Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 [RP]Un réveil des plus alarmant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 8:59
La nuit tombait lentement sur la Terre du milieu, Eodan avait perdu le soleil de vue depuis qu'il était entré dans cette satanée forêt. La lumière baissait, bientôt, on ne verrai plus à deux mètres. Il arrêta son ami.
"Nous dormirons ici cette nuit."

Posant son barda sur le sol Eodan alla ensuite attacher son cheval à un arbre. Ils avaient mangé quelques heures plus tôt, une corvée de moins. Le rohirrim se chargea de faire un feu puis de trouver un arbre assez creux. Il en trouva un afin d'y mettre son dos. Il n'écoutait plus le forgeron et s'endormit très vite, trop vite. Rêvant d'Elfes, d'Orques, d'Hommes et de Nains...

La nuit était courte et fraîche, mais heureusement l'humidité ne s'était pas installer. Eodan se leva avant Needa, il prit ses armes et patrouilla autour du camps. Il s'était endormit alors qu'il ne fallait pas. Heureusement qu'il n'y eût point d'attaque. Needa dormait toujours et Eodan s'éloignait à peine du campement visant à chercher une rivière.

Il entendit un léger bruit et dégaina son épée. Qui était-ce ? Le bruit ne se fit plus entendre. Le capitaine marchait toujours, l'arme sortie. Le soleil n'était pas encore levé, la lumière était loin de percer les arbres. La forêt est sombre...
*Je viens à peine de partir par Eorlingas, laissez moi encore du temps !*

"Qui va là ?! Montrez vous !"

Peut être qu'il ne s'agissait que d'une souris... En y pensant, Eodan rengaina l'épée et espérait que ce ne soit que cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
Cahir LancanNombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Rien de particulier hormis ses tenues et une dague.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Cahir Lancan
Intendant d'Esgaroth

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 10:58
La nuit était tombée depuis des heures lorsque Lenneä décida de s'arrêter. Elle n'avait mangé que très peu ce jour-là, mais elle s'en fichait. Elle n'avait jamais besoin de beaucoup de sommeil ni de beaucoup de nourriture pour se sentir en pleine forme. Et curieusement, elle se sentait bien dans l'obscurité de Mirkwood. Savoir que son peuple avait foulé ce sol jusqu'à prendre Dol Guldur aux mains des elfes la poussait à retourner à proximité des elfes. Son peuple d'origine. L'appréhension grandissait en revanche au fur et à mesure qu'elle avançait. Elle était convaincue d'avoir déjà été repérée depuis longtemps, soupçonnant cependant que personne ne bougerait le petit doigt pour l'arrêter. Les elfes se moquaient bien d'elle, à présent. D'autant qu'elle n'avait pas l'apparence d'une elfe. Ses oreilles étaient dissimulées sous ses cheveux, et sa beauté elfique gâchée par la vilaine cicatrice sur sa joue gauche.

Elle se gratta, d'ailleurs. La blessure avait cessé depuis longtemps de démanger et de faire mal, mais c'était presque devenu instinctif. Elle avait eu un peu de mal, au début de sa longue chevauchée, à rester suffisamment patiente pour ne pas tenter d'arracher stupidement cette marque disgracieuse. Chose qui aurait été vaine, car le coup de sabre ne l'avait absolument raté. Bon, dans un sens il ne l'avait pas tuée, mais elle porterait la marque toute sa vie, qu'elle vive encore 100 ou 1000 ans. Ce n'était pas vraiment un super atout pour aller vers les gens, mais elle s'en moquait. Elle préférait être seule avec ses pensées. Lesquelles étaient tournées vers le Rhûn, qu'elle tentait de laisser derrière elle pour un moment. En attendant d'avoir une idée réalisable pour y retourner et former une union des clans pour stopper les guerres intestines, dues à l'influence grandissante du Mordor.

Elle stoppa net son cheval, sa main se serrant aussitôt sur la garde de son épée, par-dessus son épaule. Elle avait entendu un bruit, de cela elle était certaine. Elle n'avait pas posé le pied depuis fort longtemps dans Mirkwood, mais elle restait une elfe dans le sang malgré tout. Elle savait marcher silencieusement dans une forêt. Elle vérifia que son maquillage tenait bien en place, puis descendit doucement de cheval. D'une parole douce, elle le calma et l'intima de rester ici. Elle grimpa aussitôt à un arbre, et entreprit d'avancer de branches en branches, avec l'agilité et la discrétion d'un chat. La lumière aurait pu révéler son visage ou sa tenue. Dans l'obscurité, seuls ses yeux verts ressortiraient, mais pas assez pour qu'un humain les distingue. D'ailleurs, en voilà un qui se balade l'épée à la main, seul.

 « Que fabriques-tu ici, toi ? » se demanda-t-elle en chuchotant.

Elle continua de se balancer de branches en branches, jusqu'à arriver quelques distances plus loin sur un petit campement. Il y avait là un autre humain, encore endormi. Ainsi qu'un feu de camp dont ne subsistait plus que des braises refroidies. Parfait. Elle dégaina son poignard, puis retourna se placer au-dessus de celui qui était éveillé. Il paraissait être plus soldat que simple voyageur. Que pourrait-il bien faire si profond dans Mirkwood ? Il fallait être fou pour vouloir traverser la forêt sans connaître, ou même sans passer par la Route de la Vieille Forêt. Elle allait obtenir ses réponses rapidement.

L'humain s'immobilisa. Grossière erreur. Lenneä se laissa tomber, et atterrit sur le dos de l'homme. Celui-ci s'effondra tête la première contre le sol, comme escompté, ce qui le sonnerait un peu. Mais inutile de prendre des risques. Elle le retourna, accroupie au-dessus du guerrier, plaça une main sur sa bouche et le poignard sur la gorge. Son regard entouré de maquillage sombre suffisait généralement à terrifier les gens du commun, mais cela ne serait probablement pas aussi efficace sur un soldat.

 « Un cri, un faux mouvement, et tu meurs. » prévint-elle en chuchotant.

Elle retira sa main, mais garda le poignard bien en place. L'oreille aux aguets, elle s'attendait à ce que l'autre humain tente de l'avoir par-derrière. Il aurait une bien mauvaise surprise, dans ce cas.

 « Que faites-vous ici, humain ? »


[RP]Un réveil des plus alarmant Empere11
Knowledge is power.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6487-retour-et-reboot-c
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 11:38
Nah ! Un chat non attendez un Orques ! Non un... un ... une elfe ? Sur le sol, sans rien comprendre, il était allongé avec une Elfe sur lui. C'était pas une si mauvaise position finalement... Mais revenons à l'Elfe. Le fait qu'elle tombe sur lui de tout son poids le sonna un peu surtout que le matin, Eodan est que peu réveillé et cela se voyait dans ses yeux encore légèrement rouge. Humain ??? Elle l'appelle "Humain" ? C'est certains elle n'est pas de Mirkwood, de Vertbois et etc. Sinon elle aurai reconnu l'allier de ce peuple. Le capitaine vit son poignard sous sa gorge, il baissa les yeux afin de reconnaître l'origine de ce dernier puis il les leva vers la femme. Il lui lança un regard noir, pour lui c'était clair, elle était passée par le Rhun. Mais venait-elle de là bas ? Mystère.
"Si tu m'assassine, je rejoindrais mes ancêtre mais tu vois lui là bas ? Si tu me prend la vie, il sera fait prisonnier par des Orques et mourra dans d'atroces douleurs."

Eodan tenta de titiller l'esprit elfe qu'il sait profondément bon, magnanime et bienveillant d'aider les autres. Il changea donc de regard et choisit la voie du bluff.
*Qu'est ce que je fais ici ? Je voyage... Pas très bonne réponse, je ne suis pas sur la route*
"Je voyage, et toi ? Je me suis dis: Pourquoi pas accompagner ce jeune garçon si heureux de voir le monde ? Et puis revoir ces belles forêts, son peuple si... aimable et bienveillant."

Mouais là pas sûr qu'il soit bienveillant le peuple mais bon. Eodan n'a pas peur ou du moins n'a eu peur que quand le "chat" est tombé sur son dos. Il fallait tenter un peu plus.
"Puis-je connaître ton nom ou dois-je demeurer dans mon ignorance ?"

