Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Une taverne bien cosmopolite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poldi LacvertNombre de messages : 731
Age : 26
Date d'inscription : 15/12/2011

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Maison familiale dans la Comté, lame elfique, Jimsy le poney
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Petit aventurier

MessageSujet: Une taverne bien cosmopolite   Mar 16 Déc 2014 - 17:34
Il semblait que le pauvre hobbit en était venu à l'apogée de son égarement. Tellement de questions existentielles lui venaient à l'esprit et auxquelles il n'avait absolument aucune réponse.
Suite à sa traversée de la Moria, Poldi avait été conduit, avec ses compagnons de marche, à rejoindre le Conseil de Forge, endroit dont la précision de l'art naugrim dépassait toute imagination. Là-bas, ils avaient rencontré le nain non-voyant Hanzok qui avait pu guider ses camarades vers différentes destinations, mais aucune d'elle ne fut retenue par maître Lacvert. Lui, avait préféré rebrousser chemin et retourner dans les mines de la Moria pour s'y réfugier, le temps de trouver sa prochaine destination. Il avait pensé au Rohan et au Gondor, ces terres d'où venait Amelyah, son amie qu'il avait perdu et qu'il n'allait visiblement pas retrouver. C'était du Gondor également que venait le capitaine Ilian, égaré ou certainement décédé lui aussi... Enfin ces terres étaient bien lointaines pour un hobbit et quand bien même Poldi était aventureux, il avait perdu le courage d'aller aussi loin.
Enfin, le retour dans les mines et surtout l'odeur d'une bonne viande grillée se dégageant d'une taverne de nains se trouvant à une trentaine de minutes des portes Est de la Moria remirent le hobbit d'aplomb. Enfin, ce qui devait le mettre totalement en forme, c'était de goûter à cette boustifaille.
Lorsqu'il entra dans la taverne, Poldi pu constater que celle-ci était vide. Au centre de la pièce rotissait au dessus d'un feu un cochon à la broche. Un nain sortit du comptoir, un barbu et trapu qui devait certainement être le tenancier, s'approcha du feu et se mit à tourner la broche.
Poldi racla sa gorge pour montrer sa présence et le nain, constatant la présence de quelqu'un, leva à ce moment les yeux vers le semi-homme. Le tavernier lui dit :


Si c'est pour le cochon, il ne sera pas prêt avant une demie-heure. Comment se fait-il qu'un nain ne travaille pas à cette heure ?

Poldi fut désolé d'entendre cette réponse, devant attendre encore un peu de temps avant de calmer sa faim. Il répondit au nain :

Et bien je ne suis pas un nain, je suis un hobbit, de la Comté.

Ahh... oui, peut-être... rétorqua le nain en regardant plus précisément le visiteur.

Je prendrais une pinte pour commencer, dans ce cas, indiqua Poldi en se dirigeant vers le fond de la salle, près d'une petite table de pierre. Les chaises, ou ce qui faisait office de siège, étaient aussi en pierre. En fait, contrairement aux premières impressions que l'on pouvait avoir sur ce genre de de sièges, c'était essentiellement le dossier qui était très inconfortable, du moins pour un hobbit venant de la Comté et habitué à de beaux fauteuils artisanaux de bois et avec des coussins rembourrés avec des plumes ou du foin...
Le tavernier n'était pas très bavard. Il apporta la choppe de bière qu'avait commandé le hobbit et retourna à son cochon. Pendant ce temps, le semi-homme se contentait de regarder le nain faire son travail tout en attendant que le repas soit prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5227-une-biere-ma-pipe-
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Mer 17 Déc 2014 - 21:56

Bien de choses s'étaient passées, bonnes ou mauvaises, sans qu'Aléïa n'y fasse quoi que ce soit. Elle avait vécu quelques aventures, toutes plus légères les unes que les autres, mais cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été impliquée dans une aventure, ou même avoir seulement rencontré des gens. Elfes, humains, hobbits, elle n'avait pas parlé à de telles personnes depuis déjà trop de saisons. L'eldar avait souvent eu l'occasion d'échanger quelques mots avec des naugrims, bien que faire la conversation n'était pas son fort. Mais quand on s'installe dans un royaume nain, vaut mieux réussir à s'entendre avec les habitants ! C'est ce qu'Aléïa tente de faire, malgré son besoin de rester coupée des autres, comme dans sa propre bulle que personne ne peut réussir à percer.

L'elfe était, comme à son habitude, calée contre un mur, assise au sol en grignotant un bout d'un légume jaune pâle qu'elle ne connaissait pas. Elle devait croquer fort dedans, mais le goût était farineux. Quelques visiteurs s'étaient moqué d'elle en lui affirmant qu'il fallait manger cela cuit, d'autres en lui parlant de pomme. A cette dernière réflexion, Aléïa avait haussé un sourcil en gardant sa réflexion pour elle-même. En aucun cas, cet ingrédient était une pomme ! Un débat (très passionnant, évidemment) commença alors dans la tête de la jeune elfe, jusqu'à ce qu'elle vit une troupe de naugrims arriver, et bientôt ils seraient en train de marcher sur le chemin où elle est assise. En toute hâte, l'eldar ramassa le bout de toile qui lui servait de sac et s'enfuit, le légume toujours dans une main.

Sans savoir où aller, elle ouvrit une porte au hasard sur son passage et arriva dans ce qui semblait être une taverne. Cela se remarquait au premier regard : un animal était grossièrement embroché au-dessus d'un feu, un naugrim rondouillard tout à côté, occupé à le retourner régulièrement. Un comptoir se trouvait au fond de la pièce, comme toutes les tavernes, et des tables accompagnées de chaises occupaient tout le reste de l'espace. Aléïa balaya d'un coup d’œil la pièce pour voir s'il y avait du monde, malgré le silence qui planait dans cet endroit. Elle crut un instant que c'était vide, mais elle aperçu rapidement un hobbit, contre toute attente, qui était assis là à une table en train d'observer le tavernier rôtir sa viande.

Aléïa salua d'un signe de tête le nain et, sans vraiment réfléchir, elle se dirigea vers le semi-homme. Malgré son habitude à ne jamais parler aux autres (ou très rarement), elle n'aurait pas aimé se mettre à l'autre bout de la pièce et ne rien dire pendant tout le temps qu'elle passera ici. Et puis, les Hobbits, elle n'en avait jamais vraiment vu. Ce sont de si petites personnes qu'il ne serait pas impossible de ne pas les voir alors qu'ils sont sous nos yeux, ce qui est certainement déjà arrivé à l'elfe. Pour une fois que l'occasion se présentait devant elle et qu'elle la voyait, autant en profiter ! Sans penser une seconde à paraître étrange, elle s'adressa au semi-homme en prenant dans son fouillis un deuxième légume, identique au premier, et en le lui montrant :

« Bonjour. Vous savez quel est ce légume ? »

Comme il était un hobbit, il le savait certainement, se dit l'eldar. Elle attendit donc sa réponse, sans décrocher un sourire ni même remuer un seul de ses muscles.





Dernière édition par Nilù le Mer 28 Jan 2015 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Jeu 18 Déc 2014 - 22:38
La fillette ouvrit les yeux, quelle heure était-il en s'en fichait bien, elle avait juste passé une merveilleuse nuit et son ventre réclamait à présent sa pare du marché. Encore couverte de ses draps, Silda se rappela de Eowyn et surtout de Glorfindel qui l'avait mené jusqu’à cette petite taverne naugrime. Sur la chaise en face de son lit se tenait sa maigre sacoche à l’intérieure de celle-ci l'on pouvait y voler facilement assez de pièces d'or pour survivre une petite semaine.
La jeune fille sauta de son lit, monta ses chaussettes jusqu'à ses genoux, fini de s’habiller et enfila par dessus son simple haut, une veste pour cacher un peu la misère de sa tenue. Mit sa sacoche sur son épaule et vérifia d'un bref regard si elle n'avait rien oublié d'important ou de précieux, non elle avait tout ... ou plutôt rien, Silda n'avait rien, rien de précieux à ses yeux, à par le fait de voir des elfes, de vivre parmi eux, mais tout ça c'est une autre histoire. Son ventre commençait réellement à crier famine.
La gamine referma la porte derrière elle, puis verrouilla sa chambre à clé.
L'auberge était mystérieusement silencieuse, quasiment aucun bruit parvint à ses oreilles d'habitude lorsque Silda se levait un vacarme pas possible venait d'en bas, mais aujourd'hui rien. Elle descendit les marches de pierres inégales et bien trop petites pour sa taille et se retrouva dans le hall, la salle du bar. Silda fixa la porte en attendant un signe de vie de son canasson toujours accroché près de l'entrée et oui il était encore là (depuis trois jours), comment s'appelait-il déjà ? Heu ... Rocca ? Rocco ! Voilà c'est ça Rocco ! Ce nom déplut d'ailleurs sur l'instant à la jeune fille, qui avait nommé ce cheval ainsi ? Elle resta quelques secondes perplexe avant de voir que le nain du bar la dévisageait. La jeune fille inclina la tête vers le petit être pour lui annoncer le bonjour. Il était bien occupé à faire cuire sa viande qu'à répondre au salut de la jeune fille pensât-elle amèrement.
Elle traversa la salle, un nain était assis à une table sans faire de bruit il sirotait sa chopine. Mais ce n'est pas ce petit bonhomme qui attira l'attention de la jeune fille, non un autre être venait de se rendre aux côtés du 'nain', c'était une elfe. Silda accéléra le pas dans sa direction, en chemin elle posa sur le comptoir un petit tas de pièce, le prix de sa nuit. Et adressa un simple 'Merci' au barman. Elle ne fixait que l'elfe, elle était si grande par rapport aux nains. Rien arrêtât la gamine et à deux pas de la table prise, elle ralentit son allure. Et demanda poliment à son idole :

"Bonjour, puis-je me joindre à vous ? Je serai très honorée de partager une table avec un être de votre ligné."


Silda répétât la phrase dans sa tête pour s'assurer qu'elle faisait bonne imprécision puis se félicita mentalement d'avoir aligné ses quelques mots. La fillette n’attendit pas la réponse qu'elle repris rapidement sur un ton presque affolé :

"Et oui ! Ne vous y trompez pas, je ne suis pas venue vous faire la causette pour vous raconter comment j'ai perdu mon père très jeune (même si c'est un peu mon histoire) puis que dix minutes plus tard je vous prie de me payer un verre ou de me donner de l'argent. Non je ne vous prierais pas ! Mais habit son trompeur j'ai juste oublié de prendre des vêtements de rechange pour mon voyage. Je vous en prie croyez moi !"





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
Poldi LacvertNombre de messages : 731
Age : 26
Date d'inscription : 15/12/2011

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Maison familiale dans la Comté, lame elfique, Jimsy le poney
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Petit aventurier

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Sam 20 Déc 2014 - 16:15
Poldi appréciait les mines. Il fallait admettre que de grands tunnels sous la montagne pouvaient ne pas inspirer grand chose de bon. Pourtant, l'ambiance créée par la vie des nains et leurs sculptures qui parlaient de leur magnificence surprenait quiconque pénétrait dans la mine.
Dans la taverne, l'ambiance était encore calme, on pouvait entendre au loin les pioches qui frappaient contre les épaisses parois rocheuses. Mais Poldi entendait surtout le feu crépiter.
Soudain, de légers bruits de pas vinrent raisonner dans la salle vide. Une personne fit apparition dans l'entrée : une elfe ! Il n'était pas de coutume de trouver une elfe dans la Moria.
La femme, aperçu le semi-homme qui la regardait curieusement. Elle s'approcha jusqu'à se tenir debout devant lui et lui demanda :


Bonjour. Vous savez quel est ce légume ?

L'elfe présenta au hobbit un légume qui n'était rien de plus que quelque chose de bien trop banal pour le hobbit, en point que celui-ci plissa les yeux d'un air interrogé et répondit :

Et bien, sans l'ombre d'un doute, il s'agit d'une pomme de terre.

Les yeux de Poldi se levèrent vers l'elfe et il demanda, intrigué :

Vous ne connaissez pas ? Nous en mangeons bien souvent à la Comté, là d'où je v...

Le semi-homme s'arrêta lorsqu'il vit une petite fille, certainement pas une naine d'ailleurs. Voyant les traits du visage de celle-ci, Poldi en conclut qu'il s'agissait d'une humaine, elle lui rappela son amie Amelyah d'ailleurs. L'enfant approcha de la table mais le hobbit ne sembla pas l'avoir interpellé plus que cela. La fille se tourna plutôt vers l'elfe pour lui demander de se joindre à elle en promettant étrangement de ne pas être une mendiante.
Oh, ce qui avait pu paraître impoli pour Poldi ne fut pas mal pris par le semi-homme. A vrai dire, les humains n'étaient pas forcément tous baignés dans une grande culture de la politesse, contrairement aux hobbits dont la civilité précédait leur réputation. Et puis... ici, il s'agissait d'une enfant... visiblement orpheline et donc sans éducation...
Le maître hobbit se leva et présenta, poliment, d'un bras les sièges autours de la table et confia aux deux dames :


Je n'attends personne, je vous invite à vous joindre à la table si vous le désirez.

Puis il se rassit. Il s'était attendu à être entouré de gros nains barbus et trapus, frappant du poing sur la table, et il avait pour l'instant une étrange elfe et une pauvre fillette à sa table. Mais un endroit aussi lointain des elfes comme des humains n'accueillait pas ces deux personnes sans raison, et cela méritait toute la curiosité de maître Lacvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5227-une-biere-ma-pipe-
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Lun 22 Déc 2014 - 21:44

Une pomme...de terre ? On lui reparlait encore de pomme ? Mais par le « de terre », Aléïa pouvait s'imaginer une pomme normale, ronde et rouge, enfouie sous la terre. Elle reporta son regard sur le légume, avec une grimace. Ce n'était ni rond, ni rouge. Ni normal ! Mais l'eldar se convaincu que ce soit une « pomme de terre » assez facilement, car si c'est un hobbit qui le dit, alors c'est vrai. Le semi-homme s'étonna d'ailleurs qu'Aléïa ne connaisse pas cette nourriture. En guise de réponse à sa question, elle secoua la tête pour signifier que cela ne lui disait absolument rien. Et puis il allait expliquer que c'était courant, dans la Comté, il partait certainement pour un long discours...

Mais une fillette apparut, certainement une petite humaine car elle n'avait ni les oreilles pointues d'elfes, ni les traits grossièrement dessinés des nains. Elle aurait pu être une hobbite, avec ses cheveux tout bouclés et ses pommettes rouges, mais malgré son jeune âge on voyait bien qu'elle dépassait la taille d'un hobbit enfant. Aléïa regarda quelques secondes la nouvelle arrivante, assez longtemps pour s'apercevoir qu'elle allait directement en sa direction. Ou en la direction du hobbit qui était toujours assis à sa table en attendant son repas ? L'eldar se demanda s'il avait fait signe à la jeune fille de venir le voir, peut-être se connaissaient-ils. Mais Aléïa remarqua bien vite que c'était vers elle qu'allait la gamine. L'elfe baissa alors le regard vers la petite alors que celle-ci lui adressa la parole bien poliment. Elle l'a considéra même comme quelqu'un d'une haute lignée. A ces mots, Aléïa hésita presque à rire. Elle, elfe de Fondcombe, qui a longtemps erré en terre du milieu, et qui n'est qu'ici depuis peu à se nourrir de ce qu'elle peut et réduite à dormir dans la rue, se trouvait vue comme une personne de haute lignée. L'eldar ébaucha un sourire mais ne dit rien. Et tout aussitôt, la fillette repartit dans un petit discours pour annoncer qu'elle ne demandait pas de la charité de la part du hobbit et de l'elfe. A présent, Aléïa ne pouvait s'empêcher de faire ressortir son rire qu'elle cachait dans sa gorge depuis quelques minutes. Ce ne fut pas un long rire clair et fort, mais cela ressemblait plutôt à un ricanement, bien que ce n'en soit pas un.

Le semi-homme, dans tout cela, s'était fait discret, et d'ailleurs l'humaine ne lui avait pas adressé la parole, ce qui n'était pas très poli de sa part. Le petit homme se leva (bien que la différence n'était pas évidente) et invita aimablement les deux autres à s'installer à la table. Aléïa hésita un instant, puis elle tira sa chaise et s'y assit. Pour une fois qu'elle rencontrait d'autres gens que des nains, elle voulait en profiter. L'elfe alla même jusqu'à entamer la conversation, tout d'abord en répondant à la question de la jeune fille en tournant la tête vers elle :

« Désolée petite, mais je ne suis pas quelqu'un de haute lignée. Regarde-moi, je suis pauvre ! Je me suis réfugiée dans la Moria il y a quelques temps et depuis je...survis si l'on peut dire ! »

C'était bien gentil de parler de soi-même, mais Aléïa préférait attirer l'attention sur les autres et non sur elle. Elle posa donc une question banale mais qui signifie bien qu'elle s'intéresse aux deux autres.

« Et vous, d'où venez-vous ? Maître Hobbit, vous avez parlé de la Comté, vous connaissez bien cette contrée ? »

Son regard passait du semi-homme à la fillette en attendant une réponse de chacun, hâtive de découvrir leurs pays d'origines, et peut-être même une partie de leur vie qui pouvait se révéler intéressante.





Dernière édition par Nilù le Mer 28 Jan 2015 - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Dim 28 Déc 2014 - 0:55
Je n'attends personne, je vous invite à vous joindre à la table si vous le désirez.

Silda remercia de son invitation le nain mais ne si attarda pas, son attention retourna à l'elfe assise en face d'elle. La gamine était véritablement ravie, elle voyait toujours, et sans se poser la moindre question, en un elfe une créature parfaite, LA créature parfaite, comme si les dieux avaient mis dans une coquille vide des fragments de leur propre personne puis qu'ils les avaient mélangé de haut en bas pour finaliser leur plus belle création, la race elfique. En gros, pour notre gamine les grandes oreilles étaient des êtres si merveilleux, qu'ils en étaient inaccessibles, lointains, vivant dans un autre monde un monde de rêve. Enfin bref, le cliché quoi !
La fillette aux yeux pétillants d’excitation regarda la femme bêtement, d'ailleurs sous un autre angle Silda devait réellement paraitre terrifiante, fixant l'elfe, elle attendait une réaction particulière, un peu comme quand vous regardez un animal dans un zoo, vous attendez de lui qu'il vous montre ses capacités alors que la pauvre bête continue sa simple vie.
Voilà Silda fixa longuement l'elfine, la gamine remua la tête pour répondre aux questions et attendit.
Mais attendez, elle venait de lui parler, de lui faire cette honore !
La fillette se réveilla et se remémora les mots de sa nouvelle "amie", :

« Désolée petite, mais je ne suis pas quelqu'un de haute lignée. Regarde-moi, je suis pauvre ...


" Vous pauvre ? Vous êtes une elfe ! Vous ne pouvez vous dire pauvre, de toute façon si vous l'étiez, vous ne serez pas là certainement, car on vous trouverait sans aucun doute dans une foret sainte en train de prier avec une feuille sur la tête sans vous soucier de votre or."

