Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]

Aller en bas 
AuteurMessage
Araekin Nirokini
Mage

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Sam 4 Nov 2017 - 14:47

PNJ Lo'gosh, Rhukah, Ashgarn

Je regardais les flammes danser sur le bois et les braises, j'attendais que finisse de cuir le repas, la chasse a été bonne aujourd'hui, Rhukah et moi avions tuer un Ours pour nos repas ... Ashgarn comme a son habitude a chassé seul, il avait ramener un cerf pour lui, puis était repartis en chasse peu après. Ashgarn était toujours solitaire, c'était un caragath après tous, ils aiment chasser seul ... mais c'était surtout pour Rhukah en fait.
Après tout elle attendait ses petits, elle allait avoir besoin de force ... des petits ... je poussais un long soupir en y pensant. Non pas que je ne voulais pas de ça, de petits hybride entre une alpha caragor et un puissant mâle caragath, des orcs tuerait pour en élever un comme monture et puis surtout, tout comme moi, ils seraient de jeune métis, ça nous offrait un point commun ...
Non, ce qui me déplaisait était la quantité de nourriture ... nous sommes trois, un caragath, une caragor et moi un simple demi olog-uruk, nous pouvons facilement chasser sans attirer l'attention ... mais si nous commencions a avoir une meute de caragor ... nous ne pourrions plus nous cacher et nous étions encercler par les Beornides au nord, les nains dans la chaîne montagneuse, les elfes eux entourait le sud et l'est ...

Je pris un morceau de viande cuites, commençant à manger je réfléchissais ... Araekin ... Il allait falloir que je lui parle rapidement, seul lui pouvait m'aider ... je ne pouvais rester ici, alors que si nous partions en Arnor, au même au Rhûn, nous pourrions chasser plus librement ... Araekin m'avait interdit de tuer elfes, hobbits, nains ou hommes tant qu'ils ne montraient aucune affiliation avec les forces de Sauron ce à quoi j'avais acquiescé, mais nous ne pourrons pas faire ainsi éternellement et nous ne serions accepté dans aucune de ces terres ... Peut-être qu'il pourrait intercéder pour que nous puissions nous établir à Dol Guldur ? Le vieux mage brun y avait élu domicile si mes souvenirs sont bon ... mais il refusera surement et les nains et elfes qui gardent l'endroit aussi ...
Je dois lui parler, seul lui pourra nous aider à fuir d'ici et ce peu importe l'endroit où nous voulons aller ... sans lui, nous serions rapidement repéré, traquer et ... j'avoue que je me fichais de mourir, mais maintenant ... Rhukah et Ashgarn allait être parent ... avoir une portée ... je ne pouvais pas les abandonner en mourant, ils devaient vivre pour leurs enfants après tout ...

Rhukah me regarda, elle me demandait si tout allait bien, elle me sentait stressé et anxieux, elle le sentait, mais elle le voyait aussi, je la rassurais en disant qu'il n'en fut rien, j'étais juste un peu fatigué que j'étais peut-être malade, sans plus ... elle n'avait pas à stresser pour moi et puis Araekin m'avait dit qu'une femme enceinte ne devait pas stressé, que ce n'était pas bon pour elle et les bébés, alors je n'allais pas l'embêter avec mes pensées.

Et alors que nous mangions tranquillement, Ashgarn revint, il était revenus de sa chasse, sans aucune blessure, en même temps qu'elle animal dans ces terres pouvait blesser un caragath en pleine traque ? Malgré leur taille, il était dur de les voir avant qu'il ne soit trop tard ou même de les entendre ... mais qu'avait-il ramené ?
M'approchant de plus près je vit qu'il tenait dans sa gueule la tête d'un orc et qu'il avait traîné ainsi son corps jusqu'à nous.

-Ashgarn, un orc seul ?

-Non, une petite bande, je l'ai traqué après l'avoir senti, il était en retrait, je n'ai pas hésité, aucun bruit, aucun crie, mais les autres ont surement comprit maintenant qu'il a disparut.

-Je vois, je viens avec toi, ça nous fera de la nourriture facile ... Rhukah, reste ici je m'en charge avec Ashgarn.


Je me dépêchais d'installer l'armure d'Ashgarn, des plaques simples, un vieil héritage de nos passés respectifs dans la Moria avec les gobelins ... J'enfilais aussi mon armure, pris mon arc, mes flèches ... nous n'allions pas chasser un simple cerf, un patrouille orc est plus dangereuse et tout aussi discret que nous puissions être, la sûreté nous a gardé en vie jusque là ...

Je regardais le cadavres de l'orc, le cou déchiqueter par les crocs d'Ashgarn ... nous ne prenions plus de plaisir à tuer depuis longtemps déjà, mais nous n'en ressentions pour autant toujours aucune peine ... je ne serais jamais comme lui, c'est inscrit dans mon sang ...

