Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Meneldil
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Mar 9 Jan 2018 - 22:40

Champs aux iris, 5 ans auparavant

Pour quelqu'un né en Arthedain, les champs aux Iris étaient plutôt du genre...marécageux. Depuis le temps qu'il était sur les routes, jamais Meneldil n'avait croisé un tel endroit. Il s'était rendu pour les devoirs de sa charge plus au nord, à la limite des territoires elfes, où des escouades d'orcs avaient été signalées, et il redescendait porter les résultats de ses investigations à Minas Tirith au capitaine-général de son ordre.

En tout cas, l'endroit n'était pas énormément peuplé, et il savait que c'étaient surtout des hobbits qui y habitaient, même s'il n'en avait encore croisé aucun. Il avait juste vu quelques villages, mais de loin. Ses semblables faisaient en sorte de peu s'approcher des endroits "sociaux", sauf quand ils avaient besoin de quelque chose de précis ou de recueillir des informations, et il dérogeait peu à cette règle. De toute façon, son apparence plutôt simple voire dépenaillée n'incitait guère au contact. On pouvait voir des mouchetures de boue sur ses bottes de cuir pourtant de bonne facture et, si on avait de bons yeux, de nombreuses reprises (faites par lui-même) sur sa cape, sa chemise, sa tunique et ses braies. Ses cheveux étaient broussailleux, comme à son habitude, et démentaient ses origines nobles. Mais tout ceci n'était qu'apparence, et il ne s'en était jamais formalisé, ça faisait partie de son travail.

Mais ce qui motivait à l'instant présent Meneldil, c'était de trouver un endroit sec pour s'installer, faire un feu, manger un morceau et passer la nuit. Et il fallait bien reconnaître que c'était aussi rare qu'un jour de plein soleil sur sa région d'origine. Il voyait le jour déjà baisser malgré le milieu de l'après-midi et accéléra le pas sans cesser d'être attentif à toute présence autour de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Aléa

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2015

Feuille de personnage
Race: Mi Hobbite Mi Naine
Possessions: Marteau d'Argent, Sacoche d'outils de joaillerie, Pantalon et Chemise en toile d'Iris, genouillères, pectoral et protège bras en acier nain
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Ven 12 Jan 2018 - 11:35

Depuis toute petite, j'avais toujours adoré me promener dans les Champs. De tous temps, la vue des iris dansant dans le vent, surplombant les eaux troubles des marais. Une grenouille coassait non loin, reprise en chœur par quelques congénères plus éloignées. Je devais être à une dizaine de minutes d'Irisbourg, guère plus, pourtant les lieux semblaient sauvages. Partout, la nature s'était imposée en maîtresse absolue... Du moins, en apparence. Je savais que les iris ici avaient été soigneusement disposés par l'un des maîtres agriculteurs les plus exigeants de la région, espacés exactement comme il le fallait afin de recevoir une quantité idéale de soleil et d'eau, ainsi que de faciliter la tâche aux Dumbledores qui souhaiteraient butiner.

Je sortais à peine d'une réunion du conseil auquel j'avais assisté en tant que future Thain, épaulant ma mère sans guère participer à la conversation... Pour l'instant. J'avais officiellement débuté cet apprentissage là depuis seulement deux ans et je commençais à peine à comprendre les vicissitudes de la politique. Cela m'intéressait, je n'aurais pu le nier. Pourtant, les joies simples de mon métier habituel me manquaient lorsque je devais assister pendant des heures à des réunions stériles. Le sujet du jour concernait justement les iris se dressant sous mes yeux. Devait-on ou ne devait-on pas les déplacer afin de faire place à une baraque de pêcheurs ? Sur le papier, l'idée semblait excellente et les arguments se tenaient. Pourtant, maintenant que j'étais sur place, je ne parvenais pas à accepter le gâchis que cela serait. Bien qu'idéalement situé d'un point de vue géographique, l'endroit me paraissait inapproprié.

