Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Les tisseuses (Event Halloween 2018 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 21 Oct 2018 - 21:57
Participants : Anskar, Grim (pnj Astriel), Loril

Pnj : Les Tisseuses




Le silence de la nuit de Samhain, d'ordinaire calme et paisible et seulement ponctuée des habituels sons nocturnes, résonna soudain d'étranges cliquetis. Un bruit aigu semblable au grincement d'un ongle sur un pot en étain s'éleva dans la brise, glaçant le sang de ceux qui l'entendirent, hommes comme bêtes. L'ombre tendre et familière se fit menaçante et insondable. Quelque part résonna le cri d'une vigie qui avait aperçu une ombre singulièrement rapide à la limite de la lumière dispensée par sa torches. Une deuxième ombre alerta un autre veilleur, un peu plus loin, et l'alerte fut donnée. Quelque chose évoluait dans les ténèbres, à l'abri des regards… Pour l'instant, du moins.

L'on ne s'inquiéta pas, tout d'abord, d'entendre claironner l'alarme au beau milieu de la nuit. Peut être s'agissait-il simplement d'un fêtard qui s'était amusé à jouer un mauvais tour aux gardes. Après tout, la position géographique de la cité ne permettait guère à un quelconque ennemi de débarquer impunément, sans avoir été repéré par qui que ce soit avant d'atteindre les portes d'Edoras. Et pourtant… Un cri suraigu se fit soudain entendre, transperçant la nuit et éveillant toute la population alentours. Il s'agissait d'un hennissement strident, indéniablement teinté de terreur et l'on ne fut pas long à déterminer sa provenance : Non loin du centre ville, tout près d'un puits désaffecté depuis des années, une dépouille ensanglantée de cheval gisait dans une mare de sang, constellée d'étranges filaments d'un noir d'encre. Alors que les badauds affluaient pour voir ce qu'il se passait et que la garde examinait les yeux, lame au clair, un chuintement ténu s'éleva des profondeurs du puits. Sous les regards médusés de la population, une énorme araignée, de la taille d'un gros poney, s'extirpa alors du point d'eau asséché. Elle fut bientôt suivie d'une deuxième créature de son espèce, puis d'une troisième, terribles créatures toutes baignés de ténèbres et dont les yeux rouges luisaient dans la nuit, avides de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 23 Oct 2018 - 19:28
PNJ : Grim





Une rumeur enflait en ville, peu après que l'alarme eut été sonnée. Cela m'avait réveillée et j'avais tenté de voir de quoi il retournait par la fenêtre de ma chambre, a l'auberge. J'étais bien en peine de saisir quoi que ce fut depuis cette position, mais cela semblait etre grave d'après les cris qui parvenaient jusqu'à moi. J'hésitais sur l'attitude a adopter dans cette situation, me demandant s'il serait plus sage de rester dans ma chambre ou s'il valait mieux me rendre sur place pour etre informée. Je n'eus pas a réfléchir bien longtemps car mon beau frère frappa a ma porte avec brutalité tout en s'exclamant :

"De drôles de créatures sont entrées dans la ville, et il parait qu'elles s'en prennent aux chevaux !"


Il n'ajouta rien de plus et s'en fut a pas lourds. Je devinai sans peine qu'il se rendait auprès de la garde pour leur venir en aide. C'était un bien meilleur bretteur que moi, bien que je me défendisse honorablement armée d'une dague ou d'une épée courte. Son explication m'alerta soudain sur la possibilité que nos chevaux soient la cible d'une quelconque créature, que j'imaginais déjà a l'image des trolls dans les histoires de mon enfance. Terrifiée a la pensée qu'une bête immonde puisse tuer mes précieux chevaux, je ne pris guère le temps de me vêtir plus que nécessaire et enfilai simplement mon manteau par dessus ma chemise de nuit, sans meme prendre la peine de le fermer. Je saisis précipitamment ma dague dans mon sac et m'élançai a toutes jambes, pieds et jambes nus, en direction des écuries.

L'on n'entendait pas grand chose dans l'auberge: les hommes avaient certainement déjà quitté les lieux pour se rendre au coeur de l'action... Ou peut etre prenaient ils le temps de revêtir leurs armures, qui sait. Toujours est il que lorsque j'atteignis l'écurie, un silence de mort planait entre les chevaux, qui n'émettaient pas un son. Ils me regardaient d'un air inquiet mais pas encore effrayé. Bien que le bruit inhabituel les aient interpelés, ils ne se sentaient manifestement pas en danger, ce qui était plutôt bon signe. Je décidai de les laisser chacun dans leurs stalles, afin d'éviter qu'ils ne soient une cible facile en cas d'attaque dans cet espace exigu. J'étais bien plus accoutumée a lutter contre des ouargues ou des loups qui s'en prenaient aux troupeaux dans les espaces dégagés. La meilleure tactique, dans ce cas là, était de rassembler les chevaux afin de ne laisser aucune ouverture aux prédateurs. Dans le cas présent, un troll ou une créature semblable aurait pu tous les écraser d'un même coup s'ils se rassemblaient... Armée de ma dague, les cheveux ébouriffés et vêtue d'une simple chemise de nuit et d'un manteau mal mis -qui ne laissaient planer aucun doute quant a mon sexe, puisque je n'avais pas pris la peine de me bander la poitrine- j'attendis donc derrière un pilier, respirant à peine, l'oreille tendue au cas ou quelque chose tenterait de s'en prendre a mes protégés. Quelques minutes plus tard, un craquement me fit louper un battement de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Anskar HaraldNombre de messages : 17
Age : 17
Date d'inscription : 24/08/2018
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mer 24 Oct 2018 - 17:43
L'alarme venait de sonner, mettant fin à mon profond sommeil. N'étant pas habitué à la grande ville, pour moi alarme signifiait inquiétude et aide. Je me levai alors sans perdre de temps. La potentialité d'un danger courant sur la ville me força à me dépêcher. Je ne pris pas le temps de m'habiller plus qu'avec un pantalon et une veste sur les épaules. Je saisis mon arc ainsi que mes flèches dans mon dos et rangeai un poignard dans ma ceinture. C'était l'essentiel dont j'avais besoin pour aider la cité. Je descendis donc au rez-de-chaussé et fut surpris de ne voir personne affolé. M'étais-je trompé dans la signification de ce clairon ? Il n'était pas question de m'être levé pour rien. Maintenant que je passais la porte de l'auberge, autant aller jusqu'au bout.

Après quelques secondes de marche rapide, je croisai un homme qui courait dans le sens opposé au mien. Je l'interpelai avant qu'il ne me dépasse :

- Excusez-moi, que se passe-t-il exactement ?

La personne avait l'air assez pressée et presque effrayée. Cela ne me disait rien qui vaille.

- Des araignées ! Enormes ! Elles sont dans la ville, j'ai fui quand l'une d'elles a tué un cheval !

Bien, je ne m'étais pas trompé quant à l'urgence de la situation. Je savais maintenant quel était le danger, et je savais aussi que Iōkatsu était en danger. Je l'avais laissé dans une écurie non loin de là en arrivant, et il n'était pas question qu'il lui arrive du mal, ni à lui, ni aux deux bêtes que j'avais achetées hier. En dehors du prix que j'avais payé, ces animaux étaient des êtres vivants et je n'allais pas les laisser mourir.

Je ne perdis pas plus de temps. Après avoir remercié le bon monsieur, je me mis à courir vers l'étable. L'air frais de la nuit filait dans ma veste ouverte, si bien que je regrettais de ne pas m'être plus couvert. Le chemin ne fut pas très long mais il n'était pas très rassurant non plus. Les araignées étaient bien furtives et le ciel noir ne me permettait pas de distinguer correctement mon milieu. Heureusement pour moi, aucune d'elle ne croisa mon chemin. J'arrivai alors en vue de l'étable. Je repris mon souffle quelques secondes. Si jamais j'avais à me battre, il me faudrait tout mon énergie.

Une fois un rythme cardiaque normal retrouvé, je pus investir l'étable. Je me dirigeai donc vers la porte et ouvris lentement cette dernière. Je me faufilai à l'intérieur aussi discrètement que possible. Le danger pouvait être présent, mais hormis les équidés, rien ne semblait vivant ici. Je me rapprochai donc de l'endroit où était Iōkatsu. Tout danger pouvait me tomber dessus d'un moment à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LorilNombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: Armure de cuir clouté, épée courte, arc long, carquois, cheval léger
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mer 24 Oct 2018 - 21:16
Cela faisait quelques semaines que Loril avait été affecté au Rohan et plus précisément à Edoras par sa hiérarchie.

En effet le rôdeur était auparavant aux frontières de la Comté, il était un membre de de la compagnie de l’étoile, cette même compagnie qui faisait partie du réseau des rôdeurs du Nord, guère nombreux à présent...

Il y a tellement à faire, même en cette contrée plus paisible et en paix, il y avait toujours des nécessiteux à aider, des convois à protéger ou guider.

Loril était moins à l'aise en milieu urbain, trop bruyant, trop civilisé mais ici au Rohan pays des seigneurs dresseurs de chevaux le climat était beaucoup plus clément et la cité d’Edoras avec le château doré de Meduseld valait quand même la peine qu'on s'y attarde.

On lui avait recommandé une auberge, la plus connue et abordable de la cité, Loril y loue une modeste chambre depuis son arrivée pour s'y reposer quelques heures, le rôdeur n'avait pas besoin de beaucoup récupérer pour être au sommet de sa forme, il était habituer à se lever aux aurores.

Malgré tout cette nuit quand l'alarme fut donnée, il était tard et Loril dormait confortablement installé dans son lit et fut brusquement réveillé.

Bon sang !

Le rôdeur se leva rapidement et s'équipa aussi vite qu'il le pouvait, dans la rue les gens s'agitaient, une fois sorti en trombe de l'auberge, il questionna un passant affolé.

Que se passe t'il ?

L'homme avait du mal à parler, il avait peur, très peur apparemment...

Hé bien....des araignées...aussi grande qu'un poney,  je vous dis, elles ont attaqué un cheval près du puit désaffecté  là-bas !!!!!

Sans plus tarder Loril remercia l’homme et se drigea sur les lieux.

Ce n’était pas difficile à trouver, paradoxalement la foule commençait à s’agglutiner, les gardes la contenait et avaient fait un périmètre de sécurité, les réactions des personnes parfois peuvent surprendre, c’était la nature humaine…

Les gardes reconnurent Loril, il avait eu l’occasion de travailler avec eux plusieurs fois, il en connaissait même quelques-uns.

Je peux jeter un œil ?

Oui passes rôdeur, si tu peux nous en dire plus …

Le spectacle était saisissant, une dépouille ensanglantée de cheval gisait dans une mare de sang, constellée d'étranges filaments noirs.

Loril prit l’un de ses filaments entre ses mains gantées et le tendit, l’observa, cela ressemblait fortement à de la soie, vue l’épaisseur du fil, la créature devait être d’une taille conséquente…

Un garde s’avança vers le rôdeur occupé à relever des informations sur le terrain…

Elles étaient trois, rôdeur, trois énormes araignées, qui ont surgit du puit asséché et ont disparu dans les ténèbres, elles avaient des yeux rouges injectés de sang !

Loril se releva, effectivement il y avait des traces sortant du puits et se dirigeant…il ne pouvait le savoir, trop de monde avait brouillé la piste.

Eh bien l’ami, je pense que tout le monde devrait rentrer chez soi à l’abri, il y a péril à rester dehors ce soir, vu l’état du cheval !

Le garde regarda le rôdeur interdit quelques instants et alla rejoindre ses camarades pour commencer à disperser la foule.

Bien, voilà autre chose, après les orcs venant d’Angmar, il y a maintenant des araignées géantes qui se baladent en ville…

Loril se rendit aux écuries de l’auberge pour récupérer sa monture et prêter main forte aux autorités pour tenter de retrouver la trace de ses araignées-poneys…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7282-loril-rodeur-du-no
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Ven 26 Oct 2018 - 23:33
Surprises par la foule et les torches qu'elle charriait, les araignées s'éloignèrent le plus possible de leur point de départ, grouillant dans un presque silence dans des directions opposées. L'une, la plus massive, se dirigea vers une écurie où elle sentait de la chair fraîche en quantité. La plus petite, elle, s'enfuit vers les quartiers royaux. Elle trouva refuge dans une alcôve de la salle du trône afin de déterminer la direction a prendre ensuite. La troisième, de taille honorable mais dont une patte manquait sur la droite, s'était cachée dans une ruelle, non loin de l'auberge et des écuries. Les trois créatures étaient parfaitement invisibles dans les ombres, si bien que nul ne les repéra dans un premier temps. Soudain, un cri perça la tension ambiante et nul n'aurait pu ignorer que cela venait du château. Le gros de la foule se dirigea la bas dans un branle bas de combat des plus honorables. Le brouhaha retomba peu a peu dans la cité, se concentrant sur le haut lieu d'Edoras. Quiconque aurait fait partie du groupe arrivé sur place en premier lieu aurait pu voir à cet endroit une petite lingère terrifiée, aux prises avec un prédateur presque aussi grand qu'elle et qui tentait de la saisir pour en faire son dîner. Heureusement pour elle, l'arrivée presque immédiate de la garde du palais l'avait sauvée d'une mort certaine et l'on s'agglutinait maintenant sous la créature, armés de fourches et de torches, quelques épées se dressant ici et là en menaçant la bête qui cherchait manifestement à s'enfuir, grouillant de droite et de gauche sur la façade est, dépourvue de fenêtres.

C'est dans ces circonstances que la plus massive des araignées glissa une patte velue par une brèche de la grange attenante aux écuries de l'auberge. Après maintes contorsions, elle parvint a se faufiler a l'intérieur.  La plus petite, attirée par les bruits des chevaux, pénétra quant a elle le bâtiment par une fenêtre brisée... Pour tomber nez a nez avec trois individus manifestement occupés pour  la remarquer immédiatement… Elle se glissa sans un bruit derrière une énorme botte de foin, ses longues pattes dépassant à peine derrière sa cachette. Silencieusement, elle produisit de longs fils de soie noire et gluants, qu'elle commença à fixer sur le mur : elle savait que si elle s'y prenait bien, elle pourrait aisément capturer tous ces petits hors d'œuvres et les ficeler comme autant de rôtis juteux, bien serrés dans sa toile. Elle commencerait par les humains, bien sûr, pour éviter d'être attaquée, puis elle se saisirait des chevaux un à un. Elle profiterait ensuite du temps qu'il lui serait donné pour en dévorer un ou deux, dans le calme des écuries, avant de rappeler ses sœurs et de ramener ses proies avec leur aide. Ce plan là lui plaisait, et elle brûlait d'envie de le mettre à exécution, des filets de bave visqueuse s'écoulant peu à peu de ses mandibules à a perspectives de goûter à toute cette bonne viande dans si peu de temps.