Et là le drame, il sentait de l'humidité dans son dos. Pourquoi ? Qu'y avait il dans le....
*MON HYDROMEEEEL !!!!*
En tombant, la bouteille se cassa dans une sorte de sacoche condamnant le rohirrim à vivre avec sa dernière réserve: de la cervoise. Il faut atteindre Erebor au plus vite pour refaire le plein !!!
"Je te donne le mien en signe de non-violence si tu l'accepte..."

Il ne fallait pas encore parler de cette cervoise et de la souffrance de l'hydromel. Attendons un peu...
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 12:23
Needa dormait le plus paisiblement du monde, quand il fut réveillé par des paroles assez fortes, suivit par des bruits de bagarre. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas aussi bien dormi, bien que très peu. Était-ce peut-être cet endroit si étrange et magnifique à la fois, était-ce peut-être les mondes elfiques qui provoquaient pareille sensation ?

Needa eut de la peine à se réveiller, mais les paroles insistantes eurent raison de lui. Il n'avait pas réaliser que son compagnon, le capitaine Eodan, était dans une vilaine posture, attaquée sournoisement par une elfe, apparemment en colère. Lorsque Needa réalisa que son nouvel ami avait besoin de lui, il se releva aussitôt et empoigna fermement son arme, prêt à en découdre avec l'ennemi.

Il se précipita dans le lieu où émanait les bruits, un peu plus loin du campement de fortune installé pour la nuit, et quelle ne fut pas sa surprise quand il vit une elfe, tenant en joue le capitaine Eodan, qui apparemment usait de la parole au lieu de se défendre, même si c'était plus malin de sa part au vue de la situation.

*Non mais c'est quoi encore ce truc ?!*

"Attendez, attendez, qui que vous soyez, ne faîtes pas ça !"

Needa n'avait pas tenté l'attaque pour défendre son ami, mais lui aussi avait opté pour la parole. De plus, mettre à terre un soldat comme le capitaine demandait de grandes capacités guerrières. Il n'aurait eu aucune chance en cas d'attaque physique.

"Les elfes ne sont-ils pas alliés et amis du Rohan ?Je demande, car vous avez en face de vous le capitaine Eodan, grand guerrier Rohirrim, et grand héros de ce peuple !Je ne connais pas votre rang, ainsi je m'excuse pour ces paroles, mais sachez qu'en tant que tel, vous lui devez le respect !"

*J'espère qu'elle se calmera, elle n'a pas l'air commode. Elle a mis à terre le capitaine, elle doit être très forte, alors évitons l'affrontement, elle ferait très certainement de moi son petit déjeuner. Mais restons tout de même attentif, et si elle m'attaque, et tel est mon destin, alors je mourrai comme un homme, en me battant.*

Needa continua de tenir fermement son arme, et même s'il n'avait opté pour la confrontation physique, il resta prêt à se défendre, si l'elfe venait à s'en prendre à lui. Needa avait toujours entendu que du bon sur le peuple elfique, ainsi, pour apaiser la tension en ce lieu, il rangea, après mûres réflexions, l'arme à l'intérieur de sa bure. Il ôta également son capuchon, montrant sa chevelure rouge peu commune, afin que l'elfe puisse voir son visage, peut-être verrait-elle par ses traits ou ses yeux qu'il n'avait rien d'hostile ?

*Je fais peut-être n'importe quoi, mais sait-on jamais.*

"Nous ne voulons aucun mal, nous sommes simplement des voyageurs en route pour Mirkwood. Le capitaine Eodan est mon ami, et il a tenu à m'accompagner durant ce périple pour, comment dire, veiller à ce que je me fasse pas tuer tout de suite. Je ne connais rien de ce monde, je n'ai jamais quitté Edoras, et donc tous les dangers me sont inconnus. Un peu plus tôt, nous avons été attaqués par un groupe d'orcs, et sans le capitaine, je ne serai déjà plus de ce monde. Il est avec moi pour veiller à ma protection. Croyez-moi, nous ne sommes pas vos ennemis !"
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
Cahir LancanNombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Rien de particulier hormis ses tenues et une dague.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Cahir Lancan
Intendant d'Esgaroth

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 13:32
L'arrivée du second humain – ou plutôt rohirrim puisqu'ils semblaient venir du Rohan – mit un terme au peu de patience dont pouvait faire preuve la jeune elfe. D'un bond, elle se releva, puis s'élança contre un arbre. Prenant un puissant appui sur le tronc à l'aide d'un pied, elle se propulsa sur le second arrivant, le frappant au visage de son poing vide. Une fois lui aussi à terre, Lenneä rangea son poignard et dégaina son épée. Elle recula de quelques pas, la pointant tour à tour sur les deux humains.

 « Faibles. Incompétents. Des voyageurs sur la route de Mirkwood, vous dîtes ? Si vous étiez tombés sur plus mauvais que moi, vous seriez morts. Mais je ne vais pas salir ma lame pour vous, les Rohirrim. D'autant que vous seriez incapables de m'offrir un beau combat. Allez-vous en. Où que vous vous rendiez, partez d'ici. »

Elle s'échappa alors rapidement, grimpant à un arbre avec une agilité surhumaine et s'éloignant. Elle n'avait pas envie de rester plus longtemps que nécessaire avec eux. Elle les avait épargnés pour cette fois, mais elle ne se montrerait pas si charitable si elle les recroisait. Quelques minutes plus tard, elle rejoignit son cheval, qui avait attendu docilement. Elle rangea son arme et se remit en route. Tenant à s'éloigner d'eux, elle envoya son cheval au galop à travers les arbres. Une heure durant, elle mit le plus de distance possible entre elle et les humains.

Finalement vaincue par la fatigue, elle s'arrêta au moment où l'aube commençait à percer les arbres de Mirkwood. L'environnement se teintait d'un gris terne tandis qu'elle stoppait son cheval, puis plaçait ses affaires sur le sol afin de dormir un peu. Aussi résistante qu'elle était, elle comptait pouvoir dormir quelques heures avant de reprendre sa route. Route qui en définitive ne la menait nulle part. Elle pouvait aussi s'orienter vers le nord, rejoindre la Route de la Vieille Forêt et ensuite partir vers l'est, en direction d'Esgaroth. Pourvu que ces humains ne s'y rendent pas.

Le sommeil la gagna rapidement, signe qu’elle était plus épuisée qu'elle ne voulait bien l'admettre. A son réveil, elle constata que le soleil était bien haut dans le ciel, puisqu'il passait par les différentes couches de branchages et de feuilles pour illuminer le sol. Par chance, il n'avait pas plu, et elle était donc sèche en se levant. Elle bailla, s'étirant comme un chat. Son cheval l'observait, impassible.

 « Me regarde pas comme ça. J'suis de mauvaise humeur au réveil. » lui dit-elle.

Elle se leva, continuant de faire craquer ses articulations. Elle rangeait ses affaires quand elle entendit un bruit, nettement distinct des sons de la forêt. Celui du métal et d'une voix d'homme. Serrant le poing , elle acheva son rangement puis ordonna à son cheval de patienter. A pas feutrés, elle se dirigea vers la source des bruits. Si c'était encore ces maudits humains...


[RP]Un réveil des plus alarmant Empere11
Knowledge is power.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6487-retour-et-reboot-c
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 13:59
Alors qu'il tentait de calmer la situation, pour éviter que son ami, le capitaine Eodan, ne se fasse trancher la gorge, l'elfe vit rouge, et à l'aide de mouvements très rapides, elle s'était jetée sur lui pour le frapper. Needa avait été surpris par cette grande rapidité, capacité propre aux elfes. Il fut projeté en arrière, faisant quelques petites roulades, un peu sonné par l'attaque.

*Ma parole, elle est complètement folle cette elfe !*

"NON MAIS TU ES FOLLE, JE..."

Needa n'eut pas le temps de finir sa phrase, que l'elfe l'interrompit par des paroles mauvaises, empreinte d'intimidation et de méchanceté. Faibles, incompétents ?Ces mots résonnèrent dans la tête du petit forgeron. Il voulait lui répondre, répondre à ces provocations, mais l'elfe s'en alla, quittant les lieux aussi soudainement que possible, comme lors de son apparition.

*Mais...Mais sérieux, c'est quoi tout ça ?!D'abord des orcs, puis des elfes psychopathes ?!Ils sont tous fous hors du royaume du Rohan !*

Needa était très en colère, il n'avait pas aimé se faire frapper de la sorte, alors qu'il s'était montré le plus amicale possible. Le fait que l'elfe ne les ait pas tué montrait qu'elle n'était pas mauvaise, car un être du mal n'aurait eu aucune pitié. Le capitaine Eodan était déjà debout, et Needa vint vers lui, toujours très en colère.

"Capitaine, tu peux m'expliquer ce qu'il vient de se passer, car je n'y comprends absolument rien !Les elfes sont censés être nos alliés, et là, on a une elfe psychopathe qui débarque et menace de nous faire la peau si elle nous revoit. J'espère que tous les elfes ne sont pas comme elle, sinon je vais vite quitter leurs régions !"

*Aïe, j'ai mal à la joue à cause de l'elfe, elle frappait vraiment très fort.*

"Capitaine, je suis désolé d'avoir agit pacifiquement, mais sache que la prochaine fois, je me poserai pas de questions, je bondirai sur l'ennemi quitte à me prendre une belle correction !Tu m'en veux pas, j'espère ?"

*Il a l'air bizarrement calme au vue de la situation, peut-être la connaissait-il ?*

Needa et Eodan reprirent leur chemin en route pour Mirkwood, se moquant des menaces de l'elfe mystérieuse. Ils avaient l'intention de se rendre à Mirkwood et personne ne pourraient les empêcher de s'y rendre. Surtout que maintenant ils étaient prévenus du danger, prêts à riposter à la moindre attaque contre eux. Ils continuèrent donc leur voyage, tout en se parlant, ne cherchant pas à être discrets par rapport au bruit qu'ils faisaient.

*Cette elfe se croit la plus forte, alors peut-être qu'elle me mangerait tout cru, mais en combat loyal, contre le capitaine, j'ai de la peine à la voir sortir victorieuse !Non mais elle se prend pour qui cette elfe !*

Needa était toujours remonté contre l'elfe, n'ayant pas apprécié son comportement. Il n'hésitait pas à le faire savoir à son ami, le capitaine Eodan.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyLun 25 Aoû 2014 - 18:56
Satanée elfe... Le capitaine avait out noté: un poignard venant du Rhùn, une lame dont il ne connaissait l'origine, un habit très basique, une cicatrice et remontée contre les humains. Tout le porte à croire qu'elle avait rejoins les Orientaux et faisait partie d'un clan. Toutefois, il ne pu en dire davantage.
"Ce n'est pas qu'une simple elfe Needa. C'est une elfe-orientale. Elle a élue domicile là bas et je ne sais pour quelle raison elle vient ici.
Certainement que son clan l'a jetée pour une raison ou une autre. Elle m'est tombée dessus, je n'ai rien pu faire si ce n'est trouver son problème et je ne suis pas encore sûr de la réponse. Elle a certainement un instinct de tueuse.
Il n'est pas question que je reste ainsi."

Eodan se retourna, siffla afin de prévenir son cheval. Il le libéra de l'arbre et grimpa sur son dos. Il le fit se diriger vers Needa lui indiquant qu'il devait lui aussi monter. Les deux hommes continuèrent leur chemin.
"Je ne t'en veux pas non. Tu ne l'a pas attaquée et ça, c'est vraiment bien. Par contre... Cette garce m'a cassée ma bouteille d'hydromel et pour ça, on va la retrouver."

Les chevaux marchèrent longtemps jusqu'au point où l'Elfe avait dormit, totalement par hasard, si si je vous le promet. Eodan fit arrêter le cheval quand celui ci montrait des signes d'agitation. le capitaine murmura à Needa.
"Il y a un autre cheval par ici..."

De ses yeux, il chercha toute forme de vie animale. Son regard croisa celui de l'Elfe. Ce n'était pas difficile de la voir en pleine journée. Il la fixa.
"Tiens... Un regard familier. Je pensais ne plus te revoir. Tu es bien faible de n'avoir réussi à nous semer. Je croyais que les Orientaux étaient bons en course. Il me semble que c'est faux. Ou alors est-ce parce que tu es une elfe ?

Pourquoi es-tu si mauvaise ? La perte d'un être cher ? Laisse moi deviné, pendant un combat entre clans ?"

Un elfe de base n'est pas aussi mauvais qu'elle. Le plus souvent, ils sont arrogants mais bien plus narquois. Et puis... Eodan est l'ami des elfes au titre de capitaine Rohirrim.
"Tu m'es tombée dessus sans honneur, comment aurais-je pu me défendre ? Et tu m'as cassée ma bouteille d'hydromel. Je  ne le permet pas. "

Il ne la quittait pas des yeux. Si elle l'attaquait à nouveau, Eodan serait assez rapide pour sortir une épée et se protéger mais également de charger avec son cheval.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
Cahir LancanNombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Rien de particulier hormis ses tenues et une dague.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Cahir Lancan
Intendant d'Esgaroth

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyMar 26 Aoû 2014 - 15:50
Les surprendre une fois encore n'aurait servi de rien. Premièrement, parce qu'ils étaient sur le qui-vive et que Lenneä était encore fatiguée, ce qui par conséquent ne mènerait qu'à une demi-surprise au mieux. Deuxièmement, elle n'en avait juste pas envie. Une colère croissante l'envahissait peu à peu, au fur et à mesure que les deux Rohirrim se rapprochaient. Que faire pour se débarrasser d'eux ? Les tuer ? Ce n'était pas l'envie qui l'en manquait, mais quelque part, une petite voix tentait de rationaliser. Les tuer ici, dans la forêt de Mirkwood, ne mènerait à rien d'autre que causer des conflits entre le Rohan et les Elfes. Et elle ne le souhaitait pas vraiment.

Elle retourna à proximité de son cheval, se cachant derrière un arbre en attendant les deux humains. Qu'est-ce qu'elle en avait à faire de tuer des humains ? Les Elfes pouvaient bien régler leurs propres problèmes. Un coup d'épée rapide, et cette histoire était terminée. Mais le problème resterait le même, au final : les Elfes se méfiaient déjà des humains, alors si en plus il y avait des disparitions étranges si près de Dol Guldur ou de VertBois... Maudites alliances et amitiés. Elle sortit de sa cachette, et se mit à attendre les humains. Qui ne tardèrent pas à arriver, montés sur leurs chevaux, à quelques mètres d'elle. Sous ses sourcils froncés et son maquillage, ses yeux verts scrutèrent chaque détail des humains.

Le premier, celui qui lui avait parlé directement – d'un ton désagréable de surcroît – était également celui qu'elle avait à demi-assommé la nuit dernière. Il était bien bâti, jeune et des cheveux blonds comme seuls les Rohirrim arrivent à les avoir. Il se tenait fermement sur son cheval, comme un bon guerrier. Il se croyait sans doute invincible du haut de sa monture, mais Lenneä n'aurait aucun souci à se débarrasser de lui.

Le second Rohirrim poserait encore moins problèmes, en fait. Plus petit, plus trapu, il n'était de toute évidence pas un soldat, contrairement à l'autre. Un mouvement brusque et il tomberait sur le dos, ne pouvant plus se relever avant plusieurs instants qui lui seraient fatals. La jeune elfe, elle, se tenait calmement debout, bien à découvert, les bras croisés sur la poitrine. Le pied gauche légèrement en avant par rapport au droit, le buste oblique, elle était parfaitement positionnée pour pivoter sur ses appuis et frapper plus vite que l'éclair. Que ces humains tentent d'attaquer et elle les faucherait. Sans pitié.

Le moment s'éternisait, alors que le soleil ne bougeait pas et que les bruits de la forêt les entouraient de toutes parts. Elle comptait maintenir son silence jusqu'à ce que l'un d'eux parle, quand des bruits étrangers se firent entendre. Lenneä tourna immédiatement la tête vers la source, tandis que son cheval affolé se plaçait à bonne distance. Elle soupçonnait une traîtrise des Rohirrim quand surgirent une horde de Gobelins.

 « Vous attendez quoi ?! Attaquez ! » s'écria-t-elle en dégainant son épée.

Les faces pâles et hideuses des Gobelins, la forêt, les senteurs atroces des armures couvertes de sueurs et la proximité des deux humains, tout cela n'eut soudain plus aucune importance. Lenneä se retrouvait plongée dans la mêlée, au milieu du sang et des cris. Un sourire aux lèvres, elle se mit à faire ce qu'elle aimait le mieux : danser avec la Mort.


