Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Les renforts inespérés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elrohir
Seigneur d'Imladris

avatar

Nombre de messages : 1242
Age : 30
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Les renforts inespérés   Mer 25 Nov 2015 - 14:46

Tol Eressëa... La vie y était paisible et tranquille ! Très tranquille ! Un peu trop tranquille pour l'âme de véritable aventurier qu'était Elrohir. Certes, il avait quitté Imladris pour venir mettre en sureté Lalwendë, son épouse qui était enceinte lorsque la situation devint plus que préoccupante. Il ne voulait pas que leur enfant connaisse la guerre, le danger permanent et la peur de la menace de Morgoth. C'est pour cela qu'il avait fait le choix de rejoindre les elfes exilés. Mais Elrohir était sans cesse entrain de quérir des informations auprès des nouveaux éxilés qui arrivaient de la terre du milieu. S'il avait accompli son devoir d'époux et de père, il savait bien qu'il avait aussi un devoir envers les elfes restés en terre du milieu et les peuples libres. Mais pour quelle raison irait-il risquer sa vie, loin de sa famille, dans une guerre qui ne pouvait se solder par une quelconque victoire. Comment trouver le moyen de changer les choses sans nuire à ses responsabilités familiales ? Car vivre une vie tranquille et paisible était sans doute le meilleur moyen de traverser les âges sans se soucier du danger, mais ça n'était pas la vie à laquelle aspirait le fils d'Elrond, qui démontrait là sans doute, son coté semi-elfe. Tant de questions et d'interrogations qui trouvèrent enfin réponse à la suite d'une visite pour le moins inattendue et bienvenue.


De tous les istaris, il était le plus grand et le plus respecté. Oui, Gandalf le blanc était venu en personne sur l'île solitaire. Lors d'une belle matinée ensoleillée, la brume au-dessus des eaux laissa apparaitre la silhouette d'un navire elfique sur lequel on pouvait apercevoir le mage blanc qui brillait telle une lueur d'espoir. Ce dernier, n'était venu que pour une raison bien précise, un but des plus décisifs : Convaincre un maximum d'elfes guerriers, ayant servis dans l'armée fédérale, de retourner en terre du milieu pour combattre les forces de morgoth qui se faisaient trop menaçantes. Les retrouvailles avec Elrohir furent assez chaleureuses car les deux êtres se connaissaient et s'appréciaient depuis des âges. Mais l'istari lui rappela rapidement ses responsabilités bien qu'il s'excusa de ne pas l'avoir écouté plus tôt, lorsqu’Elrohir avait proposé d'attaquer Angmar avant qu'il ne soit trop tard, lors du conseil des peuples libres. C'était sans doute pour cela qu'il avait pris la peine de venir lui-même en quête de l'aide des elfes exilés. Même les puissants istaris font parfois des erreurs, mais il s'agit pour eux ensuite de les réparer à temps. Gandalf fit alors un discours, des plus fédérateurs possible, sommant les guerriers ayant servis dans l’armée fédérale de suivre Elrohir pour apporter de l’aide aux peuples libres qui ne tarderaient pas à s’unir pour combattre. Il ne s’agissait pas bien sûr de reformer une quelconque fédération, mais ces guerriers d’élite avaient été habitués à se battre cote à cote sous la même bannière. En somme, ils joueraient la cavalerie de luxe, faisant pencher la balance en leur faveur.

Le projet étant maintenant présenté sous un angle différent, le prince elfe avait maintenant toutes les raisons d’envisager un retour sur ses terres natales pour venir en aide à Elladan, son frère, resté à Imladris pour veiller sur le royaume. A vrai dire, il ne restait qu’une étape, et non des moindres, pour définitivement se lancer dans cette entreprise : Le dire à son épouse. C’est ainsi qu’un soir, alors que les deux jeunes parents regardaient leur bébé dormir qu’elrohir demanda à lalwendë si elle serait contre un retour à Imladris, en admettant que les forces d’angmar furent vaincues. La dame d’imladris, pas née de la dernière pluie et ayant eu vent du discours de gandalf, comprit immédiatement l’intention de son époux de retourner se battre en terre du milieu. Elle ne pouvait pas lui en tenir rigueur, car elle aussi, n’avait jamais su faire une croix sur sa vie là-bas. Elle aussi aurait pris les armes si son fils ne lui réclamait pas à manger toutes les six heures. Elle ne posa qu’une condition à Elrohir pour lui accorder sa bénédiction : Lui revenir en vie ! Ce à quoi elrohir répondit que non seulement il lui promettait de survivre mais qu’en plus, elle pourrait ensuite le rejoindre à Imladris avec leur fils. Que tout rentrerai dans l’ordre pour eux et que leur enfant connaitrai lui aussi la vie à Imladris et sur la terre du milieu.

Les jours suivant, nombre d’elfes vinrent signaler à mithrandir et à Elrohir leur envie de prendre part à cette mission. Si bien que ce furent un peu plus de deux milles guerriers qui s’engagèrent à retourner en terre du milieu pour aider leur semblables, restés là-bas, à contre attaquer l’ennemi. Ils savaient qu’un conseil se déroulait dans le même temps entre plusieurs dirigeants pour envisager une contre-offensive de masse sur Angmar. Ce fut sans doute ce qui leur redonna l’espoir d’une victoire que plus personne n’espérait parmi les exilés. Tout s’organisa très vite. Les guerriers Teleri de l’ancienne flotte fédérale préparèrent des embarcations pour retourner à Mithlond en compagnie de leurs frères Noldor, Sindar et quelques rares elfes du royaume sylvestre. Tous avaient enfilé la tenue des guerriers de l’armée fédérale, et elrohir s’était lui aussi vêtu de son uniforme de seigneur de guerre qu’il n’avait pas porté depuis quelques années maintenant. Après quelques jours de tractations et après avoir embrassé sa femme et son fils, le fils d’elrond prit la mer et quitta Tol Eressea pour la terre du milieu, un trajet qui lui était maintenant familier.


Lors d’un magnifique crépuscule, les navires arrivèrent enfin à destination : Mithlond. Les havres gris allaient bientôt accueillir les quelques troupes de l’ancienne armée fédéral qui revenait de son exil sur l’ile solitaire. Une flotte de plusieurs dizaines de navires en bois blanc qui revenaient à leurs lieux de départ. Les quelques téléri qui se trouvaient sur les quais étaient partagés entre la joie de voir les renforts arriver et l’inquiétude qui les hantais depuis des mois maintenant. Elrohir avait malgré tout fait parvenir un message à Nerewel, l’intendante pour qu’elle ne soit pas prise au dépourvu avec l’arrivée d’autant d’elfes dans ses havres.

Enfin il était de retour, et ce ne fut que lorsqu’il posa le pied sur la terre ferme que le seigneur d’imladris réalisa qu’il était vraiment revenu sur ses terres originelles. Mais, il ne resterait pas longtemps au Lindon et essayerait de rallier Imladris le plus rapidement possible. Son but étant que les anciennes troupes fédérales soient immédiatement prêtes à intervenir aux frontières nord. Il lui tardait également de retrouver son frère jumeau Elladan pour le soutenir en ces temps trop sombres. Dès le lendemain, il partira pour son royaume natal en espérant ne pas être attaqué sur le chemin.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
 
Les renforts inespérés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» [Rohan] 500 pts
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Quatrième chapitre ; Une évasion inespérée. {Raf}
» LES HOBBITS -> des petits hommes aux ressources inespérées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes elfiques (uniquement RP) :: Lindon :: Les Havres Gris-
Sauter vers: