Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Un mercenaire dans la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zalius

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 26
Date d'inscription : 10/08/2017

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:

MessageSujet: Un mercenaire dans la ville   Lun 28 Aoû 2017 - 14:35

Zalius marchait depuis des jours dans les terres arides de l’ouest. Il avait dû quitter la route longeant le Celduin afin de rejoindre Krell-Kain qu’il avait quitté des années auparavant. Il n’était plus qu’à quelques centaines de mètres de sa destination. Il la voyait se dessiner au loin. Les imposants remparts de la ville lui firent bientôt face. Il arrivait par la porte Ouest où deux gardes contrôlaient l’accès à la ville. Il avait été à leur place il y a longtemps. Cela lui fit resurgir de vives émotions. Il n’avait jamais vraiment fait le deuil de ses compagnons qui étaient tombés lors de la bataille de Dol Guldur. Ces jeunes gardes devaient les avoir remplacés depuis. Il ne savait pas si son ancienne unité avait été reformée par le nouveau souverain ou si elle avait été tout simplement dissoute. Lors de leur fuite, il n’en restait pas grand-chose…
Une queue s’était formée devant l’entrée de la ville. Les gardes s’assuraient que les gens tentant d’entrer dans la ville n’étaient pas armés. Zalius connaissant cette règle, avait pris soin de cacher son épée aux abords de la ville. Quand ce fût son tour, il salua les gardes avec un grand sourire. L’un des gardes s’occupait de le fouiller tandis que le second le questionna :
« Hey l’ami ! Qu’est ce qui t’amènes en ville ? »

Zalius rétorqua : « Je viens pour affaire, l’ami. Je suis forgeron et je viens chercher des matériaux pour ma forge »

Le garde le dévisagea d’un air suspicieux. Il échangea un bref regard avec son homologue qui lui fit signe qu’il n’y avait rien à signaler. Il hésita un instant puis lança :

« Tu peux y aller… L’ami » insista-t-il, « mais fais bien attention à ne pas t’attirer de problème ici. Sinon je m’occuperai de toi personnellement » , Il marqua une pause, « Allez circule ! »

Zalius acquiesça d’un hochement de tête et s’avança sous la voute de la grande porte. Il ne put s’empêcher de lui répondre sur un ton rieur : «  C’est trop d’honneur… »

Il ne se retourna point. Il ne savait pas si le garde l’avait entendu mais il ne le retint pas. Il était à présent entré dans la ville. Elle ne semblait pas avoir beaucoup changée depuis sa dernière visite. Il se dit qu’il fallait mieux éviter les endroits qu’il avait l’habitude de côtoyer. Il avait un voile sur la tête afin d’éviter de se faire reconnaitre s’il croisait des gens qu’il aurait pu avoir connu dans son ancienne vie. Il fila donc directement dans le quartier qui abritait les écuries. En effet, la première étape de sa nouvelle vie de mercenaire était d’acheter une monture digne de ce nom. Elle lui servirait notamment à entamer son voyage vers l’Ouest.

*Tout bon mercenaire qui se respecte se doit d’avoir une monture* pensa-t-il.

Après avoir marché un bon quart d’heure, il arriva devant une bâtisse affublait d’une pancarte en bois où un fer à cheval était sculpté. Il passa le pas de la porte et demanda à la personne qui se tenait derrière le comptoir :

« Bonjour à vous monsieur. Je suis ici car je souhaiterai acheter l’une de vos montures si cela est possible. De préférence un cheval jeune et endurant qui pourrait convenir à de longs voyages »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7434-zalius-khalahan
Eru Ilúvatar
Maître du Jeu

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 12
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ

MessageSujet: Re: Un mercenaire dans la ville   Mar 29 Aoû 2017 - 15:38

PNJ Millyn



Millyn avait profité de son temps de pause du midi pour faire une ballade avec Phéno, son cheval adoré. Celui-ci n'avait pas bougé de l'écurie depuis quelques temps, et ça lui avait fait un bien fou de se défouler aux alentours de Krell-Kain. En voyant le soleil se déplacer dans le ciel, Mill compris qu'il était temps de rentrer travailler. Ce fut alors avec un grand sourire planté sur le visage qu'il reprit la route vers la cité. Le soleil tapait dur, l'humain et le cheval avaient tous les deux hâte de se retrouver dans l'ombre de leur écurie.

Comme d'habitude, des gardes fouillaient les personnes qui entraient dans la ville. Mill était connu de ces soldats, mais il préférait jouer la carte de l'honnêteté en descendant de cheval et se soumettant aux mêmes lois que les autres passants. On le fouilla, et on regarda sous la selle de l'animal vérifier si rien n'y était caché. Une fois tout remis en ordre, Mill put franchir les murailles. À l'intérieur de la cité, il préférait marcher aux côtés de Phéno pour détendre celui-ci en fin de promenade. D'un signe de tête, il saluait les habitants qu'il connaissait, soit grâce à son métier, soit par simples rencontres dans la ville. Le jeune homme prit bientôt une petite rue à droite, et l'étalon comprit très vite qu'il allait bientôt avoir droit à sa récompense (c'est-à-dire un morceau de sucre), accélérant alors l'allure. Mill le suivit alors jusqu'au bâtiment, hissé sur plusieurs étages. Tout en haut, deux pièces étaient réservées à l'habitation du marchand. L'étage d'en dessous comprenait tous les équipements équestres, ainsi que les réserves de nourriture. Et enfin, le rez-de-chaussée était le lieu principal de la bâtisse, où les chevaux étaient soigneusement placés dans des box. Il y avait, derrière ces emplacements, une arrière-cour couverte d'herbe, où les animaux pouvaient respirer de l'air frais. L'endroit était entourés de quatre murs, et n'était pas bien grand, c'est pourquoi Mill emmenait souvent les bêtes à l'air libre, en dehors de Krell-Kain.

Ils arrivèrent devant une haute porte – assez haute pour que les chevaux puissent passer sans baisser la tête – en bois surplombée d'une plaque en bois intitulée « Ecurie Syr » et où était gravé un fer à cheval (un bricolage qu'avait durement réalisé Mill en s'installant dans cette écurie). Il fit tourner les clés dans la serrure et Phéno se dirigea aussitôt faire la boîte à sucre qui reposait au fond de l'écurie. Amusé par la réaction de son cheval, Millyn s'empressa de saisir un sucre et l'offrir à l'étalon. Celui-ci savoura sa récompense et alla de lui-même reposer dans son emplacement. Le jeune marchand fit un tour de l'écurie, vérifiant la santé de ses animaux. L'un semblait déshydraté, et se rua sur le seau d'eau que Mill lui tendit. C'était Mélin, un animal très actif et doté d'une force remarquable par rapport à son jeune âge. Le marchand l'avait vu naître, car il connaissait personnellement les maîtres de la jument mère. Ils lui avaient confié ce poulain, en espérant le vendre à un prix assez élevé en raison de ses qualités rares. Cependant, l'animal semblait souffrir de la chaleur en ce moment.

A peine Mill avait eu le temps de retourner au comptoir, à droite de la porte d'entrée, que la sonnette retentit et un client entra. Aussitôt il annonça le type de monture qui lui fallait. Jeune, endurant, longs voyages... le regard du marchand se posa aussitôt sur Mélin, qui avait maintenant bu tout le seau d'eau. C'était la monture idéale pour ce client, même si Mélin n'était pas au plus haut de sa forme ces derniers jours...

Mill se déplaça jusqu'au jeune étalon et déclara à son client :

« Celui-ci peut-être ? Il est jeune et fatigue très peu. Sa force peut tenir de nombreux kilomètres, je vous le garantis ! Cependant, la chaleur des derniers jours l'a un peu fatigué, il vous faudrait certainement attendre quelques temps avant de partir en voyage avec lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un mercenaire dans la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» « Une femme de rêve dans une ville de rêves. »
» Promenade en ville ( libre ) suite
» La ville c'est comme la jungle, avec les gens en plus. [James Lear]
» NOTRE ROLE , LE ROLE DES JEAN DANS LE MALHEUR D' HAITI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes humains (uniquement RP) :: Rhùn :: Krell-Kain-
Sauter vers: