer 26 Mar 2014 - 20:55

  Fëascalen attendait depuis maintenant plusieurs minutes quand une naïade le rejoignit. Il crut d'abord à une insolation mais il reconnut bientôt la Renarde, drapé dans une robe c'est vrai, pourtant on reconnaissait bien cette jeune rousse. Il regarda la tunique noir de l'elfe mais détourna les yeux quand il découvrit son décolté. Il n'aurai d'ailleurs pas eu le temps de voir autre chose car Témoa le saisit par le bras en lui précisant l'origine de la robe:

"- Je m'en suis douté merci..."

  Mais la fin de sa phrase se perdit parmi les notes de musique. D'ailleurs ça lui permit de réfléchir aux bruits qu'avaient émit sa compagne pour leur rendre leurs sens. Fëa évita donc de paraître surprit, et terrifier. Surtout terrifié en fait. Ces pire crainte se voyait vérifié, elle ne savait pas danser ! Regardant avec désespoir ses bottes en cuir fin, il regretta que ses œuvres d'art finissent sous les talons, sales, de la danseuse. Il soupira et en désespoir de cause la prit par la main:

"- Nous allons danser une valse. Pour commencer il faut être face à face, ta main gauche sur mon épaule, l'autre dans ma main droite. Ma main gauche sera... sera... sur ton dos."

  Horreur, malheur et désespoir ! Oserait-il poser ses doigts sur ce morceau d'étoffe mat ? Dans tout les cas il rougit, oublia ses (magnifiques ?) chaussures et soupira pour la deuxième fois. Fixant les yeux de la jeune fille il prit position et continua son explication, tâchant de cacher au mieux son mal-être. Mais alors que sa main touchait la robe, il fut étonné: il ne s'attendait pas à ce que ce style de tissu sois si doux. N'osant caresser pour comprendre, il chercha d'autre moyen de deviner. Finalement c'est la chaleur qu'il dégageait qui le trahit... Cet endroit n'était ni de la laine, ni du cuir et encore moins du lin, c'était de la peau, la peau de sa partenaire. Trop pétrifié par sa découverte pour décoller sa paume, il serra les dents et inspecta le regard de la danseuse: y avait-il une trace de sadisme ? De désir de vengeance qui annoncerait la mort imminente de ses pieds ? A priori non mais avec elle il ne savait jamais trop quoi pensé.

"- Donc c'est simple, j'avance d'un pas et tout de suite après j'en fais un autre à gauche. Un temps d'arrêt, court mais un peu plus long que celui du changement de direction, ensuite c'est vous qui ferez ce mouvement. Vous avez compris ?"

  Et sans attendre sa réponse il s'élança essayant de ce concentrer sur le tempo de la musique malgré la tenue presque provocatrice de Témoa. Ses vêtements léger lui permettaient de danser sans gêne, un pantalon de lin clair était soutenue par une ceinture en cuir noir. le haut de sa tenue était aussi couleur sable, cette veste en soie cousu avec du fil d'or n'était autre que le fleuron de sa garde robe, avec son long col très pratique pour les traversées de Belegaer. Enfin sa tête nu laissait découvrir une chevelure immaculé contrastant avec son visage juvénile. Quand à ses bottes, je crois que je n'aurais pas besoin de les décrire vu le temps qu'ils leurs restent... Reposez en paix mes belles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7416-meinor-adaghan
Le Cavalier sans nom
Chef Suprème des Armées du Mordor

avatar

Nombre de messages : 644
Age : 20
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Race: Numénoréen Noir
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mer 26 Mar 2014 - 22:03

Le camp brillait sous le pâle soleil d'été. Eldarion se réveilla et remarqua qu'Isil était déja levée. Eldarion se leva puis après avoir pris son petit déjeuner se dirigea vers son bureau pour lire les traités du jour. Une lettre attira particulièrement son attention elle était signée par son oncle Elrohir et il parlait d'une fête pour célébrer la libération de la Fédération Elfique. Il se devait d'y représenter le Royaume de Gondor, il espérait qu'Isil ses leurs enfants les accompagneraient dans cette quête. C'était surtout un lieu protocolaire, mais si il connaissait fort bien les elfes pour leur gout des choses imprévues. Il confia la gestion du Royaume a Waylan pour quelque jours il partirait à cette fête. Il revêtit son armure et se mit en quête d'Isil, il la trouva dans la salle à manger avec Nym, il embrassa Isil puis sourit a Nym en les questionnant si elles avaient passer une bonne nuit.

-Nym tu peux aller prévenir tes frêres et soeurs de se preparer, nous partons pour Imladris nous sommes invités a une fête.

Puis il s’avança vers Isil après que Nym fut partie.

-Peut être verra tu ton frêre, en tout cas toute la famille y sera, et surtout des dignitaires etrangers, je te réserverais quand même une danse.


Quelques heures après le cortège se mit en route, une cinquantaine de soldats protégeaient le convoi
royal. Ils mirent plusieurs jours pour arriver jusqu'à Fondcombe et ils arrivèrent en vue des lieux des festivités après avoir deposer leurs affaires chez Elrond, deux soldats en tenue d'apparat s'avancèrent au milieu de la foule, firent cesser la musique et annoncèrent d'une voix fortes.

-Le Seigneur Eldarion du Gondor, Dame Isil de la Forêt Noire, princesses Nyrmana, Naliska et Talya ainsi que les princes Narë et Fanis du Gondor !

Eldarion avec Isil à son bras entra d'un pas décidé dans la salle, balayant la foule du regard accompagné des enfants et des gardes, il salua Elrond et sa famille proche, soudain il remarqua une femme qui ne lui était pas inconnue, rousse mais avec une robe...étrange



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6993-irdan-come-out-and
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 117
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Jeu 27 Mar 2014 - 19:28

-- § --
( avant l'arrivée de la délégation Gondorienne)

" La main gauche?"
S'étonna Renarde qui connaissait cette danse.
Imrazhôn comparait la danse à une forme d'art guerrier. Il disait que connaitre certaines danses permettait de chorégraphier plus facilement les combats. Témoa considérait qu'un combat chorégraphié n'était plus vraiment un combat, à partir du moment où ta vie était en jeu, tu n'avais pas vraiment le temps de penser à faire le beau en armure. Pourtant, Imrazhon lui prouva à mainte occasion le contraire.
Toujours était-il qu'il était un grand danseur, il lui avait expliqué que cette main dans son dos était une forme de protection et de guide. Pour Témoa, cette main dans le dos représentait la soumission de la femme à un homme à qui elle devait accorder sa totale confiance si elle voulait exécuter cette danse. C'était une forme d'esclavagisme qui connaissait les bonnes manières et portait costume de bal.

" Tu es gaucher?"
Un droitier aurait placé sa main droite dans le dos pour pouvoir guider sa partenaire, car c'était cette main qui permettait à la femme de se diriger puisqu'elle tournait en présentant son dos à foule.
Subitement une sorte de mal être s'était installé entre les deux partenaires. Fëascalen la regardait dans les yeux, ayant découvert la nudité de son dos, tandis que Renarde faisait de même, croyant qu'il faisait cette grimace confuse car il avait découvert qu'elle savait danser pas sa question.

Mince, je n'ai pas mes occulteurs, songea Renarde. En effet, elle n'avait pas ses lunettes de soleil qui cachaient ses iris d'Elfe. Ses yeux étaient de la couleur de l'océan mais pas de cet océan gris et froid, ils étaient avait la teinte azur de l'eau sous les tropiques. L'espace d'un instant, Fëascalen pu y voir le monde de Témoa, les plages blanches bordés de palmier, les ombragées mangroves et les denses forêt aux fruits colorés. Ainsi qu'une horrible douleur fusant dans l'un de ses pieds.

Une horrible douleur fusant dans un pied?
" Oups! Pardon désolée!"
Elle ne l'était absolument pas, mais c'était la meilleure des options en son pouvoir pour éviter que cette situation de gène ne dure. Elle releva la traine de sa robe en passant son index dans un anneau de tissus cousu à cet effet. Et elle suivit le mouvement s'élançant sur la piste non sans commettre volontairement quelques fautes de pas et de tempo pour ne pas éveiller l'attention de Fëascalen sur sa capacité à danser.

" Tu t'es mit en grande tenue à ce que je vois? Tu as eut le temps de te faire beau. Cela a dû te demander un de ces travail! "
Se moqua-t-elle. Envoyer des piques aux beaux jeunes gens étaient un loisir qu'affectionnait Renarde.

-- § --
( après l'arrivée de la délégation )

Subitement, la musique s'arrêta, laissant la majorité des danseurs hagards au milieu de la piste de danse. Des soldats avaient fait taire la fête. Renarde se demanda se qui pouvait être la cause d'une telle interruption, sans doute une raison importante, peut-être un danger? Quelle ne fut pas son étonnement quand elle comprit que tout ce ramdam était fait pour l'arriver d'invités de marque.

Quelque chose la contrariait dans cela, faisant se retrousser son nez, elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Puis, ce fut l'étincelle quand elle comprit que cette contrariété était une manifestation de son ascendance royale.
" Fëascalen? Vos protocoles sont étranges ici. Des soldats arrivent, font cesser la musique et annoncent des personnalités prestigieuses, sans doute... mais? ... Cela me parait étrange. Les soldats n'auraient pas dû prévenir le chambellan qui aurait prévenu les hôtes? Puis les musiciens qui auraient interrompue leur art entre deux morceaux? Là, ça me donne l'impression d'une invasion barbare, encore un peu et ils tiraient un carreau d'arbalète pour faire taire les musiciens."
Fit-elle, en pouffant de rire aussi discrètement que possible, se cachant pratiquement dans le dos de l'Elfe pour s’esclaffer en toute discrétion. A présent, Témoa imaginait la syncope qu'aurait eut sa mère devant une telle situation, sans doute aurait-elle attrapé le dirigeant de cette délégation par l'oreille pour le faire sortir de la salle et rentrer d'une façon plus convenable.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Isil
Enrôl'noob

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 16
Date d'inscription : 30/05/2013

Feuille de personnage
Race: elfe
Possessions: arc en bois, une épée elfique, une dague et un collier bleu
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Jeu 27 Mar 2014 - 22:16

Isil ne put s'empêcher de sourire devant l'air ravi de sa fille quand Eldarion avait prononcé le mot « Fête », puis la petite était partie chercher ses frères et sœurs. Tous semblaient aussi heureux que Nym à l'idée de partir à une fête, même si il ne savaient même pas de quelle fête il était question. C'est fou comme ce simple mot pouvait mettre ces enfants dans un tel état !


   Quelques jours plus tard, la famille arriva cette fête. On annonça leur arrivée et Isil en fut un peu gênée, bien sûr elle ne pensait pas à une arrivée discrète mais les hommes avaient même fait arrêter la musique ! Isil tourna la tête et remarqua que ses enfants aussi étaient un peu gênés par cette arrivée, elle fut surprise de voir la petite main de Nym s'accrocher à la sienne.

  Isil était bien contente de n'avoir pas à porter de robe trop encombrante, sa robe était plutôt simple certes, mais assez jolie tout de même. Elle était sombre, mais des motifs argentés et bleus ainsi que le lacet qui reliait deux pans de tissus au niveau de sa taille, rajoutaient de la couleur à cette robe. Ses filles aussi portaient des robes ( pas les garçons heureusement ), chacune possédait une couleur dominante différente : Nym avait une robe dans les tons bleus, Talya rouges et Naliska plutôt blanc et argent. Toutes étaient coiffées d'un chignon qui était au début une tresse, qui avait été enroulée sur elle même donnant ainsi un chignon.

   La petite Nym tournait la tête dans tout les sens comme si elle pensait qu'elle ne pourrait jamais voir tout ce qui se trouvait autour d'elle. Puis les quatre autres en firent à peu près autant.
La musique était entrain de reprendre.

   Une petite main tira alors sur le bras de Isil qui se retourna et vit Nym dont le chignon s'était décoiffé entrain d'essayer de remonter ses cheveux.

  Maman ! C'est tout défait ! Fit la petite.

   Mais Isil lui assura que les cheveux détachés lui allaient très bien et ses frères et sœurs confirmèrent les dires de leur mère. Puis une fois encore Nym dit «  Oh ! Maman ! C'est tout cassé ! » en brandissant le collier qu'elle avait choisi de porter et dont la chaîne s'était rompue. Une fois encore Isil lui assura que ça n'était pas grave.

  Isil remarqua que Eldarion ne semblait pas avoir entendu sa fille, il regardait dans la direction d'une femme rousse. Si il la connaissait, Isil non. Elle lui demanda d'ailleurs si il la connaissait, cette femme rousse.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5366-isil
Meinor
Gourou Noonoob / Recrut'Noob

avatar

Nombre de messages : 2061
Age : 19
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Sam 29 Mar 2014 - 23:07

"- Petit détail ma chère, je suis un elfe... Donc ambidextre !"

  Il sourit à sa compagne bien que toujours crispé à cause de la nudité du dos de la Renarde. Pourtant il oublia quelques instants sa timidité pour chercher ce qui clochait... Qu'elle ne savait pas cette particularité ? Ou plutôt qu'elle connaissait les rudiments d'une danse qu'elle était censé ignorer ? Cette fois son rictus disparu pour laisser place à un visage impassible mais d'où transpirait la méfiance. Fëascalen appréciait que moyennement qu'on se moquât de lui, que ce soit une femme ou non, rien n'excusait ce mensonge. Un silence gênant s'insinua donc pendant que la musique continuait. Si c'était très désagréable de se fixer, se faire écraser le pied l'était encore plus. En effet, Témoa venait de marcher sur ses bottes et s'excusait sans avoir l'air tellement désolé. L'elfe serra les dents pour ne pas répondre et inclina légèrement la tête comme pour dire que ce n'était pas grave. S'ensuivit diverses fautes, pas très grave mais qui mettait à mal sa théorie vis à vis sa connaissance de la valse. L'ex officier n'eut pas le temps de chercher d'autres indices car sa compagne changea de conversation en s'attaquant à ses vêtements. En effet, l'ancien cavalier avait mis des vêtements qu'il ne pouvait pas mettre en temps normal car trop fragile. Mais il n'eut pas le temps de répondre, de toute façon il ne voyait pas quoi dire, en effet la musique stoppa net à l'arrivé d'une délégation humaine.

"- Mais qu'est ce que... ?"

  L
e notable n'eut pas le temps de finir ça phrase. Des hérauts annoncèrent les titres des nouveaux venus. Le réactionnaire vira au pourpre en s’apercevant que son titre était bien minable par rapport à celui du visiteur. Pendant ce temps, la tavernière rigolait plus ou moins discrètement sous le regard attéré de son part à vent. Finalement la musique reprit et l'elfe repartit avec sa partenaire danser. Seulement quelque chose avait changé... Les yeux semblaient plus lourd à peser sur eux, et à force de tourner il s'aperçu que le dauphin du Gondor semblait très intéresser par le couple. Se rapprochant de l'oreille de la femme rousse il lui murmura:

"- Connaissez vous cet homme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7416-meinor-adaghan
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 117
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Dim 30 Mar 2014 - 15:35

-- § --

Bein voyons, le fait que tu es ambidextre t'autorise toutes les digressions par rapport aux codifications de la danse. Encore un elfe qui se croit supérieur au reste du monde. Il a du sang elfique, il est ambidextre, donc il choisit la façon de danser sans penser, peut-être, que l'humaine en face de lui est droitière et que de danser à gauche l’incommode ainsi que tout ceux autours qui danse à droite. Il n'a même pas songé à me poser la question si ça me convenait de danser à gauche...
Bon, d'accord, je suis elfe, mais pour lui je reste une humaine. Je trouve cette attitude d'une grossièreté. Pensa Témoa, en levant ses yeux au plafond.

Tiens? Il était plutôt joli ce plafond.
Le reste de la danse, elle s'était passionnée pour celui-ci et l'architecture de la salle, profitant du silence ennuyeux de son partenaire pour analyser les poids et les contrepoids des charpentes, sans omettre de commettre quelques fautes de pas.
Elle en était presque à regretter de ne pas avoir Imrazhôn en face d'elle. Au moins, lui, aurait trouvé à redire sur sa réflexion sur ses habits, ils auraient entamé une joyeuse dispute tout en restant courtois et polis pour ne pas se faire remarquer par l'assistance. Voir une porte de cellule de Barad-dûr avait plus de charisme aux yeux de Témoa que le muet Fëascalen actuellement.
Elle se rappelait des danses entre son père et sa mère durant lesquelles ils passait la majorité de leur temps à régler leurs conflits personnels sans qu'un conseillé royale ne vienne s'en mêler. Ça, s'était de la danse!

-- § --

"- Connaissez vous cet homme ?"

"- Non. Enfin, peut-être... je ne sais pas." Répondit simplement Renarde, qui en regrettait presque de ne pas pouvoir envoyer un : j'ai presque 71oo années, comment voulez-vous que je me rappelle de tout les visages humains que je croise? Il change tellement rapidement!

Fëascalen ayant attiré l'attention de Témoa sur ce Gondorien, elle regarda a nouveau en direction d'Eldarion et, après quelques secondes d'observation, déclara d'une voix neutre et détachée:
"Ah? Si je le connais en effet. C'est un ancien amant."
Mentit-elle, dans l'espoir de faire réagir un peu son partenaire de danse apathique.
" Pourquoi cette question? Vous aussi vous avez été un de ses anciens amants?"
Plaisanta-t-elle, dans un ultime recours pour faire réagir l'elfe.

-- § --

( pardon pardon pardon, je me suis permise un léger edit puisque ce sujet de rp n'est pas important. Mais dans l'empressement j'avais oublié le gras et l'italique dans mon texte)


Dernière édition par La Renarde le Lun 31 Mar 2014 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Le Cavalier sans nom
Chef Suprème des Armées du Mordor

avatar

Nombre de messages : 644
Age : 20
Date d'inscription : 07/11/2013

Feuille de personnage
Race: Numénoréen Noir
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Dim 30 Mar 2014 - 21:22

Les airs outrés des invités le surprit quand il arriva dans la salle des fêtes, en effet ses hérauts avaient fait arreter la musique, tant pis le mal était fait. La salle était composée d'un immense dôme en verre parcouru de diverses plantes grimpantes qui s'étalaient des piliers aux plus haut sommes du dôme. Des fleurs violettes tachées de noir s’élançaient majestueusement vers les invités Il descendit les marches de la salle. Il se retourna vers Isil afin de répondre à sa question sur qui était la femme rousse. Mais il remarqua qu'Isil était occupée a refaire le chignon de Nym. Il lui posa la main sur l'épaule et lui répondit:

-C'est une amie d'enfance, elle n'a pas pris une ride c'est fou. Ça fait plus de trente ans que je ne l'ai pas vue....

Eldarion ne lui parla pas qu'il avait aussi remarquer la robe de Témoa qui la changeait, elle s'habillait aisément en homme quand il la connaissait. Et aussi ses cheveux étaient propres qui fit sourire Eldarion

Il fut interrompu par Fanis qui l'appelait, sa cuirasse commençait a tomber et il avait besoin de l'aide pour la remettre correctement. Eldarion resserra rapidement les sangles. Il se rapprocha d'Isil alors que Fanis et les enfants se précipitaient sur le buffet, bien qu'ils aient eu connaissance du protocole. Il prit alors Isil dans ses bras et lui murmura a l'oreille.

-Madame m'accorde t'elle cette danse? Enfin un homme en armure de 60 kilos vous conviendra t'il?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6993-irdan-come-out-and
Isil
Enrôl'noob

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 16
Date d'inscription : 30/05/2013

Feuille de personnage
Race: elfe
Possessions: arc en bois, une épée elfique, une dague et un collier bleu
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mar 1 Avr 2014 - 19:22

Cela conviendra à merveille

Un sourire radieux se peignit alors sur le visage de l'elfe qui rejoignit les danseurs et danseuses au bras de son mari. En voyant toutes ces dames qui avaient l'air d'avoir dansé toute leur vie, Isil se sentit bien piètre danseuse quand ils commencèrent eux aussi à danser. Peu importait, elle se débrouillait tout de même et les pied d'Eldarion furent saufs.

Dans cette danse elle ne voyait plus que Eldarion, et les enfants réunis autour du buffet. Elle eu d'ailleurs un sourire amusé quand elle vit Talya se retourner vers elle et donner un coup de coude aux autres qui se tournèrent vers leurs parents qui dansaient ensembles.

La tête lui tournait un peu, mais les bras d'Eldarion estompèrent ce mal, en fait elle se rendit compte qu'elle ne faisait plus attention à rien, seulement à Eldarion et quand elle était tournée de la bonne façon, à ses enfants. Quelques fois, elle s'approcha dangereusement du bord de l'estrade, mais ne tomba pas.
La musique s'arrêta et les musiciens choisissaient la prochaine musique, Isil se tourna vers les enfants toujours regroupés ( ils n'étaient que rarement chacun dans leur coin ), et leur tendit une main les invitant à les rejoindre.

Un tel moment ne peut se partager que la « petite » famille au complet, non ?

La mine souriante des enfants donna un peu le sourire aux autre couples vêtus de tenues comportant de multiples couches qui devaient peser leurs poids et tenir très chaud. Isil se mit à rire quand elle vit que la coiffure de Nym s'était encore défaite et que la petite essayait avec acharnement des remonter ses cheveux, en vain. Isil lui conseilla de laisser ses cheveux détachés, de toute façon le chignon ne tenait pas.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5366-isil
Meinor
Gourou Noonoob / Recrut'Noob

avatar

Nombre de messages : 2061
Age : 19
Date d'inscription : 11/07/2011

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mer 2 Avr 2014 - 21:46

"- Un amant ? A moi ? Il semblerait que l'alcool vous monte vite à la tête chez vous autres humaines ! En tout cas il ne semble pas délivrer de vos charmes il semblerait ! Il ne vous quitte pas du regard... Ah si, il retrouve sa femme."

  Sa femme ! Il allait de stupéfaction en stupéfaction, d'abord qu'elle fit ce sous entendus déplacé. Fëascalen n'était pas à l'aise avec le beau sexe mais de là à se retourner vers des hommes. L'espace d'un instant la colère supplanta sa timidité et hésita à saisir son arme pour lui faire regretter cette ignominie. Seulement d'arme il n'en avait pas le moindre atome. Un peu dépité il découvrit ensuite que l'amant était marié. Sa verve romantique fut irrité en pensant que la femme qui dansait avec lui avait peut être mis à mal ce couple. Puis une dernière idée s'insinua dans son esprit, si c'était le mari ? La taille pourrait correspondre et Eldarion avait disparu pendant plusieurs années... Peut être pour se perdre dans les bras de cet étrangère et échapper quelques temps au poids de son titre. Mais cet superbe théorie prit fin quand les enfants du couple se firent remarquer. Vu leurs âges les conditions pour le mariage était tout simplement impossible. L'officier repartit sur son idée avec Glorfindel.

  L'ancien cavalier se prit à rêver en voyant ses petits gambader prêt du buffet. Lui qui n'avait jamais ressentie le besoin de fonder une famille s'imaginait à la tête d'une petite maisonnée où courait des enfants plein de vie, les uns blonds d'autres bruns s'amusant dans les jupons de leur mère. Mais le flou qui englobait son visage laissa place à celui de la Renarde. Rouvrant les yeux il vit la jeune fille qui ne semblait pas s'être aperçu du rêve de l'elfe... Du moins l'espérait il car durant tout cet intermède Fëa avait gardé son regard vide fixé sur les enfants. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7416-meinor-adaghan
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 117
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mer 2 Avr 2014 - 22:24

-- § --

Et tandis que Fëascalen rêvait en regardant les enfants, Témoa parlait dans le vide:
" Oh pardon, j'ai toujours cru que vous étiez de ce bord là. C'est pour cela que je me suis permise de vous inviter car je croyais, du fait de vos penchants, ne pas avoir à subir des avances et autres attitudes typiquement masculine.
Comme quoi, je n'y connais vraiment rien à la nature des elfes... d'ailleurs à Umbar, on dit des elfes qu'ils sont les femelles des nains."

Mais ses mots étaient tombés dans le vide puisque l'Elfe dansant avec elle avait la tête ailleurs.

Renarde roula des yeux en poussant un léger soupire inaudible, elle ne pouvait pas vraiment lui reprocher de ne pas apprécier sa compagnie. Après tout, il devait être un seigneur Elfique, au vu de ses attitudes presque méprisante à l'égard de la tenancière.
Elle se dit aussi que de venir avec lui était certes une solution pour entrer dans la salle de balle, mais guère plus. Passer la soirée avec lui, s'était comme se marier avec Imrazhôn, une bonne idée quand on n'y réfléchissait pas trop mais en pratique, c'était une chose impossible. Elle était une Mocitl, il était un Edra; C'était comme tenter d'associer l'eau et le feu, trop de feu avec l'eau évaporait l'eau et trop d'eau avec le feu noyait celui-ci. Les Eldars étaient des mélancoliques aux airs romantiques. Les Mocitl étaient des fous enivré par la vie.  Aussi abandonna-t-elle la partie, elle s'ennuyait avec les Eldar, si ce n'est à quelque exception, et rien n'arrivait à changer cela. Les Mocitl ne s'entendaient qu'avec des Mocitl, au moins son voyage initiatique à l'Ouest lui avait enseigné ceci.  

Quand Fëascalen rouvrit les yeux, il vit en effet la jeune femme mais celle-ci,s'étant aperçu que son cavalier était présent sans vraiment l'être, elle s'en était partie pour d'autres horizons, le laissant seul, sur la piste de danse.

-- § --

Près du buffet, Témoa se rafraichissait, vidant cul sec son verre à pied contenant du vin blanc. Visiblement si l'alcool ne lui était pas encore monté à la tête, de désespoir, elle comptait rattraper son retard.  Désespoir n'était pas vraiment le mot adéquate, disons plutôt qu'à défaut d'avoir un cavalier bavard, Renarde espérait au moins pouvoir profiter de la soirée. Elle fit un petit salut du bout des doigts à Fëascalen et continua la conversation qu'elle venait d'entamer avec d'autres convives près du buffet.

" En fait nous ne pouvons pas garder une approche purement théoriques du problème.. " Expliquait-elle à son auditoire. " Car théoriquement, une flèche n’atteint jamais sa cible car la distance la séparant du but à atteindre est indéfiniment divisible, donc, infinie. C'est pour cela que la théorie a ses limites et que nous sommes obligé de passer à la pratique. Pour l'instant, je suis sur une expérience sur les sons amplifiés. Vous connaissez le principe d'une flûte, n'est-ce pas? Et bien imaginez le son que peut produire une flûte de 2om de long."

"- Mais aucun humain n'aurait assez de souffle pour utiliser une telle flûte." Remarqua avec un sourire amusé l'un des membres de l'auditoire.

"- Aucun humain en effet. C'est pour cela que j'ai adjoint une soufflerie sur le tuyaux du coté du sifflet. Le son est surprenant!" Elle eut envie de se vanter des résultats de l'expérience, de dire que le son atteignait de si basse fréquence qu'il en faisait vibrer les murs et avait fait s'effondrer le plafond. Elle eut aussi envie dire que ses basses fréquences donnaient des nausées et des migraines, mais elle n'avait pas envie d'avouer qu'en voulant simplement créer un instrument de musique, elle venait de créer une machine de guerre capable d’abattre des murs, déjà qu'elle essayer de le cacher à Sauron. Heureusement, cet instrument avait un handicap : il était impossible pour le moment de le déplacer hors des sous-sol de Barad-dur car son imposant système de soufflerie dépendait de la force hydraulique des réserves d'eau de la citadelle.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Helluin
Faucon au regard d'argent

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Dim 13 Avr 2014 - 23:33

PNJ - Almahil


La fête elfique battait son plein. Jamais encore Almahil n'eut l'occasion de se retrouver ainsi parmi tant de nouvelles venues, malgré les mil ans qu'il pouvait avoir.
Mais qu'était déjà mil ans pour un elfe, alors qu'il lui restait encore tant à traverser ?
Cette fête avait été accueillie avec joie et impatience. Bien sûr, la Lorien s'y était longuement préparée et pratiquement tous les Galadhrims s'y étaient appliqués.

En tant que conseiller, il n'avait eu de cesse que d'émettre d’innombrables lettres envoyées à travers toute la Terre du Milieu. Des invitations pour la plupart du temps, mais aussi des conseils et des renseignements  pour un déroulement favorable de la fête. A vrai dire, Almahil n'avait eu que peu de temps pour lui. Aujourd'hui était censé être son jour de repos, mais là aussi l'elfe ne chômait pas. Vêtu de sa tenue officielle des elfes de la Lorien, il se faisait aborder par de nombreux hauts gradés et Almahil faisait de son mieux pour représenter favorablement Caras Galadhon. Il avait entendu par un ami que son frère était également présent, mais ne l'avait pas encore vu. Tel qu'il connaissait Helluin, il était pratiquement certain que ce dernier allait tout faire pour l'éviter.
Le bal de la fédération n'allait plus tarder : le moment que tout le monde attendait avec impatience.

L'elfe noldor se réjouissait d'avance. Il adorait la musique plus que tout et était plutôt bon danseur. De toute manière, il était bien obligé d'y assister, ne serait-ce qu'en tant que représentant de la Lorien. Au contraire de son petit frère, plus Almahil se savait entouré plus il se sentait à l'aise. C'était quelque chose qui l'avait toujours animé.
A peine avait-il mis dans la salle de bal, qu'une douce musique envahissait ses oreilles.
Il entendait les elfes et amies des elfes discuter entre eux. Certains s’étourdissaient en dansant.
Pour l'instant l'elfe était seul, il avait plus ou moins réussi à échapper aux ambassadeurs avec certain succès, mais il n'appréciait guère la solitude. Il souhaitait maintenant un peu de présence féminine.
A la recherche de sa future cavalière, il pouvait voir un peu en retrait une jeune elfe qu'il ne connaissait pas. Elle était du type noldor : cheveux sombre avec de beaux yeux gris, l'elfe lui paraissait un peu perdue parmi cette vaste foule.

Calmement Almahil s'avança vers elle. Il lui afficha un sourire apaisant et lui tendit un calice rempli de vin tout en se présentant poliment.

- Vous avez soif ? Désolé de paraître envahissant, mais c'est une bien trop jolie soirée pour se retrouver seule. Je me nomme Almahil de la famille Eambar, conseiller de la cour de Caras Galadhon et je suis ravi de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
Erinya

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 16
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Lun 14 Avr 2014 - 19:11

Il y avait à ce bal tellement de monde, qu'Erinya se sentait bien moindre parmi tout ce beau monde, elle qui n'était absolument rien. Elle devait partir au Lindon, mais ce faisant, elle était tombée sur des affiches qui annonçaient cette fête de la Fédération Elfique, la fête ou elle se trouvait. Elle avait donc rebroussé chemin, sans pour autant retourner dans sa maison, elle avait trouvé une petite auberge et s'était débrouillée pour trouver une robe convenable. Elle avait décidé en effet de se rendre au bal, bien que n'ayant pas de cavalier, elle avait pensé qu'elle pourrait venir ici avant de s'en aller, ça serait un peu comme un au revoir. Donc, elle s'était dégoté une robe assez sombre, certes mais qui mettait ses yeux clairs en valeur. Elle n'avait pas attaché ses cheveux contrairement à la majorité des femmes présentes.

Erinya se tenait seule, un peu à l'écart, commençant à se demander si elle avait bien fait de venir. Elle écoutait la musique et regardait les couples danser. Une femme au long cheveux bien noués et possédant une robe magnifique, décorée de rubans et de toutes sortes de petits détails, passa devant l'elfe, qui baissa les yeux sur sa propre tenue, jolie, oui, mais bien loin des autres robes bien ouvragées.

Elle était totalement perdue dans ses pensées quand un bel elfe s'approcha d'elle ( la faisant légèrement sursauter ) et lui afficha un sourire avant de lui tendre un calice rempli de vin, puis il se présenta.

Erinya lui sourit aussi.

Je vous remercie. Pour ma part, je me nomme Erinya ( elle prononça son nom avec une certaine amertume ), Erinya Lyrell. De même, ravie de faire votre connaissance.

Elle espérait avoir été assez polie, son caractère changeant le lui assurait jamais d'avoir eu l'air polie. Pour s’assurer de ne pas avoir parut discourtoise dans le ton de sa voix, elle enchaîna avec un sourire radieux dont elle avait le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5963-fiche-d-erinya
Helluin
Faucon au regard d'argent

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Lun 14 Avr 2014 - 21:45

PNJ - Almahil




Ce premier contact assez inattendu fit légèrement sursauter la jeune elfe.
Ses yeux gris clair le regardèrent tout d'abord avec étonnement avant qu'ils ne s'apaisent.

La jolie demoiselle lui afficha un sourire et prit le calice.

- Je vous remercie. Pour ma part, je me nomme Erinya, Erinya Lyrell. De même, ravie de faire votre connaissance.

- Erinya…c'est un très jolie prénom.

Almahil ne peut cependant pas s'empêcher de noter une certaine pointe d'amertume en évoquant son nom. Il était néanmoins fort difficile de lui poser le pourquoi de cette amertume, sans compter que cela risquerait d'être fort impoli. L'elfe préféra ignorer ce détail, mais ne put s'empêcher de ressentir en lui un certain…déjà-vu.

Quelque chose en cette elfe lui semblait familier, mais il était persuadé de ne jamais l'avoir vu. Almahil n'oubliait jamais un visage, du moins pas ceux des elfes. Il essaya de fouiner dans sa mémoire, cherchant le moindre indice…

Concentré et s'éloignant du monde qui l'entourait, Almahil devait probablement donner l'impression de rêvasser. Ce rendant compte de son impolitesse, ses yeux bleus se rivèrent une nouvelle fois vers Erinya et il eut un sourire gêné.

- Veuillez m'excuser, mais…j'ai l'impression de vous connaître. Quelque chose en vous me paraît familier.

Il était prêt à donner sa langue au chat, mais continua inlassablement à évoquer le nom de la femme dans sa tête. Erinya…Erinya Lyrell….Lyrell! A ce moment là, les yeux de l'elfe s'agrandirent un peu.
Ce nom ne lui était guère inconnu. Il avait comme souvenir un couple répondant du nom de Lyrell: Nëlinya Lyrell pour être plus précis, bien qu'il connaissait aussi Helrë. Ce couple d'elfe n'avait emménagé que récemment à Lotholorien, mais Nëlinya était une musicienne plus que talentueuse. Son talent lui avait permis de jouer de temps en temps à la cour de Caras Galadhon. Charmé par son talent, il s'était tissé un lien amical entre Almahil et Nëlinya.
D'ailleurs en cherchant encore plus dans sa mémoire, Nëlinya lui avait bel et bien parler d'une fille qui ne les avait pas suivi. Ce pourrait-il que ce soit-elle?
Almahil avait un léger doute, ils ne lui avaient jamais dit le nom de leur fille et il était possible qu'il se trompe. Néanmoins il se devait d'être sûr.

- Lyrell…Ne seriez-vous pas par hasard…reliée à Helrë et Nëlinya Lyrell?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
Erinya

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 16
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Ven 2 Mai 2014 - 13:39

Elle se sentit un peu gênée, ( ce qui était assez rare venant d'elle d'ailleurs ), cet elfe disait qu'elle lui semblait familière, mais elle était quasiment certaine de ne jamais l'avoir vu. Puis une pensée lui traversa l'esprit, Almahil avait dit venir de Caras Galadhon, là où étaient partit ses parents, ce pourrait t-il que … ?

Lyrell…Ne seriez-vous pas par hasard…reliée à Helrë et Nëlinya Lyrell?

Erinya fut surprise d'avoir « deviné » juste, et d'entendre les noms de ses parents, partis pour la Lòthlòrien. Ce fut donc un peu prise au dépourvu qu'elle répondit, toujours le plus amicalement possible.

En effet, Nëlinya et Helrë Lyrell …  sont mes parents. Vous … les connaissez ?


L'elfe aux yeux gris perçants qu'était Erinya ne put s'empêcher de penser à voix haute après avoir but une gorgée de vin :

Il n'ont jamais mentionné leur fille, c'est cela ? Ou n'ont jamais prononcé ce mot qu'ils prétendent pourtant adorer, « Erinya » …

Même si ceci, elle l'avait dit dans sa tête et débité à voix haute sans s'en rendre compte, elle n'avait pas vraiment fait attention au fait qu'elle avait de nouveau prononcé son propre nom avec la même amertume que la fois précédente. Quand elle se rendit enfin compte qu'elle avait tout dit à voix haute, elle s'en excusa. Paraître impolie n'était pas chose rare de la part ce cette elfe, elle savait bien qu'elle n'était pas facile à vivre parfois, mais pour son au revoir, et pour l'elfe fort sympathique auquel elle ne parlait pourtant depuis pas si longtemps que ça, elle ne voulait pas paraître aussi déplacée que d'habitude, pour changer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5963-fiche-d-erinya
Helluin
Faucon au regard d'argent

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Lun 5 Mai 2014 - 16:18

PNJ - Almahil


A sa grande surprise, Almahil semblait avoir touché un point sensible. Pensant réjouir la jeune elfe en évoquant ses parents, il venait de faire tout le contraire.
Il ne pouvait que s'en vouloir à lui-même. Etait-il Manwë en personne pour connaître les liens cachés entre un enfant et ses parents ?

Ses beaux yeux gris s'agrandirent sous sa question surprenante et elle lui demanda s'il connaissait donc ses parents. Il voulait lui répondre, mais déjà Erinya avait bu une gorgée de vin, comme si elle essayait de reprendre des forces. Tout en continuant sur sa lancée, elle ne laissa aucun temps à Almahil à une simple explication et laissa libre cour quelque peu son agaçement.

Il n'ont jamais mentionné leur fille, c'est cela ? Ou n'ont jamais prononcé ce mot qu'ils prétendent pourtant adorer, « Erinya » …

Il y avait une pointe d'amertume dans ses paroles. Non...Il ne faisait aucun doute qu'Erinya n'était pas en bonne relation avec ses parents. Au fond de lui, Almahil maudissait cette bêtise. Son caractère si ouvert venait de lui jouer un tour et la dernière chose qu'il avait souhaité c'était de contrarier la jeune elfe.  

*Almahil, mon brave, il y a des jours où tu n'es d'aucune utilité*.

Erinya se tut brusquement. Il semblait qu'elle venait de parler de sa hargne sans s'en rendre compte. Confuse, elle s'en excusa. Almahil avait du mal à ne pas sourire. Avec son air farouche et visiblement dotée d'un caractère bien trempé, Erinya lui rappelait son plus jeune frère. Ce dernier ne se privait en règle générale jamais de dire haut et fort ce qu'il pensait de son aîné. Il était temps pour l'elfe qu'il était d'apaiser la situation.

- Je vous en prie, ce n'est pas à vous de vous excuser. C'est moi le fautif. J'ai commis la maladresse de vous parler de vos parents sans m'imaginer que cela puisse vous blesser... Votre mère a pour habitude de jouer à la cour de Caras Galadhon, c'est là que nous avons sympathisé. Quant à votre père, ce dernier a déjà effectué quelques commandes pour mon père....Et si cela peut néanmoins vous apaisez, votre mère m'a bel et bien parlé d'une jeune fille répondant du nom d'Erinya.

Les musiciens venaient de lancer une nouvel air largement plus entrainant que le dernier. Almahil regarda les danseurs avec envie. Il finit par se retourner et tendit une main vers Erinya.

- M'accorderez-vous cette danse ? Si ce n'est au moins pour m'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
Adëlli
La Pie Blanche

avatar

Nombre de messages : 104
Age : 17
Date d'inscription : 02/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Un bel arc, Zarfy et énormément d'argent
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Lun 5 Mai 2014 - 18:23

"On ne fume pas à l’intérieur !"

Adëlli qui pour une fois ne voulait pas trop se faire remarquer éteint, puis rangea sa longue pipe de bois. Elle entra alors d'un pas sur d'elle et même si l'elfe voulait rester discrète, cela la démangeait, le fait de se fondre dans la masse n'était pas sa spécialité. C'est bien pour cette raison qu'elle s'était vêtue de vêtement peu traditionnelle, ni même elfique. Sa robe était fait d'un tissu fushia, des lacets d'un rose plus foncé venaient serrer le tissus pour qu'il tienne au corps de la fine elfe. Ses pieds étaient chosé de bottes mauve qui lui montait jusqu'aux cuisses. Pour couronner le tout Adëlli porter sur la tête un ruban que rappelait la couleur de la robe, décoré de deux cornes de bois. Elle était coiffée d'un chignon, deux mèches blanches tombaient de chaque cotés de son visage.

Elle s'avança sur le parquet, ces talons résonnaient à chaque pas, ce qui d'ailleurs la rendait encore plus sur d'elle. L'elfe se sentait admiré, puissante et atrocement belle, et même si elle n'était peut être pas au gout de tout les danseurs ici présent, elle s'en moquait bien, elle était la plus belle à ses yeux un point c'est tout !
La Pie fit le tour de la salle pour repérer s'il n'y avait pas de veilles connaissances. Car une cavalière sans cavalier ça ne va pas du tout ! Mais aucune tête connue ne défila devant ses yeux. Elle se mit alors en chasse.
Elle s’aperçut aussi vite que se n'était pas son point fort et qu'elle devrait utiliser la ruse pour trouver un compagnon de danse. Elle continua à chercher un elfe à son gout. Ce qu'elle ne trouva d'ailleurs pas au premier tour de salle, alors lorsqu'elle passa devant le buffet garnie d'un tas de bonne chose, elle attrapa une coupe de vin et refit un tour de la salle, elle ne trouva personne, elle reprit donc un verre de vin ... Elle fit le tour de la salle sept fois avant de s'asseoir dans un coin au calme. Elle écouta la musique joué par les musiciens en scrutant les couples de danseurs.

Robe d'Adëlli:
 



Message secret XD :Merci à Isil pour cette jolie signa !
(Pour ceux qui liront ce message, BRAVO !)


Dernière édition par Adëlli le Dim 11 Mai 2014 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5965-adelli
Helluin
Faucon au regard d'argent

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mar 6 Mai 2014 - 22:47

- Vous vous moquez de moi, mère. C'est le travail d'Almahil, je ne vois pas en quoi cela me concerne !

Artaris soupira. Il était incroyable de s'imaginer que son fils âgé de plus de mil an soit encore capable de se comporter comme un enfant.

- Je t'en prie, Helluin....ne me fais pas passer par là. Il est de ton devoir, tout comme celui de ton frère de participer à ce bal. Tu es fils de Valandil Eambar et un commandant de la garde royale de la Lòrien. Il te faut faire acte de présence.

Helluin continua à observer sa mère de ses yeux de faucon, sans rien dire. Néanmoins, elle connaissait assez bien ce fils pour savoir qu'il essayait de trouver en lui la meilleure repartie pour lui clouer définitivement le bec.

- Vous savez que je ne suis guère un agréable compagnon.

*Non en effet.*

Et à qui la faute ? Artaris se demandait dès fois de qui ce dernier avait hérité ce trait de caractère. Certes son époux Valandil pouvait dès fois se montrer grincheux, néanmoins il était largement plus sociable que son dernier fils. N'était-ce pas dommage ? Artaris regarda son benjamin avec la bienveillance d'une mère. Contrairement à Almahil, il avait hérité de trait plus ténébreux pareil à celui du légendaire Fëanor. C'était sans aucun doute un bel homme et Artaris ne doutait pas qu'il devait faire chavirer plus d'un cœur féminin. Hélas, elle était persuadée du fait que son fils ne devait rien remarquer de tout cela....borné qu'il était.

- Tu es encore jeune, Helluin. Pourquoi n'en profiterais-tu pas pour faire quelques rencontres ? Tu pourrais te trouver une cavalière. Ne serait-ce pas agréable ?

Il la regarda comme abasourdi. Artaris pouvait clairement voir dans ses yeux qu'il ne voyait absolument pas où elle voulait en venir. Si ce n'était pas dommage.

Elle soupira une dernière fois.

- Enfin, quoiqu'il en soit. Fais-moi plaisir et mets ce vêtement que j'ai spécialement confectionné pour toi....et essaye de paraître plus sympathique.

- Mère, je ne suis plus un enfant...

Mais déjà Artaris venait de quitter la chambre.


--------------------------------------------

Tenue de bal d'Helluin:
 


Helluin entra dans la salle de bal. Il y avait déjà pas mal de monde autour de lui...raison de plus pour se sentir mal à l'aise. La foule n'était pas son fort. D'autant plus qu'il portait un vêtement qui n'était guère dans ses habitudes.
Préférant de loin les tenues souples de celui d'un guerrier, il était vêtu de la tenue traditionelle d'un seigneur elfe, c'est à dire long et ample. Afin de cacher ses manches longues en satin blanc, un manteau d'un vert foncé, rappelant les couleurs de la Lòrien, tombait sur ses épaules. Le tout décoré de bordure doré.

*Vêtu comme Almahil...*

C'était ainsi que son frère avait pour habitude de se vêtir, tout comme son père. C'était une des raisons pourquoi l'elfe avait souhaité cultiver la différence, mais surtout....il avait été obligé de laisser sa chère épée chez soi. C'était comme s'il se retrouvait nu !!!

- Mae Govannen, Helluin Eambar !

Un ambassadeur vint le saluer. Helluin qui avait la discipline du soldat répondit avec politesse et bientôt il était obligé de répondre à toutes les salutations de diverses personnalités.

*Pitié…*

Quand cela cessera-t-il ? Il regrettait déjà son calme perdu. L'elfe essaya de quitter la salle (oui, car il y en avait plusieurs. Le nombre d'invités étant trop élevé), mais resta interdit.

Non loin de lui se trouvait...son frère Almahil. Visiblement en joyeuse compagnie. Ce dernier ne s'était pas privé de se trouver une cavalière rapidement. A le voir, il paraissait être en grande conversation avec cette elfe. La dernière chose qu'Helluin souhaitait c'était que son frère ne l'appelle où lui fasse d'autres remarques. Il décida donc de s'éclipser en douce.
Finalement, il décida qu'il était préférable de se mettre dans un coin et attendre tout simplement que cette soirée se termine.

La musique allait de bon train et bientôt un grand nombre de couple virevoltait en rythme sur la piste de danse. Helluin avait du mal à ressentir le rythme. Il était mauvais danseur et la seul danse qu'il maîtrisait à la perfection était celle de l'acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 117
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Mar 6 Mai 2014 - 23:13

- Pour Helluin - ( si mon perso ne le faisait pas, ce ne serait plus mon perso LOL)

-- § --

Un parfum qu'il connaissait, exotique comme l'accent de cette voix qui lui était d'autant plus familière, vint titiller ses narines et outrer ses oreilles dans un :

" 1, 2, 3 ... 1, 2, 3 ...
Ici vous devriez vous en sortir, mon gentil maladroit, il n'y a pas trop... de terre! Pensez a me dire quel goût à le marbre. hihihi... "
Acheva-t-elle dans léger rire moqueur.

Mais à peine eut-elle dit cette phrase qu'elle avait déjà disparut, glissant dans la foule avec l'agilité et la grâce d'une panthère se déplaçant entre les feuillages de la jungle, Utilisant celle-ci comme un bouclier la faisant disparaitre aux yeux du faucon. Sa chevelure rousse n'était déjà plus qu'un vague souvenir et sa fragrance légère comme la brise s'évanouissait dans la masse odorante des parfums des autres convives.

Renarde était son surnom et elle portait bien ce qualificatif car si elle n'était pas voleuse, elle n'en était pas moins une chipie aimant agacer ses victimes. Un renard de conte pour enfant, magouilleur et futé qui aime à ce pavaner quitte à s'attirer les foudres des plus puissants.
Plus loin, elle tendit les bras, un homme vint s'y accrocher sans se demander qui elle était, il était là pour s'amuser tout comme elle, alors pourquoi se compliquer la vie a chercher le parfait ârtenaire de danse? Ils s’élancèrent sur la piste en échangeant quelques éclats de rire sur leur différence de taille, elle plus grande, lui plus petit...

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Adëlli
La Pie Blanche

avatar

Nombre de messages : 104
Age : 17
Date d'inscription : 02/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Un bel arc, Zarfy et énormément d'argent
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Jeu 8 Mai 2014 - 0:46

Un elfe plus petit et sans doute beaucoup plus jeune d'Adëlli s'était aussi à côté de la voleuse, il avait des cheveux sombres et des yeux d'une intensité monstre "Pas mal, pas mal ..." Pensa Adëlli qui cherchait toujours un compagnon de danse à sa hauteur.
Non pas aussi fort qu'elle en danse car l'elfe n'avait pas dansé depuis des décennies, mais à sa hauteur en apparence, en caractère, en style. Or l'elfe qui avait prit place près d'elle n'avait qu'une robe dès plus elfiques et dès plus banales pour ce genre d'événement. "Dommage ... moins un pour toi".

Les minutes s'écoulaient et rien ne changeait, Adëlli regardait péniblement et ennuyeusement les couples qui virevoltaient, ils semblaient heureux et amusaient, tout le contraire de l'elfe.
Pour faire passer le temps elle enleva ses 'cornes' de bois vernit, elle les fit passer d'une main à l'autre des dizaines de fois puis les remit sur la tête. Elle rattacha ses nombreux lacets, déplissa ses bottes de cuire. Alla chercher un verre de vin et se rassit à la même place, après l'avoir bu coup sec, elle s’apprêtait au compter pour la quatrième fois les fleurs gravé sur le calice lorsque qu'elle s’aperçut qu'elle allait pendant toute la soirée regarder une coupe vide, décoré de motifs végétaux, made in Fondcombe, recouvert de feuilles d'or ... Non ! Elle devait faire quelque chose, danser et puis tant pis si la personne en face d'elle n'est pas un prince charmant !

Elle se leva d'un bond et se retourna vers l'elfe à la chevelure sombre. Elle tendit sa main vers lui et demanda poliment :

-M'accorderiez vous cette danse ?


"Ce n'est pas les hommes qui disent ça d'habitude ? ... Et puis tant pis !" La Pie eut un petit doute, elle avait déjà entendu cette phrase plusieurs fois maintenant c'était à son tour de la prononcer.



Message secret XD :Merci à Isil pour cette jolie signa !
(Pour ceux qui liront ce message, BRAVO !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5965-adelli
Erinya

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 16
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Jeu 15 Mai 2014 - 19:15

Vous n'êtes absolument pas fautif ! Et puis je ne suis pas blessée !

Elle se serait bien passée de cette deuxième phrase, se frapper la tête du plat de la main, voilà ce qu'elle aurait voulu faire, au lieu de ça, elle sourit.

La musique redémarra, un air amplement plus entraînant et joyeux que le précédent. Déjà, des couples se pressaient sur la piste de danse et se mettaient à danser au rythme de la musique.

M'accorderez-vous cette danse ? Si ce n'est au moins pour m'excuser. Demanda Almahil qui s'était tourné pour regarder les gens danser.

Avec plaisir, même si vous n'avez nul besoin de vous excuser.

Sa mère étant musicienne, Erinya avait également appris toutes sortes de pas de danse. Son grand frère l’entraînait souvent dans des danses joyeuse quand sa cadette s’énervait, il avait été le seul à réussir à la calmer lors de ses colères noires, du moins quelques fois. La danse avait dû alors faire partie de sa vie. Elle n'était pas la plus douée, mais au moins les pieds de ses partenaires restaient saufs !

Erinya posa une main dans celle de son cavalier ( s'en était un maintenant ) et de l'autre déposa son calice sur une table. Les deux elfes se joignirent aux nombreux danseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5963-fiche-d-erinya
Helluin
Faucon au regard d'argent

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 28
Date d'inscription : 08/02/2014

Feuille de personnage
Race: elfe noldor
Possessions: son épée Calmacil, une dague, armure typique d'un soldat de la Lorien, un arc
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Le bal de la fête   Jeu 15 Mai 2014 - 22:06

Bientôt….bientôt…

Helluin comptait les minutes. C'était déjà assez un supplice comme ça, voilà que l'orchestre venait d'entamer une musique entraînante au rythme d'une gigue. Il vit non loin son frère qui se mit à danser avec sa nouvelle recrue. Helluin leva les yeux en l'air, peu surpris de ce qu'il était en train de voir.

Il fallait dire que l'emplacement qu'il s'était choisi lui convenait à merveille. Jusque là personne encore n'était venu l'embêter et comme il refusait de bouger, il évitait en même temps les demoiselles un peu trop encombrante/insistante.
Patience était la maîtresse des vertus. Bientôt, il n'aura plus besoin de faire acte de présence. L'elfe ténébreux pourra rentrer et se diriger vers la Lorien là où sa vie l'attendait. Une vie ennuyeuse, précisons le, mais là n'était pas le problème pour l'instant.

" 1, 2, 3 ... 1, 2, 3 ...
Ici vous devriez vous en sortir, mon gentil maladroit, il n'y a pas trop... de terre! Pensez a me dire quel goût à le marbre. hihihi… "


Une moquerie lancée de nulle part. Helluin savait bien à qui cela appartenait! Fourbe qu'elle était, son meilleur ennemi s'amusait à l'embarrasser une nouvelle fois.

*M'en débarrasserais-je un jour?*


Helluin avait ce semblant d'inquiétude qui lui disait que cette elfe rouquine avait fait irruption dans sa vie et n'était pas prête de l'abandonner aussi tôt. Et zut….

Il l'a perdu de vue. L'elfe disparu aussi vite qu'elle était apparu et Helluin était une nouvelle fois seul.
Sa joyeuse solitude ne resta pas longtemps lorsque tout d'un coup une jeune elfe se présenta devant lui. Frêle et plus petite que lui, elle avait les cheveux d'un blond-argenté. Il pu lire dans ses yeux bleus toute sa malice et sa joie de vivre. Mignonne, elle était vêtue non sans excentricité. Sa robe dévoilant pratiquement toute sa jambe, elle dégageait une certaine sensualité. Quant à ses cheveux, elle portait une étrange couronne à la mode des elfes sindar. C'était la première fois qu'il rencontra une femme avec un tel style.

Elle lui tendit la main et s'adressa à lui poliment, malgré une certain autorité dans son attitude.

- M'accorderiez vous cette danse ?

Cette situation était tout à fait inattendue et aussi rare que l'était cette dernière, Helluin se sentit gêné. Surpris d'abord et ne sachant pas quoi répondre. Jamais encore une elfe ne l'avait abordé si ouvertement. D'habitude, il se contentait d'éviter le sexe opposé, car il était maladroit. Il ne savait pas comment s'expliquer:….il était un piètre danseur…Néanmoins, de par sa noblesse il était plus ou moins obligé d'accepter. Helluin espérait pouvoir s'échapper subtilement de cette embuscade féminine.

- Hem, loin de vouloir vous offenser Mademoiselle, mais je ne crains de vous décevoir. En vérité, je n'ai guère aucun talent pour la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5839-helluin-soldat-de-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal de la fête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal de la fête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: Evènements temporaires :: La fête de la Fédération-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: