Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Visite diplomatique (pv kili)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Visite diplomatique (pv kili)   Mar 7 Aoû 2018 - 18:55
[voyage à Cheval, montagnes de Dun -> Khazad Dûm, 6 jours ->6h à attendre ]

Suite à mon excursion fructueuse à la rencontre des gobelins, je jugeai le moment bien choisi pour me rendre en mission diplomatique à l'étranger. J'avais en effet une visite à rendre sous peu au roi sous la montagne et les circonstances s'y prêtaient à merveille. Le temps était clair, ni trop chaud ni trop froid et mon peuple s'enorgueillissait de notre victoire dans les montagnes. J'avais donc placé mon ami Iain à la tête du gouvernement pour quelques semaines. Escorté de trois gardes, je franchis les kilomètres à vitesse constante, monté sur mon étalon gris. J'avais décidé avec l'approbation de mon conseil de voyager léger, afin de ne pas attirer l'attention.

D'esprit pratique, mes compagnons et moi voyagèrent à vive allure, ne nous arrêtant que pour manger et dormir. Le trajet fut des plus agréables, meublé de discussions parfois grivoises. J'avais perdu l'habitude de voyager en si mince équipage et j'appréciai cela plus encore car mes trois compères faisaient partie de mes hommes les plus fidèles depuis bien avant mon accession au trône : je leur aurais confié ma vie sans la moindre hésitation. A peine avions-nous franchi la frontière que déjà des soldats du trône venaient à notre rencontre, dans le but de nous escorter à destination. Je me savais attendu, mais la déférence de mes guides me satisfit : la rencontre s'annonçait sous les meilleurs auspices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kili d'EreborNombre de messages : 116
Age : 21
Date d'inscription : 26/01/2014

Feuille de personnage
Race: Nain d'Erebor
Possessions: Une lance naine en mithril parsemé de rune / Un arc composite spécial / Une épée naine
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi sous la montagne

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Mar 7 Aoû 2018 - 21:39
Je siégeais dans la salle de la Tour de Durin, haute et fier. Symbole de la dominance de mon peuples sur les monts brumeux, car nous avions put bâtir des édifices à la hauteurs même des pics sous lesquels nous vivions.
A nouveau mon peuple brillait de toute sa splendeur, nous vivions un age d'or qui nous avaient déjà depuis longtemps quitté depuis l'époque de mon grand-père.

Je contemplais la grande salle voûté, entouré de ma garde et des machiniste un peu plus haut. La salle était éclairé d'une lumière douce et immobile, bien loin des formes dansantes des torches. J'avais mes mains posé sur le grand cercle de jadéite, réfléchissant à mes mots pour ma rencontre avec le roi de Dun. Dun était un petit royaume de fermier, certes, mais à l'instar du Rohan, nous avions un grand respect pour eux. Plus encore que pour le Rohan.
Nous partagions beaucoup avec les gens de leur peuple, les gens de Dun était simple certes, mais ils étaient aussi de très bons artisans et aussi d'anciens amis. Je ne savais même pas depuis quand mon peuple et le leurs commercions, plusieurs fois même les nôtres ont trouvé refuges dans leurs collines, notamment lors de la prise de la Moria.

L'homme que j'allais rencontré était leur actuel "roi". Car le pays de Dun était composé de nombreux clan épars, sans qu'aucun n'ait un chef pour tous les dirigé, il était rare qu'un roi unique se lève parmi eux. Mais ce Shimrod l'avait fait, il faisait partie d'un clan qui était étonnement proche de mon peuple, vivant dans les monts brumeux et ayant depuis longtemps partagé ses biens avec nous.

Un corbeau de ma garde parvint alors jusqu'à moi, quelque peu fatigué du chemin parcourus.

- Mon roi, le roi de Dun est arrivé, il est en train d'être escorté et devrait vous parvenir sous peu.

J’acquiesçais en remerciant mon garde qui partis alors s'asseoir en hauteur pour se reposer du long vol qu'il avait eut.
Je recevait le roi de Dun ici, dans la tour de Durin, beaucoup jugerait cela étrange dû a sa hauteur, après tout, jusqu'à récemment seuls les escaliers sans fin permettait d'y accéder et rien que le nom donnait envie de rester en bas. Mais j'avais ordonné pour la rénovation de la tour la construction d'un monte charge afin de pouvoir rapidement reconstruire la tour et parvenir a ses hauteurs, l'escalier était simplement laisser à but symbolique ou éventuellement de secours.

