Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MeneldilNombre de messages : 131
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mer 15 Aoû 2018 - 0:00
Un peu gêné aux entournures dans ses vêtements neufs, Meneldil Alcarindë, rôdeur de son état, montait les escaliers qui conduisaient au palais. Bien qu'il soit noble (de très petite noblesse arnorienne) et que ses deux frères aînés y servent comme hommes d'armes depuis plusieurs années maintenant, il n'y était jamais allé. D'un autre côté, ses frères se vantaient peu de l'existence de ce frère rôdeur, ce n'était pas très bien vu dans la famille depuis que leur oncle Anardil avait embrassé la profession contre l'avis de tous voici plusieurs dizaines d'années. Pourtant, dans la majorité des familles nobles d'Arnor, on considérait cela comme un honneur, et lui avait décidé que ce n'était aucunement déchoir que d'exercer ce métier. C'était de toute façon un choix de sa part, et il n'avait pas l'intention d'arrêter de sitôt.

Pas très à l'aise (et pas seulement à cause de ses vêtements, du même modèle que ceux qu'il portait ordinairement mais qu'il avait fait refaire voici peu dans du tissu neuf), il essayait d'avoir parfaitement l'air dégagé en arrivant sur la place où l'Arbre blanc déployait ses branches, gardé par les Gardes de la Fontaine. Lui qui se satisfaisait d'un rôle fort modeste parmi ses semblables depuis des années se demandait vraiment ce que l'impératrice, rien de moins, pouvait bien avoir à lui demander. A cet instant, pourtant, malgré le danger, il se serait senti bien plus à son aise dans les terres sauvages.

Il avisa l'entrée du palais et l'un des gardes qui le gardaient.

"Je suis Meneldil Alcarindë, Sa Majesté Akasha Idril m'a fait mander..."


Et il lui tendit le parchemin qu'il avait reçu corroborant ses dires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mer 15 Aoû 2018 - 11:46
Depuis qu'elle s'occupait de la chancellerie, Akasha avait acquit un bureau plus à même de recevoir les dignitaires et autres émissaires dans un cadre plus privé. Il s'agissait d'une grande pièce éclaircie par deux grandes fenêtres renforcés de fer, quelques plantes luxuriantes se tenaient dans d'immenses pots pour rendre l'endroit plus confortable pour la semi-elfe. Minas Tirith n'était pas un exemple de ville verdoyante, pour être sincère, quelques pots de fleurs trônaient sur certains nobles balcons, mais seul l'Arbre blanc représentait la forêt dans la blanche cité. Les elfes sont très peu à l'aise hors d'un cadre naturel, Akasha s'était vite senti enfermée avant qu'elle ne fasse venir toutes ses plantes des quatre coins du Gondor et même de Lothlorien. On pouvait y voir un bureau de chêne brut, un écritoire, une plume et un encrier. Quelques bibelots offerts, des livres empilés sur un coin du bureau terminaient de dépeindre l'ambiance studieuse de l'endroit.

Sur les mûrs des paysages peints, de la nature pour la plupart et un portrait de famille. Devant le bureau se trouvait deux sièges confortables pour les invités. L'un des mûrs était recouvert d'une bibliothèque pleine de livres et de parchemins bien entretenus. Voilà ce à quoi ressemblait le bureau de la Chancellerie depuis qu'Akasha en avait prit les commandes.

Le garde, à l'entrée, prit le parchemin pour en lire les lignes. Il vit le sceau personnel de l'impératrice (image présente dans la signature ^^), s'écartant alors pour confier le document à une autre personne qui était vêtue noblement. Ce dernier fit signe au rôdeur de le suivre. Indiquant que l'impératrice allait le recevoir dans le bureau de la chancellerie. Parcourant des couloirs animés par les domestiques et les courtisans, le noble salua quelques personnes sans pour autant s'arrêter. Il désigna la salle du trône d'une main, la salle de bal d'une autre, indiquant quelques pièces importantes sur leur chemin. Arrivant finalement face à une lourde double porte gardée, le noble s'approcher de toquer à la porte.

-" Entrez "

La voix de l'impératrice trancha avec calme, alors que l'un des gardes s'approchait de l'une des portes pour l'ouvrir. Le noble entra après ceci fait, présentant alors le rôdeur à l'impératrice. Il se tourna vers ce dernier pour lui rendre son document, saluant la dame puis Meneldil pour sortir en fermant la porte dernière lui.

