Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Retour pour certains, allé pour d'autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elrohir
Seigneur d'Imladris

avatar

Nombre de messages : 1242
Age : 30
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Retour pour certains, allé pour d'autres...   Mar 7 Nov 2017 - 19:08


Retour pour certains, allé pour d'autres
Aux abords des quais embrumés de Mithlond, une embarcation elfique n’allait pas tarder à s’amarrer. Dans quelques instants, Lalwendë allait enfin pouvoir reposer les pieds sur sa terre natale qui lui avait tant manquée. Il faut dit qu’elle n’avait pas eu d’autre choix que de s’exiler momentanément sur Tol Eressëa, elle qui était enceinte et sur le point d’accoucher, tandis que les troupes de Morgoth avaient semés le chaos et la terreur en Angmar et dans le nord de l’Eriador plus généralement. Cela avait été l’idée d’Elrohir, mais elle l’avait acceptée sans la moindre hésitation, ne voulant pas se retrouver dans une situation où elle se sentirait comme un poids pour qui que ce soit, en cas de bataille aux portes d’Imladris. Toutefois, aussi bien l’un que l’autre, ils savaient que cet exil ne serait que temporaire et qu’ils reviendraient tous les deux, ou plutôt tous les trois, en terre du milieu, là où est leur place. La vie y est peut-être dangereuse et parsemée de dangers mais c’est bien cela qui la rend tellement plus attrayante que l’ennui quotidien qu’ils pouvaient ressentir sur Tol Eressëa. La simple idée de retrouver Imladris et les gens qui la peuplent faisaient s’impatienter Lalwendë qui porta son attention à son enfant, qu’elle portait en écharpe dans une douce étoffe soigneusement mise en place. Il avait été très calme durant la traversée. Ainsi, les personnes qui avaient accepté lalwendë à leurs bords n’avaient pas eu à se plaindre de cris ou de pleurs perçants dont tous les bébés avaient le secret. Ces compagnons de voyage étaient des guerriers de Tol Eressea qui avaient décidé d’emboiter le pas à l’ancienne armée de la fédération, et de venir en terre du milieu en ses heures sombres. Dès qu’elle avait eu vent d’une embarcation qui partait pour mithlond, la dame d’Imladris s’était empressée de rassembler ses affaires pour ensuite aller à leur rencontre et les convaincre de les accompagner. Cela n’était pas gagné au début, mais c’était avant qu’ils sachent qui elle était, et avant aussi qu’elle ne leur joue la carte du guide de la terre du milieu. Tous étaient nés sur Tol Eressea, et aucun n’avait donc jamais mis les pieds en terre du milieu. Ils trouveraient ainsi une personne qui connaissait parfaitement cet environnement. Rien n’aurait pu l’empêcher de rentrer, et s’il avait fallu l’appui influent de ses beaux-parents Elrond et Celebrian, elle ne s’en serait pas privée.
Se remémorant tout cela, Lalwendë fut sortie de ses pensées par le bruit d’un cordage qui venait de tomber à ses pieds. Les elfes Teleri du Lindon étaient à l’œuvre pour amarrer le bateau, et ils étaient toujours aussi efficaces dans ce domaine qui est le leur. « Nous y sommes » chuchota-t-elle à son enfant, qui avait les yeux grands ouverts pour contempler les magnifiques havres gris. La cité de Mithlond et ses constructions de pierres qui entouraient le port, étaient sorties de la brume pour se dresser devant eux. Pour ajouter un coté plus accueillant, la végétation verdoyante entre les bâtiments contrastait à merveille avec le reste. Cette vision n’était pas sans rappeler à Lalwendë sa cité natale d’Ost-in-Edhil, dont la prestance avait peu à peu disparu avec le temps. Une épaisse passerelle en bois s’abattit lourdement sur le rebord de l’embarcation, il était temps de descendre. En son for intérieur, la dame d’imladris était assez émue de revenir ici avec son enfant dont elle caressait délicatement les joues du bout de ses doigts. Elle inspira calmement avant de poser un premier pied sur la passerelle. Après quelques pas elle y était enfin. Elle observa les alentours quelques secondes tandis que le reste du convoi débarquai à son tour. Lalwendë se retourna vers eux et jeta un regard à l’elfe qui les guidait. « En temps normal, nous aurions sans doute été accueillis par l’intendante Nerewel, mais j’imagine qu’elle est bien occupée en ce moment. Alors je me permets de vous souhaiter moi-même la bienvenue en terre du milieu et dans le royaume du Lindon » L’ancienne orfèvre avait beaucoup appris des protocoles et autres obligations qu’impliquaient un poste politique et diplomatique comme le sien, et surtout celui de son mari. Après leur avoir adressé un signe de tête solennel et un léger sourire elle demanda à l’elfe qui les commandait « Etes-vous prêts à partir ? ».
© Elrohir




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
Astriel Nirokini

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Retour pour certains, allé pour d'autres...   Sam 11 Nov 2017 - 21:10

Enfin, nous arrivions en vue des côtes du Lindon. Je percevais déjà au loin l'agitation sur les quais, l'effervescence et la vie que le petit matin apportait à Mithlond. Les échos de la terre nous parvenaient à peine, couverts par le doux murmure des vagues sur la coque de notre navire. Nous n'étions pas encore arrivés et pourtant, une certaine appréhension enflait peu à peu en moi. N'ayant que rarement foulé cette terre, j'ignorais ce que j'allais vivre. Cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'une simple incursion à court terme. Je souhaitais venir en aide aux peuples de ces terres, et surtout, il fallait bien l'admettre, retrouver mon frère. Cela impliquait un voyage de plusieurs saisons, si ce n'étaient des années. La peur de l'inconnu, bien que tout à fait naturelle, ne m'avait jusque là jamais effleurée... 