[RP]Un réveil des plus alarmant Empere11
Knowledge is power.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6487-retour-et-reboot-c
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyMar 26 Aoû 2014 - 21:36
Needa et le capitaine Eodan, après un petit moment, était retombés sur l'elfe qui les avait auparavant attaqué. Le Rohirrim la cherchait surtout pour se venger qu'elle lui ai cassé sa bouteille d'Hydromel, alors qu'il aurait pu lui en vouloir pour cette attaque sournoise. Cela n'étonna guère Needa, qui commença à connaître le fonctionnement de son ami, bien qu'il ignorait encore bien des choses.

*Ah ah ah, sacré capitaine, il se moque de l'attaque, ce qui lui importe c'est son alcool, ah ah ah !*

Lorsqu'ils rencontrèrent une deuxième fois l'elfe, cette dernière semblait les attendre, bien que le capitaine Eodan se moquait d'avoir pu la retrouver si facilement, critiquant ses capacités à les semer. Bien que Needa ne connaissait pas du tout les elfes, il avait cette facilité à comprendre vite les choses, à ne pas se laisser berner au premier regard.

*Elle semblait nous attendre...comme si elle savait qu'on partirait à sa poursuite. Soyons prudent, si on la retrouvé c'est, je pense, simplement parce qu'elle l'a voulu.*

Le capitaine Eodan fut le seul à parler, car ni l'elfe, dont ils ignoraient le nom, ni Needa ne firent de commentaire. Le Rohirrim prononça des paroles provocantes, comme s'il voulait que son opposante fasse un geste qui aurait permis de sortir les armes. Lui le premier, par son rang, il savait qu'il pourrait y avoir de graves répercussions politiques si un homme du Rohan venait à blesser, voir tuer une elfe, même pour se défendre. Pour le moment, tout le monde s'observait, comme si on essayait de chercher certains points faibles. La tension était grande, la situation risquait de dégénérer d'une seconde à l'autre.

Needa, quant à lui, restait très prudent, la main sur son arme, prêt à en découdre. Il n'avait pas oublié le coup reçu un peu plus tôt, alors qu'il essayait de calmer la situation et qu'il s'était en aucun cas montré hostile. Il ne referait pas deux fois la même erreur. Il n'avait que trop rarement vu d'elfes, et toujours les gens de ce peuple l'intriguait. Bien que l'elfe se montrait hostile et n'avait rien d'amicale, Needa ne pouvait s'empêcher de ressentir quelque chose pour elle. Il la trouvait très belle, malgré son côté sauvage. La cicatrice sur sa joue ne faisait que renforcer ce sentiment. Mais cela, bien-sûr, il le gardait pour lui. On lui avait toujours vanté les beautés des femmes du peuple elfique, et il comprenait maintenant pourquoi.

*Si sa beauté est aussi grande que ses capacités guerrières, on risque de passer un sale quart d'heure !Tant pis, si je dois tomber aujourd'hui, alors je préfère que ce soit par la main de cette elfe que par ces repoussants orcs !*

Mais c'est alors que toute la situation changea, le tout en seulement quelques petites secondes. Bientôt, une horde de Gobelins surgit en ce lieu, avec la ferme intention d'anéantir tout ce qui s'y trouvait. Alors qu'ils semblaient ennemis, ils devinrent alliés dans cette bataille. Les paroles de l'elfe allant dans ce sens. Elle se jeta, sans peur, dans la mêlée, pour y faire un véritable carnage. Bien que Needa ne l'aimait guère vu son comportement, il ne pouvait qu'être admiratif de ses capacités guerrières. Il comprit très vite que c'était une grande guerrière, au moins du même rang que le capitaine Eodan si ce n'est plus. D'ailleurs, ce dernier ne tarda pas à suivre l'elfe dans sa furie destructrice, en prenant part au combat.

*Ce sont tous deux de grands guerriers, je dois leur faire honneur !*

Needa n'avait pas le temps de réfléchir. A son tour, il se jeta dans la mêlée, brandissant son arme. Il poussa comme un cri sauvage avant de rencontrer son premier ennemi, pour se donner la confiance nécessaire à faire face courageusement à cette menace. Il réussit à défaire ses deux premiers opposants, d'un coup net et précis avec son arme, mais bientôt, un gobelin un peu plus grand que les autres, le frappa avec une sorte de massue, en plein dans le ventre, ce qui le fit tomber par terre. Mais le plus terrible fut qu'il lâcha également son arme, ayant eu le souffle coupé.

Il ne sut pas ce qu'il se passa ensuite, car son agresseur s'écroula à côté de lui sur le sol, le corps sans vie. Peut-être l'elfe, ou le capitaine Eodan, étaient intervenus pour le sauver ?Mais cela il ne pouvait le savoir. Needa avait été blessé au ventre par cette attaque, et il saignait méchamment. Il s'était un peu repris et il regarda autour de lui, ne voyant que sang et massacre. Cette vision lui procura cette force guerrière qui le permit de se relever, malgré la douleur. Au fond, il avait toujours voulu vivre cela. Il se releva, poussant un grand cri de rage, et se défendit à l'attaque de trois gobelins.

Malgré un manque de technique apparent et une expérience au combat quasi nulle, Needa montrait toutefois une rage et une détermination sans faille. Il combattit comme un forcené, frappant de toutes ses forces sur chaque attaque. Il subit quelques blessures, des entailles légères, mais réussit à tuer deux de ses opposants. Malheureusement pour lui, il ne put empêcher le troisième gobelin de le poignarder de sa lame, sans doute infectée de diverses bactéries. Needa laissa alors tomber son arme, avant que du sang ne dégouline de sa bouche. Dans son malheur, il eut une chance miraculeuse, celle que la lame ennemi n'ait touché aucun organe. Mais la douleur était terrible.

Le gobelin et Needa étaient maintenant face à face. Avec la force, et surtout la lucidité qui lui restait, il frappa d'un très violent coup de tête sur le visage de l'ennemi, lui brisant ce qui représentait sans doute son nez, puis attaqua à nouveau d'un puissant coup de poing à la gorge de la créature, lui brisant alors la pomme d'adam, enfin s'il en avait une. Bien que Needa était, reconnaissons-le, un piètre guerrier à l'épée, par ses nombreux entraînements passés, il avait développé une très bonne technique de combat à mains nues, domaine dans lequel il était devenu excellent. Il l'avait prouvé par le passé lors de ses nombreuses bagarres au Rohan, quand il défendait son honneur suite aux moqueries sur sa petite taille.

Le gobelin fut tué sur le coup, mais Needa ne put s'en satisfaire. Il oscillait entre le réel et le rêve, luttant pour ne pas tomber inconscient. Mais la blessure, même si aucun organe n'avait été touchée, était sévère et il perdait beaucoup de sang. Il fit quelques pas en arrière, ne maîtrisant plus son équilibre, puis lorsque son dos rencontra le tronc d'un arbre, il tomba. L'épée du gobelin était toujours plantée dans son ventre.

Il ne pouvait plus combattre, et ses yeux, qui se fermèrent petit à petit, étaient rivés sur le combat où il pouvait voir les talents de l'elfe et du capitaine Eodan, talents qu'il admirait.

*Quels...Quels...guerriers...*

Needa allait bientôt sombrer dans l'inconscience. Il lui fallait des soins rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyMer 27 Aoû 2014 - 15:12
Il semblait que l'Elfe attendait. Apparemment, elle ne cherche plus à tuer ce qui est une bonne chose ! Eodan, fier sur son fidèle destrier, persuadé que rien au monde ne pourra ébranler sa force à cheval était légèrement sur les nerfs... Regardez, elle  donne pas bonne impression ! M'enfin, le capitaine n'en donne pas une très bonne non plus mais...  Mais de toute façon il veut parler. Quoique, pour parler il faudrait qu'il n'y ai pas de vacarme. Des Gobelins souhaitent s'inviter à la fête... Alors jouons avec eux ! Eodan voyait arriver cette vague de monstres puants sur lui, il dégaina son épée. Le cheval n'avait pas bouger, fixant lui aussi la charge indisciplinée des Gobelins. Le Rohirrim s'élança à la charge et une fois dans la mêlée, coupa des têtes comme si il n'en était rien.
"Aller, satanés Gobelins ! Venez !"

