Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 La froide morsure [PV Katie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMar 28 Oct 2014 - 16:18
La froide morsure [PV Katie] 965465jaheirapnj
.
Le chariot qu'avaient loué Elyo et Jaheira depuis Lond Daer roulait tranquillement sur les chemins qui longeaient la lisère d'une forêt. Ils avaient fait ce choix de moyen de transport car il leur permettait de transporter les marchandises achetées ou à vendre pendant ces deux mois où ils pouvaient prendre le temps de visiter la région pour faire des affaires. Bien qu'ils n'étaient pas spécialement familiers des chevaux, ils avaient maintenant prit le coup de main pour diriger les deux chevaux qui tiraient leur chariot de bois à moitié remplit de marchandises diverses et variées. Leur destination était un village qui se trouvait à quelques lieues de là mais ils préféraient ne pas rouler de nuit donc une pause ne tarderait pas à s'imposer.
.
Le soleil n'était pas loin de se coucher en cette fraiche soirée. Eux qui étaient habitués à la chaleur du harad, ne s'accommodaient guerre à ce climat humide et froid. Jaheira était bien emmitouflée sous une couverture de laine qu'elle avait négociée à un marchand ambulant pour se protéger du froid sur les routes. Bientôt, ils chercheraient un endroit où s'arrêter et y faire halte pour la nuit autour d'un bon feu pour les réchauffer. Ce voyage était l'occasion pour les deux haradrims venus d'umbar de s'aguerrir dans un milieu inconnu et assez inhospitalier pour eux.
.
Une légère brume semblait sortir du sol et du cœur de la forêt pour envahir peu à peu les chemins. Soudain Elyo aperçut une silhouette au loin, qui semblait immobile au bord du chemin. Il ne savait pas du tout s’il s’agissait d’une souche où d’une personne assise à même le bas-côté, tant la vision était trouble. Ils ne tardèrent pas à y voir un peu plus clair et discerner plus distinctement la silhouette de quelqu’un dont on ne voyait pas le visage et qui ne bougeait pas. Jaheira dit alors à Elyo à voix basse :
.
- Arrêtes toi, cette personne est peut-être perdue
- Oh, on va pas ramasser tous les clodos du coin si ?

.
Ce dernier était toujours méfiant envers les inconnus mais jaheira ne répondit que par un haussement d’épaules avant de s’adresser à la personne d’une voix plus portante :
.
"  Hey, tout va bien ? "
.
Elyo arrêta donc le chariot à hauteur de cette étrange personne qui n’avait pas encore bougé d’un poil depuis l’arrivée des deux haradrims.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
KatieNombre de messages : 16
Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2014

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Katie

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMar 28 Oct 2014 - 23:16
Katie arpentait les chemins de la forêt depuis presque deux semaines. La météo n'avait pas été très clémente et la jeune fille avait du subir la pluie, les nuits froides et humides, et le vent n'arrangeait rien à la situation, au lieu de sécher ces habits humides, il ne faisait que les refroidir et ils lui collaient à la peau, entravant tout ces mouvements.
Pourtant depuis trois jours, le soleil avait refait son apparition, ce qui avait permis à la brune d'avancer plus rapidement et de se retrouver à quelques kilomètres d'un village dont elle ne connaissait pas le nom, mais un village quand même. Le problème des villages, c'est que les personnes telle que Katie sont rarement les biens venus. il est rare qu'un aubergiste propose une chambre à un vagabond sortit de nul part et don personne ne connait le nom.
Aussi la jeune fille décida d'attendre qu'une occasion particulière se présente. Occasion qui lui permettrait de passer inaperçue parmi un groupe ou bien de ce faire passer pour une personne attendu. Elle s'assit sur le bord de la route, rabattit un peu plus son capuchon sur son visage et se mit à tailler grossièrement un bout de bois, trouvé un peu plus tôt, à l'aide d'une de ces petites dagues.

Vers la fin de la journée, à l'heure ou le soleil joue avec l'horizon, un bruit familier tira la jeune rôdeuse de ces pensées : Des chevaux. Deux apparemment, et avec une charrette, et quelque chose qui s'y apparente. L'occasion particulière était sur le point de se présenter. Elle glissa sa dague contre sa botte gauche, jetta le reste de son bout de bois et attendit, immobile, la venue de la charrette.

Plusieurs solution s'offraient à elle : Elle pouvait attaquer la charrette, tuer tout les passagers, voir l'unique passager si il s'agissait d'un fermier, ou bien attendre que le convoi passe et sauter à l'arrière pour voyager sans être vu. La deuxième solution offrait moins de contrainte, la première plus de plaisir.

Elle n'eu pas à se poser la question bien longtemps, la première solution était définitivement la meilleure. Elle posa sa main sur sa botte gauche, prête à déguener rapidement la dague qu'elle venait juste de ranger pour tuer d'un coup sec mais précis la ou les personnes qui s'avançai(en)t vers elle. Le chariot se rapprochait. Un. Deux. Tr ...

Une voix de femme vain perturber sons décompte.


" Hey, tout va bien ? "

Ce n'était pas prévue dans le plan. Katie tourna la tête, il y avait bien deux chevaux, un chariot mais aussi deux personnes, une femme, et un homme. Katie sourit, ce n'était peut-être pas prévue dans le plan, mais sa promettait tout de même d'être amusant.
Sans relever son capuchon, elle se leva, posa une main sur la bride du cheval le plus proche du bas côté et répondit à la jeune femme


- Pas vraiment. Je dois rejoindre quelqu'un au village, mais j'ai du parcourir un long trajet, et les forces me manquent. Auriez-vous de l'eau ? S'il vous plait.

Demander le minimum pour recevoir le maximum. Elle connaissait assez bien cette technique. Avec un peu de chance, les deux individus l'inviterais à monter dans le chariot. Et si ILS avaient de la chance, elle ne les tuerait pas, sinon, si ils les agaçaient, ou si il recommençait à pleuvoir, elle les tuerait. Et bien sur, si ils ne l'invitaient pas à monter dans la charrette, et bien, elle s'inviterait elle même, supprimant tout obstacles vivants.

Tout en fixant la femme qui lui avait adresser la parole, elle caressa nonchalamment la tête du cheval. La femme avait l'air plus enclin à engager un conversation, plus facile à manipuler, à première vue du moins. L'homme, lui, avait l'air plus méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6450-katie
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 29 Oct 2014 - 11:16
La froide morsure [PV Katie] 965465jaheirapnj
.
L'inconnue s'avérait finalement être une femme car de toutes manières, bien trop petite pour être une elfe. Elle s'était levée et avait approché avec beaucoup plus d'assurance que ce qu'elyo aurait pu imaginer en la voyant immobile avant que Jaheira ne lui adresse la parole. C'était louche pour lui, mais il était un homme expérimenté malgré ses vingt trois ans seulement et n'accordait pas sa confiance facilement envers les inconnus. Surtout ceux qui aimaient à se cacher le visage derrière des capuchons comme des voleurs. C'est pourquoi il était prêt, lui aussi, à se saisir de sa dague au moindre geste suspect de la mystérieuse femme.
.
Cette dernière leur demanda de l'eau ce qu'ils n'avaient pas. En tant que marins venus d'umbar, ils n'avaient que de l'alcool sur eux pour se désaltérer. Un alcool cependant pas très fort, comme un genre de vin cuit et légèrement sucré qu'ils avaient achetés à Dol Amroth lors de leur voyage en mer. Elyo s'adressa alors à l'inconnue :
.
" Non, on a pas d'eau "
.
Puis il regarda le contenue de sa bouteille en verre qui contenait la fameuse boisson. Il n'en restait qu'un bon fond, pas bien plus. Il lança alors la bouteille à cette femme en lui disant :
.
" Bois ça, c'est meilleur et ça réchauffe "
.
Jaheia, quant à elle, jettait un coup d’œil à l'arrière de la carriole pour voir s'il restait suffisamment de place pour accueillir une personne de plus. Elle n'était pas vraiment du genre serviable en temps normal, seulement elle se sentait bien ici, loin des tracas d'Umbar et voulais ne pas passer pour une rustre aux yeux des gens de l'empire. A Umbar, elle n'était rien et pas vraiment respectée. Ici elle avait une chance de passer pour quelqu'un de respectable alors elle s'efforçait d'être courtoise.
.
" Vous voulez faire la route avec nous ? On va pas tarder à établir un campement mais demain on sera au village "
.
Elyo leva les yeux au ciel, quelque peu agacé par les élans de générosité de sa partenaire. Il se disait que si cette personne était attendue au village alors pourquoi elle restait immobile et assise par terre ? On avait vu plus rapide comme moyen de transport ... Autant de questions qui ne faisaient que renforcer le sentiment étrange que pouvait ressentir elyo quand aux intentions de cette personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
KatieNombre de messages : 16
Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2014

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Katie

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 29 Oct 2014 - 12:02
Les deux étrangers n'avaient pas d'eau. Intéressant. Si ils n'avaient pas d'eau, qu'avaient-ils ? L'homme répondit à sa question muette en lui lançant une bouteille au trois quart vide. Méfiante, Katie sentit d'abord le liquide qu'elle contenait, se faire empoisonner ne faisait pas non plus partit du plan. Au vue de l'odeur que dégageait le liquide, c'était de l'alcool, du vint peut-être, mais avec quelque chose en plus qu'elle ne pouvait distinguer avec son odorat. En tout cas, rien d'alarmant.
La brune remercia l'homme d'un signe de tête avant de gouter la boisson qu'il lui avait tendu. Elle ne trempa cependant que les lèvres, sans vraiment rien avaler. Un vin sucré. Pas très fort. Ils avaient donc sans doute toutes leurs facultés motrices et intellectuelles. Elle bu une gorgée, une vraie cette fois, pour ne pas attirer les soupçons des deux individus. L'homme avait raison, la boisson réchauffait ça gorge au fur et à mesure qu'elle y descendait. Elle lui relança la bouteille et se tourna vers la femme qui avait repris la parole pour lui proposer de ce joindre à eux.
Demander peux pour recevoir plus.
Elle avait gagné la première partie.


- Avec plaisir, la compagnie me manque ces temps ci.

La jeune fille sourit, un sourire de façade. Elle n'en avait rien à faire des deux marchands, voyageurs ou je ne sais quoi. La compagnie ne lui manquait pas du tout. Ce qu'elle voulait, c'était l'argent, les marchandises, et les chevaux. Le reste, ça n'avait pas d'importance.
Katie tourna son regard vers l'homme. manifestement, il n'avait pas l'air d'approuver la décision de son amie. Contrairement à la femme qui semblait vouloir être aimable, lui semblait méfiant, sur la défensive. Et il avait raison.
Tout ce que Katie attendait, c'est le bon moment. La nuit allez tomber, et la nuit, des créatures étranges se réveillent. Elles peuvent facilement tuer un homme, voir deux, et laisser un survivant qui, apeuré, se rendrait au village en quête de soutient.
La dunédain adressa un sourire à l'étranger, comme pour s'innocenter, le rassurer. De toute façon, ils allaient mourir. Tout les deux.


- Au faite, je m'appelle Ayanna. Puisque nous allons voyager ensemble, autant faire connaissance.

Elle ne donnait bien évidemment jamais son vrai prénom. Toujours celui de la dernière personne qu'elle avait tué. Et dont elle connaissait le nom bien sur.
Etre gentille, sourire, plaisanter, des tâches pénibles mais essentiels dans une situation comme la sienne.

Katie attendit le nom des deux étrangers et une invitation formelle avant de monter dans le chariot. Inutile de précipiter les choses. Pour être correcte jusqu'au bout, il fallait les laisser croire qu'ils contrôlaient la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6450-katie
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 29 Oct 2014 - 14:51
La froide morsure [PV Katie] 965465jaheirapnj
.
Ainsi, la jeune femme se présenta à eux sous le nom d'Ayanna. Nul ne savait si ce prénom était le sien ou si elle donnait un faux par mesure de précaution. D'autant que pour Elyo et Jaheira les deux haradrims, cette pratique était inconcevable pour eux. Au harad, beaucoup de gens vivaient comme hors la loi mais ne prenaient jamais le soin de changer de nom. Il fallait rester fier de ses actes, quoi qu'ils fussent et agir sous une fausse identité était synonyme de lâcheté et de manque de courage pour la plupart des corsaires. A cela il préféraient largement les surnoms ou les titres lorsqu'ils voulaient asseoir leur réputation sur autre chose que leur nom. Ce fut pour cette raison que Jaheira n'hésita pas une seconde à se présenter à la jeune femme :
.
" Je m'appelle Jaheira, et lui c'est Elyo ... Montes, on est bientôt arrivés à la clairière où on pourra s'arrêter "
.
La jeune femme s'exécuta et grimpa à l'arrière de la carriole. Elyo parla ensuite à jaheira dans un langage qu’ayanna ne pouvait connaitre. Il savait qu'en ces terres de nombreux descendants de numénorééns vivaient ici et c'est pourquoi il employa un dialecte de corsaires d'umbar que les purs haradrims utilisaient pour se parler sans que les numénoréens ne comprennent. Il lui demanda de faire attention et de la surveiller. Qu'il s'agissait, là, peut-être d'une supercherie pour une embuscade ou quelque chose du genre. Ce à quoi Jaheira ne répondit rien, quelque peu refroidie dans ses ardeurs de bonne samaritaine.
.
Le convoi progressait dans la forêt et ils ne tarderaient pas à apercevoir la clairière où ils avaient prévu de faire halte pour la nuit. Les chevaux avaient besoin de repos et les deux marchands, grand besoin de dormir. Ils étaient loin de soupçonner les intentions de cette rodeuse qui projetait de les abattre froidement pour leur subtiliser leurs biens. Cependant, cette dernière avait certainement mal évalué le risque de se mesurer à deux suderons habitués aux coups bas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
KatieNombre de messages : 16
Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2014

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Katie

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 29 Oct 2014 - 19:06
Les deux étrangers se présentèrent à leurs tour, sous une fausse identité ou pas, elle n'en savait rien, et ça ne l'intéressait pas plus que ça, elle voulait juste établir une relation de confiance.
Comme elle l'avait prédit, la jeune femme, Jaheira, l'invita à monter à l'arrière du chariot, ce qu'elle fit sans se faire prier. Apparemment ils n'allaient pas tarder à s'arrêter pour la nuit. Bien. Ca faciliterait les choses.

Assise à l'arrière de la charrette qui repartait cahincaha sur les routes, Katie écoutait Elyo et la jeune femme parler. Elle ne comprenait pas un mot de la discussion, ce qui la frustra et l'embêta profondément. Ca l'embêta d'autant plus que ce n'est que l'homme qui parla, pas la femme. Hors, l'homme n'avait pas l'air de l'apprécier. La jeune fille fronça les sourcils. Devait-elle le tuer tout de suite ? Avant qu'il ne fasse échouer tout ses plans ...
Si il gardait la femme avec lui, c'est qu'elle devait savoir se défendre, et même si Katie était derrière eux, ce qui était vraiment plus facile quand on veut tuer par surprise, elle ne doutait pas instant que la femme s'en prenne à elle si elle tuait son compagnon de route. Tant pis, elle allait devoir attendre encore un peu.

Après une dizaine de minutes de trajet à allure moyenne sans qu'un mot ne soit échangé entre les marchands et la rôdeuse, le chariot ralentit progressivement, jusqu'à l'arrêt. Sans attendre, Katie sauta de la charrette avec agilité. Une fois à par terre, elle observa la clairière avec attentions. Pas d'habitations visibles, la lisière d'une forêt, et de l'herbe, beaucoup d'herbe. Courte à certains endroits, haute à d'autre. Le "trio" ne devait pas être les premiers à s'arrêter ici pour passer la nuit.
Une fois sa petite observation des lieux terminé, elle se retourna vers le couple qui commençait à déballer les quelques affaires dont ils avaient besoins pour la nuit.

Katie s'approcha des deux chevaux et entreprit de défaire les harnais qui les reliaient à la voiturette. Elle avait toujours était plus à l'aise avec les bêtes, et puis, sa lui permettait de réfléchir à un plan d'action.

Il fallait qu'elle éloigne un des deux marchands. Elle ne pouvait pas les tuer tout les deux en même temps. Mais par le quel devait-elle commencer ? La femme. Elle avait plus ou moins confiance en elle, quoiqu'elle ne savait pas ce que lui avait dit Elyo ... Si ça se trouve, ce stupide marchands lui avait mit des idées dans la tête. Il fallait qu'elle la teste. Pour être sur. Si elle se montrait toujours sympathique, elle éloignerait l'homme, tuerait la femme, puis, au retour d'Elyo, l'attaquerait quand il se pencherait sur Jaheira. C'était lâche. Elle le savait. Mais contre le marchand, elle n'était pas sur de pouvoir gagner, du moins pas en combat loyal.
Si Jaheira se montrait distante ... Elle aviserait.


- Jaheira ? Excusez moi, vous voulez que je vous aide à faire quelque chose ?

