Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Consultation surprise ! (pv Akasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astriel NirokiniNombre de messages : 154
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Sam 15 Sep 2018 - 20:39


PNJ : Gunelle de l'Ithilien



En ce beau matin, j'avais passé quelques heures à tailler mes plantes tout en écoutant le brouhaha ambiant. Fenêtre ouverte, je profitais du calme de l'aile des dames pour percevoir les conversations dans la cour, en contrebas. Bien évidemment, il était majoritairement question du suicide de celle qui fut un temps l'impératrice, dame Thais. Triste affaire que celle-ci, bien que je n'en eus entendu que quelques échos. Ma condition de dame de la noblesse couplée à mon habitude de vivre plus ou moins recluse avait conduit les serviteurs à me considérer non pas comme une personne de haut rang, mais comme quelqu'un qui leur ressemblait. Rares étaient ceux qui ne me rapportaient pas l'un ou l'autre des derniers ragots lorsqu'ils étaient envoyés dans mes appartements. Ce matin là, une chambrière avait mentionné la mine terrible de notre souveraine et j'avais songé qu'il devait être bien difficile pour une mère de perdre son enfant.

Par conséquent, une fois mon entretien terminé, j'avais passé quelques heures à concocter une potion dont j'avais le secret et qui contenait entre autres de la camomille. Ce filtre de ma composition était réputé pour apaiser les humeurs et les esprits agités. Je n'aurais jamais osé prétendre que cela pût guérir tout à fait le cœur d'une mère endeuillée, mais j'espérais au moins pouvoir la soulager quelque peu. Non pas que l'on m'eut demandé quoi que ce fût. J'agissais bien souvent par impulsion, pour mon plaisir personnel et par souhait de venir en aide à autrui. Si ma propre mère ne pouvait guère être considérée comme singulièrement proche de sa progéniture ou y être particulièrement attachée, j'ignorais ce qu'il pouvait en être pour Sa Majesté Akasha. Aussi avais-je pris la liberté de faire ce que j'avais envie de faire, comme à mon habitude. Le personnel et la noblesse était accoutumé à mes petits écarts de conduites et les permissions que je m'accordais moi-même, mais je ne pensai pas une seconde qu'il pourrait en être autrement pour notre souveraine, qui elle ne me connaissait pas.

J'avais revêtu une robe dans les teintes ivoire réhaussée de fils d'or et un unique ruban blanc soulignait ma taille excessivement fine. N'eut été ma démarche dansante et mon port de tête, j'aurais pu être confondue avec une simple bourgeoise en visite. Je ne portais ni maquillage ni bijoux, ni parfum ni aucun artifice d'aucune sorte. Dans mon sillage flottait l'odeur des plantes que je choyais chaque jour, rien de plus. C'est dans ces simples atours que je frappai à la porte des appartements de l'impératrice Akasha. Les gardes, habitués à me voir aller de ci de là, m'avait laissée passer sans même un regard.

"Majesté, excusez-moi de vous déranger, mais je souhaiterais si vous le voulez bien avoir un court entretien avec vous."

J'oubliai même de me présenter, toute focalisée comme je l'étais sur mon précieux bagage : la potion contenue dans une fiole de verre opaque glougloutait allégrement à chacun de mes mouvements et je prenais soin de ne pas trop la secouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Dim 16 Sep 2018 - 21:26

La mort n'est pas une fin en soi. Surtout pour les elfes et même les semi-elfes. Lorsque le glas tombe, le choix est fait. Akasha réfléchissait encore à ce choix et parfois même s'en voulait de ne pas l'avoir encore fait. Aragorn avait déjà quelques cheveux gris et sa barde avait quelques reflets poivre et sel. Aurait-elle le coeur de continue sa vie sans lui, de passer au delà de son trépas. Aurait-elle le coeur de quitter sa famille, de leur faire vivre la mort de leur unique fille ? Des questions qui revinrent en tête que l'impératrice maintenant que le deuil avait noirci la famille royale. Rien n'était jamais simple dans la famille Elessar. Thaïs était morte, suicidée dans une dernière tentative de semer la discorde. Par désespoir, surement, de ne pas voir de prémices de libération. Elle n'avait pas vraiment laissé le temps des retrouvailles, en réalité de faire connaissance. Les quelques années qui s'écoulèrent en sa compagnie ne furent pas légion. Malgré tout, Akasha avait été une amie et avait essayé d'être une mère pour Thaïs. Eldarion avait trouvé une compagne de jeu et se plaisait en sa compagnie.

La fille d'Elrond portait donc le deuil, un voilage sur son visage et une robe de velours noire. Elle n'était pas obligée par les circonstances: l'enfant adoptée était une criminelle doublée d'une suicidée. Malgré tout, elle avait été une part entière de la famille et Aragorn l'avait prit sous son aile. Maintenant que la vie l'avait quitté, son corps gelé avait été enterré dans un endroit fleuri avec pour seul regard celui de ses parents. Aucune clameur dans les rues de Minas Tirith, aucune cérémonie. Juste les prières d'un père et d'une mère sans couronne ni apparat. Des souvenirs douloureux. Akasha n'avait pas pleuré, en réalité son coeur était troublé par cette mort et ne savait pas quoi ressentir. Les dernières paroles de la Dame de fer n'étaient pas fleuri et même si elle avait ses raisons, Thaïs avait tourné le dos aux siens pour avancer seule.

Se trouvant dans ses appartements, les rassemblement de sa cour avaient été annulés. Ses suivantes venaient la voir régulièrement pour lui tenir compagnie et lui apporter de quoi manger. Aragorn était assez occupé en ce moment par la reprise des rênes de l'Empire. A l'opposé, la Chancellerie n'était pas très dérangée, ainsi, l'Impératrice avait tout le temps de réfléchir. La grand Salon était donc vide, les rideaux voilaient les fenêtres pour laisser assez de lumière éclairer la pièce. Les plantes rendaient toujours les lieux plus vivant et l'odeur des plantes enivrait les arrivants comme à l'habitude. On disait du grand Salon qu'il était le poumon de Minas Tirith tant la pièce était verte. Assise sur une méridienne, un plaid sur ses genoux, Akasha tapotait le couverture de cuir brune d'un livre imposant. Les lettres qu'on pouvait trouver sur le cuir était de l'elfique, du Quenya pour être exact. Il semblait très ancien. Un ruban tombait du livre pour pendre dans l'air, restant attaché au coeur des pages malgré tout.

Le regard azuré de l'impératrice se détourna du vide pour trouver la double portes lorsque des pas se firent entendre. Les gardes n'arrêtèrent pas la personne, il devait s'agir une nouvelle fois de ses suivantes. Arquant un sourcil, Akasha se souvint de Mabelle et Elaine étaient parties faire le marché pour apporter quelques douceurs à l'impératrice pour le goûter... la porte s'ouvrit alors sur une interrogation.

La méridienne faisait face à l'une des fenêtre et une plante se penchait sur elle pour rendre l'espace intime. Akasha se redressa pour faire face à la personne qui venait d'entrer avec désinvolture. C'était une jolie blonde, souriante et enjouée. Elle ne semblait pas capable de rester immobile, sautillant presque sur place. Sa voix fraîche et agréable offrit quelques mots à Akasha avec attention. Elle souhaitait donc un entretien, ce n'était pas vraiment le moment, encore que ... l'entretien n'avait-il pas déjà commencé ?

-" Approchez vous."

Laissa glisser l'impératrice tout en montrant le canapé qui faisait dos à la fenêtre et face à la méridienne. Reposant son large livre sur le guéridon à coté d'elle, Akasha se redressa complètement pour laisser ses mains se poser sur ses genoux. Elle était froide dans ces atours, sculpturale. Son visage flouté par le voilage, son regard perçait malgré tout pour se poser sur la nouvelle venue. Désignant le fauteuil de sa main d'albâtre, le silence retomba sans se faire attendre. La curiosité n'avait pas sa place dans l'esprit de l'aimée d'Aragorn, en réalité elle n'attendait que les mots de la blonde pour connaître la raison de sa demande. Remarquant qu'elle n'avait pas les mains vides, Akasha releva son voilage pour déposer son regard dans celui de l'humaine. Toute sa naissance Noldor transpirait à cette instant, laissant une impression de froideur et altier. Rien qui ne représentait vraiment le coeur et l'âme d'Akasha, mais ces deux derniers se trouvaient perdus dans les méandres d'une réflexion que ni l'un, ni l'autre ne savaient résoudre pour le moment. Ses lèvres couleur cerise s'entrouvrirent de nouveau pour laisser quelques mots légers rompre le silence:

-" Je vous écoute, vous avez mon attention, mademoiselle ?"

Car les présentations n'avaient pas été faites. C'était assez inhabituelle mais l'impératrice n'en prenait pas grief. Elle était la représentation même de la rébellion dans plus d'un sens. Aragorn avait été l'un de ceux a subir son amour de la non conformité. Mais avait-il pas gagné sa plus grande alliée en retour de l'avoir laissé entrer dans son coeur ? L'impératrice capta l'odeur florale de la jeune femme, ce qui fit naître un sourire discret et mesuré.






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
Astriel NirokiniNombre de messages : 154
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Ven 21 Sep 2018 - 22:30


PNJ : Gunelle de l'Ithilien


J'entrai pour la première fois dans les appartements de l'impératrice. A l'époque du règne de Thaïs, je n'avais trouvé aucune raison de m'y rendre, bien que celle-ci eût requis quelques fois mes services. On m'envoyait généralement un page ou un serviteur quelconque dans mes appartements. Par la suite, l'endroit demeurait désert et je n'avais pas eu la curiosité de le visiter. Ma première pensée en franchissant les doubles portes fut que c'était un endroit magnifique, bien que trop sombre à mon goût. Ce salon me paraissait tout simplement merveilleux. Tant de verdure fit palpiter mon cœur et j'inspirai à pleins poumons l'air parfumé.