Je savais bon nombre de choses sur ces terres et sur leurs habitants. Des détails, anecdotes ou récits du passé que j'avais obtenus de diverses sources. Les livres et les histoires des natifs étaient bien entendus mes deux informateurs les plus prolifiques. Ils foisonnaient d'informations diverses et variées, mais la plupart n'étaient guère rassurants quant à ce que je pourrais trouver ici. Jamais on n'aurait pu me qualifier de couarde, pour autant, je n'étais pas rassurée à l'idée de toutes les horreurs qui pullulaient par delà l'horizon. La silhouette de la ville se dessinait de plus en plus nettement à mesure que nous approchions, sombre et quelque peu oppressante à mes yeux. Un brouillard épais enveloppait les lieux, semblant s'élever de la mer pour plonger le port dans l'incertitude. Du moins était-ce ainsi que je le voyais, mais ce n'était probablement qu'un écho des hésitations qui me taraudaient sans relâche depuis que nous étions en vue du rivage.

Enfin, la ville émergea de la brume, une brise légère bruissant dans les branches, contrastant à merveille avec les imposantes bâtisses de pierre. L'agitation soudaine sur le pont me tira de ma torpeur et j'expirai longuement afin de trouver une contenance. Pour certains, ce voyage avait un goût doucereux de souvenir bien aimé, mais pour la plupart des hommes qui m'accompagnaient, le mal du pays se faisait déjà sentir. Nous étions nés dans un pays d'or et d'argent, dont les courbes douces et vallonnées ne pourraient trouver d'égal ici. Cela étant, nous n'étions pas venus ici en voyage d'agrément. Un coup d'œil derrière moi me révéla mes compagnons, le regard incertain mais pourtant résolu. Nous avions une tâche à mener et le chant de notre terre natale résonnerait en nous jusqu'au jour où nous pourrions le fouler à nouveau. J'esquissai un sourire rassurant et déclarai d'un voix douce en vanyarin :

"Haut les cœurs, mes amis. Nous nous sommes entraînés jusqu'à ce jour afin de venir en aide à nos frères et nos sœurs. Le voyage ne fait que commencer."


Certains acquiescèrent, d'autres me répondirent avant de disparaître dans les cales à la recherche de leurs biens. Mes propres effets personnels étaient déjà sanglés sur ma jument elfique, qui nous rejoindrait à terre une fois que tous les passagers auraient quitté le navire. La dame d'Imladris fut la première à emprunter la passerelle, son enfant serré contre son sein. En un sens, je l'enviais. J'aurais aimé être d'avantage à son image, connaître l'amour et la bénédiction de porter la vie. Elle s'avançait sans hésitation aucune, sereine et majestueuse comme on pouvait l'attendre d'une dame de son rang. Je fus la première à lui succéder, rapidement suivie par le reste des voyageurs. Quand enfin nous eûmes débarqué, elle s'adressa à notre compagnie, bienveillante :

" En temps normal, nous aurions sans doute été accueillis par l’intendante Nerewel, mais j’imagine qu’elle est bien occupée en ce moment. Alors je me permets de vous souhaiter moi-même la bienvenue en terre du milieu et dans le royaume du Lindon.
- Soyez-en remerciée, ma Dame."
répondis-je au nom de mes camarades.

D'ordinaire j'aurais probablement pris le temps de me répandre en politesses. En toute honnêteté, j'aurais bien volontiers palabré des heures si je n'avais eu la crainte que dame Lalwendë ou son enfant ne soient incommodés par le vent matinal. Elle poursuivit rapidement :

« Etes-vous prêts à partir ? »

Je répondis par l'affirmative et adressai un signe à mes hommes afin qu'ils se mettent en formation. On m'amena alors ma jument, dont les fontes soigneusement fixées contenaient mon armure, mes effets personnels et ma lyre. Je ne portais qu'une tenue de voyage et mes épées dans leurs fourreaux. Puisque nous étions là, nous accompagnerions dame Lalwendë jusqu'à ce qu'elle n'ait plus besoin de nous. Pour ma part, j'avais également d'autres préoccupations. D'un geste protecteur, j'effleurai du bout des doigts la sacoche pendue à mon épaule gauche. Mon frère m'avait confié là un fardeau bien curieux et surtout terriblement fragile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f En ligne
Elrohir
Seigneur d'Imladris

avatar

Nombre de messages : 1242
Age : 30
Date d'inscription : 06/07/2013

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Possessions: Couronne argentée et tunique princière.
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Retour pour certains, allé pour d'autres...   Jeu 16 Nov 2017 - 18:46

La suite > ici <




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5388-presentation-d-elr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour pour certains, allé pour d'autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour pour certains, allé pour d'autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Certains tuent pour survivre, d'autres survivent pour tuer. ? Sara
» [RP DERIVE] Tous pour un, un pour tous
» Noël, une fête plutôt triste pour certains … (Libre)
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Pour se réchauffer, petite chanson de La Réunion...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les royaumes elfiques (uniquement RP) :: Lindon :: Les Havres Gris-
Sauter vers: