Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Les appartements de l'Intendante du Mordor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
SauronNombre de messages : 187
Age : 27
Date d'inscription : 25/12/2013

Feuille de personnage
Race: Maïa
Possessions: Inestimable
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Sauron
Roi-Empereur Immortel

MessageSujet: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 1 Avr 2014 - 22:24
C'est ici que l'Intendante du Mordor prend quelques instants de repos bien mérités...


Les appartements de l'Intendante du Mordor J8kz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5663-sauron
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMer 9 Avr 2014 - 1:30
-- § --

Flash Back

Loréalle regarda la succession de pièces sombres aux hauts plafonds qui composaient ses appartements. Ces pièces ne manquaient pas de confort, mais n'étaient pas adaptées pour une Mocitl. Comment pouvait-on vivre sainement dans en endroit si chiche en lumière? Témoa était telle une orchidée, elle avait besoin de plantes sur lesquelles se reposer, de chaleur, d'humidité et de soleil pour s'épanouir et en Modor il n'y avait rien de cela, si ce n'était la chaleur, elle allait devoir importer le reste.

" Il a dit que je pouvais disposer de ces appartements à ma guise?"
Redemanda-t-elle sans vraiment s'intéresser à la réponse.
" Bien! Alors abattez moi ces murs. Je ne veux plus de cloisons! Ne laissez que les murs et les colonnes porteuses. Ces fenêtres sont minuscules. Agrandissez les. Je veux qu'elle n'en forme qu'une seule! Une grande, de là... "
Elle avança de 5m avant de taper de la pointe du pied le sol.
" .. à ici.  Appelez les souffleurs de verre, je vais avoir du travail pour eux, ainsi que des forgerons..  Et des plâtriers, maçons et ...  Il me faut de la terre provenant du sud du volcan. Beaucoup de terre.."
Elle regarda autour d'elle, les mains sur les hanches.. la tâche allait lui prendre quelques semaines si les ouvriers y mettaient du coeur. Quelques mois si ceux-ci étaient paresseux mais les paresseux n'existaient pas au Mordor, c'était trop dangereux pour leur vie.


-- § --

Description des Appartements
(aux travers des yeux d'une esclave rattachée au service de Loréalle.)

C'était la première fois qu'elle venait dans ce secteur de la tour principale de Barad-dûr. Quand on l'avait désignée pour s'occuper de l'entretient et l'apport des repas dans des appartements de l'Intendante, elle n'avait pas comprit pourquoi on lui demandait cela, elle dont le ménage n'était pas la spécialité. L'esclave avait entendu de folles rumeurs sur ce qui se cachaient derrière ces grandes portes de bronze, mais elle n'en croyait pas un mot. Les salles des tortures, elle n'avait aucun doute sur leur existence percevant certains hurlements. Les fosses et autres horreurs étaient naturelles pour un esclave du Mordor sans cesse menacé des pires atrocités, mais ce qu'on lui avait dit, sur ce qui se passait de l'autre côté de ces portes, étaient tout bonnement impossible sur ces terres.
Pourtant, quand elle arriva devant ces deux battants finement gravés d'entrelacs draconique et fermés hermétiquement, une étrange sensation l'assaillit. Peut-être était-ce le bruit de clapotis qu'elle entendit le premier ou ces cris aigus de volatiles? Elle ne savait pas.
L'un des deux gardes Numénoréen Noir stationnés de part et d'autre de la porte posa son regard sur cette esclave hésitante. Voyant cela, elle prit une grande inspiration, poussa la porte et ... lâcha son plateau.



Des murs internes il n'en restait plus que les colonnes porteuses, recouvertes de stuc imitant l'apparence de serpent dont les yeux étaient incrustés de pierreries, donnant à ses successions de pièces l'impression qu'elles n'en faisaient plus qu'une immense salle. En face de la porte, une grande baie vitrée, aux armatures en rosasses forgées dans le métal, offrait une vue imprenable sur le volcan.  Témoa avait insisté pour avoir un tel panorama qui lui rappelait vaguement l'île volcanique où elle avait grandit à condition de changer les orcs en arbres. Mais ce qui surprit l'esclave n'était guère ces détails architecturaux... c'était le reste.

Avançant dans la pièce, l'esclave leva les yeux aux plafonds peints pour imiter un ciel qui se perdaient dans la végétation et la brume légère provenant de l'évaporation de l'eau des grandes vasques chauffées. Passant dans les palmes des palmiers, ayant prit racine dans de gigantesques bacs remplis de terre du volcan, des oiseaux parés de mille couleurs piaillaient et sifflaient couvrant le chant des grillons et le bruit des cascades artificielles issus de la récupération de l'eau de pluie venant du toit de la tour.

Elle ramassa le contenu du plateau, tombé sur le sol de marbre, qu'elle déposa fébrilement sur la table ronde au centre de la pièce principale, autour de laquelle étaient disposés des fauteuils. Ce fut alors qu'elle remarqua qu'il y avait de la lumière en ces lieux, une lumière proche du soleil. Levant à nouveau les yeux au plafond, elle comprit que celle-ci irradiait des globes suspendus contenant en leur centre une boule de métal gravée d'un motif qu'elle ne sut identifier car la pâle lueur qu'ils dégageaient la gênait.

Puis, s'étant quelque peut ressaisit après la stupeur d'avoir découvert une véritable forêt tropicale dans une partie de la tour de Barad-dûr, elle osa entreprendre de visiter les lieux.
A sa gauche, elle découvrit derrière un mur fait par les branches d'arbres pliants sous le poids de leurs fruits, elle découvrit un bureau à côté d'un grand sofa aux coussins colorés et de petits guéridons tous noyés sous une quantité inimaginable de babioles et autres breloques se mouvant dans des cliquetis mécanique, de carillons accrochés aux plantes grimpantes et de livre subissant l'assaut de la moiteur de la pièce.
Continuant sa visite, elle prit une passerelle pour franchir un cour d'eau recréé et trouva un comptoir devant des étagères contenant des alcools, dans le souci de se sentir comme chez elle, la Renarde s'était aménagé un mini-bar personnel.

L'esclave continua son exploration, surprise de ne pas trouver la chambre à coucher à proprement parler et arriva enfin à la droite de l'entrée. Elle écarta des voilages blancs translucides, tombant du plafond jusqu'à toucher l'eau d'un grand bassin carrelé de mosaïque. Dans son eau flottait quelques fleurs de vanille et de glycine, tombées des frondaisons passant au dessus de celle-ci, et autour de ce bassin étaient disposés de grands coussins appelant à la torpeur dans cette chaleur presque étouffante. Sur ces coussins, un Numénoréen à la peau halée et aux longs cheveux noirs enlaçait lascivement une elfe à la peau ambrée et aux cheveux de feu.
Comprenant qu'elle avait dû trouver celle qu'elle cherchait, l'esclave toussota pour annoncer :
" Votre Seigneurie? Votre déjeuner est servit."
Imrazhôn ouvrit un oeil, s'extirpa doucement de l’étreinte de Loréalle pour ne point l'éveiller avant de recouvrir son corps nu d'un drap et enroula autour de sa taille un tissus et reprit l'esclave :
" Tu veux dire renversé? J'ignore comment tu as fait pour ne pas réveiller l'Intendante avec tout le bruit que tu as fait. Retourne aux cuisines pour ramener un autre plateau et n'oublie pas de t'y faire fouetter pour ta maladresse."
Si Témoa voulait abolir l'esclavage, il n'en était pas de même pour son amant!

Mais comprenant que le soleil était levé depuis longtemps, le Numénoréen s'empressa de se vêtir et parti dans la précipitation en songeant que coucher avec l'intendante n'était sans doute pas une excuse valable auprès de ses supérieurs pour être en retard à la revue de la garnison. Et a force de se faire jeter dehors par son ex-épouse suite à un mot mal placé, Imrazhôn avait développé une véritable compétence pour se rhabiller en courant tout en esquivant des vases et autres projectiles contondants lancé par celle-ci..

Au bout d'une dizaine de minutes, Loréalle s'étira tel un chat, puis tata la place à ses côtés encore chaude de la présence de son compagnon en soupirant  "crétin, même pas un au revoir.. J'le déteste " finit-elle sans conviction avant de se lover entre les coussins pour se rendormir.


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyVen 25 Avr 2014 - 11:07
Le garde accompagna Chaak jusqu'aux appartements de l'intendante. Sur le chemin l'oriental s'était demandé à quoi rimait la scène dont il venait d'être témoin. Comment ce faisait-il qu'au Mordor où règne une discipline de fer menée par Sauron, une personne si importante que l'intendante pouvait être portée disparue? Il ne se tracassa pas avec cette idée, de toute façon il aura rapidement sa réponse quand il rencontrera cette personne. Après avoir déambulé dans les couloirs de Barad-Dûr, le garde s'arrêta finalement devant une grande porte de bronze.

"Voici les quartiers de l'Intendante, je vous laisse vous y installer le temps qu'elle revienne, ce ne devrait pas être trop long."

Sur ces paroles il quitta Chaak et retourna à son poste. Le chaman ouvrit la porte, s'attendant à trouver une pièce sombre et austère comme il avait vu jusqu'ici à Angband. Après tout la décoration n'était pas le fort de Melkor et de son disciple. Il fut alors aveuglé par la lumière qui provenait de l'intérieur et ses yeux mirent quelques secondes à s'adapter. La pièce était totalement différente de ce à quoi il s'attendait. Des plantes exotiques grimpaient le long des murs et des colonnes et le bruit assourdissant des oiseaux raisonnaient contre les parois. Le chaman n'en revenait pas de trouver en Mordor une telle prolifération de vie et il resta un long moment à observer chaque plante se souvenant de leurs utiités pour des potions. La science des plantes avait toujours était son domaine de prédilection dans la culture des khitans et il put admirer des spécimens qu'il n'avait auparavant vu que dans des livres rapportés de contrées lointaines.

Il enjamba un petit ruisseau artificiel et se retrouva nez à nez avec un plant de vanille. Il en écarta les branches pour y cueillir une gousse lorsque ses doigts éffleurèrent la colonne sur laquelle l'orchidée avait poussé. Cette dernière était composée d'un revêtement qui imitait la peau de serpent. Des souvenirs lointains, très lointains remontèrent alors à la surface. Chaak se revit assit au coin d'un grand feu, un totem à l'effigie d'un serpent mordant sa queue à ses cotés. Il se trouvait au coeur du campement de sa tribu natale, les trois anciens se tenaient de l'autre côté du grand feu et commençaient une danse traditionnelle, entourés du reste de la tribu. Mais alors qu'il revivait ces moments avec nostalgie, le pendentif que lui avait offert Melkor se mit à brûler. Le rubis qui se tenait en son centre brillait comme les feux de l'enfer et la douleur fut telle qu'elle laissa une marque sur la poitrine de l'oriental. Dans son rêve Garth l'ancien, forme qu'avait prit Melkor pour le séduire, quitta le groupe et s'approcha de lui, une grimace terrifiante éclairant son visage. Il frappa Chaak sur le crâne d'un grand coup de bâton et l'oriental s'évanouit sous le choc, son corps venant se fracasser contre le marbre froid des appartements de l'Intendante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptySam 26 Avr 2014 - 2:45
-- § --

"- Tiens? Elle sème de Shaman maintenant? Tu crois que ça pousse?"
Le Numénoréen Noir s’accroupit pour regarder le corps sans connaissance au sol.

"- A moins d'avoir un bon feu de camp, je crois pas que la bouture reprendra." Plaisanta le second qui enjamba l'homme évanoui, sans même plus s'intéresser à ce nouveau tapis tendance ethnique qui fut installé dans les appartement de sa compagne. Il rejoignit le bar pour se servir un verre.
Ce second était Imrazhôn; Ancien époux à l'entente géométriquement variable avec Loréalle, si bien que plus personne n'osait vraiment parler de la relation qu'il entretenait avec l'intendante de peur d'être dans le faux.. ou pire, dans le vrai.

"- Bouture?" S'étonna le premier. " Tu te mets à parler comme un Elfe, toi... " Il passa un des bras du Shaman autour de son cou et souleva l'homme pour le trainer vers les couchages autours du grand bassin. " .. c'est à cause de tes fréquentations, tu vois.."

"- Je peux savoir ce que tu fais là? Tu vas pas polluer mon lit avec ce truc squelettique?" Râla Imrazhôn.

"- Ce truc, je crois que c'est l'envoyé d'Angband. ... Donc, arrêtes de picoler et retrouve ta femme!" On devait bien reconnaitre une qualité à Imrazhôn, il était imbattable pour mettre la mains sur Loréalle. D'ailleurs, c'était ainsi qu'il s'était retrouvé époux... il lui avait mit trop souvent la main dessus.

"- C'est pas mon boulot de pister les intendantes." Répondit-il nonchalamment avec la ferme intention de finir son verre sans bouger des appartements.. enfin... c'est ce qu'il espérait faire mais son projet fut avorté par une porte s'ouvrant sur une femme rousse.

"- Moi aussi j'aimerai savoir ce que vous faites là, tout les deux?" Commença-t-elle, en croisant les bras. On pouvait deviner sous son masque d'albâtre un sourcil relevé par la perplexité que lui inspirait cette scène. "... tout les trois... dont un presque nu.... ?? heu... que vous transportez dans mon lit.... En fait non, je ne veux pas savoir ce que vous faites! Allez dehors et emportez avec vous votre jouer. Je ne veux rien connaitre de vos pratiques bizarres numénoréennes entre hommes!" Conclut-elle, en montrant de l'index la porte et se massant de l'autre main la tempe.

"- Heu? nan nan! Seigneur! C'est un envoyé d'Angband!" Se justifia le premier numénoréen qui portait le Chaman.

"- Et moi je suis hétéro... tu devrais savoir."

"- Dehors j'ai dit. Tout les deux. Et laissez cet envoyé. Mais sans le lâcher... " Ajouta-t-elle mais pas assez rapidement pour sauver le pauvre Chaak qui rencontra brutalement le sol de la chambre. "... comme un sac! Bande de nigauds !!! " Mais elle insultait dans le vide les deux soldats qui
avaient déserte aussi rapidement que hippies l'aurait fait avec le service militaire!

La femme, vêtue d'une chemise blanche et ample, de hautes cuissarde par dessus un pantalon de suédine noire s'approcha du produit made-in-Rhûn en marmonnant " ' Pourrait au moins nous faire parvenir des représentants en bon état! Pff.. ce Melkor... aucun sens du savoir vivre. "
Bon, il faut dire qu'elle n'était pas dans le faux. Morgoth n'était pas réputé pour ses bonnes manières.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyJeu 8 Mai 2014 - 10:28
La seconde rencontre de Chaak avec le sol lui permit de retrouver ses esprits assez brutalement. Un mal de crâne horrible lui picorait la tête et alors qu'il se redressait sans trop savoir où il se trouvait, il posa son regard sur ce décor qui l'avait fasciné avant sa perte de connaissance. Quelqu'un se trouvait désormais dans la pièce et jetait un drôle de regard au chaman. Alors qu'il se massait le crâne où deux bosses pouvaient se faire sentir, les souvenirs ressurgirent un à un, d'abord le voyage jusqu'au Mordor, puis le garde pris au dépourvu en apprenant que l'Intendante avait disparue et enfin son arrivé dans ses quartiers et la découverte de ces jardins exotiques.

Il se tourna alors vers la femme qui se tenait à ses cotés. A l'image de ses appartements, on ne pouvait pas s'attendre à croiser une telle personne dans les hauts rangs du Mordor. Son accoutrement faisait plus penser à un corsaire du sud qu'à un sous fifre de Sauron. Voyant que celle-ci attendait qu'il commence la discussion, le chaman se présenta.

"Je suis Chaak, représentant d'Angband envoyé par sa seigneurie Melkor."

Peu habitué aux visites diplomatiques et encore moins aux représentant du Mordor, l'oriental ne sut s'il devait attendre que son interlocuteur se présente ou expliquer la raison de sa venue. Dans le doute et préférant ne pas perdre de temps, il choisit la seconde option et toisant l'Intendante de son regard voilé et perçant, il entra dans le vif du sujet.

"Notre Grand Maître m'envoie afin que j'ordonne son culte au Mordor. Trop d'impie foule ces terres sans même savoir d'où vient la grande puissance de Sauron et de son maître. J'ai appris aux côtés de Melkor en personne et suis prêt à transmettre mon savoir aux prêtres du Mordor."

Le motif de sa venue étant révélé, Chaak attendit une réponse de l'Intendante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyJeu 8 Mai 2014 - 16:40
-- § --

" Et moi je suis enchantée de vous rencontrer..." Répondit-elle astucieusement pour ne pas dévoiler son nom, bien qu'elle soupçonnait que cet invité sache à qui il avait affaire.
" Mais vous ne vous sentez pas obligé de rester assit parterre, je conçois que ce marbre soit de bonne qualité, mais de là a être confortable."
Continua-t-elle, avec une note d'humour telle une cerise surmontant un gateau, en montrant du plat de la main un ensemble de meubles de salon disposé au centre de la serre.

Elle alla s'y asseoir et sans attendre que son convive le rejoigne, reprit :
" Ainsi donc vous êtes Chaman? Enfin, je me doute que vous soyez chaman car, avec la quantité de plumes que vous portez, vous ne pouvez être que Chaman ou danseuse de Cabaret à Umbar... mais vu votre manque évident de poitrine, je doute que vous exerciez la seconde profession, bien que vous ne semblez pas manquer de souplesse pour un humain de votre âge. "

La femme au masque cachant son visage se saisit d'une théière de porcelaine posée sur la table et remplit deux tasses. Bien qu'elle essayait de paraitre au maximum masculine et de basse extraction dans ses attitudes, toute cette comédie disparaissait quand elle servait du thé. Sa reine de mère lui avait suffisamment bourré le crâne avec les bonnes manières pour qu’inconsciemment son corps les respecte.
" Je ne vous demande pas si vous voulez du thé glacée, je devine que vous en prendrez car sous le climat du Mordor les gosiers s’assèchent vite."
Elle se saisit son masque par le bas et dans un clac sonore sépara la partie inférieure de la supérieure, dégageant ainsi sa bouche à laquelle elle porta une tasse de thé.

"Ainsi vous venez prôner la parole de Morgoth? Ou Melkor. Peut importe le nom qu'il prend où qu'on lui donne, il reste toujours le même." Fit-elle, avec une logique presque naïve avant d'avouer : " Je ne vais pas vous mentir, vous avez devant vous la pire athée de cette région. Enfin.. n'allez pas vous m'éprendre. Je sais que les Valar et les Maiar ainsi que tout leur bestiaire existent. Sinon je serais une folle parlant régulièrement à un "ami imaginaire"." Plaisanta-t-elle. "Mais je ne croient pas aux Valar de la même façon que la plupart des gens ne jugent pas indispensable de croire, disons, aux chaises. Ils savent qu'elles sont là, qu'elles ont leur raison d'être, ils reconnaissent sûrement qu'elles ont leur place dans un univers bien ordonné, mais ils ne voient pas l'intérêt de croire, de déclamer à tous les vents : "Ô grande chaise, sans qui nous ne sommes rien."

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptySam 10 Mai 2014 - 13:47
Chaak se releva péniblement, la fatigue du long voyage se sentait toujours dans ses muscles, et s'installa au centre de la serre, où lui avait indiqué l'Intendante. Cette dernière avait clairement énoncé sa qualité d'athée et donc d'impie aux yeux de Chaak. C'était pour cela qu'il avait été envoyé en Mordor, la plupart de la population du royaume ne croyait plus en ses dieux ou pire n'était pas informé de la toute puissance de Melkor et de son disciple Sauron. Les orcs suivaient aveuglement les ordres de leur maître et après tout il était difficile de demander plus à ces êtres dotés d'une intelligence limitée, mais le Mordor était aussi peuplé d'hommes et d'elfes convertis au pouvoir du Mal et ces derniers se devaient de respecter le culte de Melkor. L'exemple parfait pour Chaak était cette Intendante, comment quelqu'un de si haut placé dans la hiérarchie du royaume pouvait-elle ignorer la toute puissance de ses maîtres ?

« La religion se doit d'être une des priorités du royaume. Trop nombreux sont ceux qui ont oublié le réel pouvoir de nos dieux. Comment voulez-vous inspirer la peur aux Peuples Libres si si peu de personne croît en la toute puissance de Melkor ?

Chaak s'arrêta pour boire une gorgée du thé que l'intendante lui avait servi. Il était totalement convaincu du bien fondé de sa mission et de l'importance que représentait les cultes de Melkor et Sauron.

« Nous pourrions rallier des peuples entier si seulement ils connaissaient l'étendue de la grandeur de Melkor. Quels autres royaumes peuvent se targuer d'avoir un valar et un maïa comme dirigeant ? »

Le chaman cherchait un moyen de convaincre l'Intendante de l'importance de la religion pour la quête commune à tous ceux qui servait Sauron et Melkor. Mais il avait du mal à cerner à le personnage. De toute évidence il s'agissait d'une femme, son numéro pour servir le thé n'avait pas réussi à berner Chaak. En plus il avait perçu dès son reveil une présence féminine, une aura et la vision de cet être masqué avait été des plus troublante.
Alors qu'il cherchait les bon mots, son pendentif brillait d'un rouge intense et ses reflets semblaient dessiner des flammes qui rougeoyaient sur la poitrine nue de l'oriental.

« Vous connaissez Sauron en personne... Vous lui avez déjà parlé... Vous avez du ressentir sa force, la puissance de son aura, de son esprit. Comment pouvez-vous y rester indifférent ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptySam 10 Mai 2014 - 16:15
-- § --

"Oh, mais je n'y suis pas indifférente... surtout qu'il choisit toujours des apparences fort à mon goût." S'amusa-t-elle a dire. " Dans ses pantalons mettant bien en valeurs ses petites f... mais je présume que ce n'est pas de ce genre d’insensibilité dont vous me parler?"

Par la suite, si Chaak restait au Mordor, il apprendrait nombres de rumeurs existant sur le type de relation qu'entretenait le Seigneur du Mordor et son Intendante, allant de la plus folle où ils étaient amants, à la plus étrange où elle était sa fille. Loréalle s'amusait énormément avec ces rumeurs et prenait grand plaisir à les alimenter. Quand à Sauron, elles lui arrachaient un léger sourire quand elles arrivaient à ses oreilles, puis il passait à un sujet plus important pour la bonne marche du Mordor. Ce qui n'était pas non plus la bonne attitude car son silence laissait libre place à l'imagination et à l'ambiguïté.

Mais pour le moment, l'Intendante revenait au sujet :
" Je ne suis pas insensible à l'Aura de Mairon, mais comprenez que mon travail ne tolère pas que je reste en pâmoison devant sa puissance et il n'est point venu me quérir afin que je le vénère mais pour que j'amène le Mordor à l'ère moderne. Opération qui s’avérerait délicate si je devais perdre mes moyens et plier genoux devant chaques Valar ou Maiar que je croise, je n'aurais pas finit d'user mes articulations en courbettes. "
De plus mon peuple n'est pas habitué aux courbettes, le dernier nous ayant rendu visite s'est fait botter les fesses car on la prit pour Morgoth; Finit-elle en penser avant de reprendre:
"Et croyez moi, j'en croise surtout Un, de nombreuses fois par jours. Imaginez donc le temps que je passerait à lui lécher les chaussures si je le prenais pour mon dieu. J'ai un dieu et cela me suffit. Surtout qu'il n'est pas à l'image d'Eru: un faite ceci et cela mais je ne vous aide pas!"
Expliqua-t-elle avec une certaine lassitude.
" D'ailleurs ça me fait penser... j'espère qu'il ne m'attends pas au bureau... j'ai un énorme doute d'un coup. Je ne sais plus si je lui ai dit que j'allais repasser ou pas. Oups."
Murmura-t-elle, avant de claquer des mains.


Un elfe habillé de noir sorti de l'ombre entre les feuillages et s'approcha de l'Intendante.
"- Phraenk, va au bureau. Je crains y faire attendre le Seigneur, prévient le d'où je me trouve au cas où il me chercher. "

"- Madame, je suis votre garde du corps, pas votre coursier." Répondit avec une certaine politesse l'Eldar corrompu penché à l'oreille de la femme au masque.

"- Et bien, si Sauron s'impatiente, je lui répéterai votre phrase. Elle devrait sans aucun doute le calmer." Menaça-t-elle calmement.
L'Elfe claqua des talons pour saluer, lançant un rapide regarde au Chaman signifiant clairement : "ne faite pas de bêtises en mon absence comme tenter de l'égorger même si l'envie me prends à moi aussi." et sortit aussitôt de la pièce pour accomplir la tâche du coursier qu'il n'était pas.


Loréalle revint à son invité.
"- Veuillez excuser ce manque évidant d'organisation, mais devant être partout à la fois et n'ayant pas encore le don d'ubiquité, je dois faire avec.
Pour ce qui est du but de votre venue, n'ayez crainte, je ne me mettrais pas en travers de votre route tant que vous ne vous mettrez pas en travers de la mienne, bien que je ne rechigne jamais pour une bonne et mouvementée conversation théologique de temps en temps. Je suis certaine que pleins de points nous opposant seront sujet à des magnifiques querelles.

Que penseriez-vous si demain je vous faisais visiter les temples? Pour ce qui est de votre intronisation, je n'ai pas le pouvoir de le faire. Seul Sauron dirige le culte... ce qui n'est pas une mauvaise chose, imaginez seulement si une athée comme moi mettait son nez dans vos affaires?
Mais pour le moment, je crois qu'il serait bon que vous reposiez, surtout que le médaillon que vous portez au tour du cou doit pomper beaucoup de votre énergie. Bonjours Sire Melkor."

Fit-elle avec un petit signe de la main enfantin en direction du médaillon.  

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 13 Mai 2014 - 15:24
HJ : Désolé pour la qualité du message mais j'ai des problème de box du coup j'écris ce message sur mon téléphone. Je laisse ton perso libre en attendant de retrouver une vraie connexion.


Le salut à Melkor et la dérision avec laquelle l'Intendante semblait tout prendre ne manqua pas de choquer le chaman. Pour sûr il ne s'attendait pas à ce genre de comportement en ces lieux. Mais après tout comme elle le disait si bien, si Sauron était venu la chercher en personne, le seigneur du Mordor devait avoir ses raisons. Quant à Chaak, il avait trouvé l'exemple parfait de ce que lui avait dit Melkor avant son départ, la religion n'était plus reine au Mordor et même si cela devait prendre du temps, l'oriental se jura d'essayer de faire comprendre l'importance de la religion et si cela était possible de convertir cette intendante impie.

« J'ai hâte de visiter les installations du Mordor avec vous. »

Sur ce il se leva et alors qu'un garde s'approcha pour le mener jusqu'à ses quartiers, il se retourna vers l'Intendante avec un sourire en coin.

« Je serais heureux d'avoir ces débats avec vous et qui sait peut-être un jour rejoindrez-vous le culte de Melkor. »

Il quitta alors l'oasis de verdure des appartements de l'Intendante et retrouva l'austérité du donjon principal de Barad-Dûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 13 Mai 2014 - 15:52

-- § --

( Et zut, je m'amusais comme une folle dans nos rps! Vivement que ta connexion revienne)

-- § --

Me convertir à Melkor? Songea-t-elle. Se serait comme amener à mes parents un époux Noldo.  Je ne préfèrerais pas être entre la colère de mon père et l'objet de sa colère. Cette idée lui arracha un sourire tandis qu'elle se souvenait des fureurs spectaculaires que pouvait déployer son papounet quand on lui parlait de sujet sensible comme Morgoth et le massacre des Avari.

" Sir Chaak Tezcalan?"
Héla Loréalle alors que le futur Grand-Prête de Morgoth s'éloignait.
" Votre nom est-il dit dans les mots de votre peuple? Savez-vous que votre nom veut dire Reflet du Tonnerre dans une langue bien plus ancienne que ne l'est votre peuple?"
Elle avait dit cette phrase sur le ton mielleux qu'aurait toute personne ayant des informations détenue par elle seule et pouvant intéresser son interlocuteur.

Témoa connaissait bien cette langue, puisqu'elle était celle de son peuple: les Mocitl, une branche Avar qui, pour acheter sa tranquillité autant envers les agents de Melkor qu'envers les autres Valar et les autres Avari, avait quitté le continent pour vivre sur des archipels d'îles.
Une branche dont le roi Nurwë, aussi vieux que la race des Elfes, avait dit "je ne suis pas un animal de compagnie à adopter " à Oromë... une branche qui, par son caractère belliqueux et festive, était rapidement devenu la terreur des Servants de Melkor. Et il n'y avait rien de pire pour le moral des troupes adverses que les belliqueux festifs, ils avaient toujours une chanson pour égayer les combats ou une farce de mauvais goût sans compter qu'ils prenaient tout, même la mort, avec le sourire... c'en était écœurant!

-- § --

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMer 21 Mai 2014 - 8:50
Alors qu'il s’apprêtait à quitter les appartements de l'Intendante, cette dernière l'interpella. Sir ? Cette appellation surprit le chaman. Même à la cour de Krell Kain où il avait officié en tant que Grand Chaman de l'Empire de l'Est, il n'avait jamais eu l'honneur d'être appelé ainsi. Il faut dire que même si la religion avait une grande importance dans la culture rhunienne, seul la force brute méritait les honneurs de la noblesse.
"Reflet du tonnerre", Chaak ne connaissait pas cette signification mais au plus profond de lui, elle lui plaisait. Car bien que le chaman soit d'un caractère plutôt calme, il avait toujours eu une prédominance pour entrer en résonnance avec les esprits de la nature. En plus le tonnerre était un des esprits les plus puissants de la religion rhunienne aux cotés de l'esprit du feu.

« Pour avoir voué une partie de ma vie à l'étude des langues étrangères, j’avoue ne jamais avoir entendu cette signification pour mon nom. De quel langage tirez-vous cette traduction ? »

Alors que Chaak cherchait des souvenirs de son enfance où on lui aurait expliqué les origines de son nom, le mal de tête qu'il avait ressenti lors de son choc sur le sol se raviva . Et plus il essayait de creuser sa mémoire et plus ce mal s'intensifiait. Il du se concentrer énormément pour se souvenir de sa tribu. Des images de sa mère et des anciens lui revinrent, accompagnées de vertige. Posant la main sur l'embrasure de la porte pour se soutenir, l'oriental essaya de changer de pensée.

« Pour mon ancienne tribu, Chaak signifie homme rouge, le rouge étant la couleur de l'Est dans mon ancienne religion. Quand à mon nom de famille, je n'ai aucune idée de sa signification.»

Chaak était surpris de trouver quelqu'un de si cultivé dans ce royaume. Bien sûr les orcs et autres trolls n'étaient pas célèbres pour leur intelligence du coup Sauron semblait piocher dans les royaumes voisins pour trouver des dirigeants digne de ce nom.

« Puis-je me permettre de vous demander vos origines ? Pour sûr vous n'êtes pas du Mordor et la connaissance d'un langage utilisé dans l'Est m'intrigue. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyLun 26 Mai 2014 - 13:41
-- § --

[i]" Vous vous êtes tous donnés le mot?"
Demanda-t-elle avec un sourire gêné.
" Non, que je vous explique: Vous êtes la cinquième personne ou créature diverses et variées qui me pose la même question aujourd'hui. Je vais finir par vous demander: Vous espérez que je réponde quoi? Que je viens d'un univers parallèle où les villes sont constituées de grandes tours et où la justice est maintenu par un groupe de mec sur-musclé en collant portant leur slip par dessus et des noms ridicules?"
Proposa-t-elle avec beaucoup d'humour et d'imagination.
" Bein... nan, je suis simplement une semi-Haradrim venant de ... l'Harad. Désolée de décevoir Je vois bien que chaque fois que je dis cela on ne me croit pas!  "

Il faut dire que c'était un mensonge. Mais même ce mensonge était servit à Sauron dans un plateau d'argent, certes, mais servit tout de même. En fait le Maia se demandait lui aussi ce qu'elle était sans arriver à le savoir. Il devinait qu'elle était Avar, mais n'arrivait pas à cerner son ethnie. Il faut dire qu'à l'époque de leur disparition dans les terres inconnues Sauron servait encore Aülé et que Morgoth, voyant que les Mocitl étaient sur le point de rendre populaire les sacrifices humains du moment qu'ils étaient fait avec les prisonniers, avait sagement décidé de laisser vaquer ces elfes plus agressifs qu'un groupe d'orc sous cocaïne à leurs occupations sans chercher à les revoir, se disant qu'il s'occuperait de se problème une fois qu'il serait maître de l'Arda.

" Et bien je vous souhaites une journée agréable, Sir Chaak. "
Finit-elle.
Témoa ne tomba pas dans le piège tendu involontairement par le chaman. Son peuple aussi accordait des couleurs aux points cardinaux. Noir pour le nord, Rouge au sud, Bleu à l'est et Blanc à l'ouest. Elle avait été tenté d'abordé le sujet avec lui, car les similitudes entre leur deux peuples l'intriguaient vraiment. Etait-ce une simple coïncidence ou la civilisation Mocitl était-elle à l'origine de la religion originelle de la tribu de Chaak?
" Oh, une dernière question. Cela ne vous dérangerait-il pas un jour de converser avec moi de vos anciens culte? J'aimerai pouvoir approfondir mes recherches Ethniques. "

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Chaak TelzalcanNombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 03/06/2010

Feuille de personnage
Race: Oriental
Possessions: un bâton de bois, une besace contenant divers remèdes ou poisons
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Chaak Telzalcan
Fou errant

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyVen 30 Mai 2014 - 15:44
L'intendante semblait vouloir cacher quelque chose de ses origines et bien que cela intrigua Chaak il ne chercha pas à en apprendre plus pour le moment. Il était tellement fatigué du voyage qu'une bonne nuit de sommeil semblait désormais être la seule bonne alternative. Elle lui proposa alors de discuter une prochaine fois du culte Khitan. Cela posait un problème à Chaak, chaque fois qu'il cherchait de se souvenir de sa tribu, des migraines horribles le tenaillait. Pourtant lui qui avait toujours étudié les autres peuples comprenait l'attention que portait l'intendante à son clan. Après tout ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait croiser la route d'un membre de la tribu Khitan, célébre pour donner les meilleurs chamans au Rhûn.

« Les khitans sont dans l'erreur, ils vénèrent les esprits du désert alors qu'une seule entité mérite nos prières et nos offrandes. Mais si vous voulez, je vous enseignerais nos coutumes et traditions et vous conterais notre histoire. »

La vision de cette discussion n'enchantait pas le chaman mais il préféra ne pas montrer sa gène et enchaîna sur ce qui semblait gêner son interlocutrice.

« Enfin à conditions que vous m'expliquez tout de vos origines, car je sens bien qu'il y a plus qu'une simple semi-haradrim en vous. Bref j'espère vous voir rapidement pour la visite du temple de Morgoth. J'ai hâte de commencer la mission qui m'a été confiée.»

Sur ces paroles, l'oriental laissa l'intendante et suivit le garde jusqu'à ses appartements. Après toutes ces aventures, tout ce que voulait le chaman s'était du repos s'il arrivait à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t4185-chaak-telzalcan
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyVen 13 Juin 2014 - 17:58
-- § --

Debout, bras et jambes croisés, épaule gauche reposant sur le montant de la porte de ses appartements, Loréalle dégageait sa nonchalance habituelle en répondant :

" Rien de bien intéressant. Une mère haradrim rêvant du grand amour avec un elfe. Un elfe un peu volage, sans doute corrompu, qui l'abandonna après l'acte... 'paraît que les autres son à la recherche du grand amuuuur."
Fit-elle moqueuse.
" Et résulta, un métis qui devant vous résume son histoire à deux phrases. Et oui, pas de grand secret autour de moi. A la rigueur, le seul secret qui pourrait vous intéresser, c'est comment je suis arrivée ici et qu'elle est la teneur de la relation entre moi et Sauron.  

Toujours est-il que je reviendrais vers vous rapidement pour vous faire visiter les temples et aussi vous présenter à un troll qui pourrait bien vous convenir pour le poste de maître des sacrifice. Je vous souhaite quelques heures paisibles le temps que vous arrange le parcours de cette visite. "

Elle ne revint pas sur la promesse de lui enseigner les coutumes de son peuple, elle était bien trop heureuse d'avoir obtenue celle-ci pour appuyer lourdement sur ce point.
Pas le temps de me changer, songea-t-elle en saisissant du bout de ses doigts sa chemise blanche ensanglantée par sa rencontre un peu brutale avec la dague du Seigneur de la Garde personnelle de Sauron. Il est tant que j'aille récupérer ce troll qui devrait arriver à mon bureau.. j'en profiterais pour consulter les projets sur les terres d'Angmar.


-- § --

Suite : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6108-le-boucher-et-l-intendante-pv-la-renarde#60049
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
JulioukNombre de messages : 683
Age : 20
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyLun 8 Sep 2014 - 18:31
[HRP]Désolé, j'ai fait un peu court pour lancer la chose ^^ [HRP]

Après une discussion de quelques minutes, Juliouk avait fini par calmer Needa et les deux êtres furent à nouveau en bons termes...pour combien de temps, telle était la véritable question. Ils partirent lorsque le soleil commença à diminuer pour arriver au crépuscule. Cela était dur de savoir à quel moment fallait il se mettre en chemin pour arriver à l'heure car une énorme couche de nuage noirs tournait en permanence dans le ciel du pays des ténèbres. Malgré cet obstacle, les deux compagnons allaient être ponctuels, c'était évident.

Toutes les créatures qui s'étaient moqués de la demande de rendez-vous absurde de Juliouk faisait une tête extrêmement drôle et satisfaisante en le voyant passer car la rumeur s'était répandue plus vite encore que la première que ce fameux entretien, il l'avait obtenu !

Juliouk indiqua donc le chemin à suivre, ce qu'ignorait Needa, car comme la plupart des orques il avait entendu parler des célèbres appartements de l'intendante du Mordor. Ils entrèrent dans la forteresse Barad-Dur, la grande Tour noire. C'était dans la Tour Principale qu'il fallait aller. Au fur à mesure de leur avancée, Needa avait l'air, non pas émerveillé mais impressionné. Au bout de quelques nouvelles minutes de marche, Juliouk, suivi par l'homme entrèrent dans le fameux habitat de la numéro deux du Mordor.

L'orque était stupéfait, le souffle coupé. Habituellement un orque ne voyait rien à l'architecture mais Juliouk trouvait cette pièce magnifique. Le sol en marbre, une grande pièce quasiment vide, seules les colonnes porteuses magnifiquement sculptées surpassaient le reste et donnait une autre dimension à la pièce.

C'était un endroit incroyable, magique. Le plafond était peint tel un ciel dégagé ce qui était rare au Mordor, d'immenses arbres étaient plantés dans la pièce dans des grands bacs ce qui était également très spécial. Tout dans cette pièce coupait avec l'ambiance normale du Mordor, il y avait du beau temps, de la richesse, de la verdure mais c'était juste magnifique. Il n'y avait pas d'autres mots qui venaient à l'esprit de Juliouk.

L'orque regarda au travers d'une immense baie vitrée le soleil couchant, une immense lueur était visible précisément car le soleil était entièrement parti, c'était le crépuscule. Avec tout cela, ils n'avaient pas remarqués qu'ils étaient seuls dans cette grande pièce, personne n'était ici. Juliouk pensa à un piège avant de se démentir, ce devait être autre chose. Il était décidé quoi qu'il arrive à attendre. Il n'osa s'asseoir quelque part et resta debout dans l'entrée, Juliouk fit un léger signe à Needa qui voulait dire de faire de même et les deux compagnons d'aventure restèrent ainsi et commencèrent à attendre qu'il se passe quelque chose. Les dés étaient lancés, le destin de l'orque et peut-être même pourquoi pas celui de l'homme, était en marche.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
Les appartements de l'Intendante du Mordor Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyLun 8 Sep 2014 - 20:38
Quand ils entrèrent finalement dans les appartements de l'intendante, la porte d'entrée gardée par deux soldats numénoréens d'imposante stature, qui les laissèrent bien-sûr passer, en les dévisageant méchamment, comme pour leur faire comprendre qu'ils ne plaisantaient, Juliouk et Needa n'en crurent pas leurs yeux.

L'appartement de l'intendante, à vrai, ne ressemblant pas le moindre du monde à un appartement. Non, c'était là plutôt un autre monde, tant les quartiers étaient grands, mais surtout que tout ce qui s'y trouvaient, végétation, animaux, luminosité, architecture, n'existaient nul par ailleurs dans le pays des ténèbres. ll y avait même, un peu plus loin, une petite passerelle qui passait au-dessus d'un cours d'eau. Un cours d'eau ?Il y avait bel et bien un cours d'eau, recréé peut-être, mais il était bel et bien réel.

Pas un seul mot ne sortit de la bouche de Needa et de Juliouk, tous deux impressionnées par les lieux. Il n'avait jamais rien vu de tel !L'orc, bien qu'il aimait les ténèbres et tout ce que cela comportaient, ne pouvait rester de marbre face à une telle magnificence. Needa était en totale admiration sur tout ce qu'il voyait. Il se dirigea vers la grande baie vitrée, juste en face l'entrée des appartements, pour y découvrir certainement la plus belle vue qui lui été donné de voir de toute sa vie. Aucun mot ne pouvait décrire ce qu'il voyait, tant cette vision était magnifique. Le paysage onirique qui se présentait à lui offrait une vue imprenable sur le volcan. Il y avait là un mélange de lumière et d'obscurité, de Paradis et de ténèbres.

Needa pensa alors que l'intendante ne pouvait être une humaine, allant jusqu'à se dire qu'elle était peut-être une divinité, car pour lui, seul un être divin pouvait vivre dans un lieu comme ça. Il ne verrait jamais une créature maléfique habiter ici. Il tomba littéralement amoureux des appartements de l'intendante. Il se demanda d'ailleurs à quoi elle pouvait ressembler, car de cela, il n'en avait aucune idée. Tout ce qu'il savait, c'est que c'était une femme, autrement on aurait dit "l'intendant". Mais qui sait, peut-être avait-il faux, il ne fallait jamais se fier à ce que l'on entendait.


*C'est...C'est absolument magnifique, je...je suis sous le charme.*

"Tu as déjà vu quelque chose de semblable mon ami ?"

Bien que Needa en voulait toujours à Juliouk, il ne pouvait pas effacer toute l'aventure qu'il avait vécut ensemble, et très vite, son sentiment de colère à son égard se dissipa pour que revienne son amitié profonde pour l'orc, sans même y songer, sans même le vouloir. Mais personne ne pouvait aller contre le cours des choses. Needa avait oublié cela, et il reparlait à Juliouk comme si de rien était. Le jeune forgeron était ainsi, pouvant se mettre dans une colère terrible pour redevenir calme l'instant d'après.

"ça a l'air immense ici, si on doit trouver quelqu'un on risque de se perdre. Tiens, regarde ça !"

Un peu au loin, Needa vit une sorte de forêt tropicale, enfin une forêt, non, il n'y avait pas assez d'arbre pour cela, ça s'apparentait plus à un petit oasis. Il fut très intéressé par cette vision, car il y vit des choses qui ressemblaient à des fruits, sur les branches des arbres. Il se rapprocha jusqu'à ce comprendre qu'il avait bel et bien à faire à des fruits.

"Juliouk, viens voir !Regarde, il y a...Il y a des fruits !"

Contre l'avis de l'orc, qui voulait patienter, immobile, l'arrivée de l'intendante, si cette dernier n'était d'ailleurs pas déjà là, Needa arracha un fruit de sa branche et sans plus attendre, sans même craindre un châtiment pour cette offense, dévora la nourriture en une fraction de seconde.

"Olalala, qu'Est-ce que c'est bon, mmmm, ça fait tellement longtemps que j'ai pas manger quelque chose d'aussi bon, mmmm !Fais pas ton trouillard, mange un fruit, tu verras, ça te changeras de tes cadavres en décomposition, ah ah ah !"

Julioul ne réagissait pas, il était comme ça, souvent impassible, alors que son compagnon était tout l'inverse. Needa arracha encore un fruit, puis un deuxième, et un troisième, etc. qu'il dévora avec la même rapidité. Il eut par contre soudainement mal au ventre. Il avait mangé très vite, c'était pour cela. Mais pouvait-on le lui en blâmer ?Cela faisait des jours qu'il n'avait rien mangé de convenable.

"J'ai...J'ai mal au ventre, blurp, je me sens pas très bien, faut que je m'allonge."

[i]Ne voyant pas de fauteuils aux alentours, et à vrai dire, ne prenant la peine de chercher, il se coucha sur le sol, se tenant le ventre.


"Olalala, je suis vraiment pas bien !"

*Mais je ne regrette rien, ces fruits étaient tellement bons.*

"Dis-moi Juliouk, tu connais l'intendante ?Tu l'as déjà vu, tu sais à quoi elle ressemble ?Je te demande ça, car au vue de son appartement, je me dis que quelqu'un qui vit dans une si belle demeure doit forcément aimer les belles choses. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai de la peine à l'imaginer être un orc, un gobelin ou un troll, ah ah ah. Je me demande à quoi elle ressemble ?"

Needa, toujours couché sur le sol, les deux mains sur son ventre, qui le faisait un peu souffrir à cause des fruits qu'il avait mangé, s'imaginait alors à quoi pouvait ressembler l'intendante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
JulioukNombre de messages : 683
Age : 20
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 9 Sep 2014 - 9:17
Tu as déjà vu quelque chose de semblable mon ami ?

Non, les mots de Needa étaient en effet juste, Juliouk n'avait jamais vu une telle beauté et une telle magnificence. L'orque habitué au sombre, au noir, aux ténèbres, était soufflé par le paysage, car cet appartement était un vrai paysage à lui tout seul entre la verdure, l'eau, le coucher de soleil, la vue, le marbre, les colonnes porteuses à perte de vue telle une mine naine. Juliouk restait malgré tout sagement debout à l'entrée de l'immense pièce, gardant en tête qu'il s'agissait des appartements privés de l'intendante du Mordor. Juliouk restait de marbre mais il était agacé par l'attitude du forgeron qui continuait de tout explorer à sa manière...

Juliouk, viens voir !Regarde, il y a...Il y a des fruits !
Olalala, qu'Est-ce que c'est bon, mmmm, ça fait tellement longtemps que j'ai pas manger quelque chose d'aussi bon, mmmm !Fais pas ton trouillard, mange un fruit, tu verras, ça te changeras de tes cadavres en décomposition, ah ah ah !
Olalala, je suis vraiment pas bien !


Needa était allongé par terre, se tenant le ventre et se tordant de douleur. D'une certaine manière, Juliouk était satisfait, cela lui faisait les pieds à cet impoli qui avait la chance une fois dans sa vie d'être invité chez une personne aussi importante et qui ne montrait aucun respect, aucune marque de protocole, de politesse ou d'usage.

Imbécile ! Tu te rends compte chez qui on est ? La chef du Mordor. Imagine si je venais chez le Roi Eothain et qu'au lieu de l'attendre je commençais à dévaliser Edoras en bouffant tout ce que je trouve, tu trouverais ça normal ? Tu es pathéthique, et bien souffre maintenant ! Tant mieux !

Toujours par terre, en réponse à cela ne parvint à l'orque qu'un nouveau flot de questions. Habituel en somme. Cela amusa Juliouk et fit passer quasiment toute colère et animosité.

Dis-moi Juliouk, tu connais l'intendante ?Tu l'as déjà vu, tu sais à quoi elle ressemble ?Je te demande ça, car au vue de son appartement, je me dis que quelqu'un qui vit dans une si belle demeure doit forcément aimer les belles choses. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai de la peine à l'imaginer être un orc, un gobelin ou un troll, ah ah ah. Je me demande à quoi elle ressemble ?

Non je ne la connais pas, c'est la première fois que je vais la rencontrer et j'aimerais autant que ce ne soit pas la dernière alors tiens toi tranquille.

Juliouk marqua une pause et observa les éléments de la pièce qui l'entouraient une nouvelle fois avant de s'exclamer en direction du rohirrim.

C'est vrai que ces appartements sont sublimes. Je n'ai jamais rien vu de tel.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
Les appartements de l'Intendante du Mordor Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 9 Sep 2014 - 12:13
Needa agissait comme un vrai gamin, et Juliouk avait bien fait de le remettre en place. Le forgeron, en se comportant de la sorte, ne montrait pas la meilleure image de lui, touchant à tout comme s'il était dans sa propre maison. En agissant de la sorte, il avait manqué de respect et de bonnes manières, tel un sauvageon vivant dans les forêts les plus hostiles du monde.

*Il a raison, je me comporte comme un imbécile.*

"Désolé mon ami, je ne voulais pas t'offenser en me comportant de la sorte. Mais comprends-moi dans un sens, je ne suis jamais sorti d'Edoras, tout ce que je vois est nouveau pour moi. Je ne peux pas rester impassible, c'est plus fort que moi !Mais je te promets à l'avenir de me contrôler et d'arrêter d'agir comme un gamin. Je n'en suis pas un, et je vais me montrer digne de ta confiance, et je vais me montrer digne de l'intendante."

Needa, lorsqu'il prononça le mot "Intendante", ne put s'empêcher de penser aux fruits qu'il avait englouti comme un ogre. Un certain stress l'envahit alors, car il ne savait pas comment cette dernière allait réagir si elle apprenait que quelqu'un c'était permis le loisir, ou plutôt le luxe, de manger sa nourriture. D'après les mots de Juliouk, elle était la "cheffe" du Mordor, et en tant que telle, elle devait sûrement être intransigeante, du moins c'est ce qu'il pensait.

"Juliouk, si tu ne dis rien pour les fruits, je jure de te faire honneur et de ne pas faire ou dire quelque chose qui pourrait te mettre dans l'embarras. Promets-moi de ne rien dire, promets-le moi !"

A la pensée de l'intendante, Needa était en panique totale. Il maudit alors son comportement puérile et enfantin. Si une personne s'était permise de pareils agissement dans la demeure de son ancien roi, le grand Eothain, alors sûrement une sanction ou punition lui serait infligée. Le Mordor avait la réputation d'être bien plus cruel que les royaumes hommes ou elfiques, alors il s'imaginait le pire.

*Faut me calmer, elle n'en saura sûrement rien. J'espère que Juliouk ne dira rien.*

Needa, en panique, avait besoin de relâcher la pression. Il se releva et vint vers Juliouk. Il était en pleine réflexion. Il se dirigea ensuite vers la grande baie vitrée, pour profiter de la vue si onirique. Après de brefs instants, il fut calmé, cette vision lui faisant oublié ses malheurs. Elle était si exceptionnelle, si unique, que personne ne pouvait rester insensible devant un tel spectacle. Needa se sentit mieux et revint vers son ami.

"J'ai eu une crise de panique, mais c'est bon, c'est terminé, ne t'inquiète pas."

*Si bien-sûr tu t'étais inquiété.*

"Apparemment, l'intendante n'est pas ici, attendons-là calmement. D'ailleurs, c'est quand même étrange qu'on nous laisse entrer dans ses quartiers, alors qu'elle n'est pas là. Il y a plein de choses à voler ici. Soit elle a une confiance aveugle dans le peuple du Mordor ? Soit elle est inconsciente ? Ou soit elle est si puissante, son pouvoir si grand, qu'elle sait que personne n'oserait faire quoi que se soit contre elle ?"

*J'ai entendu beaucoup de fois parler de Sauron, le grand et tout puissant chef du Mordor. Si l'intendante est la numéro deux, alors je n'ose à peine imaginer son pouvoir. Je pense qu'elle est si crainte et respecté, que personne n'oserai faire quoi que se soit.*

"J'espère quand même qu'elle nous fera pas attendre trop longtemps, je suis un peu fatigué, et j'aimerai bien aller me coucher."

Ces paroles semblaient irréelles tant elles étaient complètement déplacées au vue de la situation. Mais Juliouk n'était pas au bout de ses surprises, si surprise il y avait pour lui, car Needa ne s'arrêta pas là. Il détestait le silence, et il était le roi pour les questions bizarres, voir gênantes. Changeant complètement de sujet, pour patienter avant l'arrivée de l'intendante, Needa se permit des mots improbables:

"Dis-moi Juliouk, j'ai une petite question, t'as déjà aimé ?Enfin je sais pas, mais je n'ai jamais vu ou entendu parler de femmes orcs, alors je me demande si tu as déjà aimé quelqu'un ?J'imagine mal deux orcs vivre une grande histoire d'amour ?Je connais pas grand chose sur votre race, vous êtes créés comment ?Vous apparaissez de nulle part ou vous faîtes ça...euh...comme tout le monde ?"

*J'ai de la peine à m'imaginer Juliouk amoureux de quelqu'un, on dirait qu'il ne ressent rien. Il m'a quand même sauvé la vie plusieurs fois, et m'a témoigné des gestes amicales, à sa manière, mais ça montre quand même que les orcs peuvent ressentir des sentiments humains. C'est ce que je pense.*

"Je t'avoue quelque chose, pour ma part, bah...j'ai jamais rencontré de fille, je n'ai jamais eu l'occasion d'aimer, ni de pouvoir simplement approcher une fille. Les seules relations que j'ai eu avec étaient d'ordre commerciale. Je me demande quelle sensation on ressent quand on aime quelqu'un ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
JulioukNombre de messages : 683
Age : 20
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 9 Sep 2014 - 16:31
Désolé mon ami, je ne voulais pas t'offenser en me comportant de la sorte. Mais comprends-moi dans un sens, je ne suis jamais sorti d'Edoras, tout ce que je vois est nouveau pour moi. Je ne peux pas rester impassible, c'est plus fort que moi !Mais je te promets à l'avenir de me contrôler et d'arrêter d'agir comme un gamin. Je n'en suis pas un, et je vais me montrer digne de ta confiance, et je vais me montrer digne de l'intendante.
Juliouk, si tu ne dis rien pour les fruits, je jure de te faire honneur et de ne pas faire ou dire quelque chose qui pourrait te mettre dans l'embarras. Promets-moi de ne rien dire, promets-le moi !
J'ai eu une crise de panique, mais c'est bon, c'est terminé, ne t'inquiète pas.


On a un marché, je ne parlerai de rien à l'intendante et je ne t'en veux pas. Mais je ne peux pas te promettre qu'elle ne le découvre d'elle même.

Apparemment, l'intendante n'est pas ici, attendons-là calmement. D'ailleurs, c'est quand même étrange qu'on nous laisse entrer dans ses quartiers, alors qu'elle n'est pas là. Il y a plein de choses à voler ici. Soit elle a une confiance aveugle dans le peuple du Mordor ? Soit elle est inconsciente ? Ou soit elle est si puissante, son pouvoir si grand, qu'elle sait que personne n'oserait faire quoi que se soit contre elle ?

Je te rappelle que nous avons rendez-vous. C'est très rare que des personnes de quelques races aient ce privilège et c'est uniquement pour cette raison que nous avons pu entrer aussi facilement.

Dis-moi Juliouk, j'ai une petite question, t'as déjà aimé ?Enfin je sais pas, mais je n'ai jamais vu ou entendu parler de femmes orcs, alors je me demande si tu as déjà aimé quelqu'un ?J'imagine mal deux orcs vivre une grande histoire d'amour ?Je connais pas grand chose sur votre race, vous êtes créés comment ?Vous apparaissez de nulle part ou vous faîtes ça...euh...comme tout le monde ?
Je t'avoue quelque chose, pour ma part, bah...j'ai jamais rencontré de fille, je n'ai jamais eu l'occasion d'aimer, ni de pouvoir simplement approcher une fille. Les seules relations que j'ai eu avec étaient d'ordre commerciale. Je me demande quelle sensation on ressent quand on aime quelqu'un ?


Il y a des orques conçus entre guillemets naturellement comme tu le dis. C'est à dire conçus comme vous, car oui il existe des femmes orques et des couples. Mais la grande majorité des orques sont moulés dans des casernes à partir de matières organiques et minérales mais je ne te donnerais pas la recette. J'ai moi même été moulé. Je n'ai pas de parents et je suis "né" adulte.

Les questions de Needa étaient toutes plus inattendues les unes que les autres mais ils avaient du temps à tuer puisque l'intendante était en retard et Juliouk avait bizarrement apprécié répondre aux quelques interrogations de l'homme. Bizarrement cela n'étonnait pas non plus l'orque que Needa ait été seul jusqu'à présent, trop indiscret, trop bavard, trop...quelque chose pour l'apprécier à sa juste valeur. Il fallait apprendre à bien le connaître avant de commencer à l'apprécier et la majorité des hommes ne devaient pas faire l'effort.
Juliouk aurait bien aimé continuer la discussion par une salve d'interrogation mais il n'en trouvait pas. Needa lui avait déjà raconté sa vie plusieurs fois en détails et Juliouk n'était pas de nature curieuse, du moins pas jusque dans ces extrémités. Alors, l'orque re-sombra dans le silence provisoirement, en attendant toujours la numéro deux du Mordor qui devait être quelque part débordée par les affaires.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
Les appartements de l'Intendante du Mordor Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMar 9 Sep 2014 - 20:47
Quand Juliouk, répondant à ses multiples questions, lui parla de femelles orcs, et qu'il y en avait qui étaient conçu de la même manière que les êtres humains, un sentiment de dégoût envahit tout son être. Needa avait beaucoup d'imagination, ainsi il ne put s'empêcher de se faire une image dans sa tête.

*Beurk, je...je vais vomir...*

Needa toussa un peu, puis un son un peu bizarre, presque dégoûtant, provenant de sa gorge, sortit de sa bouche. Il était à deux doigts de vomir, mais à la seule pensée que l'intendante arrive lui permit de se retenir.

*Bien fait pour moi, il y a certaines questions que je devrai arrêter de poser. Rien que d'imaginer des orcs procréer, ça me donne une envie...enfin bref, arrêtons d'y penser.*

Heureusement pour Needa, qui résistait tant bien que mal à son dégoût, Juliouk termina son explication sur la création des orcs. Ce dernier resta alors dans le silence, plus aucun son ne sortit de sa bouche. Même si cela ne faisait pas longtemps, Needa avait appris à connaître Juliouk, et même s'il y avait encore bien des choses qu'il ignorait, certains traits de son caractère étaient devenus comme une habitude. Il avait donc l'habitude que l'orc ne prononce aucune parole, restant dans un profond silence. Si Needa ne lui posait pas de questions, alors Juliouk n'en posait pas, sauf en de rares occasions.

"Ah ah ah mon ami, toujours aussi bavard à ce que je vois, mais ne t'inquiète pas, tu commences à me connaître, tu sais que je parle pour deux, ah ah ah!"

Needa, proche de Juliouk, posa alors une main amicale sur l'épaule de son ami. Ce genre de geste était vraiment rare entre eux. Malgré tous les différents de leur race respective, malgré tout ce qui les opposait, malgré leur différence, il y avait un lien inexplicable entre eux, une véritable amitié, sincère. Si Juliouk n'appréciait pas Needa, il ne lui aurait d'ailleurs pas si souvent sauvé la vie, il ne lui aurait pas fait installer une tente, comme habitation, rien que pour lui, il n'aurait pas également témoigné des gestes de sympathies, comme la fois où il lui avait donné des lapins à manger, etc. Il y avait plein de petites choses, qui lorsque l'on s'y attardait, ne pouvaient mentir sur leur réelle relation.

Bien-sûr, Juliouk était un orc, un redoutable guerrier qui plus est, fier et puissant, il avait son propre comportement, différent des autres, et aux premiers abords il pouvait donné l'impression qu'il détestait Needa, sans cesse à le reprendre ou à le sermonner.

Quant à Needa, il ne se cachait plus des sentiments qu'il avait à l'égard de Juliouk. Il n'hésitait plus à l'appeler "mon ami". Même si ce dernier restait quelques fois impassible et un peu agressif dans ses propos, le jeune forgeron n'en avait cure. Juliouk avait fait pour lui bien plus qu'aucun autre depuis sa naissance, hormis son père bien-sûr, le défunt Neden. Pour comprendre aussi les réactions de l'orc, Needa était quand même souvent insupportable et irritant, un comportement à la limite de l'enfantin. Juliouk devait avoir de sacrés nerfs quelques fois.

Needa fit quelques pas à droite, quelques pas à gauche, quelques pas en arrière, et quelques pas en avant. Il n'osait plus s'aventurer dans les quartiers de l'intendante, pour jouer les explorateurs. Juliouk lui avait bien fait comprendre qu'il n'était pas chez lui, et qu'il y avait un respect à avoir. Needa l'avait compris, alors, tout en restant près de la baie vitrée, il essayait de scruter au loin, voir s'il voyait quelque chose d'intéressant. Dans ce lieu si spécial, si unique, c'est bien simple, tout était intéressant, toutes les choses présentes donnaient envie que l'on s'intéresse à elle.


*Il faut que je reste tranquille, Juliouk a raison, ce n'est pas chez moi, je dois montrer du respect. Si en plus je me mettais à fouiller partout, et que l'intendante arriverait à ce moment-là, je risquerai gros.*

Pour calmer sa très grande curiosité, Needa se retourna vers son ami pour lui reparler.

"Tu crois qu'elle nous veut quoi l'intendante ?J'espère quelque chose de bien. Même si en y réfléchissant bien, si elle nous voulait du mal, je pense qu'on serait déjà mort, elle n'aurait pas pris la peine de nous convier dans ses quartiers."

*Enfin c'est ce que je pense, j'espère ne pas me tromper. Ces derniers jours j'ai dû lutter à chaque seconde pour ma vie, c'est fatiguant à force.*

"Dis-moi Juliouk, cette tour, c'est Barad-dur ?Sauron n'habite pas ici par hasard ?Tu crois qu'il y a une chance de le voir ?Je me demande comment il est, avec tout ce qui est dit sur lui, je me demande si la vérité ne serait pas toute autre ?"

Needa n'avait pas du tout conscience de ses paroles, il voulait voir Sauron, mais si tel était réellement le cas, il regretterait cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
JulioukNombre de messages : 683
Age : 20
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMer 10 Sep 2014 - 9:13
Tu crois qu'elle nous veut quoi l'intendante ?J'espère quelque chose de bien. Même si en y réfléchissant bien, si elle nous voulait du mal, je pense qu'on serait déjà mort, elle n'aurait pas pris la peine de nous convier dans ses quartiers.

L'intendante ne nous veut rien, c'est moi qui ait demandé à la voir. Et lorsqu'elle m'a accordé l'immense et l'incroyable chance et privilège d'accepter tu es venu t'incruster alors que tu n'avais rien à faire dans cette histoire ! Enfin en tout cas à mon avis il ne nous arrivera rien de mauvais, j'aurais plutôt tendance à dire le contraire...

Au début, Juliouk avait trouvé l'homme invraisemblable de s'incruster partout, de fourrer son nez dans ce qui ne le regardait pas. Mais au final, l'orque acceptait et appréciait la présence du forgeron à ses cotés dans cette immense et bel appartement. L'attente se faisait vraiment longue, les minutes défilaient, la nuit était tombé maintenant et seule l'obscurité passait à travers la grande baie vitrée de la pièce principale de l'habitat de l'Intendante du Mordor, cette dernière se faisait attendre.

Dis-moi Juliouk, cette tour, c'est Barad-dur ?Sauron n'habite pas ici par hasard ?Tu crois qu'il y a une chance de le voir ?Je me demande comment il est, avec tout ce qui est dit sur lui, je me demande si la vérité ne serait pas toute autre ?

Oui nous sommes à Barad-dur. Dans la tour principale, celle de Sauron en effet mais nous ne le verrons pas. C'est une quasi-certitude. Nous allons rencontrer la numéro deux du Mordor c'est déjà incroyable, contente toi de ça, ami ou ennemi du Mordor c'est une chance immense, tu ne te rends pas compte. Je suis un ennemi du Rohan ou du Gondor mais rencontrer, en paix, Eothain ou Aragorn serait incroyable pour un simple soldat comme moi. C'est une occasion énorme que tu vis en ce moment, tu sais...

Et le pire c'est que l'homme, nommé Imrazhon leur avait dit d'être à l'heure. Le comble si l'on sait qu'ils étaient arrivés parfaitement pour voir le crépuscule à travers cette même baie vitrée. En effet, Juliouk était fier d'être ici à présent mais il avait de plus en plus peur au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, c'est que l'intendante ne vienne pas ou qu'elle veuille en effet du mal aux deux êtres qui patientaient ensemble.

Et dis-moi Needa....tu n'as jamais rencontré ton Roi toi ? Si tout le monde se moquait de toi et te rejetait, pourquoi ce capitaine du Rohan t'avait emmené avec lui si loin, jusqu'à Mirkwood ?


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
Les appartements de l'Intendante du Mordor Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyMer 10 Sep 2014 - 12:47
Surprenant, c'était bel et bien le mot adapté à a cette situation !Juliouk avait enfin poursuivi une conversation en posant une question à Needa, enfin deux questions, et c'était là le plus incroyable. Needa resta un moment silencieux, le regard vide, comme stupéfait par ce qu'il venait d'entendre, puis se reprit.

*Incroyable ce Juliouk, ah ah ah.*

"Tu me dis si je me trompe, mon ami, mais la dernière fois que tu m'as posé des questions, c'était au début de notre relation, quand tu me torturais, ah ah ah !"

*Le capitaine Eodan, tiens, je me demande comment il va et ce qu'il fait ?*

"Le capitaine ?Tu parles d'Eodan je suppose ?"

Needa, un peu surprit que Juliouk lui pose des questions, commit peut-être une erreur en dévoilant le nom du capitaine Eodan. Il l'avait jusque-là jamais révélé, même sous la torture, autrefois. Répondant à l'orc, Needa ne remarqua en aucun cas ce qu'il venait de dire.

"A vrai dire, j'ai connu Eodan pas très longtemps avant de partir à l'aventure. Il est venu me voir un soir, pour que je m'occupe de son épée, car je suis forgeron, et en échange, je lui ai proposé de m'entraîner. Et je dois dire que j'ai vraiment bien fait de proposer ce marché, car son entraînement m'a vraiment sauvé la vie. Je serai mort depuis longtemps si j'avais voulu de l'or à la place. On s'est très vite bien entendu, et un soir, il y a eu une bagarre général à la taverne d'edoras, que je dois t'avouer avoir rien compris sur le comment du pourquoi, et il s'est fait ensuite réprimander par l'un de ses supérieurs. Je ne sais pas du tout ce qu'il s'est passé, mais il m'a accompagné ensuite durant mon voyage."

*Mais j'y pense, s'il m'a accompagné, peut-être c'était parce que son supérieur venait de le licencier des rangs de l'armée ?*

"Le capitaine Eodan est vraiment quelqu'un de bien, un honnête homme, droit et juste. J'espère par contre ne jamais le recroiser, car il ne comprendrait pas ce qui m'a poussé à rejoindre le Mordor. Sa haine envers son peuple est immense. Il essaierait de me tuer, car pour lui, je suis sûrement un ennemi aujourd'hui. Et ce qui est sûr, c'est que le capitaine Eodan est redoutable guerrier, un héros de guerre au Rohan. J'aimerai mieux pas me confronter à lui, mais si pareille situation devait arriver, alors autant avoir une belle mort !"

Needa s'arrêta un moment, un peu triste à l'idée qu'il ne reverrait jamais le capitaine Eodan.

"C'est dommage Juliouk, c'est vraiment dommage qu'il n'ait lui-aussi pas entendu tes paroles. Même s'il y a peu d'espoir, c'est un homme intelligent, peut-être aurait-il compris que le Mordor n'est pas si différent des autres royaumes ?Que le Mordor n'est pas l'ennemi que l'on veut nous faire croire ?Tu sais, je pense que si vous étiez dans le même camp, tu pourrais bien t'entendre avec lui. Malheureusement, on ne le saura jamais..."

*Bizarrement, le Rohan me manque pas, et je me sens bien ici.*

"Concernant le roi Eothain, je l'ai vu lors son couronnement, au loin, comme tout le peuple du Rohan. Ce que je sais de lui, on me l'a raconté: Un grand guerrier, héros de la guerre contre les Orientaux. On m'a toujours dit qu'il était bon et honnête, dévoué à la cause de son peuple. Mais plus j'y réfléchit, et plus je me dis que la vérité est tout autre !Je faisais parti du peuple, et pourtant, j'ai toujours vécu dans la misère. Jamais mes conditions de vie se sont améliorées, et jamais quelqu'un est venu savoir comment j'allais. A la mort de mon père, je n'ai eu le soutien de personne !"

Needa s'était énervé d'un coup, comme se rendant compte que tout ce en quoi il avait toujours cru, était faussé. Il s'était laissé aveugler par les récits de son enfance. Tout devint alors clair à ses yeux, le Rohan n'avait jamais voulu son bien-être, alors que le Mordor l'avait accueilli à bras ouverts. Needa, en colère, mais surtout triste, frappa alors d'un coup de poing contre le mur.

"Tu sais ce que j'en pense Juliouk, tu sais ce que je crois, c'est que toutes ces histoires de grandeur et d'héroïsme ne sont que mensonges, des foutaises servant de berceuse pour endormir les enfants !Le roi Eothain, s'il était dévoué à la cause du peuple, aurait fait quelque chose pour moi !Mais au lieu de cela, jamais personne n'a fait quoi que se soit. Je commence à comprendre, tout depuis mon enfance n'a été que mensonge. On m'a toujours parlé du Mordor comme le mal absolu, le pays des ténèbres. Et pourtant, alors que j'ai toujours été rejeté par les miens, voilà que ce pays, si mauvais d'après les dires, m'accueille à bras ouverts. Cela ne fait même pas un jour que je suis là, et déjà que l'intendante veut me voir, car même si tu as demandé audience auprès d'elle, elle devait donc sûrement juger cela suffisamment intéressant pour nous faire venir. Maudit soit les responsables du Rohan, maudit soit le roi Eothain !"

Très énervé, et très attristé après avoir repensé à son passé, Needa s'asseya pour se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
CiryandilNombre de messages : 130
Age : 31
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Possessions: Une épée en fer météoritique et une armure de Galvorn.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Ciryandil
Chef de la Meute d'assaut et de Loisir

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyJeu 11 Sep 2014 - 19:31
Alors que Needa et Juliouk discutaient dans les appartements de l'intendante, la porte s'ouvrit soudain dans un grand fracas (toutefois, les plus attentifs pouvaient remarquer un détail qui avait son importance : la porte était intacte).

En général, quand une porte s'ouvrait de cette manière, il y avait plusieurs possibilités :

-Quelqu'un allait entrer, furibard, hurlant et réclamant réparation d'un quelconque méfait.
-Quelqu'un s'était trompé de porte et allait être ridicule dans les secondes qui suivaient
-Ciryandil.

Dans notre cas, il s'agissait d'une possibilité de Ciryandil. C'est à dire :

Après le fracas de la porte ouverte, un elfe apparut sur le seuil. Il portait un masque représentant un loup hurlant. De ce masque s'échappait une longue chevelure noire de nuit. L'elfe était grand, et était habillé d'une armure étrange, qui semblait avoir la souplesse du tissus.

Il avait les deux bras levé vers le ciel, tel le politicien s'apprêtant à délivrer son discours à un parterre de supporters enthousiaste.

Derrière lui, un... Elfe à l'air étrange (il avait un faciès étrangement déformé) et un homme, bronzé, lançaient du riz, comme à un mariage. Prenant la parole, l'elfe déclara à qui voulait l'entendre :

"Oyez très chère intendante! J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer que j'ai accompli ma mission! J'ai convaincu le nain Tarkin, grand alchimiste de son état, devant vous!"

Sur ces mots, il fit un signe derrière lui et un orc entra, en tenant un fut de bière... Auquel était solidement attaché et bailloné un nain. Le fut devait d'ailleurs être plein, si l'on se fiait à l'odeur d'alcool qui inonda soudain les appartements de l'intendantes.

Mais le Loup du Mordor s'aperçut soudain qu'il n'avait pas l'intendante devant lui. Il reconnut au contraire le dénommé Juliouk, et le dénomé Needa. Le maître espion du Mordor savait tout, ou presque. C'était une chose dont Ciryandil était assez fier, même si à l'instant, il se demandait plutôt combien de noms, de visages et d'info il avait en mémoire à ce jour. Sûrement beaucoup trop. Mieux valait ne pas se poser la question, de peur que sa tête explose...
Intérieurement en tout cas, il jura : c'était la deuxième entrée de la journée qu'il ratait! D'abord dans les écuries, et maintenant là...
Mais ne se laissant pas décontenancer, il lança à Needa, sur le ton de l'humour :

"Vous avez franchement changé intendante. Et en très peu de temps! Vous êtes une pro du maquillage? Je dois dire que le déguisement de Rohirrim est parfais!"

Puis au nain attaché, dont il enleva le baillon :

"Vous inquiétez pas, on vous débarasse bientôt. Navré pour ce traitement, mais j'ai une certaine réputation à conserver. Je trouverai bien à me faire pardonner?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6047-ciryandil-maethiri
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyJeu 11 Sep 2014 - 23:20
Needa, en plein monologue sur son mépris pour le roi Eothain, et sur tout ceux qui jamais ne se soucièrent de lui, fut interrompu par l'arrivée inattendue d'un mystérieux personnage portant un masque de loup. Un instant, il pensa que l'intendante arrivait, accompagnée de sa garde personnelle. Cette pensée le ravit quelque peu, car de nature très curieuse, il avait hâte de voir à quoi la numéro deux du Mordor ressemblait. Il perdit espoir quand le mystérieux personnage masqué prononça quelques paroles:

""Oyez très chère intendante! J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer que j'ai accompli ma mission! J'ai convaincu le nain Tarkin, grand alchimiste de son état, devant vous!"

*L'intendante, elle est là ?Elle est où ?*

Needa était quelqu'un d'intelligent, et souvent, il comprenait une situation rapidement, mais à cet instant, ce n'était pas du tout le cas. Par les paroles de l'inconnu, il crut que l'intendante était déjà là. Il regarda un peu partout autour de lui, et bien-sûr, il ne vit rien.

*Mais elle est où, je ne la vois pas ?!*

Les prochaines paroles du personnage masqué perturbèrent encore plus Needa, qui ne comprenait décidément rien à rien.

"Vous avez franchement changé intendante. Et en très peu de temps! Vous êtes une pro du maquillage? Je dois dire que le déguisement de Rohirrim est parfais!"


Needa, ne pensant pas une seule seconde que son interlocuteur faisait preuve d'humour, se retourna alors, dans l'espoir de voir l'intendante, mais il vit, au lieu de cela...Juliouk.

*Non mais j'y comprends plus rien moi ?!*

Needa s'énervait quelque peu de la situation, et il répondit alors:

"Non mais elle est où l'intendante, vous n'arrêtez pas de lui parler, mais je ne la vois pas ?Le seul que je vois c'est mon ami Juliouk, à moins qu'elle puisse se rendre invisible par un puissant sortilège ?"

*Mais j'y pense, elle posséderai peut-être ce pouvoir, et donc cela voudrait dire qu'elle nous observe depuis le début ?Elle m'a vu mangé ses fruits...Je suis foutu...*

Needa n'avait pas prêté tout de suite attention au nain bâillonné, qu'on avait fait entrer dans les quartiers de l'intendante, trop occuper à tenter de trouver cette dernière du regard. Il voulut dire quelque chose, mais se retint au dernier moment. Cela ne le regardait pas, son expérience passée lui rappela qu'il n'était jamais bon de se mêler de quelque chose qui ne le concernait pas.

*La dernière fois que je me suis mêlé d'une affaire qui ne me regardait pas, je me suis retrouvé dans une bagarre générale à la taverne d'Edoras. Cela ne me regarde pas.*

Needa resta un instant à observer la scène, puis jeta un regard en direction de Juliouk, comme pour lui demander quoi faire, mais l'orc ne le vit pas, ou peut-être, mais il restait impassible. Il ne comprenait pas vraiment ce qui était en train de se passer dans les quartiers de l'intendante. Alors pour crever l'abcès, Needa se décida finalement à parler. Il s'avança de quelques pas, regardant droit dans les yeux le mystérieux personnage, ou plutôt droit dans le masque, car son visage était toujours caché, d'une manière fort sympathique, amicale et souriante.

"Bonjour, nous ne nous connaissons pas, aussi permettez-moi de me présenter, je me nomme Needa, ancien forgeron du Rohan, et avec mon ami Juliouk, nous avons été conviés auprès de l'intendante, pour, je pense, lui conter nos dernières aventures, et je devrai sûrement lui dire pourquoi j'ai décidé de rejoindre le Mordor. Enfin c'est ce que je pense, si ça se trouve, c'est totalement autre chose ?"

*Et quelle chose ça pourrait être ?Je n'en ai aucune idée, mais vivement qu'elle vienne, que tout devienne claire.*

"Vous aussi vous avez été conviés par l'intendante ?D'ailleurs, je suis impatient à savoir à quoi elle ressemble. J'ai demandé à mon ami Juliouk, mais il n'en avait aucune idée. Peut-être, vous, vous le savez ?Enfin bref, je pose vraiment trop de questions, je parle trop des fois, ah ah ah. Pardonnez-moi, mais je suis enchanté de vous connaître !"

Needa tendit alors une main amicale vers l'inconnu masqué. Le jeune forgeron avait peut-être eu une attitude déplacée en se comportant de la sorte ?Mais ayant toujours vécu dans la caste la plus pauvre de sa société, il n'avait connaissances des gestes ou des paroles à adopter dans certaines occasions, car pour lui, qui n'avait jamais quitté son Edoras natal jusque-là, chaque occasion était nouvelle.

En agissant ainsi, il ne pensait pas une seule seconde si son attitude était oui ou non déplacée, s'il commettait des erreurs, ou s'il parlait tout simplement trop. Il se permettait beaucoup de choses, beaucoup de questions, alors que si cela se trouvait, l'inconnu masqué était une grande personnalité, et si tel était le cas, jamais il ne devrait s'adresser à lui de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
JulioukNombre de messages : 683
Age : 20
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor EmptyVen 12 Sep 2014 - 8:38
Juliouk avait laissé parler Needa sans vraiment l'écouter et l'orque s'était rempli d'espoir en entendant les bruits dans le couloir. Quelqu'un arrivait. C'était un elfe qui écarta violemment les battants de la porte et entra sans crier gare tout en parlant à l'intendante. Il ignorait visiblement que celle-ci était absente. Quand au bout de quelques instants, Juliouk comprit de qui il s'agissait ! Le grand maître espion du Mordor, le loup du pays des ténèbres ! C'était incroyable, une rencontre très prestigieuse que l'orque rêvait de faire, lui en tant que simple soldat/rôdeur. Il commençait à peine à réaliser quelle chance il avait quand évidemment, Needa ouvrit la bouche ce qui habituellement ne présageait rien de bon.

Bonjour, nous ne nous connaissons pas, aussi permettez-moi de me présenter, je me nomme Needa, ancien forgeron du Rohan, et avec mon ami Juliouk, nous avons été conviés auprès de l'intendante, pour, je pense, lui conter nos dernières aventures, et je devrai sûrement lui dire pourquoi j'ai décidé de rejoindre le Mordor. Enfin c'est ce que je pense, si ça se trouve, c'est totalement autre chose ?
Vous aussi vous avez été conviés par l'intendante ? D'ailleurs, je suis impatient à savoir à quoi elle ressemble. J'ai demandé à mon ami Juliouk, mais il n'en avait aucune idée. Peut-être, vous, vous le savez ? Enfin bref, je pose vraiment trop de questions, je parle trop des fois, ah ah ah. Pardonnez-moi, mais je suis enchanté de vous connaître !


Vermine de Needa, il disait des choses vraies et d'autres moins vraies mais surtout il ne tenait aucune promesse ! Cela faisait quelques minutes à peine que le forgeron avait promis de se taire et de ne rien dire de préjudiciable en échange du silence de Juliouk sur les fruits et voilà qu'il remettait le couvert, Needa parlait. L'orque était exaspéré mais accusa le coup et décida malgré tout qu'il ne trahirait pas le "vol de fruits" de l'homme lorsque l'intendante serait dans la pièce.
Pour le moment, Juliouk se contenta de s'avancer vers le premier elfe corrompu du Mordor et lui adressa quelques mots de politesse et d'usage avant de lui parler en tant qu'admirateur. C'était un modèle pour Juliouk.

Désolé pour lui il parle toujours trop. J'ai beaucoup entendu parler de vous. Je suis Juliouk, j'ai été formé comme un soldat et puis j'ai demandé à être reformé comme un rôdeur également, je suis admirateur de ce que vous faites. Si vous avez besoin de quoi que ce soit un jour ou si je peux vous être qu'une quelconque utilité, je suis à votre service.
Je me permets de rajouter que nous avons pas été conviés par l'intendante c'est moi qui ait prit rendez-vous et que nous savons ce qu'elle veut de nous, cela fait cinq fois que je lui dit, vraiment excusez-cette homme.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
Les appartements de l'Intendante du Mordor Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les appartements de l'Intendante du Mordor   Les appartements de l'Intendante du Mordor Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Les appartements de l'Intendante du Mordor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les appartements de l'Intendante du Mordor
» Mordor ou Harad
» [SdA] Armée Mordor-750/1500 points
» tuto pour peindre la catapulte du mordor
» Mordor 2000 points (GDA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Les appartements de l'Intendante du Mordor N448 :: Le Mordor :: Barad-dur-