Soyez les bienvenus sur la Terre du Milieu !
Venez voter sur les top sites !

Partagez | .
 

 Les tisseuses (Event Halloween 2018 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 21 Oct 2018 - 21:59
Participants : Astriel, Aléa, Shimrod

Pnj : Les Tisseuses



Le silence de la nuit de Samhain, d'ordinaire calme et paisible et seulement ponctuée des habituels sons nocturnes, résonna soudain d'étranges cliquetis. Un bruit aigu semblable au grincement d'un ongle sur un pot en étain s'éleva dans la brise, glaçant le sang de ceux qui l'entendirent, hommes comme bêtes. L'ombre tendre et familière se fit menaçante et insondable. Quelque part résonna le cri d'une vigie qui avait aperçu une ombre singulièrement rapide à la limite de la lumière dispensée par sa torches. Une deuxième ombre alerta un autre veilleur, un peu plus loin, et l'alerte fut donnée. Quelque chose évoluait dans les ténèbres, à l'abri des regards… Pour l'instant, du moins.

Personne, parmi la garde de Khazad Dûm, ne parvint tout d'abord à déterminer ce qui avait mis la ville en alerte. De droite et de gauche, on émettait diverses supposition quant à l'état d'ébriété probable des gardes responsables. Un silence presque parfait régnait à présent sous la montagne. Trop parfait. Seuls quelques échos vagabonds se répercutaient sur les murs de la cité, rumeur diffuse tout d'abord, puis de plus en plus clairs et sinistres. On mit quelques minutes à situer la provenance de ces bruits étranges, car ils venaient d'une partie des galeries que l'ont avait abandonnées suite à une récente montée des eaux, qui avait enseveli une mine de mithril. L'on n'y avait posté que deux gardes, car l'endroit semblait inaccessible et que l'on était convaincu que rien de terrible ne risquait de venir de là. On avait eu tort.

Preuve en fut donnée lorsque le capitaine de la garde responsable de ce secteur tomba nez à nez avec les gardes postés là. Du moins, il supposa qu'il s'agissait d'eux, car les pauvres hères ne diraient jamais à quiconque ce qu'il leur était arrivé : solidement ficelés par une toiles d'un noir de jais, les deux nains perdaient leur sang à grosses gouttes et celui-ci maculait déjà la pierre clair de la cité. Les deux cocons pendaient au plafond, mais le responsable de leur état n'était visible nulle part. Les responsables, dont on devinait aisément le caractère arachnoïde, évoluaient quelque part dans la cité, dissimulés dans les ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Ven 26 Oct 2018 - 16:39
Notre sejour a khazad Dûm s'éternisait et j'aspirais plus que jamais a retrouver les grands espaces a la surface. Quelle stupide idée que d'aller s'enterrer dans un tombeau pareil ! Le luxe qui régnait ici, loin de m'impressionner, me donnait de plus en plus la sensation d'evoluer dans une immense sépulture dont je ne sortirais plus jamais. Tous les jours, je jouais de la lyre enfermée dans ma chambre afin d'essayer de penser a autre chose... Mais cela ne suffisait jamais. Lasse de cette atmosphère pesante, j'avais quitté notre logement après avoir joué plus de deux heures, dans le silence, sans prévenir personne. J'avais rejoint un boyau exigu que je savais mener a la surface et ou veillaient d'ordinaire plusieurs gardes... Mais ne vis personne. Etrange qu'ils aient quitté leurs postes de la sorte... Les nains, décidément, n'avaient pas un sens du devoir très développé. Sans doute étaient ils occupés a boire leur poids en liqueur dans un coin. Je poussai un soupir exaspéré a cette idée, puis me hissai a la hauteur d'une cavité qui me permettait tout juste de me glisser a l'extérieur. Un nain aurait peiné a se faufiler là, mais pas moi. Je m'assis sur le rebord de pierre, les jambes pendant a l'intérieur, le visage enfin offert au ciel nocturne. J'inspirai a pleins poumons la douceur de la brise, dépourvue des senteurs de forge qui règnaient en bas. Les étoiles scintillaient là haut, brillant au firmament comme autant de minuscules flammes éternelles, veillant sur le monde de toute leur gloire. Un hululement retentit a ma droite, faisant battre mon coeur du bonheur de la liberté. Je ne supporterais pas longtemps de rester enfermée dans la cité...

Le bonheur de me trouver au dehors étreignit mon coeur et un chant doux et langoureux s'éleva de ma gorge, vibrant d'émotion et tranchant le quasi silence environnant. J'étais seule, enfin, délivrée du brouhaha de la cité, des crissements incessants et des fumets indélicats qui me brulaient les narines. Jamais je n'aurais pu imaginer a quel point la nature sauvage, indomptable me manquerait. La civilisation avait peut être des avantages, mais d'ici je n'en votais que les inconvénients. J'ignorais que l'absence de la garde était due a l'apparition de créatures maléfiques... Et que mon isolement faisait de moi une cible facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Ven 26 Oct 2018 - 22:35
Je passais d'après mes projets mes derniers jours à Khazad Dûm. J'avais prévu d'aller par la suite rendre visite à mon homologue du Rohan, le roi Eothain. D'après mes informations c'était un homme brave et qui avait mérité son trône un peu comme je l'avais fait dans mon propre pays. J'appréciais cela : un homme fort pour un pays fort, voilà qui garantissait mon respect. J'avais toujours de graves préjugés sur les hommes du pays des chevaux, cependant, ma nation avait besoin de montures d'une meilleure qualité que les bêtes courtaudes originaires de nos terres. Nos chevaux étaient certes robustes et à l'aise dans les terrains accidentés, mais ils se trouvaient rapidement distancés au coeur des prairies.

J'effectuais quelques exercices dans mes quartiers afin de me maintenir en forme lorsqu'une alarme retentit dans les galeries de la cité des nains. Rompu aux arts de la guerre, je me revêtis de mon armure de cuir en quelques instants et me saisis de ma claymore pour rejoindre l'attroupement qui se développait déjà du côté de la caserne la plus proche. Le mot passa de bouche à oreille jusqu'à moi et j'appris avec stupeur que d'énormes araignées s'étaient infiltrées dans les galeries. Je ne perdis pas une seconde et trouvai les deux hommes qui m'avaient accompagné depuis Dun, dépassant largement la foule de nains qui les entourait. D'un signe, je leur indiquai de me suivre et nous partîmes enquêter de notre côté. J'espérais que ces créatures n'étaient pas descendues jusqu'à mes terres et nous nous rendîmes là où les bêtes semblaient avoir été aperçues. Fort heureusement, nous étions dotés de talents de pisteurs et remontâmes peu à peu une piste, restant groupés afin d'éviter d'être pris en traître par les monstres, évoluant en formation serrée dans les galeries.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AléaNombre de messages : 85
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2015

Feuille de personnage
Race: Mi Hobbite Mi Naine
Possessions: Marteau d'Argent, Sacoche d'outils de joaillerie, Pantalon et Chemise en toile d'Iris, genouillères, pectoral et protège bras en acier nain
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Ven 26 Oct 2018 - 23:00
Il faisait nuit, et je ne savais plus du tout où j'en étais. J'avais eu l'impression de me rapprocher d'Araekin, pendant des semaines, mais depuis notre arrivée… J'étais perdue. Bien que mes propres sentiments soient plutôt clairs, les siens restaient un mystère et il était si occupé dans la cité des nains que je n'avais pas vraiment l'occasion de discuter avec lui. J'avais réussi à me faire prêter un atelier par un bijoutier local et je me perdais dans le travail depuis plusieurs jours. J'avais confectionné nombre de bijoux de qualité, en particulier une broche destinée à maintenir une cape en place, faite d'argent façonné en forme de lys que j'avais incrustée de filaments d'or et d'un coeur de saphir.

J'étais d'ailleurs occupée à donner une courbure délicate aux pétales lorsqu'un bruit des plus étrange résonna dans la rue. Je déposai mon ouvrage de côté afin de jeter un oeil par la porte, bien incapable de déterminer d'où cela venait… Mais c'était très certainement une alerte. Peut être une attaque au dehors ? Bah, cela ne me concernait absolument pas, puisque je n'étais pas vraiment une guerrière. Je haussai les épaules et retournai à mon œuvre, m'appliquant à reproduire aussi parfaitement que possible la fleur dont ma mère portait le nom. J'aimais beaucoup les lys, peut être plus encore que les Iris. Celui-ci, décidai-je, serait piqueté de minuscules fragments de rubis que j'avais acheté à un prix dérisoire car ils semblaient impropres à toute utilisation… Pourtant, ils seraient du plus bel effet sur ce bijou.

Plongée à corps perdu dans mon travail, je ne portai plus aucune attention à ce qu'il se passait au dehors.


Dialogues : #9966ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6979-alea-barbe-de-feu-
ThorinNombre de messages : 38
Date d'inscription : 27/11/2013

Feuille de personnage
Race: Naugrim
Possessions: Orcrist, le fendoir à Gobelins (et à elfe)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Écu de chêne

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 28 Oct 2018 - 9:11
Quelques jours par an, il arrivait au fils de Thrain de quitter ses montagnes bleues pour se rendre à Khazad Dum. Thorin n'avait que peu de réticences à côtoyer la Moria, bien qu'il ne s'y rendait que pour y faire quelques affaires. Il ne restait généralement que quelques jours avant de rentrer auprès des siens dans les Ered Luin, là où était sa place, là où il vivait comme il l'entendait. Il était arrivé le matin même et avait passé sa journée à faire du troc, à échanger des armes forgées au profit de quelques gemmes de valeurs, à discuter et partager avec les forgerons les plus renommés de la cité naine. Bref tout ce qu'il lui était nécessaire de faire pour améliorer les conditions de vies de ceux qui vivaient en sa compagnie.

