Forum RP : Le Seigneur des Anneaux
Étrangers venu d'ailleurs, prenez part à l'aventure et combattez,... mais surtout venez vous amuser! Rejoignez-nous!



 
AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | 
 

 Un Retour de guerre [PV Astriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Jeu 7 Juin 2018 - 15:50

[ Camp de la "Bataille du Déluge" -> Tharbad = 7 cases/Pied = 21h à attendre]


Nous étions en marche, tous, Hommes, nains, hobbits et elfes, le camp de ce qui serait appelé "la Bataille du Déluge" se vidait peu à peu, le camp fut démonter et l'exode commença, chacune des force s'en allant de leurs cotés, pour ma part, je dirigeais les forces naines, une légion accompagné de nombreux rôdeurs de Khazad-Dûm.
En ces temps de crise, j'avais dû reprendre ce rôle que Kili m'avait confié, celui de Premier Sénéchal des forces du royaume Fédérale d'Erebor, un titre long et pompeux que -nous abrégions simplement à Premier-Sénéchal ou juste Sénéchal. Ainsi, j'avais diriger l'ensemble des forces naines en présence et pour beaucoup, j'avais dirigé l'ensemble de l'armée que nous composions alors, elfes, nains et hobbits acceptant mon commandement dû à mon passif et ma renommé parmi eux.

Nous avions finis de panser nos plaies, et nous faisions route vers Tharbad, la légion qui nous avait enjoint longtemps après le début des conflits nous avaient alors expliquer que Tharbad était sous blocus du Gondor, je n'en croyais pas un mot, mais pourtant il n'avait là aucune raison de mentir. Le Gondor n'a pas envoyé de troupe, je le concevais fort bien au vue de sa distance, mais bloquer Tharbad ? J'apprit alors la suite de l'explication et commençait à me questionner quand au Gondor, nous étions en guerre contre l'Angmar et il bloquait la plus importante passe pour sécurisé les civils du nord car "il souhaite récupérer l'endroit et considère Erebor comme des voleurs".

Bien sûr, notre arrivé calmerait tout cela, si bien sûr cela n'est pas arrêté avant notre arrivé. Qu'était-il advenus des hobbits ayant prit refuge là-bas ? Je me sentais coupable, car certes, ce fut sous les indications d'un rôdeurs de Khazad-Dûm que je leur dit de partir, mais c'est bien moi qui leur dit où aller, j'aurais put aussi bien les envoyer en Imladris ... Je craignais pour les hobbits et pour Aléa, qu'était-elle devenus ? Vue le temps de la bataille, elle avait peut-être suivis mon conseil et peut-être avait-elle trouver refuge en Lorien.

Je fut sortie de mes pensés lorsque ma cher sœur vint à ma rencontre alors que tout deux sur nos montures respectifs faisions route à l'avant de nos troupes.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Astriel Nirokini
La Danse-Lame

La Danse-Lame
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Jeu 7 Juin 2018 - 22:46

Les sombres considérations politiques du continent m'importaient fort peu, pour l'heure. J'étais trop occupée à me satisfaire de la présence conjointe de mon frère et de celle de mon bras droit pour m'inquiéter de querelles territoriales qui ne me concernaient aucunement. J'avais écouté d'une oreille distraite le rapport qu'Araekin avait reçu au sujet d'un blocus et avais rapidement conclu que je n'avais nul besoin de m'en soucier. Les humains et les nains n'étaient guère réputés pour leur tenue mais plutôt pour leur fougue et leur habitude de se lancer dans de vaines batailles. Cela n'en serait qu'une de plus.

Je comprenais mal l'expression soucieuse de mon aîné quant à ce prétendu problème. Bien évidemment, le pli disgracieux de ses sourcils m'avait indiqué plus sûrement que des mots son sentiment sur cette affaire et il me déplaisait de le voir ainsi. Après tout, nous avions vaincu notre ennemi au prix de pertes suffisamment faibles pour s'en féliciter : le temps était aux réjouissances, mêmes passagères, et non au tourment. Je décidai donc de tenter de le distraire de ses préoccupations et chevauchai dans sa direction, accompagnée par Melusiel à ma dextre, comme il se devait. Ses longs cheveux roux flottaient au vent tels une bannière flamboyante et j'esquissai un sourire à la voir ainsi si vive et enthousiaste quant à notre voyage. Moi qui avais tant craint qu'elle n'ait succombé sous les coups des serviteurs de Morgoth... Parvenant enfin en vue de mon frère, je l'interrogeai :

"Dans combien de temps arriverons-nous à destination ? Es-tu si inquiet de cette vaine menace sur Tharbad où bien la source de ton trouble est-elle toute autre ? "

J'aurais bien volontiers émis quelques suppositions moi même, mais ç'eût été indélicat. J'étais tentée d'inclure une certaine créature rousse disgracieuse dans la conversation, pour le plaisir d'observer la réaction de mon aîné, mais je craignais qu'il ne le prenne mal aussi décidai-je de taire mes pensée sur ce sujet. Pour autant, je restai persuadée qu'une part importante de ses soucis trouvait là son origine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Dim 10 Juin 2018 - 20:59

Sortant de mes pensés, je regardais ma sœur, accompagné de sa plus proche ami, dame Mélusiel, sa seconde, elle était en partie Vanyar comme nous, le reste de son sang était Nandor.