Je montais sur le dos d'Ashgarn et il fonça droit dans la forêt, suivant la piste des orcs, ce soir, ragoûts d'orc, peut-être un peu d'Olog je verrai bien ce qu'ils ont a offrir.

PS :
Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Snardat
Syndicaliste Orc

Syndicaliste Orc
avatar

Nombre de messages : 488
Age : 28
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Race: Orque
Possessions: Euh... Sa vie ?
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Dim 5 Nov 2017 - 11:03

La guerre dans le nord appelait les bandes désoeuvrées d’Orques et de brigands. Pour celles qui se venaient de l’est, franchir la barrière des monts brumeux constituait souvent leur épreuve de force.
La bande d’Orques qui tentait l’épreuve était une bande de sauvageons. Leur nombre n’atteignait pas la dizaine. Pour la plupart, leurs « vêtements » étaient faits de pièces de cuirs, de tissus, de fourrures et de métal rapiécées pour couvrir en priorité les organes vitaux. Ils étaient pieds nus, mais bon nombre d’Orques faisaient ce choix tant qu’ils n’avaient pas de vraies chausses en métal. Leur aspect était typiquement gobelinoïde, des peaux-vertes rachitiques aux membres arqués et au dos voûté. Seuls deux individus dans le groupe rompaient totalement avec les apparences. Le premier, un Orque à la peau d’un marron violacé, portait clairement un uniforme. L’autre se démarquait catégoriquement du groupe car en plus de porter lui aussi ce qui était un uniforme, sa stature puissante lui faisait dépasser de plusieurs têtes ses compagnons de voyage. Ses bras et ses jambes restés à nus étaient d’un cuir noir aux muscles impressionnants. C’était un Uruk. Lui et l’Orque étaient tous deux des soldats, ou d’ex-soldats, qui venaient du Mordor.

La cohésion n’était pas le fort de cette bande. Tout était sujet à des discordes. La nourriture, la répartition des tours de garde, ou même d’ailleurs la répartition de l’espace pour qui dormait où… Cela se traduisait sur l’indiscipline du groupe dans ses déplacements. Les Gobelins avançaient souvent dispersés, en blaguant et ricanant ou en jurant et s’injuriant, toujours à grands cris. Ne pas avoir été repéré tandis qu’ils traversaient les territoires ennemis tenait du miracle. Le plus comique (ou terrible) à voir, c’était la plupart du temps, quand ils entraient dans ces fameuses phases « de prudence ». Souvent, Les concertations sur la manière de procéder pour passer discrètement viraient couramment à la querelle ; un ou deux individus finissaient par se lasser des embrouilles et par y aller, tout simplement. Le reste du groupe suivait alors. Ces deux individus au bout d’un temps, ce furent systématiquement l’Uruk et l’Orque.

« Et tu s’rais pas censé… Faire tes trucs d’Uruk tu sais, genre grogner, couper deux ou trois têtes pour montrer qu’ça rigole pas avec toi, t’imposer comme le chef de meute ?»
L’Uruk avait mis un long moment à répondre à son compagnon Orque, trahissant sa gêne dans ses claquements dans ses mâchoires…
« C’est pas mon truc de commander… »  
Il était timide… C’est-y pas meugnon…  

« Ah d’accord, je vois… opina très simplement l’Orque, qui ravala ses instincts (suicidaires) de se moquer de l’Uruk, ou encore de lui envoyer une pique cynique et cruel du genre « j’comprends mieux pourquoi c’était Yashnarz et pas toi, le chef de section »... Eh bien, je pourrai toujours tenter d’le faire quand j’aurais un peu plus récupéré de cette vilaine blessure.
_ Tu sais qu’t’es tout de suite moins chiant quand on tu te prends un coup de lance ? Plaisanta alors l’Uruk avec beaucoup moins de gêne. Tu devrais te faire blesser plus  souvent !»
«Ca sert pas à grand-chose que ces gars-là nous m’aient sauvé la peau s’ils nous font tuer bêtement par leur connerie. Resta fixé l’Orque sans relever la plaisanterie. On a une dette envers leur groupe, ils veulent qu’on se joigne à eux pour percer vers le nord et rejoindre la guerre, très bien. Mais on le fait à notre manière. Et toi, si tu vois que je suis en galère d’autorité, tu pourras toujours jouer de la hache pour qu’ils m’écoutent… Je parle, tu cognes, ça semble équitable non ? Cogner, j’le ferais bien moi-même, mais t’es censé être taillé pour ça. Et j’voudrais pas gâcher un de mes beaux carreaux…»

Un énième jour brumeux, perdus au milieu de nulle part dans les montagnes.
Avec ses grands airs guerriers pris quelques jours plus tôt, tout poussait l’Orque à croire qu’il allait retrouver sa vigueur d’un jour à l’autre et s’imposer comme LE Capitaine, en plus petit. Au lieu de cela, il se réveilla dans un geignement frustré. Sa blessure s’était rouverte pendant qu’il dormait, il redevenait dépendant –et encore plus redevable- aux Gobelins et à la solidarité du mâle dominant, un certain Gnist, qui fit un effort d’organisation en ce jour à la con : « ton compagnon, l’Uruk, restera en permanence au milieu du groupe, afin de ne jamais être vulnérable en cas d’attaque. » Il ne prenait même plus la peine de souligner une énième fois à quel point l’Orque allait être handicapant pour leur progression, ce qui était peut-être encore plus énervant pour le Mordorien blessé. Tout le monde, même l’Uruk, le zyeutaient en permanence comme un boulet…  

L’expédition à travers les montagnes se déroulait sans accroc jusqu’ici. L’idée de passer largement par le sud pour franchir les montagnes avait payé jusque-là, on ne rencontrait aucune troupe ennemie. Au contraire même, la nuit les Orques de la Moria régnaient sur les collines, c’était l’occasion d’échanger les dernières informations et de partager les derniers ragots avec d’autres groupes. Les rumeurs les plus fraîches parlaient de carcasses de congénères, retrouvés morts, dévorés. Probablement des wargs qui rôdaient dans les parages, affamés. Le seul « accroc » en fait, c’était l’Orque blessé, qui ralentissait la progression du groupe.

Bien sûr, la discipline stricte imposée par Gnist ne dura pas toute la journée longtemps.
Le groupe fit une halte le temps de manger et ragoter un peu, et aussi le temps que les dominants de la bande calculent la suite de leur itinéraire. Bien sûr, les deux sujets furent prétextes à querelles. Le contexte idéal pour ne pas remarquer leur compagnon s’éloigner le temps d’aller se soulager…
Le groupe ne retrouva de lui qu’une traînée de sang frais qui partait à l’opposé de là où ils avaient fait halte, une trace qui quittait sans peine les sentiers sinueux de la montagne.
Les Gobelins sifflaient de colère et d’envie d’en découdre.
« Je vous l’avais dis de pas aller pisser seuls putain ! Grogna l’Uruk. Voilà c’qui arrive quand on s’isole ! »
Isolés, les Gobelins l’étaient les uns des autres. Le groupe était unanimement en quête de trouver qui avait fait ça pour lui faire avaler ses propres intestins. Mais chaque Gobelin semblait farouchement déterminé à se séparer le plus possible du groupe. Chacun était là, en train de partir dans sa direction, en quête de distinguer à vue le coupable partir en courant parmi les plateaux rocheux.
« Vous avez entendu notre ami Uruk ? Aboya Gnist. Arrêtez d’vous disperser, revenez les gars ! On va l’trouver et le faire payer ce gars, ou ce warg j’en sais rien, mais on va le faire payer ensemble ! Vrig nous a laissé de belles traînées de sang, ça devrait pas être bien compliqué de pister ce qui l’a emporté !»
Gnist et l’Uruk durent répéter à plusieurs reprises l’ordre pour réussir à rameuter tout le monde. Par l’intermédiaire de son compagnon Uruk, l’Orque blessé parvint à imposer un semblant d’organisation au groupe en traque. Ceux-ci avanceraient en se déployant de manière à former autant que possible une ligne espacée. Chacun avancerait en gardant soigneusement les yeux ouverts, en particulier les gars sur les côtés du groupe. L’Uruk serait dans la ligne évidemment, à l’écart de son compagnon Orque blessé, mais l’Uruk parvint, appuyé par Gnist, à imposer à deux des gars de rester en arrière avec l’Orque pour lui servir de protecteurs, en cas d’attaque venant de derrière eux.
L’expédition vengeresse se mit en quête de leur proie, suivant les traînées de sang…  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6703-snardat
Araekin Nirokini
Mage

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Dim 5 Nov 2017 - 19:56

-Combien sont-ils Ashgarn ?

-J'en ai compté 8, dont un uruk et un orque, un orque blessé, le reste ce doit être des gobelins des montagnes, rachitiques, voûté, pas les meilleurs pièces pour le repas ... l'uruk serait bien mieux.

Un uruk hein ? J’acquiesçais aux paroles d'Ashgarn ... il est vrai que nous avions souvent du gobelins a traquer et ça faisait déjà bien longtemps que nous n'avions plus aucune saveur dans leur meurtre. Nous avions assouvis notre vengeance envers nos anciens geôliers depuis des lunes maintenant ... aujourd’hui nous ne les tuions plus que pour nous nourrir, éviter de nous faire repérer et apporter une aide, quoique minime dans la défense de ces terres.
Néanmoins ... un orque ? Et un Uruk ? Qu'est-ce que ça voulait dire ... Que faisait-il ici ?

-L'orque et l'uruk, de Gundabad ?

-Non, en tout cas ils n'en ont pas la tenues, ni même d'ancien de l'Isengard ou de l'Angmar, ils doivent venir du Mordor, mais ils en sont bien loin.


Ashgarn était clair et concis, c'était sa nature, un assassin dans l'ombre qui était direct dans ce qu'il disait. Du Mordor ? Cela faisait longtemps et c'est vrai qu'ils en étaient bien loin ...
Je souriais lorsqu'il évoqua l'Isengard ah ... cela faisait des années que le Rohan l'avait annexé et qu'il ne servait plus aux orcs ... mais Ashgarn est clair et dit toutes pensées, c'est vrai qu'il doit encore exister des poches d'orcs de l'Isengard, quoi qu’éparts et probablement allié à des groupes plus grands, comme Gundabad ...

-J'ai laissé le corps de l'orc traîné à quelques endroits, ils vont probablement le suivre, surveillons donc cela.

Je hochais de nouveau la tête, bien, je comprenais l'idée ... nous chassions ici depuis longtemps, nous savions ne pas nous faire repérer par les hommes ou les elfes ... et avions apprit à traquer et chasser, pas à nous battre ... cela me faisait bizarre de vivre ainsi, je fus entraîné à combattre en première ligne, une armure épaisse, une lourde arme à la main ... et c'est ce qui me conduisit chez ces sales gobelins chez qui j'ai fait de même, arme et armure épaisse à tuer mes semblables, des bêtes, des hommes, des elfes ou des nains ...
C'était un grand changement que cette vie, où j'apprit à chasser et faire des embuscades ... tirer à l'arc ... jamais avant je n'aurais crut attaquer comme un elfe, m'enfin ...
Ashgarn s’arrêta, je descendis de son dos et il alla se cacher un peu plus loin, guetant un endroit adéquat pour sauter sur eux lorsqu'ils viendront, mais pas trop proche pour ne pas se faire repèrer ...
Je posais alors alentours des pièges, des pièges à pressions volé a des hommes et des nains, nous leurs en avions voler et les utilisions pour chasser de gros gibiers ... et les êtres pensants, même de stupides gobelins, restait de gros gibiers, surtout en nombre.
Une fois tous les pièges poser, cacher par quelques feuilles et buissons, je montais dans un arbre, dos aux traces de sang, piles dans leur arrivé, ils allaient passer en dessous de moi et continuer leur route ... par le passé, je leur aurais simplement sauter dessus, le temps m'a apprit à attaquer en finesse ... le temps et Araekin ...

Prenant mon arc, j'encochais une flêche, me préparant à leur arriver ... qu'ils viennent ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Snardat
Syndicaliste Orc

Syndicaliste Orc
avatar

Nombre de messages : 488
Age : 28
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Race: Orque
Possessions: Euh... Sa vie ?
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Jeu 9 Nov 2017 - 18:06

Suivre la traînée de sang à travers les plateaux montagneux mena le groupe à un vallon où la végétation se faisait relativement plus dense. Assez pour progresser dans une certaine furtivité. Ou pour mener une embuscade. Jusqu’ici, le groupe avait mené sa traque avec une vigueur colérique, prenant les hauteurs des rocailles pour guetter farouchement les alentours. Les gobelins juraient alors bruyamment, promettaient mille tourments à celui qui avait tué leur compagnon. Arrivés devant cette semi-forêt, néanmoins, comme mus par une conscience collective, les jurons, les querelles cessèrent et l’arrivée à découvert devint une progression furtive, prudente parmi ces pentes parsemées de buissons et même pourvues d’arbres... Chaque membre du groupe était silencieux, à ce qu’il faisait. Les gars ne recherchaient plus les hauteurs pour voir loin, ils primaient au contraire les contrebas, les flancs de pentes et de collines pour ne pas être vus.
L’Orque blessé cachait son visage grimaçant de lassitude mêlée d’irritation sous un casque de métal doté d’un facial rabattu sur le visage.