Lorsqu'enfin je lâchai la pièce du regard, je ne vis de ma souveraine qu'une statue de tissus sombre, dont seules les mains étaient visibles, détonnant blanc sur noir. J'eus un instant la sensation d'être face à un mannequin de couture, ou peut être à un spectre qui errerait silencieusement dans cette pièce à tout jamais.

-" Approchez vous."


J'obéis presque machinalement, avec au fond du coeur la sensation de n'être qu'une souris sous le regard scrutateur et immobile d'un chat. Un félin implacable dont les yeux brillaient derrière un fin voile, m'empêchant de déceler ses intentions à mon égard. J'eus instantanément l'impression de ne pas être à ma place. J'avais pénétré ingénument dans l'intimité de ma souveraine, sans m'être annoncée alors qu'elle devait vivre une période difficile. Je m'assis d'un geste un peu raide sur le siège que l'on me proposait, mal à l'aise. Je me reposais à peine sur les coussins, tout au bord de l'assise comme si je m'apprêtais à m'envoler.

Dame Akasha releva son voile avec grâce, et je pus pour quelques instants m'attarder sur la physionomie de l'impératrice. Je fus immédiatement frappée par son profil sculptural, d'une blancheur de nacre. Le teint de la dame de Minas Tirith semblait plus pâle encore par le contraste qu'il opposait à sa vêture, coupée dans une pièce de velours d'un noir profond et riche, dont le drapé donnait une impression de mouvement permanent... Au contraire de la Dame elle même qui semblait figée, reine de marbre dépourvue de la moindre étincelle de vie.

-" Je vous écoute, vous avez mon attention, mademoiselle ?"

J'eus quelque difficulté à répondre, comme hypnotisée par sa beauté aussi tranchante et froide qu'un éclat de glace. Je réalisai soudain que Sa Majesté ignorait tout de moi, alors que pour ma part j'en savais énormément à son sujet… Autant de détails qui s'ajoutaient chaque jour à mes connaissances, anecdotes et faits divers que je consignais soigneusement dans ma mémoire. Encore une fois, je me vis comme un rongeur invisible et sournois qui entendait tout sans jamais être vu. Je disposais d'un grand nombre d'informations au sujet de chacun des membres du château, depuis le petit personnel des cuisines jusqu'aux grandes dames de la noblesse, sans oublier la famille impériale elle-même. C'eût été dangereux pour moi de le lui faire savoir, aussi commençai-je par me présenter en exécutant ma plus gracieuse révérence.

"Veuillez pardonner mon intrusion, Majesté. Je me nomme Gunelle de l'Ithilien et j'officie auprès de vos gens en tant que guérisseuse."


Je serrai un peu les doigts sur la fiole de potion pour me donner du courage et me relevai après en avoir reçu l'autorisation. Je plongeai mon regard dans celui de la souveraine avec la sensation de plonger dans un bassin d'eau glacée. Je me mis à me trémousser sans vraiment m'en apercevoir, portant mon poids d'un pied sur l'autre. Celle-ci se mit à sourire, très légèrement, me rassurant quelque peu quant à mon intrusion. J'expirai profondément puis m'expliquai sans ciller, rassemblant tout mon courage pour ne pas frémir face à une femme d'une présence aussi écrasante.

"L'on m'a rapporté que vous ne vous trouviez pas dans la meilleure des formes, aussi me suis-je permise de vous concocter un remède afin d'apaiser vos tourments."


J'avais tenté d'être le plus concise possible, tout en évitant d'en dire trop, de peur de raviver la peine dans son cœur.  Je n'avais aucune idée de ce qu'elle pouvais bien ressentir, mais je devinais en la voyant que mes informations se vérifiaient.


"Il s'agit d'une mixture que j'ai obtenue à l'aide de valériane que je cultive moi-même, ainsi que d'extraits de Rhodiole, une plante originaire des pays froids que j'ai réussi à maintenir dans mes appartements. J'y ai ajouté un peu d'Aubépine afin de parer à toute éventualité. Voyez-vous, le traitement à base de Rhodiole est particulièrement indiqué pour lutter contre la fatigue nerveuse. L'Aubépine est un ajout de ma part afin de parer à toute éventualité quant aux conséquences physiques dues à l'anxiété. Enfin, la Valériane me semblait être la plante la plus indiquée étant donné les maux dont il s'agit."


Je m'interrompis un court instant, pour reprendre mon souffle, avant d'ajouter d'une traite :

"Ce procédé fut le plus long, car j'ai dû broyer les racines pour en extraire le jus, le filtrer, le faire bouillir afin de le concentrer puis le couper avec de l'eau que j'avais préalablement purifiée."

Je me coupai net, m'apercevant seulement que la souveraine n'avait certainement que faire des détails techniques. Je lui tendis donc tout simplement la fiole en rougissant légèrement, gênée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Mar 2 Oct 2018 - 13:09
La jeune femme se tenait devant l'impératrice avec une nouvelle attitude, plus calme. Cependant, son regard était toujours si pétillant de vie qu'il suffisait à animer l'arrivante toute entière. Akasha termina de la scruter sans agressivité, remarquant un peu plus alors la fiole que tenait la demoiselle. Elle se présenta enfin, Grunelle d'Ithilien, guérisseuse du Gondor. Le nez de l'impératrice ne l'avait donc pas trompé, au delà de l'odeur floral, elle avait remarqué l'odeur plus subtile des crèmes et autres dérivés gras qu'on utilise pour faire les cosmétiques. Plongeant dans sa mémoire, Akasha essaya de trouver une simple bride de connaissance sur Grunelle ou une botaniste à la cours. Elle se rappela des discussions à sa cour concernant de nouvelles crèmes délicieusement parfumées, peut-être en était-elle l'auteur ? Dans tous les cas, Akasha ne se souvenait pas l'avoir remarquée au cour d'un des après-midi de discussion avec ses dames.

La suite des paroles de la demoiselle changea le comportement d'Akasha, subtilement mais un sourire vint ébrécher son visage de marbre alors qu'elle se demandait qui avait bien pu colporter des rumeurs sur son état. Peut-être n'était-ce qu'une inquiétude de la part des gens l'entourant ou autre chose de plus vil... cela resterait une question en suspend, il faudrait qu'elle donne quelques instruction aux espions de la maison impériale pour en avoir le coeur net. Après les derniers faits de Thaïs, il fallait balayer tout doute avant qu'il ne soit trop tard.

L'explication qui suivi ne fut pas interrompue par la semi-elfe qui connaissait que trop bien les plantes et comprenait très bien l'intention derrière la composition de cette fiole. Que de bonnes pensées pour le rétablissement moral de la belle immortelle, on ne pouvait pas voir autrement les paroles de la jolie Grunelle. Enfin, elle se confia sur le travail minutieux et long qu'elle avait mis en oeuvre pour soulager Akasha, terminant de rendre curieuse l'impératrice sur toute sa petite personne. Quelque chose d'étrange aminait Grunelle, une puissance naturelle et rare chez les Humains. Faire sa connaissance semblait être le meilleur moyen pour mettre de justes mots sur l'impression qui trottait dans l'esprit de la Noldorine. Grunelle termina par tendre la fiole vers Akasha, cette dernière la prit sans se faire prier. Débouchant la fiole pour en humer la fragrance, c'était délicieux, maintenant fallait-il savoir comment l'utiliser !

-" Grunelle d'Ithilien, d'abord je vous remercie pour votre délicate attention. Veuillez prendre une chaise."

Akasha désigna la table entourée de quatre chaises non loin d'elles, pour discuter, elles seraient un peu plus à l'aise. Déposant la fiole sur le livre elfique qu'elle avait posé auparavant, elle attendit que la jeune femme décide de s'installer pour reprendre la parole. Son ton était plus doux, moins froid, son regard accompagnait cette nouvelle attitude chez l'impératrice. C'était comme si la statue avait enfin retrouvé vie pour qu'un sourire subtile perdure  sur ses lèvres.

-" Il est vrai que ces derniers temps furent durs pour la famille impériale. Même si nous avons voulu être très discrets sur la situation, les murs ont toujours des oreilles. Malgré cela, je comprends l’inquiétude véhiculé par mon absence."

Elle pencha légèrement la tête pour signifier son attention complète vers Grunelle, la lumière floutée par les voilages laissait ses rayons enflammer la chevelure dorées de la botaniste, elle était vraiment mystérieuse...

-" Vous semblez être très instruite sur le sujet des plantes. Moi-même, par ma naissance et mon éducation, j'ai été formé au secret des plantes et à la guérison. Bien que je sois peut-être plus à même de guérir grâce à mon sang Elfique, les plantes restent un appui sûr pour les maux de tous les jours et les situations critiques. Mon existence recèle de nombreuses expériences à ce sujet."

La dame a mille neuf cents ans d'existence sur la Terre du Milieu et autant d'aventures plus ou moins périlleuses à son actif. Les plantes, même si elles portaient un autre nom dans les livres qu'avait lu Akasha, étaient connues de la fils d'Elrond tant et si bien qu'elle savait où les trouver, en quelle saison et surtout la méthode la plus sûre pour en extraire tous les bienfaits. L'impératrice avait eu le plaisir de toucher des végétaux d'une rareté extrême, venant de Valinor elle-même. Son apprentissage avait été riche et productif, mais il ne pouvait pas en être autrement. Elrond avait été un profession des plus zélés et attentif.

-" Et donc, comment dois-je prendre votre remède, chère guérisseuse. Il est rare que je devienne la patiente... "

Son amusement était remarquable, elle avait plissé légèrement les yeux et son sourire s'était agrandit. Un léger rire vint même franchir les lèvres rouges de l'impératrice alors qu'elle reprenait la fiole en main pour en contempler un peu plus le liquide. Un relaxant donc ... de quoi chasser ses idées noires ? Mais elle n'en avait pas réellement. C'était bien plus de la réflexion et de l'incompréhension que de la tristesse ou de désespoir qui habitaient Akasha.






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
Astriel NirokiniNombre de messages : 154
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Sam 6 Oct 2018 - 18:45
[quote="Astriel Nirokini"]


PNJ : Gunelle de l'Ithilien


L'impératrice se saisit de la fiole que je lui tendais et j'eus soudain l'impression que la tension qui m'habitait depuis mon entrée dans la pièce s'était évaporée, telle la fumée dans le vent nocturne.

-" Grunelle d'Ithilien, d'abord je vous remercie pour votre délicate attention. Veuillez prendre une chaise."

Je n'osai pas tout d'abord contredire sa Majesté quant à mon nom : je l'avait très certainement mal prononcé, ou bien avais-je marmonné comme me le reprochait souvent ma mère. Il n'était guère poli de reprendre une personne royale quant à une erreur aussi futile, aussi ne relevai-je pas. Je n'étais, après tout, qu'une membre de la petite noblesse qui fréquentait rarement les cercles de la haute société du palais. Je me contentai donc d'obéir à ma souveraine sans tarder, prenant place sur l'une des chaises en m'installant tout au bord de l'assise, comme je le faisais toujours. Une habitude d'enfance que je n'avais jamais pris la peine de corriger, renforcée par des années sans que quiconque en fasse la remarque : je reposais à peine mon poids sur le siège, si près du bord qu'en me redressant trop vivement on aurait pu croire que j'allais m'envoler.

-" Il est vrai que ces derniers temps furent durs pour la famille impériale. Même si nous avons voulu être très discrets sur la situation, les murs ont toujours des oreilles. Malgré cela, je comprends l’inquiétude véhiculé par mon absence."

Je me contentais de confirmer du chef sans dire un mot, puisque l'on ne m'avait pas demandé mon avis. S'il y avait bien une chose que j'avais rapidement intégrée en restant ici sous le règne de Dame Thaïs, c'était qu'une demoiselle de petite condition telle que moi n'avait aucun intérêt à s'adresser à une personne royale sans permission explicite. J'avais vu des gens disparaître pour moins que ça et en avais conclus que la prudence était mère de sureté. La Reine se pencha légèrement vers moi et je me redressai de peur de paraître trop nonchalante. Pour une fois que je faisais l'effort de m'adresser à une personne d'importance, je ne pouvais me permettre de noircir l'image de la maison d'Ithilien. Cela aurait pu conduire à mon rappel au domaine et je ne tenais pas à quitter le palais, que je considérais comme mon logis depuis bien des années déjà.

-" Vous semblez être très instruite sur le sujet des plantes. Moi-même, par ma naissance et mon éducation, j'ai été formé au secret des plantes et à la guérison. Bien que je sois peut-être plus à même de guérir grâce à mon sang Elfique, les plantes restent un appui sûr pour les maux de tous les jours et les situations critiques. Mon existence recèle de nombreuses expériences à ce sujet."

Un très large sourire se dessina sur mon visage tant j'étais heureuse de cette confidence. Voilà au moins un sujet que je pourrais aborder sans honte en présence de ma souveraine. Peut être pourrait-elle m'apprendre nombre de choses sur cet art, moi qui ne m'étais instruite qu'à l'aide d'un précepteur vieillissant, de livres et d'expériences personnelles. J'étais bien jeune et j'avais conscience de n'être qu'une néophyte face au savoir millénaire des elfes. La botanique et les arts qui en découlent sont autant de branches d'une même science si complexes qu'une vie humaine ne pouvait suffire à toutes les appréhender. C'était pour cela que je m'étais limitée à la culture et la récolte de plantes et de fleurs, à la médecine naturelle, aux cosmétiques les plus courants et… Dans le secret de la porte close de mes appartements, à l'étude des poisons et de leurs antidotes. Je n'avais réussi pour l'heure qu'à toucher du doigt chacun de ses domaines, et avais démontré des talents particuliers pour la guérison par les plantes.

-" Et donc, comment dois-je prendre votre remède, chère guérisseuse. Il est rare que je devienne la patiente... "

Je rougis subitement à cette phrase sans vraiment savoir pourquoi, tant et si bien que je me retrouvais écarlate de la gorge à la racine des cheveux. Je commençai une explication balbutiante et incompréhensible mais me repris immédiatement et éclaircis ma voix tout en me trémoussant sur mon siège, avant d'expliquer :

" Il s'agit d'une potion à ajouter à vos boissons matin et soir, Majesté. L'équivalent d'un dé à coudre par tasse de liquide, vous pouvez le mélanger avec ce que bon vous semble tant que cela n'est pas trop sucré, car l'effet excitant ne permettrait pas au remède d'être pleinement efficace. Une tisane permettrait une utilisation optimale. "

Tandis que j'expliquais, l'impératrice examina à nouveau la fiole puis eut un petit rire qui me fit rougir derechef, gênée. Ma souveraine se moquait-elle de moi ? Avais-je commis une erreur de débutante avec ce produit ? Non, j'en étais certaine. De plus, l'expression de mon interlocutrice s'était faite plus douce et agréable. Pourtant, nombre de Dames m'avaient regardé ainsi tout en proférant les insultes les plus abjectes. Je ne savais trop sur quel pied danser et agis sans réfléchir une seule seconde, une fois de plus. Ma franchise légendaire surpassa ma réserve et mon souci des convenance et je demandai simplement de but en blanc :

" Ais-je dit ou fait quelque chose de risible, Majesté ? Je ne suis guère accoutumée à l'attitude qu'il sied d'adopter en présence d'une personne royale, d'autant plus si elle se révèle détenir des talents de guérisseuse plus louables que les miens. "

Je m'étais avancée plus encore sur ma chaise en parlant, emportée peut être par un élan d'humeur que l'on me reprocherait sûrement. Le moindre mouvement menaçait de me faire glisser sur le parquet, mais je me tenais si droite et rigide que cela ne risquait pas de se produire. La plupart des sujets et des critiques m'indifféraient, mais je n'appréciais pas d'être tournée en ridicule, surtout par quelqu'un que j'avais décidé d'aider de bon cœur. Or, je démontrais régulièrement une telle tendance à me dévaloriser qu'à mes yeux, un tel comportement ne pouvait rien signifier d'autre que du mépris envers ma personne. J'étais blessée dans mon amour propre et mon maintien par trop rigide n'aurait su mentir à se sujet. C'était précisément là la raison qui me maintenait dans mes quartiers même lorsque je n'étudiais pas ou ne concoctais aucun remède : Paraître en société n'était vraiment pas ma tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Akasha IdrilNombre de messages : 57
Age : 30
Date d'inscription : 02/07/2018

Feuille de personnage
Race: Semi Elfe Noldorine
Possessions: "Hadhafang" L'épée le défenseur, L'anneau de Barahir, Couronne Impériale d'Ouistrenesse
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Impératrice Undomiel

Impératrice Undomiel
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Sam 20 Oct 2018 - 18:31
Bien qu'Akasha écoutait la posologie de son remède, elle se perdait dans l'observation de la jeune femme. Quelque chose de subtile échappait encore à la souveraine sur cette visiteuse mais cela ne tarderait pas à lui sauter aux yeux. Acquiesçant d'un hochement de tête léger aux conditions d'utilisations proposés, ce ne fut que lorsque la demoiselle demanda à Akasha la raison de son rire soudain mais presque silencieux qu'elle retourna pleinement dans la réalité pour offrir un regard plus intense à la jeune femme. Ce n'était en rien de la moquerie ou même de la malveillance. L'impératrice trouvait cela agréable de parler de plantes avec une mortelle si jeune, comment pouvait-elle déceler cette étincelle qui vivant aussi en elle chez Gunelle ? C'est cela qui l'avait fait rire et rien d'autre. La passion anime bien plus les humains que les semi-elfes. Et ne parlons pas des elfes qui voient la passions d'un mauvais œil et expriment leurs sentiments ou activités artistiques bien autrement.

-" Non, vous n'avez rien fait de risible, Gunelle. Je perçois juste une part de ma passion pour les plantes dans votre discours. Vous êtes quelqu'un de marginale, vivant avec vos propres règles et ce n'est aucunement une mauvaise chose si cela n'entre pas en contradiction avec la loi impériale."

Terminant sur ce fait important qu'elle ne devait jamais omettre, tout sujet doit de se soumettre à la loi impériale. Le contraire serait de la trahison, ni plu, ni moins. Mais il n'était nullement de tel acte dans cette discussion et Akasha reprit la parole pour essayer de donner quelques détails de plus à la jeune femme. Elle s'avouait inculte sur les uses et coutumes de la cours, ce n'était pas difficile de le remarquer pour l'Impératrice mais cela ne la gênait pas pour autant. Tant que le respect demeurait, tout irait pour le mieux pendant cette discussion.

-" Chère herboriste, ma cour a plusieurs visages. Celui de tous les jours, où les demoiselles veulent se faire remarquer pour trouver un soutien et surtout un mariage sur le long terme. Et celle qui est plus intime et où l'on discute plus facilement de nos passions commune, en huit clos. Vous ne devez pas avoir entendu parler de la seconde, peu y sont invitées..."

Ce n'était pas réellement une seconde cour, mais plutôt un groupe que réunissait la Noldorine avec précaution et une sélection draconienne. Akasha avait pour projet de former un corps de garde du corps très spécial, exclusivement féminin. Des guerrières agiles capables de se battre en robe tout en dissimulant parfaitement leurs armes et talents jusqu'au moment opportun... Gunelle pourrait peut-être y prétendre. Non liée à la cour et pourtant elle semblait avoir ses écoutes pour connaitre les secrets. L'intuition d'Akasha était peut-être infondée mais il fallait tout de même essayer.

-" J'espère que le malentendu est avorté."

Termina t-elle pour que cette histoire de rire non contenu ne reste le centre des préoccupations de la belle blonde.

-" Avez-vous d'autres talents que l'herboristerie ? Le soin par les plantes et votre seule passion ? Les elfes changent très souvent de centre d'intérêt dans leur longue vie et pourtant ils arrivent toujours à se rendre expert dans tout ce qu'ils font, avec le temps. Les humains ont bien moins de temps et pourtant arrivent à devenir excellents dans de nombreux domaines également. Peut-être est-ce le feu et leur ambition pour être plus rapide que la mort qui les rend si capables de comprendre et d'apprendre."

Sous-jacent à ses mots, l'intention de connaitre un peu plus de demoiselle pognait. De plus, si elle n'avait pas d'autres talents que l'herboristerie pure, sa place dans la garde du Ruban n'aurait pas lieu d'être. Il fallait qu'elle détienne son propre secret ... quelque chose qui pourrait sauver Akasha lors d'un attentat contre sa personne ou celle de l'Empereur. Il lui faudrait donc gratter un peu plus la fine pellicule de bienséance de Gunelle pour découvrir ce qu'elle pouvait cacher comme talents utiles à son petit projet. Reposant la fiole sur le livre elfique pour retrouver l'épouse complète du dossier de la méridienne, scrutant les réponses de l'humaine pour y déceler une nouvelle facette se découvrir, qui était réellement cette apothicaire de l'ombre et pourtant si lumineuse ?






-Symbole et Sceau personnel d'Akasha-
Code couleur = [color=leafgreen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7583-akasha-idril-le-re
Astriel NirokiniNombre de messages : 154
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   Sam 27 Oct 2018 - 0:49


PNJ : Gunelle de l'Ithilien


L'expression bienveillante de l'impératrice malgré mon emportement eut tôt fait de me tranquilliser. Elle ne semblait pas hostile, bien au contraire, et mon humeur s'estompa aussi rapidement qu'elle était venue.

-" Non, vous n'avez rien fait de risible, Gunelle. Je perçois juste une part de ma passion pour les plantes dans votre discours. Vous êtes quelqu'un de marginale, vivant avec vos propres règles et ce n'est aucunement une mauvaise chose si cela n'entre pas en contradiction avec la loi impériale."

Je regardai ma souveraine dans les yeux un instant, mon teint légèrement rosi par ce dernier commentaire. Avait-elle entendu parler de mes petites expériences par un espion qui aurait percé à jour mes secrets ? C'était peu probable : rares étaient ceux qui faisaient attention à moi et plus rares encore ceux qui pénétraient dans mon antre. Les demoiselles dédiées à l'entretien elles-mêmes se contentaient du strict minimum dans mes appartements : remplir la baignoire, laver et ranger mes vêtements. Elles avaient depuis bien longtemps abandonné l'idée de nettoyer mes quartiers ou de tenter d'y instaurer ne serait-ce qu'un semblant d'ordre. C'était là une tâche sans fin et elles s'y étaient résignées, avec l'accord de l'intendance. Je ne m'en étais jamais plainte, aussi cela était-il devenu une habitude. Quant à visiter mon petit atelier, c'était impensable : celles qui s'y étaient rendues en étaient invariablement sorties souffrantes, à cause des vapeurs auxquelles j'étais pour ma part habituée depuis bien longtemps. Alors, qui aurait pu glisser un mot à ce sujet ? Je n'en avais aucune idée, d'autant que je sortais rarement très longtemps et qu'un intrus aurait été bien vite repéré dans mon joyeux bazar.

Par ailleurs, mes études sur les poisons seraient-ils considérés comme contraires à la loi impériale ? Je ne faisais techniquement rien de répréhensible. Au contraire, tous mes remèdes étaient efficaces et je n'avais jamais essayé mes petites mixtures sur des humains. Bien que quelques nuisibles ayant eu le malheur de visiter mon office aient fait la malheureuse expérience de l'efficacité de mes produits les moins avouables, ça n'avait jamais été intentionnel. J'étais simplement curieuse, et n'avais aucun désir de m'opposer à la famille impériale ou de leur nuire par mes agissements. Au contraire, j'étais d'une nature loyale et j'aurais certainement donne beaucoup de ma personne pour soutenir mes souverains. Preuve en était la petite fiole que l'impératrice tenait à cet instant. Non, décidément, je n'avais rien fait de mal. Mon expression jusque là mitigée reprit en sérénité à cette idée et j'écoutai d'une oreille sereine la suite des explications de mon interlocutrice.

-" Chère herboriste, ma cour a plusieurs visages. Celui de tous les jours, où les demoiselles veulent se faire remarquer pour trouver un soutien et surtout un mariage sur le long terme. Et celle qui est plus intime et où l'on discute plus facilement de nos passions commune, en huit clos. Vous ne devez pas avoir entendu parler de la seconde, peu y sont invitées..."

Je penchai légèrement la tête de côté en réfléchissant à la question. D'aucuns disaient que cela me donnait des airs de biche curieuse, mais je n'avais jamais vraiment prêté l'oreille à cela. Par ailleurs, j'avais bien d'autres choses à penser. Dans ma naïveté et d'après mon expérience de la cour de dame Thaïs, une souveraine aspirait à être adulée, admirée. Que la mère soit différente de la fille ne m'était jamais venu à l'idée et j'étais bien en peine de me figurer une cour différente de celle que j'évitais soigneusement chaque jour qui m'était donné. Peu à peu une image de cour secrète, menée par des dames drapées dans de longues capes noires aux visages dissimulés par des masques de porcelaine fine, buvant du thé à petites gorgées tout en parlant de sujet autrement plus intéressants que le parti le plus en vue du moment s'imposa à mon esprit. L'idée me plaisait et un léger sourire songeur s'étira à la commissure de mes lèvres. Assurément, ce serait là une cour bien plus agréable et intéressante que celle qui se tenait à toute heure de la journée dans la grande salle.

-" J'espère que le malentendu est avorté." ajouta finalement l'impératrice en me tirant de ma rêverie.

Je hochai la tête en quittant à regrets ce songe éveillé. Ah, quel beau sujet avais-je trouvé là pour mon prochain dessin. Ou peut être pour un poème burlesque ? Quel qu'en soit le mode d'utilisation, l'inspiration avait germé dans mon esprit et je me promis d'en faire quelque chose dès que possible. Promesse en l'air qui connaîtrait certainement le sort de la plupart de celles que je me faisais : reléguée dans un coin de mon esprit avant d'être totalement ensevelie sous la montagne d'autres idées qui me plairaient l'espace d'un instant.

-" Avez-vous d'autres talents que l'herboristerie ? Le soin par les plantes et votre seule passion ? Les elfes changent très souvent de centre d'intérêt dans leur longue vie et pourtant ils arrivent toujours à se rendre expert dans tout ce qu'ils font, avec le temps. Les humains ont bien moins de temps et pourtant arrivent à devenir excellents dans de nombreux domaines également. Peut-être est-ce le feu et leur ambition pour être plus rapide que la mort qui les rend si capables de comprendre et d'apprendre.
-Oh oui, Majesté. J'aime faire de nombreuses choses et je suis plutôt douée dans certains domaines."

Je m'arrêtai net, dans le but d'éviter d'en dire trop. Bien qu'elle se montre charmante et intéressée, l'impératrice m'avait bien rappelé qu'elle ne tolérerait pas certaines choses et j'ignorais si l'étendue de mes études pourrait la mettre en colère. Il était plus sage de n'aborder que la partie la plus correcte de mes talents. Il serait toujours temps d'en dire d'avantage plus tard, si j'estimais pouvoir le faire sans craindre pour ma vie. C'était peut être là une précaution un peu excessive, pourtant, quiconque avait vécu au palais sous le règne de Thaïs n'en aurait certainement pas fait autrement. J'expliquai donc prudemment, après un court instant de silence :

"Nombre de vos dames vantent mes cosmétiques, en particulier les poudres et les parfums. On dit que je suis particulièrement compétente quant au dosage des différentes fragrances, ce qui permet d'obtenir les eaux de toilette les plus équilibrées que l'on puisse trouver dans la cité. J'ai également quelques bases dans tout ce qui concerne les premiers secours et j'ai eu l'occasion d'assister une de vos sages femmes à plusieurs reprises. J'ai également une passion pour les arts de toute sorte, bien que je sois rarement douée dans aucun d'eux."

Après un instant d'hésitation, j'ajoutai d'un air contrit :

"J'ai bien peur de ne pas être une demoiselle idéale, ce qui explique certainement pourquoi ma famille s'accommode aussi bien de mon absence. Mon père a abandonné tout espoir à ce sujet lorsqu'il a appris que ma plus jeune sœur et moi nous entraînions à l'arc."

Cela constituait, de son point de vue, en une violation intentionnelle des règles de la bienséance la plus basique. Cela s'était passé à peine quelques mois avant que ma chère Sorcha ne s'enfuie du domicile familial et j'étais certaine que cet évènement avait précipité la décision de m'envoyer à Minas Tirith. Loin des yeux, loin du cœur comme le disait l'adage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Consultation surprise ! (pv Akasha)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Consultation surprise ! (pv Akasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» De surprise en surprise [Kathleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Gondor :: Minas Tirith-