Affirma la petite, elle repensa à la Lorien qu'elle avait traversé, tous les elfes vivaient ensemble sans classe, sans riche ni pauvre, Silda s’arrêta sur cette pensée peut être qu'en Lothlorien tout le monde était riche en fin de compte, ou peut être même étaient-ils tous démunis, car cela revient au même à la fin. La gamine en fini là, tous cela allaient dégénérer en des questions bien trop philosophiques pour elle et surtout sans réponse valable.
Après cela, l'elfe reprit la parole :

« Et vous, d'où venez-vous ? , vous avez parlé de la Comté, vous connaissez bien cette contrée ? »

"Maître Hobbit" Ces deux mots interpella la jeune fille, premièrement Maître, silda se demanda si le personnage enseignait ? Où alors était-il surement à la tête d'une grande propriété ce qui lui donnait le droit de se faire appeler maître ? Mais si ce n'était pas le cas, si le mot maître avait ici aucune signification pourquoi les gens n'interpelaient pas encore Silda par "maîtresse Silda" ? Hein pourquoi ?.
Et puis encore pourquoi "Hobbit" ? La gamine avait déjà entendu parler de Hobbits, mais n'en avait jamais croisé jusqu’à aujourd'hui. Pour ce faire sa propre définition de cette nouvelle race pas encore répertorier dans le G.G.S.C.S (grand grimoire des savoirs et connaissances de Silda)elle passa un bref coup d’œil sous la table pour s’apercevoir avec horreur que la chose que son pied frôlait innocent depuis quelques minutes n'était rien d'autre qu'une énorme paire de pied poilus.

*
**

(HRP: J'ai fait ce rp rapidement pour ne pas vous faire perdre du temps alors il doit être bourré de fautes ! >< )





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
Poldi LacvertNombre de messages : 731
Age : 26
Date d'inscription : 15/12/2011

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Maison familiale dans la Comté, lame elfique, Jimsy le poney
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Petit aventurier

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Lun 29 Déc 2014 - 15:14
La rencontre de ces deux curieuses dames n'était visiblement pas arrivée au bout de ses surprises pour le semi-homme.
En fait, il était vrai que maître Lacvert, tout comme la jeune humaine, était plus habitué à croiser des elfes de prestigieuse lignée que des vagabonds, exception faite d'Ewalann, l'aventurière qui avait raccompagné le hobbit des Chutes de Rauros à la Comté. Ce que Poldi connaissait des elfes était l'image donnée par Fondcombe avec la majestueuse beauté d'Imladris et un peu de la Lorien où il avait pu être confrontée à une garde elfique patrouillant dans la forêt.
La question de l'elfe vagabonde déstabilisa quelque peu le hobbit et il rétorqua de suite :


De la Comté, madame, je viens de la Comté même.

Visiblement, l'elfe tout comme l'enfant ne connaissaient pas bien le pays aux collines de Poldi. Celui-ci rit et après avoir bu une gorgée de sa bière naugrime, il regarda les deux dames et dit d'un ton enthousiaste :

En tout cas, oui, je connais la Comté, comme ma poche ! A vrai dire, la plupart des hobbits viennent de la Comté. Certains autres se trouvent non loin d'ici d'ailleurs, dans les champs aux Iris, mais les hobbits de la Comté sont les meilleurs. Vous ne trouverez nulpart ailleurs d'herbe à pipe aussi goûtue que la notre.

Il s'approcha des deux dames et ajouta en chuchotant :

Ni de bières aussi bonnes que les notre. Les bières naugrimes sont bonnes mais trop houblonnées à mon goût.

Il allait continuer ses explications sur la Comté quand une question lui traversa l'esprit. Il s'arrêta soudainement et son regard se posa sur la jeune fille. Fronçant les sourcils, Poldi lui demanda :

Et qu'est-ce qui amène une enfant dans les mines des nains ?

La question pouvait paraître indiscrète, mais elle révélait bien ce que Poldi voyait en cet enfant, il revoyait tout simplement la jeune Amelyah qui s'était lancée à l'aventure, peut-être trop tôt d'ailleurs. Etait-ce là encore une enfant égarée sur les routes des grandes personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5227-une-biere-ma-pipe-
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Dim 4 Jan 2015 - 20:25
Et qu'est-ce qui amène une enfant dans les mines des nains

Silda se tourna vers son interlocuteur, c'était le hobbit, encore curieuse sur cette nouvelle race qui lui était toujours inconnue elle répondit à la question posée avec la plus grande sureté. La fillette n'était plus méfiante depuis longtemps et elle ne cachait que rarement la vérité, la dernière fois elle avait abrégé son histoire auprès d'Eowyn et elle l'avait un peu regretté, cette femme l'avait aidé à retrouver son chemin et peut être que si elle racontait sa vie à ces nouvelles têtes elles l'aideraient aussi.

-Et bien c'est très simple, ... maître Hobbit je suis ici en tant que voyageuse, j’attends une âme généreuse qui pourrait me montrer le chemin pour aller vivre chez les elfes.
Je vous explique, je viens d'Edoras vous connaissez ? Enfin bref, je me suis enfuis pour échapper à ma mère. Et non pas à mon père lui je ne peux plus lui échapper il est ... enfin il est mort, tué par une bande d'orcs d'après les villageois. Et donc reprenons, je suis partie de la ferme et j'ai ensuite trouvé Dame Eowyn en chemin puis Glorfindel qui m'ont fait traverser le magnifique pays de la Lorien et Eowyn nous a laissé puis Le seigneur Glorfindel m'a fait entrer dans la Moria et il m'a quitté. Voila !
Alors vous en dites quoi ?


L'enfant leva la main tout en se retournant vers le comptoir :
-Je veux la même chose que le hobbit !

Elle revient à son histoire :

- Et comme je suis une pauvre enfant sans logement ni parent et que vous êtes des êtres charitables vous ne pourrez pas me laisser là toute seule, dans une auberge naugrim, plus longtemps. N'est ce pas mademoiselle ? Elle insista sur le 'mademoiselle', l'enfant voulait repartir d'ici avec l'elfe !

Le visage de Silda changea elle devient une misérable gamine. Mais à ce moment le nain arriva avec la chope commandait. La gamine arrêta son cinéma et Silda pivota vers lui et tendit une petite pièce en échange de sa boisson. Elle la porta à sa bouche, et but.
C'était de la bière ! Encore une chose inconnue pour Silda, l'alcool et vraiment elle aurait mieux aimé ne jamais y gouter ! Trop ... (comment le hobbit avait dit déjà ?) Trop houblonnée, oui c'est ça !
Et la gamine recracha sa gorgé sur l'elfe qui était à ses côtés.

*
**

(HRP> Je rép à la place de nilù après un accord avec celle-ci Wink )





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Mer 7 Jan 2015 - 15:24
(HRP : merci (; )


Bien qu'Aléïa eut précisé qu'elle était pauvre et nullement d'une haute lignée, la fillette continua à la considérer comme une puissance supérieure que l'eldar ne pouvait assumer. Elle bégaya un instant avant de réussir à sortir ses mots dans l'ordre :

« Je suis pauvre ! Sinon que ferais-je ici, dans un royaume nain ? Vous ne pouvez pas savoir à quel point ce lieu est un refuge pour les gens comme moi, il ne pleut pas ici ! Et puis c'est plus facile de trouver de l'or ici qu'elle plein milieu d'une forêt elfique. »

Elle porta la main à sa bouche comme si elle avait dit une bêtise. Sans faire exprès, elle avait en quelque sorte avoué qu'il lui arrivait de dérober de l'or. Sans effacer entièrement ses dires, Aléïa préféra nuancer pour tout de même améliorer son image même si ses joues se colorèrent en rouge :

« Oui, il m'arrive de temps en temps de chaparder un petit peu... »

C'était tellement étrange pour l'elfe qu'on la prenne pour une personne digne de respect. Elle est maintenant habituée – et ne se plaignait presque pas – qu'on l'ignore alors qu'elle portait des vêtements abîmés et qu'elle traînait un bout de couverture qui lui servait la nuit ou en hiver.  De plus, l'aveuglement de cette jeune humaine face à la pauvreté de l'elfe intriguait vraiment celle-ci, comment la rohirrime pouvait ignorer le fait qu'Aléïa ne soit pas une elfe « de haute lignée » ? C'était pourtant bien évident à remarquer !

Bref, le Hobbit enchaîna en confirmant son origine à la Comté. Alors que l'eldar amorça une expression intriguée, il fit un commentaire sur son pays, qui semblait être réputé pour son herbe à pipe, et même pour les bières, leur confia-t-il en chuchotant pour que le tavernier n'entende pas. Aléïa se rendit compte alors qu'elle n'avait pas demandé de boisson, mais c'était dans ses habitudes alors elle préféra ne rien réclamer. De toute manière si c'était une mauvaise bière autant ne pas essayer de la boire.

Après une question du semi-homme, la fillette entama un discours riche en détails sur sa vie jusqu'alors. La pauvre enfant avait perdu son père, et s'était enfuie de chez elle, sans vraiment expliquer pourquoi si ce n'est qu'elle voulait échapper à sa mère, drôle de comportement...bref, s'ensuit donc un parcours bien complet où elle rencontra deux personnages, d'après ce que compris Aléïa, et au final elle s'était retrouvée ici depuis peu, au milieu d'un peuple naugrim. Sa question qui bouclait son discours fit hausser les sourcils à l'elfe. Pour sa part, elle n'avait rien à en dire, mais beaucoup à en penser. Repasser cette phrase dans sa tête la fit sourire d'ailleurs. Valait mieux attendre une réaction du semi-homme, qui se montrera certainement plus gentil que ce qu'aurait pu être Aléïa.

Puis, d'un air autoritaire qui surprit la jeune femme, la petite fillette du Rohan réclama une bière au nain à son comptoir. Celui-ci, bien poliment, s’exécuta et apporta bientôt sa boisson à la fillette. Lorsqu'elle fut satisfaite, elle reprit la parole en demandant de la charité aux deux autres. De la charité, vous dîtes ?

« Dis-moi, ma petite, je croyais que tu venais pas nous voir pour demander quelque chose ? »

Elle accompagna sa phrase d'un sourire quelque peu sadique en serrant contre elle sa couverture amochée. Ce fut alors que la gamine eut la merveilleuse idée d'avaler une gorgée de bière, alors que visiblement, elle n'aimait pas ça car elle recracha la boisson...sur Aléïa ! Celle-ci arrondit sa bouche d'un air surpris mais ne cria pas non plus « aaah, tu m'as craché dessus ! ». La bière s'est répandu sur la couverture et sur ses manches. Elle observa ses bras d'un air étonné et son regard se posa ensuite sur la jeune fille qui avait causé l'accident. En voyant la tête de celle-ci elle prit sa couverture mouillée et lui jeta sur la tête, plus pour la gentille vengeance que la méchanceté. Au cas-où ce serait mal pris, Aléïa sourit pour lui prouver que ce n'était pas censé être froissant. L'eldar se tourna vers le hobbit pour lui demander :

« Et est-ce qu'on recrache notre gorgée de bière sur les autres quand on la trouve mauvaise, à la Comté ? »





Dernière édition par Nilù le Mer 28 Jan 2015 - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Poldi LacvertNombre de messages : 731
Age : 26
Date d'inscription : 15/12/2011

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Maison familiale dans la Comté, lame elfique, Jimsy le poney
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Petit aventurier

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Lun 12 Jan 2015 - 15:53
La situation paraissait assez drôle et hors du commun pour le hobbit. Il avait, face à lui, deux personnes qui lui étaient totalement différentes : une elfe pauvre qui devait se réfugier dans les mines des nains afin de trouver un abri et quelques pièces et une humaine, un enfant qui avait fuit une situation difficile au Rohan pour habiter, à tout prix, chez les elfes. Le hobbit lui répondit :

Je connais Edoras, oui, je m'y suis dirigé il y a trois ans, mais j'ai perdu mes amis aux chutes de Rauros, alors je suis rentré, à la Comté.
Je connais les elfes également, surtout ceux de Fondcombe. J'ai même parlé au Seigneur Elrond avant qu'il ne quitte la Terre du Milieu...


Il se tourna vers la petite :

Il est difficile de se faire accepter chez les elfes, il me semble.

L'enfant commanda, à l'étonnement de Lacvert, la même bière que lui. Il fronça les sourcils, voyant la rohirimme porter la grande choppe à ses lèvres, allait-elle boire cet alcool si amer ?
Et le hobbit n'eut pas tord de s'étonner car la jeune fille, à peine avait-elle essayé d'ingurgiter la première gorgée qu'elle recracha tout... sur les vieux habits de l'elfe. Cette dernière, pour se venger gentiment, avait mit sa couverture sur la tête de la petite. Un sourire s'afficha sur les lèvres du semi-homme. La dame se retourna vers Poldi et lui demanda :


Et est-ce qu'on recrache notre gorgée de bière sur les autres quand on la trouve mauvaise, à la Comté ?

Quand elle est mauvaise, on recrache la bière sur celui qui nous l'a servi, le tavernier ! répondit de suite Lacvert en éclatant de rire.

En fait, le tableau des trois personnes assises auprès de la table de pierre était drôle à voir. Rapidement, Poldi prit confiance en ces deux inconnues. Et, finalement... si leurs origines n'étaient pas du tout les mêmes, ils poursuivaient tous les trois un but commun... l'aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5227-une-biere-ma-pipe-
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Mar 27 Jan 2015 - 22:26
La fillette n'eut pas le temps de s'essuyer les lèvres qu'elle se fit aussitôt attaquer par un tissu dégoulinant d'alcool. L'elfe se vengea de la gamine qui se retrouva imprégnée elle aussi par l'odeur de bière. L'action n'était pas méchante, Silda le savait mais quand vous commencez à jouer avec un enfant on ne l’arrête plus ! Cependant, la fillette se montra correcte et ne se vengea pas de la vengeance de l'elfe.

Et est-ce qu'on recrache notre gorgée de bière sur les autres quand on la trouve mauvaise, à la Comté ?
Demanda la dame elfe.

Quand elle est mauvaise, on recrache la bière sur celui qui nous l'a servi, le tavernier ! Le hobbit quand à lui était explosé de rire sur sa chaise.

La gamine jeta par terre le torchon de l'elfe et tira une grimace des plus originale, car même si son nez ne décernait plus l'odeur de la bière maintenant habitué à cause de l'auberge naine qui ne servait quasiment que ce magnifique breuvage à longueur de journée, elle sentit froidement une goutte descendre le long de son cou. Elle se frotta la tête et ne put changer se débarrasser de son unique vêtement. Après quelques secondes, elle se remémora le gout horrible qu'elle avait eut en bouche dix secondes plutôt et avec son regard suspicieux elle éloigna la chope d'elle.
Silda jeta un coups d’œil au hobbit, admirative :

"Comment tu peux boire ça !?"


Elle n’en revenait pas. La fillette proposa sa chope à celle ou celui qui voudrait bien la recevoir puis s'interrogea, les trois personnages avaient bien fait connaissance à présent, ils riaient maintenant ensemble alors peut être que Silda pourrai réussir à partir de cette pauvre taverne qui la logeait depuis déjà quelques jours.

Mais parlons de temps, bientôt une tripotée de nains envahiront tous les recoins de cette auberge et la gamine ne voulait pas revivre l’expérience, elle avait pour habitude de quitter la salle pour regagner sa chambre avant l'heure venue mais cette fois-ci, elle ne pouvait pas permettre de partir et en même temps laisser des possibles accompagnateurs s'enfuir et l’abandonner ici encore une fois, non elle ne pouvait pas se l'autoriser c'était bien trop risqué, de plus ses maigres réserves s’épuisaient à la vitesse de Gris-poil.
Alors elle décida de bien partir avant l'heure de pointe mais accompagnée de ses nouvelles rencontres. (surtout de l'elfe !)

"On va pas rester là toute la journée, si ? ( Ha tien enfaite je me nomme Silda. ) Vous ne voulez pas visiter d'autres terres ? Les mines naines sont magnifiques mais les palais elfique le sont encore davantage comme vous avez pu surement apercevoir."

*
**

(HRP> excusez-moi de ma lenteur.)





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Lun 2 Fév 2015 - 15:58

Le hobbit répondit d'un ton ironique, se permettant une petite blague tout en riant. Aléïa l'accompagna dans son rire, et cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de rire qu'elle s'en donna à cœur joie, avant de répliquer à la fillette :

« Tu aurais franchement mieux fait de t'en prendre au tavernier plutôt qu'à moi ! »

Mais l'interpellée ne n'avait pas l'air de trouver cela drôle du tout. Elle semblait dégoûtée et comme si cela allait la laver du liquide qui la recouvrait, elle éloigna sa chope d'elle. Aléïa n'était aucunement tentée par ce breuvage, mais l'odeur ne l'indifférait pas pour autant. C'était une odeur douce, comme si elle s'élevait d'une marmite bouillonnante (ne pensez pas aux marmites de sorcières!) qui allait bientôt être le régal de plusieurs enfants. Tout ça n'était qu'un rêve, car bien sûr que non ce ne sont pas les enfants qui boiront ce breuvage ! L'elfe savait bien que c'est une chose à vous faire tourner la tête, voire même la perdre, surtout chez les plus friands de cette boisson, les nains ! En y repensant, elle ne se souvint pas avoir vu d'enfants naugrims en train de déguster une bière, mais après tout, comment différencier des enfants nains des adultes ? Tous petits et barbus ! Aléïa accompagna sa dernière pensée d'un haussement de sourcils avant de revenir à la réalité.

L'enfant se montra impatience de quitter l'endroit, apparemment hâtive de voyager et d'arriver dans un lieu elfique. Aux mots « palais elfiques », Aléïa se tendit nerveusement. Elle avait connu ces beaux endroits, presque exagérément beaux, même. Aucun défaut ne pouvait se distinguer dans les sculptures, et même la lumière qui pénétrait dans ces lieux semblait avoir été sculptée avant d'arriver. Les oiseaux chantaient par-dessus les lyres et flûtes jouées par les elfes. C'était comme dans un rêve, mais justement, Aléïa avait apprécié le fait de sortir de ce rêve, et jamais n'aimerait y retourner. Sans décrocher le moindre sourire, l'elfe répondit à la fillette qui semblait si enthousiaste de pouvoir aller dans de beaux lieux elfiques :

« Pour ma part, j'éviterais les endroits merveilleux tels que les pays elfiques. Ils sont splendides, certes, mais j'en éprouve une certaine haine ! Je serais bien plus ouverte à aller visiter des lieux humains, ou même hobbits ! »

Sur ses derniers mots, elle se tourna vers le semi-homme. Aléïa n'avait aucune idée de ce que pouvait ressembler une contrée remplie de petites personnes comme celui qu'elle avait devant elle, mais cela devait être un bien joli paysage rempli de bonne humeur et de gaieté ! Et puis, on raconte souvent que les hobbits aiment le jardinage, la nature, toutes ces choses-là, que l'eldar ne se priverait pas d'aller visiter.

« C'est beau, dans votre pays ? Si oui je ne vois pas ce qui nous empêcherait de nous y rendre ! »

Elle ne voulait cependant pas briser le rêve de la fillette, dont les yeux se trouvaient aussi insistants et attiraient autant de pitié que ceux du chat botté. Une autre question à l'attention de Poldi s'imposait !

« Et vous, maître Hobbit ? Souhaitez-vous visiter des royaumes elfiques ? »

L'eldar visualisait une carte de la Terre du Milieu dans sa tête. Certains endroits étaient barrés d'une croix rouge, d'autres étaient comme entourés de petites fleurs accueillantes. Si elle avait été seule, le choix aurait été vite-fait ! Mais puisqu'ils étaient trois, et qu'elle voulait respecter le choix des autres, Aléïa aurait peut-être à se rendre dans un lieu qui ne l'attirait guère, mais sans mal ! Puis, elle se souvint que ni le semi-homme ni Silda ne connaissait son nom à elle, Aléïa s'empressa donc de le leur confier, avec une certaine gêne due à l'habitude d'être très peu fréquentable :

« Moi-même, je m'appelle Aléïa. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Poldi LacvertNombre de messages : 731
Age : 26
Date d'inscription : 15/12/2011

Feuille de personnage
Race: Hobbit
Possessions: Maison familiale dans la Comté, lame elfique, Jimsy le poney
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Petit aventurier

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Dim 22 Fév 2015 - 13:25
L'enfant demanda comment le hobbit avait-il fait pour boire sa bière. Si les bières blondes de la Comté étaient les plus appréciées du hobbit, il fallait admettre que ces bières fumées de caractère naugrimes permettaient de découvrir une nouvelle sorte de breuvage introuvable dans la région hobbite.

Des années d'exercice ! répondit-il.

Ensuite, les deux femmes parlèrent de voyage et de visites. En fait, la situation était assez curieuse, car la jeune Silda souhaitait à tout prix aller chez les elfes. Quant à l'elfe, elle voulait voyager partout mais en évitant les régions elfiques. D'ailleurs, il semblait que la blonde avait vécu de mauvaises aventures auprès de son peuple, mais il était indiscret de lui demander quelle était la raison d'autant de crainte envers les elfes. Elle avait même envisagé d'aller à la Comté. Poldi, quant à lui, en venait, de la Comté, et souhaitait aller plus avant, certainement vers le Rohan, sur son ancienne route. Lacvert lui répondit :


J'ai déjà visité Fondcombe, deux fois, et la Lorien, une fois, bien rapidement. Les régions elfiques sont un lieu magnifique mais je ne crois pas qu'il soit permis à un hobbit d'y séjourner pour une longue durée.

La Comté est une belle région, avec des arbres, mais plus bas que les votre, certainement. Et il y a plus de plaines et de champs aussi. En fait, c'est assez... simple.


Il finit par se présenter :

Et je suis Poldi Lacvert, enchanté de faire votre connaissance, chères dames.

Ils discutèrent tous les trois le reste de la soirée et, à la fin, se promirent de se retrouver, les jours à venir, dans la même taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5227-une-biere-ma-pipe-
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Sam 28 Fév 2015 - 19:32
La conversation commençait à tourner en rond et même si personne ne le disait, ça se sentait. Silda commençait en plus de ça à s'ennuyer entre ces deux adultes et même si elle gardait l'espoir de partir un jour avec cette elfe, elle se fit une raison de lui laisser un peut d'air et elle se jura de la retrouver plus tard. Alors, après que la gamine eut appris le nom du hobbit qu'elle n'arrivait d'ailleurs pas à retenir, elle se leva, elle voyait bien qu'elle ne quitterait pas cette auberge naine ce midi alors pourquoi insister, chercher des excuses bidons pour partir avec eux ...
Ils ne voulaient pas, tant pis pour elle. Pourtant une elfe dans la Moria, c'était vraiment bête de la laisser partir mais bon ...

Elle fit un signe de la main en guise d'au revoir (peut être même d'adieu) et s'adressa au couple par un joyeux :
"A la prochaine peut être. Je ne voudrais pas être impolie mais je vais retourner dans ma chambre attendre le soir"
Puis l'enfant s'éclipsa en montant l’escalier qui menait aux appartements. Les premiers nains affamés rentrèrent à ce moment dans la taverne et s’arrêtèrent près du comptoir, rien de bien surprenant me diriez vous.
La fillette referma la porte suite à son passage et retomba bien disgracieusement sur son lit. Silda resta là plusieurs minutes, réfléchissant à un plan pour que les elfes repartent avec elle :
"Ils adorent la nature, la musique et .... et quoi ?  Et puis rien d'autre, alors si je joue des maracasses  avec une couronne de feuilles sur la tête ça passe ?"
Quelle brillante idée se dit-elle ! Alors, sans hésiter elle mit son plan à exécution, une paire de bouteilles en verre qui était là depuis un certain temps à en juger par le triple centimètre qui c'était posé dessus, elle prit ensuite ses pièces que lui avait laissé Glorfindel, elle peina à faire entrer les pièces dans la bouteille mais elle réussit ensuite elle prit de simples bouts de peau de sa sacoche pour referma tout cela. La musique c'était ok.
Maintenant la couronne, sauf que dans la Moria, les arbres c'est comme un club de karaoké au Mordor, c'est rare.
Silda laissa tomber son idée de couronne de feuilles, mais si elle en trouvait elle sauterait sur l'occasion.
L'après-midi passa  bien assez vite, le soir elle se rendit au rez-de-chausser, avec ses instruments en entendant un elfe qui aurait la magnifique idée de passer par là, en plus son ventre criait famine mais elle ne pouvait pas acheter la moindre plat car elle avait mis toutes ses pièces dans ses bouteilles.
La soirée passa alors qu'il était compliqué de filtrer les entrées et les sorties parmi l'ambiance folle de l'auberge, Silda ne vit aucun elfe.  Elle retourna se coucher dans sa chambre, et le matin arriva, puis un nouveau midi et une nouvel après-midi.





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Ven 6 Mar 2015 - 22:14

Le semi-homme cita les lieux elfiques qu'il avait visité tout en se demandant s'il y serait bien accueilli pendant quelques jours puisqu'il est un hobbit. Aléïa ne dit rien, mais il était bien évident qu'intérieurement elle maudissait fortement son peuple, pour n'importe quelles raisons d'ailleurs ! Elle joua la sourde un instant avant de tendre l'oreille au moment où il parla de la Comté. Sa description fut brève mais ce fut assez pour intéresser l'elfe. Elle peigna dans sa tête le tableau qu'elle s'imaginait du pays des Hobbits, avec des petits arbres comme il l'avait dit (cela ressemblait plus à des bonsaï qu'autre chose), et une grande plaine, ainsi qu'un arrière-plan formé de collines fleuries. C'était...magnifique !

La conversation dura ainsi paisiblement – sans bière recrachée ni autre anicroche – jusqu'à ce que la nuit commença à tomber et que chacun dut s'en aller. L'enfant allait dormir dans une chambre de la taverne et Poldi autre part à l'intérieur de Khazad-Dûm. Quant à Aléïa, elle hésita à louer elle aussi une chambre de ce bâtiment. Mais en constatant qu'il ne lui restait plus une pièce, son espoir furtif  s'évanouit aussitôt. Elle sortit donc de la taverne après avoir partagé la même promesse avec les deux autres : se retrouver bientôt tous les trois au même endroit pour partir en voyage !

Les nuits furent assez glaciales et l'elfe dormit peu pendant les jours qui suivirent. Elle essayait de marcher ou de produire un feu avec deux ou trois bouts de bois, c'était souvent en vain, mais il lui arriva d'obtenir quelques flammes orange vif. Une semaine passa, jusqu'à ce qu'Aléïa se décida à retourner dans la fameuse taverne. Contrairement à l'autre fois, il y avait à présent un nombre conséquent de personnes buvant et riant autour de leurs bières brûlantes et mousseuses. L'eldar s'installa en silence à une table et interpella juste le tavernier pour demander une eau chaude. Lorsqu'il lui rapporta, le vieux naugrim commença à lui parler, tout d'abord en marmonnant dans sa barbe :

« Hmm, il me semble bien que vous la connaissez, oui... »

« Pardon ? »

« Une jeune humaine ! Pas plus grande que ça, toute bouclée! Et bien vous savez quoi ? Elle s'amuse à venir jouer de la musique avec des maracas et un cercle de feuilles sur le crâne ! »


Aléïa devina de qui il parlait, c'était évident ! C'était la petite Silda, et le tavernier se souvenait d'avoir vu cette elfe avec l'humaine.

« Euh...oui, elle est pleine d'humour je pense ! »

Elle avait dit ça avec le plus d’enthousiasme possible. En tout cas, le tavernier réagit le mieux possible, il se mit à rire d'une façon qui le faisait trembler. Puis, il repartit s'occuper d'autres habitués qui criaient à boire depuis un bon moment. Aléïa but sa boisson doucement, en observant les activités des autres. Elle fut surprise lorsqu'elle vit une fillette arriver. L'elfe se tordit le cou pour pouvoir la suivre des yeux alors qu'elle se faufilait dans la foule présente. La jeune adulte repéra d'abord un sourire à moitié malicieux et des cheveux bruns. Peu à peu, elle était sûre que c'était Silda, puisque, apparemment la fillette était restée dans cette taverne depuis qu'elle avait vu Aléïa. L'elfe se leva et alla la rejoindre – ce qui ne fut pas aisée puisqu'elle bougeait souvent et la foule était dense. Elle l'attrapa en posant une main sur son épaule et lui dit :

« Alors, on traîne encore ici ? Toujours pas partie en voyage ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
SildaNombre de messages : 440
Age : 18
Date d'inscription : 21/01/2014

Feuille de personnage
Race: Homme du Rohan
Possessions: Arc, flèches, sacoche et vieu cheval
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Gamine Rohirrim

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Mer 18 Mar 2015 - 22:30
Dans un chahut incessant l'auberge se noyait de plus en plus vite dans l'alcool. La fillette courrait dans tous les sens, elle cherchait toujours une aimable personne qui veuille bien la prendre sous son ail mais aucune âme sensible aux fracas de ses maracas se démarqua de la foule. Mais pour l'instant Silda s'en fichait royalement, elle s'amusait et elle riait c'était bien le plus important pour la gamine. Rien ne l’arrêtait, elle gambadait à chaque coins de l'auberge sans jamais s’arrêter, une vraie gamine. Agrippé à elle comme une tique, le feu de la joie ne la lâchait plus.
Alors que l'ambiance était à son comble, une main stoppa Silda dans son élan en la fessant sursauter. La fillette se retourna sur le coup, c'était Aléia ... l'elfe était revenue pour elle, pour repartir d'ici en sa compagnie, en bonne compagnie. La fillette en était persuadée.

« Alors, on traîne encore ici ? Toujours pas partie en voyage ? »


"Ho, pffff...  Tu m'as fait peur ! Bah non, toujours pas, mais tu peux peut être arranger ça ... "

Silda attrapa le bras de l'elfe et l'emmena péniblement dehors, la densité de nain dans cette auberge devait être la plus forte de toute la terre du milieu pensa Silda. Enfin arrivées à l'air libre, elle se mis face à l'elfe qu'elle considérait à présent comme son amie et demanda avec le plus grand des sérieux :
 
"Tu ne veux pas voyager avec moi ? On serait bien toutes les deux ! De plus tu pourrai aller voire les hobbits dans la ...heu... la comté. Et même plein d'autre pays ... ça serait super, non ?"

Puis ne doutant pas de la réponse de sa nouvelle amie, elle repensa à ses affaires qu'elle avait laissées dans sa chambre à l'intérieure de l'auberge, elle devait aller les chercher, si elle partait aujourd'hui à l'aventure, elle ne pouvait pas se permettre de laisser quoi que ce soit ici pourrir comme les bouteilles qu'elle avait réquisitionnées pour la fabrication de ses magnifiques instruments. Elle s’excusa auprès de l'elfe et lui demanda d'attendre ici son retour imminent.
La fillette s'engouffra dans la taverne naugrime et aillant quand même un doute sur la position d'Aléia à son retour, Silda se dépêcha. Elle entra dans sa chambre, pris sa sacoche, y rangea ses maracas et redescendit dans le hall poser la clé sur le comptoir (quasiment inaccessible). Silda réapparue devant l'elfe qui n'avait pas bougé (pour son plus grand plaisir).

"C'est bon ? On y va ? C'est par où la sortie ?"


Silda fit quelques pas vers sa droite, puis vers sa gauche avant de s’apercevoir qu'une aide de l'elfe serait la bienvenue.





Il en faut peu pour être heureux



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5789-fiche-de-silda?hig
NilùNombre de messages : 2611
Age : 18
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
avatar
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   Mar 24 Mar 2015 - 15:49



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une taverne bien cosmopolite   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une taverne bien cosmopolite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Taverne du Nain Joyeux
» Repos bien mérité dans une taverne.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» La Taverne
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Khazad-Dûm-