Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Zagara, passeuse d'âmes [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZagaraNombre de messages : 91
Age : 20
Date d'inscription : 16/10/2014

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions: Sceptre en bois sculpté, quelques fioles de poison
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zagara

MessageSujet: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] EmptyLun 25 Mai 2015 - 15:26


Zagara








Passeuse d’âmes.

Grand Prêtre de Morgoth.


Orientale.

34 ans.

1m80.

63 kilos.


Rhûn.

Mordor.







Description physique

Elle était une ombre dansante sur le mur. Un félin agile. Son corps se pliait sans limite, et tout geste semblait être aussi gracieux que ceux d’un elfe.

Elle retint un souffle, continuant sa démarche saccadée tandis que ses nombreux bijoux frémissaient dans des tintements apaisants. Aussi bien en bois qu’en matières précieuses, tous produisaient les mêmes sons, signe anormal d’une sorcellerie proche.
Le crâne, situé à la chute de ses reins, semblait produire des cris imperceptibles, invisibles, hurlements de terreur et de douleur couplé à une sorte de plaisir malsain, cœur de la folie. Plus la prêtresse avançait, plus l’environnement sonore se terrait.
Le masque en bois massif, décoré de plumes et encadré par des cornes, tomba à terre dans un bruit sourd, dévoilant un visage aux traits durs. Des sourcils épais donnaient une notion colérique à son visage neutre, tandis qu’elle tournait ses pupilles dorées. Un nez fin surmontait une bouche pulpeuse, encadrée par des mèches tressées.
Sa chevelure retombait en cascade dans son dos ; certaines mèches frôlaient le bas du dos tandis que d’autres caressaient les épaules, mélangées aux plumes et aux perles.

Sa peau mate reflétait parfois des aspects de cuirasse, couverte de veines parfois noires, parfois rouges ; c’était comme si son âme était visible, et on pouvait presque voir le battement de son cœur d’un regard. Toujours vêtue d’une simple toile de tissu et d’un voile aux teintes marron, elle faisait mille et un geste sans aucune gêne, griffant parfois sa peau avec ses longs ongles noircis par on ne sait quelle magie sombre. Elle prenait les fioles attachées à ses jambes par des sortes de ceinture, emplies de liquide et les buvaient, en renversant parfois, ayant pour effet des brûlures qui, mystérieusement, disparaissaient sans laisser de trace.
Elle était intacte, comme conservée ; tout choc physique s’envolait, absorbé par son âme ; puis, elle reprenait sa marche effrayante, haussée sur la pointe des pieds, les jambes légèrement pliées.
Zagara… Elle était si maigre et à la fois si musclée. Il était rare de la voir en compagnie d’aliments dit « consommables » ; devant elles continuaient de s’aligner ces fioles, seule source de force physique… Enfin, c’est ce qu’on pouvait en déduire.

Elle tournait sur elle-même, faisant voler le collier de plume et le voile dans un froissement incessant, offrant ainsi son enveloppe corporelle au dieu qui lui avait offert la vie, pour la reprendre et enfin la redonner d’une main hésitante. Le sceptre en bois massif, surmonté d’un crâne animal et sculpté d’une manière sinueuse et troublante, suivait la danse en produisant une lumière bleutée.
Finalement, une fumée grisâtre s’éleva de l’autel, et elle tendit les bras, tenant fermement le sceptre…

Alors que les fidèles clignèrent des yeux, ils virent Zagara assise à même le sol, après un moment de méditation. Tout semblait n’avoir été qu’une vision d’une seconde, montrant ce que la simple folie pouvait créer dans l’esprit des faibles.
Lorsque tous furent partis, elle ferma à son tour ses yeux. Lorsqu’elle les rouvrit, ils furent baignés d’une lueur rouge, et sa puissante voix retentit dans tout le temple, à quiconque serait capable d’entendre les paroles de Morgoth en personne.


Description mentale

Il fait si sombre ici… Si sombre que tous ceux osant s’y rendre deviendraient bien vite eux aussi les esclaves de la folie.

Il n’y a rien, à part les ténèbres tout autour. Impossible de deviner depuis combien d’années ce lieu n’a pas reçu ne serait-ce qu’un rayon de lumière ; et cela n’arrivera sans doute jamais. L’obscurité est devenue bien trop épaisse ; ce voile noir semble attirer les âmes perdues, comme un gouffre sans fin où il est impossible de sortir, laissant pourtant penser que cela n’est qu’une délivrance pour une triste existence.
Les tourments sont comme une tempête qui arracha tout, ne laissant rien sur son passage. La colère, la haine transformèrent ses derniers espoirs en une rage continuelle, tandis que la sagesse de ses anciens fut mélangée ; et ainsi, Zagara devint la création parfaite pour  Morgoth, mélange entre l’adoration et la raison. Sans trop pencher vers l’un ou l’autre, la balance ne s’arrêtera jamais de vaciller.
Incarnation des pires sentiments humains et divins, son cœur ne bat plus que pour cette folie. Elle oublia comment aimer, comment s’attacher, comment apprécier ; et tous ces oublis furent remplacés par les souvenirs de sa nouvelle vie. Liée en permanence aux conflits que ressent le dieu, ses propres sentiments sont dispersés au milieu de ceux de son Maître. Elle n’est pas qu’une simple enveloppe charnelle pour Morgoth ; elle ne fait plus qu’un avec lui.

Oui, les ténèbres sont si épais que quiconque les traverserait en sortirait changé à tout jamais. Un seul contact avec l’âme de Zagara serait un court voyage en enfer ; passerelle idéale pour communiquer avec les vivants et les morts, tout ce qui était impossible devient alors réalisable au sein de ce lieu en communion avec la noirceur du Noir Ennemi.
Grande Prêtresse n’est qu'une facette de l’orientale ; secrètement, elle observe le Mordor et leurs manigances. La guerre lui fait esquisser un sourire. Pour elle, le commun des mortels n’est qu’un jeu d’échecs organisé par les divins. Elle fait partie des pions importants sur une courte durée ; mais elle est décidée à changer cela. A la fois manipulée et manipulatrice, Zagara sait ce qu’elle doit faire, et à quel moment.
Auparavant, ses  sentiments se contredisaient ; maintenant que seule la folie règne dans son cœur, il lui est facile de faire ses choix et facile de trouver la bonne voie, guidée par Morgoth en personne.
Tandis qu’elle passe ses mains dans la fumée noire, elle peut entendre le tintement de ses bracelets, seul son pouvant lui faire garder les pieds sur la terre ferme. Les vies se tissent sous ses yeux, la mort s’évapore non loin. Rien ne lui échappe ; avant de partir, les âmes de la Terre du Milieu sont aperçues par le regard voilé du chamane, à moitié dans le monde des esprits.

Le réel et l'irréel ne forment plus qu'un ; et la balance continuera, encore et encore, tant que l'instrument qu'elle est se montrera utile.
Il semblerait que Morgoth ait des projets plus grands pour elle ; croyante depuis ses premiers jours, elle fut aussi une stratège digne de sa tribu ; et elle guidera les âmes vers les griffes de son Maître pour que quiconque au sein du Mordor devienne lui aussi cet instrument, ce pion... Cette partie d’échec qu’est la vie toute entière fera bientôt entrer en jeu Zagara.  


Historique


Autour du grand feu, elle dansait en récitant une chanson traditionnelle de sa tribu. Bientôt, elle partirait pour l’initiation. Sa parure de chasse se mouvait avec élégance, et elle prit ses plumes pour les mettre dans les flammes, semblant voir un instant l’esprit du phénix paraître pour disparaître à nouveau entre les quelques branches tordues.
Deux camarades la rejoignirent dans sa joie, bientôt effacée au profit d’une certaine peur ; du moins, la peur d’échouer. Tout se jouait alors pour devenir chamane, durant cette quête qu’était de récupérer le dard d’une de ces énormes araignées que Zagara n’avait jamais pu voir auparavant.

Ce fut comme un rêve ; et elle planta sa dague dans la chair de la créature, plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elle cesse d’hurler à la mort. Elle se délecta de ses derniers instants et observa le sang qui couvrait sa lame, tandis que la noirceur l’entourait. Elle pouvait entendre un appel, au-delà du Rhun. Cela venait du fond de son âme. Son inconscient lui-même n’aurait pu en connaître la source.

Durant une nuit, elle resta allongée sur la pierre froide à écouter les murmures et les conseils d’un esprit, y répondant parfois, tentant de comprendre que cela était à la fois réel et irréel. Elle avait un pied dans chaque monde ; elle ne se lassait pas de cette voix. Au lever du jour, tout revint.

Elle balaya les alentours d’un regard froid et sans vie, la main posée sur une longue dague crantée. Les couleurs exotiques de la lame variaient selon la lumière du brasier dansant.
Il s’éteignit lorsqu’elle avança.

Un bruit sourd à sa gauche, et elle fit volte-face, plantant ses ongles dans le bras de l’inconnu. Ils traversèrent la chair avec une facilité déconcertante, aussi aiguisés que l’arme qu’elle avait dégainée de l’autre main.
Il hurla en comprenant la situation et retira son bras. Zagara le dévisagea. C’était lui, son plus fidèle ami. Et elle le trahissait… Elle allait le trahir. Déjà, elle pouvait sentir les fils de son âme se briser entre ses longues griffes de sorcière noire, consciente de son inquiétude et de sa peur.
Il avait tort de lui faire confiance… Elle ne pouvait plus rester avec la tribu. Pourquoi étaient-ils deux à la suivre inlassablement ? Elle devenait incapable de comprendre l'amour, l'amitié, la joie. Tout ne devenait que cendres, laissant la haine et la colère comme derniers remparts face à cette folie.

Quand elle vit son meilleur ami tomber à terre, à moitié mort, elle ne réagit pas. Elle attendait ce moment. Il lui fallait sa vie, son esprit. Sa chair. La magie était puissante en cet homme, et il présentait une menace pour elle. Il fallait l’éliminer, tout comme elle l’avait fait précédemment avec son mentor et ses parents.
Il crut rêver lorsqu’en rouvrant les yeux, tous étaient à terre. Zagara manquait à l’appel. Soudainement, un épais brouillard prit place dans la plaine déserte, comme s’il perdait à nouveau connaissance.

Puis, il ne se réveilla plus. Zagara regarda simplement le visage de l’homme agonisant, et son dernier souffle.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ils s’écartaient sur son passage, et tous semblaient déjà connaître ce visage, comme si son arrivée était prévue depuis bien longtemps.
Zagara admirait l’intérieur du temple, où ses pas l’avaient guidée. Elle était ici par hasard, tout en sachant ce qu’on lui réservait ; et sa folie grandissait tandis qu’elle se rapprochait de son but.

La dague à sa taille lui fut prise, et elle confia ses quelques potions attachées à ses jambes et sa ceinture. On lui présenta tout d’abord quelques prêtres qu’elle ignora.

Le regard du chamane se posa sur une créature sans doute aux origines elfiques, adossée contre un mur, la main délicatement posée sur la hanche, tandis que l’autre glissait dans ses longs et épais cheveux noirs.
La grande prêtresse Eléonore Tyndia lui faisait face dans un silence de plomb. Elles se saluèrent sans un mot, en entendant des pas lointains.

« Et ainsi, vous venez du même endroit…» Finit par dire Elwen, au beau milieu de la discussion, assise aux côtés de celui qui était son supérieur depuis bientôt deux courtes années.

Zagara acquiesça, et dans sa tête, une énième voix lui ordonnait précisément ce qu’il fallait dire. Tout se déroulait parfaitement selon les plans obscurs de l’entité.

Et le temps allait plus vite qu'auparavant, jusqu'au jour fatidique. Elle afficha un air choqué en apprenant la nouvelle.

« Le Grand prêtre serait parti ? Mais… Je ne comprends pas. Alors que l'ordre était dans sa meilleure période… » Continuait Zagara de sa voix envoûtante, devant Elwen, qui pour une fois, laissait trahir ses émotions, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Perdue, elle se confiait même à celle qu'elle considérait presque comme une ennemie.
Il lui manquait quelque chose depuis cette absence soudaine, et cette nouvelle femme semblait la compléter, aussi bien dans le bon et mauvais sens.
Elles formeraient toutes les deux de nouvelles choses, grandes et inattendues, pour la gloire des seigneurs et de leur empire.

Elwen vagabondait parfois dans les appartements de l'étrangère, souvent sans but précis. Sauf ce jour-là, où un conseil entier s'était réuni, et la sentence était très vite tombée. Peut-être trop.

« Vous voilà grand prêtre, à présent. J’espère que vous ne me décevrez pas, lui dit Elwen d’un ton méfiant.

- Oh. Je compte bien être à la hauteur de ce cher Chaak, que je n’ai pas eu le temps de bien connaître, malheureusement… Répondit l’orientale en mélangeant des liquides fumants sous le regard inquiet de la semi-elfe.

- Que sont vos prochains plans ? Lui demanda-t-elle.

- Et bien… »

Pendant un instant, Zagara ferma les yeux et son corps squelettique fut parcouru d’un frisson et, tandis qu’elle rouvrait les yeux, elle vit Elwen penchée au-dessus d’elle, finissant une chanson.
La scène se répétait souvent… Quand Zagara ne rencontrait que le vide dans son esprit, seule une aide extérieure pouvait l’aider à revenir auprès des créatures physiques et vivantes.
Les fioles s’étaient renversées sur les bras et les cuisses de celle qui était supposée être la plus humaine des deux prêtresses ; et sa peau semblait absorber les brûlures sous les caresses de la magie de guérison.

« Vous m’êtes redevable… Mais… Quelque part, nous sommes quittes. »

Après avoir prononcé ces mots, Elwen sortit de la pièce, ayant entendu le plan du dieu noir, pendant que Zagara reprenait possession de sa voix et de son corps, encore enveloppée par la douce chaleur de la magie de l'elfe.



La prière purge l'âme ; la douleur purge le corps.

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 829879914719499369signature



Dernière édition par Zagara le Mar 25 Aoû 2015 - 4:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6774-zagara-passeuse-d-
TarkinNombre de messages : 1130
Age : 21
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Nain
Possessions: Casque d'acier, Armure de Fer, Hache Naine, dague en acier puis son herbier et sa sacoche remplit d'herbes et de plantes
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Tarkin
Herboriste Scientifique

MessageSujet: Re: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] EmptyMar 9 Juin 2015 - 13:17
Où en es-tu dans ta fiche ? Smile

N'hésites pas à prévenir quand celle-ci sera finie Smile


Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 401220Tarkin

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 14261110

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] Userba10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5900-fiche-tarkin
ZagaraNombre de messages : 91
Age : 20
Date d'inscription : 16/10/2014

Feuille de personnage
Race: Orientale
Possessions: Sceptre en bois sculpté, quelques fioles de poison
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Zagara

MessageSujet: Re: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] EmptyMar 25 Aoû 2015 - 4:39
Normalement j'ai... ENFIN fini. Oui oui. Je n'y croyais plus moi-même !
Je ne sais pas si je tiendrai longtemps avec Zagara ; il semblerait que mon reste de motivation soit un peu parti avec Radagast et La Renarde malheureusement. ^^


La prière purge l'âme ; la douleur purge le corps.

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 829879914719499369signature

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6774-zagara-passeuse-d-
GabrielNombre de messages : 137
Age : 20
Date d'inscription : 12/02/2015

Feuille de personnage
Race: Humain
Possessions: Armure lourde, Marteau, Épée courte, cape verte, médailles
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Gabriel
Haut Général du Gondor

MessageSujet: Re: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] EmptyMar 25 Aoû 2015 - 10:19
Sinon heureux que tu sois de retour ^^
Moi aussi j'ai perdu suite au départ de nombreux membres et j'espère que cela ne se reproduira plus.


Zagara, passeuse d'âmes [En cours] Userba10

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TarkinNombre de messages : 1130
Age : 21
Date d'inscription : 07/03/2014

Feuille de personnage
Race: Nain
Possessions: Casque d'acier, Armure de Fer, Hache Naine, dague en acier puis son herbier et sa sacoche remplit d'herbes et de plantes
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Tarkin
Herboriste Scientifique

MessageSujet: Re: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] EmptyMar 25 Aoû 2015 - 19:40
Je n'ai rien à redire, tout me semble bon Smile


[ FICHE VALIDÉE ]


Je t'invite à visiter la partie Demandes de RP si tu n'as pas déjà trouvé de partenaire RP. Et n'oublie pas de faire une demande d'inscription à ton groupe raciale.

Bon jeu.


Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 401220Tarkin

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] 14261110

Zagara, passeuse d'âmes [En cours] Userba10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5900-fiche-tarkin
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Zagara, passeuse d'âmes [En cours]   Zagara, passeuse d'âmes [En cours] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Zagara, passeuse d'âmes [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» [Mission D] - Cours de RCR
» Planning des cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Zagara, passeuse d'âmes [En cours] N448 :: Fiches de Personnages :: Fiches validées-