Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Shimrod de Dun (finie !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimrod de DunNombre de messages : 39
Age : 28
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
Shimrod de Dun

MessageSujet: Shimrod de Dun (finie !)   Shimrod de Dun (finie !) EmptyDim 17 Juin 2018 - 15:49


Shimrod de Dun

Prénom : Shimrod
Nom : Siobhan
Surnom : L'ours de Dun
Emploi : Roi et Guerrier
Âge : 37 ans
Race : Humain
Taille : 1m83
Poids : 88 kg
Pays natal : Pays de Dun
Pays actuel : Pays de Dun


Description physique

Shimrod est un individu que l'on peut aisément qualifier de massif. Tout en muscles, on le compare régulièrement à un ours en partie à cause de sa carrure, mais surtout à cause de la brutalité impitoyable dont il fait preuve au combat. Sa chevelure d'un brun sombre n'est pas sans rappeler son animal fétiche. Bin qu'hérissée comme dans sa prime jeunesse, l'indomptable tignasse du roi de Dun est aujourd'hui parsemée de fils gris, qui lui donnent un air de vétéran... Ce qu'il est, au demeurant : la balafre qui barre son nez jusqu'au milieu de la joue en est une preuve indiscutable. Sa barbe et sa moustache sont toujours soigneusement taillés, ce qui créée un contraste amusant avec ses cheveux. Très carré de visage comme d'épaules, l'homme de Dun est bien souvent vêtu simplement de cuir et de quelques éléments métalliques. Son accession au titre de souverain peut laisser perplexe lorsqu'on constate le peu de cas qu'il fait de sa tenue vestimentaire. Il ne semble jamais déplacé au sein de ses troupes. Seul son charisme, acquit au travers de nombreuses batailles lui confère quelque supériorité sur ses hommes au premier regard.  


Description mentale

Shimrod est avant tout une personne profondément ambitieuse. Deuxième fils de chef de clan du pays de Dun, il apprit dès son plus jeune âge à profiter au maximum de ses capacités. Doté d'une volonté de fer, d'une capacité d'adaptation élevée et d'un esprit vif, il a toujours pris un plaisir évident à s'illustrer face à un aîné moyen en tout. Il dispose d'une confiance en soi qui lui fut bien utile tout au long de sa vie. Dans son enfance, il adorait écouter les histoires de son père sur les origines de son peuple et rêvait du jour où le pays de Dun redeviendrait une grande nation. Ces rêveries d'enfant le mènent des années plus tard sur la voie qui lui semble la plus profitable pour son peuple : fédérer quelques clans, en devenir le roi et mener son peuple vers la grandeur. Il démontre un sens du commandement et de la stratégie militaire assez impressionnants pour un homme dont l'éducation provinciale ne laissait rien espérer d'extraordinaire. Fidèle à ses principes et confiant en ses propres forces, c'est un meneur d'hommes né.

De curieuse façon pour un homme réputé pour être obnubilé par la guerre, Shimrod a également une passion secrète, à la limite de l'obsession. L'architecture est en effet l'art qu'il admire le plus au monde, tant et si bien que la majorité de ses lectures consistent en divers traités sur l'érection de murs, tours ou autres phénomènes architecturaux qui ont le don de le fasciner. Son ambition, depuis son accession au pouvoir -très controversée- est de parvenir à unir l'entièreté du pays sous sa bannière en permettant à ses compatriotes d'être, enfin, les citoyens d'un Grand pays. Cet objectif implique à ses yeux nombre de choses, en particulier la construction d'une capitale grandiose, qui n'est aujourd'hui qu'une ambition irréalisable. Peu instruit, l'homme de Dun sait néanmoins lire, écrire, compter... Tâches qui, d'après lui, suffisent amplement à mener à bien ses obligations. L'apprentissage des langues étrangères, de la danse ou autres sciences lui paraissent obscurs et inutiles. Il n'est pas rare de le voir se porter en avant des combats et assister lui même à des événements habituellement fréquentés par des ambassadeurs : Shimrod est intimement convaincu qu'on n'est jamais mieux servi que par soi même.  


Historique


Enfance

Le père de Shimrod, chef de clan du pays de Dun, avait coutume de dire qu'un homme ne peut laisser sa trace dans l'histoire qu'à la condition d'engendrer une forte et nombreuse descendance. Il suivit par ailleurs cette ligne de conduite très scrupuleusement, puisque Shimrod est le deuxième d'une fratrie de douze enfants, nés de deux épouses différentes. Shimrod avait six ans lorsque sa mère fut emportée par une toux persistante et son père se remaria bientôt. Les hommes de son père avaient coutume de dire, à l'époque, que la fratrie eût été plus nombreuse encore si leur chef ne passait pas la majeure partie de l'année à guerroyer. C'était un homme dur mais juste et très respecté de ses gens. Bien que peu nombreux par rapport à certains autres clans du pays, il sortait toujours vainqueur de ses affrontements.

Shimrod ne garde que peu de souvenirs de sa mère.  De son enfance, il se remémore surtout les bagarres avec son aîné, l'apprentissage difficile à l'école du bourg et le plaisir qu'il avait à apprendre les armes et leur maniement. Très jeune, il acquit un solide ascendant sur les autres enfants et prenait un grand plaisir à mener le petit groupe de galopins à travers la campagne, dans le but d'effectuer telle ou telle mission imaginaire. En grandissant, il devint la figure de référence pour ses cadets, tant et si bien qu'il éclipsa son aîné aux yeux du clan...


Jeunesse


A onze ans, Shimrod entra officiellement en apprentissage afin de devenir chevalier. Il choisit le meilleur des hommes de son père pour l'accompagner dans sa formation et c'est avec fierté qu'il endossa la cuirasse et le baudrier des aspirants chevaliers. Quelle que fût la politique extérieure, il n'avait aucun intérêt pour ce qui se passait en dehors des frontières du pays... Ni même au coeur de celui ci. Cette époque bénie de son entraînement le trouva tout entier tourné vers le perfectionnement des arts de la guerre, dans lesquels il s'illustrait régulièrement. Excellent cavalier, bretteur hors pair et stratège ingénieux, il ne cessait de recevoir les chaleureuses éloges d'hommes faits. De deux ans son aîné, son frère fut adoubé avant lui, mais ne brilla jamais aux yeux de leurs pairs autant que Shimrod.

Quelques mois après son propre adoubement, le jeune homme fut invité à participer à un tournois prestigieux qui réunissait les plus fines lames du pays. Ravi de porter les couleurs de son clan à cet événement prisé, il accepta aussitôt mais fut affligé de son frère, qui tenait à participer également sous leur bannière. Bien incapable de le lui refuser, Shimrod le prévint néanmoins que les épreuves seraient brutales et potentiellement mortelles : point de lames émoussées ou de lances d'entraînement au cours des tournois de Dun. Les gens de ce pays auraient rougi d'utiliser de tels stratagèmes pour préserver leurs vies et ne verraient aucune gloire à se battre sans réel enjeu. L'aîné resta sourd à cette mise en garde...

La semaine suivante illustra tragiquement les propos de Shimrod : au cours d'une joute à cheval, son frère reçut un mauvais coup et fut projeté en arrière. Le coup l'avait jeté à bas de sa monture avec une telle force qu'il retomba tête la première. Nul ne put rien faire pour lui, car sa nuque s'était brisée net sous la violence du choc. Shimrod conçut une telle rage à cette occasion qu'il vainquit un à un tous les adversaires prévus pour son frère et lui, gagnant de ce fait le nom d'Ours de Dun, à l'âge de dix sept ans à peine. Devenu par un malheureux concours de circonstances l'aîné de la famille, on lui enseigna dès lors la conduite d'un clan. Le tragique destin de son frère l'incita depuis ce jour à refuser systématiquement le concours de tout individu qu'il jugeait inapte à effectuer une tâche quelle qu'elle soit. En revanche, il prit l'habitude de valoriser les capacités et les qualités de chacun, se gagnant par là même une réputation d'homme dur mais juste.


Âge adulte


A l'âge de vingt trois ans, le père de Shimrod mourut au cours d'une rixe avec le clan voisin, les Smertiu. Ces derniers avaient des vues sur les montagnes depuis des années, enviant leur abondance de gibier. Le clan Siobhan disposait en effet d'une terre mixte et riche, partagée entre pâturages et flancs de montagne. Nul ne revendiqua la place de chef, si ce n'était Shimrod lui même. La coutume de Dunland veut que le chef de clan soit choisi, au décès du précédent, parmi les membres de la famille volontaires pour effectuer une telle tache. La totalité des membres influents votait alors pour accepter -ou non- le postulant. Nul n'ayant tenté de s'opposer à lui, le jeune homme se retrouva bien vite propulsé au rang de chef. Désireux de faire ses preuves et de venger le décès prématuré de son géniteur, Shimrod monta un host composé d'une trentaine des meilleurs guerriers de son clan. Ensemble, ils déferlèrent sur les terres ennemies avec une telle violence que ceux qui en réchappèrent prétendirent avoir vu un ours à la tête d'une meute de chiens affamés. Cela ne fit que renforcer la légende du jeune chef, qui annexa le territoire Smertiu après avoir décimé tout ce qu'il comptait de guerriers aptes à se battre.

A la tête de son territoire doublé, Shimrod bâtit en quelques années de nombreuses exploitations, en particulier corps de chasse, tanneries, carrières de pierre. Ces produits trouvèrent facilement preneurs, en particulier la magnifique pierre blanche issue de leurs montagnes. Le clan Siobhan, enrichi du clan Smertiu, gagna de plus en plus de richesses et de notoriété. Shimrod fut alors invité à Khazad Dûm afin de procéder à la signature d'un traité commercial concernant ses matières premières. Il conçut, lors de ce voyage, un profond amour pour l'architecture. Âgé de vingt sept ans, il découvrit pour la première fois la beauté de bâtiments bien conçus. Il se fournit aussitôt nombre de documents concernant l'architecture et s'y plongea à corps perdu dès qu'il avait un instant de libre. Une fois son traité signé, il retourna sur ses terres ou il entreprit quelques rénovations mineures. Bien que ses premières esquisses aient indéniablement quelque chose de nain, les suivantes prirent rapidement un style particulier, brut et tout en entrelacs qui plaisait fort à la vue du jeune seigneur et de ses gens.

Sous la férule de Saroumane, les divers clans s'employaient à prévoir de nombreuses excursions sur le territoire du Rohan. Shimrod voyait cela d'un oeil critique : pour lui, ce laxisme du vieux mage servait avant tout à éviter que les clans ne se battent entre eux à tout bout de champs. Cependant, l'avantage de cette politique était qu'elle allumait une flamme dans le cœur des hommes de Dun. Ravis de se battre contre leurs adversaires de toujours, ils n'avaient cure des raisons qui leur permettaient de guerroyer ainsi. Par conséquent, Saroumane gagna rapidement en popularité, ce qui retomba comme un soufflé lorsqu'il retourna sa veste. A Dun, on aimait l'honnêteté sans faille et la droiture, aussi ce changement d'allégeance était-il vu d'un très mauvais œil. A cette occasion, Shimrod profita de la déconfiture des hommes de son pays pour faire valoir son propre comportement, fiable en toutes circonstance depuis sa toute jeunesse.

Le bruit se mit alors à courir que quelqu'un souhaiterait réunifier les clans sous une seule bannière. Or, Shimrod s'imaginait très bien l'allure qu'il aurait avec le front ceint d'une couronne. Il commença donc à étudier la question, tout en organisant de nouveau une force militaire conséquente. Il laissa la première vague d'assauts s'écraser sur les clans voisins, telle une vague sur les rochers. Dès lors que l'initiateur de cette fameuse reprise fut hors d'état de nuire, il entra lui même en campagne, convainquant la plupart du temps sans violence les populations déjà affaiblies par les assauts précédents. Petit à petit, il grignota ainsi le territoire de ses voisins. Lorsqu'il eut acquis la moitié des terres du pays de Dun, il se fit proclamer roi, au plus grand plaisir des clans soumis à sa volonté : leur essor depuis la prise de pouvoir de Shimrod était sans précédent et chacun se félicitait de faire partie de quelque chose de grand qui, enfin, faisait parler de nouveau du pays de Dun.

A l'aube de ses 37 ans, Shimrod put contempler son royaume florissant avec une satisfaction totale. Si tous les clans ne l'avaient pas encore rejoint, il savait que ce n'était qu'une question de temps. Un projet florissait dans son coeur depuis bien des années et il jugea qu'il était temps d'accomplir son rêve : doter le pays de Dun d'une capitale qui pourrait rivaliser avec celles des puissants pays voisins. Mais ses conseillers commençaient à s'inquiéter : n'était-il pas plus que temps pour leur roi de prendre épouse et d'engendrer des héritiers pour la couronne nouvellement fondée ?



Revenir en haut Aller en bas
Araekin NirokiniNombre de messages : 527
Age : 23
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
MessageSujet: Re: Shimrod de Dun (finie !)   Shimrod de Dun (finie !) EmptyMar 19 Juin 2018 - 15:06
Cela semble parfaitement correct, tout est en ordre donc voici :


[ FICHE VALIDÉE ]


Je t'invite à visiter la partie Demandes de RP si tu n'as pas déjà trouvé de partenaire RP. Et n'oublie pas de faire une demande d'inscription à ton groupe raciale.

Bon jeu.

Puisses-tu régner sur Dun sans trop faire chier tes voisins Wink


Shimrod de Dun (finie !) Xtark10
Shimrod de Dun (finie !) Xthran10
Shimrod de Dun (finie !) Xnilew10
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
 

Shimrod de Dun (finie !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Shimrod de Dun (finie !) N448 :: Fiches de Personnages :: Fiches validées-