Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Recueil naugrim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CiaraNombre de messages : 437
Age : 22
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Race: Naine d'Erebor
Possessions: Pendentif de famille, sacoche à outils
Statut: Absent(e)
Ciara
Naine option nomade

Naine option nomade
MessageSujet: Recueil naugrim   Recueil naugrim EmptyVen 7 Aoû 2015 - 15:54


Légende de la Pierre-Chantante
Contée par la plus vieille des naines de chaque famille d’Erebor lors des veillées d’hiver.

Il y a bien longtemps, si longtemps que la grand-mère de ma grand-mère a entendu cette histoire de sa propre grand-mère, pour laquelle c’était déjà une vieille histoire, il y a très longtemps, donc, le royaume sous la Montagne n’était qu’un commencement de ville. Quelques grottes spacieuses commençaient à éclore un peu partout mais ce n’était pas le magnifique entrelacs de couloirs, de grottes immenses et de prodigieux escaliers que l’on connaît à présent. La beauté des constructions naines n’était pas connue, et personne ne devinait encore l’étendue des richesses disséminées en filons dans les profondeurs. Les nains vivaient en Erebor, au rythme immémorial des piolets et des masses façonnant la pierre, au souffle des forges qui étaient alors bien plus petites qu’aujourd’hui.

Le nain dont je vais vous conter l’histoire se nommait Keled. On le surnommait Sigin Keled, Keled le Long, ironiquement car il était très petit, même pour un nain. Il habitait l’une des galeries d’Erebor, où il était né. Ses parents lui avaient donné ce nom de Keled, qui rappelle le nom que le peuple naugrim donne au verre, « kheled », parce qu’à la naissance il était si frêle que tous pensaient qu’il mourrait rapidement. Malgré ce pronostic peu optimiste, Keled avait survécu et travaillait comme son père et ses frères à dégager de la roche les métaux précieux. D’un tempérament solitaire, accru par quelques moqueries durant son enfance, il travaillait le plus souvent seul dans une galerie, que ses proches nommaient d’ailleurs « galerie longue » derrière son dos, qui devait permettre de relier le quartier familial à l’une des plus grandes salles d’Erebor. En creusant, il trouvait de temps en temps un filon et s’arrêtait alors d’avancer pour vérifier son étendue. Ce n’étaient le plus souvent que des filons vite épuisés, mais il avait déjà par deux fois découvert des filons d’or assez importants, qui avaient donné lieu à une invasion momentanée de « sa » galerie par d’autres nains venus l’aider. Lorsqu’un filon est trop étendu pour qu’un simple élargissement de la galerie suffise à l’épuiser, on creuse une grotte pour le dégager entièrement. Cette grotte sert ensuite d’atelier, de coin tranquille ou d’espace réservé à une boutique, suivant son emplacement. Les deux grottes crées par les filons aurifères qu’il avait découverts étaient destinées à devenir des étalages de marchandises, mais la galerie n’étant pas achevée, elles étaient pour le moment les lieux de repos privilégiés de Keled.  

Un jour qu’il revenait du repas familial, il fit sa pause habituelle dans la seconde grotte, la plus éloignée du boucan des forges. Installé sur un matelas de feuilles et de capes empilées, il s’apprêtait à faire une petite sieste quand un son étrange le tira de sa somnolence. On eût dit un petit animal grattant un morceau de métal. Intrigué, il se redressa et parcourut du regard la petite grotte et les deux parties visibles du couloir sans rien voir. Il s’assit puis se leva, décidé à découvrir la source du petit grattement irritant qui l’empêchait de fermer l’œil. Dans la galerie, il regarda d’abord dans la direction vers laquelle il creusait, rien d’autre que sa pioche et son sac de gemmes. En se retournant, vers la grotte principale, il perçut des gloussements étouffés en même temps qu’il découvrait son jeune frère, hilare, tenant deux morceaux de fer qu’il frottait l’un contre l’autre. Bien que le garnement paraisse trouver cette blague fort amusante, ce ne fut pas l’avis de Keled qui préféra foudroyer du regard l’inopportun et l’attraper par l’oreille dans le but évident de le ramener à sa mère pour qu’il reçoive la correction méritée pour avoir dérangé le sommeil de son frère : au lit avec une pierre en guise d’oreiller. Soudain refroidi, le jeune plaisantin supplia son aîné de ne pas le dénoncer, en échange de quoi il lui révèlerait un secret. Intrigué (et mort de rire en son for intérieur), Keled décida d’oublier sa sieste et découvrir ce secret d’enfant. Il y aurait peut-être une bonne histoire à raconter le soir à la famille entière…

Son frère le traîna, l’excitation grandissante, à travers diverses galeries. Ils arrivèrent enfin devant un petit tunnel, creusé par les enfants pour s’exercer, qui partait en travers d’une vieille galerie à l’écart. Le petit fonça tête baissée dans le tunnel. Malgré sa supériorité en âge, Keled était plus petit que lui et n’eût donc aucun mal à le suivre. Le tunnel s’étirait sur une dizaine de mètres, bien plus long que lorsque lui-même venait y jouer. Arrivé au bout, alors qu’il se demandait si son frère ne s’était pas moqué de lui, celui-ci lui fit signe de se taire et d’écouter. Il remarqua alors qu’au contraire du silence de sa galerie, seulement troublé par ses coups de pioche, le tunnel des petits naugrims résonnait d’un son étrange. On aurait dit qu’à quelques mètres derrière la pierre, une naine chantonnait doucement.
« La pierre chante » chuchota le petit nain à Keled.
Captivé, celui-ci colla l’oreille contre la paroi, cherchant à déterminer d’où venait le son. Il était plus intense à droite du tunnel. Avec précaution, Keled gratta un peu la roche, puis prit quelques outils dans son sac. Doucement, avec tout le savoir-faire acquis au cours des ans, il rogna la pierre comme s’il dégageait un filon de mithrill. Peu à peu, sous les yeux émerveillés de son petit frère, plein d’admiration, il mit à découvert une pierre d’un vert très foncé, tirant sur le noir. Le son emplissait à présent le tunnel et Keled pensa qu’il devait résonner dans toute la galerie. Il provenait bel et bien de cette pierre qui ressemblait à une émeraude, ou du moins de derrière celle-ci. Avec une méticulosité infinie, il brossa le contour de la pierre et commença à la dégager. Attiré par le bruit, un autre petit nain débarqua dans le tunnel, suivi de plusieurs autres. Enervés de ne pas pouvoir observer à leur aise, ils creusèrent peu à peu une sorte de petite grotte autour de Keled. Celui-ci absorbé par sa tâche, n’y prêta pas attention. Il travailla tout l’après-midi et jusqu’au petit jour. Les adultes, avertis, voulurent venir voir eux aussi le travail minutieux réalisé par le petit nain, mais le tunnel était trop étroit pour eux. Ils décidèrent donc de l’élargir, faisant sortir les petits. Toujours concentré sur son ouvrage, Keled ne leur accorda que des réponses brèves et refusa de sortir. Après une dizaine de coups de pioche, un cri d’avertissement retentit. Le tunnel taillé par les petits nains au fil des générations, peu ou pas étayé et creusé dans une roche plus facile à briser que les longues galeries principales, s’écroula, ensevelissant Keled et l’étonnante découverte.

Les nains passèrent la journée à déblayer les gravats, avec une grande prudence pour ne pas ébouler davantage la paroi et surtout pour éviter d’enliser davantage Sigin Keled et sa « pierre chantante ». Ils étaient très inquiets, car le naugrim ne donnait pas signe de vie, il ne répondait pas aux appels pressants de sa famille. On n’entendait même plus le son entêtant qui résonnait auparavant dans le tunnel. Après avoir travaillé du matin au soir, il fallut se rendre à l’étrange évidence : on avait déblayé plus qu’il n’était nécessaire, sans trouver aucun signe de Keled. Il avait disparu par on ne sait quel mystère, évaporé ou changé en pierre parmi les pierres. On organisa les funérailles grandioses qui sont coutumières aux nains, et dans les discours prononcés on rappela qu’après tout, il avait eu le sort le plus enviable qu’un nain puisse imaginer, à savoir mourir sous les pierres et (sans doute) être assimilé à ses chers minéraux.

Les semaines, les mois, les années passèrent, Sigin Keled et sa pierre qui chante devinrent peu à peu une histoire que l’on contait au coin du feu avant de coucher les petits naugrims. La pierre chantante resterait le plus beau mystère des entrailles de la Montagne Solitaire, révélé au plus petit des nains à qui allait la préférence des pierres. On raconte que de temps à autre, quand la Montagne est silencieuse, on entend monter du fond de la terre un doux chant, un chant à deux voix. Comme si un couple chantait son bonheur et berçait le peuple nain. Après chaque journée à travailler, caresser et façonner la roche, tous s’endorment sous la vigilance de Keled et d’Erebor.


Recueil naugrim Erebor11


Dernière édition par Ciara le Jeu 17 Mar 2016 - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6797-ciara-til-aliona-p
CiaraNombre de messages : 437
Age : 22
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Race: Naine d'Erebor
Possessions: Pendentif de famille, sacoche à outils
Statut: Absent(e)
Ciara
Naine option nomade

Naine option nomade
MessageSujet: Philosophie naine   Recueil naugrim EmptyLun 17 Aoû 2015 - 16:31
Philosophie naine – Citations et proverbes du peuple nain

« Nain sans pierres apporte les ennuis, nain qui en a trop aussi ! »

« Une pierre peut en cacher une autre. »

« Si une roche te barre la route, taille-la. Si quelqu’un te barre la route, fais de même. »

« Un vrai ami, c’est comme de l’hydromel : il faut savoir en profiter mais pas en abuser. »

« Une roche ne parle pas, un mort non plus. »

« Tous les pouvoirs dorment en toi comme les diamants dans une mine. Il ne tient qu’à toi de creuser. »

« Un nain qui ne sait pas creuser n’est pas un vrai nain. Un homme qui ne sait pas se battre n’est pas un vrai homme. Un orque qui ne sait pas hurler n’est pas un vrai orque. Un elfe qui ne sait pas courir n’est pas un vrai elfe. Cependant, il existe des hommes qui n’aiment pas la guerre, des orques muets, des elfes lents. Un nain aime toujours la pierre. »

« Peu importe combien tu trouveras de pierres précieuses, les tunnels que tu creuseras pour les atteindre seront toujours utiles. »


Recueil naugrim Erebor11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6797-ciara-til-aliona-p
CiaraNombre de messages : 437
Age : 22
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Race: Naine d'Erebor
Possessions: Pendentif de famille, sacoche à outils
Statut: Absent(e)
Ciara
Naine option nomade

Naine option nomade
MessageSujet: Fils de la Montagne   Recueil naugrim EmptyMer 2 Mar 2016 - 16:23
Pluie froide ou soleil rayonnant
Gel et froidure ou chaleur moite
Qu'importe donc aux nains le temps ?
Leur route est dure, ferme et droite.

A grand coups de pelles et de pioches
Et à travers tous les obstacles
Passent les nains malgré la roche
Mettant l'ennemi en débâcle

Couverts de pierres et de joyaux,
Maîtres de tous les métaux,
Les naugrims règnent sous la terre

Point ne désirent le moindre envol
Au contraire des peuples frivoles
Ils vivent et meurent sous les pierres.



Cliquer ici pour la musique qui va avec ce poème


Recueil naugrim Erebor11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6797-ciara-til-aliona-p
CiaraNombre de messages : 437
Age : 22
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Race: Naine d'Erebor
Possessions: Pendentif de famille, sacoche à outils
Statut: Absent(e)
Ciara
Naine option nomade

Naine option nomade
MessageSujet: Re: Recueil naugrim   Recueil naugrim EmptyLun 7 Mar 2016 - 13:50
"Puisse-tu voir de tes yeux les enfants de tes enfants,
Être pauvre en infortune et riche de bonheur,
Puisse la pluie irriguer tes champs et le soleil faire mûrir tes fruits,
Et qu'Eru garde le vent favorable à ta marche."

Bénédiction gondorienne

"Que la route soit favorable à tes pas,
Que la roche serve ta pioche à chaque instant,
Et jusqu'au jour de nos retrouvailles
Qu'Illuvatar protège ta maison."

Ancienne bénédiction naine


Recueil naugrim Erebor11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6797-ciara-til-aliona-p
CiaraNombre de messages : 437
Age : 22
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Race: Naine d'Erebor
Possessions: Pendentif de famille, sacoche à outils
Statut: Absent(e)
Ciara
Naine option nomade

Naine option nomade
MessageSujet: Génèse du peuple nain   Recueil naugrim EmptyLun 7 Mar 2016 - 14:31
Saga des fils d'Aulë

Au commencement était Eru Ilúvatar
Et sa volonté seule suffisait à créer
D'une flamme il forma Ainur et Valar
Qui chantèrent sur son ordre l'Ainulindalë

Le plus beau d'entre tous, Melkor le bien-nommé
Se pensant assez fort pour ne plus obéir
D'une note discordante changea le chant sacré
Laid accord nouveau qui d'Eru provoqua l'ire

Après avoir mis fin à la Grande Musique
Ilúvatar montra aux Valar ses effets :
Le monde né de leurs chants, création magnifique
Qu'ils aimèrent aussitôt, comblés par sa beauté.

Comme il disparaissait, tristes comme les pierres
Ils supplièrent l'Unique et il en fut ému
Alors d'un mot puissant apparut l'univers
"Eä", que soit le monde ! ...et soudain le monde fut.

Heureux comme des enfants, ils descendirent sur terre :
Manwë maître des airs, Varda reine des cieux,
Aulë seigneur du feu, Yvanna douce mère,
Oromë, Ulmo, Námo, pareils à des dieux

Aulë, amoureux fou de la vie et du monde
Créa dans le secret les Sept Pères des Nains
Que la terre entière tremble, que le ciel gronde !
Point ne pouvait créer entièrement de ses mains

Implorant le Créateur de lui pardonner,
Le Forgeron allait détruire sa création
Quand d'un souffle fécond et empli de bonté
Eru accorda vie au peuple des bas-fonds

Ainsi de l'amour fou d'Aulë pour ses enfants,
Par la volonté du maître de l'univers,
Naquirent les Khazad, peuple au cœur brûlant
Possédant os de pierre, sang chaud et âme fière.  


Recueil naugrim Erebor11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6797-ciara-til-aliona-p
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Recueil naugrim   Recueil naugrim Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Recueil naugrim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'expédition naugrim
» Le Recueil des Nemuranai
» Recueil des Théories Magiques
» Le recueil de lettre de Friegler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Recueil naugrim N448 :: Bibliothèque :: Essais, Chants et Poésies-