-" Je vous remercie de la rapidité avec laquelle vous avez répondu à mon appel, vous devez être le rôdeur Meneldil. Veuillez vous asseoir, je vous prie."

Akasha laissa un sourire se dessina sur son visage de demi-elfe. Ses longs cheveux de jais retombant sur ses épaules, elle arborait une robe d'un vert tendre brodée d'argent. Sur son front trônait un diadème orné d'une magnifique émeraude taillée en fleur à cinq pétales. Désignant l'un des sièges de la main, le rôdeur pouvait y voir trôner l'anneau de Barahir en alliance. Deux serpents jumeaux, aux yeux d'émeraude, l'un mordant la couronne de fleurs d'or portée par l'autre.

-" Mon époux, l'empereur, en tant que commandant de la compagnie grise, connait tous les rôdeurs méritants de l'Empire. Lorsque nous avons discuter de qui pourrait nous être utile, votre nom a été mentonné. C'est la raison de votre présence ici, l'Empire à besoin de vos services."

Son ton était plus sérieux, son sourire n'était plus. Mais son regard était toujours calme et sa voix posée. L'impératrice n'était qu'avenante et digne, en rien agressive ou oppressante.






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
MeneldilNombre de messages : 131
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mer 22 Aoû 2018 - 0:04
Rien que voir la vêture plutôt riche aussi bien des nobles que des gardes, Meneldil se sentait d'autant plus en décalage complet. Même s'il était né dans une famille noble, jamais ses parents n'avaient possédé de choses d'une telle valeur, c'était largement hors des moyens de hobereaux d'Arnor, même possesseurs d'un château (antique, livré avec fissures d'époque). L'ensemble de ses vêtements, bien que neuf, ne valait même pas le prix des chausses en velours du noble qui le menait auprès de Sa Majesté, et il espérait qu'on ne verrait pas que ses bottes de cuir solide avaient été récemment ressemelées. Pour le reste, c'était parfaitement décent, fort heureusement, bien qu'inspiré de sa tenue ordinaire qui était devenue en quelque sorte l'emblème de sa profession.

Meneldil n'avait jamais reculé devant l'ennemi, mais là il se sentait vraiment de plus en plus mal à l'aise. N'allait-on pas trouver qu'il s'exprimait mal, qu'il avait un accent arnorien ou qu'il ressemblait à un paysan ? Et le palais était tellement grand ! Il s'y serait perdu s'il avait fallu qu'il s'y repère tout seul. Finalement, il trouvait plus facile de se repérer dans les terres sauvages de son Arnor natal voire de l'Eregion tout entier. Enfin, le noble qui le précédait arriva jusqu'à une porte fort ouvragée, et il sut que ce devait être la porte de la chancellerie royale.

On l'introduisit et on le laissa seul face à l'impératrice. Ayant reçu une très bonne éducation, il savait qu'il ne devait pas parler avant qu'elle ne s'exprime, mais sa mère avait bien insisté sur le fait qu'il devrait faire la révérence. Il cassa donc le buste de façon un peu raide mais convaincante, puis attendit qu'elle ouvrît la bouche, ce qu'elle fit rapidement.

-" Je vous remercie de la rapidité avec laquelle vous avez répondu à mon appel, vous devez être le rôdeur Meneldil. Veuillez vous asseoir, je vous prie."

Il s'exécuta, mais ne s'appuya pas contre le dossier de la chaise pour ne pas paraître trop familier. Il put alors examiner de plus près l'impératrice. Il s'attendait à quelqu'un de hautain couvert de joyaux et de tissus précieux, mais il trouva sa mise relativement simple pour quelqu'un de son statut social. Finalement, elle lui faisait bonne impression. Il inclina la tête avec respect, et la laissa continuer:

-" Mon époux, l'empereur, en tant que commandant de la compagnie grise, connait tous les rôdeurs méritants de l'Empire. Lorsque nous avons discuter de qui pourrait nous être utile, votre nom a été mentonné. C'est la raison de votre présence ici, l'Empire à besoin de vos services."

Meneldil se retint d'ouvrir des yeux ronds, gardant le plus possible une attitude neutre. Cela faisait en effet près de vingt-cinq ans qu'il était sur le terrain, mais jamais il n'avait eu l'impression qu'il faisait mieux son travail qu'un autre. Il s'efforçait juste de le faire bien, et ça lui suffisait. Il n'avait jamais su que l'empereur lui-même connaissait son existence, il ne l'aurait même jamais imaginé.

Il prit une longue inspiration, s'éclaircit la gorge et dit:

"J'ignorais que Vos Majestés fussent au courant de mon existence ou même du travail que j'ai jusque-là effectué, mais je suis honoré de travailler pour Elles. Que puis-je faire pour l'Empire ? Je suis à Votre disposition..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mar 28 Aoû 2018 - 18:23
Akasha observait les réactions de l'hommes rôdeur tout en parlant. Il était humble, direct et surtout semblait digne de confiance. Ce n'était pas pour rien qu'il avait eu l'attention d'Aragorn pendant leur discussion. Il fallait faire vite, l'Arnor, la terre jumelle du Gondor, était en danger. Après le lourd passage du règne de Thaïs, il y subsistait des zones fragiles et dépeuplées. Elles étaient hors de contrôle et pouvaient être un pont vers une invasion de l'Oustrenesse. Il était impensable de perdre une parcelle de terrains, impensable de mettre plus en danger le peuple Arnorien. Akasha avait accepté la décision d'Aragorn d'agir dans le secret, pour le moment, pour récolter des informations sur l'ennemi de l'Arnor : Angmar. Ceci fait, ils pourraient mettre en branle les mesures nécessaires pour éviter le pire. Imladris n'était pas loin de la zone de recherche, l'impératrice pourrait toujours envoyer une missive à sa famille pour demander la même chose à ses frères: ouvrir l'oeil vers le nord ouest.

La réponse de l'homme fit de nouveau sourire la semi-elfe. Très peu de choses sont hors de la portée de la famille impériale, un vaste réseau d'informateurs travaillait jour et nuit pour que rien ne les surprennent. Gilnor l'avait conçu et surtout rôdé pour que plus rien n'arrive à la famille de droit royale. On frappa à la porte, Akasha demanda à la personne d'entrer. Une ravissante rousse aux yeux verts passa le pas de la porte, vêtue d'une robe d'un vert aussi tendre que l'herbe des plaines. Cette dernière portait un plateau avec deux verres et quelques mets sucrés. Disposant une tasse de thé bien chaude devant sa dame puis devant l'homme, Elaine termina par déposer les fruits confits et les petites pâtisseries pour saluer Akasha et s'en retourner de l'autre coté de la porte.

-" Merci, Elaine."

La jeune femme se tourna un instant, baissant la tête tout en souriant, la porte se referma lentement. Akasha avança les pâtisseries vers Meneldil, lui indiquant un chou farci de crème acidulée.

-" Servez vous, discutons tout en prenant une petite collation. Discuter le ventre vide n'est pas une bonne manière de procéder."

Amenant sa tasse de thé à ses lèvres, en goûtant d'une gorgée, elle reposa la tasse pour reprendre le vif de la conversation. Il ne fallait pas faire perdre son temps à l'humble Rôdeur, ils avaient forts à faire sur les routes de l'Empire.

-" Comme vous le savez, parce que vous le vivez, l'Arnor est en proie à de nombreux danger. Le coût des guerres du règne de Thaïs, la perte d'hommes et le massacres de nombreuses familles nobles a affaibli la terre soeur du Gondor. Elle est en danger et pourrait être soumise si l'ennemi frappait sans prévenir."

Dépliant un mouchoir blanc pour y déposer un chou bien rond, l'Impératrice en prit une bouchée puis attendit quelques secondes pour reprendre le fil de sa pensée. Laissant le temps à l'homme de profiter de cet instant de paix.

-" Notre ennemi le plus proche est Angmar. Depuis longtemps ses terres grouillent d’immondices et je ne serais pas étonnée qu'elles se multiplient bien plus vite désormais. Ainsi, c'est là que vous entrez en scène, Meneldil."

Buvant une gorgée de thé, frottant légèrement ses doigts pour laisser retomber le sucre glace sur son mouchoir, Akasha détourna le regard vers l'un des tableaux pour soupirer un instant. Terminant alors sa pensée.