Ils ne tardèrent pas à avoir en vue le corps de leur défunt compagnon. L’endroit, la dépouille laissée plantée là, à peine mâchouillée par ce qui l’avait chopé et traîné sur des centaines de mètres jusqu’ici, ça puait le piège. Tous les Gobelins avancèrent sans attendre.
L’un des « gardes » de l’Orque décréta qu’il n’allait pas rester en retrait et se joignit bon gré mal gré de l’Uruk à ses semblables. La ligne établie jusqu’ici se teinta d’une certaine anarchie, se découpant en deux groupes de deux qui avançaient chacun d’un côté.
« Commence pas à faire le con toi ! » Grogna à bas ton l’Uruk à son compagnon blessé en le repoussant en arrière, alors que celui-ci allait pour se mêler au groupe en action. «Tu restes en arrière, j’ai dis. Et toi, adressa-t-il au dernier Gobelin, tu te sépares de lui, je te sépare de ta tête. »
L’Uruk planta là les deux autres en les laissant à leurs protestations et à leur égo froissé et s’avança à vives pas parmi les arbres. Le bouclier, la hache, jouaient dans ses paluches gantées. Derrière lui évidemment, les deux autres n’écoutaient pas et suivaient… Bah, il s’en doutait. L’important, c’était juste que le groupe ait une certaine avance sur eux pour les garder hors jeu le temps qu’on sache à qui, à quoi on avait affaire, et où ça se cachait…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6703-snardat
Araekin Nirokini
Mage

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Lun 20 Nov 2017 - 12:12

Ils arrivaient enfin, je les voyaient avancer, ils avaient jusque là l'air de suivre une certaine hiérarchie, ou un moins, l'un d'eux, l'uruk surement, appuyait avec une certaine force dans le groupe pour les tenir en laisse ... enfin presque, la cohésion partait déjà en vrille, un gobelin avec le blessé, l'orque, quitta son poste et le groupe commençait déjà a se dissocier.
Commander des gobelins n'est pas chose facile quand ceux-ci sont des idiots, c'est assez navrants. Cet uruk me remerciera peut-être de mettre fin à son calvaire qui sait.

J'encochais donc ma flèche prêt à tirer, Ashgarn allait s'occuper de l'uruk, moi j'allais me contenter de tuer le deuxième groupe puisqu'ils s'étaient scindé, ce sera plus simple.
Flèche encocher, je visais, calmement, l'uruk avait avec lui deux gobelins, l'autres groupes se contentais de l'orque blessé et donc peu dangereux et des trois derniers gobelins encore vivant, on commencera par eux.

Je visais calmement, ils étaient bêtes, allaient dans des sens inutile à leur fouille, ils étaient désordonné, des cibles de choix. Bien, trois, deux, un ... je lâchais la corde tendu de mon arc, la flèche décolla, se planta dans la tête d'un gobelin, l'assaut était lancé !

Ashgarn n'en attendit pas plus pour fondre sur un gobelin qu'il repoussa puisement d'un coup de griffe avant de foncé sur l'uruk, une cible de choix pour lui mais qui allait se défendre.
J'encochais une autre flèche, maintenant, la chasse allait pouvoir être plus amusante, ils couraient dans tous les sens, me cherchant, j'allais être dur d'atteinte et le pire était que s'ils m'atteignaient le combat n'en serait que plus dangereux, je ne suis pas un archer après tout.

Ashgarn se démenait avec l'uruk, le gobelin qu'il avait repoussé s'était relevé, peinant tout de même dans l'acte, assez fortement blessé, il n'était plus un danger, une gène. L'uruk lui se battait avec plus de hargne, il avait réussit à bloquer des coups avec son bouclier, heureusement pour lui sinon son combat aurait été bien plus court.

Mon autre flèche encocher, je tirais sur un autre gobelin et ... dans le bras, je n'étais pas un archer, mais c'était un bon moyen de progresser après tout.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Snardat
Syndicaliste Orc

Syndicaliste Orc
avatar

Nombre de messages : 488
Age : 28
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Race: Orque
Possessions: Euh... Sa vie ?
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Jeu 23 Nov 2017 - 23:41

La situation tournait légèrement au vinaigre pour l’Uruk : un Planqué taillait ses Gobelins à l’arc, et un monstrueux Caragor était en train de le bourriner. Sur le coup, l’Uruk était trop occupé à défendre désespérément sa peau derrière son bouclier qu’il maintenait de ses deux mains face à un déferlement de plusieurs centaines de kilos aiguisés de griffes et de crocs qui raclaient et claquaient sur la frontière de son bouclier, pour se demander pourquoi un Caragor et un putain d’Uruk les prenaient lui et son groupe en embuscade… Le monstre ne lui laissait aucun répit, claquant furieusement des mâchoires. L’Uruk, lui, ses mâchoires tiraient une gueule mémorable avec ses crocs à découverts, qui bavaient sous l’effort pour survivre, et ses gros yeux globuleux écarquillés par la tension à en sortir du casque. La bête parvint  à lui zébrer les biceps et les coudes de nouvelles cicatrices qui auraient fait sa fierté plus jeune.

Un impact organique se fit entendre par-dessus les rugissements du Caragor. L’impact d’un carreau venu se planter abruptement dans le flan du monstre. L’Orque blessé approchait, son arbalète mettant en joue le Caragor sur lequel il venait de tirer. En dépit de son état, il n’avait définitivement pas l’intention de rester en retrait. Plutôt que de recharger, voilà même que sa main droite dégainait une longue dague tandis qu’il se traînait droit vers le Caragor, insondable derrière son casque fermé sur son visage…
Sur le côté de cette scène, le Gobelin ayant été renversé précédemment jouait maintenant d’un javelot dans sa main, pointé sur le flanc blessé du Caragor.

D’autres javelots volèrent alors vers Lo’gosh. Les Gobelins qu’il s’amusait jusqu’ici à abattre à l’arc l’avaient repéré. Les injures menaçantes fusèrent avec les javelots… Chacun d’eux avait une petite réserve de projectiles, qu’il trimballait dans son dos en paquetage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6703-snardat
Araekin Nirokini
Mage

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Mer 6 Déc 2017 - 21:25

PNJ Lo'gosh, Ashgarn


Je tirais sur les gobelins, je n'étais pas un archer d’exception, j'avais appris des choses avec le temps, pour autant je n'étais ni un elfe, ni un rôdeur, mes compétences, surtout sur des cibles s'attendant à mes tirs étaient limités.

Puis j'entendis les hurlements d'Ashgarn, pour beaucoup c'était un simple cri, mais avec l'habitude je savais aussi bien décrypté ces cris, que le langage qu'il utilisait.
Apparemment de son coté ils lui donnaient du fil à retordre, temps mieux nous manquions d'action, mais il ne fallait pas qu'il se blesse trop, les soins plus complexe ne sont pas ma spécialité, un peu comme le tir à l'arc en sommes ...

Ashgarn s'en alla fondre sur l'uruk à nouveau, mais cette fois-ci, ce n'était pas une attaque frontale, Ashgarn est un caragath, la discrétion et son domaine et la surprise aussi. Arrivant sur l'uruk, il abattit violemment sur lui ses pattes avant, l'uruk para aisément le coup pour ne pas en mourir, comme Ashgarn le voulait et ce au détriment de l'uruk.
Utilisant l'appuis qu'il avait sur l'uruk, il bondit dans les arbres, esquivant ainsi le javelot lui étant préparé, le gobelin ne s'attendant surement pas à cela, il était fort à parier qu'il pensait toucher le caragath et ce fut l'uruk qui échappa de peu au javelot qui lui passa devant alors qu'il tombait sous l'impulsion du saut. Profitant pour une fuite anticipé et optant pour son point fort, se cachant dans les arbres, il fit en sorte de disparaître au loin, retombant au sol et se cachant plus loin, tentant de séparé les orcs des plus simples gobelins.

Je cessais de tirer sur les gobelins lorsque les javelots se mirent à me tomber dessus, je savais que je serais vite repéré, mais j'avais fait des blessé et c'était ce que je voulais en somme, mais maintenant, c'était à moi de me mettre à utiliser mon point fort.
Saisissant un javelot qui s'était planté près de moi, je le lançais vers le plus éloigné des gobelins avec force, ne prenant pas la peine de le retourné afin que la pointe de l'arme fasse front aux gobelins non. C'était une simple technique de dissuasion et ma force me permettrait aisément de planter ce javelot peu importe la tête utilisé.

Une fois le javelot lancer, je me lâchais de mon arbre, retombant au sol en dégainant mes deux lames, je me reprit rapidement pour planter ces dernières dans le gobelin le plus proche qui commença à se vider abondement de son sang, un autre de moins. Je n'avais pas prit la peine de regarder si mon javelot avait touché, ce n'était pas la peine de savoir si l'on avait atteint sa cible lorsque le but du combat était de tuer tout le monde. La fin du combat me le montrera quoiqu'il arrive.
Maintenant j'étais au sol, en première ligne fasse à des javelots, mais dans mon éléments. Retirant l'une de mes lames du gobelins, je levais l'autre, le gobelin toujours ancrer dans celle-ci et d'un mouvement lourd en direction des autres, je lançais le cadavre sur eux, le laissant être emporter vers l'avant et glisser le long de la lame. Et après cette ultime attaque de terreur, je retournais à la charge.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Snardat
Syndicaliste Orc

Syndicaliste Orc
avatar

Nombre de messages : 488
Age : 28
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Race: Orque
Possessions: Euh... Sa vie ?
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Dim 10 Déc 2017 - 19:08

Au Mordor, la chasse au Warg (ou au Caragor) constitue une bonne épreuve pour permettre à un Chef de Section comme à un Chef de Meute de prouver sa force à sa troupe ou sa bande. Mais au rythme où les gobelins se faisaient tailler en pièce, l'Uruk n'aurait bientôt plus de bande à qui prouver quoique ce soit. En outre, leur formation de soldat leur avait inculqué de privilégier la cohésion de groupe à leurs instincts de têtes brûlées.
Après, ça ne voulait pas dire que l'Orque allait être raisonnable et laisser l'Uruk le garder une nouvelle fois en retrait. Celui-ci fonça en tête à la rescousse des Gobelins.

Il fit son entrée au pas de charge. Putain, ce Gobelin est embroché au manche de son propre javelot par la bouche ? Face à lui, un espèce de sauvage de sa race faisait des fantaisies sanguinolentes avec deux lames sur ses camarades Gobelins, qui couinaient et mimaient plus de se défendre qu'ils ne se défendaient réellement. Dans sa tête, l'Orque fit le lien avec le récent massacre de ses frères d'armes par un général Elfe qui tuait à tour de bras avec une mine figée d'un indifférent mépris. La rogne de l'Orque redoubla. Au mépris de toutes conséquences, celui-ci chargea au coeur de l'affrontement la mêlée et se jeta de plein fouet sur le sauvage, dans un plaquage monumental. "Câlin gratuiiit !" S'exclama malicieuse la voix d'un compagnon venue de ses souvenirs de l'antre au pays.

Le plaquage les envoya rouler au sol lui et son adversaire, qui luttèrent. Le sauvage tenait de l'Uruk et avait naturellement une constitution et une force supérieure, mais l'Orque avait pour lui l'entraînement des Légions, et pas de n'importe quelle section sachant qu'il avait été affecté aux Troupes de Choc de Thurgix. Cela lui permit d'asséner trois "patates" en pleine mâchoire à son adversaire.
Au lieu de purement et simplement le poignarder à la dague elfique. Pas très malin quand il bagarre, l'Orque. Trop enthousiaste.
Puis la putain de blessure s'en mêla, lui déclenchant une vague de douleur et des spasmes qui le firent flancher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6703-snardat
Araekin Nirokini
Mage

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Dim 11 Fév 2018 - 12:23

PNJ Lo'gosh, Ashgarn


Je jetais un rapide coup d'oeil, bien, le javolet avait porté ses fruits, l'un des gobelins était empalé sur l'arme. Je l'avoue, maintenant avec le temps, je commençais a trouver ce genre de scène peu plaisante à voir. Par le passé j'étais en joie à planter ainsi diverses armes dans mes ennemis, comme  autant de symbole de ma victoire sur eux. Aujourd'hui, je ne faisais plus ça par plaisir, mais envers et contre tout, cela ne me choquais pas comme cela choquerais quelques tark.

Reprenant mes lames bien en main, je commençais donc a courir vers l'un des gobelins pour le tuer a son tour quand surgit l'orque. Je ne l'avais pas jugé comme un vrai problème jusque là de par sa blessure et surtout car il était aux abords d'Ashgarn, il n'était pas de mon coté.
Mais il était venus ici, il avait sauté, je sentais une certaine technique dans son geste, il ne m'aurait pas aussi simplement mis au sol sinon. J'étais en plein dans ma course, je ne pouvais pas réagir, j'étais bien plus lourd que lui, mais son impulsion me fit changer de trajectoire.
Ensemble nous tombions donc sur le coté, faisant une rapide roulade, le choc me fit lâcher mes armes et lui ce salaud, en profita pour m’asséner de coup ! Oui, c'était un militaire du Mordor, je connaissais quelques tactiques de là-bas dans sa façon d'agir.
Cela me replongea quelque peu dans un lointain passé, j'avais l'habitude de tué des orque, des uruks et des gobelins ici, mais ils venaient des montagnes, de Gundabad au grand maximum, pas du Mordor ...

Me prenant les coup, je du me remettre en garde, car même blesser un orque frappe dur. Mais il s'arrêta, dans un léger cri, quelques spasmes. Aucun doute sa blessure le bloquait, c'était le moment.
Ne retenant pas mes coups, profitant de sa blessure et de ce qu'elle lui faisait, un grand coup de poing dans le ventre le souleva, je le jetais en même temps sur le coté. Me relevant, je donnait un grand coup de pied à l'orque, comme un vulgaire objet, je le lançais ainsi au loin pour qu'il ne m'importune plus.

Je n'avais pas mes armes, pas besoin d'aller les chercher, j'avais du sang d'olog, les gobelins plieront devant moins, au sens littéral du terme.

