Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez
 

 Neige et velours || Evelith Oiomurë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelith OiomurëNombre de messages : 26
Age : 32
Date d'inscription : 14/08/2018

Feuille de personnage
Race: Humaine
Possessions: Vielle, Luth, nécessaire de voyage, poignards
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Evelith Oiomurë

MessageSujet: Neige et velours || Evelith Oiomurë   Neige et velours || Evelith Oiomurë EmptyJeu 16 Aoû 2018 - 18:50

Evelith Oiomurë


Surnom: Chantelune
Âge: 28ans
Emploi: Ménestrelle / Espionne
Race: Humaine, Numénor
Taille: 164cm
Poid: 53kg
Particularité: Albinos
Pays natal: Rohan
Pays actuel: Gondor

Description physique

A première vue, il est difficile de se faire une idée de l'apparence d'Evelith. Elle est de taille moyenne et dotée d'une silhouette fine, menue, musclée par les entrainements. Son corps est toutefois recouvert par de beaux vêtements, aux motifs élégants et ouvragés. Elle aime le velours, le satin, les broderies, et la dentelle. Ne voulant pas exposer sa peau au soleil, elle porte la plupart du temps des gants ou de longues manches lui couvrant partiellement les mains et des coiffes pouvant masquer son visage. Ses gestes sont fluides, sa démarche gracieuse, et elle se tient toujours droite. Une mystérieuse dame de haute naissance, voilà la première impression qu'elle donne.

Evelith ne cherche pas pour autant à cacher sa peau diafane à tout prix. Il lui arrive de porter des vêtements plus léger, marquant plus sensuellement ses formes aux allures de sablier. Elle doit malgré tout se montrer prudente. Son sang Numénoréen lui offre une certaine longévité et résistance, mais elle reste extrêmement sensible au soleil. Elle peut se découvrir sans crainte à l'aube ou au crépuscule, mais en pleine journée, et particulièrement les jours de beaux temps, elle court le risque de voir sa peau virer à l'écrevisse et d'en garder trace longtemps après.

Quand elle ne se couvre pas la tête, on remarque immédiatement sa chevelure d'albâtre. Ses cheveux sont brillants, fins, vigoureux, et cascadent gracieusement jusqu'au milieu du dos. Sensibles au soleil, Evelith en prend soin grâce à un mélange d'huile et de plantes aux vertus cosmétiques. Cela lui offre une très belle allure qui lui vaut parfois d'être confondue avec une elfe (ou semi-elfe au vu de sa taille).  

Autre point trompeur, si on ne remarque pas ses petites oreilles rondes, son visage de poupée ne peut qu'attirer l'attention. Une légère rougeur sur ses joues rebondies, un subtil maquillage en réalité, rappelle le teint des poupées de porcelaine. Ses traits fins forment un coeur doux, semblable à une pierre polie avec attention. Son nez légèrement retroussé est doté de narines rondes. Ses lèvres ne sont ni fines ni épaisses. Légèrement pulpeuses et bien dessinées, elles s'incurvent naturellement en un sourire doux et charmeur.

Ce qui reste le plus surprenant dans l'apparence d'Evelith, ce sont ses yeux. Ils sont retroussés, relevés vers l'extérieur, mais surtout, bordés de cils longs et fins dépourvus de couleur. Cette blancheur est contre-balancée par la vive couleur de ses iris : bleu-violet. Tels des saphirs incrustés d’améthystes, ils captivent votre attention. Son regard est franc, assuré, mais sait se montrer plus espiègle, discret, ou charmeur.

De façon générale, Evelith donne l'impression d'une jeune femme attentive, assurée, et pleine de vie contenue dans un corps polissé. Elle est très bonne danseuse, agile et avec un bon sens du rythme. Elle a toutefois une vue déplorable. Elle peut lire un livre ou parler à une personne proche sans problème. Mais plus la distance est grande, et plus elle voit flou. Elle n'a d'ailleurs jamais été doué pour l'archerie. L'équitation lui a imposé de devoir faire confiance en sa monture, ce pourquoi elle la choisit toujours avec soin. Elle se repose également sur sa sensibilité à la au soleil pour se repérer lors de ses voyages.

Sa mauvaise vue est toutefois largement compenser par son audition. Elle possède une oreille parfaite, et une très bonne mémoire auditive. Elle est capable de distinguer les paroles d'un individu au cœur d'une taverne animée ou peut rejouer aisément un air qu'elle n'aura écouté qu'une seule fois.  Dans l'obscurité, elle peut alors se repérer plus facilement en prêtant attention aux bruits environnants.

Evelith est également dotée d'une très jolie voix. Douce et claire comme de l'eau de source, elle s'adapte très bien aux ballades romantiques et aux berceuses. De par sa formation, elle sait également poser sa voie pour se faire entendre d'un vaste auditoire sans forcer sur ses cordes vocales. Elle ne manque pas non plus de coffre, lui permettait de jouer également des chants de guerre ou des récits chevaleresque. Bien entendu, elle tiendra bien mieux le rôle de la jouvencelle intrépide que du farouche soldat.


Description mentale

Evelith est une jeune femme naturellement curieuse, et plus particulièrement dans les arts. Elle adore découvrir de nouveaux chants, de nouveaux motifs de tapisseries, ou passer du temps à détailler une sculpture en bois ou en pierre. Elle aime aussi apprendre de nouvelles langues. Traduire son répertoire est un défi qu'elle aime relever. Petite, elle était très lunatique et passait toujours d'un centre d'intérêt à un autre. Aujourd'hui, elle est beaucoup plus disciplinée. Elle préfère passer du temps, et de l'attention pour parfaire ses connaissances, et ne se contente pas d'un savoir superficiel.

On pourrait la prendre pour un petit rat de bibliothèque, mais elle est plutôt une observatrice discrète. Elle n'hésite pas à voyager ou simplement prendre l'air et observer le monde tourner autour d'elle. Elle se tient au courant de tout, des petites comme des grandes histoires. Dans une discussion, elle ne mène pas la danse, mais elle peut parfois l'orienter discrètement dans la direction qu'elle souhaite.

Il vaut d'ailleurs mieux qu'elle se contente de rester en retrait. Quand on la pousse un peu trop dans ses retranchements, ou qu'elle a un peu trop bu, sa langue habituellement polie et aimable, s'aiguise et sa franchise naturelle reprend le dessus. Avec ses proches et les personnes de confiance, elle s'autorise à lâcher du leste. Elle n'est pas mauvaise ou impolie, elle a seulement tendance à dire les choses clairement et sans fioriture. Ce qui était la principale source de conflit avec sa sœur aînée dans leur enfance.

Elle a heureusement reçu une très bonne éducation pour dissimuler ses petits écarts de langage par un trait d'humour ou une attitude mutine. Elle peut aussi se montrer charmeuse. Oh, elle n'a pas une attitude lascive pour autant, non, non. Elle tient bien plus de la petite ingénue un brin timide. On a souvent tendance, quand on ne connaît pas son âge, à la croire plus jeune et inexpérimentée qu'elle ne l'est réellement. Elle profite d'ailleurs du fait qu'elle soit prise pour une petite chose fragile pour obtenir de nombreuses informations.

Derrière cette apparente candeur se cache également une femme prête à tout pour atteindre ses objectifs. Elle n'a jamais eu besoin de tuer jusqu'à présent – en dehors de quelques brutes l'ayant prise pour une proie facile, mais le mensonge et la manipulation sont monnaie courante. Elle essaye de ne pas trop s'attacher aux individus, car elle sait qu'elle pourrait avoir à les sacrifier sur l'autel de la nécessité. Elle essaye, mais elle n'a pas un cœur de glace. Elle est une excellente confidente, et marche parfois sur des œufs entre son attachement et son dévouement.

Elle se dévoue à sa famille, elle est toujours prête à lui venir en aide. Elle a à cœur les intérêt du Gondor et du Rohan, même si cela implique d'être un pion facilement sacrifiable ou pris pour cible. Elle est aussi en total accord avec la pensée du Côr Carammaitë, et est très fière de sa culture Númenoréenne. Elle n'est du genre a imposer fortement ses valeurs, elle garde toujours un intérêt poli pour les avis divergents, mais cherchera toujours à tourner les choses à son avantages.


Histoire

Dans sa volonté de soutenir l'effort de guerre face au Mordor, la famille Oiomurë cherche toujours de nouveaux partenaires pour se renforcer. Et dans cette optique, Aelfirine Oiomurë, fille d'Arnmîr l'Enjoué, fils cadet du chef de famille, fut mariée à Jayden Rouhani, fils d'Owen Poing-Marteau. La famille Rouhani, contrairement aux Oiomurë, ne fait pas partie de la haute noblesse. D'un statut plus modeste, elle est surtout respectée pour l’élevage de destriers destinés aux soldats faisant face au Mordor. Les Rouhani s'investissent également dans l'artisanat comme l'ébénisterie et la ferronnerie.

Dans l'arrangement initial entre les deux familles, C'est le frère aîné de Jayden qui devait se marier. Malheureusement, ce dernier avait périt dans un accident de chasse. Jayden, benjamin de la fratrie, avait alors refusé que le cadet – qui convoitait une autre jeune fille – ne prenne la responsabilité d'une telle alliance. Le jeune homme n'était toutefois pas serein. Il était bien plus à l'aise au milieu des chevaux et des soldats qu'en compagnie de nobles personnages au langage fleuri et aux manières de fillettes (de son point de vue). Aelferine, jeune femme instruite et astucieuse, n'était pas non plus rassurée de s'unir à un homme à peine fait, et soldat qui plus est. Dotée d'un fort caractère, elle était toutefois prête à relever le défi.

Leur mariage fut célébré dans la joie et la bonne humeur. Malgré les années les séparant, Aelferine et Jayden s'entendaient bien. Leurs éducations bien différentes étaient sources de conflits, mais un long dialogue suivit d'une nuit agitée réglaient toujours le problème. Et Aelferin menait souvent la danse, même si elle se montrait plus modéré en société.

Edern vint rapidement illuminer le couple de par son existence. Plutôt vif d'esprit et aventureux, il apprit rapidement quelques mots et se mit à marcher un peu plus vite que d'autres nourrissons de son âge. Niphredil naquit à la sortit de l'hiver. Elle se révéla plus calme et observatrice que son frère, un soulagement pour les parents. L'arrivée d'Evelith provoqua beaucoup d'émois dans la famille. Petite albinos, elle ne ressemblait en rien, ni à sa fratrie, ni à ses parents. Les mauvaises langues accusèrent Aelferin d'adultère, mais c'était sans compter sur la mémoire d'Owen Rouhani qui avait connaissance d'un ancêtre albinos surnommé Blanche-Barbe. Les jumeaux Gavin et Callum mirent également de l'animation dans la famille suivi quelques années plus tard par la petite Ithilwen, albinos également.

Comme dans toute famille nombreuse, la cohabitation ne fut pas des plus facile. Mais, avec patience, fermeté, et tendresse, leurs parents firent tout leur possible pour leur apprendre à faire face au monde qui les entourait. Équitation, mathématiques, maniement des armes, étiquette de cour... Entre un père militaire issu d'une famille de commerçants et d'artisans, et une mère issue d'une maison exaltée, ils étaient loin d'être démunis. Point commun à leur éducation, tous vécurent au Rohan jusqu'à leur onze ans, puis partirent au Gondor pour recevoir une éducation plus «  Oiomurë » pendant au moins cinq ans.

Edern était un aventurier dans l'âme. Il rentra au bout de ces cinq ans, mais repartit aussitôt pour plusieurs années de voyage. Il revint avec une compagne semi-elfe et quelques superbes étalons qui apportèrent du sang neuf à l'élevage familiale. Niphredil avait la noblesse et le commerce dans l'âme. Elle préféra rester au Gondor où son habileté à manier les chiffres autant que les mots était très appréciée. Gavin et Callum était inséparables et s'entendaient à merveille. Tout comme leur père, ils se tournèrent vers une carrière militaire. Gavin était la vigie, celui qui observe une situation à distance et préfère abattre ses adversaires avec des flèches sans même leur laisser le temps d'approcher. A pied ou à cheval, il ne manquait jamais sa cible. Callum préférait le corps à corps avec son épée et son bouclier. Il était le protecteur, celui qui tenait position contre vent et marrées. Ithilwen, qui était d'ailleurs la petite protégée des jumeaux, était la plus discrète et la plus timide. Elle adorait passer son temps dans les ateliers à voir de véritable œuvre d'art surgir de la matière. Elle avait d'ailleurs de véritables doigts de fée, et choisit de se consacrer à la joaillerie.

Dans sa jeunesse, Evelith aimait passer du temps avec Edern, mais s'entendait beaucoup moins bien avec Niphredil. La petite albinos était têtue, lunatique, et avide de connaissances. Elle manquait de patience et n'aimait pas qu'on l'oblige à rester à la maison les jours de grand soleil. Elle ne supportait pas qu'on la bride à cause de sa condition physique. Un jour, elle en vint même a fuguer avec sa petite sœur, et cette dernière eut une très grave insolation qui brûla gravement sa peau. Elle n'en garde d'ailleurs aucune cicatrice heureusement (et même un bon souvenir), mais à partir de ce jour, Evelith devint très obéissante et apprit à se montrer patiente.

Cette leçon lui fut bénéfique durant son séjour au château d'Amon Hen. Elle ne s'était pas montré très attentives à ses cours avant l'incident avec sa sœur, et elle avait un peu de retard à rattraper. Ses professeurs se montrèrent très fermes, encore plus que ne l'était sa mère, mais elle ne s'en plaignit pas une seule fois. Elle sentait lourdement peser les regards sur sa nature albinos, et sa détermination à vouloir faire « aussi bien que les autres » ne s'en trouve que renforcée. Elle avait depuis toujours des facilités avec la musique. Elle était capable de jouer un morceau tout juste après l'avoir entendu. Elle pouvait également apprendre à jouer d'un nouvel instrument très rapidement. Une sorte de rivalité fraternelle s'installa avec Niphredil, même si secrètement Evelith l'admirait beaucoup. Elles se lançaient dans des joutes littéraires organisées par leurs professeurs, et elles prennent aujourd'hui toujours soin des lettres qu'elles s'échangent régulièrement.

A sa majorité, Evelith pouvait se targuer de faire honneur à son éducation. Elle se décida même à partir pour Minas Tirith afin de continuer ses études. Là-bas, de terribles tentations l'attendaient. Elle avait jusqu'à présent toujours été entourée de chaperon qui n'hésitait pas à lui faire savoir quand elle s'écartait du droit chemin. Mais elle était maintenant beaucoup plus libre de ses choix, y compris les mauvais. Elle vivait avec d'autres jeunes gens issus de la noblesse, et profitant de ce relâchement d'attention, certains n'hésitaient pas à abuser de cette liberté. Evelith s'autorisa quelques écarts... plus nombreux qu'elle ne voudrait bien l'admettre. Elle prit beaucoup de plaisir aux jeux amoureux ou durant les fêtes. Alors qu'elle était considérée au départ comme une « petite chose fragile et insipide », elle devint une invitée appréciée pour sa conversation, ses charmes, et sa musique.

C'est à cette époque qu'elle fit la connaissance de Badhîr, un maître ménestrel. Bâtard non reconnu, il avait su néanmoins se montrer très utile à sa maison par ses talents. Badhîr, n'était pas qu'un simple troubadour doué pour chavirer les mots autant que le cœur des femmes, il était aussi un espion redoutable pour glaner la moindre informations importantes. Evelith se considère très chanceuse de l'avoir rencontré. Elle aurait se laisser porter par les travers de la jeunesse et ses excès. Ah ! Qu'il était drôle de voir deux frères se disputer pour n'avoir ne serait-ce qu'une chance de danser avec elle ! Son maître polit lentement la pierre brute qu'elle était pour en faire un diamant resplendissant.

A la fin de son apprentissage, elle était dotée d'une excellente éducation, était capable de se produire devant n'importe quel public, mais également de récolter de nombreuses informations. Sa mémoire auditive était pour cela d'un très grand secours. Vivre à la capitale lui offrit d'ailleurs de nombreuses opportunités pour pratiquer son art. Elle était régulièrement invité pour animer des festivités au sein de la noblesse. Son apparence étrange lui offrit même une certaine notoriété, en plus de son héritage Númenoréen. Elle gagna le nom de Chantelune, et parvint à obtenir ses entrées au sein de la cour impériale. Toutefois, l'envie de voyager la poussa à quitter la capitale, tout autant que l'ascension au pouvoir de Thaïs.

Durant le règne de Thaïs,  Evelith garda contact avec Badhîr car celui-ci tenait à ce qu'elle collecte certaines informations pour lui. Elle ne demanda jamais pour qui il travaillait, elle sentait qu'il en allait de leur sécurité à tous les deux. Ce dernier lui avoua un jour qu'il était très fier d'elle, et espérait qu'un jour, il pourrait tout lui dévoiler. Ce jour n'arriva malheureusement jamais, car son maître aussi doué soit-il, fut exécuté pour trahison envers l'Empire.

Evelith pris bien garde alors d'éviter le Gondor, ce qui lui permit de découvrir de nouveaux horizons. Elle rencontra des nains, des elfes, des hobbits... Elle attirait toujours les regards, et parfois, elle utilisait des plantes pour assombrir ses cheveux. Quand elle en avait l'occasion, elle croisait amicalement le fer pour parfaire sa maîtrise des lames. Elle avait d'ailleurs une préférence pour les dagues et les poignards pouvant facilement se dissimuler dans les plis d'une jupe ou dans l'épaisseur d'un corset.

Par sécurité envers sa famille, elle se contentait de missives courtes sans leur rendre visite. A la chute de Thaïs, elle revint les voir. Elle prit alors conscience qu'elle et sa petite sœur n'étaient ni mariées ni fiancées. Ithilwen avait un peu d'avance, car elle fréquentait depuis quelques un jeune homme charmant, dont elle espérait recevoir une demande. Côté cœur, Evelith ne croyait pas vraiment au Grand Amour qu'elle chantait pourtant souvent. Elle le pensait caché quelque part au détour d'un chemin, mais malgré ses fréquents déplacements, il y avait peu de chance qu'elle le trouve. Elle accepta de rencontrer de nombreux prétendants, mais aucun n'avait d'intérêt pour elle. La jeune femme choisit néanmoins Melethron Arandal, car issu d'une famille impliquée dans la défense contre le Mordor.

Durant les années qui suivirent, Evelith échangea des lettres courtoises avec son fiancé, mais elle n'était pas particulièrement enjouée à l'idée de se marier. L'indépendance qu'elle avait gagné et la liberté que lui offrait son métier, elle n'était pas prête à y renoncer pour fonder une famille. Elle n'avait pourtant rien contre le fait d'avoir des enfants, mais... Elle refusait surtout de voir qu'elle désirait se marier par amour et non simplement par obligation. De son côté, son fiancé se consacrait à la défense contre le Mordor.

Elle fut aidé dans son dénis par plusieurs invitations à la Cour du Gondor. Elle soupçonnait des proches de feu son mentor, mais personne ne s'était jamais présenté officiellement. A ces occasions, elle se fit connaître et apprécier.  Elevée dans une famille faisant partie du Côr Carammaitë, Evelith côtoyait également d'une certaine façon l'intendant et Lókëtar de l'Ordre, Gilnor.

Depuis son enfance, sa mère lui inculqua des valeurs plaçant les Hommes au-dessus des autres peuples, et plus particulièrement les Núménoréens. Devenir ménestrelle était une excellente façon de promouvoir la culture dont elle était fière. A sa majorité, elle entra officiellement dans l'Ordre. Malgré les années passées depuis son intégration, elle resta une Apprentie. Son apprentissage, ses pérégrinations, et son « exil » ne lui permirent pas de contribuer autant qu'elle le voulait aux valeurs qu'elle chérissait. Elle espère pouvoir changer cela à l'avenir. Elle a d'ailleurs grande confiance en Gilnor, et ne lui a jamais caché une quelconque informations qu'il souhaitait connaître, y compris en ce qui concernait son défunt mentor.


Naerys
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7642-neige-et-velours-e
Araekin NirokiniNombre de messages : 525
Age : 22
Date d'inscription : 22/12/2013

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar-Sindar
Possessions: Shalla'dor / Bâton de mage/ 2 lames elfiques / Côte de maille en mithril / Protection de voyage en acier nain / un arc composite d'Erebor
Statut: Joueur(se) actif(ve)
Araekin Nirokini
Le Mage Gris

Le Mage Gris
MessageSujet: Re: Neige et velours || Evelith Oiomurë   Neige et velours || Evelith Oiomurë EmptySam 18 Aoû 2018 - 16:38
Bon et bien tout semble en règle alors ma dame j'ai le plaisir de vous dire :

[ FICHE VALIDÉE ]


Je t'invite à visiter la partie Demandes de RP si tu n'as pas déjà trouvé de partenaire RP. Et n'oublie pas de faire une demande d'inscription à ton groupe raciale.

Bon jeu.
Et bon complot Wink


Neige et velours || Evelith Oiomurë Xtark10
Neige et velours || Evelith Oiomurë Xthran10
Neige et velours || Evelith Oiomurë Xnilew10
Revenir en haut Aller en bas
http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5684-araekin-nirokini#5
 

Neige et velours || Evelith Oiomurë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu :: Neige et velours || Evelith Oiomurë N448 :: Fiches de Personnages :: Fiches validées-