La réunion avait été suspendue et nous devions rendre notre verdict le lendemain, le conseil, ma mère et moi. Pour la première fois, mon avis compterait autant que le sien... Aussi avais-je une pression toute nouvelle sur les épaules. Il ne s'agissait pas là de prendre une décision à la légère mais de bien réfléchir à ce qui serait le mieux pour notre communauté. Je poussai un petit soupir et gravis du pas léger des hobbits le petit monticule derrière moi afin de mieux surplomber la situation. Grattant ma barbe soigneusement taillée avec perplexité, j'examinais l'endroit. Mes yeux balayaient l'horizon à la recherche d'une solution. Qui sait, peut être un autre emplacement permettrait-il d'épargner les cultures du père Fierpied ?

Tout en réfléchissant, je notais des détails qui pourraient m'être utile... Et mon regard s'arrêta soudain sur une forme sombre qui évoluait sur l'autre rive. Ca n'était pas un animal, ça. Et à voir sa façon de se déplacer, je doutais fortement qu'il s'agisse d'un de mes cousins nains. Un homme, très certainement. Bien qu'il n'eût pas le pied des hobbits, il se déplaçait avec aisance et sans bruit... Un elfe peut être ? Je voyais difficilement les détails de sa physionomie depuis ma position, si ce n'est qu'il avait l'air dépenaillé. Peut être un voyageur perdu, cela arrivait très régulièrement par ici : les marécages sont le lieu idéal pour ne jamais retrouver son chemin si l'on avait le malheur de s'écarter du sentier. Ma courtoisie hobbite ne se fit pas attendre et je m'exclamai :

"Holà l'ami ! Si vous cherchez à vous loger pour la nuit, la ville la plus proche est de ce côté."

Je désignai la direction d'Irisbourg, faisant quelques pas de côté histoire d'être bien sûre que l'individu ne me confonde pas avec l'un des iris flamboyants en contrebas. Il fallait bien avouer que le vieux Fierpied cultivait des iris aux couleurs éclatantes, parmi lesquels la chevelure rougeoyante d'une demie naine passait facilement inaperçue, surtout de si loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6979-alea-barbe-de-feu- En ligne
Meneldil
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Lun 22 Jan 2018 - 0:14

Dans un premier temps, Meneldil ne vit pas la personne qui lui parlait. Puis, se souvenant qu'il était dans un territoire hobbit, il baissa le regard et aperçut enfin son interlocuteur aux cheveux roux. Hobbit ? Non, Nain...peut-être, vu la barbe, mais pas tout à fait. Mais ce qu'il identifia sans erreur possible, c'était le genre, c'était bien une interlocutrice qu'il avait en face de lui. La barbe ne l'étonna pas, il savait que les femmes nains en avaient. Mais, vu les vêtements qu'elle portait, ce n'était pas à une femme nain qu'il avait affaire, mais plutôt à une dame hobbit, d'un certain niveau social d'ailleurs vu le soin qui y était apporté. Etrange, car les hobbits (et surtout leurs femmes) étaient glabres, elle devait avoir une ascendance naine, même si les nains ou les hobbits se mariaient peu en dehors de leur propre race. Cependant, Meneldil avait assez parcouru le monde pour savoir que tout était possible, l'amour frappait à toutes les portes.

Mais quoi qu'il en fût, c'était une dame, et Meneldil, s'il était de petite noblesse à la base, avait été proprement éduqué quand il était enfant et adolescent dans le respect de la gente féminine. Il trouvait de plus qu'il était de loin celui qui avait le mieux assimilé les leçons de leur mère à ce sujet, ses frères étant à présent des hommes d'armes à Minas Tirith dont la galanterie laissait grandement à désirer. Quant à lui, il pensait que son rôle de rôdeur, même s'il nécessitait bien souvent des rôles de composition face aux personnes qu'il rencontrait, ne nécessitait pas toujours d'être malpoli, surtout quand on ne l'avait pas été envers lui en premier lieu. Elle l'avait interpellé de façon polie, bien qu'assez familière, il résolut donc de répondre plus ou moins sur le même ton, avec le respect dû à son genre. Il avait peut-être un air dépenaillé, mais tout de même...

"Mes respects, damoiselle, et merci de votre sollicitude, mais je cherche seulement un endroit sec pour y établir mon bivouac afin de me reposer quelques heures. Si vous en connaissiez un je vous serais très reconnaissant. Mais je me permets de vous mettre en garde, le jour baisse déjà et vous savez probablement que les orcs sortent à cette heure..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Aléa

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2015

Feuille de personnage
Race: Mi Hobbite Mi Naine
Possessions: Marteau d'Argent, Sacoche d'outils de joaillerie, Pantalon et Chemise en toile d'Iris, genouillères, pectoral et protège bras en acier nain
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Mer 24 Jan 2018 - 18:14

Lorsque l'inconnu me répondit, je constatai qu'il était certainement plus jeune que je ne l'avais supposé de prime abord. Sa politesse laissait supposer une bonne éducation.

"Mes respects, damoiselle, et merci de votre sollicitude, mais je cherche seulement un endroit sec pour y établir mon bivouac afin de me reposer quelques heures. Si vous en connaissiez un je vous serais très reconnaissant. Mais je me permets de vous mettre en garde, le jour baisse déjà et vous savez probablement que les orcs sortent à cette heure..."

Je le savais, mais n'en avais cure. D'une part, il était fort rare que cette engeance-là approche tant de la ville. On en voyait très rarement, même aux confins de nos terres : ils n'aimaient pas l'eau, élément dominant dans nos marais... D'autre part, depuis que le clan de mon père s'était intégré à la population locale, nos frontières étaient bien mieux gardées. L'apport des nains à la communauté hobbite avait eu un impact important, surtout au sujet de la sécurité et de l'entraînement martial. Mon père lui même n'était pas étranger à cet état de fait, ses talents de forgeront ayant permis d'améliorer grandement l'armement local, sans parler des armures.

"A votre de place, je ne m'inquièterais pas trop des orques. Une incursion a été repoussée à la frontière avant hier et je doute qu'ils ne reviennent par ici de sitôt. Ils se sont pris une raclée telle qu'ils ne sont pas près de revenir."

J'avais prononcé ces paroles avec une fierté manifeste, car ma famille avait participé à l'attaque punitive susnommée. Pas moi en personne, certes, mais cela revenait au même. Nous autres Barbe de Feu na manquions pas de fierté familiale, comme la plupart des nains.

"Quant à votre bivouac, si vous tenez à dormir dehors, il y a une butte à moins d'une lieue dans cette direction, c'est un peu surélevé alors vous n'aurez pas trop d'embêtements avec l'humidité. Mais, vous savez, on vous accueillerait avec plaisir au village, et vous pourriez manger chaud."

Cela m'ennuyait que quelu'un se sente obligé de dormir à la belle étoile alors que nous avions de la place au village. En sus, un bon hobbit avait toujours profusion de nourriture dans son garde manger en cas de visite imprévue. En tant que Thain, ma mère mettait un point d'honneur à sustenter quiconque se présenterait à Irisbourg le ventre vide. Et avec une moyenne de huit personnes au foyer, autant dire que notre garde manger en faisait rêver plus d'un. Le soleil commençait à nous inonder de la lumière rougeoyante du crépuscule, signe que la journée touchait à sa fin. Une concert de croassements retentit au loin, repris en canon par des grenouilles plus proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6979-alea-barbe-de-feu- En ligne
Meneldil
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Dim 4 Fév 2018 - 0:48

Meneldil avait, dans sa carrière déjà longue, vu et tué plus d'orcs que beaucoup de gens, aussi savait-il que, malgré leur détestation de l'eau, ils reviendraient. L'ombre à l’œuvre à l'Est ne renonçait jamais, et c'était contre cela que lui-même et ses semblables se battaient depuis de nombreuses années. Et le moins qu'on pouvait dire de ces gens-là, c'était qu'ils avaient de la suite dans les idées et qu'il n'hésitaient jamais à revenir brûler, tuer et piller, ce qu'on pouvait malheureusement dire qu'ils faisaient le mieux. Ce n'était pas la première fois qu'on lui mentionnait la présence d'orcs dans ces marais, et il nota soigneusement dans un coin de sa tête d'en parler au capitaine-général, en plus du reste. C'était une information importante.