-" Il nous faut savoir s'ils ont des intentions belliqueuses envers nous... s'ils sont prêts pour nous envahir. L'armée mettra du temps à se déplacer aussi loin, même si nous avons trente mille hommes en Arnor pour veiller sur Tharbad... cela ne pourrait pas suffire.  Je compte sur votre aide et tout ceux que vous jugerez de confiance pour nous apporter des informations qui sauveraient de nombreuses vies."

Akasha tourna de nouveau son attention vers l'homme, plongeant son regard elfique dans le sien. Cherchant à sonder sa loyauté et surtout sa prochaine réponse. L'instant se faisait intense, lourd en conséquences également, mais il fallait avoir une idée des actions de cette terre noire si proche des gens qu'Akasha aime plus que tout. l'Empire était sa famille, tout comme Imladris et la Lorien. Elle se devait de tous les protéger ... quoiqu'il en coûte. L’abnégation de l'impératrice n'était plus à prouver et si elle devait partir au devant une guerre, elle le ferait sans tressaillir. Pour l'arbre blanc, pour Aragorn, pour l'Oustrenesse.

-" Puis-je compter sur vous, Rôdeur Meneldil ?"






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
MeneldilNombre de messages : 131
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Lun 10 Sep 2018 - 0:22
Quand une suivante entra avec une plateau de thé et des pâtisseries, Meneldil pensa que son rendez de travail pourrait bien s'apparenter à un tea time mondain. Il n'aurait pas cru que l'impératrice prendrait cette peine pour un simple rôdeur sans pédigree. Fort heureusement, il savait fort bien se comporter en société, même si les trois-quarts du temps, il s'en tenait fort éloigné. Il remercia la jeune suivante d'un hochement de tête, et reporta son attention sur l'impératrice.

Quand elle lui parla de la situation présente de l'Arnor, Meneldil comprit pourquoi on l'avait choisi: il avait parfaitement le type des gens du pays, le connaissait parfaitement et sa famille y avait vécu depuis moult générations. Les terres de ses parents avaient été dévastées, ainsi que leur château, et ils n'avaient toujours pas pu y retourner. Mais toutefois, il y passerait encore plus inaperçu.

Quant à l'Angmar, il n'avait eu de contact direct qu'avec les troupes qui s'en déversaient régulièrement comme autant d'effluves malfaisants. Les orcs venus d'Angmar, plus longtemps exposés au Mal, étaient solides et difficiles à vaincre, rien à voir avec les gobelins issus de la Moria ou d'autres orcs plus petits. Cependant, il avait maintes fois entendu parler de celui qui les commandait, le fameux Roi Sorcier, même s'il ne l'avait jamais vu. Quasiment personne ne l'avait vu, d'ailleurs...ou n'était revenu pour le dire.

Il écouta soigneusement tout ce qu'elle lui disait, l'enregistrant et l'analysant comme à son habitude tout en buvant deux gorgées du thé parfumé et en mangeant avec délicatesse un chou à la crème. Ce qu'il faisait depuis plus de vingt ans maintenant était déjà dangereux, mais il ne s'était aventuré du côté de l'Angmar qu'une fois vu le danger de l'endroit. Mais Meneldil était bien déterminé à ne pas laisser sa terre de naissance enfin libérée revenir sous le joug du Mal. Il pouvait faire peu par rapport à une armée, mais observer et rapporter des informations, il savait parfaitement le faire...même si cette fois plus que toutes les autres, il risquait d'y laisser sa vie. Pourtant, c'était là aussi son rôle: aller là où personne d'autre n'osait aller et marcher dans les ombres pour les combattre.

"Votre Majesté, je pense respectueusement que nous ne devons pas nous demander si l'Angmar nous attaquera, mais quand ils le feront. Le pays est encore désorganisé et en reconstruction, cela pourrait leur procurer une occasion en or. Je me suis rendu une fois aux frontières de l'Angmar quand j'étais plus jeune, et j'ai souvent croisé ces dernières années les orcs qui en venaient, ils sont caractéristiques et plutôt difficiles à vaincre car soumis au Mal depuis très longtemps..."

Il se tut un moment, cherchant soigneusement ses mots, et reprit tout aussi calmement:

"Même si je n'étais pas originaire d'Arnor, c'est mon devoir de faire ce que vous me demandez dans l'intérêt de tous, pour la sauvegarde de notre civilisation. J'ai parfaitement conscience du risque. Si une armée se rassemble là-bas et qu'elle se déverse sur l'Arnor, nous n'aurons que très peu de temps pour vous prévenir. Il n'est donc pas nécessaire que nous soyons très nombreux pour cette mission, pour éviter d'attirer l'attention et aller le plus vite possible. Je recommande que nous ne soyions que deux, pour qu'il en reste au moins un pour transmettre l'information au cas où la mission tournerait mal. Quelqu'un d'expérimenté. Je pensais à mon oncle, Anardil Alcarindë, je sais qu'il est allé déjà espionner là-bas et qu'il en a ramené des informations autrefois, il connaît la zone..."


Tout son langage corporel était détendu, et il avala encore une gorgée de son thé. Meneldil savait parfaitement mesurer les risques qu'il prenait, et également le poids de la confiance du couple impérial, même si c'était la première fois que des personnes de cette qualité s'adressaient directement à lui et comptaient sur lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mer 12 Sep 2018 - 14:25
Attentive aux paroles du rôdeur, l'Impératrice comprenait son chemin de pensées et il n'avait pas tord. L'Angmar, il ne fallait pas déterminer si ce royaume allait attaquer mais quand. Le rôdeur apportait déjà des renseignements à Akasha pour changer son champ de vision. Alors l'activité aux frontières de ce pays trahissait déjà ses envies d'invasions. Il fallait réagir vite mais faire déplacer l'armée en grand nombre dans véritable raison pouvait ce retourner contre l'Empire. Il fallait une preuve, la preuve mettrait en branle tout l'Ouistrenesse. Les détails sur les orcs descendants des monts Angmariens firent frémir la semi-elfe: plus forts ? Plus touchés par la perversion du mal ? Quelle sorte de créature pouvait bien naître et pulluler dans les fanges de ce pays maléfique ?

Observant plus attentivement les expressions de l'homme qui lui faisait face, il semblait sûr de lui. Peut-être avait-il déjà son plan de route en tête, ses points de vus à gravir pour observer l'Angmar. Akasha ne fut pas surprise lorsqu'il lui indiqua ses idées quant à la mission. Partir en groupe très réduit, était une sage décision, d'un part. Mais partir avec une personne en qui on peut faire confiance et surtout que l'on connait depuis longtemps est vraiment un choix intelligent et sécurisant. Ainsi, si l'un d'eux était blessé ou même tué, l'autre prendrait en charge le rapatriement des informations dans les plus brefs délais.

Nommant l'oncle en question, Akasha acquiesça sans attendre à l'idée toute entière et surtout aux remarques et conseils du rôdeur. Qui mieux que lui pouvait comprendre les dangers et problématiques de cette mission ? Personne ...

-" Bien entendu, vous avez raison. L'Angmar semble déjà être sur le point d'attaquer. J'espère simplement que nous aurons le temps d'avoir cette preuve pour réagir brutalement. Le feu par le feu ... "

Soupirant, elle trempa de nouveau ses lèvres dans le thé parfumé pour reprendre rapidement par la suite.

-" Je vois, le choix de votre oncle semble déjà réfléchit, je vous l'accord sans attendre. Vous aurez accès à l'armurerie royale pour y prendre ce dont vous aurez besoin. Arc, flèches, armures de cuir... vous êtes notre dernier espoir pour éviter un massacre en Arnor, n'hésitez pas un instant.. Demandez et nous vous fournirons."

Ce n'était pas facile pour la Dame d'envoyer un homme vers une mission aussi dangereuse. Elle aurait une grande part de responsabilité s'il devait arriver malheur au duo. C'était bien pour cela qu'Akasha n'aimait pas la violence et préférait soigner son prochain plutôt que de dispenser la mort, même si elle était justifiée. Se levant de son siège avec grâce, faisant le tour du bureau pour se retrouver à la droite de Meneldil, elle lui sourit sincèrement tout en apposant sa main d'une pure blancheur sur son bras. Son être tout entier se mit à rayonner d'une douceur lumineuse. Cette même lueur transmit  courage et bénédiction au Rôdeur alors qu'elle se penchait vers son oreille pour murmurer quelques mots en elfique.

-" L'ombre ne vous atteindra pas, l'enflammeuse des cieux vous guidera même dans la plus sombre des nuits sans lune. Elle veillera sur vous, tout comme je le ferais."

Se redressant avec ce sourire toujours rassurant, sa main quittant le bras du rôdeur pour reprendre ses distances d'un pas, elle termina reprit alors dans la langue des hommes.

-" Je vous bénis et demande sur vous la protection des très hauts. Qu'ils suivent vos pas et les guident dans les instants les plus sombres de votre voyage."

Puis la retourna vers l'autre coté du bureau, ouvrant un tiroir pour en sortir une missive cachetée de son sceau personnel. L'Arbre blanc et l'Evenstar mêlés. S'approchant de nouveau de l'homme pour la lui tendre, elle s'expliqua d'une voix posée.

-" Voici une lettre qui vous permettra d'entrer dans Imladris et de trouver la protection de mes frères et des miens. Elrohir et Elladan seront tout mettre en oeuvre pour vous faire revenir en vie avec vos informations. Et s'il advenait que vous soyez blessé, ils disposent de très bons guérisseurs. "

Son père et sa mère n'avaient-ils pas formés les meilleurs ? N'était-elle pas, elle même, la résultante de cette apprentissage ? Meneldil avait tout en main pour réussir cette mission. Jusqu'à la bénédiction de l'étoile du soir sur sa prochaine quête. La petite fille de Galadriel lui avait fait entrevoir son énergie d'âme, son Fäe alors qu'elle priait les Valars pour la guidance et la protection de cet homme qui détenait, maintenant, la vie de nombreuses personnes entre ses mains.






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
MeneldilNombre de messages : 131
Age : 42
Date d'inscription : 21/11/2015

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: une épée, un arc, des flèches dans un carquois, couteau de chasse, vêtements de rôdeur usés
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Pas encore de rang... mais ça arrive !
MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   Mar 2 Oct 2018 - 23:47
Meneldil, rassuré de pouvoir travailler avec son oncle qu'il commençait à connaître et qui avait déjà échaffaudé dans sa tête les différentes étapes, reprit:

-"Nous ferons en sorte d'aller vite et de nous servir si nécessaire du réseau des rôdeurs déjà présents là-bas pour vous faire porter les informations si d'aventure nous en étions empêchés. Mais Anardil et moi sommes solides et expérimentés, et j'ai bon espoir que nous revenions vous les porter nous-mêmes..."


Elle lui précisa qu'il pourrait prendre ce dont il aurait besoin dans les armureries royales, ce qui lui parut un énorme honneur tant il possédait peu de choses.

-"Je sais que mon oncle se trouve dans les environs de Bree, je vais le faire prévenir et je l'y rejoindrai, nous partirons de là. Je vous remercie de votre générosité, c'est quelque chose qui est rare pour nous et je la mesure à sa juste valeur..."


C'est alors que, surpris, il la vit poser sa main sur son bras. Il connaissait les elfes mais n'avait jamais assisté à la moindre démonstration de leur pouvoir et n'en possédait pas dans son ascendance (ou alors, de très très loin). Il se senti saisi mais aussi rempli de sérénité et de force, et comprit parfaitement les mots qu'elle lui chuchota à l'oreille puisque, comme beaucoup des nobles de son peuple, il avait appris les langues elfiques. Son aura était à la fois bienveillante et apaisante mais aussi encourageante et motivante. Il lui semblait qu'elle la lui avait transmis et qu'elle irradierait en lui le moment venu, quand toutes les autres lumières seraient éteintes. C'était un très grand honneur qu'elle lui avait fait et il s'inclina:

-"J'emporterai votre lumière avec moi, Votre Majesté, et les Valar fassent qu'elle m'aide quand je marcherai vers l'ombre. C'est un cadeau inestimable que vous m'avez fait et j'essaierai d'être digne de votre confiance..."

Et il acheva son thé et sa pâtisserie pendant qu'elle prenait un pli cacheté dans un des tiroirs de son bureau et qu'elle revenait lui tendre en lui expliquant que c'était un sauf-conduit pour se rendre à Imladris. Cela pouvait en effet être utile, quoi qu'il se passe.

Il se leva et s'inclina.

-"Si vous me le permettez, je vais me retirer pour m'équiper et commencer ma mission. Nous essaierons de vous faire savoir au plus tôt quand nous serons sur site mais vous serez mise au courant quoi qu'il arrive par les réseaux de rôdeurs de notre sort..."


Et il sortit de sa démarche légère mais pourtant chargée du destin de milliers d'hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7045-meneldil-finie
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Convocation au palais [Meneldil, Akasha Idril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Gondor :: Minas Tirith-