Une fois sa toile soigneusement fixée au mur, elle se faufila très lentement, avec la discrétion qui sied à une créature de son espèce, et commença à en disposer sur tout le mur auquel elle avait accès, progressant peu à peu vers la grand porte où un humain venait de surgir. Elle se tassa dans les ombres jusqu'à ce qu'il avance assez pour lui laisser le champ libre, puis s'approcha de la porte afin d'y disposer des filaments de soie, qu'elle savait particulièrement résistante. Ainsi, ses proies ne pouvaient plus s'enfuir.

C'est à cet instant que la deuxième intruse décida que sa cible serait l'humain le plus chétif, une espèce de ridicule petite chose aux cheveux clairs, dont la peau découverte semblait terriblement appétissante. Comptant sur l'effet de surprise, l'araignée bondit soudain des ombres sur la jeune femme, ses membres griffus tentant de se saisir d'elle et de la maintenir afin de pouvoir la mordre. Une fois rendue aussi tendre qu'un lapin pris par surprise, l'humaine serait certainement délicieuse... Et elle n'avait que peu de tissus sur elle pour altérer son goût !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Sam 27 Oct 2018 - 0:07
PNJ : Grim




C'était très clairement un bruit de pas. Aucun doute là-dessus, et il me fallait prendre une décision au plus vite, au risque de finir écrasée par une massue géante ou une quelconque autre chose improbable. Les trolls portaient-ils des chaussures ? Voilà une chose que j'étais bien en peine d'imaginer, ignorante comme je l'étais de la nature de ces créatures là. Elles avaient des pieds, et de cela j'étais certaine. J'en avais entendu parler dans une histoire d'horreur, un soir. Mon propre poids n'avait tiré aucun grincement, aucun bruit particulier lorsque j'avais pénétré dans les écuries… Dans le doute, je décidai qu'il valait mieux profiter de mon effet de surprise au cas où il s'agissait bien d'un monstre quelconque, plutôt que de rater ma chance et finir en pot au feu pour trolls avec mes précieux chevaux. J'inspirai profondément et sortis soudainement de ma cachette d'un bond, poignard en avant et prête à frapper…

Pour tomber nez à nez avec Anskar, l'éleveur de chevaux que j'avais rencontré la veille… Je me figeai dans mon élan, la pointe de mon poignard à quelques centimètres à peine de sa poitrine. Je n'avais fait aucun bruit. Pas un cri, pas un souffle : la plupart des gens meurent bêtement lors de ce genre d'attaque surprise en commettant l'erreur d'utiliser un cri de guerre. Pour ma part, j'étais certaine qu'un silence total aidait d'avantage à la victoire qu'un phrase toute faite et un peu idiote du type "la victoire ou la mort !". Or, dans le cas présent, j'avais simplement l'air d'une imbécile de catégorie supérieure, à moitié dénudée, quelques brins de paille dans les cheveux et la chemise entrouverte. J'ouvris et fermai la bouche à plusieurs reprises, à l'image d'une carpe qu'on aurait tirée de l'eau, incapable de dire quoi que ce soit ou de réagir tant j'avais honte. Être surprise dans un accoutrement pareil -et pire, par cet homme-là !- alors que je m'attendais à tomber sur un troll assoiffé de sang, voilà qui était la plus mauvaise plaisanterie de toute mon existence.

Lorsqu'enfin je me repris, je balbutiai quelque chose d'incompréhensible, qui contenait les mots "excuses" et "monstre" ainsi que quelques autres tout à fait inintelligibles. J'essayai dans un même temps de rajuster ma chemise, l'entaillant légèrement avec mon poignard au passage, d'un geste malhabile. Je saisis à peine ce que répondait Anskar et ne vis même pas arriver un deuxième homme, plongée dans une mortification bien naturelle dans une telle situation. Je n'en revenais pas de me retrouver dans une posture aussi embarrassante et finis par retourner me cacher derrière mon poteau, le visage arborant une teinte d'un rouge si vif que le vin de l'aubergiste eût pâli devant tant d'éclat. Si l'on pouvait mourir de honte, j'aurais aimé que cela fusse rapide, un éclair en plein cœur. Et si possible, à l'instant même, là, au milieu de cette écurie. Cela m'eût consolée : j'aurais au moins eu la chance d'achever mon existence au milieu des chevaux.

Je respirais fort, maintenant, peinant à retrouver un rythme cardiaque normal. Je tirai sur ma chemise afin de dissimuler autant que possible mes jambes, mais ne fit qu'agrandir le trou qui laissait maintenant entrevoir la forme de ma taille. Ridicule. Atrocement impensable. Au moins, l'habit était trop grand pour moi si bien qu'il pendait à mi-cuisse… Je ramenai mes mains contre ma poitrine, mon cœur battant si fort contre elles que cela me faisait presque mal. Je tenais maintenant mon poignard d'une main mal assurée, serré contre la toile de mon vêtement entre mes seins. Je fermai les yeux un instant, cherchant le courage de sortir de là, et éventuellement de prendre la fuite jusqu'à ma chambre. Je les rouvris soudain en entendant un bruit étrange… Pour voir une araignée de la taille d'un gros chien s'élancer vers moi. Je poussai un hurlement aigu tout en essayant de l'éviter en faisant un pas de côté.

Je n'y parvins pas, me retrouvant soudainement piégée entre les pattes de la créature. Celles-ci étaient d'une rigidité malaisante, parsemées de petits poils durs et piquants qui ne firent qu'accentuer la terreur que je ressentais alors. J'essayai de me dégager, ou tout de moins de bouger mes mains pour essayer de blesser la bête avec mon poignard, mais en vain. Celles-ci étaient à présent immobilisées, écrasées contre ma cage thoracique par le poids ahurissant de l'araignée qui tentait de faire je ne sais quoi avec une espèce d'énormes crochets dégoulinants d'une chose noire et gluante que j'aurais été bien en peine d'identifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Anskar HaraldNombre de messages : 17
Age : 17
Date d'inscription : 24/08/2018
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Lun 29 Oct 2018 - 15:28
En entrant dans le bâtiment, je m'attendais à tout sauf à cela. J'aurais été moins surpris par une araignée de la taille d'un poney que par Grim me sautant quasiment dessus. Elle avait jailli de derrière une poutre, un couteau à la main. Elle portait une chemise de nuit mal fermée et sa poitrine était vraisemblablement plus visible que lors de notre dernière rencontre. Sa féminité plutôt... découverte, ainsi que son regard bleu lui donnaient tout de suite un certain côté attirant que je n'aurais su définir. De plus, avec la pointe de son poignard sur mon torse, elle se montrait sûre d'elle et courageuse. Ce n'était pas forcément un caractère auquel je m'attendais venant d'elle. Je me doutais qu'elle n'était pas peureuse et confiante mais de là à vouloir affronter des araignées seule avec un poignard, c'était soit courageux, soit totalement déraisonné. J'espérais pour elle que son amour pour les chevaux n'allait pas lui nuire. Je ne me faisais pas réellement de souci pour elle, elle avait l'air de se débrouiller, malgré son air gêné.

- Je vous imaginais moins farouche en vrai qu'en commerce mais vous venez de me prouver le contraire.

Elle ne sembla même pas entendre mes mots. Elle était totalement perdue. Je savais que ma veste était ouverte mais je ne m'attendais pas à lui faire autant d'effet. Elle finit par balbutier quelque chose d'incompréhensible que je pris comme étant des excuses. Juste après cela, la porte de l'étable s'ouvrit et un homme entra. Ce dernier portait une légère armure de cuir. Tout laissait à penser qu'il avait une occupation militaire et non commerçante. Sa présence ici me rassura, le fait qu'une personne sachant manier les armes était à mes côtés alors qu'une horde d'araignées se baladait en ville me faisait relativement plaisir.

Alors que mon regard était porté vers l'homme, je sentis un mouvement en direction de Grim. Elle était retournée vraisemblablement derrière son poteau, mais maintenant se trouvait en face d'elle une arachnide de la taille d'un petit cheval. Cette dernière s'en prit à l'éleveuse qui se retrouva sous le poids de l'énorme bête. L'araignée produisait une substance noirâtre dont j'ignorais la nature. Je ne m'en préoccupa guère plus. En voyant la scène, je saisis le poignard accroché à ma ceinture et sans réfléchir aux conséquences de mes actes, je courus jusqu'à l'animal et lui sauta dessus, le poignard en l'air. En "atterrissant" sur l'araignée, je plantai mon arme dans le dos de la bête. Vu sa taille, je n'espérais pas l'avoir tuée mais au moins détourner son attention de Grim qui était la plus menacée. L'effet escompté fut direct et vif. L'arachnide, dans ce qui ressemblait à un cri de douleur, recula rapidement en arrière, me faisant tomber par la même occasion.

Je me ressaisis le plus rapidement possible pour me mettre sur mes deux pieds. Je me trouvais entre un mur et l'araignée, qui s'était tournée vers moi, sentant la menace que je pouvais être. Je reculai alors pas à pas et me retrouvais coincé contre le mur. Je fus surpris lorsque je remarquai que j'étais réellement bloqué, le mur contre lequel j'étais adossé était couvert de cette fameuse substance noir. Je savais maintenant que cette matière avait la même utilité que les toiles des araignées normales. J'étais maintenant bloqué contre le mur, privé de mes mouvements hormis ma tête. La bête n'avait pas l'air d'avoir envie de jouer et je ressentais chez elle une certaine envie de me faire passer un sale quart d'heure.

J'étais fait comme un rat, à la pitié de la bête. Je ne pouvais plus compter que sur une aide extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LorilNombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: Armure de cuir clouté, épée courte, arc long, carquois, cheval léger
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 30 Oct 2018 - 20:34
La nuit était sans lune et les rues d’Edoras plutôt animées vu l’heure tardive mais il y avait une bonne raison à tout cela, enfin, plutôt trois bonnes raisons…

Les femmes et les enfants ainsi que les personnes vulnérables qui avaient un foyer s’étaient cloitrés chez eux, seuls les hommes vaillants décidèrent de prêter main forte aux autorités pour trouver rapidement les arachnides qui s’étaient invitées et restaient toujours introuvables.

Loril arriva rapidement à l’écurie de l’auberge, elle était modeste mais très bien entretenue et les équidés avaient chacun un box individuel, le Rhohan est le royaume des chevaux et ici ils sont plutôt choyés et d’excellente qualité, le palefrenier faisait un excellent travail, les montures étaient en sécurité à l’abri des voleurs ou animaux sauvages.

Le rôdeur ouvrit la porte et entra dans les écuries, il y trouva une jeune femme en compagnie d’un jeune homme qui semblait en pleine discussion et plutôt rapprochés, Loril leur adressa un « bonsoir » discret et s’apprêtait à rejoindre le box où se trouvait sa monture pour la sceller et rejoindre la « battue » improvisée par les autorités.

Soudain surgit de l’ombre l’une de ces créatures tant recherchée, elle fondit sur la jeune femme, l’immobilisant rapidement en la plaquant au sol malgré ses efforts pour la repousser, voir la blesser avec sa dague.

Tout alla très vite, heureusement l’homme qui était à côté d’elle réagit vivement et planta son arme sur le dos de l’araignée géante qui en reculant le plaqua contre le mur bardé de toile gluante, il était empêtré et visiblement immobilisé…

Loril dégaina son arme et se plaça entre l’homme et le monstre pour détourner son attention.
L’araignée était en position d’attaque ses deux pattes avant en l’air laissant ses mandibules bien visibles et menaçantes, elle claquaient en essayant de saisir le rôdeur, Loril esquiva et lui assigna un coup sur la tête, mais qui fut vite paré par le monstre, le combat était engagé.

Entre temps, la jeune femme était relativement à l’abri et peinait à se relever visiblement un peu chamboulée.

Le rôdeur n’avait pas fait attention à la seconde araignée, qui prit soins de refermer la porte de l’écurie et de la « sceller » avec cette toile gluante et solide, les trois individus étaient pris au piège…




Mes RPS et relations avec les autres joueurs ou PNJ : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7682-le-destin-de-loril#78208
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7282-loril-rodeur-du-no
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 30 Oct 2018 - 21:57
Pnj : Les Tisseuses





La plus grosse des araignées salivait d'avance à l'idée de déguster l'humaine par petites bouchées, laissant couler sur sa peau blanche des filaments sombres et collants dont elle avait l'intention d'envelopper la jeune femme. Elle l'y maintiendrait bien serrée jusqu'à ce que son sang commence à se figer, et pourrait alors la dévorer comme on boit un bon vin laissé vieillir en cave pendant des années. Dans ce cas précis et vu son faible gabarit, un ou deux jours suffiraient amplement… Elle en était là de ses réflexions culinaires lorsqu'un poids atterrit brutalement sur son abdomen proéminent, un dixième de seconde à peine avant qu'elle ne sente une douleur exploser dans son dos. Quelque chose était parvenu à percer partiellement la chitine qui couvrait toute cette partie sensible de son corps, ouvrant une plaie qui se mit à suinter d'un sang sombre, qui coula au goutte à goutte sur le sol de terre battue, se perdant dans le foin dispersé ça et là.

Un sifflement suraigu de souffrance lui échappa et elle se cabra en réponse à cette attaque inattendue, projetant son adversaire au sol. Elle fit volte face en un éclair et s'avança vers le coupable en se dressant de toute sa hauteur qui, rappelons le, égalait voire même surpassait celle d'un cheval. Sa nouvelle proie était toute choisie, d'autant qu'elle remarqua avec un plaisir malsain que l'humain s'était empêtré dans la toile disposée là par une de ses congénères. Puisqu'il s'en était pris à elle, elle commencerait par le dévorer en premier, morceau par morceau, en le gardant en vie le plus longtemps possible afin qu'il souffre jusqu'à son dernier souffle. La vengeance de l'arachnide serait terrible, à n'en pas douter.

Elle s'apprêtait d'ailleurs à le démontrer lorsqu'un troisième humain s'interposa entre elle et sa nouvelle proie. Elle n'apprécia guère d'être ainsi dérangée à nouveau et cela l'enragea plus encore. Le nouveau venu tenta d'échapper à ses pattes qu'elle dardait pourtant vers lui avec adresse et parvint à lui asséner un coup sur la tête qu'elle contra de l'un de ses antérieurs. Atteignant un degré de rage jusque là inégalé, l'araignée chargea l'humain avec une telle force qu'il fut projeté plusieurs mètres en arrière dans un bruit des plus inquiétants. Elle ne perdit pas un instant et s'acharna sur lui, le dardant des griffes qui terminaient ses pattes, tentant de saisir un de ses membres entre ses mandibules pour l'écraser dans leur puissant étau.

Pendant ce temps, sa petite congénère sembla juger que le moment était bien choisi pour s'emparer de sa part du butin. Laissant son aînée se débattre avec le troisième humain, elle se glissa lentement en direction de celui qui était empêtré dans sa toile. Elle savait bien sûr qu'il ne pourrait bouger une fois englué dans sa soie mortelle, et prit donc le temps de l'examiner avant de choisir l'endroit qu'elle souhaitait frapper en premier. Cela ne lui prit pourtant qu'un instant et elle frappa soudain, saisissant la main d'armes de l'homme entre ses mandibules, qu'elle referma d'un coup sec, causant un craquement très caractéristique d'os brisé. Le sang chaud coula aussitôt en bouillonnant et elle se délecta de cet avant-goût du festin que promettait la soirée. Elle recula d'un geste brusque et se dressa, prête à frapper à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 30 Oct 2018 - 23:03
PNJ : Grim





[détails un peu crade, âmes sensibles s'abstenir pour votre propre sécurité morale]


L'heure n'était plus à la pudeur, de toute évidence. C'était un de ces moments critiques où tout est question de vie ou de mort et je ne pouvais me permettre de me laisser guider par d'inutiles sentiments auxquels je ne pouvais rien, dussé-je les étudier toute une vie durant. Le visage parsemé de filaments collants d'un noir d'encre, je poussai de toutes mes forces sur la créature qui m'écrasait sous son poids. Cela ne sembla avoir aucun effet au début, quand soudain elle m'écrasa plus encore l'espace d'un instant, me tirant un cri de douleur. Cela ne dura pas et elle s'écarta de moi précipitamment en poussant un cri à en glacer le sang, faisant face à Anskar qui tenait en main une lame imprégnée de sang dont il s'était certainement servi pour venir à mon secours. Je marquai un court instant d'hésitation, peinant à m'y retrouver. J'avais rarement eu à faire à une attaque aussi violente avec mes bêtes et me demandai si mon intervention serait une aide ou un poids pour … Les deux hommes ?

Je remarquai seulement l'individu qui s'interposait entre Anskar et l'araignée. Tout était allé si vite que je ne compris pas immédiatement la situation. L'araignée ne faisait plus attention à moi, toute occupée à essayer de tuer cet inconnu qui s'était interposé entre elle et Anskar. Ce dernier, d'ailleurs, ne bougeait plus. Enfin, il gigotait, mais semblait incapable de se déplacer. Gênée par la substance écoeurante qui me tachait le visage, je tentai de l'essuyer avec mon avant bras, découvrant par là même qu'il s'agissait de fil d'araignée particulièrement collant et dont j'eus peine à me défaire. Or, je n'en avais reçu qu'un peu… Anskar, selon toute probabilité, devait être collé sur une toile dans le fond de la pièce, ce qui expliquait sa…

Du coin de l'œil, je vis alors la deuxième créature s'avancer vers lui, sans prendre garde à tout ce qui l'entourait. Chancelante, je m'avançai pour essayer de le tirer de là mais ne fus pas assez rapide. Avant que j'eusse pu le rejoindre, la bête le saisit entre ses mandibules acérées et écrasa son bras dans un bruit qui me fit frémir, le cœur au bord des lèvres. Un courage que je ne me connaissais pas enfla alors en moi, mon sang se mit à bouillir dans mes veines et je m'élançai, poignard en avant. Sans un bruit, aussi silencieuse que la mort, je sautai sur le dos de la bête avant qu'elle n'ait eu le temps de réitérer son attaque et lui plantai profondément mon poignard dans un de ses énormes yeux rouges, l'enfonçant aussi profondément que possible en espérant lui infliger une blessure mortelle. Son globe oculaire éclata dans un fouillis de liquides non identifiables, son sang et ses autres fluides constellant ma peau et ma chemise.

"Ne t'avises même pas de le toucher…" Lâchai-je entre mes dents serrées tout en enfonçant ma lame plus encore.

Ma main était enfoncée jusqu'au poignet dans la tête de la bête, ses chairs chaudes et visqueuses déchirées en une plaie béante qui glougloutait d'une façon qui me donna envie de vomir. Je retirai mon arme d'un coup brusque, emportant au passage de nouveaux fluides ainsi que des morceaux plus épais de l'araignée. Celle-ci se débattait, si bien que je tombai cul par-dessus tête devant elle, entre ses mandibules et Anskar.

"Ca va aller ?" demandai-je le souffle court sans regarder dans sa direction, le regard rivé sur la bête.

Celle-ci semblait si occupée à darder des coups dans toutes les directions que je pris un instant pour déchirer de ma lame l'avant de la tunique du vendeur de chevaux. Débarrassé d'une partie de l'adhérence exercé sur ses vêtements, il pourrait certainement se dégager… Pour ma part, j'étais revenue à la surveillance de la créature, prête à agir dans l'immédiat si elle revenait à la charge. Elle n'était peut être pas morte, mais j'avais bon espoir de l'avoir considérablement affaiblie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Anskar HaraldNombre de messages : 17
Age : 17
Date d'inscription : 24/08/2018
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Jeu 1 Nov 2018 - 13:54
Alors que l'araignée s'avançait vers moi, l'homme, qui semblait bien être un assassin ou quelque chose de la sorte, s'interposa entre moi et la bête. Cette dernière semblait bouillonner de rage, sûrement à cause de la blessure que je lui avais infligée juste avant. L'animal chargea alors l'homme, l'envoyant valser plusieurs mètres et se ruant sur lui pour se venger de cet affront. Je profitai de cet instant de répit pour trouver un moyen de me sortir de cette situation.

Cependant, il ne fallut pas plus de quelques secondes pour qu'une seconde araignée se montre. Elle semblait avoir remarqué ma position désavantageuse et comptais bien en profiter. Elle s'avança vers moi, me dardant un regard plein d'envie et d'appétit. Je ne pouvais rien faire, crier n'aurait servi à rien, je ne pouvais pas me dépêtrer de cette situation, et je n'avais rien pour me défendre. Je me débattais tel un papillon pris dans une toile, attendant son triste sort. La plus petite araignée fut à ma hauteur et savait déjà l'endroit où elle souhaitait commencer. C'est dans une vision d'horreur que je vis les mandibules de la bête me saisir le bras au niveau du biceps et l'animal exerça une telle pression sur mon bras que celui-ci céda dans un lourd craquement. La douleur fût si intense que je ne pus retenir un cri déchirant.

La souffrance intolérable couvrit presque la sensation de chaleur du sang sur mon bras. L'intensité de la blessure troubla mes sens et la suite des évènements me parut trouble. Un cri vraisemblablement non humain, un sifflement, transperça l'air devant moi. Une sorte de substance visqueuse me couvrit partiellement le visage. Une voix se différencia de tout ce chahut, une voix douce et sèche à la fois, une voix presque rassurante :

"Ne t'avises même pas de le toucher…"

Ces mots ressortaient des bruits ambiants et s'incrustaient dans ma tête. Tout cela était si confus, la douleur me tordait sans que je puisse bouger. J'étais à moitié effondré dans ma veste collée au mur. Puis une forme plutôt claire atterrit peu gracieusement devant moi. Je ne pouvais savoir si cela était un bon ou un mauvais signe.

"Ca va aller ?"

Cette voix féminine était signe de bonne nouvelle. Je ne savais pas à qui elle appartenait réellement. Je ne voyais personne de si chaleureux avec nous capable d'affronter une araignée de la sorte. C'était cependant la seule chose qui m'avait retenue en vie, et maintenant encore c'était cette même personne qui s'assurait de mon état. Je ne répondis pas à cette question qui n'avait pas besoin de réponse. L'état dans lequel j'étais était pitoyable. Avec un bras en moins, je devenais un fardeau. Je ne pouvais plus me battre, seulement courir.

La pression exercée sur mon torse par ma veste disparut soudainement. Il semblait que ma veste était ouverte. Cela me permettait de m'échapper de ce mur de malheur. Je me contorsionnai alors pour ôter ce vêtement. Je ne pus retenir de faibles gémissements de douleur en me défaisant de mon habit. Je tombai alors, un genou à terre. Malgré la douleur, je me remettais doucement. J'analysais rapidement la situation qui avait l'air d'avoir évolué. L'araignée plus petite qui m'avait briser les os se tordait de douleur devant Grim qui semblait être arrivée et faisait fébrilement face à la bête. Le second animal, plus gros, dominait l'assassin allongé sur le sol et lui donnait des coups de griffes.

J'avais un bras en moins, et plus d'arme. Je ne pouvais rien faire pour aider le pauvre homme sans risquer de mettre ma vie en péril une seconde fois. L'autre araignée semblait blessée et je comptais sur cela pour que Grim aille se mettre en sécurité. Je ne savais quoi faire pour être utile. Mon regard se posa alors sur un cheval noir, un cheval que je connaissais bien, puisqu'il m'appartenait. Iōkatsu. Si nous, humains, nous ne pouvions pas faire grand chose avec nos corps fébriles face à ces bêtes, sans doute les chevaux le pourront il. Je me dirigeai donc vers le box de l'équidé noir et l'ouvrit.

Heureusement pour moi, mon cheval n'était pas le dernier des abrutis et avait saisi l'urgence de la situation. L'animal chargea vers la plus grosse arachnide et se cabra, hennissant puissamment. Cela attira l'attention de l'araignée qui était sur l'homme inconnu. Une fois la bête tourné vers Iōkatsu, ce dernier abattit violemment son sabot sur ce qui semblait être la tête de l'araignée. Mon état ne me permit pas de voir le reste de la situation. La douleur me tordait encore. J'avais des fourmis dans le bras. Le bouger me faisait extrêmement mal. Je me sentais inutile à devoir assister à cette situation sans pouvoir aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LorilNombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: Armure de cuir clouté, épée courte, arc long, carquois, cheval léger
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Sam 3 Nov 2018 - 15:14
Loril fut violemment projeté à terre par le monstre et était abasourdi pendant quelques précieuses secondes et se releva de nouveau…

Quelle puissance, mélangée à une dose subtile de dextérité, cette créature n’était pas commune en dehors de sa taille, elle semblait aussi être doté d’une intelligence hors normes,  pour ce qui est des arachnides, en tout cas le rôdeur n’avait jamais eu l’occasion de croiser l’une de ce genre, du moins jusqu’à présent.

Tout s’enchainait très vite, comme si ça ne suffisait pas, une seconde araignée était entrée dans la danse et s’en prit au jeune homme qui était toujours empêtré dans la toile contre le mur.

Heureusement pour lui, la jeune femme qui ne manquait pas de courage,  alla tenter de le libérer de ses liens de soie, elle s’attela rapidement à la tâche mais c’était sans compter sur l’opiniâtreté de l’arachnide qui visiblement voyait les choses sous un autre angle.

Loril eut une idée, il y avait des torches éteintes, (ce qui est normal à une heure aussi avancée de la nuit), elles étaient disposées à intervalle régulier sur les murs des étables, mais malheureusement son briquet à amadou était dans la sacoche sur la scelle de sa monture. Comme tout animal sauvage, le feu pourrait au moins éloigner les araignées, qui sait ?

Il faisait sombre, les chevaux étaient nerveux, ce qui est normal vu la proximité des prédatrices à huit pattes, Loril tenta de se rapprocher de la sienne pour mettre son plan à exécution mais l’araignée géante se rua sur lui de nouveau, ne comptant pas laisser de répit à celui qui s’est interposé entre son futur repas, il fallait changer de plan…

Les deux mains sur le pommeau de son épée, Loril , s’encra sur ses appuis pour mieux résister à l’éventuel charge violente que ce monstre ne manquerait pas de lui assigné et attendit, son cœur battait la chamade, sa respiration s’accélérait, il n’avait pas peur mais ses compétences martiales ne suffiraient  peut être pas pour ce qu’il s’apprêtait à exécuter, il n’aurait qu’une chance face à un adversaire aussi puissant...

Cela ne tarda pas, au moment où l’araignée l’attaquait de nouveau, Loril bascula en arrière tout en brandissant de ses deux mains sa lame pour tenter de la planter dans la partie abdominale du monstre, juste en dessous, où en théorie, elle est plus vulnérable.

A l’impacte, un liquide visqueux et noir gicla et fut projeté sur le visage du rôdeur, un cri strident s’échappa du monstre et Loril planta encore plus profondément sa lame dans les chaires meurtries de l'animal, le Dunedain était à terre, sur le dos et en fâcheuse position, espérant que son attaque avait eu l’effet escompté…



Mes RPS et relations avec les autres joueurs ou PNJ : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7682-le-destin-de-loril#78208


Dernière édition par Loril le Sam 3 Nov 2018 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7282-loril-rodeur-du-no
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Sam 3 Nov 2018 - 23:30
Pnj : Les Tisseuses




La plus petite des araignées fut interrompue dans son attaque par un poids qui se fit soudainement sentir dans son dos, aussitôt suivi d'une perforation de son plus gros œil de droite. Celui-ci se perça dans une bouillie visqueuse qui en eût fait pâlir plus d'un, mais ne sembla pas faire reculer son assaillant. Elle ne parvint évidemment pas à l'identifier, mais elle sentit sa dernière heure approcher et tenta de se débarrasser de l'humaine en ruant en tous sens… Sans effet : bien agrippée à son arme, celle-ci tint bon. Elle ne finit par lâcher prise qu'en tirant son arme du fouillis indescriptible qui constituait auparavant l'orbite de la créature. Cela la déséquilibra et une ruade supplémentaire la fit choir brutalement devant l'araignée, que la douleur enragea plus encore. Elle se mit à donner de violents coups de ses pattes griffues en tous sens, à demi pour blesser et à demi pour éviter toute attaque supplémentaire.

Bien qu'elle disposât de plusieurs yeux supplémentaires, la perte de l'un d'eux et la violence avec laquelle on le lui avait crevé eurent un effet dévastateur sur sa combativité. Elle recula en émettant d'étranges crissements suraigus, auxquels les chevaux répondirent en hennissant, ruant et cabrant à qui mieux mieux dans leurs stalles. Poussée par la crainte d'être tuée si elle restait là, la créature grimpa au mur adroitement bien qu'elle eût perdu énormément de sang et tenta de s'enfuir par là où elle était venue.

La seconde créature était jusqu'alors aux prises avec le rôdeur, qu'elle empêchait d'agi par son acharnement : il semblait évident qu'elle n'aurait de répit qu'en parvenant à le tuer. Elle était prise d'une telle frénésie qu'elle ne prenait aucunement garde à sa propre sécurité. Dans un effort désespéré pour écraser définitivement le moucheron qui ne cessait de voleter devant elle, elle bondit dans sa direction avec la force et l'implacabilité d'un boulet de canon. Hélas, l'humain avait anticipé son action et s'était positionné de façon à ce qu'elle s'empale d'elle-même sur sa lame, emportée par son propre poids.

L'araignée se mit à se contorsionner dans d'affreux spasmes de douleur, exhalant un son que l'on eût pu prendre pour un cri inhumain tant il était perçant. Sentant sa fin arriver, la créature se débattit de plus belle et tenta d'emporter son opposant dans la tombe. A coups de pattes et de mandibules, elle tenta tout simplement de lui détacher la tête des épaules. Tandis qu'elle s'y affairait, un mouvement brutal derrière elle l'interpela et elle eut un moment de latence qui suffit au cheval noir pour lui asséner un puissant coup de sabot sur le crâne.

Qui du cheval ou de l'humain pouvait bien s'attribuer la mort de la créature ? Nul n'en saurait jamais rien. Pourtant, le résultat fut bien là et l'araignée finit par s'effondrer sur le corps de Loril, inanimée, le corps parcouru de quelques convulsions qui cessèrent bientôt tandis que l'étincelle de la vie quittait définitivement son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 4 Nov 2018 - 16:52
PNJ : Grim






Je n'eus hélas pas le temps de m'assurer de l'état d'Anskar : l'araignée qui l'avait blessé causait un tel tapage que j'étais bien en peine de me concentrer sur quoi que ce fût. Le bruit qu'elle causait me glaça les sangs, une sorte de crissement à mi chemin entre le hurlement féminin et le bruit que font certains insectes nocturnes. Je fus parcourue d'un frisson mais ne sus déterminer si j'avais simplement froid ou si l'inqualifiable violence de la situation avait dépassé mon seuil de tolérance…

Quelques instants plus tard, l'araignée se faufila par une ouverture afin de sauver sa vie, alors même que la seconde bête se faisait tuer par… Un cheval ? Je clignai des yeux à plusieurs reprises, hébétée. Par trop focalisée sur la créature à laquelle j'avais infligé de sérieux dommages, je n'avais rien vu de ce qu'il s'était passé à quelques mètres de moi à peine. Un regard confus en arrière me révéla qu'Anskar n'était plus là et je le cherchai du regard, de plus en plus perdue. La violence de ce qu'il venait de se passer et le choc que cela m'avait causé me retombaient brutalement dessus dans un contrecoup fait de panique et d'horreur entremêlées. Tout mon corps tremblait, de plus en plus fort, si bien que mes jambes cédèrent sous mon propre poids et que je glissai à terre, les bras serrés autour de ma poitrine comme pour me rassurer moi même. Ma respiration adoptait un rythme de plus en plus erratique et je mis quelques minutes à parvenir à sortir de cette crise de panique un peu tardive.

Lorsqu'enfin mon esprit émergea du brouillard dans lequel il s'était plongé, je peinai à me relever. Tremblant toujours, la peau glaciale d'être restée à l'ai libre ou en contact avec le sol souillé du sang de la créature. Mes bras et mes mains ainsi que mon visage me démangeaient, les fluides séchés tiraillant et s'encroûtant par endroits. Je n'étais pas sûre moi même de ce qu'il venait de se passer. Ce devait être un cauchemar de la pire espèce. Je levai finalement une main à hauteur de mon visage pour l'examiner, bien que la pénombre ambiante rendît la tâche ardue. Elle tenait toujours le poignard, si fort que les phalanges avaient blanchi et que j'eus le plus grand mal à desserrer les doigts, qui craquèrent lorsqu'enfin je parvins à lâcher mon arme. Je ne la reconnaissais pas. Cette main-là ne pouvait être la mienne. Noire de sang séché et d'autres matières auxquels je préférais ne pas songer, porteuse d'une telle violence qu'elle me terrifiait moi même… Non, je n'avais pas l'impression d'être l'auteur de mes propres actes. Je n'avais jamais tué, du moins pas avez une telle violence. Il m'était arrivé de chasser à quelques reprises ou de me battre pour faire fuir des prédateurs. Mais jamais je n'avais…

Je déglutis avec difficulté, un goût de fer et de sang sur la langue. Cela me fit tousser et trembler plus encore : je me sentais vidée de toute énergie, incapable de faire un geste. Je cherchai de l'aide des yeux et finis par discerner les silhouettes des deux hommes qui avaient combattu eux aussi. Je finis par lâcher d'une voix rauque et rocailleuse, en tendant la main vers eux :

"Anskar ?"

Je ne connaissais pas l'autre homme et dans ma détresse présente, tout ce qui me venait à l'esprit était qu'il m'avait sauvée de la créature. Dans une tentative désespérée de se protéger lui-même, mon esprit occultait peu à peu les détails de la bataille qu'il avait tant de mal à appréhender, ne laissant à la place qu'une vague impression d'horreur de de fragilité. Perdu entre cauchemar et réalité, il ne savait plus ce qui était vrai et ce qui relevait d'une vision d'horreur inexacte. La blessure de l'éleveur de chevaux, le coup de dague dans l'oeil de l'araignée, le sang, les cris, la peur… Tout ceci semblait tellement irréel que je ne pouvais y croire.

Cela ne pouvait être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
LorilNombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Race: Dùnedain
Possessions: Armure de cuir clouté, épée courte, arc long, carquois, cheval léger
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mer 7 Nov 2018 - 20:48
HJ : Désolé Anskhar, je poste avant toi, petit post d'interlude, de toutes façon, Loril est en fâcheuse posture, il ne peut pas faire grand chose de plus Mr.Red

DJ :

Loril avait réussi son coup visiblement mais malheureusement pour lui, il y eut un léger imprévu.

En effet, la monture dressée de l’homme avait frappé l’araignée géante grâce à une ruade bien exécutée  qui a eu pour effet de littéralement fracasser la carapace en chitine de l’insecte qui s’effondra de tout son poids sur l’homme du nord.

mphfffffffff

Loril ne put s’extirper à temps, le souffle court, il commençait à agoniser, ne pouvant s’exprimer, ni même bouger, la situation devint critique, malgré toute sa force, sa volonté, ses yeux commençaient à se voiler et le froid l’envahir, il n’allait pas tarder à perdre connaissance…



Mes RPS et relations avec les autres joueurs ou PNJ : http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7682-le-destin-de-loril#78208
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7282-loril-rodeur-du-no
Anskar HaraldNombre de messages : 17
Age : 17
Date d'inscription : 24/08/2018
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Jeu 8 Nov 2018 - 17:54
La douleur me tiraillait toujours, mais m'handicapait moins. J'avais l'impression de m'habituer à la souffrance qui me traversait le bras. Je ne préférais cependant pas le bouger. Cette blessure m'avait ôté de la tête la réalité de la situation à laquelle nous venions de faire face. Je prenais doucement conscience de ce qu'il venait de se passer en l'espace de ces quelques minutes. Nous avions tenu tête à deux araignées, l'une s'était enfuie après avoir été blessée sérieusement, l'autre était... morte ? Mon regard se tourna alors vers cette dernière.

Je mis quelques secondes à remarquer que l'homme qui nous avait aidé se trouvait juste en-dessous. Malgré mon bras endommagé, je ne réfléchis pas plus longtemps avant d'aller le secourir. Je me doutais bien que je n'aurais pas pu soulever la bête seul, encore moins avec un unique bras. J'espérais seulement qu'à nous deux, l'homme pourrait se libérer.

Je me précipitai vers lui pour lui venir en aide. Une fois à sa hauteur, je remarquai clairement qu'il n'allait pas très bien. Vu l'expression affichée sur son visage, je ne lui aurais pas donné longtemps avant qu'il perde connaissance. Mon bras gauche était loin d'être aussi fort que mon bras droit mais c'était soit une aide mineure, soit le regarder partir sans rien faire. Je saisis donc la bête avec par là où je le pouvais avec ma main gauche et tirai de toutes les forces qu'il me restait. Le corps ne bougea pas d'un pouce.

Je ne perdis pas espoir pour autant et je fis bien. Dans un dernier élan de conscience, l'homme poussa lui aussi sur le corps de l'araignée. A nous deux, le corps bougea assez pour libérer la poitrine de l'homme. Le corps inerte reposait maintenant sur ses genoux, sans exercé un poids trop important. Voyant qu'il reprenait son souffle et un état de conscience acceptable, je me rassurai.

Je lâchai un profond soupir pour extérioriser les récents évènements ainsi que l'épuisement fourni par mes efforts et par ma blessure. Finalement, si l'on relativisait, tout cela ne s'était pas trop mal fini. Certes j'avais un bras cassé, mais personne n'était mort ou trop gravement blessé.

Alors que j'allais porter mon attention sur l'homme qui semblait reprendre ses esprits, une voix tinta faiblement derrière moi :

"Anskar ?"

Je me tournai alors vers la source de cette appellation.

Grim.

Avec ce qu'il s'était passé, j'en avais oublié sa présence. C'était elle qui avait sauté sur l'araignée pour me sauver la vie. Elle était couverte de substances visqueuses noirâtres et rougeâtres, les mêmes qui se trouvaient sur moi. J'en déduisis que cela venait d'une blessure que Grim avait fait à l'araignée.

Cependant ces matières étranges ne furent pas ce qui m'interpela. La veille, Grim m'avait montré la femme de fort caractère qu'elle était. Et maintenant elle se tenait debout, totalement déboussolée, le regard rempli de détresse, d'effroi. Elle semblait totalement sans puissance. Elle me tendait la main, comme cherchant désespérément quelque chose à quoi se rattacher. Accroupi aux côtés de l'homme, mon premier réflexe fût de me presser à la rejoindre.

Arrivé à sa hauteur, ma main pris instinctivement la sienne. Le contact était rugueux et j'avais déjà connu mieux comme contact rassurant. Mais c'était la chose la plus rassurante que je pouvais faire.

Elle était devant moi, sans défense, aussi vulnérable qu'un poulain tout juste sorti du ventre de sa mère. Elle tenait à peine sur ses jambes, tremblait de froid et sûrement de terreur. Elle avait été courageuse et avait dû agir par instinct plus que par volonté. Je lui devais une fière chandelle, si elle n'était pas intervenue, le reste de mon corps aurait probablement fini comme mon bras.

Je ne savais même pas quoi dire. La remercier ? Lui demander si ça allait ? Aucun mot n'aurait été adéquat pour communiquer avec elle à ce moment. Ils n'auraient eu aucun effet. Elle avait besoin de se remettre de ses émotions, de voir quelqu'un qu'elle connaissait. J'espérais qu'elle n'était pas venue seule en ville. Je ne savais pas si je pouvais lui apporter le moindre réconfort mais sans même que je réfléchisse à mes gestes, je passai ma main gauche dans le dos de Grim et la serra légèrement contre moi.

C'était ce que je pouvais faire de plus intelligent pour la rassurer. Malgré notre propreté lamentable, le contact avec cette femme au caractère de fer et à peine plus grande que moi me rassura. Après un moment aussi éprouvant, rien ne m'aurait fait plus plaisir hormis peut-être des soins et un bon bain. Cependant, ce qui s'apparentait à une sorte de câlin me réchauffa le cœur dans la fraîcheur de cette grange désormais teintée de rouge et de noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Ven 9 Nov 2018 - 22:27
Pnj : Les Tisseuses




Au loin résonnent des hourras enthousiastes car les soldats et la populace sont parvenus à tuer la dernière araignée. Des vivats parviennent jusqu'à l'autre bout de la ville, portés par l'écho de la nuit redevenue sereine. La seule survivante, gravement blessés, rejoignit une colonie sous terre dont nul à Edoras n'entendra jamais parler. Les créatures décidèrent d'un commun accord que l'endroit n'était guère adapté au projet d'expansion que leur mère leur avait confié et s'enfuirent loin de la ville. Celle-ci retrouva bientôt son calme et la clameur cessa finalement pour faire place à un silence satisfait. La garde reprit le cours normal des choses et seuls quelques délégués visitèrent les chaumières en quête d'un éventuel blessé.

Au cours des jours qui suivirent on rapporta de ci de là des attaques étranges et des disparitions de bétail, qui semblaient se diriger vers les montagnes. Bien que la population soit choquée de cette surprenante attaque, l'on se glorifia rapidement dans les chaumières que l'incident n'eut été la cause d'aucun décès. Un garde s'était rendu dans les écuries et tomba sur nos trois protagonistes en fort étrange posture. Sans perdre de temps à parlementer, il s'en fut quérir son capitaine afin de lui rapporter le décès de l'une des bêtes à cet endroit.

Peu à peu, la paix et la tranquillité reprirent leur droit à Edoras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les tisseuses (Event Halloween 2018 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Event Halloween • Trick or Treat
» [Event Halloween] La fée des glaces et l'aiglon peureux
» [event halloween] Le bal des vampires
» [event halloween] Le rêve est-il la réalité déguisée, ou est-ce le contraire ? [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Rohan :: Edoras-