Cependant, les gens d'ici paraissaient pouvoir plutôt bien se débrouiller niveau défense et combat, même s'il savait aussi que certains de ses semblables surveillaient de loin la zone. Ils seraient sans aucun doute intervenus si le combat dont il venait d'être informé par son interlocutrice avait tourné au vinaigre. Mais leur rôle consistait surtout à rester en retrait, les gens devaient ignorer le plus possible leur présence et leur existence, c'était là le prix de leur paix. Mais il avait néanmoins entendu dire par plusieurs de ses camarades rôdeurs que les hobbits étaient plutôt une race solide, bien que non belliqueuse et plutôt portée sur la nourriture que sur le combat. Mais du moins, ils savaient se défendre et c'était déjà bien par les temps sombres qui couraient.

Meneldil était déjà étonné que quelqu'un lui adresse la parole, mais il le fut encore plus quand son interlocutrice l'invita sans crainte aucune au village (ou à la ville ?) le plus proche. Il savait les hobbits plutôt hospitaliers, mais surtout avec des gens de leur propre race et assez peu avec les "grandes gens" de son genre qu'ils craignaient quelque peu. Il y vit une occasion de pouvoir recueillir davantage d'informations (en dehors du fait de pouvoir dormir au chaud, ce qui ne lui arrivait que très peu de fois par année), mais se rappela immédiatement des maisons de type hobbit. C'étaient des trous plutôt bas de plafond, ce qui était logique vu leurs habitants. Cela allait être difficile pour lui d'y entrer, même s'il se trouvait dans la fourchette basse niveau taille pour les gens de sa race.

-"C'est très gentil de le proposer, damoiselle, mais je crains d'être légèrement trop grand pour pouvoir entrer en vos logis, et je ne voudrais aucunement déranger..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Aléa

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2015

Feuille de personnage
Race: Mi Hobbite Mi Naine
Possessions: Marteau d'Argent, Sacoche d'outils de joaillerie, Pantalon et Chemise en toile d'Iris, genouillères, pectoral et protège bras en acier nain
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Sam 10 Fév 2018 - 16:30

Une gêne évidente apparut sur le visage de mon interlocuteur et je me demandais pourquoi il semblait si mal à l'aise. Peut être avait-il eu à faire à nous cousins de la Comté ? Ces derniers étaient paraît il assez fermés quant aux étrangers. Du moins, au premier abord. Le Magicien Araekin nous avait raconté nombre de belles choses à leur sujet et il m'avait semblé entendre dire qu'il disposait d'une demeure là bas. Mais après tout, peut être cet étranger avait-il eu une expérience malheureuse.

-"C'est très gentil de le proposer, damoiselle, mais je crains d'être légèrement trop grand pour pouvoir entrer en vos logis, et je ne voudrais aucunement déranger...
-Oh, si ce n'est que cela, ne vous en faites pas. Nos trous sont plus grands que la moyenne, pour la plupart. Depuis que les nains sont venus s'installer ici, nous avons considérablement élevé les plafonds. Pour notre part nous avons accueilli un elfe à plusieurs reprises et je puis vous assurer qu'il ne s'est jamais plaint de bosses ou de contusions."


Et encore heureux ! Ma mère ne s'en serait jamais remise. Elle disait biens souvent que le devoir d'un Thain est de pourvoir aux besoins des visiteurs afin de leur laisser bonne impression sur notre communauté. C'était une des raisons pour lesquelles nous disposions d'un garde manger aussi conséquent. La plupart des familles disposaient de réserves pour une ou deux semaines. Pour notre part, nous aurions pu vivre au moins deux mois sur nos réserves. Très méthodique, ma mère avait organisé la pièce afin que les denrées périssables soient séparées du reste et nous avions nombre de sacs de farine, de céréales, tonneaux de boissons diverses, poissons séchés ou jambons pendus. Nous disposions également de choses plus rares, confiseries, miel et autres douceurs soigneusement conservées.

"Vu l'heure, vous pouvez vous assurer que la Thain sera plus que ravie de vous recevoir pour dîner. Elle m'en voudrait pour des semaines si je vous permettais de filer sans même vous remplir la panse."


Son sens de l'hospitalité était d'ailleurs parfois un peu excessif. Mais elle avait bon coeur et j'étais convaincue que laisser un voyageur seul dans le froid de nuit et sans nourriture la tourmenterait pour longtemps. Elle ne pourrait s'empêcher d'imaginer ce pauvre homme voyageant dans le noir et l'humidité, frissonnant et le ventre gargouillant sous le regard mauvais des créatures des marais. J'ajoutai alors pour le convaincre :

"Si cela peut vous rassurer, elle vous laissera repartir aussitôt que vous le voudrez, si tant est qu'elle se soit assurée que vous ayez bien mangé et que vous vous soyez réchauffé auprès du feu. C'est une question de principes et nous avons pour habitude d'offrir le gîte et le couvert à tous les étrangers que nous croisons après l'heure du goûter."


Je lui indiquai d'un geste la direction du village, espérant qu'il voudrait bien me suivre. Je n'avais aucune envie de subir un sermon de ma mère en rentrant. Avec ses vieilles années, elle commençait à radoter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6979-alea-barbe-de-feu- En ligne
Meneldil
Pas encore de rang... mais ça arrive !
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   Hier à 1:07

Visiblement, son interlocutrice avait l'air quelque peu surprise de son refus, même si finalement le problème de taille ne se poserait pas. Clairement, ces Hobbits, Nains ou quoi qu'ils fussent semblaient plus hospitaliers et prêts à accueillir les voyageurs de passage, même les va-nu-pieds (ou soit-disant tels, vu l'image qu'ils se composaient vis à vis des autres) de son espèce que leurs collègues de la Comté.

Meneldil, même s'il n'avait souvent fait que passer dans la région, savait ce qu'était un Thain. Là, visiblement, il s'agissait d'une dame et qui semblait ne pas transiger avec l'hospitalité. Peut-être, en passant quelques heures sous son toit, en apprendrait-il plus aussi bien sur la bataille qui venait d'avoir lieu, sans parler de la situation dans la région. Bien que certains de ses collègues fussent observateurs de la zone, rien ne valait les informations de première main, surtout obtenues autour d'un bon repas et au coin d'un feu. Le capitaine-général serait probablement content d'obtenir des renseignements de ce type pour adapter la présence des rôdeurs dans la zone.

Il avait en effet peu l'occasion de profiter de ce genre de confort. Depuis qu'il avait quitté la maison de ses parents, voici une quinzaine d'années, il aurait pu compter sur les doigts d'une main les nuits qu'il avait passé dans un vrai lit. Bien sûr, cela lui était arrivé de dormir dans des auberges, mais ce n'était pas vraiment des endroits très recommandables, voire des coupe-gorges avérés où l'on dormait d'un oeil, la main sur la garde de son épée. Finalement, parfois, c'était presque plus sûr dehors, même avec des cohortes d'orcs de sortie.
Là, au moins pour quelques heures, il pourrait profiter d'un peu de paix et, bien qu'il ait choisi son métier en connaissance de cause, c'était quelque chose qu'il appréciait quand il en avait l'occasion.

-"Très bien, j'accepte donc votre aimable invitation. Je dispose moi aussi de quelques provisions que je puis partager avec vous, ainsi je ne serai pas à votre charge..."

Il disposait en effet de bonnes réserves en viande séchée à la mode d'Arnor, plus quelques autres choses achetées sur son chemin, et la politesse acquise quand il était encore un jeune noble arnorien lui dictait de partager sa nourriture avec ses hôtes.

Voyant que son interlocutrice reprenait son chemin, il la suivit tout en frottant le plus dicrètement possible du revers de la main les traces de boue sur son manteau et son pourpoint. Cela ne se faisait pas d'arriver chez les gens avec des traces aussi visibles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB - 5 ans] A la recherche d'un bivouac [Meneldil, Aléa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Les contrées hobbites (uniquement RP) :: Champs aux Iris -
Sauter vers: