Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SauronNombre de messages : 187
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2013

Feuille de personnage
Race: Maïa
Possessions: Inestimable
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi-Empereur Immortel

MessageSujet: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Dim 23 Mar 2014 - 17:13

Il existe 2 temples principaux situés dans les cités de Minas Morgul et de Minas Unfol.



Ces temples sont souterrains, leur entrée est signalée par un monument ou une statue et des écrits à la gloire de Morgoth.

1. Entrée 2. Pylônes 3.Cour 4. Salle hypostyle 5. Salle d'offrande 6. Sanctuaire 7.Statues de Morgoth et de Sauron

Les fidèles n'irons pas au-delà de la première cour (3) dans laquelle ils attendent les offices en l’honneur de Morgoth et Sauron.
Dans la Salle hypostyle (4) n'entrent que "ceux qui en sont dignes ": les acolytes et les prêtres, qui préparent les offrandes et commencent les rites secrets.
Le cœur du sanctuaire (6) est réservé aux deux grands prêtres, là, ils accèdent aux idoles et objets sacrés, qui portent les pouvoirs de Morgoth et de Sauron, les objets sacrés y sont déposés, précédant la statue de Morgoth ou celle de Sauron.


Historique de Morgoth :

Avant la création d'Arda, Melkor était le plus puissant des Ainur. Il participa à la Grande Musique, mais à mesure que la chanson avançait, Melkor commença à inclure dans sa partie des pensées propres qui ne lui avaient pas été communiquées par Ilúvatar. Dans le cadre de ces efforts, il a attiré beaucoup des plus faibles Ainur vers lui, ce qui créa de la discordance dans le thème principal d'Eru. Ironiquement, ces tentatives n'ont pas bouleversé véritablement la musique, mais seulement élaboré les intentions initiales d'Eru. La Musique prit de la profondeur et de la beauté, précisément à cause de la lutte et de la tristesse des harmonies de Melkor et des rectifications qui furent mises en place.

La grande musique des Ainur était un modèle pour l'ensemble de l'histoire et de la création matérielle de la Terre du Milieu. Ce modèle a d'abord été chanté, puis l'univers a été fait à son image, mais les corruptions de Melkor étaient visibles dans tout ce qui fut créé.

Après la création, de nombreux Ainur entrèrent dans Eä. Les plus puissants d'entre eux étaient appelés les Valar, ou les puissances du monde, et les autres, qui agirent comme leurs partisans et leurs adjoints, ont été appelés les Maiar. Ils se sont immédiatement mis à la commande de l'univers et d'Arda selon leur compréhension des thèmes d'Eru. Melkor et ses partisans se mirent à ruiner et défaire tout ce que les autres faisaient. C'est le premier Seigneur des Ténèbres. Il veut détruire les Enfants d'Ilúvatar et tout ce qui dans Arda n'est pas de sa propre réalisation. Il voulait régner sur Arda tout entière, refusant de prêter allégeance à Manwë, le premier des Rois.

Chacun des Valar était attiré par un aspect particulier du monde qui devint le centre de leurs pouvoirs. Melkor élabora l'extrême et de terribles violences comme de grands froids, la canicule, les tremblements de terre, des déchirures et ruptures, les ténèbres, la lumière brûlante et bien d'autres. Il corrompait des Maiar, comme Sauron, qui était à l'origine un suivant d'Aulë le forgeron, ou les Balrogs. Son pouvoir était si grand que les Valar ont été incapables de le retenir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5663-sauron
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 27
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Fou errant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Mar 8 Juil 2014 - 13:52
La nuit de repos que Chaak s'était accordé, il l'a passa à méditer. Depuis son arrivée au Mordor, le chaman était dérangé par l'ambiance générale qui y régnait. Malgré les épreuves subies au contact de Melkor, il n'était toujours pas habitué à subir les assauts des esprits torturés qui erraient en ces lieux. A longueur de journée il entendait les complaintes de ces elfes et hommes tombés sous les griffes de Sauron. Et alors que dans sa vie précédente il aurait été attristé et préoccupé par ses esprits, tentant de leur faire trouver la paix intérieur, il était aujourd'hui agacé . Il passa donc sa nuit à se construire une barrière mentale, repoussant les âmes torturées dans le néant de leurs pseudo-existences.

Aux premières heures du jour suivant, trois orcs vinrent frapper à sa porte. Désespéré de ne pas avoir pu trouver de repos, le chaman se décida à les suivre. Son escorte avait été appelée pour conduire Chaak au temple de Morgoth. La vieille l'Intendante lui avait annoncé qu 'elle lui ferait visiter ce lieu mais de toute évidence cette dernière devait avoir d'autres occupations. Les orcs étaient d'une moins bonne compagnie et à part se moquer de la maigreur de leur protégé, ils n'étaient pas très bavards.

Après être sorti de la forteresse de Barad-Dûr, le groupe se dirigea vers le temple. Ce dernier se repérait par ses deux colonnes hérissées de pics et dont le sommet est à l'effigie des deux divinités sombres sous formes de gargouilles. Melkor prend les traits d'un terrible monstre dont le visage est déformé par un cri qu'on peut imaginer strident. Quant à Sauron il est représenté en homme au cheveux longs et au regard de glace. La différence entre les deux souverains est flagrante, là où Melkor représente le mal à l'état pur, Sauron semble plus réfléchi mais pas moins sévère. L'entrée du temple s'enfonce alors sous terre et aucune lumière n'en sort. Un des orcs allume un flambeau et alors qu'il s'aprète à s'avancer , Chaak le retient.

« Je préfère être seul pour découvrir les lieux. Je n'ai plus besoin de vous. »

Les trois orcs s'interrogèrent d'un regard se demandant s'il devait obéir aux ordres de cet humain chétif ou s'il n'allait pas être puni par Sauron pour avoir laissé le chaman seul. Devant l'insistance de l'oriental, ils abandonnèrent et rebroussèrent chemin en direction de la forteresse. Quant à Chaak, armé de son flambeau, il s’enfonça dans le couloir. Au premier abord, il semblait évident que cela faisait un moment que le temple n'avait reçu de visiteur. Le premier travail du chaman en tant que grand prêtre de Morgoth serait de faire revenir les fidèle et vu la population du Mordor cela n'allait pas s'annoncer facile. Il arriva dans une première cour que la lueur du flambeau ne permettait pas d'éclairer totalement. Il repéra d'autres torches fixées aux murs de la salle. Il alla les allumer, ses actions étaient lentes. Chaak n'osait pas faire de bruit de peur de réveiller un pouvoir enfui dans le temple. Une fois la lumière revenue, il remarqua que la pièce était suffisamment grande pour accueillir une grande foule de fidèles. Au bout de la salle se trouvait un autel sûrement destiné aux rites en public. Derrière, une porte que Chaak franchit pour arriver dans une pièce visiblement destinée aux rites secrets. Des étales où se trouvait toutes sortes d'armes devaient servir aux sacrifices, des brasero permettait de faire brûler les essences naturelles nécessaires à la transe des prêtres.

Après cette salle se trouvait le cœur du temple. Ici Chaak pouvait ressentir tout le pouvoir de Melkor comme si le valar se tenait à ses cotés. L'atmosphère du lieu était pesante et oppressante. Au fond du temple, Chaak observa une ombre gigantesque créée par la lumière de sa torche. Il s'approcha lentement et découvrit une statue faisant plus de deux fois sa taille de Melkor. Le chaman n'avait jamais vu le Dieu Noir sous cette forme, il était représenté comme un grand guerrier habillé d'une armure noire. Sur sa tête il arborait une couronne de piques, le tout le rendait menaçant mais moins primaire que la gargouille située à l'entrée. Sentant la présence de Melkor dans cette statue, Chaak s'adressa directement à elle.

« Je suis arrivé, mon seigneur et suis prêt à vous servir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 118
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Lun 18 Aoû 2014 - 19:33
-- § --

La question de Ciryandil tomba dans le vide car l'Intendante, orteil en poche, était déjà partie sur Saharley n'attendant plus que l'un ou l'autre des protagonistes finissent de se préparer ou de manger.
Ce qui la contrariait n'était pas tant de faire attendre* le Grand-Prêtre car après tout être la profession de foi était un subtile mélange entre prière envers un ami imaginaire et attente inutiles de miracles qui n'arriveront pas, c'était plus sa patience à elle qui était mise à rude épreuve; Et de patience, Loréalle n'en avait pas tant que cela. A la distribution de celle-ci, elle n'avait pas prit de rab.  

Ainsi, elle partie au grand-galop, franchissant rapidement la distance séparant la citadelle du temple et se disant : Ils savent où je vais, ils n'auront qu'à me rattraper. C'est pas comme-ci on pouvait se perdre dans une plaine crevassé de fosses!


-- § --

(* Hrp :  c'est pour éviter de faire plus attendre Chaak que j’accélère A FOND le rythme. Désolée de faire ça, surtout que je suis la source du retard, mais là... Faut vraiment arriver au temple Wink )

-- § --

Arrivant devant le bâtiment dédié au culte de Morgoth (enfin! lol!), la femme descendit d'un saut de son cheval et entra dans le temple rapidement et à grandes enjambées, ses bottes éperonnées raisonnant sur le sol et sa longue redingote bleu flottant à sa suite. Elle qui d'accoutumé était si calme, pour ne pas dire nonchalante, semblait subitement habitée par une colère sous-jacente tel un soleil entrant dans une phase éruptive.

" SEIGNEUR CHAAK."
Sa voix sourde et grondante comme le tonnerre se répercuta sur les murs du temple tandis qu'elle ôtait ses gants en continuant à avancer.  
" MONTREZ-VOUS, Car je doute d'être doté d'un goût prononcé pour le jeu de cache-cache aujourd'hui."
Aux yeux de l'Intendante, son temps était la denrée la plus précieuse et elle venait d'en perdre alors qu'elle aurait pu le consacrer à l'autopsie d'un cadavre foudroyé lors d'une expérience. Loréalle n'avait plus qu'une envie: boucler cette affaire rapidement et quitter au plus vite ce lieu dispendieux dédié à un culte qui lui semblait inutile.


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 27
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Fou errant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Ven 22 Aoû 2014 - 11:15
Chaak s’était installé au cœur du sanctuaire, assis en tailleur devant la statue imposante du dieu Morgoth. Ici le pouvoir du Seigneur Noir était grand et le collier qu’il avait donné au chaman brillait d’un rouge intense, projetant des ombres de flammes dansantes sur les murs. Sous le pouvoir du pendentif, Chaak se retrouva plongé dans une transe profonde. Il se trouvait dans le monde des esprits et devant lui la statue colossale prit vit. Morgoth habillé de son armure terrifiante descendit de son piédestal et s’approcha du chaman. Assi, la différence de taille était plus impressionnante encore et le Dieu Noir dominé son sujet de toute sa puissance.

« Tu as accompli ma volonté jusqu’à présent. Désormais tu dois éduquer les impies qui peuplent ce royaume. Montre leur la toute-puissance du Seigneur des Ténèbres, enseigne leur la peur et la souffrance comme je l’ai fait avec toi. Du Mordor doit renaître la flamme qui jadis brûla Valinor et mit à mal le pouvoir des Faux Dieux.»

La puissance que dégageait l’esprit de Morgoth était telle que le chaman du courber l’échine comme écrasé sous la force divine. Alors qu’il s’apprêtait à répondre, Chaak fut sorti de sa transe par l’appel de l’Intendante qui était arrivée. Le retour à la réalité fut brutal et le souffle court l’oriental se releva et se dirigea vers la cour du temple. Il y trouva l’Intendante qui visiblement semblait s’impatienter.

« C’est toujours un plaisir de vous voir Intendante. J'ai pris la liberté de me faire guider jusqu'ici, je me suis dit qu'avec votre emploi du temps chargé, vous n'aurez pas le temps de me faire visiter en personne et puis j'étais impatient de découvrir les lieux. Et franchement je ne suis pas déçu, c'est tout simplement incroyable, il y a ici un énorme pouvoir dormant. Je ne comprends pas qu’il soit resté si longtemps déserté. »

Voyant que l’Intendante était venue seule, ses compagnons n’étant toujours pas arrivé, il enchaina :

« Avez-vous amené avec vous mon maître des sacrifices ? J’ai hâte de voir ce qu’un troll peut bien comprendre à la spiritualité et la religion de notre Maître. Ce sera un bon test pour voir si les sous-fifres de Sauron sont réceptifs à mes enseignements.»

Un mal de tête vint percer le crâne du chaman, résultant sans doute de sa rencontre avec Morgoth. Esquissant une petite grimace, il tenta de dissimuler sa douleur du mieux possible. Il ne voulait pas faire mauvaise figure devant un haut représentant. Le pouvoir et la responsabilité qui lui avaient été donnés pesaient de plus en plus lourd sur ses épaules, peu habitué à se confronter à des valars. Sa santé se dégradait à vu d’œil et surement que ses interlocuteurs le remarqueraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 118
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Ven 22 Aoû 2014 - 15:43
( je suis inspirée aujourd'hui, j'en profite Smile  )

-- § --

L'Intendante fusilla du regard le Grand-Prêtre mais bien vite ce regard s'estompa pour laisser place à un sourire carnassier. Sa main se leva et s'abattit en une grande claque dans les omoplates du frêle chaman. Si un psychopathe avait voulu lui extraire les poumons de la cage thoracique, il ne s'y serait pas pris autrement!

" AH! Enfin un p'tit gars plus malin que la moyenne! "
Fit-elle joyeusement avec la convivialité brutale qu'on accordait aux armées conquérantes débarquant victorieuses dans une ville soumise et leurs forces aussi, car sous son physique d'elfette se cachait une femme capable de tordre et de marteler de gros bouts de métaux dans les forges pour en obtenir de fines lames tranchantes.
" Bien joué gamin!"
Lâcha-t-elle accidentellement dans l'euphorie de la bonne humeur retrouvée grâce à l'initiative du Grand-Prêtre, oubliant qu'ici, elle n'avait pas 7000 années dans son compteur mensonge.  
" Vous avez tout compris à la situation ! Un Sauron qui se pavane et une Intendante qui gère tout!"
Finit-elle avant de changer de sujet tout en enserrant d'un bras les épaules du Shaman, ne lui laissant guère l'occasion d'échapper à cette amicale bien qu’emprisonnante emprise.

" Oh, ce troll est tellement réceptif qu'il pourrait vous apprendre des trucs" Fit-elle, en roulant des yeux et se sortant une feuille d'arbre qu'elle fourra d'herbe étrange contenue dans une besace en cuir.
" C'est un phénomène.. mais méfiez-vous de sa cuisine, j'ai l'impression que ce type.." il n'y avait qu'une Loréalle pour appeler un Troll : "type" ... charge ses p'tits plats autant qu'une mule du Harad! "
Expliqua-t-elle, en tortillant son papier jusqu'à en obtenir l'équivalent biscornu d'un tube fourré à l'herbe séchées dont elle mit une extrémité dans sa bouche. Puis, elle sortit de sa poche de manteau un  bout de bois garnit d'un chapeau du souffre qu'elle frotta sur un bouton de sa redingote. Le bâton s'embrasa et elle s'en servit pour allumer l'extrémité de la feuille. Elle pompa dessus une bouffée avant de reprendre.
" Ils ne devraient pas tarder à arriver... je les ai semés aux environs des écuries.

... z'êtes un peu pâlichon, non? Faites gaffes... mangez plus de fruits, ici c'est indispensable pour tenir sans soleil. "

Oh, ce n'était pas que Loréalle était dépourvue d'empathie, c'était juste qu'elle était comme son père. N'étant jamais souffrante, elle ne comprenait pas la souffrance des autres.
" Venez manger ce soir à mes appartements, ça vous fera un bien fou un peu de détente!" Elle releva un sourcil perplexe " j'entends par là... une détente gustative.. " Préféra-t-elle préciser.


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
CârmarôthNombre de messages : 45
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2014

Feuille de personnage
Race: Troll (Olog-Haï)
Possessions: Casque de fer, Armure de fer, Hache de fer, Chaînes
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Capitaine du Mordor / Boucher itinérant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Sam 23 Aoû 2014 - 11:15
Cârmarôth se mit soudainement à éclater de rire, un rire gras, moqueur, qui emplit toute l’écurie. L’Olog-haï se mit à avancer vers la sortie, prenant la suite de son intendante. Ses pas lents faisaient trembler le sol mais son rire raisonnait comme un tambour aux oreilles proches. C’est après un petit moment d’hilarité qu’il exprima un sourire narquois, accentué par la drogue qui lui faisait effet.

« Vous n’êtes pas le grand prêtre du Mordor, dit-il en noir parler. Je n’obéis dorénavant qu’à deux personnes : Sauron et notre guide spirituel. En tant que maître des cérémonies et des sacrifices, je suis par la foi et hiérarchiquement au-dessus de vous, qui que vous soyez. Le Boucher est très amusé d’avoir un bouffon aussi drôle aux services d’intendantegûl. De plus, vous êtes un elfe, vous êtes donc racialement plus faible que moi, deux qualités qui vous font défaut. Si vous voulez me provoquer encore une fois, je pourrais également porter plainte pour menace contre un membre du clergé…. Mais les choses pourraient allez plus simplement, je vais me montrer compatissant pour une fois puisque vous m’amusez. Le Boucher sait faire preuve de bonté, parfois… »

En disant cela, il extirpa de sa cape de chaîne un corps entier, celui d’un orque, qu’il s’empressa de manger bruyamment, puis il prit le pas vers le temple de Morgoth.
Cela faisait bien longtemps que Cârmarôth n’avait pas été au temple, pour des raisons évidentes, puisqu’il protégeait jusqu’alors les frontières du Mordor. Son impatience grandissait tandis qu’il allait vers sa prochaine destination qui le comblerait de gloire par la force de la foi. L’olog-haï observa un instant le ciel noir aux pluies de cendres d’une beauté incomparable. Tout ceci, un jour, Cârmarôth le savait, serait emplie du vol des féroces ailés, serait le royaume de la désolation et le plus puissant empire de toute la terre du milieu.
Enfin, au détour d’une colline, il vit l’entrée du temple où une statue phénoménal était dédié aux plus grands actes de Morgoth. Pressé et pris d’une ferveur religieuse, son cœur se noua sous la force de l’émotion. Quelle joie, quel bonne humeur ! Il était enfin reconnu pour ses compétences, en face de son dieu, le tout premier seigneur noir ! C’est avec entrain qu’il pénétra dans les profondeurs du temple, son regard animé par un feu dévorant.
Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver son Intendante, en compagnie d’un homme que le troll n’avait jamais vu, mais qui par sa prestance ne pouvait être que le grand prêtre lui-même. Un instant, le troll sentit quelque chose d’anormal sur cet être, une espèce de joyaux d’une rare beauté sur lequel Cârmarôth maintenait son regard. C’était comme une attirance, quelque chose d’étranges que l’Olog-haï ne parvenait pas à décrire. Se ressaisissant, le Boucher dégaina sa hache, la planta vers le sol puis s’agenouilla, sa tête baissé, les deux mains sur le manche de son arme. Il paraissait être un chevalier devant son roi, un serviteur dévoué et serviable dont la loyauté envers les préceptes sombres étaient sans égal.


« Ô grand prêtre, enfant du mal et prophète de notre seigneur, je m’agenouille devant votre force et votre pouvoir, comme tout serviteur se doit de se fléchir. C’est un immense honneur pour le Boucher que de vous rencontrer et de vous servir, pour la désolation et le néant. En tant qu’enfant et essence de la noirceur, je me dédie à vous offrir mon corps et mon âme pour le seigneur noir. Je suis une arme, je suis un outil, et vous la main qui me dégainera et châtiera les impies. Ma foi est pure de toute innocence, je suis l’ombre et vous êtes mon maître. Brulez les hérétiques et portez la foi véritable dans le cœur des faibles, tel est ma voie et mon devoir. Pour Sauron et le premier seigneur noir.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6095-carmaroth
CiryandilNombre de messages : 130
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Possessions: Une épée en fer météoritique et une armure de Galvorn.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Chef de la Meute d'assaut et de Loisir

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Sam 23 Aoû 2014 - 16:28
HRP : mode évil activé Razz Par contre, je sais pas si c'est super clair dans mon RP, mais j'intercepte ton perso Carma, avant qu'il ne sorte des écuries^^

« Oh ? Moi qui voulais me la jouer cool. Vous voulez la jouer hard ? On va se la jouer hard », répondit Ciryandil aux mots du troll.

En quelques dixièmes de secondes, Carmarôth pu assister à une véritable métamorphose. En face de lui disparu l’elfe, le bouffon. Evaporé l’air nonchalant, le sourire et le rire facile. Evacué l’attitude de clown et le regard pétillant. Ne restait qu’une ressemblance purement physique. Dans l’écurie, le bruit de fond ambiant cessa soudain, pour reprendre presque aussitôt. Les chevaux avaient maintenant l’air inquiet et les wargs fixaient l’elfe avec intensité, comme… En attente.
Le regard de l’elfe venait de balayer son environnement. Il avait évalué les menaces potentielles, les alliés et les armes. Trouvés une dizaine de façon de tuer le troll en face de lui dont un nombre non négligeable impliquait des armes non conventionnelles, comme cette brosse pour crinière posée devant le box d’un étalon numénoréen.
Plus aucun de ses mouvements ne paraissaient futiles. Même nu, son corps dégageait une impression de puissance et de rapidité. Son attitude était celle d’un chasseur, d’un prédateur. Il était la créature qui vous observe la nuit. Celle qui calcule ses chances de vous tuer. Celle que vous n’avez pas vu venir. Qui vous fait sentir soudain que vous êtes dans la mauvaise forêt. Et dont vous ne sentez les crocs que lorsqu’il est trop tard.
Interceptant le troll qui voulait sortir de l’écurie, le Loup du Mordor tandis une épée noire (que King of Lorien lui avait lancée, n’ayant pas la place de la cacher dans son fondement. Chose qu’aurait d’ailleurs très bien pu faire Fëanor) sous la gorge de l’olog-aï, entaillant très légèrement sa peau pourtant résistante. D’une voix profonde et grave, il déclara :

« Mon cher Cârmarôth, vous avez encore du voyage à faire sur la route de l’intelligence.

Ne menacez pas sans savoir qui se tient devant vous. Non, ne bougez pas. Vous êtes racialement plus fort que moi il est vrai. Mais je suis considérablement plus rapide et les wargs n’attendent qu’un signal de ma part pour vous démontrer que leurs dents peuvent tout à fait transpercer votre cuir naturel. Provoquez-moi encore une fois, Cârmarôth, et je n’irais pas me plaindre. Je me contenterais de vous enfoncer ma lame dans la gorge, jusqu’à vous ouvrir une deuxième bouche, directement dans votre trachée. Vous pourrez ainsi vous empiffrer à loisir avant de mourir.

Et comprenez-moi bien, ce n’est pas une menace. C’est une prédiction. Une promesse. Une description de votre futur. »


A ce moment-là, un objet noir passa dans le champ de vision du troll, que saisit l’elfe. C’était un masque, un masque de Loup hurlant.
« Notez que je serais curieux de voir la tête de celui qui entendra votre plainte pour menace sur un membre du clergé. Oh et j’ai un ordre pour vous. Oubliez mon visage. Si vous veniez à dévoiler l’identité du maitre espion du Mordor, sachez que j'ai pour ordre direct d'Annatar de prendre toutes les mesures nécessaire à la sauvegarde de mon statut. Avec des mots simples : moi tuer toi.

Et tant que j'y suis : Maitre de Cérémonie ne signifie pas que vous avez de grands pouvoirs. Cela signifie que c'est à vous d'organiser la cérémonie et que c'est vous le responsable de tout ce qui pourrait tourner de travers pendant celle ci. »


Sur ces mots Ciryandil, le Loup, s’éclipsa. Les hommes du loup sortirent à leur tour de l’écurie puis disparurent avec leur chef. Ce dernier allait devoir se rhabiller avant d’aller au temple de Morgoth. Faut dire que ça caillait dans ce grand bâtiment plein de courant d’air !

-*-

Arrivé au temple de Morgoth, l’elfe resta d’abord en retrait, écoutant yeux fermé la conversation de l’intendante et de Chaak. Il entendit le troll arriver ensuite, s’agenouiller et se soumettre à Morgoth et son église. Ce qui lui arracha un sourire. Sortant de l’ombre, il alla tapoter le dos de Carmaroth, agenouillé, et déclara taquin :

« Vous êtes une arme, un outil ? Je croyais que vous étiez maitre de cérémonie… Comme quoi. »

Le Loup du Mordor portait toujours son masque, et il n'allait pas l'enlever devant le prêtre de Morgoth. Car s'il éprouvait un profond respect pour Annatar, il haïssait Melkor et ses dragons plus que tout autre chose au monde.
Il portait une armure noire et finement ouvragée faites de galvorn, ce métal inventé par feu le roi Eol, son roi. Elle était aussi souple et fine que du tissu et pourtant aussi solide que le meilleur acier des nains, ce qui en faisait l'armure idéale pour un maitre chasseur comme lui. En dessous, il portait une tenue bleue nuit et de solides bottes, de Galvorn également. A son côté pendait son épée forgée en Eog, un autre métal inventé par Eol, qu'il avait tiré d'une météorite.

Contrairement à ce qu'on pouvait s'attendre, il ne portait en revanche pas de cape, considérant qu'elle le gênait bien trop dans ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6047-ciryandil-maethiri
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 27
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Fou errant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Lun 25 Aoû 2014 - 8:05
La réaction plutôt amicale de l’Intendante ne manqua pas de surprendre Chaak. La tape qu’elle asséna dans son dos failli faire tomber le chaman toujours faible après sa rencontre avec Morgoth. Il la regarda d’un air interrogateur qui voulait dire « mais pourquoi faites-vous ça ? ». Le chaman n’avait fait qu’évoquer son emploi du temps surchargé et de toute évidence cela combla l’intendante de voir qu’il l’avait remarqué. Cette dernière observa rapidement la faiblesse extrême du chaman et  en profita pour l’inviter à dîner dans ses appartements.

« J’accepte avec joie, j’ai besoin de me changer les idées après tous ces événements. »

Il venait juste de finir de répondre qu’un pas lourd se fit entendre dans l’entrée du temple. De la poussière tomba du plafond de pierre. Cela ne pouvait annoncer que l’arrivée du maître des sacrifices. Chaak n’avait jamais vu de troll de sa vie et il appréhendait un peu la rencontre. Surtout il ne voyait pas comment un être si peu évolué pouvait tenir un rôle dans son église. A son entrée, l’oriental put observer que ce troll était plus imposant que ce qu’il avait imaginé. En arrivant devant lui, il dégaina sa hache avant de la planter à ses pieds. Chaak fit un pas en retrait devant « l’attaque ». Puis le troll s’agenouilla et malgré ça il dominait largement le chétif oriental, il prit ensuite la parole et le chaman fut agréablement surpris d’entendre la créature parler comme ça.

« Eh bien, quelle entrée… Quel étonnement d’entendre un troll parler de la sorte. Je ne savais pas que votre créateur vous avez doué d’un cerveau si développé. En tant que créature vouée à la destruction et au chaos je me demande si vous connaissez un tant soit peu les exploits divins de notre Seigneur ? Connaissez-vous les détails de ses exploits dans sa guerre l’opposant aux Valar ? »

Chaak aurait surement beaucoup de travail à apprendre à son apprenti les bases de la religion et ce que lui avait enseigné Melkor lors de leurs réunions dans les geôles d'Angband. Alors qu’il observait plus en détail son futur maître des sacrifices, le chaman qui n’était pas expert en physionomie de troll mais qui connaissait tout ce qu’il y avait à savoir sur les plantes psychotropes remarqua les yeux rougis et gonflés de la créature.

« Les plantes des esprits sont un don de nos créateurs afin d’atteindre un état de plénitude où une meilleur compréhension de notre monde nous est offert. Je suppose que vous les utilisez d’une simple manière récréative ? Je ne tolérerai pas que mon apprenti franchisse les portes de ce temple dans cet état. Je vous enseignerez les bases des rituels si vous en êtes capable et vous aurez besoin de ces plantes, mais je refuse que vous en preniez sans ma présence pour vous guider dans ces voyages initiatiques. »

Chaak remarqua alors l’entrée d’un homme masqué d’une tête de loup. En observant la façon dont cet homme était habillé, le chaman en conclu qu’il devait s’agir d’un militaire. Il se demanda bien qui cela pouvait être et pourquoi il avait accompagné les deux autres dans le temple. Ne sachant pas à qui il avait à faire et la raison de sa présence, l’oriental décida de rester poli. De toute évidence, l’arrivée du messager de Morgoth devait attirer la curiosité des hauts membres du royaume.

« Je suis le Grand Prêtre Chaak, pourrais-je savoir à qui ais-je l’honneur ? Il est de coutume de se montrer à visage découvert quand on entre dans un lieu saint.»

Le chaman eu beau observer le nouvel arrivant et tenter de percer le masque, il n’arrivait pas à déchiffrer son esprit.


Dernière édition par Chaak Telzalcan le Lun 25 Aoû 2014 - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 118
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Mer 27 Aoû 2014 - 14:46
-- § --
Témoa la Curieuse nota dans sa tête que le Chaman offrait le tourisme de l'esprit. Sans doute lui demanderait-elle un jour de l'emmener faire un voyage initiatique avec Air-Chaak.
" Oui, moi aussi je n'ai pas cru les rumeurs au début de ce Troll dissertant...
Quand à l'elfe, C'est loup. Pas Lou' comme Loulou, mais Loup comme l'animal. "

Répondit l'Intendante qui s'était accordé une pause en s'asseyant sur le coin d'une stèle supportant une statue pour fumer tranquillement sa cigarette archaïque.
" Comment le qualifier? ... Je dirais qu'il est introverti, timid.. nan, je plaisante. On va dire simplement qu'il est un des plus vieux elfe ayant suivit Sauron. En résumé.
Après je pourrais vous décrire ses faits d'armes ou son caractère lui valant le titre de curiosité locale mais je doute que cela vous intéresse.

D'ailleurs, Loup? Tu es plutôt habillé pour quelqu'un devant être nu."

Et cette armure me met en appétit, songea Renarde qui se dit que de tel propos n'avaient pas leur place dans le Mordor mais seulement dans sa taverne.

Shûknorysse* que ça taverne lui manquait!
Les Mocitl s'étaient inventés des dieux à leur image dans le but essentiel de pouvoir jurer car ils étaient parfaitement conscient que leurs dieux n'étaient que des inventions. Mais comme ils avaient une image un peu étrange d'eux même, leurs faux-dieux étaient le reflet des travers de leur culture. Ainsi Shûknorysse était le dieu de la négociation armée. Dieu fortement prié par les gardes frontière de l'empire Ilaqui en particulier Ocelotl qui était, par sa diplomatie expéditive, son plus fidèle dévot!
Le cousin de Témoa se faisait un plaisir d'inventer de nouvelles histoires sur son dieu favori, car il était imaginaire, on pouvait lui prêter toutes sortes d'exploit. Comme celle-ci : les larmes de Shûknorysse peuvent ramener Morgoth vers le bien. Seul problème, Shûknorysse ne pleure jamais!


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
CârmarôthNombre de messages : 45
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2014

Feuille de personnage
Race: Troll (Olog-Haï)
Possessions: Casque de fer, Armure de fer, Hache de fer, Chaînes
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Capitaine du Mordor / Boucher itinérant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Jeu 28 Aoû 2014 - 7:19
Hs: On m'prend dans les écuries? Bah moi j'sors le pavé, voilà! Bien fait! XD


Pendant tout le voyage, Cârmarôth était resté silencieux. Il avait ressentit quelque chose de puissant venant de chez Ciryandil, une émotion qui rappelait au troll une vieille sensation, quelque chose d’enfoui au plus profond de lui. Pour autant, le Boucher n’arrivait pas à mettre la main sur cette chose….
Alors que Ciryandil se moquait du troll, l’Olog-haï porta sa main à son cou puis la jeta vers le loup, aspergeant son masque d’un sang noir. Son acte était plus synonyme d’un pacte que d’une humiliation, une signature qui témoignait de la volonté du troll à brûler tout ceux qui entraveraient sa route et qui bafouerait les lois établit par Sauron, qu’ils soient supérieurs à lui ou bien inférieurs. Cârmarôth se moquait éperdument de vivre ou de mourir, tant qu’il servait les intérêts de ses dieux et leurs dogmes avant tout. Il avait ce qu’on appel la foi, quelque chose qui rend aveugle et qui coupe la raison.


« Je suis effectivement une arme, tout comme vous, mon cher cabot…  Dit le troll, amusé, à l’intention du loup. J’aurai pensé qu’un vieux concept guerrier aurait été compris par un inférieur tel que vous… Je suis un outil créé par Sauron, son serviteur le plus fidèle et parmi la plus belle de ses créations, et être maîtres des cérémonies me donnent un pouvoir plus grand qu’un simple prêtre. Je pense que le maître noir devrait s’inquiéter des compétences de discrétion de son serviteur….elfique, pour m’avoir dévoilé avec une habilité déconcertante sa véritable identité, que je garderai pour moi, bien entendu… »


A cet instant précis, l’Olog-haï se souvint. Des souvenirs anciens, remontant à une époque où il n’était pas capitaine. Un temps où il ne connaissait pas Barad-dûr, où le Mordor n’existait pas pour lui. Un monde de ténèbres où aucune lumière ne pouvait éclairer le chemin, un endroit où le mal et la mort rôdaient comme des ombres, invisibles. Cârmarôth se souvint de la chaleur étouffante qui y régnait, des créatures monstrueuses qui se tapissaient dans les recoins les plus profonds, de cette terreur perpétuelle qui parcourait son échine à chaque pas : la peur d’être dévoré. Dans ce lieux damnée, seul comptait la loi du plus fort et du plus carnassier : l’Olog-haï avait tué des dizaines de ses semblables pour pouvoir se nourrir tout comme il avait faillit mourir en de nombreuses circonstances. Il n’était qu’une bête aux instincts les plus bas, poussé par l’horreur à ne faire confiance à personne, à n’aimer personne. Pour quel raison ? Aucune ! Alors, Cârmarôth ignorait tout de la véritable signification de son existence. La faim était récurrente, la soif aussi, il devait parfois manger la roche pour combler son estomac et boire son urine pour satisfaire sa gorge. Le repos n’existait pas en cet univers. Se laisser allez tranquillement sans prendre garde était un acte suicidaire. Jeune, il devait manger les restes des carcasses laissés par des êtres effroyables que l’Olog-haï ne pouvait affronter. Chaque morceau de chair était sauvagement gagné, car Cârmarôth n’était pas le seul à vouloir profiter du maigre repas. Il devait se battre pour récupérer les aliments nécessaires à sa survie. Une bête sans langage, sans d’autres préoccupations que sa propre subsistance, voilà ce qu’il était. Rien de plus.
Puis il vieillit. Prenant de plus en plus de force et poussé par cette vie immonde, l’Olog-haï se créa un culte superstitieux envers la nourriture. Il se mit à considérer que la chair possédait la puissance et que la consommer lui conférait davantage de pouvoir. Ainsi, Cârmarôth dédia un pan de sa vie à tuer tous ceux qu’il jugeait digne pour devenir la créature de l’ombre, celui qui tuerai pour manger dans les ténèbres, l’horreur personnifié.



« Sachez que notre existence ne vaut rien pour Sauron, vous autant que moi. Etant sa création, je me dois de le servir comme son œuvre et comme une extension de sa volonté. Mais il est indubitable que votre vie est moins importante que la mienne.  Vous avez bien dit que j’étais supérieur à vous, hum ? Alors tenez votre langue de vieil elfe sénile, dont les compétences et l’utilité non pas servit à Morgoth lors de la chute d’Angband et que votre…puissance n’a pas permis à notre maître noir…de s’élever depuis lors. C’est peut-être pour ça…que vous êtes toujours en bas de la hiérarchie et… »


Les traits du troll se changèrent tandis que sa voix si ferme et implacable commençait à trembler, son regard se dilatant et ses yeux s’écarquillant, comme s’il observait une somptuosité. Son visage exprimait une forme de fascination mystique. De la bave commençait à dégouliner en grande quantité de sa bouche tandis que sa volonté commençait à fléchir face à ses instincts les plus bas. Ses mots commencèrent à être plus élogieux mais à la fois plus dérangeant…


« Et que vous avez l’air si bon…si délicieux….si croquant et plein de vie...d’énergie… ! Si frêle, mais si ragoûtant….si…. savoureux... si tendre… pouvoir… manger… »


Le troll se mettait à mordre ses lèvres à sang tandis que la même folie qui lui avait conféré le surnom de Boucher l’envahissait. La force qu’avait employée le Loup pour l’effrayer, l’Olog-haï la sentait en son cœur, mais elle n’avait pas eu le résultat escompté. Avoir rappelé cette sensation, tiré tout droit des plus profonds souvenirs de Cârmarôth, avait au contraire poussé ce dernier à un désir fou de meurtre gratuit et de sang. Un appel à la noirceur, à la volonté primale qui envahissait chaque parcelle de son corps. Un rugissement abominable s’échappa de la gorge du Boucher tandis que ses mains se jetèrent sur son dos, agrippant sa cape de chaîne puis l’arrachant de ses épaules. Une grande quantité de sang se mit à se déverser des trapèzes du troll. Il restait à peu près cinq corps sur sa cape. Affamé, littéralement devenu fou, Cârmarôth se jeta sur les cadavres la tête la première, avalant plus qu’il ne mâchonnait. Des bouts de chair, de doigts, de cervelles, volaient dans toutes les directions. Entre deux bouchées, l’on pouvait entendre quelques bribes de mots que laissait échapper sa bouche, ce qui semblait être une forme de prière…


« Merci…Seigneur Sauron de votre grâce... Je….serviteur dévoué… Noirceur, votre création est la perfection… »


Il ne fallut pas moins d’une quarantaine de secondes pour qu’il n’y ait plus aucune trace des morts excepté une mare de sang. Le visage de l’Olog-haï se détendit et ses muscles se décontractèrent. Il remit tranquillement sa cape, replantant les crochets dans sa chair, puis fit comme s'il ne s'était rien passé. Cette fois-ci, il se tourna vers le grand-prêtre de Morgoth.


«Ayant été soldat, je connais parmi les plus grands faits de notre dieu Morgoth et je sers son disciple avec autant de ferveur que si j'étais son fils. Morgoth était un incompris d'Iluvatar, son propre père, le pauvre enfant déni alors que sa musique était originalité et grandeur.... Quand aux plantes... Elles me servent à être en accord avec votre grandeur et en harmonie ces lieux.»


Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6095-carmaroth
CiryandilNombre de messages : 130
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Possessions: Une épée en fer météoritique et une armure de Galvorn.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Chef de la Meute d'assaut et de Loisir

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Mar 2 Sep 2014 - 18:27
"C'est moi, Commandant de l'Escouade d'Assaut et de Loisir. Ou de la Brigade, ça dépend de mon humeur en fait.
Vous avez peut être entendu parler de moi comme le responsable de la mort d'une patrouille du rohan à l'aide d'une centaine de litres de gnôle et d'une torche,"


Déclara Ciryandil en s'inclinant sobrement face au prêtre de Morgoth. Difficile de dire si le fait d'arme en question était réel ou non, car Ciryandil aimait bien mêler le vrai et le faux. Certaines rumeurs à son compte étaient vraies bien que franchement improbables et d'autre fausses alors que tout à fait plausibles. Et inversement.
Au dela du simple amusement que cela lui procurait, c'était pour lui un moyen de survie : les doutes des autres lui permettaient plus d'audace que leurs certitude.

Il répondit ensuite à l'intendante :

"Je me suis rhabillé. Un elfe nu en plein Mordor, c'est comme un banquet gratuit chez les hobbits : du coup, j'évite.
Maaais par contre, si vous voulez je peux me joindre à vous deux ce soir,"
dit-il en montrant le prêtre d'un geste de la main, avant de conclure : "après tout, plus on est de fou et plus on ri! Et je serais nu comme un nouveau né. Bien que plus propre et passablement moins capricieux."

Puis Ciryandil assista au spectacle intitulé : un troll fanatique mange. Un sourcil relevé derrière son masque, l'elfe se posa la question : est-ce que Carmaroth vénérait Morgoth, la nourriture, ou les deux? Et la question à 1 000 000 de piastres gondoriennes (ou quelle que soit le nom actuel de la monnaie, il ne s'en souvenait plus) : lequel des deux préférait-il?
Ignorant les provocations antérieures de l'Olog-Aï (après tout cela ne l'amusait plus d'y répondre), il se contenta, à l'adresse du troll, d'un :

"Moui. Soyons honnête avec la musique de Morgoth, elle est plus proche de celle de l'ado qui veut tout péter qu'autre chose. Pas que ça me dérange particulièrement hein, mais... Oups. J'ai rien dis."

Ciryandil se tût soudain, réalisant le lieu où il se trouvait. Et se sentant mal à l'aise. C'était rare. Mais là, il l'était bel et bien, à parler ainsi de Morgoth dans son propre temple. Après tout il n'aimait pas le Valar, mais il préférait que ce dernier, dans l'ensemble, l'ignore. Inutile donc de le fâcher.


Dernière édition par Ciryandil le Lun 8 Sep 2014 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6047-ciryandil-maethiri
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 118
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Lun 8 Sep 2014 - 13:20
(- je double chaak avec sa permission. Merci touplein chaak Embarassed
- Ciry, Morgoth est valar Wink
- Et j'ai transféré les messages rp qui n'était pas DANS le temple vers le sujet " boucher et l'intendante" )

-- § --

"Bon... bien... " Fit l'Intendante, en se frottant les mains et quittant son socle de sculpture. " Maintenant que vous avez fait connaissance, vous n'avez plus besoin de moi!"

Était-ce une tentative pour désamorcer la situation ou simplement une manœuvre éhontée de fuite afin de fuir?
Inutile de laisser planer le doute, elle fuyait pour éviter les longs discours moraliste à la gloire de Melkor qu'elle sentait arriver tel une déferlante après un séisme. Le séisme étant les propos de Ciryandil et la mer étant le Carmaroth combiné au Grand-prêtre.
Le pauvre elfe n'avait aucune chance de s'en sortir sans un bon remontage de bretelle! Songeait Témoa en renfilant ses gants de cavalier et filant en douce du temple pour ne pas assister au sacrifice verbale.

" Donc à ce soir, Messire Reflet d'Eclair. " Lança-t-elle de l'autre cours alors qu'elle se dirigeait vers la sorti. " Quand a vous Loup. Je crains que vous ne soyez pas assez vivant d'ici ce soir pour vous joindre à nous. "
Finit-elle dans un éclat de rire et accordant, au grand-prêtre par cette phrase, son autorisation de botter le train à l'Elfe jouant les comiques.
Comme on disait: qui aime bien châtie bien. Elle devait adorer Ciryandil.


-- § --

Arrivée dehors, sans se retourner et pressée de retrouver son travail calme de bureau loin d'un troll mangeant plus de cadavre qu'il n'en portait sur le dos, elle se remit en selle et attendit quelques instant que son garde du corps fasse de même. Il était si discret qu'il ne s'était fait voir dans le temple, se fondant dans les ombres, et durant le voyage. A croire qu'il avait découvert comment vivre dans l'angle mort des autres.

-- § --

( - je file car mon perso est attendu ailleurs : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5959-les-appartements-de-l-intendante-du-mordor
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
CiryandilNombre de messages : 130
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Possessions: Une épée en fer météoritique et une armure de Galvorn.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Chef de la Meute d'assaut et de Loisir

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Jeu 11 Sep 2014 - 19:30
[HRP : bon, je grille moi aussi la place à Chaak... Avec sa permission, et merci d'ailleurs Chaak!
Je vous laisse comme je passe sur un autre RP, mais nul doute qu'on se recroisera^^"@]

Ciryandil regarda l'intendante partir. Intendante qui venait grosso modo d'autoriser au prêtre de Melkor d'effectuer une petite scéance de travaux pratique sur sa personne. Le genre de travaux pratique, ne nous leurrons pas, intitulés : Exercices d'Explorations de l'Anatomie d'un Elfe Encore en Vie.
Le genre de travaux pratique où le prof dispensait des conseils du genre : "Dans un premier temps, évitez la région du coeur, c'est une zone délicate et vous risqueriez de tuer votre cobaye trop rapidement. Tentez plutôt le ventre et le bas du ventre, mais sans inciser trop profondément pour ne pas ouvrir les entrailles. Juste assez pour que ça se répande."

En tout cas, le départ de l'intendante fit réaliser à Ciryandil qu'il ne s'était pas contenter de laisser échapper un léger lapsus concernant Morgoth. Mais plutôt le gros pet bien bruyant en pleine cérémonie.

"Hé! Vous savez quoi? Je vais y aller. Amusez vous bien entre religieux, je suis sûr que vous avez plein de choses à vous dire!"

Sur ces mots, l'elfe disparut dans les ombres du temples. Même si en vérité, les ombres n'étaient pas nécessaires. Elles pouvaient aider, mais la meilleurs technique de camouflage, c'était encore de ne pas être dans le champs de vision des autres.
Ca avait l'air bête dis comme ça, mais c'était plus difficile qu'on le croyait. Surtout quand on ne trichait pas avec des capes magiques qui rendent invisible. Ce que Ciryandil se refusait à utiliser. Parce qu'après, on en prend l'habitude. On perd ses compétences de camouflage. Et le jour de pressing, on se retrouve malin, sans la cape!

Maintenant, Ciryandil avait un problème. Parce que l'intendante était vraiment difficile à trouver. Elle se déplaçait tout le temps. Or, il devait lui dire qu'il avait bien kidnappé le nain nommé Tarkin, et que ce dernier attendait attaché à un fut de bière qu'on le libère (après quoi il pourrait se torcher à l'aide du contenu dudit tonneau). Le nain en question était d'ailleurs en transit en ce moment même, King of Lorien, Akkan et Khiss ayant l'ordre de l'y amener (parce que livraison à domicile, ça faisait classe).
Ne lui restait plus qu'une solution, mais qui exigeait de la patience : l'attendre dans ses appartements.

C'est donc vers les appartements de l'intendante que, promptement, Ciryandil fuit (tel une toiture trouée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6047-ciryandil-maethiri
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 27
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Fou errant

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    Jeu 11 Sep 2014 - 21:30
Chaak fut heureux de voir que l’Intendante semblait intéressée par une séance d’introspection spirituelle. Même si pour elle il ne pouvait s’agir que d’une façon de planer et de se relaxer, le chaman y voyait l’opportunité de lui faire entrevoir la puissance du monde spirituel et qui sait peut-être la convertir au culte de Morgoth.

Alors que l’Intendante partait en conviant Chaak au diner du soir, le Grand Prêtre se tourna vers l’inconnu. Le coup d’esbroufe du maître espion n’eut aucun effet sur l’oriental, habitué dans le Rhûn aux guerriers se ventant de faits de guerre plus ahurissant les uns que les autres. Le pire avait été à la cour de l’Empire où Chaak avait assisté au défilé de guerriers par dizaine déclamant des discours irréels  pour devenir garde pourpre de l’Impératrice.
Là où le discours de l’homme au masque de loup choqua le Grand Prêtre de Morgoth fut son insulte envers le génie créateur du Dieu qui avait engendré le chaos. S’en était trop pour Chaak qui fusillant de son regard pâle son interlocuteur lança d’une voix sombre :

« Ce genre de discours n’a pas sa place dans ce haut lieu de culte. J’étais en contact avec l’esprit de notre Dieu avant que vous ne fassiez irruption dans le temple, son esprit rôde en ces lieux et je me méfierai de sa terrible colère. »

Chaak n’eut pas le temps de réellement se mettre en colère que l’elfe annonça son départ se rendant surement compte que sa place n’était pas ici.

« J’espère ne pas vous revoir ici, infidèle! »

Devant le manque évident de foi des hautes instances du royaume, le chaman lâcha un grand soupir. Il comprenait désormais pourquoi le Dieu Noir l’avait fait venir ici. Il jeta un regard désespéré vers le troll qui restait seul à ses côtés.

« Nous allons avoir beaucoup de travail vu les réactions de ces impies face au pouvoir de notre Seigneur. Venez avec moi, je vais vous conduire au cœur du temple, nous allons profiter de votre ivresse temporaire. »

Le chaman guida le futur maître des sacrifices jusqu’au sanctuaire. Cette pièce était normalement uniquement réservée aux prêtres initiés, mais Chaak voulait que le troll ressente la puissance qui habitait ce lieu sacré. L’atmosphère de la salle était redescendue depuis la transe du chaman et sa connexion avec l’esprit du Dieu Noir, mais nul doute que le troll encore sous l’effet des drogues ressentirait la présence de Morgoth. Les deux hommes prirent place sur des bancs en pierre qui faisait face à la statue colossale du Dieu Noir, bien que cette dernière paraisse beaucoup moins impressionnante avec un troll à côté. L’oriental laissa un moment à Carmaroth pour s’imprégner de l’atmosphère du lieu avant de prendre la parole.

« Ce temple a été déserté depuis trop longtemps. Je compte organiser une grande cérémonie à la gloire de Morgoth réunissant le plus de monde possible pour célébrer la réouverture du lieu. Il y aura de nombreux sacrifices pour l’occasion, principalement des elfes ayant placé leurs confiances en ces faux dieux de Valar qui n’ont pas su comprendre le projet de chaos grandiose du Dieu des Dieux.
A en croire les cadavres qui vous servent de cape, je ne doute pas que vous soyez doué pour les sacrifices. Vous aurez un grand rôle à jouer car les troupes d’orcs vous connaissent et vous craignent alors que je ne suis qu’un inconnu sans réputation pour eux. Ils apprendront à me connaitre et à me respecter, mais en attendant, ce sera à vous d’impressionner les foules. »


Chaak plaçait un grand espoir en Cârmarôth, une fois de plus l’Intendante ne s’était pas trompée en lui proposant ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]    
Revenir en haut Aller en bas
 

Temples de Morgoth / Sauron [ Lieux Publics]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les fesses à l'air par le toit ouvrant d'une voiture...
» Tavernes et auberges [Lieux Publics]
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Morgoth et Gothmog le balrog

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Le Mordor-