Elle posa une main sur l'épaule de la jeune femme qui lui tournait le dos, affairé à l'arrière du chariot.
Il fallait qu'elle "habitue" sa proie au contact, pour qu'elle ne se méfie plus, qu'elle soit vulnérable.
Soudain, elle réalisa qu'Elyo n'était plus dans son champ de vision, ce qui était potentiellement dangereux. Devait-elle agir tout de suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6450-katie
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 29 Oct 2014 - 21:47
La froide morsure [PV Katie] 965465jaheirapnj
.
Pendant tout le temps ou Jaheira était épiée et suivie de près par Katie, Elyo avait eu le temps de faire plusieurs choses essentielles pour le campement. Il avait commencé par détacher les deux chevaux pour les attacher ensemble au même tronc d’arbre avec un solide nœud de marin comme il savait si bien les faire. Il procédait toujours ainsi pour qu'on ne leur les vole pas pendant leur sommeil. Après quoi, le jeune homme sortit une petite sacoche en cuir à l'intérieur de laquelle se trouvait tout le nécessaire pour faire un feu. Un briquet en acier, une pierre de silex et du coton suffisamment fin pour s’embraser à la première particule incandescente qui entrerais en contact avec. Il avait réunis quelques fins bouts de bois pour faire démarrer un petit feu puis déposa une buche plus grosse pour l'entretenir. Mais pour qu'il ne meurt pas pendant la nuit, Elyo avait besoin de plus de bois et devait s'aventurer plus loin pour en chercher.
.
Revenons à Jaheira... Lorsque cette dernière sentit sur son épaule la main de katie, elle eut une étrange sensation qui traversa son corps tel un frisson glacial. Elle ignorait si ce geste était sincère ou si c'était une ruse comme elle l'utilisait souvent pour amadouer les victimes qu'elle s’apprêtait à détrousser. Seulement elle ne laissa rien paraitre et dit alors à la jeune femme en souriant :
.
" Aidez moi à décharger les marchandises jusque près du feu "
.
Elyo et Jaheira, bien que très jeunes, étaient des gens particulièrement malins et soucieux de faire les choses avec soin. Lorsqu'ils s’arrêtaient pour bivouaquer la nuit, ils détachaient les chevaux de la carriole pour ne pas se la faire voler. Ils déchargeaient aussi la marchandises pour éviter qu'on la dérobe pendant leur sommeil sans qu'ils ne s'en aperçoivent. Au moment ou la sournoise Katie se demandait où elyo pouvait bien se trouver, il arriva par derrière, non loin des deux femme et dit à Jaheira.
.
" Je vais chercher du bois pour pas que le feu nous lâche. J'en ai pas pour longtemps "
.
Ce à quoi son amie répondit par un sourire peu rassuré. Elyo jeta quelques dernières brindilles de bois épineux dans le feu avant d'enfiler des gants de cuir et de disparaitre dans les ombres du bois. En réalité, il se dissimula rapidement derrière les troncs pour observer, tapi dans l'ombre, ce qu'allait faire cette étrange inconnue : Aider Jaheira ou confirmer qu'elle n'était pas très honnête. Totalement invisible aux yeux fourbes de Katie, il observait ses moindres faits et gestes, prêt à bondir en cas de mouvement suspect.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
KatieNombre de messages : 16
Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2014

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Katie

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyJeu 30 Oct 2014 - 9:51
A son contact, la femme tressaillit légèrement, mais lui adressa une réponse souriante. Elle était prète.Il fallait maintenant éloigner l'homme. Justement, elle avait perdu de vue ce dernier. Décidément, ce soir, rien n'allez comme prévue. Elle s'apprêtait à se retourner pour retourner au chariot quand une voix la fit sursauter. C'était Elyo. Il annonçait qu'il partait chercher du feu. Katie soupira, ses réflexes avaient bien faillis la trahir ! Si elle n'avait pas reconnu le timbre de voix de l'étrangers, elle aurait fait volte face, dague en main. Déjà qu'il ne l'appréciait guère mais alors la, elle n'aurait plu eu qu'à fuir, et à courir vite. Très vite ...

Mais d'un autre côté, Elyo venait de lui fournir la seule chose qu'elle attendait : Une quinzaine de minutes seules avec Jaheira. Parfait.
La brune s'avança don j'usqu'au chariot, mais arrivé à son niveau, elle se contenta de se retourner pour observer sa proie. Elle lui tournait toujours le dos. Affairé près du feu. Un petit sourire sadique se dessina sur le visage de Katie. Tout était facile. Trop facile d'ailleurs. Mais ce que la jeune fille n'avait pas vue, c'était Elyo, caché en lisière de forêt.

De sa main gauche, elle attrapa la petite dague avec la quelle elle jouait avant que n'arrive le convoi. Elle adorait cette dague, parce qu'elle était un peu courbée, et quand elle rentrai lentement dans la chaire de son ennemi, elle lui arrachait des cris de douleurs in-imaginaux. L'autre, celle dans sa manche gauche, était droite et fine, une dague de secours, facile à sortir et à manier. Mais pas pour tuer lentement.
Avec Jaheira, elle voulait prendre son temps. Lui montrer ou son idiotie et sa confiance absurde l'avait menée. Elle voulait la regarder dans les yeux. Voir la peur, puis la haine, puis plus rien.
Katie remit en place son capuchon qu'elle avait retiré avant de monter dans le chariot, fit remonter le manche de sa dague dans son vêtement, de façon à ne laisser dépasser qu'une toute petite partie de l'arme, puis s'avança vers la femme.

A partir de maintenant, Jaheira n'avait plus de nom, elle s'appelait la femme, et elle allait mourir. Katie s'approcha d'un pas normal, pour ne pas attirer son attention. Elle se plaça derrière l'étrangère, et, sans prévenir, pose sa main droite sur sa bouche, puis, profitant de l'instant de surprise de son attaque, lui plante violemment le poignard courbe entre deux de ses côtes gauche, main ou elle tient le poignard. Ce coup n'est pas destiné à tuer, juste à maîtriser. A partir de maintenant, il n'y à plus rien qui compte à part le sang, les cris, la souffrance et les larmes.
le sang provoqué par la blessure coule lentement sur la main gauche de la rôdeuse. C'est aussi pour ça qu'elle ne porte jamais de gants. La sensation du liquide chaud sur sa peau, comme une drogue, la poussa à enfoncer sa dague un peu plus, soutirant à la femme des cris de douleurs baillonés par sa main qui la fire sourire.


- Maman ne t'a pas appris à ne pas parler aux inconnues ? Elle r'approche un peu plus son visage de celui de Jaheira, toujours dos à elle, le poignard planté dans sa chaire, A cause de toi, vous allez mourir. A ton avis, que pensera Elyo quand je le tuerai à son retour ? Elle rit doucement, la bouche toujours plus près de l'oreille de sa victime, Moi je sais, il te détestera, il te maudira, parce que c'est de ta faute.
Le sang coulait toujours sur sa main gauche, et les larmes sur sa main droite, toujours plaqué contre la bouche de la femme.

Elle enleva sa dague des côte de l'étrangère, lui arrachant un nouveau cris, puis, s'apprétait à lui faire face pour, cette fois si, lui planter l'arme dans le ventre, lentement, pour entendre chaque glougloutement de sang, chaque cris, voir chaque larme couler, mais elle n'en eu jamais le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6450-katie
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyJeu 30 Oct 2014 - 18:31
Elyo était horrifié de constater cette scène. Jaheira, sa seule amie, sa seule famille venait de se faire poignarder dans le dos par cette rôdeuse qui avait profité de sa gentillesse pour mieux la surprendre. Ni une ni deux, le marin accouru en direction des deux jeunes femmes sans faire trop de bruit pour éviter d'alerter Katie. C'est en constatant qu'elle se préparait à récidiver qu'il se saisit de son avant bras avec une poigne très serrée bien que légèrement atténuée par le gant en cuir qu'il portait toujours. Puis il en profita pour la désarmer et jetter la dague plus loin.

Il n'avait aucune explication, sur le moment, du pourquoi il avait épargné celle qui venait de blesser peut-être mortellement sa partenaire. Sans doute trop inquiet pour Jaheira et trop choqué par la vue de son sang qui se déversait lentement mais surement sur le sol. De plus il n'était pas un homme du genre à tuer quelqu'un froidement même s'il le méritait. Enfin, il avait surement en tête l'éspoir que Jaheira pourrait un jour se venger elle même de son agresseuse.

Ni une ni deux, il agrippa une jambe de la jeune femme en plus du bras qu'il tenait, tout en passant son dos derrière le sien ce qui lui donna la possibilité de la porter sur ses épaule sans qu'elle ne puisse trop se débattre. Elyo était loin d'être un maitre des armes et il ne s'en servait d'ailleurs presque jamais. En revanche, son meilleur moyen de défense résidait dans ses aptitudes au corps à corps ou il excellait dans les sombres tavernes d'umbar où il arrivait à se battre parfois contre des hommes armés et à les rendre hors d'état de nuire malgré tout. C'était sans doute de ses gènes d'homme du Rhûn qu'il tenait cela. Katie perchée sur son dos, il s'approcha rapidement du feu qui brulait encore et la jeta du haut de son mètre quatre vingt sept dans les airs avant qu'elle ne retombe lourdement, à plat sur le dos, à quelques centimètres seulement du brasier. C'était une technique de neutralisation qu'il avait déjà utilisé. La victime se retrouvait sans aucun souffle, agonisant pour arriver à respirer et se trouvant hors-combat pour quelques minutes.

Autant de temps qu'elyo passa auprès de son amie qui luttait pour ne pas sombrer. Il lui prit la main et posa la seconde dans ses cheveux noirs. Elle était toute tremblotante, n'arrivant pas à sortir le moindre son de sa bouche. Son regard se plongeait dans celui d'elyo qui essayait de la rassurer tout en réfléchissant à la manière dont il pourrait essayer de la sauver. C'était le moment le plus difficile de sa vie que d'imaginer qu'il pourrait perdre la seule personne qui pouvait lui rendre la vie plus agréable.

" Reste avec moi Jaheira ! Je t'en prie n'abandonne pas, je suis là ! "

La jeune haradrim luttait de toute des forces pour ne pas perdre conscience. La douleur était paralysante et pourtant elle sentait tout son corps trembler et devenir de plus en plus faible. Le visage d'Elyo s'assombrissait peu à peu et même si elle avait voulu serrer sa main de toute ses forces, elle n'y arrivait pas.

Elyo lui se concentra sur la meurtrière qui semblait récupérer de son souffle peu à peu. Il ne savait pas si sa folie la pousserait à retenter quelque chose mais cette fois, il ne prendrai pas le risque d'attendre. Le jeune marchand s'approcha d'elle et la maintint au sol avec un genoux sur son bras gauche et sa main gauche sur le bras droit de la jeune femme, l’empêchant ainsi de bouger et de se relever. Il la tenait, vulnérable, et sans expression de regret sur le visage. Il n'eut toujours pas l'envie de la tuer mais la voir souffrir était un soulagement. Seulement Jaheira agonisait de son coté et il ne pouvait pas perdre plus de temps avec elle s'il voulait essayer de la sauver. Il dit alors à Katie de son regard le plus noir et le plus empli de colère qu'il pouvait :

" Maintenant barres toi ! Et court loin d'ici si tu veux pas te retrouver esclave au milieu du désert à jouer les objets de défoulement des idiots qui y vivent... Mais puisque t'as l'air d'aimer de voir les gens souffrir, je vais te donner l'occasion de voir ce que ça fait !"

Dans un moment de pure folie vengeresse, il plongea sa main dans les braises encore rougeoyantes du feu pour en attraper une petite poignée avant de les plaquer fortement sur la joue de la jeune femme. Il avait les gants de cuir qui atténuaient grandement la sensation de chaleur au contact des morceaux de bois incandescents. Mais de toute manière, en cet instant il ne sentait plus rien car trop obsédé par l'envie de châtier celle qui avait peut-être réussi à tuer son amie. Les hurlements de la jeune femme résonnèrent dans tout le bois et dans la tête du suderon comme une douce mélodie. Puis, sentant que sa main le brulait, il jetta les braises au loin et dit alors à katie pour en finir :

" Si jaheira survit, se s'ra plus simple pour elle de te retrouver avec les cicatrices de ton visage... Et si jamais l'envie de te venger te démange, oublie pas de venir nous voir à Umbar... "

Puis il retourna à jaheira en essayant de trouver une solution pour arrêter cette hémorragie qui la tuait lentement mais surement...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
KatieNombre de messages : 16
Age : 22
Date d'inscription : 18/10/2014

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Katie

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyJeu 13 Nov 2014 - 22:43
L'attaque ne ce passa pas, mais alors vraiment pas comme prévue. Alors que Katie commençait à peine à prendre plaisir à torturer doucement mais surement la femme étrangère, l'homme fit irruption dans son dos et la força à jeter son arme.
Comment avait-elle fait pour ne pas le voir ? Ou avait-elle échouer ? Décidément rien ne se passait comme prévue aujourd'hui.

Prise au dépourvue, Katie ne pu se défendre, et se contenta de subir les attaques répétées de son agresseur. Pour une raison inconnue, il ne l'a tua pas.
L'homme la saisit à bras le corps et la portant sur son dos, l'envoya valser près du feu allumer quelques instant plus tôt.
Intérieurement Katie pestait. Contre Elyo certe, mais surtout contre elle même. Comment avait-elle pu être aussi stupide ? Même un débutant ne se serrait pas fait prendre. le fourbe avait du attendre caché à l'orée de la forêt, et avait attendu la, tapis dans les sous-boi, guettant la bonne occasion pour sortir en cas de problèmes.

La brune resta un moment sur le dos, clouée au sol, le souffle coupée, les yeux fixés sur quelques étoiles visibles à travers les nuages. Puis, finalement, elle roula sur le ventre, position plus pratique en cas d'une nouvelle attaque. Elle porta une main à sa bouche, elle s'était ouverte la lèvre dans sa chute. Elle reporta son regard sur le couple, sa tête tournait, pourtant, ce qu'elle vit la fit sourire, même ricaner.
C'était pitoyable. L'homme, penché sur la femme dont elle ne souvenait déjà plus du nom semblait marmotter des paroles de réconfort. L'autre ce vidait de son sang sans pouvoir répondre. Katie lécha la blessure à sa lèvre. Voila qui ajoutait un peu de joie à sa défaite.
Malheureusement, ça joie ne fut que de courte durée. Elle voulue se relever mais sa tête tournait tellement qu'elle du fermer les yeux.

Stupide fille. Stupide journée. Stupide Homme.

Ce dernier profita de la faiblesse de la brune pour l'attaquer de nouveau, mais cette fois, de façon beaucoup plus agressive. Il la maintint d'abord au sol, entravant ces mouvements, et entama une petite tirade typique du "gentil".
Katie ouvrit les yeux et plongea son regard noir chargé de haine et de sarcasmes dans celui d'Elyo. Sur le dos, le sang de sa plaie à la lèvre coulait dans sa gorge, amer. Se sachant totalement impuissante face à un homme de cette stature, Katie se contenta de lui cracher au visage le sang qui coulait de sa plaie récente avant de ricaner doucement devant son incapacité à la tuer. Les hommes étaient faibles, principalement parce qu'ils étaient incapables de ne pas dépendre des autres.
La vengeance du marchand fut quelque peu douleureuse. En effet, ce dernier attrapa une poignée de cendre encore brulante avant de les plaquer contre le visage pâle de la rôdeuse.

Katie hurla, de douleur autant que de rage et de colère. Ces forces décuplées par l'adrénaline, elle fit basculer le corps de son agresseur avant de ramasser sa dague, prête à attaquer de nouveau en cas de besoin.
Mais sa joue la cuisait, sa tête tournait, et ces jambes tremblaient. Elle retomba à genoux et hurla, se prenant la tête entre les mains. L'homme lui adressa une dernière réplique de gentil, et, par la même occasion, lui indiqua son pays.
"Stupide marchand, si toi et ta bonne femme vous êtes pas morts avant votre retour, croit moi que je m'occuperais de ton cas personnellement."
D'un revers de manche, Katie essuya le sang qui coulait toujours de sa lèvre, jeta un dernier regard haineux au couple et s'enfuit dans la forêt ou elle était sur de retrouver son chemin.

Perdre n'était pas dans ces habitudes, souffrir plus que ça victime non plus. Et elle comptait bien se venger, quitte à attendre 100 ans si il l fallait. Elle avait le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6450-katie
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyVen 14 Nov 2014 - 13:03
Elyo n'avait même pas remarqué le départ de Katie, trop occupé à tenir fermement la main de Jaheira et à réfléchir à toutes les solutions possibles pour la sauver. Le village était trop loin et le temps de préparer l'attelage des chevaux, se serait certainement trop tard. D'autant plus que la jeune femme semblait loin d'être transportable. Le jeune marin savait que la priorité était de stopper l’hémorragie car la flaque de sang commençait à devenir importante et Jaheira ne tiendrais pas longtemps. Le problème était qu'il n'avait pas de tissu propre pour faire un bandage ni de produit pour empêcher l'infection de la plaie. Tant de problèmes qui s'ajoutaient pour finalement renforcer le sentiment d'impuissance et de fatalité dans la tête du jeune marchand.

Jaheira, quant à elle, se sentait peu à peu partir. La douleur se faisait moins ressentir car les ténèbres l'entouraient peu à peu. Elle ne pouvait pas bouger le moindre muscle, pas même celui des lèvres pour parler à Elyo qui lui disait sans cesse de ne pas lâcher prise, de s'accrocher et de ne pas le laisser seul. Autant de mots que la jeune femme utilisait effectivement pour se battre même s'ils s'opposaient violemment avec ceux de son agresseuse qui résonnaient encore dans sa tête. *Il te détestera, il te maudira ...* Des derniers mots qui empêchaient la jeune voleuse de trouver un peu de répit, elle qui ne savait même pas si Katie avait été neutralisée ou si Elyo était encore en danger.

Mais la seule personne en danger maintenant était bien Jaheira et rester là sans agir n'était pas du gout du jeune suderon. Il commençait à s'agacer en frappant le sol avec son poing. Puis, alors qu'il venait de jeter une branche dans le feu par énervement, il se remémora une technique qui pouvait peut-être sauver son amie. C'était une pratique monnaie courante et à laquelle il avait assisté à maintes reprises lorsqu'il était avec les corsaires en haute mer. Lorsque l'un d'eux était blessé et qu'aucun matériel médical n'était à bord, il arrivait que l'on brule la plaie (pour la cautériser) a l'aide d'une lame chauffée, pour la refermer et éviter l'infection. Seulement cette technique exigeait une bonne maitrise ce qu'elyo n'avait pas, en plus d'infliger une terrible douleur au pauvre marin blessé.


Désespéré et sans autre solution, le jeune marin se disait qu'il devait agir car s'il ne tentait rien, Jaheira était sans doute condamnée à mourir ici même. Il se pencha sur elle et lui embrassa le front pour la rassurer puis il se saisit de sa dague pour approcher du feu. Il devrait pratiquer cette intervention à haut risque et correctement. Laisser la lame chaude suffisamment longtemps pour refermer la plaie, mais pas trop non plus pour ne pas bruler les tissus de manière irréversible. C'était risqué mais c'était là leur seule chance.


Soudain, une homme sortit de l'ornière du bois. C'était un homme au cheveux longs frisés et à la barbe fournie, de taille normale bien qu'il avait une silhouette des plus carrée. Il tenais dans sa main droite une petite hache à une main qu'il brandissait en avançant prudemment. Les flammes qui dansaient dans le feu l'éclairaient de temps à autre, permettant à Elyo de pouvoir discerner plus distinctement ses traits. Puis l'inconnu se mit à hurler en direction des deux Haradrims

" Que se passe-t-il ici ? J'ai entendu des cris ! "

Ni une, ni deux, elyo se leva en tenant fermement la dague qu'il avait initialement prévu pour en faire chauffer la lame. Il ne savait pas si cet homme était un riverain qui était réellement ici pour aider ou s'il s'agissait d'un complice de la rôdeuse qui venait terminer le travail. Seulement, il n'avait pas le temps de réfléchir pendant trop longtemps. Il se disait que l'homme était sans doute de confiance car Katie ne semblait pas agir avec des équipiers. Ainsi il dit alors à l'homme qui se rapprochait doucement


- Aidez nous ! Vite ! Mon Amie est blessée

- Que s'est il passé ?

- Une rôdeuse que l'on avait recueillie nous à remercié en poignardant ma partenaire. J'ai réussi à la faire fuir en la blessant à mon tour et c'est ces cris à elle que vous avez entendu.

- Avez-vous du materiel pour la plaie ?

- Non, j'étais à deux doigts d'essayer de la refermer par la brulure

- Ne sombrez pas dans la folie ! Une telle solution ne doit être envisagée qu'en derniers recours !

- Bah, les recours... avant qu'vous vous pointiez j'en avais vite fait le tour !

- Bon ... restez ici, prennez ceci et tenez le fermement contre la plaie, je reviens avec ce qu'il faut pour un bandage.

L’homme avait donné un grand mouchoir propre à Elyo, pour qu’il puisse appuyer sur la plaie de Jaheira, avant de s’éclipser dans les bois. C’était un bucheron qui travaillait non loin de là où ils avaient fait halte. En tant que manipulateur d’outils tranchants, il possédait tout ce qui était nécessaire pour panser une plaie ouverte et la désinfecter convenablement. Pendant ce temps, la jeune femme perdait connaissance et ne sentait plus la douleur. Elle était à bout de forces ce qui inquiétait Elyo qui tenait fermement sa main et le mouchoir plaqués contre le dos meurtri de son amie. Elle paraissait si calme maintenant, si sereine et bien loin de ressentir la douleur. Sa respiration était faible mais régulière, c’était sans doute l’épuisement qui avait eu raison de son courage.

Une dizaine de minutes plus tard, le bucheron sortit à nouveau de la fôret à la différence prêt qu'il courrait, cette fois, pour se diriger vers les deux Haradrims. Il avait prit plusieurs bandelettes en tissu ainsi qu'une fiole contenant un onguent désinfectant à base de plantes médicinales et d'alcool. Il semblait que l'homme soit assez familier avec ce genre de pratique c'est pourquoi elyo lui laissa faire le bandage à Jaheira. Pendant ce temps, il ne perdit pas une seconde à observer les bras ballants. Aussitôt les soins commencés, le jeune marin se dirigea vers les chevaux et les détacha de leur point d'ancrage pour les atteler à la carriole en vitesse. Il s'agissait de gagner du temps pour vite pouvoir transporter Jaheira jusqu'au village voisin.

Après avoir serré fermement le bandage de la jeune femme, le bucheron fit signe à Elyo de venir pour transporter Jaheira jusqu’à l'arrière du chariot. Il la déposèrent avec délicatesse sur la couverture qu'elyo avait étalé à même le fond de la carriole. Ce dernier resta avec jaheira tout le temps du trajet tandis que l'autre homme menait les chevaux. L'espoir était entrain de renaitre dans le coeur du marchand venu d'umbar. Peut-être que Jaheira serait enfin sauvée grâce à cet homme sortit de nul part.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyVen 21 Nov 2014 - 21:18
Le village était paisible à l’heure où la plupart des habitants étaient rentrés dans leurs chaumières pour souper en famille. Les rues étaient désertes et seule la clinique du médecin avait connu de l’agitation dans la soirée. Un chariot qui avait débarqué à toute allure pour y amener une femme avec une grave blessure dans le dos. Après plusieurs minutes d’intervention, le médecin avait confirmé que jaheira avait de bonnes chances de guérison maintenant qu’il avait pris soin de désinfecter et recoudre la plaie. Il avait permis à Elyo de rester pour la nuit auprès de son amie mais celle-ci était toujours endormie des suites de son intervention. Le jeune marin était alors sortit prendre l’air pour y retrouver le bucheron qui les avait aidés :

-N’ayez crainte, votre amie s’en sortira, cet homme est le meilleur médecin que je connaisse.

-Je l’espère… En tout cas, je voudrais vous remercier pour votre aide, sincèrement !

-Je vous en prie, c’est normal. D’ailleurs dans toute cette agitation je n’ai pas eu le temps de me présenter : Je me nomme Kreor, je suis un bucheron
dit-il en tendant la main à elyo

-Elyo, marin commerçant originaire d’Umbar. Répondit le jeune haradrim en serrant la main qui lui était tendue

-Bien, je crois que je vais vous laisser maintenant

-Attendez, prenez ceci.

Elyo se saisit alors d’une bourse de pièces d’or et la tendit au bucheron pour le remercier de son aide apportée à Jaheira. Ce dernier ne s’en saisit pas et répondit alors

-Je regrette, je n’ai pas aidé votre amie pour en tirer un quelconque profit.

-Quelques pièces d’or sont loin de valoir autant que la vie de Jaheira. Prenez les ça me fait plaisir ! Et croyez-moi de la part d’un marchand c’est plutôt rare
dit alors Elyo pour détendre l’atmosphère.

L’homme réfléchit alors quelques secondes et dit alors en se saisissant de la bourse

-Bien, j’accepte à la seule condition que vous me laissiez reprendre votre chariot pour retourner en forêt et vous ramener votre chargement de marchandises. Ce sera alors pour moi une véritable raison pour accepter cet argent.


Décidément, cet homme était des plus honnêtes. Il irait chercher les marchandises d’elyo pour lui ramener son chariot rempli et rangé près de la clinique. Nombre de rodeurs avides auraient pris l’argent et tout le convoi. C’était vraiment une chance pour lui comme pour Jaheira que ce Kreor ait entendu les cris de douleurs de Katie. Les choses s’arrangeaient enfin pour le duo de marchands venus d’umbar.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
ElyoNombre de messages : 87
Age : 32
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Quelque marchandises rares et un bon pactole caché en Umbar.
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Elyo
Marin d'Umbar

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] EmptyMer 26 Nov 2014 - 16:21
La froide morsure [PV Katie] 965465jaheirapnj

Le jour n’était pas encore levé sur le village de l’eriador. Tout était paisible, et encore endormi. Même Elyo avait succombé à la fatigue et au sommeil en s’endormant dans sur la chaise qui se trouvait prêt du lit de Jaheira. Cette dernières ne s’était pas réveillée depuis son opération, bien trop affaiblie par la quantité importante de sang qu’elle avait perdu. Pourtant, à cet instant là, ce furent bien les lourdes paupières de la jeune femme qui s’ouvrirent en premier. Sa vue trouble mit quelques secondes avant de redevenir à peu près nette. Elle ne savait pas où elle était. Une sorte de chambre en bois, plutôt sobre, dans un petit lit confortable mais un peu trop haut par rapport au sol. La dernière chose dont elle se souvenait était la douleur, la sensation de disparaitre peu à peu et le visage d’elyo qui l’encourageait à tenir tandis qu’elle gisait sur le sol ensanglanté.

D’un léger coup d’œil sur sa droite, elle aperçut le jeune marin qui dormait sur une chaise. La jeune femme n’avait qu’une hâte : pouvoir parler à la seule personne qui lui était chère pour lui demander ce qu’il c’était passé. Au moins elle était rassurée sur le fait qu’il ne soit pas en danger lui aussi car, lors de son agonie, sa plus grande angoisse était de savoir si elyo était hors de danger, loin de cette ignoble rodeuse qui les avaient dupés. Après s’être raclée la gorge pour pouvoir parler avec une voix claire, la jeune femme dit appela alors son partenaire et ami :

- Elyo !

Le jeune marin se réveilla en sursaut et réalisa après quelques secondes que c’était Jaheira qui venait de se réveiller. Il s’approcha d’elle en se levant rapidement de sa chaise et lui dit alors

- Jaheira, enfin tu es réveillée !
- Qu’est ce qui s’est passé ? Dis-moi ce qui s’est passé depuis que la rodeuse m’a poignardée !

- Calme toi je vais t’expliquer… Quand je l’ai vu faire, je suis immédiatement sortis du bois. J’ai foncé sur elle pour ne pas qu’elle recommence. J’ai réussi à la maitriser mais… je n’sais pas pourquoi, j’ai pas eu le cœur à la butter.

- Pourtant j’ai entendu hurler !  Qu’est-ce que tu lui as fait ?

- Je l’ai balancée près du feu pour l’éloigner de toi, mais dès qu’elle à recommencé à bouger, je l’ai plaquée au sol et je lui ai cramé la joue avec des braises…D’où les hurlements.

- J’imagine qu’elle nous en voudra à mort pour ça.

- J’espère bien ! Je lui ai dit qu’on était d’umbar si elle nous cherchait.

- T’es malade ? Tu veux que cette tarée nous retrouve ?

- Oh j’aimerai qu’elle essaye… Au moins tu pourrais te venger toi-même ! Et puis tu sais, le jour où elle débarque en Umbar, elle à intérêt à se pointer autre chose que son capuchon de clodo et ses airs de pucelle effarouchée sinon elle va se faire passer dessus en file indienne avant d’avoir eu le temps de dire bonjour… Et avec sa cicatrice, elle sera facilement repérable.

- Certainement... Comment t’as fait pour m’amener ici ?

- J’ai eu de la chance… un bucheron à entendu les cris et est venu m’aider à te soigner pour pouvoir te transporter jusqu’ici. Sans lui, je préfère pas imaginer ce qui se s’rait passé… Je suis désolé Jaheira, j’aurais pas dû la laisser partir, j’aurais dû lui régler son compte et je n’sais pas ce qui m’a retenu !


Elyo avait imploré le pardon de son amie en serrant ses mains dans les siennes. Il s’en voulait mais Jaheira elle ne lui en voulait pas. Et en passant une de ses mains délicatement sur son bras elle lui répondit :

- Tu as du caractère et tu aimes faire croire que l’on doit te craindre. Je le sais, je réagis pareil moi-même et je crois que les Haradrims sont tous pareils ! Seulement tu n’es pas un tueur capable de tuer quelqu’un alors que je me vidais de mon sang sur le sol. Si tu l’avais tuée, elle n’aurait pas crié de douleur et je serais peut-être passée de l’autre côté alors crois-moi : Ne t’en veux pas ! Je suis là, et je suis en vie. C’est tout ce qui compte non ?

Jaheira n'était pas douée pour les remerciements et elle n'aurait pas su trouver les mots pour expliquer à Elyo ce qu'elle ressentait à cet instant. Ca n'était pas grave, elle le remercierai plus tard pour lui avoir sauvé la vie. Mai leurs retrouvailles furent vite interrompues par l'arrivée du médecin qui commençait sa journée. Il ausculta Jaheira et sa blessure puis lui annonça qu'elle serait certainement sur pied et disposée à voyager d'ici deux voir trois jours. Enfin elle pourrait sortir et reprendre la route aux cotés de son complice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5902-elyo
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La froide morsure [PV Katie]   La froide morsure [PV Katie] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

La froide morsure [PV Katie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après la Morsure du Bébé Dragon...
» (f) ANDROMEDA TONKS feat KATIE MCGRATH
» (F/PRISE) KATIE CASSIDY.
» Malia Steele ft. Katie Mcgrath
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: La froide morsure [PV Katie] N448 :: Les archives :: RPs des Royaumes Humains :: Archives Arnoriennes-