Il traversa les rangs Gobelins en faisant un carnage dans ces derniers. Il continua de les traverser jusqu'à ce qu'il doive se retourner pour les pourchasser. C'est alors qu'il vit Needa en mauvaise posture. Le capitaine prit sa lance et la jeta sur le Gobelin, l’empalant sec. S'éloignant de quelques mètres, il descendit de son cheval et courut à nouveau en direction de la mêlée. Là, il poursuivit ses assassinats et ses exécutions sans trop de difficultés se protégeant de son bouclier. Et puis l'affluence arriva et la difficulté alla croissante. Jusqu'au moment où l'impensable se produisit... La dernière réserve d'alcool fût brisée...

Le capitaine, entra dans une colère sans nom se jetant littéralement sur les Gobelins, leur tranchant la tête et leur arrachant les pustules. Son épée tomba d'un coup de masse et à la place, il frappait les êtres pustuleux avec son bouclier. Le Rohirrim arracha les mâchoires, brisa des crânes et provoqua des hémorragies internes. La vengeance l'appelle ! Au final, la totalité des Gobelins durent accepter la mort des trois "nouveaux alliés". Les corps jonchaient le sol, du sang et du pus, des os et des morceaux de chairs ça et là repeignaient le paysage. Eodan vit alors Needa te se précipita vers lui.
"Needa ! Tu m'entends ?"

Son coeur battait encore mais il était méchamment blessé. Le Rohirrim ne connaissait pas les soins à appliquer. Toutefois ils étaient proches d'Esgaroth, là bas il recevra des soins. Eodan enleva l'épée du corps de Needa puis il chercha dans les affaires du forgeron afin de trouver des nécessaires de soin ce qu'il ne tarda pas à trouver. Il revînt vers Needae et lui fit des bandages. C'est alors que du sang emplissait le dos du capitaine sans pour autant qu'il ne s'en aperçoive.
"Tu vas t'en sortir, j'en suis persuadé ! Et je sais ce que je raconte !"
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
Cahir LancanNombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Rien de particulier hormis ses tenues et une dague.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Cahir Lancan
Intendant d'Esgaroth

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 13:52
Le combat était terminé avant même de commencer, Lenneä le savait parfaitement. Les gobelins n'avaient aucune chance face à l'adresse de l'elfe combinée à la force des deux humains. L'un après l'autre, ils tombèrent, leurs hideux corps jonchant le sol et noircissant la forêt de leur horrible et infect sang noir. Au milieu de ce carnage, l'elfe ne cessait de bouger, de pourfendre, de taillader et de découper. Un bras se levait trop lentement et finissait sanctionné, une jambe ne suivait pas le rythme et se retrouvait arrachée du buste. Les têtes roulaient sur le sol, tandis que l'un après l'autre ses adversaires tombaient. Et qu'elle-même se couvre petit à petit de sang.

Lorsque le dernier gobelin tomba, Lenneä savoura l'instant. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu un combat aussi excitant ! Certes, ces créatures n'étaient pas des adversaires bien sérieux, mais ils étaient toujours mieux que deux misérables humains perdus en pleine forêt. Elle jeta un coup d’œil à son épée, dont la lame miroitait avec les rayons du soleil. Enfin, pour ce qu'il restait de lame exposée, car le sang noir commençait déjà à sécher sur l'acier. Elle passa une main sur son visage, lui-même bien tâché de cet immonde liquide poisseux. Peut-être devrait-elle s'essuyer un peu ? Ou pas, ce n'était guère la peine. Elle n'avait pas véritablement en horreur la sensation d'être couverte de sang. C'était même plutôt une preuve de sa bravoure au combat.

Elle se retourna alors, puis resta stupéfaite. Le petit humain était au sol, une large tâche de sang s'élargissant sur son torse. Lenneä effectua un moulinet avec son arme, et la rangea aussitôt dans le fourreau. Elle alla auprès du blessé d'un pas calme, comme s'il n'était pas sur le point de mourir. La lame qui l'avait frappé était à côté. Une sale lame, celle d'un gobelin. Elle posta en silence, consciente qu'il allait sûrement souffrir énormément avant de mourir. Elle se pencha néanmoins, écartant Eodan sans ménagement, afin d'examiner tout ça. Le bandage était fait à la va-vite. Prise d'une intuition, elle passa sur une main dans le dos de l'homme. Bien sur, la lame était ressortie. Elle prit un autre bandage, et en fit plus adapté, qui permettait de faire le tour du torse. Elle plaça une main sur le front du petit humain, et psalmodia quelques mots. Elle se tourna alors vers Eodan, qui semblait désemparé.

 « Prends-le avec toi, veille à ce qu'il ne tombe pas et que les bandages ne se défassent pas. On abandonne son cheval. »

Elle rassembla ses dernières affaires, puis monta sur son propre cheval. Elle allait partir au galop quand elle s'aperçut que le Rohirrim ne bougeait pas. Elle sauta alors à terre, et le bouscula violemment.

 « Réveille-toi ! Il peut encore être sauvé. Le voyage jusqu'à Esgaroth sera long, mais on peut y arriver. Aide-moi à la placer sur ton cheval, et au galop ! »

Quelques minutes plus tard, Lenneä chevauchait au galop derrière Eodan, veillant à ce tout se passe bien durant leur voyage. Elle adaptait l'allure de son destrier à celui du Rohirrim, jetant constamment des regards aux alentours. Elle ne pensait pas retomber sur des gobelins, mais elle craignait un peu de tomber sur des elfes. Qui sait s'ils ne les tiendraient pas responsables de souiller la forêt ?


[RP]Un réveil des plus alarmant Empere11
Knowledge is power.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6487-retour-et-reboot-c
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 14:37
La bataille avait été rude, du moins pour Needa, car ni le capitaine Eodan, ni l'elfe, ne présentaient des blessures. Malgré la supériorité numérique de l'ennemi, leurs capacités guerrières n'avaient pas d'égales. Quand tous les gobelins furent mise à mort, l'endroit, si beau et magnifique, propre aux paysages elfiques, était complètement ravagé. L'herbe était recouverte de sang, de corps sans vie, et de membres arrachés.

Grâce aux premiers soins de son ami, le capitaine Eodan, Needa était encore conscient, bien que mal en point et le sang c'était un peu arrêter de couler. Il n'avait, pour le moment, la force de parler, ni même de bouger. Contre toute attente, l'elfe prit les choses en main et soigna, bien que temporairement, Needa. Elle avait poussé le capitaine Eodan sur le côté, et s'était occupée de refaire les bandages, pour stopper l'hémorragie. Cela fonctionna, car le sang cessa de couler. Elle posa alors une main sur son front. Sa peau était douce, et cela l'apaisa déjà un peu. Elle prononça ensuite quelques mots dans un langage inconnu pour le jeune forgeron. Peut-être le capitaine Eodan connaissait cette langue ?Quoi qu'il en soit, il se sentit alors beaucoup mieux, la douleur s'étant estompée.

Grâce aux soins prodigieux de l'elfe, Needa resta conscient, ce qui était primordial, car s'il venait à s'endormir, il y avait de grandes chances qu'il ne se réveille plus. Malheureusement, les soins n'étaient que temporaire, et bientôt, la douleur referait surface, et l'infection, subie à cause de la lame du gobelin, continuerait son travail de mort.

Sans plus attendre, l'elfe ordonna au capitaine Eodan de prendre Needa avec lui sur sa monture, et de partir au plus vite à Esgaroth, dans le grand royaume d'Erebor, le pays des nains. Ainsi, ils traverseraient Mirkwood, sans prendre la peine de s'arrêter dans une cité elfique. Peut-être l'elfe ne voulait pas se mêler aux siens, peut-être était-elle recherchée ?Il y avait une raison, mais seule elle la connaissait. Quoi qu'il en soit, malgré ses côtés agressifs et sauvage, par son geste, elle avait pourtant montré qu'elle était quelqu'un de bien. Secourir un inconnu, aucun être du mal ne l'aurait fait.

Bientôt, ils galopèrent à vivre allure à travers Mirkwood, Needa sur le cheval du capitaine Eodan, et pour le moment, aucun être hostile ne leur était tombé dessus. Le jeune forgeron eut la force de prononcer quelques mots à son ami :

"Ca...Capitaine...quel combat...c'était...c'était...jouissif...J'ai...J'ai bien lutté...pas...vrai ?"
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 22:20
Esgaroth, la destination de la dernière chance. Needa devait souffrir le martyr d'une telle blessure, le capitaine prit quelques instants de réflexions ce qui déplut à l'Elfe et elle ne manquait pas de le faire savoir. Needa devait vivre, il fallait aller à Esgaroth au plus vite. Pourquoi pas des Elfes ? Elle ne semblait pas en accord avec ce choix et Eodan avait besoin d'elle en cette heure si critique. Toutefois le Rohirrim ne pouvait s'adonner à laisser le cheval ici, il alla donc vers le cheval sifflant plusieurs fois. Quand ils commencèrent à partir au galop, le cheval les suivaient. Abandonner un cheval: jamais, jamais Eodan ne pourra accepter une telle chose, c'est un affront pour cette loyale bête. Needa parla à ce moment.
*Ah ce Needa alors*
"Oui, tu as bien lutté, je suis certains qu'à ton retour, tu pourras te faire chaque Rohirrim à toi tout seul !"

Le dos le démangeait, certainement un moustique. Ils sont souvent présents en cette saison, surtout dans ses forêts. Eodan s'approcha légèrement du cheval de l'Elfe et avec un ton reconnaissant lui adressa la parole.
"Merci... Je m'excuse de t'avoir provoquée tu n'es pas obligée de nous suivre jusqu'à Esgaroth. Nous t'avons trop longtemps importuné.
Eodan. Je m'appelle Eodan...."


Une fois dans les terres des Nains, il pourra s'acheter ses bouteilles et pourquoi pas s'autres choses. Encore à cheval, le capitaine prit son épée de la main droite afin de lire et relire les inscriptions que Needa avait fait la veille.
Eodan y passa la main, ne se souciant plus du cheval qui poursuivait sa route aux côtés de l'Elfe sans aucun accro. Il pensait.
*Ou partirons nous après ? Erebor ?
Et ensuite ?
Mais surtout: Survivra t-il ?*
La forêt empêchait la vue de percer jusqu'au lac, il n'avait aucune idée de l'endroit où il se trouvait actuellement dans cette fichue forêt. Bien trop grande, trop épaisse, trop sombre.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
JulioukNombre de messages : 683
Age : 21
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyVen 29 Aoû 2014 - 15:57
Cela faisait longtemps que Juliouk et ses compagnons étaient partis du Mordor. Trop longtemps. C'était sa première expédition et elle n'était pas au goût de l'Orque. Partir de la Porte Noire pour aller chasser de l'ennemi dans une des plus grandes forêts de la Terre du Milieu, seuls à dix orques, c'était du suicide. Malgré cela, Juliouk avait accepté sans broncher, ce n'était pas dans ses habitudes mais d'un autre coté, le départ et l'aventure l'excitaient.
Aujourd'hui ils erraient dans la forêt de Mirkwood en attendant de croiser du monde. Ils s'étaient éloignés de la Route de la Vielle forêt pour s'enfoncer plus profondément dans les bois. Ils chassaient des animaux qu'ils mangeaient crus pour subvenir à leurs besoins et avaient pour ordre de ne pas faire chemin inverse vers le Mordor tant qu'ils n'auraient pas une tête d'Homme à ramener avec eux. Les dix orques avaient eu le droit de prendre avec eux un ouargue "en cas de besoin". L'orque qui leur avait accordé ce droit, ainsi que la bête n'avait pas été plus précis et n'était pas entré dans les détails. Juliouk s'imaginait toute sorte de choses : La dresser ? Pour combattre ? Pour la monter ? Pour la manger ?
L'expédition était prévue pour durer car on leur avait demander causer des dégâts.
Il ne fallait pas rentrer les mains vides sans quoi les supérieurs ne seraient pas content, et malgré la haine de la hiérarchie et des ordres, Juliouk avait le sens du devoir. Ainsi il se motivait, usait de son faible flair pour tenter de débusquer une proie mais en vain. Certains y voyaient de la chance mais pas Juliouk, ils n'avaient véritablement croisés personne dans cette forêt.

"Trou paumé" pensait Juliouk.

Un nouveau lever de soleil, venait d'avoir lieu, un peu de nostalgie s'emparait de Juliouk, ce n'était même pas du vécu mais juste une sorte de patriotisme bizarre. Il avait appris l'histoire de son pays et se trouvait prêt de Dol Guldur, la forteresse hantée, perdue aujourd'hui par le Mordor. Il fut tiré de ses pensées par les grognements d'un de ses compagnons orques qui se plaignait de tous ces arbres.

"Cette forêt serait bien mieux sans arbre !"

Un autre renchérit :

"Nous aurions du venir avec des haches plutôt que des épées."

Juliouk, un niveau au dessus de tous, n'hésita pas à rétorquer du tac au tac :

Si ces arbres n'étaient pas là, c'est la lumière du soleil que vous auriez en plein dans les yeux en ce moment même.

Les dix compagnons se criaient dessus en permanence, chacun ayant son caractère et l'orque de base étant de nature...combative, cela pouvait très vite dégénérer. Juliouk voulait éviter cela, il réglait les conflits, il s'était imposé comme une sorte de chef de patrouille dans le groupe. Il était fier de lui.
Plongés dans ses réflexions, Juliouk progressait lentement au milieu de ces fameux arbres, le dos courbé et les jambes écartées, il entendait le souffle rauque des orques et de la bête derrière lui lorsque tout à coup, ce bruit fut masqué par un autre, bien plus intéressant. Un grondement sourd, comme lorsqu'un troll avait battu du tambour derrière la porte noire un jour. Le soldat/rôdeur orque comprit après une certaine réflexion que c'était des chevaux, un ou deux tout au plus qui arrivaient au galop, droit sur la patrouille du Mordor et qui se rapprochaient rapidement.
Juliouk fit un nouvel effort de réflexion pour savoir si le Mordor avait des alliés dans le coin, la réponse étant non, il décida que l'attaque serait lancée.
Juliouk leva le point provoquant l'arrêt et attirant immédiatement l'attention de ses compagnons. Les autres avaient évidemment entendus le bruit et avaient déjà dans l'ensemble fait le rapprochement, tout en étant arrivés aux mêmes conclusions que Juliouk. Ce dernier usa de sa voix rocailleuse et haussa le ton pour être entendu.

De la chair fraîche arrive. N'oubliez pas ! Personne ne doit savoir pourquoi nous sommes ici.

Juliouk pensait lui même que les raisons de leurs présence dans ces lieux étaient floues et insuffisantes, tout du moins inintéressantes.

Les hommes débouchèrent à cheval 50 mètres devant les orques, Juliouk prit ses dagues, ainsi que les autres rôdeurs orques. Les dix créatures les lancèrent. Les lames voltigèrent dans les airs en direction des deux hommes et la ouargue, boostée par quelques gouttes de sang humain qui ruisselaient sur les vêtements de l'un d'entre eux, se jeta en direction des chevaux et tenta d'attaquer les jambes des montures pour les immobiliser. Juliouk sourit.
L'escarmouche était commencée, la bataille était lancée.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
[RP]Un réveil des plus alarmant Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
Cahir LancanNombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Rien de particulier hormis ses tenues et une dague.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Cahir Lancan
Intendant d'Esgaroth

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyVen 29 Aoû 2014 - 20:30
Qu'est-ce qui avait bien pu la pousser à vouloir sauver la vie de ces deux-là ? Après tout, ce n'était pas comme si elle leur devait quelque chose ! Mais voilà, elle chevauchait à leurs côtés, pour le meilleur comme pour le pire. Et à son avis, le pire était certainement plus proche d'arriver que le meilleur. Comme ne tarda pas à le prouver l'embuscade orc à quelques distances de l'endroit où ils se trouvaient actuellement. En un sens, celui lui fut utile, vu qu'elle lui permit de se débarrasser des humains. Mais elle n'était pas assez cynique pour ne pas être affectée par ce choix. Elle espérait quand même qu'ils s'en sortent, ces deux-là.

Aussi, lorsqu'elle aperçut les orcs, sa seule réaction fut de plisser les yeux pour tenter de distinguer leurs gestes. Et en voyant arriver les dagues et les couteaux, elle comprit instantanément ce qu'elle devait faire. La technique n'était pas mal du tout, elle était même très efficace contre les cavaliers. Mais elle n'avait pas l'intention de laisser son cheval mourir pour ces deux humains, et encore moins dans une embuscade tendue par une poignée d'orcs immondes. Pas plus qu'elle n'avait l'intention de rester totalement inactive.

 « Des orcs ! »

Elle dégaina son épée, et poussa son cheval à aller plus vite. Ce brave animal, il avait vu les lames lui aussi. Avec l'aide de l'elfe, il changea de direction juste à temps pour les éviter. Aussi, lorsque les cavaliers arrivèrent, Lenneä put taillader dans le groupe avec son épée. Un orc tomba, la tête volant à travers la forêt, et un autre s'écroula en poussant des cris de goret en voyant son bras droit tomber. La jeune elfe se tourna vers les orcs encore en vie. Elle croisa le regard de celui qui devait être leur chef. Quelle sale tête il avait.

Mais c'en était trop pour Lenneä. D'un cri, elle poussa son cheval au triple galop, et elle s'enfonça davantage vers le nord-est. Elle reconnaissait ses bois, elle était à quelques lieues seulement à l'est de Vert-Bois. Les elfes de Mirkwood ne manqueraient pas de venir jeter un coup d’œil au tapage qui se produisait ici. Jetant un regard en arrière, l'elfe eut la satisfaction de voir qu'aucun orc n'essayait de la suivre. Il y avait eu un warg, parmi les ennemis. S'était-il jeté sur le blessé ou le vivant ? Impossible à dire, désormais. Mais elle, elle s'en moquait maintenant. Elle conserva son épée à la main, au cas où, mais elle était probablement hors de danger.

Nouvel objectif : atteindre Esgaroth pour se reposer un peu. Cela ne devrait pas prendre trop de temps à cette allure. Et elle aurait la paix.
>/blockquote>

[HRP] : ma perso vous abandonne là, je me retire donc du RP. Bonne continuation. =)


[RP]Un réveil des plus alarmant Empere11
Knowledge is power.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6487-retour-et-reboot-c
EodanNombre de messages : 219
Age : 20
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Race: Homme
Possessions: Epée à une main, une dague, une lance, un bouclier en bois de chêne bordé de fer, l'armure des cavaliers du Rohan, un cheval, un cor, un étendard du Rohan et une bouteille de cervoise.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Eodan
Le cauchemar des Orques

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyVen 29 Aoû 2014 - 21:36
( HRP: La fourbe! ^^ Au plaisir de lire ton futur RP Smile  )

Elle était singulière celle là. Mais elle était tout aussi bien intéressante. Ils galopèrent quand des Orques leur tombèrent dessus. L'Elfe hurla mais Eodan sourit. Qui était la proie ici ? Les êtres infâmes et puant ou les cavaliers ?
*Ah ! Des jouets !*
Les boucliers sur le cheval arrêtèrent net les armes, Eodan chargea dans le tas tout heureux de goûter de l'Orque. L'un perdit sa tête, l'autre était coupé en deux et le troisième balafré avant de périr. Six venait de tomber, il n'en restait que quatre. La ouargue n'avait pas encore chargée. Très certainement que la lance dans la main gauche d'Eodan était suffisamment longue et pointue pour l'enfoncer dans cet animal. Quand il chercha l'Elfe des yeux, il la vit chevaucher plus loin dans la forêt. Cette catin s'enfuit sans même finir le combat...

Les Orques se jetèrent sur Needa, ils le firent tomber du cheval d'Eodan, ce dernier tua un Orque et Needa en tua un également. Il n'en restait qu'un qui parvînt à assommer Needa et à l'emmener sur sa ouargue Eodan, le second essayait de distraire le capitaine. Ce dernier lui trancha les bras avant de lui trancher la jambe droite. Il descendit de son cheval et l'interrogea, la pointe de l'épée sur la gorge.
"Qui est tu et pourquoi avoir emmener cet homme ? Parle ou tu regretteras d'être sortit des cachots puants du Mordor !
-Crè...ve
-Ah oui ?"


Le Rohirrim lui coupa l'oreille gauche et cassa son nez.
"Et maintenant ? Ta mémoire te revient ?
-Envoyé... tuer... homme...
-Pourquoi ?!
-Maître... ordre."


Eodan regardait l'Orque agoniser, il lui enfonça lentement l'épée dans la gorge puis la ressortit. Il est mort. Le cavalier remonta sur son cheval et mit le cap sur Erebor, suivit de près par le destrier de Needa. Il lui fallait de l'aide pour retrouver son ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6206-eodan-de-theidras
NeedaNombre de messages : 634
Age : 33
Date d'inscription : 07/08/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Son amitié avec un Orc, Juliouk
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Needa
Parleur sans fin

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptyVen 29 Aoû 2014 - 22:21
Alors qu'ils chevauchaient à vive allure jusqu'à Esgaroth, les trois nouveaux alliés furent attaqués par des orcs. Ce voyage avait peut-être été une erreur de la part de Needa, et même du capitaine Eodan, car ce n'était que le deuxième jour, et déjà ils avaient dû faire face à de nombreuses menaces. Le petit forgeron luttait également contre une infection lente et douloureuse.

Ces nouveaux assaillants étaient différents des derniers orcs affrontés, plus stratégiques, plus réfléchis, plus intelligents. Seuls des yeux aussi experts que ceux du capitaine Eodan remarquèrent que les nouveaux ennemis étaient très certainement des gradés, des orcs plus forts que la normale. Ou peut-être une troupe d'élite ?

Très vite, le capitaine Eodan et Needa se retrouvèrent seuls, abandonnés par l'elfe. Auparavant, elle avait montré un bon fond en soignant le jeune forgeron, alors que rien ne l'obligeait. Mais quand les orcs attaquèrent, elle décida que seule sa survie comptait, et après s'être frayée un chemin au travers des lignes ennemies, elle quitta les lieux, disparaissant à l'horizon.

Bien que les soins prodigués auparavant par l'elfe sur Needa lui faisaient le plus grand bien, ce dernier n'était pas du tout en état de se battre. Le capitaine Eodan aurait dû choisir la fuite plutôt que le combat. A deux contre une horde d'orcs, c'était peine perdue. Mais le capitaine était un grand guerrier, fier, puissant, mais également tête brûlée, un courage presque suicidaire. Qu'importe si l'elfe venait de les abandonner, qu'importe le nombre supérieur de l'ennemi, rien ne l'intéressait si ce n'est tuer des orcs. Il chargea, à lui tout seul, car Needa n'était qu'un "zombie" pour le moment, contre les ennemis.

Il y eut un très violent combat, au cours duquel le cheval du capitaine vint à tomber, et donc Needa chuta également, s'écrasant la tête la première par terre. Eodan, une nouvelle fois, montra à tous ce dont était capable un guerrier rohirrim, ne craignant rien ni personne. Mais dans sa folie guerrière, il oublia de surveiller son ami. Ce dernier fut attaqué par un orc, qui le releva aussitôt, le plaquant contre un arbre. Needa était très faible, mais il se devait de réagir, autrement il rejoindrait son père, Neden, dans l'au-delà.

Sans réfléchir une seconde de plus, Needa mit deux de ses doigts dans les yeux de l'orc, puisant dans le peu de force qui lui restait. La créature poussa un rugissement de douleur terrible, serrant la gorge du jeune forgeron, qui cria à son tour, enfonçant un peu plus ses doigts dans le crâne. Quand l'orc le lâcha, Needa le frappa d'un terrible coup de poing, qui fit tomber la créature. Elle ne se relèvera pas. Mais le forgeron était à bout, et il tomba à son tour, ayant perdu l'équilibre suite à l'élan de son coup de poing.

Needa se retrouva à genoux, peinant à trouver sa respiration. Ses yeux rivés sur le sol ne lui permettaient de voir tout ce qu'il se passait autour de lui. La douleur de sa blessure, celle infligée par le gobelin il y a quelques heures, refit parler d'elle, le faisait terriblement souffrir. Mais bientôt, cette dernière disparut. Un orc à l'allure un peu bizarre, plus petit que les autres, assomma Needa, et bientôt, après l'avoir mis sur sa Ouargue, s'assurant de l'avoir bien attaché, quitta à son tour les lieux, abandonnant le capitaine Eodan, qui faisait face aux derniers ennemis encore debout.

De très nombreuses heures plus tard, Needa ouvrit les yeux. Il faisait nuit, et apparemment, il était toujours dans la forêt de Mirkwood. Il ne réalisa pas tout de suite, mais quand il remarqua qu'il était solidement attaché à un tronc d'arbre, tout lui revint en mémoire. L'attaque des orcs, l'abandon de l'elfie, la charge héroïque du capitaine Eodan...Mais que faisait-il là, attaché à un arbre ?Sa réponse arriva très vite, quand l'orc qui l'avait assommé, se montra à lui, sa ouargue à ses côtés, et apparemment, cette dernière semblait vouloir se délecter de sa chair.

"Qui...Qui es-tu, que me veux-u ?

Bien que prononcé avec caractère, une certaine peur se fit sentir dans le ton de sa voix.

Mais quelque chose surprit alors Needa, sa blessure, il ne ressentait plus la douleur. Il regarda légèrement sur celle-ci, pour ne pas perdre de vue trop longtemps ses agresseurs, et vit que les bandages avaient été à nouveau changés. Le sang c'était également arrêté de couler. L'infection semblait avoir stoppé, pour le moment.

Needa n'était peut-être pas l'être le plus intelligent du monde, mais il n'était pas bête pour autant, comprenant assez vite les choses, sans même qu'elles soient expliquées.

"Toi ?!Tu...Tu m'as soigné ?Je le répète, QUE ME VEUX-TU ?"

Needa observa la créature qui se tenait devant lui. Il avait entendu parler des orcs à travers bon nombre de récits, il avait également combattu contre eux ces deux derniers jours, mais celui qui lui faisait face ne ressemblait en rien physiquement à ceux de sa race. Cela étonna grandement Needa.

*Il est différent, plus petit...plus maigre...Mais qui est-il, ou m'emmène-t-il ?*

Needa eut une pensée pour son ami, le capitaine Eodan, ne sachant ce que ce dernier était devenu. Il chercha du regard autour de lui, espérant le voir, quelque part, mais il dut faire face à la réalité, il était tout seul. Qu'était-il arrivé au capitaine ?Etait-il toujours en vie ?Viendrait-il le sauver ?Bien qu'ils se connaissaient depuis peu, Needa vouait une grande admiration pour son ami. Il ne voulait pas croire que le capitaine Eodan avait été tué, mais la situation laissait penser le contraire. S'il avait été enlevé par un orc, alors, le Rohirrim avait dû être vaincu. Du moins, ce n'était que la pensée de Needa, ne sachant que ce dernier était encore en vie. A cette pensée, une terrible douleur lui serra le cœur, mais il ne voulait montrer aucune faiblesse à l'ennemi. Il retint tout à l'intérieur, comme d'ailleurs il avait toujours fait.

Qui était donc cet orc ?Quelles étaient ses intentions ?Bientôt, Needa allait le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6226-needa
JulioukNombre de messages : 683
Age : 21
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Race: Orque du Mordor
Possessions: Côte de maille ; Épée courte ; Deux dagues
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Juliouk
Pisteur de luxe

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant EmptySam 30 Aoû 2014 - 12:36
Juliouk était à quatre pattes sur un rocher. Il guettait sa proie dans le petit lac à coté de lui. Il l'avait déjà vu faire deux trois allers retours entre les pierres. Une légère brise rafraichissait l'atmosphère et caressait le visage abimé de l'orque. Le bruit des feuilles était reposant. Tout à coup, le poisson jaillit de l'eau. Juliouk sauta en avant et le saisit au vol de ses deux mains, incroyablement prompt et réactif, il tapa le poisson contre le rocher sur lequel il était appuyé quelques secondes auparavant avant de dévorer son corps cru. Juliouk prit son couteau et sélectionna un filet qu'il garda dans sa main.
Satisfait, Juliouk se mit en route vers son campement de fortune, quelques dizaines de mètres plus loin. Il n'avait pas prononcé un mot depuis la bagarre. Lorsqu'il avait maitrisé l'homme, il était monté sur le ouargue sans réfléchir, tenant le blessé dans ses bras et avait fui le conflit, abandonnant ses congénères. Juliouk n'avait aucune idée de comment s'était soldée la bataille, et à vrai dire, il n'en avait cure.
Juliouk n'était jamais monté à dos de ouargue. Il avait réellement appréhendé au début et appréhendait toujours car la bête montrait les crocs et trouvait certainement le prisonnier appétissant. Cela était également le cas de l'orque mais il ne voulait pas le manger. Il fallait le ramener vivant en Mordor, les supérieurs seraient contents et qui sait... Peut-être l'homme savait-il des choses intéressantes.
Quelques heures auparavant, Juliouk était passé à proximité de Dol Guldur, en évitant les routes pour ne pas être vu. Il respectait vraiment cet endroit, c'était la seconde fois qu'il voyait la forteresse hantée, après le trajet de l'aller et cette fois, le soldat/rôdeur orque avait fait, sans savoir trop comment, stopper sa monture. Il admirait la forteresse et c'est lorsque ses yeux étaient tombés sur  le drapeau elfique qui ornait sa facade qu'il avait décidé de reprendre sa route.
Juliouk fut tiré de ses pensées par des gémissements. Dans son petit campement, l'homme, attaché à un arbre, s'était réveillé. Ses yeux se remplirent de peur lorsqu'il aperçut Juliouk, l'orque adorait ça.

"Qui...Qui es-tu, que me veux-tu ?

Juliouk lança le filet de poisson qu'il avait économisé quelques minutes avant au beau milieu du feu de camp et détruisit toute trace de son passage et de son bref arrêt. Il se retourna ensuite vers l'homme qui continuait :

"Toi ?!Tu...Tu m'as soigné ?Je le répète, QUE ME VEUX-TU ?"

Juliouk s'approcha et lança sa voix rocailleuse et horrible à entendre dans les airs.

Homme, tu es mon prisonnier et nous allons en Mordor. Je suis un Orque, serviteur de Sauron. Mon nom est Juliouk et tous ceux qui me rencontrent doivent me craindre. Je t'ai soigné autant que j'ai pu pour que tu arrives en vie en Mordor. Maintenant en route, si je t'entends d'ici à la Porte Noire, je te tue et je te coupe en deux, une partie pour mon repas du jour, une autre pour le repas de cette gente dame.



A ces mots il tapa du pied et la ouargue rugit en dévoilant une ligne de crocs blancs à l'origine, noircis et jaunis par l'usure et le temps. Juliouk attrapa le filet de poisson et le fourra dans la bouche de l'homme.


Mange ça, laisse toi faire et arrêtes de gémir, VERMINE !


L'Homme avala d'une traite le bout de poisson, maintenant cuit, en mastiquant énergiquement. Juliouk lui détacha les jambes et les bras de l'arbre, le posa sur la ouargue puis lia avec quatre liens (deux par bras), ses membres supérieurs autour de son ventre. Ainsi, les bras de l'homme étaient fixés autour de la taille de l'orque, qui lui, dirigeait la bête. Durant les premiers hectomètres, Juliouk prit le temps de la réflexion, il n'allait pas passer par le Harad ou par Cirith Ungol, trop loin. Ni en face d'Oesgilaith à travers les montagnes, trop dangereux. Il ne restait donc qu'une seule et unique solution pour entrer en Mordor...

La mission était terminée, ils avaient sans doute perdus neuf orques mais pour faire fuir une elfe et ramener un prisonnier homme, le bilan était satisfaisant et maintenant il n'y avait plus de questions à se poser. Juliouk, qui maitrisait de mieux en mieux sa monture, faisait maintenant, avec son prisonnier, cap vers la Porte Noire du Mordor.


Je suis quelque part dans les terres de Rhûn.
Mon histoire avant aujourd'hui
[RP]Un réveil des plus alarmant Images?q=tbn:ANd9GcQdoskY8puOX0w8_OCzY4JXRLstMEGkkdDAXbsQcTzTyGnzPWlN1xpIDcCL
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6378-histoire-liens-de-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [RP]Un réveil des plus alarmant   [RP]Un réveil des plus alarmant Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[RP]Un réveil des plus alarmant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Réveil désorienté [Ft. Xenosia]
» Il l'a surprise nue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: [RP]Un réveil des plus alarmant N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Elfiques :: Archives de Mirkwood-