"Dans combien de temps arriverons-nous à destination ? Es-tu si inquiet de cette vaine menace sur Tharbad où bien la source de ton trouble est-elle toute autre ? "

Inquiet ? C'était cela que je démontrait, il fallait se ressaisir voyons ! Je n'était pas inquiet, plutôt encombré, je ne craignais rien de tout cela ! Après tout, le Gondor n'empêchait jamais les hobbits et les autres réfugié de se reposer dans Tharbad et jamais une guerre ouverte n'éclaterait entre les deux empires.

-Non, non, ne t'en fais pas. Tout iras parfaitement bien en ce lieu, plus encore à notre venue, cela sera même surement déjà réglé d'ici là ! Et sinon et bien ... dans 17 jour environ si je ne m'abuse.

Le chemin pour Tharbad était encore long, mais au vue de la courte durée de cette guerre et la vitesse des réfugié hobbits, j'étais sur de retrouver Aléa là-bas ...

-Je n'ai pas vraiment peur en réalité, je suis simplement perturbé par cette annonce et je me sent coupable d'avoir confronté à cette embêtement les hobbits. Ils passeront, c'est sur, mais les pauvres se retrouveront peut-être devant une armée ou une citée assiégé, même s'il ne se passe rien, cela ne va pas calmer leur peine d'avoir quitté leur foyer pour une terre inconnue à cause de cette guerre. Et toi ma sœur, comment te sens-tu ? J'aurais tellement aimé que tu viennes m’enjoindre en ces terres en des temps moins troublé ...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Astriel Nirokini
La Danse-Lame

La Danse-Lame
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Dim 10 Juin 2018 - 21:27

"Y a-t'il seulement jamais eu des temps moins troublés sur ces terres ?" répliquai-je d'un air moqueur.

Je n'eus rien le temps d'ajouter de plus que Melusiel commentait derrière moi :

"Elle vous eût rejoint des siècles plus tôt si elle en avait eu l'occasion, seigneur. Il m'est avis que tout un chacun à Tol Eressëa a déjà entendu parler de ses projets tant elle les a répétés au fil des années."

Mon teint prit une teinte rosée mais je fis mine de n'avoir rien entendu. Elle aurait aisément pu garder ses impressions pour elle, mais j'aurais dû me douter qu'elle aurait vendu la mèche : mon second n'était pas femme à se priver d'un divertissement quel qu'il soit... Et me mettre dans l'embarras constituait à ses yeux un spectacle des plus appréciables. Cela dit, il était vrai que j'avais régulièrement parlé de mon désir de rejoindre mon frère, en particulier au cours du dernier millénaire. Pourtant j'étais certaine qu'elle exagérait. Il devait bien y avoir une âme ou deux qui n'avait jamais eu vent de cela... Quelque part. Je toussotai et ajoutai d'un air faussement innocent :

"Et que ferons nous dans le cas où les hobbits seraient arrivés sains et saufs, mais que notre colis leur aurait d'ores et déjà faussé compagnie ?"

Je ne mentionnai aucun nom, convaincue qu'il verrai aisément où je souhaitais en venir. Par ailleurs, ce n'était pas réellement la porteuse qui m'intéressait, mais bien le fardeau qu'elle charriait au cours de ses pérégrinations. La pousse était si précieuse qu'il me chagrinait de la savoir en des mains si hasardeuses et j'eus été plus rassurée qu'elle soit confiée à un elfe. Cette certitude tranquille qu'avait Araekin quant à la fiabilité de la demie hobbit me laissait pantoise. Mais le sujet était bien choisi pour tenter d'en savoir plus : c'était là l'occasion de sonder le coeur de mon frère en toute discrétion. J'ajoutai donc en feignant l'inquiétude :

"Je dois bien avouer que la confiance que tu as placée en cette petite demoiselle me cause quelque souci. Non pas que je te considère mauvais juge de la nature de chacun, mais tout de même. C'est une bien grande responsabilité que tu as placée sur les épaules d'un être aussi frêle. Après tout, elle n'a aucune expérience au combat, pas plus qu'un protecteur à ses côtés."


A la réflexion, c'était vrai : le risque d'être attaquée sur la route était certes faible, mais pas inexistant. Je doutais que son espèce de bouc caractériel ne soit d'une grande aide si jamais elle se trouvait seule face à une troupe de brigands. Ce qui ne manquerait probablement pas d'arriver si elle poursuivait son chemin vers les montagnes comme Araekin le lui avait conseillé. Une demoiselle seule et chargée comme elle avait toutes les chances de passer pour une cible de choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
avatar

Nombre de messages : 453
Age : 21
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Mar 12 Juin 2018 - 22:08

"Y a-t'il seulement jamais eu des temps moins troublés sur ces terres ?"

Sa réponse fut cinglante, avec un léger ton de dédain quand à ce continent, ma soeur était plus hautaine que dans mes souvenirs, est-ce mon absence prolongé qui aurait créer en elle ce dédain pour la Terre du Milieu ?
Mais hélas, elle avait pourtant raison, bien qu'en certain temps, la paix régnait en quelques endroits, il n'y eut surement pas un seul jour sans qu'un conflit n'existe ici bas. Et certaines de ces guerres étaient d'une violence rare, la guerre du mur pour ne cité qu'elle avec les dernières inventions d'Erebor, bien qu'utile je les trouvaient horrible d'usage, tous ces morts, ces grandes explosions de feu, de métal et de sang répandant tripes et membres sur le champs de batailles. J'en éprouvais de la pitié pour nos ennemis bien qu'eux n'en avaient aucune pour nous.


"Elle vous eût rejoint des siècles plus tôt si elle en avait eu l'occasion, seigneur. Il m'est avis que tout un chacun à Tol Eressëa a déjà entendu parler de ses projets tant elle les a répétés au fil des années."

Je remarquais alors ma sœur tournée quelque peu la tête, tentant de caché le rose de ses joues, honteuse d'avoir été dévoilé ainsi par sa comparse. Cela m'amusa quelque peu et fit s'échapper entre mes lèvres un rire qui je le pense avait grand besoin de sortir. Cela me fit un grand bien et en même temps je me sentis heureux de constater l'amour que ma sœur avait à mon égard. Bien sûr, je le connaissais, je m'en doutais même et j'aurais été étonné qu'il en soit autrement, mais ce genre de marque d'affection, même lorsque l'on en est sur et certain est plaisante à entendre, presque comme si on le découvrait pour la première fois.

"Et que ferons nous dans le cas où les hobbits seraient arrivés sains et saufs, mais que notre colis leur aurait d'ores et déjà faussé compagnie ?"

Notre colis ... c'est vrai que j'avais donné des instructions clairs à Aléa, j'espèrais et à vrai dire était au fond de mon cœur sur qu'elle allait les suivres. Et si elle les avaient suivis ... alors elle serait entre de bonne main, Galadriel prendrait un grand soin de ce jeune arbre et d'Aléa. Oui, Aléa était entre de bonne main quoiqu'il arrive, qu'elle soit entre celle de Galadriel ou entre les siennes ...

"Je dois bien avouer que la confiance que tu as placée en cette petite demoiselle me cause quelque souci. Non pas que je te considère mauvais juge de la nature de chacun, mais tout de même. C'est une bien grande responsabilité que tu as placée sur les épaules d'un être aussi frêle. Après tout, elle n'a aucune expérience au combat, pas plus qu'un protecteur à ses côtés."


Je riais, amusé par les dires de ma soeur et c'est vrai que beaucoup aurait comme elle jugé que j'avais fait n'importe quoi en donnant une pousse de l'arbre d'or à une demi-hobbit sans expérience du combat et sans gardes avisé avec elle. Tous, sauf surement mon maitre Gandalf, lui aussi était adepte de ce genre de jugement farfelue et toujours ce dernier fut le plus avisé des choix.
Ainsi, je reprit la parole en Vanyar cette fois ci pour conter quelques dires à ma soeur le visage large d'un sourire amusé et sincère :

- Astriel, te rappels-tu de notre ancien mentor lors de nos jeunes années, un maïar répondant au nom d'Olorin ? Garde ce secret pour toi, car beaucoup ici ignore qui il est et cela est mieux, car comme tu le sais, il est l'un des istari envoyé des Valars et en ces terres son nom est Gandalf, ou plutôt ceci est l'un de ces noms. Et le peuple en qui Gandalf place sa plus grande confiance et celui qui tu as le plus côtoyer en ces terres. Oui, lui, un maïar, a placé sa confiance dans les hobbits, pas plus que dans les autres peuples certes, mais justement il leur donne autant d'importance qu'à tout autre. Et moi aussi, vois-tu, j'ai placé ma confiance en eux. Les hobbits, tout comme nous on le pied léger et jamais ne laisse de trace et ils ont un talent presque magique pour ne pas être vue lorsqu'ils le veulent. Les nains eux, on un talent incroyable pour tout artisanat et dans leur sang règne un puissant savoir de guerrier. Ainsi, Aléa, enfant de ces deux peuples à en elle tout les talents pour mener à bien cette tâche, épauler de sa fidèle monture qui est surement la plus à même de l'emmener loin des conflits de ce monde et de parcourir les chemin rocailleux. Oui ma soeur, cela peut sembler un choix étrange voir idiot, mais pourtant, tu serais surprise de voir, que ce qui semble bête et parfois le plus ingénieux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
Astriel Nirokini
La Danse-Lame

La Danse-Lame
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)

MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   Mer 13 Juin 2018 - 17:18

Lorsque mon frère me répondit dans notre langue natale, une douce chaleur envahit mon cœur. Cette musicalité du timbre de sa voix, mêlée aux accents du Vanyarin, me plongeait systématiquement dans de doux souvenirs, fondus dans les échos lointains de ma prime jeunesse. La sensation d'être chez moi, une fois de plus, s'empara de mon être. Une sensation inouïe, puisqu'elle prenait naissance en un lieu si éloigné de nos terres. Quoi que le chants de nos rivières ne parvienne jamais jusqu'à ces lieux où nous évoluions, je parvenais presque à les entendre à travers lui. Je compris alors pleinement qu'être chez soi dépendait davantage de l'entourage que du paysage...

Je l'écoutai attentivement, m'étonnant d'apprendre qu'Olorin avait conçu un tel sentiment de confiance envers un peuple aussi dissonant. C'était certes une précieuse garantie quant à la fiabilité de cette race, mais il devait néanmoins, comme parmi toute communauté, exister des êtres à contre-temps. Je m'apprêtais à en faire la remarque lorsque quelque chose m'arrêta. J'avais depuis longtemps compris que l'opinion de mon aîné était faite au sujet de la jeune Aléa. Émettre une objection arbitraire à son encontre risquait de me mettre dans une position des plus délicates... Je me contins donc, me contentant d'une réponse laconique :

"Fais selon ton cœur."

Par ailleurs, je commençais à saisir à quel point son jugement pouvait être arbitraire et y trouvai un réconfort sournois : tout comme moi, il lui était ardu de revoir sa partition une fois écrite. Nous tenions tant à nos vues que le moindre bémol ne pouvait manquer de nous irriter, à l'image d'un instrument mal accordé au chœur d'un orchestre. Je me demandai brièvement si mon esprit ploierait aussi facilement face aux chants de mon cœur, lorsque son temps viendrait. S'il venait seulement un jour : en sept millénaires, on eût pu supposer que j'aurais d'ores et déjà rencontré un elfe à même de me faire vibrer à réponse à sa voix. Enfin, un autre que mon frère, cela allait de soi. J'avais besoin d'un homme avec lequel chanter en unisson, en totale harmonie. Je commençais à craindre que celui-ci ne viendrait pas et que le jugement dernier serait le dernier à résonner à mes oreilles.

Mon regard glissa sur mon frère et je poussai un soupir sonore. Mon impression se confirmait quant à ses sentiments... Je n'aurais qu'à l'observer soigneusement durant leurs retrouvailles pour ancrer cette certitude dans la pierre. Un tel duo ne saurait tromper mes yeux de musicienne, s'ils s'accordaient parfaitement. En un sens, je l'espérais pour lui, mais dans l'autre... Une jalousie sourde enflait en moi, qui voyais mon aîné retiré à mes attentions une nouvelle fois. Perdue dans mes pensées, je restai murée dans le silence bien trop longtemps, les yeux dans le vague. Je tentai taire cette petite voix traîtresse au fond de moi, souffrant qu'elle me rappelle ma propre solitude. Je levai les yeux vers le ciel, le regard voilé des fantômes de ma mélancolie, le cœur battant dans un lent contre alto. J'eus soudain envie de pleurer et baissai la tête afin de dissimuler mon visage du rideau soyeux de ma chevelure. J'éperonnai aussitôt ma monture sans un mot et gagnai la tête du cortège afin d'éviter les regards de ceux que j'aimais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Retour de guerre [PV Astriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Retour de guerre [PV Astriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre des Clans, le retour des grands héros
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RP : Le Seigneur des Anneaux :: Divers (uniquement RP) :: Les voyages-
Sauter vers: