Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Le départ des hobbits [FB][Event Citation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Araekin NirokiniNombre de messages : 496
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Le Mage Gris

Le Mage Gris
MessageSujet: Le départ des hobbits [FB][Event Citation]   Ven 18 Mai 2018 - 16:29
Je regardais les alentours du haut de mon mallorn, la Comté était belle, un petit joyaux en Arnor encore invaincus et rayonnant, comme si ici jamais la guerre n'avait eut d'emprise ... Je soupirais, regardant les hobbits courant en tout sens, mettant leurs affaires les plus précieuses, soit tous ce qui pouvait se trouver dans leur chaumière, de l’assiette en porcelaine décorative, cadeau de mariage d'une tante germaine au plus vieux trésor de famille de certains ... Les charrettes des quelques fermiers avaient été changé en chariot de transport, où un peu de tout traînait.

Je touchais mon mallorn, communiant avec lui, en vieil entique le mot au revoir, cela prit un certain temps, mais cela faisait un bon moment que je lui expliquait aussi pourquoi nous partions, donc ce au revoir fut littéralement le plus long que j'ai jamais eut à dire.
Jamais la guerre n'avait autant atteins la Comté, mais j'avais eut raison de les pousser à l'exode, si les dire des rôdeur de Khazad-Dûm sont vrais, alors une des plus grosses forces armées de l'Angmar marche vers le Lindon accompagné de force pointant depuis le Beleriand. Une guerre importante allait avoir lieu, bien trop près de la Comté, bien trop prêt des hobbits. Ils n'étaient pas de mauvais combattants, mais ils n'avaient pas eut de vrai force armée depuis longtemps, protégé par les rôdeurs Dunedain, les hobbits n'avaient pas trop déployé les moyens pour avoir une importante force armée. Si l'Angmar parvenait ici, aucun ne serait épargné ...

Et dire qu'hier encore, c'était la fête, je repensais à cette incroyable soirée, passé avec Astriel et Aléa, j'étais tellement heureux qu'elles aient put partagé cela avec moi toutes les deux ... Bien sûr, d'autres fêtes auraient lieu, mais pas ici, pas à la Comté, ça non, ou alors pas avant longtemps ...
Je repensais à la musisque, à la danse ... au vieux Sonnecornet, dont la chemise fut maculer de sa soupe, par les jeunes Touc dans leurs bêtises incessante ...

Je tournais les yeux vers l'Angmar, un puissant royaume du nord, parfois ennemis, parfois allié ... aujourd'hui, il était les ténèbres de l'Arnor, gouverné par son Roi-Sorcier, Saroumane, je me rappelais rapidement de l'ancien, celui qui a étouffé son nom, pour n'être qu'un titre l'étendard des ténèbres au sein des royaumes du nord. Et aujourd’hui, c'était Saroumane qui avait prit ce patronyme, lui qui était par le passé l'un des piliers des peuples du bien, le mage blanc des Istari. Vieil ami, que t'était-il donc arrivé après notre rencontre à Minas Tirith ...

Je me renconcentrais alors sur le monde sous mes pieds, les écho de l'orage me rappelant à l'ordre ... quel étrange tempête, je ne savais pourquoi, je ne lui trouvais rien de naturel, elle était étrange mais pour autant, je n'en reconnaissait pas la malignité de mon vieux mentor. Elle n'était pas du fait de Saroumane ou de n'importe qui en Angmar ... mais elle était étrange pour sur ...


-Araekin, peux-tu descendre s'il te plait ?

-Oui j'arrive, désolé.


Je descendais l'escalier en colimaçon, former à l'intérieur même de mon mallorn, descendant jusque dans les entrailles de la terre, dans ma colline, ma petite chaumière.
Niphredil m'attendais, elle avait préparer certaines de mes affaires, elle était chargé lorsque je n'étais pas là, avec son mari, de surveiller et épousseter ma demeure, je l'avais connu depuis toute petite, en fait même, j'étais la cause de son nom. J'avais apporté un jour a ses parents une fleur de Niphredil, pour souhaiter notamment a sa mère un accouchement en bonne santé et ces fleurs lui ont donné son nom.


-Que me voulais-tu ?


-Pas grand chose, j'ai finis de mon coté et je voulais te voir, tu es là-haut depuis longtemps à "gargouiller" étrangement, je ne t'entendais plus je me suis demander ce que tu faisais donc.


-Oh ça, des "bruits" de magiciens, ne t'en fais pas.


Mais malgré tout je la sentais troublé, elle souriait à ma suite, enjoué, mais je sentais bien qu'elle cachait quelque chose.


-Qu'y-t-il ma petite ?


-Je ... ce n'est rien mais ... je n'ai pas envie de partir, je sais qu'il le faut, mais je ne veux pas, ma vie est ici ...


-Je te comprend Niphredil ... je ne peux rien te répondre à cela, ci ce n'est qu'avec le temps cela te passera ... mais pour un temps, car on oublis jamais son chez sois, mais c'est la meilleure chose à faire ... et puis dit toi que ce n'est qu'un au revoir, la guerre finira par cesser et l'Angmar ne sera plus un danger !


-Mais pourquoi y a-t-il cette guerre ? Pourquoi font-ils cela ? A quoi cela leur sert il de vouloir brûler nos chez nous ? Que cela leur apportera-t-il ? ... Pourquoi tout est si fou ...


La Comté n'avait jamais essuyé pareil conflit, ils étaient souvent dans des conflits, mais toujours, ils ont sut se défendre, se relever. Aujourd'hui, le conflit est beaucoup trop grand, ils ne peuvent pas se défendre de cela ...
Une chance, les rôdeur corbeaux m'ont assuré que Tharbad a été sécurisé, je suis sur qu'à partir de là, Kili aidera les hobbits à se trouver un nouveau chez eux, je n'en doute pas. Mais maintenant, c'était Niphredil que je devais soulager, elle avait peur, c'était normal, elle n'avait jamais connus une telle crise comme beaucoup de hobbit, moi si ... je passais ma main dans ma barbe, elle qui était le symbole brut de mon vécu, de ce que j'avais vue d'horrible en ce monde ...


-Partout, j'ai rencontré la folie, mais parsemée de grains de sagesse. C'est dans l'ordre des choses, le monde est ainsi fait ma jeune Niphredil ... mais pour autant, il n'est pas fait que de cela ... tu es une des plus incroyable hobbit de la Comté, je suis sur que tu seras d'une grande aide à tous. Ce que je t'ais apprit, ils en auront besoin, ils auront tous besoin de ton courage et de ta persévérance ... et puis vous serez guidé par la plus incroyable des fleurs.


Niphredil changea d'expression, plus rassuré, elle avait quitté sa mine triste pour un petit sourire, emprunt de tristesse, mais plus de détresse. Je lui avais apprit quelques petite chose tant que j'étais ici et l'avais autorisé à fouiller dans ma réserve. Elle était une incroyable apothicaire, et une personne forte et déterminé, il fallait juste le lui rappelé et ne pas la laissé s'enfoncer dans sa propre détresse !

-La plus incroyable des fleurs ? Tu parles d'Aléa ? Que représente-t-elle pour toi Araekin ?

Je lui fit alors un grand sourire, passant ma main sur sa tête et ébouriffant ses cheveux.


-Nous avons encore du travail Niphredil, allons.


Je parti alors m'occuper du reste de mes affaires, laissant planer sur sa question un grand suspense qui pourtant ne laissait pas de place à l'imagination, sauf pour moi qui ne savait quoi en penser. Qu'était-elle pour moi ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
 

Le départ des hobbits [FB][Event Citation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Perdu au milieu de nulle part
» Recherche d'une citation...
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: La Comté-