Il y avait de nombreux avantages a le faire parvenir ici, tout d'abord, l'endorit était grandiose et je ne parle pas que de la vue sur l'immensité des pics des monts brumeux non. La Tour de Durin était un chef-d'oeuvre de mon peuple plus encore en cette nuit, les statues doré des Durin, du premier jusqu'au sixième brillait d'un éclat argenté en certains endroits grâce à l'Ithildin.
Cette Tour était l'apanage de la technique et de l'artisanat nain et cela pourrait étonnement peser dans une discussion. Et surtout, bien que je fusse roi de la Moria de façon direct, je ne me voyais pas emprunter la salle du trône de celui que j'avais placé à la tête de la citée.

Des bruits de pas dans les escaliers me firent sortir de mes pensés et je regardais mes hommes amené à moi un grand homme, au visage balafré.

- Salutation à vous, Shimrod Siobhan, régent du pays de Dun et seigneur des Siobhan. Je suis Kili, Roi sous la Montagne, enchanté de pouvoir vous rencontrer.

Je m'inclinais légèrement en sa direction avant de reprendre place à mon siège et l'invitais d'un geste à prendre place en fasse de moi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5806-kili-le-roi-sous-l
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Mar 7 Aoû 2018 - 22:13
Je fus surpris d'apprendre que le roi sous la montagne m'attendait en haut de l'immense tour que l'on me présenta comme celle de Durin. J'appréciai la beauté et la grâce de l'édifice, dont le niveau architectural dépassait de loin mes pauvres compétences, mais je n'étais guère enthousiasmé par la hauteur exubérante qui me faisait face. Pour un homme comme moi, habitué à fouler le sol de ses deux pieds en toute circonstance ou presque et culminant dans une tour de dix mètres de haut au maximum, il s'agissait là d'une altitude inquiétante. Il n'était pourtant pas question de me laisser impressionner par cela et lorsqu'on me proposa de monter dans une étrange machinerie, je refusai catégoriquement : les escaliers me convenaient tout à fait.

"Je ne suis point un vieillard ou un infirme pour dédaigner quelques marches." justifiai-je simplement en m'engageant sans hésiter vers les étages.

De fait, entraîné et en fort bonne santé, je n'eus que peu de peine à rejoindre la salle où Sa Majesté Kili m'attendait. Certes, si j'avais imaginé l'ampleur de la tâche, je n'aurais eut être pas dédaigné la machinerie, mais il était trop tard pour reculer et je parvins en haut sans avoir l'air trop épuisé. Je fis mine de n'être guère impressionné par la grandeur des voûtes de pierre, le caractère exubérant des statues d'or brillant d'une lueur qui m'était inconnue ou encore la majesté qui se dégageait du roi lui même. Plus rompu à l'art de la royauté que moi, toute sa personne rayonnait d'importance et je me demandai instantanément si un jour j'aurais autant de prestance. Cela n'était que secondaire, bien sûr, mais je n'avais aucun doute quant au fait qu'une présence aussi imposante aurait pu rabattre le caquet de nombre de mes opposants politiques. Enfin, pour l'heure, je ne comptais que sur mes propres talents et cela me suffisait amplement. Ma propre aura de force tranquille devrait bien me suffire pour l'heure et je ne me sentais nullement diminué face à ce nain qui portait si bien sa couronne : chacun sa façon de gouverner.

- Salutation à vous, Shimrod Siobhan, régent du pays de Dun et seigneur des Siobhan. Je suis Kili, Roi sous la Montagne, enchanté de pouvoir vous rencontrer.

Il s'inclina devant moi et je répondis posément, d'une voix grave et tranquille :

"Salutations, Kili, Roi sous la Montagne. Le pays de Dun est honoré de cette rencontre."

Je m'inclinai à mon tour, le poing sur le coeur à la manière de mon peuple et pris place dans le siège qui m'était destiné. Je pris le temps d'examiner les traits de mon vis à vis, sans insistance afin de respecter les règles de la courtoisie, mais avec une évidente curiosité. Il semblait jeune, mais les nains ne vieillissaient pas aussi vite que les hommes et cela n'aurait pas dû me surprendre. J'entamai la conversation avec l'aisance d'un homme rarement impressionné :

"On m'avait conté les merveilles des cités sous la montagne, mais je dois bien admettre ma surprise en constatant que certaines rumeurs sont en deçà de la réalité. Cet endroit est magnifique."


C'était un compliment sincère, d'autant que j'admirais l'architecture naine. J'ambitionnais de bâtir une forteresse à flanc de montagne, non loin d'ici. Quoi que ce ne fût rien d'aussi extravagant que la tour dans laquelle je me tenais, j'avais bon espoir d'obtenir du peuple sous la montagne une aide non négligeable pour mener à bien mon projet. J'aurais volontiers discuté architecture des heures durant, mais nous avions des questions plus urgentes à traiter aussi enchaînai-je sans ambages :

"Hélas, nous ne sommes pas ici pour discuter de la grandeur de votre peuple, aussi vous proposerai-je de conserver cette discussion pour plus tard, lorsque les points d'importance auront été abordés."


Bien que j'eusse refusé la proposition de Sa Majesté de rejoindre l'empire fédéral, j'espérais pouvoir entériner la bonne entente entre nos nations, par l'établissement de traités commerciaux avantageux pour chacun. La question de ma forteresse devait également être abordée, ainsi que la possibilité d'envoyer quelques uns de nos jeunes hommes étudier l'art de la guerre parmi les nains, afin d'apporter davantage de techniques modernes parmi nos rangs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kili d'EreborNombre de messages : 116
Age : 21
Date d'inscription : 26/01/2014

Feuille de personnage
Race: Nain d'Erebor
Possessions: Une lance naine en mithril parsemé de rune / Un arc composite spécial / Une épée naine
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi sous la montagne

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Mer 8 Aoû 2018 - 20:55
"Salutations, Kili, Roi sous la Montagne. Le pays de Dun est honoré de cette rencontre."

Mon comparse s'inclina de façon respectueuse, poing sur le torse à la façon de ses gens. J'éprouvais dès l'instant un respect certains pour cette personne, il était la preuve vivante que peu à part les nains pouvaient voir le visage juste des hommes de Dun.

"On m'avait conté les merveilles des cités sous la montagne, mais je dois bien admettre ma surprise en constatant que certaines rumeurs sont en deçà de la réalité. Cet endroit est magnifique."


Je souriais à ses dires, un sourire bien heureux de ce commentaire et aussi dû fait que ma démarche ait fonctionné à merveille. Mais il fallait dire que même par rapport aux restes des constructions naines, cette tour était d'une rare finesse.
De mon vécu je n'ai rien connus hormis la splendide forge-dragon qui puisse égalé pareil monument.

"Hélas, nous ne sommes pas ici pour discuter de la grandeur de votre peuple, aussi vous proposerai-je de conserver cette discussion pour plus tard, lorsque les points d'importance auront été abordés."


J’acquiesçais aux dires de mon invités, certes, il avait refusé l'offre que je lui avais fait de joindre le royaume fédérale et ce sans même attendre de venir me parler. Peut-être pourrais-je au fil de la conversation le convaincre du contraire, mais je savais les hommes de Dun têtue. Je pense que seul le temps me permettrait de gagner le cœur de son peuple.

- Bien sûr sieur, je partage votre avis, sachez néanmoins que vous êtes ici en tant qu'un de mes invités et que vous et vôtres peuples pouvez voyager comme il vous semble dans mon royaume.

J'inclinais alors la tête en sa direction de façon respectueuse, c'était déjà le cas bien sûr, mais revenir sur ce fait me semblait utile afin de placer une entente cordiale entre nous deux. Qui plus est, j’espérais le garder comme invité royale pendant quelques temps.

- Ainsi donc, puisque vous avez refusé ma proposition, je n'épiloguerais pas dessus et passerais à la suite directement. Comme vous le savez, votre peuple est un peuple fortement rurale, possédant de nombreuse terres cultivable et surtout de nombreux élevage. Ce point fait hélas défaut à mon peuple, si jusque là, le royaume de Dale pouvait subvenir à nos besoins, depuis l'exode des montagnes bleues ce n'est plus le cas pour Khazad-Dûm.

En effet, ces derniers temps, nous avions dû augmenter l'import de vivre de la part d'autres nations, nous avons même dû acheter des vivres au Rhûn pour Erebor, afin de pouvoir fournir Khazad-Dûm.
Une chance pour nous, les royaumes avoisinants et le val de l'Anduin sont des terres fertiles, dans le cas contraire, mon peuple aurait dû s'exiler je ne sais où pour survivre.

-J'aimerais ainsi vous proposer, comme mon peuple l'a proposer avant aux hommes de Dale un marché fort simple. Nous demandons un prix réduit sur l'importation de nourriture venant de votre pays, en échange de quoi, nous vous fournirons notre artisanat à prix réduit ici aussi. Nous avons grands besoin de vivres mais ne sommes pas pour autant aux abois sachez le aussi. Ce que je pourrais aussi vous offrir est l'aide de mon royaume, pour je ne sais qu'elle manœuvre, mais si le besoin s'en fait sentir sachez que vous pourrez venir quérir notre aide. Voici donc ce que je propose et vous seigneur, possédez vous quelques demandes ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5806-kili-le-roi-sous-l
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Sam 11 Aoû 2018 - 23:10
Kili d'Erebor sembla agréer avec mon point de vue et eut l'élégance de ne pas entamer directement la conversation en mentionnant mon refus précédant quant à sa proposition de rejoindre l'empire fédéral d'Erebor. J'appréciai cela, même si l'aspect clinquant de tout ce que je voyais me portait à me demander s'il n'essayait pas de m'impressionner par la richesse de son peuple. J'en doutais, car il serait bien mal tombé : à Dun, les richesses ne se comptaient pas en or, aussi cela me semblait-il superflu. Je considérai plus volontiers qu'il s'agissait là non d'un étalage bien inutile de richesses mais plutôt d'une "norme" pour qui a vécu dans ce contexte toute sa vie.

- Bien sûr sieur, je partage votre avis, sachez néanmoins que vous êtes ici en tant qu'un de mes invités et que vous et vôtres peuples pouvez voyager comme il vous semble dans mon royaume.

Je hochai la tête avec conviction en remerciement à son salut. J'aimais l'idée que cette rencontre se passe dans un cadre convivial. La politique de roi sous la montagne n'avait jamais laissé à penser qu'il s'estime supérieur aux autres souverains, quelle que soit la taille de son royaume, mais j'avais craint de me retrouver dans une position inconfortable durant ce voyage. Heureusement, cette crainte avait subi le sort de bien des inquiétudes dans ma vie : une gêne passagère bien vite oubliée. J'aurais presque croisé les jambes sous la table et réclamé une chope d'Uisge-Beatha si j'avais pu espérer que quelqu'un ici sache de quoi il s'agissait. Enfin, ç'eût été un peu déplacé et j'avais bien l'intention de donner une image forte et stoïque, aussi me contentai-je d'écouter avec attention.

- Ainsi donc, puisque vous avez refusé ma proposition, je n'épiloguerais pas dessus et passerais à la suite directement. Comme vous le savez, votre peuple est un peuple fortement rurale, possédant de nombreuse terres cultivable et surtout de nombreux élevage. Ce point fait hélas défaut à mon peuple, si jusque là, le royaume de Dale pouvait subvenir à nos besoins, depuis l'exode des montagnes bleues ce n'est plus le cas pour Khazad-Dûm.

Je hochai du chef, attendant la suite. Il ne m'avait fallu qu'un instant pour comprendre que ce roi-là avait un bagout certain et qu'il valait mieux attendre qu'il ait fini de parler avant d'essayer de parler. Inutile de gaspiller ma salive prématurément.

-J'aimerais ainsi vous proposer, comme mon peuple l'a proposer avant aux hommes de Dale un marché fort simple. Nous demandons un prix réduit sur l'importation de nourriture venant de votre pays, en échange de quoi, nous vous fournirons notre artisanat à prix réduit ici aussi. Nous avons grands besoin de vivres mais ne sommes pas pour autant aux abois sachez le aussi. Ce que je pourrais aussi vous offrir est l'aide de mon royaume, pour je ne sais qu'elle manœuvre, mais si le besoin s'en fait sentir sachez que vous pourrez venir quérir notre aide. Voici donc ce que je propose et vous seigneur, possédez vous quelques demandes ?

Je m'avançai sur l'assise de mon siège, les mains posées sur la table en une attitude à la fois détendue et sûre de moi. J'avais plus ou moins anticipé la conversation que nous avions et j'étais sûr de parvenir à obtenir des avantages pour mon peuple à moindre coût. Il s'agissait simplement d'amener cela en douceur. J'avais certes une expérience des plus minces en matière de royauté, pourtant je savais ce dont mon peuple avait besoin et ce qui pourrait lui donner un avantage important pour s'élever de plus en plus haut. Un jour peut être, nous serions en mesure de jouer sur le même échiquier politique que de grandes nations telles qu'Erebor ou l'empire d'Ouistrenesse. Pour l'heure, ce traité qui se préparait, en face à face entre le roi des nains et moi… Cela me permettait de mettre un pied dans la cour des grands, et je comptais bien tirer avantage de cette chance.

" Je comprends bien entendu la gêne que peut occasionner un si grand nombre de gens avec si peu de terres arables, et je vous remercie d'avoir pensé à Dun pour pourvoir à une partie de vos besoins alimentaires. Nous serions honorés de vous revendre à prix d'ami le surplus de nos cultures, qui ont récemment été amplifiés par l'amélioration de nos techniques agricoles. L'irrigation fait des merveilles depuis quelques années. Cependant, ce dont mon royaume a besoin de se compte pas en espèces sonnantes et trébuchantes."

J'adressai au roi Kili un sourire amical, laissant planer un court moment de suspense avant de dévoiler la nature de ce que nous demanderions en échange. J'aimais assez ménager mon effet, car cela donnait souvent l'impression que j'allais demander la lune : ma proposition plus que raisonnable paraissait ensuite comme un soulagement et me donnait un avantage quant aux termes du contrat.

" Si nous n'avons que faire pour l'heure d'argent dont nous ne saurions quoi faire, nous serions fort intéressés par des avantages en nature. En effet, comme vous le savez sûrement par l'entremise de vos informateurs, j'ai récemment lancé l'idée de construire une forteresse à flanc de montagne. Nos besoins en cela sont simples : de la matière première et peut être l'aide d'un ou deux architectes plus rompus à l'art de la construction que ceux qui bâtissent nos huttes et nos donjons. Ma visite ici m'aura au moins apporté cette conviction : votre peuple peut apporter beaucoup au mien, s'il vous agrée de nous laisser apprendre de vous. Je vous demanderai donc, en sus des pierres nécessaires à la construction de mon projet, et en guise de paiement pour des vivres, de bien vouloir accepter quelques uns de nos jeunes gens prometteurs comme apprentis dans votre royaume. Ainsi qu'un contact de confiance qui pourrait étudier nos plans, peut être."

C'était en réalité fort peu demander : les carrières pullulaient presque autant dans ce royame que les nains eux mêmes, puisqu'ils étaient toujours prompts à agrandir leurs galeries. Quant à la possibilité de faire étudier nos futurs architectes ici, ce n'était pas grand chose en soi, bien moins que si j'avais demandé que l'on me cède des architectes déjà formés. Si tu donnes un poisson à un homme il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. C'était la même chose pour tout, et je préfèrais disposer d'hommes de mon peuple capables plutôt que toujours devoir quelque chose à qui que ce fût.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kili d'EreborNombre de messages : 116
Age : 21
Date d'inscription : 26/01/2014

Feuille de personnage
Race: Nain d'Erebor
Possessions: Une lance naine en mithril parsemé de rune / Un arc composite spécial / Une épée naine
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi sous la montagne

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Lun 13 Aoû 2018 - 18:19
Le roi de Dun était en pleine réflexion, j'avais fais une demande importante. Après tout, c'est à peu près comme si un roi venait en me demandant de brader le bien le plus abondant de mon peuple, soit notre or ou nos pierres précieuses, ou encore nos armes et armures.
Néanmoins, je ne proposais pas cela sans compromis de ma part, et j’espérais qu'il  accepte ma proposition, brader notre artisanat ne me plaisais pas énormément, néanmoins, je n'aurais jamais proposer cela si je n'avais pas confiance en son peuples et ils étaient de loin nos plus grands alliés avec les hommes du nord.

" Je comprends bien entendu la gêne que peut occasionner un si grand nombre de gens avec si peu de terres arables, et je vous remercie d'avoir pensé à Dun pour pourvoir à une partie de vos besoins alimentaires. Nous serions honorés de vous revendre à prix d'ami le surplus de nos cultures, qui ont récemment été amplifiés par l'amélioration de nos techniques agricoles. L'irrigation fait des merveilles depuis quelques années. Cependant, ce dont mon royaume a besoin de se compte pas en espèces sonnantes et trébuchantes."

Fort bien, ma demande lui convenait, néanmoins, j'étais assez intrigué par sa contre partie, il semblait avoir une idée en tête et son silence me laissait pantois devant l'attente.
Je réfléchissais aussi de mon coté et pensais que nous avions aussi fait évoluer nos techniques de culture et d'irigation et que nous pourrions éventuellement en faire profiter Dun s'il s'engageait à nourrir mon peuple.

" Si nous n'avons que faire pour l'heure d'argent dont nous ne saurions quoi faire, nous serions fort intéressés par des avantages en nature. En effet, comme vous le savez sûrement par l'entremise de vos informateurs, j'ai récemment lancé l'idée de construire une forteresse à flanc de montagne. Nos besoins en cela sont simples : de la matière première et peut être l'aide d'un ou deux architectes plus rompus à l'art de la construction que ceux qui bâtissent nos huttes et nos donjons. Ma visite ici m'aura au moins apporté cette conviction : votre peuple peut apporter beaucoup au mien, s'il vous agrée de nous laisser apprendre de vous. Je vous demanderai donc, en sus des pierres nécessaires à la construction de mon projet, et en guise de paiement pour des vivres, de bien vouloir accepter quelques uns de nos jeunes gens prometteurs comme apprentis dans votre royaume. Ainsi qu'un contact de confiance qui pourrait étudier nos plans, peut être."

Il souhaitait ainsi construire une forteresse ? Hélas, je l'ignorais, mes "espions" étaient placé au nord, pas au sud, j'avais bien peu de possibilité de surveiller les fais et gestes de tous mes voisins avec les guerres actuels. Construire une forteresse était chose aisé pour les miens, plus encore à flanc de montagnes. Après tout Ferté-au-Cor, le gouffre de Helm comme on l'appelait souvent, était de notre facture.
Et il acceptait les termes que je lui avait proposé, quoiqu'un peu plus poussé, mais cela ne me gênait en rien. En réalité, cela était même mieux, des jeunes gens instruits chez nous pourrait amener le rayonnement de notre culture au sein du peuple de Dun et j'en était ravis.

Je regardais alors mes gens en hauteur, ceux qui était les ingénieurs de ce lieu et leur fis un petit signe de main qui ne se voulait pas discret.
Ils hochèrent la tête et commençait a user de les manivelles et manettes d'une façon qui m'était inconnus et obscur. La table de cristal fit un bruit fort, avant de s'affaisser dans la table de pierre, disparaissant petit à petit dans les tréfonds avec un fort bruits d'engrenages et de cliquetis.

- Roi de Dun, vos conditions sont acceptables et ne me déplaisent en rien. Elle me convienne parfaitement, sachez ainsi que j'accepte que quelques uns des miens, enseigne aux vôtres. J'irais même plus loin et vous propose d'envoyer de la main d'oeuvre afin de construire votre forteresse au coté des vôtres qui apprendront ainsi de mes gens. Si cela vous convient.

Le bruit de cliquetis s'amenuisa alors que la table remontait, mais ce n'était pas la même, il s'agissait bien du même cristal, mais il brillait en certains point, traçant de nombreuses lignes, il était facile de reconnaître ce dessin, il s'agissait de la carte du pays de Dun.
Le tracé était faite des mêmes pierres qui illuminait la pièce, ainsi on pouvait parfaitement voir cette carte même dans la nuit. Un de mes gens apporta alors une simple craie au roi de Dun et lui donna.

- Sieur Shimrod, vous aurez reconnus votre pays, je souhaiterais que vous placiez sur cette carte l'endroit de votre forteresse si vous le permettez.

Bien sur, cela était fort tape à l'oeil, mais il s'agissait des seuls cartes de cette tour, aucune n'était faite sur le papier au sein de la tour de Durin et elle rayonnait de l'ingéniosité de mon peuple !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5806-kili-le-roi-sous-l
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Mer 15 Aoû 2018 - 18:17
L'expression du roi sous la Montagne était bien plus difficile à déchiffrer que celle de la plupart de mes compatriotes, dont les sentiments se lisaient aussi aisément sur le visage que s'ils avaient été exprimés à voix haute. J'ignorais si ma remarque quant à ses informateurs avait fait mouche ou non : si je disposais pour ma part d'un réseau assez conséquent d'espions, je n'avais aucun doute quant au fait qu'il en ait aussi. Mais Dun était-il considéré comme une menace potentielle et méritait-il une surveillance quelconque ? J'en doutais, bien qu'il m'eût grandement satisfait d'imaginer avoir une telle influence sur l'échiquier politique du continent.

Le Roi Kili fit un signe à ses gens qui réagirent aussitôt en actionnant une machinerie titanesque à mes yeux de profane. J'eus un sursaut lorsque la table cristalline s'affaissa, osant à peine regarder dans le trou qu'elle avait laissé, médusé. C'était là où bien une ingénierie fort poussée ou bien une sorcellerie quelconque, cela ne faisait aucun doute. Peut être même les deux. A n'en point douter, j'étais exposé à quelque chose de remarquable.

" Roi de Dun, vos conditions sont acceptables et ne me déplaisent en rien. Elle me convienne parfaitement, sachez ainsi que j'accepte que quelques uns des miens, enseigne aux vôtres. J'irais même plus loin et vous propose d'envoyer de la main d'oeuvre afin de construire votre forteresse au coté des vôtres qui apprendront ainsi de mes gens. Si cela vous convient."

Cette acceptation de la majorité des termes du marché me satisfit pleinement et j'imaginai déjà la grandeur de mon pays dans les années à venir. Construite petit à petit, de nos propres mains. Cela hélas, me contraindrait à refuser que la totalité de la main d'œuvre soit d'origine naine. Une partie, cela restait à voir, mais certainement pas tout : nous avions besoin de nous former et d'apprendre à pratiquer les arts dans lesquels les nains excellaient, même si ce n'était que moitié aussi bien qu'eux. J'étais certain que le talent ne pouvait venir qu'en conséquence d'un travail constant et appliqué, et je le disais régulièrement à mes subalternes.

A ce moment, une table similaire prit la place de la première, constellée de points et de lignes qui ressemblait trait pour trait à ma carte détaillée de mon pays, celle que j'avais spécialement faite dessiner par un artisan elfe qui me l'avait vendue fort cher. Elle m'était fort utile dans mes désirs d'expansion et lors de batailles que je devais préparer, mais cela n'avait rien à voir avec la table du roi des nains. Je notai dans un coin de mon esprit qu'il serait judicieux d'en faire fabriquer une. Peut être même une qui montrerait les reliefs en hauteur… Enfin… Non. C'était là une idée purement fantaisiste, bien que l'utilité stratégique pourrait se révéler cruciale lors de certains affrontements. Cela dit, c'était assez évident que personne ne serait capable de fabriquer un jour une réplique miniature d'un pays tout entier, aussi fidèle que ce à quoi j'avais pensé. Il fallait rester un peu réaliste. L'un des serviteurs me confia une craie et je regardai le roi sous la montagne avec une perplexité évidente.

- Sieur Shimrod, vous aurez reconnus votre pays, je souhaiterais que vous placiez sur cette carte l'endroit de votre forteresse si vous le permettez.

Cela répondait à ma question : il ignorait tout de mon projet de forteresse. Ou alors il faisait semblant de l'ignorer, ce qui m'aurait surpris. C'eût été bien inutile et quelque peu retors. Je dessinai donc l'emplacement exact de mon projet, en annotant le nom en caractères communs ainsi que dans notre langue.  

" Comme vous le savez peut être, le nom même de notre pays, Dun, dans notre langue, signifie "colline" ou encore "forteresse". Or il se trouve que nous disposons de bien peu de véritables forteresses. J'ai donc décidé de baptiser cette construction Dunhill, c'est à dire la forteresse de la montagne."

J'avais d'ores et déjà dessiné les plans de base et proposé le projet à plusieurs de mes architectes, qui n'étaient pas sûrs de parvenir à construire quoi que ce soit d'imposant du côté des montagnes que j'avais choisies. Pour cela j'avais toute confiance dans la capacité des nains pour ériger les plus beaux monuments dans ce cadre un peu particulier.

" Par ailleurs, veuillez m'excuser mais je n'adhère pas totalement à votre proposition d'envoyer des travailleurs nains chez nous. Non pas que je doute de vos capacités, mais j'aurais souhaité que ce chantier mette à contribution les hommes de mon pays. Avoir un travail n'est pas toujours chose facile par les temps qui courent et apprendre auprès de quelques uns de vos envoyés me semble être une meilleure possibilité que de simplement vous laisser tout gérer de long en large. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kili d'EreborNombre de messages : 116
Age : 21
Date d'inscription : 26/01/2014

Feuille de personnage
Race: Nain d'Erebor
Possessions: Une lance naine en mithril parsemé de rune / Un arc composite spécial / Une épée naine
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi sous la montagne

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Lun 27 Aoû 2018 - 14:30
L'air quelque peu incrédule du roi me fis sourire d'amusement, moi même en réalité, était tel un enfant les yeux pleins d'étoiles quand je voyais ces mécanismes à l'oeuvre. Tout roi que j'étais, les inventions de mon propre peuple m'étonnait pourtant lorsqu'il ne s'agissait pas d'arme, d'armure ou de bijoux, les portes magiques et autres mécanismes à engrenages ou a explosion était tellement différent de tout ce que je connaissais après tout.
Il marqua alors sur la carte l'endroit qu'il désirait pour forteresse, je regardais moi-même et hochait la tête avec respect et compréhension. C'était un lieu entouré par les montagnes, en contrebas, il était entouré d'épaisses forêt et la source d'une rivière le traversait.
C'était là une parfaite forteresse pour tenir un siège et elle me rappelait beaucoup Fort-le-Cor, en peut-être mieux à cause de l'épaisse forêt, mais cela encore serait à voir.

" Comme vous le savez peut être, le nom même de notre pays, Dun, dans notre langue, signifie "colline" ou encore "forteresse". Or il se trouve que nous disposons de bien peu de véritables forteresses. J'ai donc décidé de baptiser cette construction Dunhill, c'est à dire la forteresse de la montagne."

Je hochais la tête, écoutant mon interlocuteur, le pays de Dun n'avait de pays que le nom, car en réalité, chaque clan était son propre territoire autonome et c'est aussi pour cela qu'il n'y eut pas de roi à Dun depuis longtemps. C'est un peu comme si un roi se levait pour gouverner TOUS les nains, certes, cela est mon envie mais cela sera difficile et je partageais donc son appréhension à gouverner sur tous Dun.

" Par ailleurs, veuillez m'excuser mais je n'adhère pas totalement à votre proposition d'envoyer des travailleurs nains chez nous. Non pas que je doute de vos capacités, mais j'aurais souhaité que ce chantier mette à contribution les hommes de mon pays. Avoir un travail n'est pas toujours chose facile par les temps qui courent et apprendre auprès de quelques uns de vos envoyés me semble être une meilleure possibilité que de simplement vous laisser tout gérer de long en large. "

Je souriais à mon illustre invité avant de reprendre car il y avait eut là une incompréhension que je devais m'empresser de résoudre pour la bonne entente du traité.

- Seigneur Siobhan, il y a eut une mal compréhension, je ne sais si elle venait de vous ou bien de moi et je vais donc m'empresser à la résoudre. Je ne vous proposais pas de n'engager que mon peuple, je vous proposais d'en engager une partie pour vos travaux, pas simplement quelques uns. Je pensais à plusieurs contremaître et maîtres artisans parfaitement à même de diriger les travaux et d'apprendre notre façon aux vôtres. Cela assurera la rapidité de construction et je proposais que chacun des contremaîtres aient un apprentis qui sera formé et apprendra sous eux, afin de pouvoir être un contremaître parfaitement compétent selon nos us. J'en profiterais pour rajouter qu'une fois le traiter signer, ils pourront partir avec le matériel nécessaire à la construction et votre peuple pourra quand à lui venir en nos murs apprendre avec nos maitres artisans. Pour finir, j'aimerais savoir comment les corbeaux que nous vous avions donner se sentent en vos terres ? Car j'aimerais en laisser quelques uns, un ou deux, dans votre capitale afin de pouvoir converser rapidement en cas de besoin.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5806-kili-le-roi-sous-l
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   Sam 1 Sep 2018 - 0:15
- Seigneur Siobhan, il y a eut une mal compréhension, je ne sais si elle venait de vous ou bien de moi et je vais donc m'empresser à la résoudre. Je ne vous proposais pas de n'engager que mon peuple, je vous proposais d'en engager une partie pour vos travaux, pas simplement quelques uns. Je pensais à plusieurs contremaître et maîtres artisans parfaitement à même de diriger les travaux et d'apprendre notre façon aux vôtres. Cela assurera la rapidité de construction et je proposais que chacun des contremaîtres aient un apprentis qui sera formé et apprendra sous eux, afin de pouvoir être un contremaître parfaitement compétent selon nos us. J'en profiterais pour rajouter qu'une fois le traiter signer, ils pourront partir avec le matériel nécessaire à la construction et votre peuple pourra quand à lui venir en nos murs apprendre avec nos maitres artisans. Pour finir, j'aimerais savoir comment les corbeaux que nous vous avions donner se sentent en vos terres ? Car j'aimerais en laisser quelques uns, un ou deux, dans votre capitale afin de pouvoir converser rapidement en cas de besoin.

Je hochai lentement du chef. J'aimais mieux que ce malentendu soit dissipé, car cet arrangement-là me semblait bien plus profitable pour chacun de nos pays. J'étais satisfait de constater que nos points de vue sur la façon dont le monde devait tourner se rejoignaient et je me détendis tout à fait. J'allais obtenir précisément ce pour quoi j'étais là et cela suffisait à justifier mon voyage à Khazad Dûm. Non pas que j'eus une quelconque plainte à émettre quant à la qualité de la route pour venir, mais j'avais bien d'autres choses à faire que courir la campagne inutilement... Je répondis ensuite laconiquement à sa question :

"Pas trop mal, j'imagine. Ils n'ont jamais dit le contraire, me semble-t'il. Nous avons essayé tant bien que mal de leur permettre de s'installer à leur aise et ils semblent apprécier la présence de la faune locale, bien que nous ayons dû dresser nos faucons dans le but qu'ils cessent de les importuner."

Le chasse au faucon était un sport très apprécié à Dun et il avait été bien difficile pour nos oiseaux de comprendre la différence entre les corbeaux d'Erebor et les nuisibles qu'ils chassaient en permanence sur nos terres. Nous avions dû les entraîner à faire la différence entre les corbeaux et le gibier que constituait la volaille sauvage qui ornaient fréquemment notre table. Heureusement, cela n'avait eu aucune incidence sur les émissaires d'Erebor, ce qui aurait pu avoir de fâcheuses conséquences.

"Nous ne verrions pas d'objection à accueillir quelques uns de leurs semblables, maintenant que la démarche a été entreprise. Si cela vous sied, j'étudierai en personne les conditions de notre traité, notamment en ce qui concerne les vivres dont vous avez besoin."

J'étais depuis le temps versé dans les négociations et l'écriture de traités, bien que souvent moins techniques que celui que je signerai avec Erebor. Je laissais rarement d'autres se charger de cela à ma place et tenais à étudier personnellement toutes les clauses avant de signer quoi que ce soit. Question de principe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Visite diplomatique (pv kili)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Visite diplomatique (pv kili)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite diplomatique Flash back [Pv Esmelda] 1749 TERMINE
» Visite Diplomatique [Pv Nerewel]
» LE RETOUR DE TU TUD PASSEPORT DIPLOMATIQUE EN POCHE
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Khazad-Dûm-