Puis Ashgarn hurla, en roulant avec l'orque tout à l'heure, j'avais regarder son coté, il n'y était plus, là il hurlais d'un peu plus loin.

-Des Ouargues des montagnes !

Son crie perça mes oreilles, des ouargues ? S'il n'a pas donné de nombre c'est qu'il ne sait pas, il a dû les sentir ... Ils ont dû être appâté par le combat, ça arrivait de temps en temps, mais nous partions rapidement en ce cas. Nos ennemis de tenaient pas aussi longtemps que ceux là d'habitude.
Que faire ...

Tant pis pour la nourriture, je n'en rapporte qu'un peu. Je courrais vers l'orque que j'avais transpercer du javelot, attrapant le javelot à plein main, je le retirais du sol.

-Vous feriez mieux de partir vite tant que vous le pouvez encore.

Je ne pensais pas qu'ils parlaient le ouargues, donc ils n'avaient surement pas comprit Ashgarn. Peut-être réussiraient-ils a les fuir ? Ou je pourrais m'en servir comme appât ?
Le ouargue est plutôt bon, et les gobelins sont rachitiques à l'inverse des ouargues.
Oui, chasser du ouargue, ils sont blesser, le combat les achèvera surement, cela fera des provisions sans trop forcer.
Je retirais le gobelin du javelot alors que je courrais me cacher dans les bois, vite, une chachette ... je grimpais dans un arbre feuillus, parfait ... Maintenant attendons les ouargues ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Snardat
Syndicaliste Orc

Syndicaliste Orc
avatar

Nombre de messages : 488
Age : 28
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Race: Orque
Possessions: Euh... Sa vie ?
Statut: Joueur(se) actif(ve)
MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   Lun 2 Avr 2018 - 12:10

Sa blessure l'avait empêché de finir le boulot. Boulot qui soit dit en passant aurait pu être fini bien plus rapidement si l'Orque s'était contenté de trancher la gorge de son adversaire sans autre forme de cérémonie, au lieu de le rouer de coups.
Mais parmi les siens, l'Orque n'est pas réputé comme le légionnaire le plus discipliné du Mordor. Et puis, comme le Capitaine lui-même le lui avait dit : "L'important dans un combat, c'est pas d'gagner ; l'important, c'est d'humilier son adversaire !"
L'Orque se releva vivement, après avoir cogné le sol de son poing. A défaut d'un carreau chargé, il arrosa sa fuite d'un déluge d'injures et de provocations à revenir se battre, le traitant de lâche.
Où était l'Uruk, pendant ce temps ? Le sauvage passa précipitamment à côté de lui sans même le voir. Se soutenant à l'arbre où était empalé le Gobelin, lui tournant le dos, l'Uruk replié, avait senti un besoin irrépressible de rendre son repas à la vue du javelot en pleine bouche...

"Tu t'fiches de moi là ?" S'étonna l'Orque en arrivant au niveau de l'arbre et en le trouvant comme ça. Interrompant subitement le déluge d'insultes pour recouvrer instantannément un tempérament posé, presque aussi détâché que si l'escarmouche n'avait pas eu lieu, hormis qu'il reprenait son souffle.
"Oh ben ouais, mais... Là c'est vraiment dégueulasse..." Bafouilla l'Uruk...

L'Orque se retourna en balayant les lieux du regard à la recherche du sauvageon. Disparu comme il était arrivé. L'Orque s'avança impétueusement, s'exposa les bras ouverts, défiant le silence retombé :
"C'est quoi l'délire mon gars ?! Tu nous fous des pièges sur notre chemin, tu te jettes sur nous avec tes clébards comme un enragé, et aux premiers coups tu t'enfuis comme un timide ? Reviens ! Reviens donc !" Le bruissement du vent dans les arbres était la seule réponse du silence.
L'Uruk lui intima de revenir vers eux (car Gnist, le dominant des Gobelins était venu à ses côtés, médusé par le carnage de sa bande), mais l'Orque l'ignora royablement :
"Tu dois pas avoir grand-chose à foutre de tes journées ! Joins-toi donc à nous ! On a besoin d'nouveaux gars, vu c'que t'as fais de ces gars-là ! On va dans le Nord, on va taper l'incruste dans les combats et tuer de l'Homme et de l'Elfe ! Joins-toi donc à nous !"
Bien que défiante, l'invitation de l'Orque avait quelque chose de perceptiblement honnête. Et l'arbalète entre ses mains, était pour l'instant toujours dépourvue d'un carreau.



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6703-snardat
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et le chasseur chassa [Past] [PV Snardat]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» La Grotte du Chasseur
» Chassa Bomba
» Chassa Bomba " speciale "
» Chassa Bomba - Full scratch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes nains (uniquement RP) :: Khazad-Dûm-
Sauter vers: