Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 [FB] Demande de poste d'Idril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idril Felagund
Diplomate de la Lorien

Diplomate de la Lorien
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 22
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Harpe, Arùn, Arc et épée, poignard et ciseaux à bois de toutes tailles qui se plantent aussi bien dans le bois que dans les ennemis.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: [FB] Demande de poste d'Idril   Lun 30 Juin 2014 - 23:33

Je venais de pénétrer dans la majestueuse forêt, et j'attendis que les sentinelles viennent à ma rencontre, ce qui ne tarda pas à arriver. C'était un petit groupe, pas très armé. Mes origines y étaient peut-être pour quelque chose, et aussi le fait que je reconnaissais certains que j'avais aperçu quand je vivais ici étant petit. De plus, j'étais seul, et mes intentions n'affichaient aucun sentiment belliqueux. Me questionnant sur mon identité, ils attendaient que je leur explique mon arrivée.

"Je suis Idril Felagund de Mirkwood, et je viens rencontrer le Seigneur Celeborn pour demander le poste de diplomate qui est à pourvoir en ces bois. Me mènerez-vous à lui ?"

Ils acquiescèrent et ils m'amenèrent au cœur de la forêt. J'aperçus alors le palais du Seigneur Celeborn et de dame Galadriel. Il s'étendait parmi les plus hautes branches des arbres majestueux, gigantesque palais flottant tel une feuille au gré du vent, et semblait constitué du bois du cœur même des arbres sur lesquels il était posé. Je montais les marches qui ondulaient autour des troncs avec la grâce des Eldars, et contemplais cette architecture si familière qu'il me plaisait de retrouver. Je me sentais chez moi. L'atelier de mon professeur devait se trouver un peu plus au sud dans le royaume, mais il n'étais pas situé très loin du palais royal. Je reviendrais le voir certainement, mais j'avais pour le moment fort à faire. Nous arrivâmes en haut des marches, et on me pria d'attendre l'arrivée du seigneur Celeborn.

J'attendis donc et songea à ce que je ferais ensuite. J'espérais ardemment que le poste n'ait pas été pris, et qu'il me soit confié. J'avais ouï dire que les alliances se renouaient avec la Lothlorien, et j'étais bien décidé à faire en sorte que cela se passe au mieux. J'étais un elfe relativement jeune, mais je n'en avais pas moins le sens des affaires, mais surtout, je voulais que tout se passe au mieux. Les bonnes relations m'étaient chères au cœur car elles étaient les premières garantes des alliances que l'on pouvait former pour s'entraider en des temps troubles comme ceux que mon royaume avait connu jadis. C'était la principale motivation. Ensuite, j'aimait que les choses soient claires entre les différents races, et je voulais montrer que els elfes n'étaient pas arrogants, vaniteux ou n'étaient pas des gens hautains et détestables comme certains le pensaient. De plus, ce poste serait une très bonne occasions d'en apprendre davantage sur les usages et coutumes des différents peuples.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6111-idril-felagund
Celeborn
Roi de Lothlorien

avatar

Nombre de messages : 471
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Épée elfique de Doriath, armure elfique, cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Sam 5 Juil 2014 - 16:46

Les feuilles des mellyrn chantèrent avec le vent. Quant aux rayons de soleil, ces derniers s'amusèrent à créer des reflets aux couleurs plus magiques les unes que les autres.
La Lorien était un havre de paix pour tout elfe qui décida un jour de s'y établir, à l'image même des jardins divins de Valinor.
Pour Celeborn néanmoins, c'était avant tout le souvenir de Doriath qui refusait surface à chaque fois que le Haut-elfe foulait ces terres boisées. Aujourd'hui, il se contenta de rester assis sur un banc, les yeux fermés, enchanté par le chant des oiseaux. Il se sentit redevenir enfant: jadis, où encore jeune prince, il adorait s'éclipser de la cour royale pour s'émerveiller devant la forêt magique de la reine Mélian…Mais tout cela était loin derrière lui. Doriath n'existant plus depuis des siècles, Celeborn avait des fois l'impression que ce jeune Celeborn là, connu avant tout sous le nom de Telporno, avait été quelqu'un d'autre. Comme si après quelques milles années, il avait finit par renaître et entreprendre une nouvelle vie. L'elfe sinda n'aimait pas voyager dans ses souvenirs, il y en avait trop et on pouvait facilement s'y perdre.

Il finit par se lever. La mélancolie n'était pas son fort, même si sa pire hantise était la solitude. Hors depuis un certain temps, l'elfe sinda se sentait seul. L'absence de son épouse était difficilement supportable. Depuis leur rencontre, ils ne s'étaient que rarement éloignés et le plus souvent que de courte durée. Celeborn n'alla pas pleurer pour autant, mais d'habitude de nature joviale, l'elfe trouva que quelque chose manquait à sa joie.

Par chance, il n'eut guère l'occasion de cogiter plus que cela. Un Galadhrim fit irruption, annonçant la venue d'un jeune elfe du nom d'Idril Felagund de Mirkwood et souhaitant briguer le poste de diplomate. Pour Celeborn, c'était une bonne nouvelle.
Il avait décidé d'entamer une nouvelle direction politique pour la Lòrien et pour cela il était venu à la conclusion qu'il devait s'entourer de nouvelles têtes. Des elfes jeunes, certes, mais devant apporter avant tout un regard nouveau à l'image de la Lòrien. Le seigneur était confiant de pouvoir trouver un jour ces nouveaux éléments.

*L'immortalité nous fait changer de regard au fil des siècles, je dois m'entourer d'elfes d'âges variés. Ces jeunes elfes sont notre avenir.*

- Je vous remercie. Je vais de ce pas à sa rencontre.

Bien sûr, Celeborn n'était pas prêt de donner ce poste important au premier venu et ce dernier allait soumettre ce jeune elfe à diverses épreuves avant d'arriver à un jugement final. Ce qu'il voulait avant tout, c'était des hommes de qualités. Peu importe l'âge, Celeborn savait reconnaître les bons éléments.
C'était en tant que seigneur qu'il entra dans la salle des conseils.
La jeune recrue s'y trouvait déjà, occupée avant tout à admirer l'architecture typiquement sindarin. Pendant quelques minutes Celeborn se contenanta de l'observer. L'elfe ne semblait pas noldor. Il avait les traits typiques des elfes gris et cela plaisait au seigneur. Non pas que cela l'eut dérangé (après tout, lui-même avait épousé une Noldor), mais il avait une plus grande affinité avec les elfes sindar. Contrairement aux Noldor qui avait l'art de cacher leurs avis avec d'élégantes tournures, les Sindar quant à eux ne tournaient pas autour du pot et avaient pour habitude d'établir les faits tels qu'ils étaient. Une qualité qu'appréciait Celeborn. Il se décida d'arrêter ce petit jeu de cache-cache et finit par se présenter à lui.

- Mae Govannen, Idril Felagund. Bienvenue à Lothlòrien! Je vous en prie, prenez place. Il vous plaira sans aucun doute de goûter à notre vin. Rien de mieux qu'une ambiance plus détendue pour discuter.

Le seigneur des Galadhrim fit un geste, l'invitant ainsi à s'asseoir à côté de lui. Peu de temps après, une elfe vint apporter le vin. Celeborn remarqua dans les yeux de ce jeune elfe, une certaine sagesse.  Un avantage, mais était-il fait pour une telle mission? Le roi but une gorgée de ce succulent breuvage, avant d'en venir à l'affaire du jour.

- Mon cher Idril, je ne vais pas tourner autour du pot. Vous êtes ici pour demander le poste de diplomate. Vous avez de la chance, je n'ai pas encore trouvé la perle rare. J'ai grand besoin d'un diplomate. Je suppose que vous savez, que la politique de la Lòrien vient tout juste d'entamer un nouveau tournant? J'ai pour projet de créer de nouvelles alliances ainsi que divers traités et croyez-moi de ce côté là, le travail ne vous fera pas défaut. Je vais donc être bref. Je suis le seigneur de la Lòrien, ma femme a pour habitude de me nommer "le Sage". Quoiqu'il en soit, je serai intransigeant pour ce poste. L'âge m'importe peu, c'est le talent que je recherche. Ce que j'attends de vous en premier lieu, c'est bien sûr de me convaincre. Un diplomate se doit de trouver les mots justes. Trouvez-les, afin de me montrer que c'est vous et personne d'autre. Et ne me craignez pas, ce n'est pas pour rien qu'on m'appelle "le Sage".

Cette dernière remarque le fit rire. Certes, il risquait de passer devant Idril comme quelqu'un de sévère, mais c'était les risques du métier comme il se plaisait à dire. C'était un moment important, autant pour Idril que pour lui et les deux elfes ne pouvaient se permettre de prendre cela à la légère. Après bien sûr, rien ne pouvait les empêcher de rire un bon coup. Celeborn avait toujours apprécié la bonne compagnie.


« Ils étaient très grands, la Dame non moins que le Seigneur ; et ils étaient graves et beaux. Ils étaient entièrement vêtus de blanc : et les cheveux de la Dame étaient d'or foncé, et ceux du Seigneur Celeborn, longs et brillants, étaient d'argent ; mais il n'y avait en eux aucun signe de l'âge, sinon dans l'intensité de leur regard ; car leurs yeux étaient aussi pénétrants que des lances à la lumière des étoiles, et cependant profonds, puits de souvenirs enfouis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2645-celeborn-seigneur-
Idril Felagund
Diplomate de la Lorien

Diplomate de la Lorien
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 22
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Harpe, Arùn, Arc et épée, poignard et ciseaux à bois de toutes tailles qui se plantent aussi bien dans le bois que dans les ennemis.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Dim 6 Juil 2014 - 21:06

J'écouta attentivement les paroles du Seigneur de la Lorien. Je fus soulagé de voir que le poste était toujours libre, et appris avec grand plaisir que l'âge n'était pas pris en compte pour ce métier. Devant une telle personne, je me sentis comme un enfant à qui son père prodiguerait d'importants conseils.
"Trouver les mots justes ? Je pense en être capable." pensais-je, espérant que je m'entendrai bien avec le Seigneur des Galadhrims. Je sentis tout le poids des responsabilités qu'il devait avoir sur les épaules, et je compris pourquoi il se disait intransigeant à propos de l'elfe qu'il emploierai pour ce poste.

"Seigneur Celeborn, fis-je en inclinant la tête respectueusement, je ne vous crains pas et je sais votre sagesse. Je viens à vous en toute confiance, en espérant vous apporter quelque réconfort sur au moins un point: le poste de diplomate, que j'ai très à cœur d'occuper pour gérer ces affaires importantes qui se tissent en ce moment entre la Lothlorien et les royaumes alentours." dis-je, plongeant mes yeux dans les siens pour bien lui faire comprendre que je me dévouerai corps et âme à ce métier.
"Ce qui me pousse à vous demander ce poste malgré mon très jeune âge, c'est mon intérêt pour ces alliances. Elles me semblent nécessaires sur plusieurs points desquels vous conviendrez j'espère. Tout d'abord, les alliances commerciales, nécessaires pour procurer à votre peuple, tout en gagnant au change, les fournitures qui lui manquent, ou lui manqueront. Ces alliances commerciales créeront des liens qui nous permettront de passer à un autre type d'alliance, les alliances militaires. Celles-ci nous feront profiter du savoir tacticien ou du savoir dans la confection des fournitures de guerre des autres peuples, qui une fois utilisés avec nos propres compétences, nous permettront de procurer rapidement à nos troupes des équipements de qualités, et avec une rapidité importante, ce qui est toujours un plus en situation d'urgence, situation inévitable en temps de guerre. Combien d'hommes auraient pu être sauvés si nous avions forgées des alliances de ce genre plus tôt ? ... Enfin, de ces liens qui se seront formés, nous pourrions en apprendre davantage, et j'ai, pour ma part, une soif de connaissances que je pense partager avec vous. Les personnes pourraient traverser sans inquiétude des territoires qui seraient surveillés par tous, et notre armée acquerrait en se mêlant à celles d'autres peuples une taille si considérable que bien des ennemis seraient, je pense, découragés..." dis-je, en essayant de montrer les innombrables possibilités et avantages qui s'offriraient à nous si nous parvenions à établir pareilles alliances.

"Enfin, je demande ce poste car il me permettrait de découvrir des coutumes, et de voyager, et ce sont des choses que j'aime énormément. J'aime aussi à faire en sorte que les gens s'entendent au mieux, et j'espère montrer par ces alliances qui seront profitables à tous, que les elfes ne sont ni arrogants ou vaniteux, ni fermés d'esprit. Nous apprendrions beaucoup des autres, et ils apprendraient également beaucoup de nous. Lors de quelques voyages, j'ai pu voir que certains se méfient de nous, de par cette nature hautaine que quelques-uns des moins vertueux d'entre nous ont pu propager par leurs mauvaises actions. Or j'ai à cœur l'unité et le bien-être de tous, et ce métier correspond véritablement à mes goûts. Il concentre tout ce vers quoi ma passion se tourne, et je désire ardemment l'obtenir. Je n'ai plus rien à ajouter, et si vous désirez éprouver ma volonté, je ferai ce qui est en mon pouvoir pour vous montrer qu'elle est sans limites." dis-je, attendant la réponse de l'homme sérieux qui était assis devant moi.

J'étais si concentré que je n'avais pas touché à mon verre de vin. Y voyant encore un argument, je le saisis délicatement et le porta tout d'abord sous mon nez, respirant la douce odeur qui s'en dégageait. Je fis onduler le liquide dans le verre, huma encore, fermant les yeux de délice, puis je le porta enfin à mes lèvres. La puissance des arômes du vin explosa dans mon palais, et je pu goûter une saveur aux tons si raffinés que je vis dans ma tête les mellyrns majestueux de la Lorien, et je sentis même l'intervention du niphredil et de l'elanor. Elles fleurissaient sur ma langue, et successivement, les quatre saisons défilèrent, chacune apportant leurs nouveauté. La puissance et la durée des arômes en bouche était tout simplement parfaites, et si bien équilibrées qu'il me semblait qu'aucun vin ne pourrait jamais me faire ressentir cet état d'extase et de paix.

"Incroyable" , fis-je, satisfait. "Voyez ce vin...Je pense que beaucoup seraient intéressés et souhaiteraient en acquérir si nous le leur proposions. Notre force et nos talents sont répartis dans de nombreux domaines, et celui-ci n'est pas le plus délaissé...." dis-je en souriant d'un air entendu, et fixant toujours le seigneur Celeborn pour voir sa réaction. Le vin était chez moi une affaire de famille, et celui que je venais de goûter me mettait du baume au cœur, et me fis replonger un moment dans mes souvenirs d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6111-idril-felagund
Celeborn
Roi de Lothlorien

avatar

Nombre de messages : 471
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Épée elfique de Doriath, armure elfique, cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Mer 12 Nov 2014 - 23:48

Comment allait-il s'en sortir? Première question importante dont Celeborn attendait ardemment la réponse. Il ne s'agissait pas seulement d'écouter le jeune elfe, mais aussi d'observer son attitude. Savait-il se montrer humble? Depuis la nuit des temps, la politesse était considérée être un caractéristique propre aux elfes. Certains humains étaient d'ailleurs d'avis que la politesse coulait dans le sang noble de tout elfe…c'était encore bien mal les connaître. Certes les Noldor se galvanisaient de tournures excessives en politesse (bien souvent tourner en ridicule), les Sindar en revanche bien que polis estimaient qu'il fallait trouver le bon milieu. C'était entre autre ce que recherchait Celeborn: poli, humble, mais pas trop.

Idril avait patiemment écouté les paroles du roi. Ce dernier pouvait voir son air grave lorsqu'il était en train de réfléchir à une réponse adéquate. Finalement il se lança et ce fut au tour de Celeborn de l'écouter avec attention.

Globalement, Celeborn était satisfait de la réponse du jeune elfe. Ce dernier avait abordé des points importants et cruciaux dans la vie politique de la Lòrien. Idril n'hésita pas à y intégrer subtilement ses propres motivations. Le seigneur compris que le jeune Idril n'avait aucune difficulté à s'exprimer devant une haute personnalité. Sa voix ne tremblait pas  et il démontrait un certaine assurance. Ses mots étaient pesés et réfléchis. Ce que Celeborn appréciait avant tout c'était qu'Idril admettait sans aucune honte son "manque d'expérience" qu'il pourrait encore avoir dans son domaine, mais qu'il avait en lui une grande soif de connaissance qui ne demandait qu'à être étanchée.

Pendant tout ce temps, Celeborn ne bougea pas. Il refusa même tout geste d'encouragement tel qu'un simple hochement de tête. Il voulait voir comment  Idril se débrouillait, car si ce dernier venait à briguer le poste, il sera mené tôt ou tard à affronter des personnes d'importance pas toujours enclin à la discussion.

Son discours touchant à sa fin, Idril prit enfin son vin et tel un grand connaisseur se mit d'abord à l'analyser avant d'en boire une gorgée. Sa conclusion était renversante.

- Voyez ce vin...Je pense que beaucoup seraient intéressés et souhaiteraient en acquérir si nous le leur proposions. Notre force et nos talents sont répartis dans de nombreux domaines, et celui-ci n'est pas le plus délaissé…

Soudain sans crier gare, Celeborn dit "le Sage" se mit à rire. Il ne savait pas ce qui l'amusait le plus, le fait qu'Idril ait été capable de passer du diplomate sérieux au fin connaisseur de vin en extase ou du fait tout simplement qu'il appréciait ce jeune elfe et que dans ces cas là, il lui était difficile de garder son sérieux. Quoiqu'il en soit, il trouvait la situation franchement cocasse.

Afin d'éviter de donner au jeune diplomate l'impression que son roi se moquait de lui, Celeborn essaya de reprendre son sérieux.

- Haha, veuillez m'excuser. Ce n'était pas pour me moquer de vous. A vrai dire j'ai été agréablement surpris de me retrouver visiblement face à un connaisseur.

Celeborn prit une gorgée.

- Je vous remercie pour ce compliment. Les vins de la Lòrien sont sans aucun doute unique. Nos vignes grandissent dans un environnement magique où le mal n'a pas sa place. A chaque pleine lune nous entamons des chants sacrés qui donnent à nos plantes une poussée plus rapide. Les racines des Mellyrn elles aussi alimentent notre terre, la rendant plus fertile et favorable à toute cultivation…..Je pense en effet qu'un commerce sur notre vin se trouverait être très bénéfique. J'y ai déjà plusieurs fois pensé.

Le seigneur prit une seconde gorgée. En se prenant cette fois-ci quelques minutes en plus afin de savourer au mieux ce divin nectar.

- J'ai beaucoup apprécié votre discours. Vous avez dit des choses justes et avez aborder plusieurs points cruciaux ce qui montre que vous vous êtes déjà familiariser avec la situation. J'aime ces genres d'initiatives. Je me fais vieux, Idril. Certes ce n'est en soi pas un mal, mais vous savez ce qu'on dit, on a tendance à rester sur ces vieilles habitudes. Je suis tout à fait favorable à ce qu'un jeune elfe se présente au poste. Vous me semblez motivé et prêt à apprendre. C'est un poste difficile qui demande beaucoup de réflexions et on est dès fois mal récompensé, mais vous me semblez solide et ambitieux. Je pense que vous seriez apte à supporter ce défis.

Le Sindar détourna un moment son regard et s'attarda sur les feuilles dorées des arbres sacrés qui se reflétaient sur les rayons du soleil. Il avait fini par créer avec sa femme un véritable havre de paix, à tel point qu'aucun jardin sur terre ne pouvait rivaliser. Il finit par reporter son attention sur Idril.

- J'aime votre franc-parler. C'est un trait de caractère que j'affectionne particulièrement. Vous êtes Sindar sans aucun doute, car je n'ai pratiquement jamais rencontré de Noldor capable de dire haut et fort ce qu'il pensait. J'ai toujours eu du mal à déchiffrer les pensées d'un Noldor, mais cela s'améliore grâce à ma femme…Bien, mon cher Idril, je pense qu'on pourrait bien s'entendre. Vous me plaisez et pour l'instant vous êtes sur la bonne voie, mais je n'en ai pas fini pour autant. Toute labeur mérite récompense et j'ai pour but de vous corser un peu l'affaire.

Il avait eu pendant son discours une attitude détendue et joyeuse, mais l'elfe reprit son sérieux. On ne pouvait néanmoins s'empêcher de voir dans ses yeux clair une lueur de malice.

- Notre but premier, bien sûr, est la paix. Vous venez de me parler de commerce, lien et traité…je suis tout à fait d'accord avec vous, mais n'oublions pas le revers de la médaille. Des temps difficiles suivront. Comment pensez-vous réagir en cas de conflit? Et si une guerre éclatait? En tant que diplomate, vous serez au premier rang….


« Ils étaient très grands, la Dame non moins que le Seigneur ; et ils étaient graves et beaux. Ils étaient entièrement vêtus de blanc : et les cheveux de la Dame étaient d'or foncé, et ceux du Seigneur Celeborn, longs et brillants, étaient d'argent ; mais il n'y avait en eux aucun signe de l'âge, sinon dans l'intensité de leur regard ; car leurs yeux étaient aussi pénétrants que des lances à la lumière des étoiles, et cependant profonds, puits de souvenirs enfouis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2645-celeborn-seigneur-
Idril Felagund
Diplomate de la Lorien

Diplomate de la Lorien
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 22
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Harpe, Arùn, Arc et épée, poignard et ciseaux à bois de toutes tailles qui se plantent aussi bien dans le bois que dans les ennemis.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Sam 15 Nov 2014 - 1:15

Visiblement, j'avais dû dire une chose amusante, car le Seigneur de la Lorien se mit à rire, d'un rire franc et joyeux. Bien qu'étonné, j'eus du mal à me contrôler, et je dus me lâcher également, car son rire était si communicatif que si je ne laissais pas sortir mon amusement, j'allais exploser dans un fou rire incontrôlable. Le Seigneur Celeborn reprit son sérieux, ou du moins essaya t'il de la faire, car un sourire malicieux, empreint de rire, se dessinait sur son visage, et embellissait toute sa personne d'une aura de bonne humeur. Il s'excusa, affirmant qu'il ne se moquait pas de moi. Cette idée ne m'avait même pas effleuré l'esprit.
Il évoqua les chants sacrés des Galadhrims, et je tendais l'oreille, fasciné par ces rituels et ressentant une profonde envie de me joindre à eux pour chanter. Je me promis de me renseigner davantage sur ces chants, passionné par la beauté de l'acte. L'observant, je vis qu'il prenait cette fois le temps de bien savourer le vin. C'était après tout le produit indirect de ces pratiques ancestrales.

Dans le discours qui suivit, les mots "habitudes" et "défis" retentirent dans mon esprit comme le son du tocsin. Une habitude était pour moi une chose à la fois agréable mais dangereuse, et parfois lassante. Celui qui avait des habitudes était plus vulnérable. S'habituer, c'était aussi accepter, or il y avait des choses qu'on ne pouvait accepter. Cela m'évoquait des fers que l'on aurait gardés trop longtemps, et qui auraient finis par s'intégrer à notre corps, rongeant la peau et l'esprit.
Quant au mot "défi", c'était pour moi une sorte d'excitant. Non pas que j'aime tous les défis, mais celui-ci avait un enjeu particulièrement important à mes yeux. Il s'agissait non moins que de l'avenir d'un royaume et de ses habitants en premier lieu, mais aussi indirectement de l'avenir de ses voisins !

Le seigneur déposa son regard sur l'œuvre naturelle qui nous entourais, et je perçu dans son regard combien tout ceci lui était cher. Dans mon esprit se fit un lien, qui m'apparut évident: "Il n'est pas seulement le dirigeant et le créateur de ce paradis. Il est son royaume, et le contraire vaut tout autant". Tournant son regard vers moi, il expliqua qu'il avait du mal avec les Noldors, qui étaient à son goût trop indirects et effacés. "Sans saveur ?" pensais-je. Vint alors la question, qui constituait le défi suivant:

-Comment pensez-vous réagir en cas de conflit? Et si une guerre éclatait? En tant que diplomate, vous seriez au premier rang….

Une tempête de mes propres souvenirs me revint alors en tête, et je me concentrais pour évacuer la tension soudaine qui m'avais envahie. Toutes ces années de guerre...de malheur...de journées passées à soigner... Je m'aperçut alors que je me frottais l'avant-bras droit, où se trouvait la cicatrice, marque d'un moment d'inattention idiot. Je m'arrêtais de suite, et croisant les bras, je réfléchissais un instant.

"Les alliances commerciales lieront les royaumes entre eux, commercialement et culturellement. Mais si cela ne devait pas suffire, et il vaut mieux le penser, pour nous préparer au mieux, alors je brandirais devant tous la bannière de l'Histoire. L'Histoire, oui, qui nous lie tous que nous le voulions ou non. Quels sont les peuples qui n'ont pas eu de pertes lourdes et douloureuses à subir ? Des pertes causées par des déclarations infâmes, véritables affronts à la Liberté, que chaque race a le droit de connaître !"

Je me posais un petit instant, laissant mes paroles flotter dans l'air comme les feuilles de la Lorien, toujours persistantes quel que soit le temps.

"Si la guerre était imminente, je voyagerais dans chaque royaume, empire, parcelle de terre, et j'évoquerais l'horreur des temps de guerre, puis je rappellerais les bienfaits des temps de paix. En tant que diplomate, je ne puis combattre pour la paix à l'aide de troupes... mais mes soldats à moi sont les mots et la Raison. Et à eux seuls, ils dirigent les nations depuis la nuit des temps. Comment des guerres en viennent à se former ? Elles partent de rien au départ... un souci que l'on communique, qui devient un problème de village, se transforme en querelle entre villages, et transmis par la bouche avide de potins d'un marchand, atterrit dans les oreilles d'un souverain en mal de pouvoir, ou de justice folle, qui s'en sert avec démagogie pour mener le peuple comme un troupeau bien éduqué.
Mieux vaut prévenir que guérir, c'est pourquoi je n'attendrais pas qu'il y ait des risques de guerre pour propager mon message de paix."


Je me tus, laissant le Seigneur Celeborn évaluer ce que je venais de dire.


Mirkwood la Déclinante.

Mémoire de mousse et souvenirs d'écorce
les relents du passé traînent dans la brume.
L'eau du fleuve charrie les morts,
leur dernière tombe se mêle aux racines.
Rappelez-vous, mes gens,
chaque pas que vous faites est une goutte de sang !

Verte-forêt, quel nouveau sort t'attend ?
C'est ton nom qu'en la nuit les elfes ont chanté.
Combien de temps encore,
les arbres garderont-ils,
la trace d'outre-temps,
des gens de ces bois ?

Comme des piliers en ruine,
nos peuples sont déclinants.
Mirkwood la Belle
et Dame la Nimrodel
se sont jointes à l'azur,
qui s'éteint dans la nuit.

C'est si peu, de se souvenir. C'est si facile, d'en rire.
Les légendes que l'on conte encore, quelle âme leur reste-t'il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6111-idril-felagund
Celeborn
Roi de Lothlorien

avatar

Nombre de messages : 471
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Épée elfique de Doriath, armure elfique, cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Sam 22 Nov 2014 - 0:49

Un léger mal-être sembla s'installer. Ces milliers d'années passées avaient permis à Celeborn d'affiner son empathie, il n'était pas pour autant omnisavant. Il décela le mal-être face à sa question, mais ignorait la raison.

Il remarqua qu'Idril se frottait instinctivement l'avant-bras droit. Indice d'un vieux souvenir péniblement refoulé?
Celeborn garda son sérieux tout au long de la réponse d'Idril.

"Les alliances commerciales lieront les royaumes entre eux, commercialement et culturellement. Mais si cela ne devait pas suffire, et il vaut mieux le penser, pour nous préparer au mieux, alors je brandirais devant tous la bannière de l'Histoire. L'Histoire, oui, qui nous lie tous que nous le voulions ou non. Quels sont les peuples qui n'ont pas eu de pertes lourdes et douloureuses à subir ? Des pertes causées par des déclarations infâmes, véritables affronts à la Liberté, que chaque race a le droit de connaître !Si la guerre était imminente, je voyagerais dans chaque royaume, empire, parcelle de terre, et j'évoquerais l'horreur des temps de guerre, puis je rappellerais les bienfaits des temps de paix. En tant que diplomate, je ne puis combattre pour la paix à l'aide de troupes... mais mes soldats à moi sont les mots et la Raison. Et à eux seuls, ils dirigent les nations depuis la nuit des temps. Comment des guerres en viennent à se former ? Elles partent de rien au départ... un souci que l'on communique, qui devient un problème de village, se transforme en querelle entre villages, et transmis par la bouche avide de potins d'un marchand, atterrit dans les oreilles d'un souverain en mal de pouvoir, ou de justice folle, qui s'en sert avec démagogie pour mener le peuple comme un troupeau bien éduqué.
Mieux vaut prévenir que guérir, c'est pourquoi je n'attendrais pas qu'il y ait des risques de guerre pour propager mon message de paix."


Celeborn avait écouté avec une attention minutieuse. Les réponses données par Idril confirmaient ces premières impressions. Idril avait l'art de l'élocution, une mentalité saine et doté d'un grand coeur. Il lui sembla aussi percevoir une certaine naïveté, propre à son âge. Celeborn resta persuadé d'avoir devant lui un elfe de talent. Encore quelques milliers d'années en plus et l'elfe démontrera une grande sagesse.
La réponse de Celeborn ne se fit plus attendre et c'était en tant qu'homme expérimenté qu'il essayait d'éclaircir certains points aux jeunes elfes.

- C'est une très bonne réponse, digne de tout diplomate. En effet, le but ultime de tout diplomate est d'assurer la paix grâce à ses paroles. Vous avez un talent indéniable dans le choix et la justesse des mots. Gardez en mémoire qu'ils seront vos seuls armes et seuls alliés face à la Terre du Milieu…Ils vous faudra apprendre à affiner vos phrases, tout comme le guerrier qui aiguise son épée. Lors d'un conflit, vous ne pourrez venir à la violence. Ce sera toujours le seigneur qui aura le dernier mot, mais rien ne vous empêche de le tourner en votre faveur. Apprenez à jauger votre interlocuteur. Essayez de le connaître avant d'avoir échanger les premiers mots. Il faudra être constamment aux aguets des plus petites informations tournant dans la Terre du Milieu. Renseignez-vous sur l'histoire des différents seigneurs. Il vous faudra entamer pendant un certain temps un travail de chercheur. Quelques heures de lecture se trouveront devant vous….

Il prit une gorgée de son vin, afin de donner à Idril le temps de digérer ses paroles. Ses précieux conseils ne s'arrêtèrent pourtant pas là.

- Les relations commerciales ne sont fiables que lorsqu'elles reposent sur de bases solides se rapprochant plus de l'amitié que de l'avantage. Car oui, les seigneurs sont des opportunistes malgré eux…moi aussi bien sûr. En revanche les relations commerciales permettent surtout de ralentir les évènements d'une guerre. Quant à l'Histoire….et bien, mon cher Idril, j'ai envie de vous dire de vous méfiez de l'Histoire, parfois elle est traître. Nous devons nous tourner vers le futur et non le passé. Il n'y a rien de plus irrégulier que l'Histoire. Les divers actions de nos ancêtres ont été bonnes et mauvaises et il est de notre devoir d'en tirer nos leçons…mais jusqu'à aujourd'hui la solution miracle n'a pas encore été trouvée. Personnellement je ne me fierai pas sur cet argument pour contrer une guerre imminente. Gardez en tête que tout peut basculer à tout moment et que vous trouverez sur la pente raide. Certes ma tendre épouse, vous aurez d'ors et déjà répondu que toute destinée a été tracée par les Valar…Je ne suis pas entièrement du même avis. Si nous avons tous un destin, nous restons maître de nos actes. N'oubliez pas que le plus petit élément peut déclencher une avalanche, ne vous arrêtez donc pas que sur le seigneur, mais jaugez aussi le peuple…Un seigneur n'est rien sans son peuple. Cela nous ramène au dernier point important: la Lòrien passe avant tout. Jamais je ne pourrai me permettre de sacrifier mon peuple face à l'adversité. Si nous devons nous confiner dans nos terres, alors nous le ferons. Nous l'avons déjà fait par le passé et nous avons les moyens et la force pour cela, mais cela restera notre ultime recours. N'oubliez pas votre peuple, Idril, car c'est en leur nom que vous agirez.

Le discours était long et les conseils étaient vastes, mais nécessaires pour qu'Idril comprenne toute l'ampleur de son travail. Les chants des elfes résonnaient doucement dans la pièce. Il fut un temps où Celeborn, alors encore qu'un jeune prince de Doriath, avait bénéficié de ces mêmes conseils par son oncle, le grand roi Elu Thingol. Lui aussi avait été un temps diplomate, mais avait aussi été commandant. Il avait connu les guerres et la destruction. A ses jeunes débuts, Melkor terrorisait la Terre du Milieu. La chute du Beleriand lui avait fait promettre de ne jamais perdre son peuple si jamais il serait amené à devenir roi.

- Bien…Vous avez répondu à toutes mes questions avec pertinence et vous m'avez convaincu. Je pense sincèrement que vous êtes fait pour ce poste. Peut-être que vous avez des questions à me poser? N'hésitez pas à me solliciter? C'est à votre tour de me questionner.

Il rigola. Au final, les choses ne se présentaient pas si mal. De retour à la Lorien depuis peu et ayant décidé d'entamer une nouvelle gestion dans son pays, Celeborn venait déjà de trouver son diplomate quant à ses projets d'alliances…ces derniers semblaient également se profiler à l'horizon.


« Ils étaient très grands, la Dame non moins que le Seigneur ; et ils étaient graves et beaux. Ils étaient entièrement vêtus de blanc : et les cheveux de la Dame étaient d'or foncé, et ceux du Seigneur Celeborn, longs et brillants, étaient d'argent ; mais il n'y avait en eux aucun signe de l'âge, sinon dans l'intensité de leur regard ; car leurs yeux étaient aussi pénétrants que des lances à la lumière des étoiles, et cependant profonds, puits de souvenirs enfouis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t2645-celeborn-seigneur-
Idril Felagund
Diplomate de la Lorien

Diplomate de la Lorien
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 22
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Race: Elfe Sindar
Possessions: Harpe, Arùn, Arc et épée, poignard et ciseaux à bois de toutes tailles qui se plantent aussi bien dans le bois que dans les ennemis.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   Mer 14 Jan 2015 - 17:56

En entendant les ajouts que fit le seigneur à ma réponse, je sus que j'aurais dû prendre un peu plus de temps pour répondre, car les arguments étaient ceux que j'aurais donnés dans ce cas. Mais le stress, et cette sorte de malaise engluant m'avaient poussés à précipiter ma réponse.
"Patience et réflexion sont l'essence des sages" me disait toujours ma mère.
Celeborn se tut, et les fantômes de sa voix rejoignirent les chants célestes des elfes. Il y eut un silence entre nous. Nullement celui qu'instaure habituellement la gêne, mais plutôt celui que laissent deux personnes contemplant ensembles la symbiose des souvenirs se mêlant à la musique. Je me laissai bercer un court instant, songeant avec mélancolie aux compagnons que j'avais eus, et qui avaient péri sous le fer des assaillants. C'était aussi pour eux que je postulai à cette charge, en espérant que je l'obtienne. Le seigneur des Galadhrims interrompit mes pensées.

- Bien…Vous avez répondu à toutes mes questions avec pertinence et vous m'avez convaincu. Je pense sincèrement que vous êtes fait pour ce poste. Peut-être que vous avez des questions à me poser? N'hésitez pas à me solliciter? C'est à votre tour de me questionner. dit-il en terminant par un rire joyeux.

Je prit une profonde inspiration, dans laquelle je fis s'évacuer la tension qui m'étreignait encore. La cicatrice me picota, et je résistai à l'envie de la frotter à nouveau. "Je...Je suis...fait pour ce poste ?" Une sorte d'étonnement me pris, qui fut de très courte durée, car une reconnaissance mêlée de plénitude me remplit entièrement. J'allais pouvoir contribuer fortement à ce que la paix règne, à jamais si possible, et honorer la mémoire de mes amis.
Je sentis un large sourire me percer le cœur, et je ne dis rien pendant quelques secondes, afin de savourer l'état de paix dans lequel je me trouvais.

"Je vous remercie." finis-je par dire. "Ce poste est très important pour la Lorien, certes...mais vous ne savez pas à quel point il l'est pour moi aussi !" Je sentis mes yeux s'humidifier légèrement. "Ah non, me grondais-je, ce n'est pas le moment de refaire une dépression", bien que ces larmes, je le savais, étaient le fruit seul du soulagement. Relevant la tête, je mis mon regard dans celui du seigneur Celeborn, ce qui me rendit instantanément mon sang-froid, et m'évita de trop me révéler. Je réfléchis un temps aux questions qui se posaient à moi maintenant que j'avais la charge.

"Je me demandais dans un premier temps comment se dérouleraient les voyages officiels où je vous accompagnerais, ou encore les rencontres au sein de la Lorien. Et...y'a t'il un protocole que je doive respecter, bien qu'il soit inutile de me recommander la politesse ou la bienséance, choses qui me semblent naturelles. Mes parents étaient au service du Roi Thranduil, mais je n'ai moi-même encore jamais été au service d'un grand seigneur."

Bien d'autres questions me trottaient dans la tête, mais il m'apparut plus sage de ne pas les poser en même temps, afin de pouvoir retenir les réponses qui me seraient données. J'eus un temps d'admiration pour l'elfe illustre qui se tenait face à moi, et qui était le visage même de l'Histoire du monde depuis des temps immémoriaux. Cet homme m'estimait assez pour me nommer diplomate de Lothlorien. A moi de faire mes preuves. Pour renforcer les liens entre royaumes, les négociations, le commerce...et éviter les guerres.


Mirkwood la Déclinante.

Mémoire de mousse et souvenirs d'écorce
les relents du passé traînent dans la brume.
L'eau du fleuve charrie les morts,
leur dernière tombe se mêle aux racines.
Rappelez-vous, mes gens,
chaque pas que vous faites est une goutte de sang !

Verte-forêt, quel nouveau sort t'attend ?
C'est ton nom qu'en la nuit les elfes ont chanté.
Combien de temps encore,
les arbres garderont-ils,
la trace d'outre-temps,
des gens de ces bois ?

Comme des piliers en ruine,
nos peuples sont déclinants.
Mirkwood la Belle
et Dame la Nimrodel
se sont jointes à l'azur,
qui s'éteint dans la nuit.

C'est si peu, de se souvenir. C'est si facile, d'en rire.
Les légendes que l'on conte encore, quelle âme leur reste-t'il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6111-idril-felagund
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] Demande de poste d'Idril   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Demande de poste d'Idril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Demande de poste vacant] Steven Caldwell
» Demande de poste vacant
» Demande de poste à pourvoir
» Demande de poste vacant.
» Demande de rang spéciaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Fosse abyssale des Sept enfers démoniaques :: RPs des Royaumes Elfiques :: Archives de la Lothlorien-
Sauter vers: