Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyLun 12 Mai 2014 - 15:52
( Suite presque direct de : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6011-allez-viens-viens-goutez-l-odeur-de-ton-sang#58913 )

-- § --

Renarde n'était pas partie fort loin. Ayant reconnue la voix qui venait d'interpeler le Seigneur de la garde personnelle de Sauron, elle s'était arrêté plus loin dans les couloirs de Barad-dur avec la ferme intention d'avoir une conversation avec ce nouvel "invité" du Maïar.
Oh, elle ne voulait pas l'agresser... ou si peu... Elle désirait surtout lui poser un tas de questions dont une essentielle à ses yeux : Pourquoi se mettre servir Sauron? La réponse à cette question l’aiguillait toujours sur le comportement qu'aurait un être dans un avenir proche. Chaque réponse avait sa signification.

Aussi, quand Dolan eut finit avec Anoyan, il put entendre une voix l'interpeller alors qu'il remontait un couloir. Son timbre étranger, ayant du mal à prononcer les DR sans les rouler tout comme son parfum était nettement reconnaissable même avant de se retourner pour voir qui lui parlait.
" L’insigne honneur d’œuvrer en tant qu’ambassadeur du Seigneur Sombre?"
Appuyée contre le mur, dans un angle mort,  n’ayant laissée deviner sa présence à l'homme passant, il y avait Loréalle. Elle dégagea un de ses bras croisé et brandit une ardoise au bout d'un bâton de bois affichant un :

[ 8/10 ]

" Flatterie un peu commune mais toujours bien tournée. Il manquait un grand devant seigneur sombre pour obtenir un 9. Et le 10 aurait été gagné avec un autre qualificatif que Sombre... c'est un peu classique.  Mais vos flagorneries sont plus que passable, vous avez un grand avenir de diplomate en ces lieux."
Continua-t-elle sur le ton de la plaisanterie, en démontant le bâton de l'ardoise et repliant celle-ci articulé en son centre par une charnière pour la raccrocher à sa ceinture par un mousqueton.

Se décollant du mur, Loréalle s'approcha du Lord en soulignant un fait essentiel que son index tournant dans le vide ponctuait:
" Déjà qu'il est incapable de garder son calme face à moi, croyez-vous qu'il est bon de l'emmener faire du tourisme dans un royaume où la reine lui tapera forcement sur les nerfs?"
Elle parlait évidement d'Anoyan.


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMar 13 Mai 2014 - 18:57
Lord Nalod était en train de regagner ses appartements en grommelant contre le caractère des elfes. Qu’ils soient loyaux aux valars ou serviteurs du mal, ils avaient un fond commun. Et ce fond était plus que détestable. Cette manière qu’ils avaient de faire sentir à n’importe quel être humain à quel point ils leurs étaient supérieurs. A quel point leur brève existence affectait peu le cours de leur longue vie. Anoyan était en cela le parfait représentant de son espèce. Dolan se prit à rêver à la tête du Seigneur de la Garde Noire volant dans les airs, détaché de son corps par le tranchant de Dormegil. Cela amena un sourire sur son visage auparavant soucieux.

Il était encore tout à sa rêverie quand une voix l’interpela. Il leva les yeux en sursautant pour découvrir l’Intendante en personne, nonchalamment adossée à un mur, tenant dans ses mains un écriteau sur lequel était écrit en courbes gracieuses [ 8/10 ]. Sa réflexion sur les elfes s’en trouva agrémenté d’un nouveau paragraphe. En effet, il lui fallait bien l’avouer : les femmes elfes étaient décidément très agréables à l’œil, sinon à l’oreille.
Dolan n’eut pas le temps de se demander longtemps à quoi cette note correspondait, Loréalle lui fournissait déjà l’explication, avec pléthore de détails.

" Flatterie un peu commune mais toujours bien tournée. Il manquait un grand devant seigneur sombre pour obtenir un 9. Et le 10 aurait été gagné avec un autre qualificatif que Sombre... c'est un peu classique.  Mais vos flagorneries sont plus que passable, vous avez un grand avenir de diplomate en ces lieux."

-Et moi qui croyait que vous notiez mon apparence, répondit-il enjoué. J’en aurais été flatté, quoique j’imagine que mon visage m’aurait fait perdre de trop nombreux points…

Dolan se surprenait lui-même. Etait-il en train de plaisanter de la plus grande atrocité qui lui soit arrivé de sa vie ? Si tôt ?

-A vrai dire, je pense que ma tâche consiste plutôt à flatter les alliés de Sauron, les caresser dans le sens du poil, les pousser à prendre les bonnes décisions. Mes meilleurs flatteries leurs sont réservées, il ne reste pour mon Seigneur que le plus grand respect et la simple politesse qui lui est due. Il me semble le genre de personnage très à cheval sur l’étiquette… contrairement à d’autres personnes que j’ai pu rencontrer depuis mon arrivée.

Il appuya ses propos d’un sourire entendu avant de reprendre un air sérieux. Dolan avait toujours eu le sourire facile, cela lui venait très naturellement. Il devait d’ailleurs à son sourire ses plus beaux succès. C’est pourquoi il avait toujours mis un point d’honneur à garder une dentition en parfait état et toujours extrêmement propre. Mais à présent, il n’était plus très sûr que sourire à tout bout de champs soit la meilleure solution pour lui.

-Ne le prenez pas mal Intendante, enchaîna-t-il lorsque Loréalle fit allusion à sa récente discussion avec Anoyan, mais vous paraissez être le genre de femme qui ferait perdre son calme au plus serein des hommes… Non que cela me dérange par ailleurs.

Dolan ne put retenir un nouveau sourire. Non, il ne parviendrait décidément pas à s’empêcher de sourire. Jamais.

-Une reine, une impératrice même m'a-t-on dit, aura sans doute plus de retenue dans ses propos. Que savez-vous d’Azûul Li d’ailleurs ? On la dit aussi belle que froide. Mais c’est bien la totalité des informations que j’ai sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMar 13 Mai 2014 - 21:11
-- § --

" Oh! Vous savez, je ne m'attarde pas vraiment sur l'apparence. J'ai fait le choix de vivre parmi les humains malgré mon métissage. "
Expliqua-t-elle, en se donnant un coup d'index sur la pointe d'une de ses oreilles.
" Vous avez une beauté propres à vous...les elfes, eux, se ressemblent tous. Les humains ont une vie plus courte que la mienne et donc vieillisse avec un visage sur lequel se dessine leur passé. Alors, si j'étais choqué au moindre chicot, ride, oeil en moins, verrue, cheveux blancs ou brûlure, je passerai ma vie à l'être!Surtout qu'ici, en Mordor, il y a un culte pour les cicatrices. A croire qu'ils donnent les grades suivant les déformations physiques que les combats leur ont apporté !"
Fit-elle sur le ton de la plaisanterie, avant de redevenir sérieuse.

" D'ailleurs? Votre visage? Il fut brûlé?
Je présume qu'en tant qu'homme habillé comme vous l'êtes, vous aimez cultiver le mystère? Donc, si je vous demande "comment?", vous n'allez pas me répondre ou avoir les yeux dans le vague en songeant à cet affreux souvenir sur lequel vous lâcherez quelques mots ne me permettant pas de tout savoir et me poussant à faire des recherches sur votre passé pour assouvir ma curiosité?
C'est le plus souvent les réactions classiques des personnes ayant de graves blessures. Ou alors ils se vantent sur leur bravoure leur ayant couté un bras... mais comme vous ne vous êtes pas encore vanté des circonstances de cette " récompense pour bons et loyaux services rendus à la vie", je me doute que celui-ci est un mauvais souvenir."


Loréalle était une bavarde chronique. Elle se sentait toujours obligée d'expliquer le pourquoi du comment elle en était venue à ses conclusions que ce soit pour ses expériences autant que pour sa psychologie à deux carreaux d’arbalètes.

" Alors? Par quoi je commence? Quelles questions?
Qui est le charcutier de médecin qui vous a soigné pour que je mettes sa tête a prix?
Pensez-vous a mettre de la crème sur cette blessure pour assouplir vos chairs et atténuer la douleur quand vous souriez? Le désert de l'Harad risque de vous roussir."

D'ailleurs un sourire charmant ne pouvait-elle s'empêcher de penser. Bien qu'elle était une célibataire convaincue - surtout après un mariage avec Imrhazôn, cela avait le don de convaincre- elle appréciait les hommes d'un certain intellect comme certaines femmes au régime apprécient les pâtisseries en vitrine sans pour autant les manger.
" Suivez moi, j'en ai dans mon labo.
Et enfin, voulez-vous faire disparaitre cette brûlure?

Pour ce qui est d'Azuul-li.... hmm.... narcissique, à toujours besoin de se sentir supérieure, fait partie de ces seigneurs croyant tout prévoir et manipuler leur auditoire. Enfin, elle est une femme. Une femme a toujours besoin de sentir qu'elle plait et qu'elle est appréciée autant pour son intelligence que sa beauté. Surtout les femmes de pouvoir. Sans compter qu'elles sont paranoïaques et s'imaginent toujours qu'on s’intéresse à elle pour leur statut social. Ce qui est vrai les 3/4 du temps.

Et pendant que vous le pensez: mais non, je ne vous ai pas donné le manuel pour me manipuler. "

Acheva-t-elle dans un rire, en croisant ses mains dans le dos et avançant dans les couloirs menant à son laboratoire.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyJeu 15 Mai 2014 - 19:11
Dolan écouta l’avalanche de paroles sans ciller. Intérieurement, il bouillait de répliquer. D’ordinaire, le bavard c’était lui. Lui qui ensevelissait ses interlocuteurs sous ses mots. A la différence près que lui n’exprimait jamais totalement ses pensées les plus profondes, se plaisant à monter des histoires, à ajouter toujours plus de profondeur au personnage qu’il jouait.

-Si vous tenez absolument à le savoir, sachez que j’ai été soigné par un nain, ceci explique sans doute cela je présume… répondit-il avant d’emboîter le pas à la charmante intendante. Quant à savoir comment tout ceci est arrivé… Il nous faudrait plus qu’une conversation de couloir pour tout vous raconter. C'est une longue histoire.

L’ambassadeur était réellement intrigué. L’elfe avait-elle vraiment de quoi faire disparaître sa difformité ? Il n’osait y croire.

-Vous êtes une personne surprenante, Intendante. Je ne m'attendais pas à rencontrer votre semblable ici. Mais je préfère vous prévenir… sachez que si vous tentez de me maquiller à la mode elfique, je résisterai farouchement !

Dolan écouta ensuite attentivement ce que Loréalle savait d’Azûul Li. Assurément, ces mots ne tombaient pas dans l’oreille d’un sourd.

"Et pendant que vous le pensez: mais non, je ne vous ai pas donné le manuel pour me manipuler. "

Ponctuée d’un rire plaisant, cette phrase provoqua l’hilarité sincère de l’ambassadeur.

-Et quand bien même ce serait le cas, je serais assez avisé pour ne pas m’abaisser à de telles bassesses, Lady Loréalle, répondit-il. Vous êtes le genre de personne à savoir reconnaître la manipulation quand vous en êtes la cible, j’en suis certain. Et de toute manière, souligner votre beauté ne serait en aucun cas une tentative de manipulation de ma part, mais le simple énoncé de la vérité.

Puis après une pause et un sourire ironique.

-Voyez, je serai tout à fait capable de me débrouiller face à l’impératrice du Harad.

Après maints couloirs et mains escaliers, ils parvinrent bientôt à la porte du laboratoire.

-A mon arrivée, je me suis demandé qu’est-ce qu’il pouvait bien y avoir dans cette tour. On en dit les plus étranges choses parmi les habitants de Barad-dùr. Vous êtes la responsable de cet endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyJeu 15 Mai 2014 - 20:05
-- § --

Hrp
Pour la description du labo
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5950-labo-ca-va-faire-du-bruit
mais je continue a taper ici Wink

-- § --


Avant de l'ouvrir, Loréalle fit quelques manipulations sur la serrure de la porte sans lesquelles elle se serrait prise une décharge électrique. Et en parlant d'électricité, en haut de la tour, dans la cage occupant le dernier étage, la foudre tonnait dans un grésillement, passant d'une grille de la cage à l'autre.
" Ne faite pas attention à mon générateur... je suis entrain de l'expérimenter. Il n'est pas encore au point. Pour répondre: en fait, non, je ne suis pas la responsable de ce laboratoire. Je suis sa créatrice et sa principale occupante."
Sur une table, le corps de l'uruk précédemment tué par Anoyan attendait son sort.

" Quand vous parliez de longue histoire qu'on ne raconte pas dans les couloirs? Vous voulez dire le genres d'histoires qu'on ne raconte qu'au seins de la couche d'une femme pour attirer sa compassion ainsi que son amour? Ah, soit je vais me sacrifier pour connaître cette histoire."
Fit-elle avec un sourire proche du rire.
Directe était un des adjectifs pouvant qualifier Loréalle. Elle était si directe qu'on pouvait la comparer à une voie d'autoroute creusée sous une ville pour éviter d'en faire le tour par le périphérique. Et actuellement, il aurait été normal si Dolan se posait la question: ai-je bien comprit ce qu'il avait comprit? et si ce qu'il avait comprit était de l'humour ou une invitation à lui rendre visite la nuit prochaine pour qui lui conte cette histoire dans les conditions sus-nommées plus tôt?

Elle enfila des gants en allant vers la table, où était étalé le mort, et d'un léger mouvement de pied écarta une plaque de métal disposée contre une des roulettes fixées aux pieds de la table.
" Et en effet, je le constate, vous savez merveilleusement manipuler les femmes. Pendant quelques secondes je m'étais sentie flattée avant de me rappeler que la beauté est plus que subjective suivant qui la regarde. Exemple, Sauron est-il d'une beauté fascinante ou d'une beauté effrayante? La question ne mérite pas un débat mais elle illustre parfaitement mes propos. "
Loréalle poussait la table vers une porte en déclarant ceci.
" Ainsi les elfes de votre monde se maquillent? .. "
Elle essaya de revoir en pensées le peu d'elfes l'ayant croisés, tout en ouvrant la porte d'une pièce d'où se dégageait un froid polaire. Glorfindel établi le verdict suivant :
" Je me disais qu'on ne pouvait pas être si pâle et si blond sans tricher. "
La scientifique fit glisser le mort sur son support dans cette pièce et referma celle-ci avant de retirer ses gants.
" C'est un frigidaire. Je maintiens sa température avec de la glace provenant des montagnes... ça me permet de conserver des sujets sans qu'ils se décomposent."

Peut-être était-elle charmante physiquement, mais le Sombre Seigneur ne s'était pas trompé en la choisissant comme intendante. Son esprit était effroyablement froid dès qu'il était question d'expériences.

"Donc....  Pour votre blessure, je pourrais d'ici quelques mois procéder à une greffe de peau sur votre visage. J'ai constaté que les Elfes avaient une régénération accrut en comparaison de la votre. Aussi, si je plaçais un peu de peau elfique sur votre brûlure, celle-ci pourrait guérir. De plus, les organes elfiques ne présente aucuns rejets... mais laissez moi quelques mois pour mettre au point cette opération. Il faut en plus que j'arrive à remettre la main sur Tarkin. Un nain de mes connaissance s'y connaissant suffisamment en plantes pour créer un anesthésique. Mais pour le moment... "
Elle alla vers une étagère emplie des fioles de taille et de couleurs variés pour pridre l'une de celle-ci.
" La voici. A appliquer matin et soir."

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptySam 17 Mai 2014 - 16:46
Dolan pénétra dans la tour avec appréhension. Il se tenait prêt à tout, il avait entendu tellement de choses sur cet endroit. Les orcs en avaient peur. Mais malgré toute sa préparation, il ne put retenir une exclamation quand il leva les yeux et contempla le spectacle qui s’offrait à lui.
La tour ne possédait aucun étage. Ce n’était plus qu’une immense cheminée, à l’intérieur de laquelle, cordes et poulies occupaient une place imposante. D’étranges mécanismes à eau complétaient le tableau. L’ambassadeur était tellement absorbé par l’observation de ce qui se trouvait au-dessus de lui qu’il en manqua presque de remarquer la présence du corps inanimé de l’uruk, allongé sur une table. Seule l’odeur nauséabonde qu’il dégageait l’alerta. Sa bouche jusqu’alors béate, se referma prestement pour se tordre en une grimace de dégoût.

" Quand vous parliez de longue histoire qu'on ne raconte pas dans les couloirs? Vous voulez dire le genres d'histoires qu'on ne raconte qu'au seins de la couche d'une femme pour attirer sa compassion ainsi que son amour? Ah, soit je vais me sacrifier pour connaître cette histoire."

Dolan se retourna brusquement vers Loréalle en entendant cette phrase, tout d’abord surpris. Avait-il bien entendu ? Le sourire de l’elfe ne laissait aucun doute à ce sujet : oui elle voulait dire exactement ce qu’elle venait de dire. Du moins Dolan l’interpréta-t-il ainsi. Le cerveau de l’ambassadeur ne lui laissa pas le choix : un déluge d’images toutes plus osées les unes que les autres déferla devant ses yeux. Dolan se demanda si sa cicatrice couvrirait la rougeur soudaine de son teint. Il sourit à son tour et laissa échapper un petit rire.

-Cela se pourrait, Madame. C’est exactement le genre d’histoire pour lesquelles un homme trouve les bras d’une femme réconfortants.

Mais Loréalle était déjà passée à autre chose. Dolan la regarda enfiler une paire de gants pour manipuler le corps sans vie de l’uruk. Il ferma les yeux pour chasser les dernières images suscitées par la suggestion de l’elfe.

*Tu parles d’un changement de sujet !* songea-t-il décontenancé. Il décida néanmoins de jouer son jeu.

-J’espère savoir manipuler les hommes aussi bien que les femmes, répliqua Dolan sûr de lui. Bien que je n’utiliserais pas les mêmes méthodes bien entendu… Quant à vous, j’étais sincère quand je vantais votre beauté. Je veux dire, c’est moi qui vous regarde actuellement et… je vous décernerais un [9/10] si je devais vous noter. Vous perdez un point pour les oreilles pointues, désolé ça n’a jamais été mon truc.

Tout en parlant, Dolan ne cessait de se déplacer, tout en regardant autour de lui, fasciné par l’endroit, observant chaque étagère, chaque appareil avec intérêt. La beauté de Sauron ne faisait aucun doute, mais ce n’était pas cela qui l’avait marqué lorsqu’il l’avait rencontré pour la première fois. Non, cette beauté, peu importait le qualificatif qu’on lui accolait, importait peu. C’était la haine qui brûlait dans ses yeux qui était terrifiante. Mais Loréalle avait raison, la question ne méritait pas un débat.

-Si les elfes de mon monde se maquillent ? A vrai dire, je n’en ai aucune idée. Je n’ai pas de preuves, mais je pense comme vous : cette pâleur, cette blondeur, c’est trop pour être naturel. Sans compter qu’on distingue trop peu les hommes des femmes parmi les elfes. Cela m’a toujours paru suspect.
Vous Loréalle, vous êtes différente en revanche. D’où venez-vous pour avoir ce bronzage ? Et ces manières ? Elles n’ont assurément rien d’elfiques. Même Anoyan à sa façon, correspond exactement à l’idée que je me fais d’un elfe. Pas vous.


Dolan interrompit sa découverte curieuse du laboratoire pour se retourner vers l’intendante et lui décocher un sourire.

-C’est encore un compliment, lui assura-t-il après une courte pause. J’avoue n’avoir aucune amitié pour vos semblables de l’ouest.

Sur ces mots, il retourna à ses observations. L’ambassadeur était réellement intéressé par tout ce qu’il découvrait dans cette tour aux miracles. Le Mordor était réellement en avance sur tous ses adversaire sur une quantité de sujets. L’idée de la salle froide était tout à fait ingénieuse. Cependant, Dolan se raidit quand il entendit Loréalle suggérer une greffe de peau elfique sur son visage. Toutes ces expériences étaient extrêmement passionnantes tant qu’elles ne touchaient pas à son intégrité physique. Mais il n’était pas certain d’être prêt à laisser quelqu’un armé de scalpel s’approcher de lui assez prêt pour vérifier ses théories. Il fut donc soulagé quand l’éventualité d’une telle opération fut repoussée à plusieurs mois. Pour l’instant, une innocente pommade à appliquer… pourquoi pas.
Dolan se saisit du bocal que lui tendait l’intendante et l’ouvrit. Après une brève hésitation, il approcha son nez de la surface crémeuse et renifla. La pommade ne sentait pas mauvais. Dolan n’aurait pas su dire quelle odeur cela avait, mais il se sentait capable de porter cela sans être trop incommodé.
Il reporta son regard sur Loréalle et dit d’un air dubitatif :

-Et qu’est-ce que cela est-ce sensé me faire ? Ce n’est pas comme si la plaie risquait de s’infecter, je vous assure qu’elle a été largement cautérisée.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptySam 17 Mai 2014 - 17:37
-- § --

" C'est une crème pour assouplir votre peau et éviter son dessèchement. Actuellement, votre peau est morte et celle repoussant sous votre brulure subit l'attaque directe du soleil. D'où cette apparence brunâtre. Cette crème va protéger votre épiderme et atténuer la brûlure à force d'usage.

Quand aux oreilles, on ne choisit pas ce qu'on récolte de son métissage."

Mentit-elle avec le professionnalisme d'un vendeur de frigo en Alaska.
" Pour ma part, j'ai récolté les oreilles pointues.. bon j'aurais pu avoir la couleur de peau cadavérique du papa, donc je n'ai pas trop à me plaindre.  
Je suis née d'un papa aventurier et d'une maman Haradrim, fille du désert, rêvant stupidement au grand amour avec un elfe qui n'était que de passage et nullement de sa classe sociale."

Fit-elle amèrement. Pour qu'un mensonge tienne la route, elle savait qu'il fallait lui insuffler des émotions.

" Elle espérait qu'il l’emmène avec lui, l'arrachant à son désert. Au lieu de cela, après une nuit d'amour, il la abandonnée en lui disant qu'il ne pouvait pas vivre avec une femme dont il était éperdument amoureux et qu'il verrait mourir. Bref, le couplet classique du mec se débarrassant d'une cruche. Et ma chère petite maman naïve l'attendit toujours ... elle ne refit pas sa vie et n'écouta pas les conseils de sa fille qui savait que ce géniteur ne reviendra pas. Ce dont-il s'est, bien sûr, acquitté en ne remontrant pas le bout de ses oreilles pointues."
Elle dit cela  en y ajoutant du ressentiment de telle façon que Lord Dolan s'imaginerait sûrement que le sujet était sensible.

" Pour mes manières... Je me suis construite toute seule. J'ai quelques centaines d'années."
Moui.... si on multipliait par 7o le compte était bon. Mais elle ne pouvait pas avouer ses 7ooo ans et encore moins fabuler en essayant de faire croire qu'elle n'avait que 3o ans... sa mentalité était trop mâture et ses connaissances trop étalées pour être une jeunette.
" Dès qu'on ne s'encombre pas de la recherche du grand amour et qu'on regarde le monde avec un oeil extérieur, tout devient très clair. J'appelle cela un esprit analytique."
Dans toute sa longue histoire, c'était la seule vérité.
" La haine, l'amour passionné et tout ces sentiments extrêmes sont justes encombrants. Regardez Sauron, il rate beaucoup de choses à cause de ça. Si comme lui je laissais les sentiments me submerger, je serais entrain de parcourir le monde à la recherche d'un hypothétique père pour venger ma mère. ... mouais... j'ai mieux à faire, non?"
En une phrase, elle venait de conclure que tout les héros vengeurs étaient des mini-Saurons.

Son père, elle le connaissait bien. C'était Nurwë. Elle adorait ce farfelu qui réglait les conflits avec ses conseillers en leur criant dessus. Et sa mère, bien qu'issue d'un autre clan et trop maternelle, était tout aussi elfique que son père. En fait, si sa mère apprenait que sa fille travaillait pour Sauron, elle serait capable de venir à la rencontre du Maia pour lui donner des conseils comme : Assurez-vous bien que Témoa se couche à des heures régulières et ne la laissez pas jouer dans le volcan! Elle est intenable dès qu'elle s'approche d'un volcan. Les deux parents étaient parfaitement, voir trop, vivants.
Quand à sa peau halée, ses yeux lagunes comme la mer sous les tropiques et ses cheveux a l'origine noirs, elle les avait hérités des Mocitl, le clan Avari dont son père était le roi.

" Bref. Je ne suis pas une elfe. C'est sans doute pour cela que je vous suis plus " supportable" que mes faux semblables." Fit-elle, en lui décochant un clin-d'oeil.
C'était une demi-vérité. Les Mocilt ne se considéraient pas comme des elfes. Et dire à un avar qu'il était un elda était considéré comme insultant. C'était comme dire à un Écossais qu'il était Britannique.
" Voilà ma petite histoire... comme vous voyez, elle ne méritait pas d'être racontée sous les draps. .. et j'ai une crème contre les rougeurs si vous voulez... "
Finit-elle dans un grand sourire. L'empourprage de l'ambassadeur n'était, fin de compte, pas passé innaperçut.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMer 21 Mai 2014 - 16:17
Dolan resta dubitatif devant les explications de Loréalle à propos de sa pommade. Il n’en mit néanmoins pas pour autant le flacon dans une des poches de sa longue cape noire.
Il écouta ensuite avec attention l’intendante lui faire le récit de ses origines. Il ne put retenir un demi-sourire dénué de joie. Il connaissait trop bien le mensonge pour être abusé quand il en entendait un. Pourtant, il devait y avoir une certaine proportion de vérité dans ce que Loréalle déclamait car certains mots avaient la saveur de la vérité, cependant pas assez pour être tout à fait sincères.
Mais Dolan savait également trop bien que les raisons qui poussaient un être à mentir étaient souvent trop douloureuses pour être exprimées. Il ne fit donc aucune remarque. Si Loréalle voulait être ce qu’elle prétendait être, qui était-il pour l’en empêcher ? Lui n’avait pas un esprit aussi froid et analytique que Loréalle. Il restait gouverné par ses sentiments. Il agissait souvent de manière impulsive et cela lui avait souvent coûté cher. Dans le cas présent, il se sentait incapable de confronter l’intendante à ses mensonges.

" Voilà ma petite histoire... comme vous voyez, elle ne méritait pas d'être racontée sous les draps. .. et j'ai une crème contre les rougeurs si vous voulez... "

Dolan laissa échapper un rire franc et détourna brièvement le regard avant de le replonger directement dans les yeux de Loréalle. Cela ne lui allait pas de jouer le timide.

-C’est une histoire passionnante pourtant. Pour ma part, je crois que toute bonne histoire est encore meilleure lorsqu’elle est racontée dans la chaleur des draps.

Vous êtes donc une semi-elfe. J’imagine que cela explique en effet pourquoi je vous trouve plus… « supportable » comme vous dites. Mais laissez-moi revenir quelque peu sur mes propos. Sachez qu’il m’est parfois arrivé de rencontrer des elfes disons… acceptables.


Dolan ressortit alors le flacon que Loréalle lui avait confié et le fit nonchalamment tournoyer dans sa paume.

-Je crois que je me passerais d’une seconde crème. Une est largement suffisante pour moi qui ne suis pas adepte de ces artifices. Encore que je ne suis pas certain d’avoir très bien saisi la manière de m’en servir… Voudriez-vous bien m’aider pour la première fois ?

L’ambassadeur avait fait un pas en avant et se trouvait maintenant très proche de Loréalle qui, s’aperçut-il, faisait presque sa taille. Rares étaient les hommes à être assez grands pour pouvoir le regarder droit dans les yeux. Mais Loréalle n’avait pas à lever les siens pour scruter les prunelles noires de Dolan.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyJeu 29 Mai 2014 - 14:28
( désolée désolée désolée! Je suis débordée HRP jusqu'à la pentecôte. Je réponds au rp dans l'ordre pour n'oublier personne mais j'ai du retard et je ne peux pas faire passer mes favoris avant les autres, ce serait injuste Smile )

-- § --

" Vous aidez à vous passer la pommade?" Redemanda-t-elle avec une pointe de soupçon dans la voix." Ne me dites pas que personne ne sait vous passer de la pommade? Vous semblez plutôt du genre à apprécier la flatterie."
Un large sourire s'afficha sur son visage ambré.
Chez Loréalle tout était prétexte à mots d'esprit. Si l'époque venait à être transposée à Versailles, sans doute que cette femme serait une de ses courtisanes, riches veuves, favorites d'un roi et donnant salon pour rencontrer poètes et philosophes dans son château de campagne où elle organiserait des chasses dans lesquelles elles chevaucherait comme un homme.

" Alors petit cour de passage de pommade. Ouvrez le flacon." Fit-elle, en se reculant pour retirer, sans bousculer l'Ambassadeur, le cabochon de verre. " Puis versez dans le creux de votre main gauche un peu de cette pommade. Soufflez dessus." Elle porta sa main gauche à la bouche et souffla doucement dessus du bout des lèvres. "Cela permet d'accroitre son onctuosité. Une fois l'opération faite, avec trois de vos doigts de la main droite prélevez de ce mélange et appliquez sur la brûlure en tapotant légèrement. Ne frottez pas."
Son index, son majeur et son annulaire se posèrent sur le visage de Dolan où doucement elle appliqua en suivant ses consignes la crème pour ne pas le blesser d'avantage.
" Comme quoi, vous avez bien fait de me demander. Et c'est aussi efficace pour hydrater les lèvres. Très utile dans la chaleur du désert pour un beau parleur que les gerçures handicaperaient. "
Finit-elle, en passant son pouce sur la lèvre inférieure de l'homme. Si il n'y avait rien de sensuel dans son massage de la joue, cette caresse sur la lèvre rattrapait le retard dans la compétition amicale entre elle et l'ambassadeur pour le trophée "champion de la drague".

Mais ce fut de courte durée, car le temps que le frisson s'estompe, l'Elfe était déjà à d'autres occupations comme celles de ranger ses fioles dans l'étagère.
" Ce sera une bonne méthode de séduction sur l'impératrice de lui demander de passer votre pommade. Vous pourriez même lui offrir une de celle-ci ou un parfum précieux. J'en ai quelques uns...
Sinon, laissez moi deviner? Les elfes que vous supportiez étaient toutes des femelles?"

Acheva-t-elle dans un rire.
"En parlant d'histoire, vous connaissez l'histoire du lapin et de l'ours au bord de la rivière? Je ne suis pas sûre qu'elle soit meilleures racontée dans un lit." Fit remarquer Loréalle. " Quoi que.. je devrais dire de circonstance à être raconter dans un lit. "
Oui, sans aucun doute une courtisane.. elle connaissait bien les règles du jeu.

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMer 4 Juin 2014 - 18:30
(désolé je suis un peu lent à répondre, mais tout vient à point à qui sait attendre Smile)

Dolan se laissa faire avec plaisir pendant toute la durée de l’opération. La main de Loréalle était chaude contre sa joue. Quand elle effleura sa bouche, des souvenirs depuis longtemps enfouis refirent surface dans l’esprit de l’ambassadeur et un sourire étira ses lèvres sous la caresse. Mais Dolan se rendit bien vite compte que Loréalle était du genre à passer du coq à l’âne sans prévenir. En effet, la voilà qui s’affairait de nouveau autour de ses fioles, les disposant çà et là sur une étagère.

" Ce sera une bonne méthode de séduction sur l'impératrice de lui demander de passer votre pommade. Vous pourriez même lui offrir une de celle-ci ou un parfum précieux. J'en ai quelques uns...
Sinon, laissez moi deviner? Les elfes que vous supportiez étaient toutes des femelles?"


-Les raisons de ma visite au Harad sont strictement professionnelle, je tiens à vous le rappeler, répondit-il en souriant de toutes ses dents. Je doute qu’un parfum soit un cadeau diplomatique idéal. De toute manière, notre employeur y a déjà pourvu.

Et vous vous trompez. Il est vrai que les elfes mâles ont très peu de qualités que je sache apprécier. Quant aux femelles… Non, je n’ai jamais été attiré par ces grandes perches anorexiques et blafardes. Trois, c’est un qualificatif de trop pour moi. Vous avez de la chance vous ne possédez que deux de ces caractéristiques, ce qui vous rend tout à fait supportable.
Non, les rares elfes qui m'étaient "supportables", indépendamment de leur sexe, étaient ceux avec qui j'ai pu discuter d'égal à égal, rien de plus. Mais bien souvent, cela est impossible.

Et cette histoire du lapin et de l’ours ? Navré, je ne crois pas la connaître. Mais si vous pensez que celle-ci n’est pas de circonstance à être racontée dans un lit, je vous crois sur parole. Cela dit, je crois être capable d’apprécier n’importe quelle histoire racontée dans le lit d’une charmante femme. Encore que cette assertion mérite sans doute démonstration...


Si cela avait été moins douloureux pour son visage martyrisé, Dolan aurait appuyé son dernier commentaire d’un clin d’œil appuyé. Il se contenta d’un sourire accompagné d’un regard pétillant. Puis, prenant exemple sur son interlocutrice, il fit mine de s’intéresser brusquement à un tout autre sujet. Parcourant des yeux l'étrange salle, il demanda :

-Mais dites-moi, que pouvez-vous bien faire ici ? Dans ce laboratoire je veux dire ? Votre travail d’intendante ne suppose sans doute pas toutes ces expériences saugrenues. Vous cherchez quelque chose en particulier ? Vous voulez créer de nouveaux parfums et pommades apaisantes ? Nul doute que cela serait très utile au Mordor. Tous ces pauvres orcs…

Dolan ne put retenir un rire à cette pensée. Il était vrai qu’à Barad-dùr, on puait et souffrait plus que nulle part ailleurs. L’image d’un orc s’aspergeant les aisselles de parfum fit irruption dans son cerveau et il peina à retrouver son sérieux.

*-L'humour est certes une partie importante du charme, mais si je commence à rire à mes propres blagues, me voilà mal engagé,* songea-t-il tout en se mordant la langue pour ne pas se laisser aller à un fou rire.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptySam 14 Juin 2014 - 12:35
( c'est bon? Tu es a poins ? tu as assez attendu? LOL)

-- § --

" Croyez moi, cette histoire de lapin et d'ours, vous ne voulez pas la connaître." Affirma-t-elle.

Moui... professionnel.. les hommes disaient toujours cela. Ça commence par du professionnel et finit invariablement avec des sentiments garnit de trémolos. Témoa s'imaginait déjà Dolan tenant les mains d'Azuul-li en lui déclarant des " mais nous ne pouvons pas nous aimer, je suis ambassadeur du Mordor et vous impératrice" ..
Était-ce là une vision de l'avenir? Là où certains elfes avaient des flash prémonitoire, celle-ci utilisait la déduction pour obtenir des brides du futur. Dans le doute, elle en parlerait à Anatar, après tout, si une telle situation arrivait, il valait mieux garder un oeil dessus pour éviter les trahisons façon: " Mais je t'aimes, aussi je quitte le service de Sauron pour toi. Ainsi notre amuuur pourra exister! "  

" Je ne cherche rien en particulier, mais je trouve dommage que peu de gens s'intéresse à ce que nous offre la nature. Ses pommades en sont l'exemple, elles sont principalement pour mon usage personnel ou celui de mes proches, mais il m'arrive d'en dispenser à plus large échelle. C'est fou ce qu'une crème apaisante pour les mains permet à paysan de Nurn de mieux travailler. Les conditions de vie influences sur la productivité d'un pays, notre employeur, comme vous l'appelez, ouvre doucement les yeux sur cela.. ce n'est pas trop tôt."
Il faut dire qu'elle avait ronger de longue semaine les résistances de Sauron pour améliorer les conditions de vie dans le Mordor et obtenir que les Snaga est enfin des droits. Elle devait au plus vite rédiger les lois.

" Quand à mes expériences "saugrenues", il faut revenir quelques années en arrière, à ma première rencontre avec Sauron.
Quand il m'a croisé la première fois, j'étais déjà versé dans les sciences, je crois que c'est cela qu'il la séduit en moi. Sans ce don pour analyser la nature et la maitriser afin de recréer certains phénomènes..."

Loréalle leva un index vers la cage à 2om au dessus d'eux où tonnait la foudre dans des grésillements.
"Artificielle. Et je ne vous parle pas de mes appartements."
Se contenta-t-elle de dire.
"... il se serait jamais encombré de moi et encore moins placé au poste d'intendante. Ce laboratoire fait parti des accords entre lui et moi. Je ne suis pas simplement sa "jolie secrétaire", je suis aussi chargée d’amener le pays vers le nouvel âge.

Et vous êtes doué pour faire parler les femmes. Vous avez réussit à obtenir de moi quelques renseignements. "

Souligna-t-elle avec un sourire, en s'asseyant sur un coin de table.
" Je crois que c'est a votre tour de me raconter ce que fait un seigneur au service de Sauron. A moins que vous ne préfériez que j'aille fouiner dans vos dossier?"

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMar 17 Juin 2014 - 18:35
Loréalle n’avait pas tort de soupçonner l’ambassadeur d’une certaine inclinaison pour le romantisme. Romantique, Dolan l’était sans aucun doute… Il était tout à fait du genre à se lancer dans des quêtes insensées uniquement pour les beaux yeux d’une jolie fille. Mais là où Loréalle devait se rassurer, c’était que l’instinct de survie et le besoin de liberté de Dolan étaient supérieurs à tout autre chose chez lui. Les beaux yeux de beaucoup de jolies filles s’étaient voilés de larmes par sa faute. Et s’il en avait éprouvé du remord sur le moment, il avait bien souvent oublié jusqu’à leur nom aujourd’hui. Si Azûul Li était aussi belle qu’on le disait, elle pourrait sans doute faire vaciller son engagement auprès du Mordor, mais jamais sans lui apporter quelques assurances quant à sa sécurité.

" Je ne cherche rien en particulier, mais je trouve dommage que peu de gens s'intéresse à ce que nous offre la nature. Ses pommades en sont l'exemple, elles sont principalement pour mon usage personnel ou celui de mes proches, mais il m'arrive d'en dispenser à plus large échelle. C'est fou ce qu'une crème apaisante pour les mains permet à paysan de Nurn de mieux travailler. Les conditions de vie influences sur la productivité d'un pays, notre employeur, comme vous l'appelez, ouvre doucement les yeux sur cela.. ce n'est pas trop tôt."

Dolan constatait avec plaisir que l’intendante savait faire preuve d’un regard critique vis-à-vis de Sauron. Un peu de normalité dans cet univers n’était pas pour lui déplaire.

-Dois-je alors me considérer comme l’un de vos « proches » ? demanda-t-il ingénument en regardant la cage à foudre qui crépitait au-dessus de leurs têtes. J'en serais honoré.

L’ambassadeur s’efforçait de n’en rien montrer, conservant sa démarche détendue et amicale, mais il était réellement impressionné par ce que l’elfe était capable de faire. Nul doute que le Mordor avait là un atout maître dans sa main. Elle avait pour tâche d’amener le Mordor dans un « nouvel âge ». Rien que ça ! Et Dolan commençait à penser qu’elle en était capable.

Et vous êtes doué pour faire parler les femmes. Vous avez réussit à obtenir de moi quelques renseignements. "
Souligna-t-elle avec un sourire, en s'asseyant sur un coin de table.
" Je crois que c'est a votre tour de me raconter ce que fait un seigneur au service de Sauron. A moins que vous ne préfériez que j'aille fouiner dans vos dossier?"

Dolan sourit à la pique. A vrai dire, cela n’avait pas été très difficile de faire parler Loréalle. Elle semblait naturellement disposée à s’épancher sur n’importe quel sujet, pour autant qu’on l’aiguille dans la bonne direction.

-Obtenir des renseignements, c’est exactement pour cela que j’ai été engagé, répliqua-t-il avec bonne humeur.

Le diplomate tira ensuite une chaise jusqu’à lui et s’y assit confortablement, croisant les jambes et posant ses pieds sur le table où s’était installée Loréalle. Sans trop y laisser paraître, il avait pris soin de se trouver à la gauche de l’elfe afin que son côté brûlé lui soit caché.

-A mon tour ? Déjà ? demanda-t-il. Dommage, je trouvais cela plutôt agréable de vous entendre parler de vous. Je suis sûr qu’il y a plus encore à savoir. Mais nous y reviendrons, assurément.

Que dire sur moi ? … Je serais curieux de savoir quels genres de dossiers le Mordor possède sur ma personne. Avant que je ne franchisse la Porte Noire, je n’étais pas grand-chose. Et seigneur… je ne l’ai jamais vraiment été. Vous faites sans doute allusion à ce « Lord » que j’ai accolé devant mon nom. C’est simplement que j’ai comment cela sonne.
« Lord Nalod »!
scanda Dolan en accompagnant sa déclamation d’un geste de la main. Voilà qui en jette, n’est-ce pas ? De toute manière, cela convient mieux à un ambassadeur que n’importe quel autre titre. Sauron lui-même en conviendrait, j’en suis persuadé.

Et ce que je fais au service de Sauron ma foi… vous le savez fort bien : mon travail est de représenter le Mordor auprès des autres pays.


Dolan s’interrompit, comme s’il avait terminé ce qu’il avait à dire, se contentant de regarder Loréalle.

-Vous désirez en savoir plus, hein ? reprit-il après quelques secondes. Et bien… c’est avant tout un refuge que je suis venu chercher au Mordor. L’ouest ne m’a jamais vraiment réussi, il faut croire, pas plus que le nord. Disons que je me suis fait des ennemis au sein de l’empire d’Ouistrenesse et que mon salut passait forcément par ici. Et j’ai décidé d’offrir mes services à Sauron parce que je n’avais pas vraiment le choix. Et puis aussi un peu dans l’espoir d’obtenir ma revanche sur certains personnages, je l’avoue.

Dolan eut un rire jaune.

-Pas très glorieux, n’est-ce pas ? Et attendez, vous ne savez pas encore ce qui m’a poussé à fuir l’ouest. Aller, je vais vous le dire, vous pourrez ainsi vous moquer de moi.
Après un enchaînement de coïncidences toutes plus malheureuses les unes que les autres, j’ai tout bonnement tenté d’assassiner l’impératrice Thais Laelias ! Oui, vous avez bien entendu !
Mais comme je n’ai rien d’un assassin, j’ai évidemment manqué ma cible. J’ai été vu, et avec une tête comme la mienne, difficile de passer inaperçu. Je crains que beaucoup d’hommes défigurés n’aient été exécutés par ma faute. Mais de toute manière, je déteste passer inaperçu. Donc me voilà !
Alors, heureuse ? Mon histoire est-elle à la hauteur de vos espérances ?


Si Dolan continuait à sourire, c'était d'un sourire jaune, voire triste. Il espérait que sa venue au Mordor serait le début d'une nouvelle histoire et que son passé resterait derrière lui. Il n'était plus celui qu'il avait été alors. Il ne voulait plus l'être.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyVen 27 Juin 2014 - 12:11
-- § --

Quant à Loréalle, du romantisme, elle en avait cure! L'addition était assez facile à faire. Prenez une femme à l'esprit cartésien qui observe le monde sans vraiment s'y intégrer et mettez devant elle des hommes comme Dolan.
Oh, elle en avait vu de doux compagnons oubliant tous leurs engagements dès que leurs intérêts personnels se faisaient pressant. Combien de ses serveuses, quand elle endossait le rôle de tenancière, lui revenaient en larmes et le cœur brisé? Combien d'homme avaient promis l'impossible pour les yeux d'une belle?.. Ou devrait-elle dire le lit d'une belle?
Les Hommes mâles restaient des animaux à ses yeux dont l'instinct de reproduction prévalait sur la préservation de leur partenaire. Ils n'étaient pas fidèles, ou si peu en comparaison de leur nombre, aimaient voir les femmes se battre pour eux et confondaient accouplement avec amour.

Elle avait eut un bon exemple en Imrazhôn et plusieurs de ses clients qui, sans le savoir, lui permirent de monter son étude et ses conclusions personnelles qui dictèrent ses attitudes dans l'avenir: L'homme est bien en ami et en distraction sexuelle éphémère, mais il ne faut jamais rien espérer de plus de lui.
Pourtant, elle ne leur reprochait pas vraiment se manque de considération pour la femme car la seule chose qui préservait la race humaine de l'extinction était sa faculté à s’accroitre. Et avoir plusieurs partenaires permettant à l'homme d'avoir de nombreux enfants simultanément. Elle prenait leur comportement pour un simple instinct primaire de conservation. A la différence que les hommes du Nord étaient plus lâches que ceux du sud à ce sujet là. En Harad, ils avaient plusieurs femmes pour assouvir ce processus et c'était officiel, ce n'était pas des amantes cachées qu'on oubliait.  

Les elfes étaient trop amoureux et religieux... les humains trop lâches et égocentriques... dans un monde pareil le célibat était une délicieuse option.

-- § --

" Proches? Non... j'évite d'avoir des proches, ils ont tendance à mourir de maladie, de vieillesse, d'accident, vois de se faire kidnapper. C'est d'un compliqué et ça vous gâche vos jours de vacances car c'est toujours à ces moments là qu'ils vous appellent à l'aide... que ce soit pour les sauver ou les aider à monter un meuble acheté en kit chez un menusier!" Plaisanta-t-elle sur le sujet. " Considérez-vous comme l'image du Mordor dont je suis Intendante. Il est normal que nous prenions soin de vous."

Elle tendit le bras pour se saisir d'une boite et l'ouvrit afin d'accéder à son mécanisme qu'elle trifouillait avec une fine tige de métal tout en continuant de répondre. Elle était de ce genre d'être qui ne pouvait pas rester les mains vides... qui avaient constamment besoin de les occuper pour, à croire, éviter qu'elles ne s'enfuient ou fassent des bêtises.

"Je n'ai pas grand chose à raconter sur moi, quand on n'emballe pas sa vie de mystère elle est plus simple à raconter et moins longue. Ex-épouse d'un Numénoréen Noir, Intendante du Mordor suite à une soirée de beuverie avec Anny... que j'ignorais être Sauron. Quoi d'autres? ... en fait je crois que j'ai fait le tour. Des amis par-ci par-là, il faut dire quand  1oo ans on a le temps de se faire des amis. .. nan, rien d'autre à signaler, monsieur l'inquisiteur.
Vous en savez déjà plus sur moi qu'Anny en sait lui même. "

Anny... voilà une nouveauté, c'était le petit nom qu'elle donnait à Sauron quand il n'y avait pas de gardes derrière la porte et que la journée se faisait longue et qu'il était temps d'enfiler ses tongs pour se détendre tout en parlant de forge avec un verre de liqueur à la main.

" Pour le contenu des dossiers... Ah, ça.. je ne sais pas car je ne les pas encore consultés. Mais cela ne m'étonnerai pas que Sir Cyriandil soit chargé de chercher vos origines, vos attaches.. vous savez, la routine afin éviter d'engager des traites à retardement ou des personnes aux fondations friables. Il faut une certaine carrure pour être gradé au Mordor et supporter la masse de fous qui vous entourent. Quand à votre Lord, j'en conviens aussi que cela rajoute de la prestance, mais ce n'est pas le fait d'ajouter un titre à votre nom qui fait que vous sachiez user du verbe et de l'écriture. Ces arts sont inaccessibles aux paysans.. donc, je vous soupçonne d'être noble malgré tout. Un noble ayant des griefs avec l'empire de l'Outri ? Outrene... oh zut le machin!"
Lança-t-elle en agitant de la main.
Loréalle n'avait jamais su retenir le nom en entier ou le dire, même après son aventure avec le prince de cet empire! Les intonations de ce mot étaient bien trop lointaines de sa langue d'origine pour qu'elle y arrive!
" J'ose espérer que vous n'allez pas tenter d'entrainer le Mordor dans une guerre stérile avec cet empire .." dont elle évitait de citer le nom. ".. pour accomplir une quelconque vengeance personnelle?"
Fit-elle avec une subite froideur. C'était donc là le véritable visage de l'intendante? Un cerbère souriant mais qui était prêt à mordre si on touchait aux intérêts du Mordor? Une intendante quoi... une vraie. Une nounou qui mettait un cache-nez aux soldats lorsqu'ils sortaient en plein hiver.

Un sourire respirant l'innocence effaça aussitôt la menace sous-jacente qui était apparut sur ses traits.
" Je ne devrais peut-être pas demander et faire semblant de savoir.. mais qui est Thé Lélasse? "

-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyDim 29 Juin 2014 - 14:01
Dolan écoutait poliment Loréalle raconter ses états d’âmes, un léger sourire aux lèvres. Pas d’amis proches donc, aucun lien, rien qui puisse la distraire de son travail. D’un seul coup, l’elfe se révélait beaucoup moins amusante et bien moins sympathique qu’elle ne paraissait au premier abord. Son histoire était néanmoins surprenante, tout comme le surnom ridicule dont elle affublait Sauron.

Dolan soupçonna alors le maïa de s’être entiché de cet énergumène dans le seul but de le distraire. Les orcs, les nùménoréens noirs, tout comme les elfes qui étaient à son service étaient terrorisés par Sauron, Loréalle ne semblait pas affectée par cette peur, cela devait être rafraichissant pour le seigneur du Mordor.

Il était vrai que cette elfe était réellement surprenante. Dolan devina alors qu’elle était beaucoup plus âgée qu’elle ne l’affichait. Ni la peur, ni la haine, ni le fanatisme n’avait de prise sur elle. Elle ne souhaitait pas particulièrement la guerre, ne semblait que très peu concernée par l’idéologie qui présidait à toute décision au Mordor… Pour tout dire, il semblait qu’elle était entrée au service de Sauron… par désœuvrement, tout bonnement.
Cela en faisait quelqu’un de dangereux, décida Dolan. Mais pas forcément plus que tout être se trouvant à Barad-dùr finalement.

" Pour le contenu des dossiers... Ah, ça.. je ne sais pas car je ne les pas encore consultés. Mais cela ne m'étonnerai pas que Sir Cyriandil soit chargé de chercher vos origines, vos attaches.. vous savez, la routine afin éviter d'engager des traites à retardement ou des personnes aux fondations friables. Il faut une certaine carrure pour être gradé au Mordor et supporter la masse de fous qui vous entourent. Quand à votre Lord, j'en conviens aussi que cela rajoute de la prestance, mais ce n'est pas le fait d'ajouter un titre à votre nom qui fait que vous sachiez user du verbe et de l'écriture. Ces arts sont inaccessibles aux paysans.. donc, je vous soupçonne d'être noble malgré tout. Un noble ayant des griefs avec l'empire de l'Outri ? Outrene... oh zut le machin!"

-Ouistrenesse, coupa Dolan retenant péniblement un éclat de rire.

Un éclat de rire franc et sincère. Lui qui avait travaillé pendant si longtemps sa diction, son vocabulaire, ses manières afin de passer pour un noble, voilà que cela payait. Qu’elle était loin à présent la modeste ferme gondorienne qui l’avait vu naître ! Il était un Lord désormais et cela transpirait de tous les pores de sa peau. Une fierté peu commune l’envahit à cette idée.

" J'ose espérer que vous n'allez pas tenter d'entrainer le Mordor dans une guerre stérile avec cet empire ... pour accomplir une quelconque vengeance personnelle?" poursuivait l’intendante.

Dolan se rembrunit avant de répondre :

-L’Empire d’Ouistrenesse n'est qu'un vaste repère de truands, vous savez. Et, riez si vous le voulez, mais mon but n’est que de rétablir la justice dans ce trou à rats, ni plus ni moins. Pour l’avoir constaté, je sais que la dynastie de Tar Elessar –si ce nom vous dit quelque chose…- est la pire chose qui soit arrivée aux hommes des Terres du Milieu depuis leur création. Elle doit donc disparaître. Mais j’ai dans l’idée que mes vues correspondent tout à fait à celles de Sauron. Il attend d’être prêt pour la guerre et dès qu’il le sera, il lancera l’offensive. Sans que j’ai à l’y pousser.

Dolan était surpris que Loréalle n’ai pas compris cela. Sauron n’avait que faire du Mordor. Ce pseudo-pays n’était que le moyen d’arriver à ses fins. Il avait besoin qu’il soit bien géré, ce pour quoi il avait embauché une intendante, mais il servait un intérêt plus grand.

-Pour votre information, Thaïs Laelias est, ou plutôt était d’après ce que j’ai appris récemment, l’impératrice d’Ouistrenesse. Elle est la fille d’Aragorn Tar Elessar et semble entretenir des rapports plus que chaotiques avec son père que beaucoup soupçonne d’avoir été assassiné par elle. Sa famille la considère probablement comme un traître aujourd’hui, à commencer par son demi-frère Eldarion qui lui a ravi le pouvoir. Quand je vous disais que cette famille était une catastrophe pour les hommes de l’ouest. Et c’est encore sans compter leur fanatisme envers les valars à qui ils doivent toute leur grandeur. Pour moi il est de la plus grande importance de mettre fin à cette théocratie. Absolument rien de personnel là-dedans.

Bien sûr, Dolan avait haï Thaïs. Et il avait toujours haï les valars, tout comme ceux qui étaient dévoués à leur cause. Pour lui, les humains étaient capables de vivre sans eux. Cette stupide reconnaissance qu’on inculquait dès la naissance à chaque enfant de l’ouest lui semblait malsaine. Les humains se libéreraient un jour du joug des valars ! Que ces dieux indignes restent cantonnés à Valinor et qu’ils laissent les Terres du Milieu à ceux qui y vivent. Et que les elfes les y rejoignent s’ils le désirent !
Telles étaient en substances les vindicatives pensées qui traversaient actuellement son esprit. Absolument rien de personnel en somme non, il en était convaincu.

-Par contre, reprit-il, je ne devrais peut-être pas demander et faire semblant de savoir… mais qui est Sir Cyriandil ? Un genre d’espion ?
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyDim 29 Juin 2014 - 15:49
-- § --

Sans le savoir et surtout sans le vouloir, Témoa venait d'ajouter de la crédibilité à sa comédie d'orpheline solitaire. Elle l'ignorait mais à présent Nalod la prenait pour une pauvre petite créature seule et sans amis qui par solitude servait un Sauron ne voyant en elle qu'une potiche pour le distraire.
Ah cruel était le sort car l'Elfe ne pouvait effectuer sa danse mentale de la victoire, puisque l'humain gardait ce raisonnement pour lui! Le p'tit sadique!
 
Pour ce qui était du jouet de Sauron, tout le monde l'était un peu dans le Mordor. Certains jouets étaient envoyés par la fenêtre pour tester leur solidité tandis que d'autres précieusement conservés sur une étagère. .. tout n'était qu'une question d'être favori ou non. Utile ou pas.
Mais pour la solitude et le désœuvrement...
Le D était bien la première lettre du mot, mais il était question de Défit. Le Seigneur Noir savait que cette Avari aimait avant tout les challenges et mener le Mordor vers un avenir grandiose était un challenge de taille quand on partait avec les pions donnés, un amalgame de parias d'autres royaumes. Car même le plus noble des Numénoréens Noirs n'était qu'un seigneur sans terre depuis la disparition de leur île.
Quand à la solitude... Témoa la craignait plus que tout au point de ne pouvoir passer une nuit seule. Se contenter d'amants plutôt que d'amour ne voulait pas dire être désespérée... aussi était-elle toujours entourée; bien qu'elle s'était dit sans amis et sans attaches afin que ses proches n'aient rien a craindre. Elle s'imaginait très mal dire au premier quidam venu : " Tu veux devenir mon meilleur ami? Viens, je vais te présenter les miens! On va trop s'amuser et puis on va faire une compagnie et partir sauver le monde YoupIII!...

... quelqu'un a un anneau?"


-- § --

Loréalle adressa un sourire fade au Diplomate. Elle avait eut les renseignements qu'elle souhaitait savoir sur lui. Elle le trouvait toujours d'une compagnie plaisante, mais quelque chose s'était éteint dans le regard de la Mocitl, il n'était pas un homme de lettre ou de science, mais un homme de guerre.

Il est donc de ceux vivant pour la guerre et par la guerre? Avait-elle conclut. S'est son choix, il est libre de le faire. La guerre est un loisir comme les autres, si ce Nalod portait une armure aux armoiries du Gondor, on dirait de lui qu'il est preux chevalier doté d'un caractère courageux désirant détrôner un roi tyranique. A la place de cela, il sert le Mordor ce qui le rend invariablement traitre et belliqueux aux yeux d'une l'humanité naïve.
Songeait Témoa qui regardait tout avec un oeil extérieur, ne posant jamais de jugement sur la couleur de la cape d'un homme pour le désigner héros ou non. Elle avait croisé jadis Eldarion, quand il était encore jeune mais déjà si désireux d'accomplir de grands fait, aussi s'étonnait-elle qu'il vole le trône à sa soeur, mais elle savait combien le désir de pouvoir pouvait changer un vivant, qu'il soit humain, nain, valar ou elfe. Tous étaient vulnérable à cet appétit sans faim. (jeu de mot voulu)
Pas de bol, gamin. En tout cas, je dois passer le mot à 'Ron d'éviter de l'envoyer négocier dans les terres de l'Ouest.

" Ce n'est pas joli-joli de copier les autres, je devrais vous faire payer une amende pour plagia. Oui. Cyriandil est un genre d'espion. Vous aurez l'occasion de le croiser... à condition qu'il le souhaite."
Fit-elle joyeusement, en reposant l'objet qu'elle bidouillait sur le coin du bureau avant de se pousser des deux mains pour se relever. Puis continua, avec son timbre aux accents lointain:
" Comme je dis souvent je ne crois pas aux Valar. Pas plus qu'on ne croit aux chaises et aux tables. Elles ont leur utilité, tout comme les Valars, mais ce n'est pas pour cette raison qu'on leur adresse des: Ô Grande et Puissante Table .... "
S'époussetant le pantalon, l'Intendante aux allures d'homme poussa un soupire puis reprit.
" Mais il est tout de même étrange que vous serviez un Maia alors que vous reprochez à cet empire ..." dont elle évitait encore une fois de dire le nom "... de servir les Valar?  Vous risquez de me répondre: "vous de même très chère". Mais je vous répondrais que je sers un monarque avant tout.  Je présume que c'est pa... MINCE .. Faut que j'y aille!"  
S'exclama-t-elle subitement en se tapant le front du plat de la main, puis se dirigeant rapidement vers la porte avant de se retourner, ayant saisi la poignée, dans un:
" Il faudra qu'un jour prochain je vous demande plus de renseignements sur la généalogie humaine, mais pour le moment, j'ai un sbire de Morgoth à gérer avant qu'il ne décide de réformer le Mordor et dans faire un nid de fanatiques.. "
Et elle ouvrit la porte en marmonnant.
" Il n'aurait pas beaucoup de travail à faire, remarquez...."
Après quelque instant, sa tête dépassa par l’entrebâillement:
"Et éviter de toucher à quoi que ce soit. Beaucoup d'objet ici sont mortellement dangereux."


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
AdminNombre de messages : 1420
Age : 32
Date d'inscription : 07/05/2005

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Dormegil (épée)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Admin
Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration

Escroc Mythomane / Fondateur Adulé de son équipe d'Administration
MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptySam 5 Juil 2014 - 10:16
Dolan laissa Loréalle reprendre son semi-monologue. Elle semblait avoir un don pour converser seule, s’occupant à la fois des questions et des réponses. Si elle l’avait laissé parler, peut-être aurait-elle pu en apprendre plus encore sur l’ambassadeur, mais elle n’en avait visiblement pas besoin.
Il aurait pu lui dire qu’une table n’exerçait pas de pouvoir sur le monde des hommes, qu’une table avait son utilité et se bornait à servir ce pour quoi elle avait été construite, contrairement aux valars.
Il aurait pu lui répondre que le problème des valars n’était pas particulièrement qu’ils soient des dieux vivants surpuissants, c’était la manière dont ils se permettaient d’intervenir et de contrôler les hommes qui le débectait. Le maïa qu’il avait finalement choisi de servir laissait les hommes faire leurs propres choix. Enfin ceux qui étaient assez forts pour faire ces choix… c’était là toute la différence.
Il aurait pu lui rappeler que le Mordor était déjà un repère de fanatiques, bien avant qu’elle n’y mette les pieds, et que les sbires de Morgoth n’étaient pas à prendre à la légère, il en savait assez long sur ce sujet.
Il aurait pu également la retenir et lui voler un baiser avant qu’elle ne s’envole mais la fin de la conversation l’avait comme désarmé.

« Ne jamais mélanger les affaires charnelles et les affaires de bureau », se souvint-il avoir entendu quelque part.

-Bon courage et à bientôt j’espère, nous n’avons pas terminé cette conversation ! se contenta-t-il donc de lancer avant que la porte du laboratoire ne se referme.

Dolan se retrouva donc soudain seul au beau milieu du plus étrange endroit du Barad-dùr avec pour consigne de ne rien toucher. Cette seule consigne lui donnait envie de se saisir du premier objet sur lequel se poserait ses yeux. Mais, retenant ses instincts rebelles, il remit son masque et sortit de la salle à grands pas, afin de se diriger vers ses appartements. Il devait préparer son voyage et sa rencontre avec Azûul Li du Harad.
Revenir en haut Aller en bas
La RenardeNombre de messages : 1854
Age : 119
Date d'inscription : 20/01/2014

Feuille de personnage
Race: Truc louche, voir étrange
Possessions: A proximité de Ôju et toujours avec Ritournelle
Statut: Joueur(se) actif(ve)
La Renarde
1ère Touriste des Terres du Milieu

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' EmptyMar 15 Juil 2014 - 14:35
-- § --

[FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' Angel_2_by_syrkell-d34clye

Tout ce temps, d'en haut, des yeux l'avaient espionnés.
Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'Elfe quand Lodan franchit la porte pour sortir du laboratoire. Puis, en quelques bons, celui-ci quitta son poste d'observation, une passerelle plongée dans l'obscurité des hauteurs de la tour, pour rejoindre le sol.

Phreank était satisfait de ce qu'il avait vu. Le jeune Diplomate n'était pas tombé dans le piège que lui avait tendue l'Intendante. Pourtant, rien n'était plus tentant pour un humain que de désobéir à la consigne : Ne touchez à rien. Il suffisait de mettre un panneau "ne pas toucher, sous aucun prétexte, même par curiosité juste pour voir ce que ça fait!" pour qu'un homme aille y mettre les doigts. L'elfe en venait à se demander si Eru ne les avaient pas programmé ainsi? Car ce défaut était présent dans tout les êtres humains, ce défaut qu'ils appelaient la curiosité. Un défaut dont les elfes étaient cruellement dépourvu.

Phreank franchit une porte dérobée pour rejoindre l'intendante à qui il était maintenant rattaché. Jadis, il était un fidèle membre de la garde personnelle de Sauron, mais un jour, celui-ci l'avait désigné pour veiller sur cette étrange demi-elfe et depuis, il en était devenu son ombre.... et cette garce n'hésitait pas à l'employer pour des tâches aussi diverses qu'espionner et faire des rapports, alors qu'il était un garde du corps!! ... Cela horripilait!


-- § --
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5781-mais-que-dit-le-re
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'   [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The lord of the ringard
» Levée partielle de l’embargo contre la mangue haïtienne
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» contre le rhume, la toux et les maux de gorge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: [FB] Lord Nalod 007 contre Dr Lo' N448 :: Les archives :: RPs des Terres du Mal :: Archives du Mordor-