Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Jasdrian Eirlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasdrian EirlysNombre de messages : 10
Age : 31
Date d'inscription : 22/10/2015

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Armure elfique, épée elfique (Fondcombe), Arc composite, Bottes de marche, sac à dos, Cape noire, Broche de la Lothlorien
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Jasdrian Eirlys

MessageSujet: Jasdrian Eirlys   Jasdrian Eirlys EmptyVen 23 Oct 2015 - 1:34


Jasdrian Eirlys

Prénom : Jasdrian
Nom : Eirlys
Surnom : Drian, mais peu de gens ont le droit de l'appeler ainsi
Emploi : Mercenaire
Âge : 723 ans
Race : Elfe
Taille : 1m78
Poids : 64 kilos
Pays natal : Lothlorien
Pays actuel : Actuellement en voie de quitter la Comté pour Erebor.


Description physique

On ne peut pas le nier, on remarque immédiatement que Jasdrian est une elfe. Grande, élancée, contrairement à sa soeur, elle réunit la plupart des critères de beauté elfique. Elle a de longs cheveux blonds, qu'elle a refusé de couper, ne serait-ce qu'à la longueur des elfes mâles, lorsqu'elle a suivi sa formation de bretteuse. Cheveux qui tombent sur le bas de ses cuisses quand elle ne les attache pas. Ses yeux bleus, autre fois doux, sont devenus perçants, et, pour la plupart des personnes qu'elle croise, méfiants. On dirait qu'elle observe le moindre mouvements de feuilles. Elle arrive à y masquer toutes ses émotions, personne ne peut la percer à jour en la regardant dans les yeux.

Elle est grande et relativement mince, ayant tout de même quelques formes fémines qu'elle arrive difficilement à cacher. Malgré le fait qu'elle soit guerrière, elle a gardé toute la grâce et la souplesse des elfes dans ses mouvements et sa manière de se déplacer. Elle sait tirer à l'arc mais, contrairement à la plupart de ses congénères, préfère largement les  combats au corps à corps, notamment à l'épée. Elle n'est pas particulièrement forte mais compense avec sa dextérité. Elle est particulièrement adroite, surtout avec une épée dans les mains.

Elle a beau être une guerrière, Jasdrian restera un minimum féminine. Elle porte une armure elfique légère, près du corps, mais qui la protège autant qu'une armure de plaques. Elle est toujours coiffée avec élégance et simplicité, et même si elle ne porte aucun maquillage ou bijous, elle sera toujours parfumée, discrètement mais sûrement, un habitude qui ne l'a pas quittée depuis son enfance.


Description mentale

Si vous avez connu Jasdrian avant son départ de Lothlorien, vous ne la reconnaîtrez plus. Elle est devenue assez méfiante et sa sociabilité s'en trouve réduite. Elle accepte tout de même de parler aux personnes qu'elle ne connaît pas, ses employeurs notamment, ou en taverne. Mais de là à refaire confiance à quelqu'un, Drian en doutait elle-même qu'elle en fut capable. Elle ne fait aucune distinction entre les races, bien qu'elle se méfie un peu des nains, éducation oblige, elle ne fera aucune remarque devant qui que ce soit. Par contre, ne vous étonnez pas qu'elle reste froide et distante. Elle a du mal à s'attacher  à qui que ce soit, ne serait-ce qu'amicalement.

Cependant, sous sa carapace de femme froide et arrogante, elle a gardé le même caractère qu'autrefois, ou presque. Douce, compréhensive et généreuse. Seul sont goût de l'aventure, inexistant à l'époque, avait changé. Elle sait écouter et réconforter son prochain, ne parlant que si on lui demander. Ce sera aussi la première à donner son repas à un jeune affamé par compassion et par générosité. Elle hait par dessus tout voir les gens dans le besoin et ne rien faire pour les aider. Elle hait l'injustice et tout ce qui s'y apparente et s'est juré de tout faire pour en éradiquer quelques unes.

Elle est devenue très solitaire avec le temps, pas qu'elle n'aime pas la compagnie, mais elle a surtout peur d'être à nouveau trahie. Elle n'est pas courageuse de nature, mais l'est devenue par la force des choses, pour prouver qu'elle n'était pas qu'une gentille elfe bien élevée. Elle est versée dans les arts, surtout la musique et la danse. Elle pratique d'ailleurs la harpe et la flûte. Mais, bien qu'elle transporte un flûte dans son sac, elle n'en joue que lorsqu'elle est seule, ne voulant pas être cataloguée, encore une fois.

Autant, elle pardonnera aux personnes qui lui font du mal, tout en mettant une certaine distance, autant elle sera vindicative envers ceux qui s'en prennent à une personne qui lui est chère. Si par chance vous arrivez à vous en faire une amie (bon courage), elle vous défendra farouchement et sera prête à tout pour vous. Elle est fidèle en tout point.

L'amour  ? Elle l'a connu, un fois, et s'est brûlée les ailes. Elle ne fait plus tellement confiance aux hommes, ni aux femmes d'ailleurs, de ce point de vue là. Mais, au fond d'elle, elle a toujours ce petit espoir qu'un jour elle rencontre quelqu'un qui l'aimera comme elle est, guerrière, sinon, c'est sûr, ça le fera pas... En attendant bon courage pour percer sa carapace si l'amour en elle vous appelle.


Historique

Je n'ai pas la prétention d'avoir la plus belle ni la plus magnifique histoire de tous les temps. Même pas la plus triste, c'est pour dire. Disons qu'elle a juste construit l'être que je suis à présent. Et j'espère bien encore grandir par elle. Je sais très bien que c'est présomptueux de dire ça ainsi, mais je n'en ai que faire de ce que pensent les gens de mes dires.

Je suis née en pleine hiver, jumelle cadette d'Angharad. Il neigeait même, le jour où nous sommes venus au monde. Nous n'avons jamais vraiment connu notre père. C'était un elfe de la forêt sombre et très rapidement, la relation qu'il entretenait avec notre mère se dégrada, si bien qu'il partit. Je m'y suis faite. Il fallait dire que la vie, avec ma mère, n'était pas la plus simple. Au départ, tout ce passait bien, avec ma sœur. Mais, à partir d nos trente ans, tout commença à déraper. Nous n'étions pas complices, au contraire. Je pourrais même qualifier notre relation de compétitive, rivale, quitte à mettre des bâtons dans les roues de l'autre.

J'étais la parfaite fille à maman. Toujours bien habillée, coiffée, apprêtée, suivant ses cours de guérisseuse de très près, toujours avide d'apprendre, me pliant à chacune des restrictions imposées par ma mère, chérissant les arbres et les animaux, ne mangeant que végétarien, me tenant droite, apprenant un ou deux instruments féminins... Ce genre de choses. Alors qu'Angharad ne faisait que rêver et n'en avait techniquement rien à faire de tout cela. C'était un de nos principaux sujets de disputes d'ailleurs. Elle voulait voir le monde, voyager, alors que je n'aspirais qu'à rester ici, en sécurité. La sécurité était tout ce qui m'importait. Et elle, elle voulait partir... Ce qui me blessait dans le fond, elle était tout de même ma sœur.

Et il y eut la phrase de trop. Ce jour-là, Angha était allée trop près de la lisière, comme à son habitude. Ce qui déclencha la plus grosse dispute qu'on ait eu, elle et moi. Elle en vint même à me menacer ouvertement quand ma mère intervint. J'aurai préféré qu'elle ne le fasse pas... Elle ne serait peut-être pas partie. Mais elle l'a fait et Angha, fière, partit ce jour-là. Nous avions cent-cinquante-six ans. Et je ne l'ai pas revue depuis... Près de cinq cent soixante-dix ans sans la voir... Autant vous dire que ce fut dur au départ... Ses mots, froids, durs, sa fuite. Je ne le supportais pas, et pleurais pendant de longs jours, sans manger. Ma sœur m'avait abandonner. Malgré nos différents, elle était une partie de moi.

Je mis quelques temps à m'en remettre, me mettant à cacher mes larmes à ma mère, qui me reprochait ma sensiblerie. Elle me traînait toujours derrière elle, son régime, ses manières, je subissais ça chaque jour, et je m'étais même mise à m'oublier, oublier ce que je voulais vraiment, mes désirs, mes rêves. Ma mère me vampirisait, littéralement, depuis mon enfance, et je ne m'en étais jamais rendu compte.

Et il y eut lui, Othior. Il n'était pas d'ici, un elfe sylvain que je ne connaissais pas, que nous croisâmes alors que ma mère et moi étions en mission de guérisseuse. Ma mère utilisait des sortilèges, mais moi, ne pouvant utiliser la magie, je préparais onguents et potions pour soigner. Un art que ma mère m'avait enseigné de longues heures avec dureté et acharnement. Bref... Il avait un vilaine plaie, sur le mollet, et je fus chargée de le soigner. Nous avons rapidement sympathisé. Et nous avons rapidement entamé une relation, que ma mère qualifiait d'indécente et désagréable. Elle n'aimait pas Othior, et je sais maintenant, que c'est parce qu'il avait découvert son véritable visage.


J'attendais chaque jour qu'Othior demande ma main, de peur du regard des autres, sachant que nous ne nous cachions pas. Je rêvais chaque jour de mariage, de fanfreluche et surtout, de quitter cette mère qui m'oppressait chaque jour un peu plus, depuis le départ de mon aînée. Et il y eut ce jour où je voulus le surprendre, je ne savais pourquoi. Je voulais le voir et l'idée de voir la surprise sur son visage me plaisait. Je mis ma plus belle robe, ce matin là. Je voulais le surprendre... Et ce fut réussi. Ce fut dans les bras d'une autre femme que je le trouvais, et dans une position plus qu'équivoque. Mon cœur éclata en mille morceaux. Je ne sus ce qui me blessa le plus... Le fait de le voir me tromper, ou me rendre compte que la femme qu'il charmait n'était qu'autre que ma propre mère. Je sais que j'aurai du lui demander des explications... Mais quand j'appris qu'il était sous envoûtement de ma propre mère, ce jour-là, il était parti, et moi, j'étais déjà bien loin la gentille petite elfette que j'avais été.

Je rentrais, sans vraiment savoir comment, et m'enfermais dans ma chambre pendant dix jours, ne sortant que lors des absences de ma mère. Elle me suppliais à travers la porte, me jurant qu'elle n'avait fait cela que pour mon bien, pour me délivrer de la manipulation d'un elfe vaniteux et prétentieux. Mais je ne l'écoutais plus. Elle aussi, par ce geste, pour s'être laisser voir avec lui, m'avait brisée. Je ne voulais plus l'entendre, je rêvais d'ailleurs, à présent. Et si Angha avait raison  ? Si la vie était ailleurs  ? Je me mis à penser comme ma sœur aînée, je n'avais que ça à faire de mes journées... Et mon état d'esprit changea.

Au bout de ces dix jours, je confrontais ma mère. Elle était si heureuse que je sorte de mon mutisme. Mais moi, je ne la supportais plus ! Elle voulait me protéger, elle me prenait pour une faible, voilà ce que je retenais. Et au final, elle s'était bien alliée à celui qui m'avait trahi ! Je ne voulais plus rester près d'elle ! Je lui dit tout ce que je pensais d'elle, sans aucun tact, aucune précaution. Si bien que dix minutes après, j'étais dehors, mon baluchon sous le bras, et elle qui faisait tout pour me retenir. Mais, j'étais déterminée. Je prouverai à tous que je n'étais pas la fille faible et incapable qu'on voulait que je sois. Je ne sus ce qui me prit ce jour-là, mais je me rendais au quartier général des troupes de surveillance de Lothlorien et m'inclinait devant leur chef en demanda, retenant mes larmes  :

«  Faites de moi une combattante, je vous en prie  ! Je veux vous aider dans votre tâche  !  »

J'eus une formation de bretteuse longue et assez douloureuse. Il fallut que je trouve le courage ne serait-ce que de tenir une épée et d'affronter mes adversaires à l'entraînement. Mais ça vint, doucement, au début sous les moqueries, puis, chaque jour, je m'améliorais. Certains soirs, alors que certains jouaient aux dés, je m'entraînais. Je prenais chaque mission que je pouvais accomplir, que ce soit juste de la surveillance ou autre. J'appris les bases du maniements à l'épée... Mais ça ne me suffisait pas. J'avais besoin d'une éducation militaire plus strict et plus complète. Je pris donc congé, à mes quatre-cent quarante-sept ans, et me rendais à  Fondcombe, où j'eus une formation plus complète.

En deux siècles, ma formation me fit changer. Je devins une femme forte, qu'on redoutait à l'épée et  à mains nues. J'étais bonne à l'arc, mais pas autant. Je servis les armées de Fondcombe jusqu'à mes six cent ans. Mais j'avais besoin de partir, de voir le monde. Je n'avais rien qui me retenait. J'étais libre. Ma destination, le Rohan. Tout en servant quelques gens et seigneurs, j'appris à monter à cheval comme un homme. J'étais comblée, malgré ma solitude. Après le Rohan, ce fut la Comté, où j'eus le plaisir de fumer pour la première fois. Je m'adonne à se plaisir de temps en temps. Aujourd'hui, cela fait quatre-vint années que je suis dans la Comté, où il y avait pas mal de travail. Mais j'ai de nouveau envie de voyage. Et ma prochaine destination est Erebor.

Parfois, je m'arrête sur le bord du chemin, et je repense à ma vie... Rien de simple, rien de franchement complexe non plus, il faut dire.  Mais je rêve parfois à autre chose. Quoi... Je ne sais pas vraiment, mais j'espère que l'avenir m'apportera un peu de changement.




Dernière édition par Jasdrian Eirlys le Ven 23 Oct 2015 - 12:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6964-jasdrian-eirlys
Araekin NirokiniNombre de messages : 515
Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
MessageSujet: Re: Jasdrian Eirlys   Jasdrian Eirlys EmptyVen 23 Oct 2015 - 12:22
Donc, la fiche est bien écrite, me tale physique, très bien rien à en redire ! ^^

L'historique donc très bien écrit mais quelques soucis :
-la mère qui deviens plus "abusive" si j'ai crus comprendre après qu'Angharad soit partis, j'ai tilter dessus mais après réflexion en sur c'est bon, c'est possible qu'elle s'appuie trop sur sa fille après le départ de sa seconde fille, les elfes sont très proche de leurs enfants, et l'un des seuls mal pouvant les atteindre c'est ceux de la tête comme la dépression donc ok, soit ça passe ^^
-Ensuite donc l'elfe qui viens de la forcer noir ... Aucun vrai soucis la lorien accueil souvent d'autres peupels elfes, mqis ceux de la forêt noir sont isolationniste même avec leur espèce, enfin les autres elfes, ensuite pourquoi pas c'est le détail inutile même j'aime précise XD
-il séduit ton perso, j'ai tilter, puis me suis dis, certes après tour ça pourrais arriver, sauf un détail ! L'enfant, les elfes ont une culture faite de tel sorte qu'on a pas d'enfant avant le mariage, c'est un peuple qui pré d son temps et de part son immortalité ne se marie qu'une fois et attend donc d'être sur d'avoir le bon promis avant de ... Voilà, donc avoir un enfant ça fait un peu gros quand même, surtout donc que même pour un nandor, coucher comme ça avec chaque elfette qu'il croise et que des elfettes n'hésite pas une seconde à se plier à lui c'est peu faisable, surtout en Lorien ou le elfes sont ... Bah sont ce qu'ils sont !
-ensuite, la mère de ton perso qui après que cette dernière ait appris qu'elle a été berner par son amant, sa réaction est assez incroyable pour une elfe, comme je l'aisdit ils sont proche de leurs enfants, et elle a déjà vue une de ses fille partir, sa réaction en plus d'être extremement violente pour une elfe est assez incroyable si on sait qu'elle a déjà perdue une fille et ne veut pas perdre l'autre

Voial j'ai énoncé tout les problème, les seuls problème sont donc des problèmes lié à la culture elfique, en soit ce n'est pas grave, un peu bête mais ça peu arrive à tout le monde, donc il faudrait les corrigé pour coller plus à la culture elfique ^^


Jasdrian Eirlys Xtark10
Jasdrian Eirlys Xthran10
Jasdrian Eirlys Xnilew10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Jasdrian EirlysNombre de messages : 10
Age : 31
Date d'inscription : 22/10/2015

Feuille de personnage
Race: Elfe
Possessions: Armure elfique, épée elfique (Fondcombe), Arc composite, Bottes de marche, sac à dos, Cape noire, Broche de la Lothlorien
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Jasdrian Eirlys

MessageSujet: Re: Jasdrian Eirlys   Jasdrian Eirlys EmptyVen 23 Oct 2015 - 12:47
Bon, j'ai fait quelques modifications, histoire "d'elfiser" la chose xD J'espère que ça t'ira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6964-jasdrian-eirlys
NilùNombre de messages : 2618
Age : 19
Date d'inscription : 31/05/2013

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Épée et bagage
Statut: Joueur(se) inactif(ve)
Nilù
Curio'Noob

MessageSujet: Re: Jasdrian Eirlys   Jasdrian Eirlys EmptyVen 23 Oct 2015 - 12:56
C'est validé tout ça ! 

[ FICHE VALIDÉE ]


Je t'invite à visiter la partie Demandes de RP si tu n'as pas déjà trouvé de partenaire RP.

Bon jeu Wink



Jasdrian Eirlys Feaub10Jasdrian Eirlys Elroub10Jasdrian Eirlys Eldaub10Jasdrian Eirlys Bardeu10Jasdrian Eirlys Poldiu10Jasdrian Eirlys Zaza10Jasdrian Eirlys Sildau10Jasdrian Eirlys Xsnar10Jasdrian Eirlys Xtark10Jasdrian Eirlys Xthran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6073-nilu-enie
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jasdrian Eirlys   Jasdrian Eirlys Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Jasdrian Eirlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Angharad Eirlys (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Jasdrian Eirlys N448 :: Fiches de Personnages :: Fiches validées-