Cette nuit là, Thorin prit son diner assez tard. Il était assez fatigué par le voyage ainsi que par sa journée mouvementée mais la faim qui lui rongeait l'estomac était plus forte que son envie de se laisser tomber de sommeil. Mais à peine avait-il entamé la viande séchée qu'un cri se fit entendre. Que se passait-il ici ? Était-ce le signal d'une menace quelconque ou un simple incident ? Tant de questions qui poussèrent l'héritier de Durin à interrompre sa pitance pour ouvrir sa porte et sortir. Au dehors de ses quartiers, Thorin balayait du regard les alentours tout en demeurant calme et immobile. Certains faisaient comme lui, d'autres semblaient s'armer et quérir la garde à toute hâte. Enfin, certains ne prirent pas même la peine d'y faire attention, continuant à s'adonner à leurs occupations.


THORIN II ECU-DE-CHENE
~Si plus de gens chérissaient leur foyer plus que l'or.
Ce monde serait un endroit plus joyeux~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5592-thorin
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 30 Oct 2018 - 13:33
Pnj : Les Tisseuses




Quatre araignées au moins étaient parvenues à se faufiler dans les cavernes de Khazad Dûm. Elles s'étaient rapidement séparées, partant quérir leur pitance chacune de son côté. Avantagées par les ténèbres ambiantes, elles se déplaçaient rapidement et en silence, choisissant les chemins les moins éclairés de la cité à la recherche de leur dîner.

La première, une énorme créature dont l'un des globes oculaires de la taille d'un couvercle de marmite semblait couvert d'un voile d'un blanc laiteux, ne s'était guère éloignée de l'endroit où elle était arrivée avec ses sœurs. Elle espérait que les nains, affolés par leur recherche de ces dernières, prennent le parti de laisser là leurs deux compagnons englués dans la toile. Elle pourrait ainsi s'en faire un festin royal, bien tranquillement, et disparaître avant le retour de quiconque. Pendant un temps, elle s'était donc tapie dans une grosse anfractuosité de la paroi supérieure de la caverne, guettant silencieusement l'attroupement de nains qui s'échauffait a quelques mètres d'elle a peine, inconscients de sa présence. Hélas, les deux gardes soigneusement ficelés furent emportés par leurs compatriotes, aussi l'araignée se trouva-t'elle bien déçue de ne pas avoir la de repas facile a portée de mandibule...

Elle repéra alors quelques créatures plus grandes, dont la viande serait certainement bien plus tendre que la chair coriace du peuple sous la montagne. Celles-ci se dirigeaient vers le lieu de l'attaque et examinèrent les lieux... La créature attendit, les observant de ses yeux cramoisis, le globe oculaire voilé restant seul immobile. Ils se détournèrent enfin, lentement, suivant manifestement les traces de l'une de ses congénères. Elle sortit prudemment de sa cachette et se mit a les suivre, ses pattes griffues s'agrippant sans mal aux parois accidentées. Ils étaient trois et elle comprit rapidement qu'ils étaient accoutumés a être aussi bien le chasseur que la proie : leurs précautions tandis qu'ils progressaient lentement ne laissait aucun doute a ce sujet. Ainsi, elle ne pourrait certainement les capturer tous les trois sans aide. Du moins, pas sans risquer d'etre blessée. Elle marqua donc son trajet, libérant derrière elle un très mince fil de soie, si fin qu'il en était presque invisible, à peine discernable par le scintillement sombre qui s'en dégageait a la lumière. Elle libera progressivement des phéromones destinées a attirer les autres dans cette direction, suivant le trio d'humains sans jamais se faire repérer. Elle les suivit d'ailleurs jusqu'à un tunnel plus éclairé, où quelques traces de toiles indiquaient le passage d'une de ses sœurs. Celle-ci ne devait pas être bien loin…

La deuxième araignée, une créature du gabarit d'un gros poney, bien que moins imposante que celle dont nous venons de retracer le parcours, était si affamée qu'elle n'avait pas perdu une seule seconde avant de se mettre en chasse. Elle avançait assez lentement pour éviter de tomber nez a nez avec un groupe trop important de nains armés jusqu'aux dents, mais se dirigeait résolument dans la direction ou elle percevait quelques rares vibrations. Il y avait assurément de rares proies de ce côté, pas assez nombreuses pour la mettre en danger, mais suffisamment poir constituer un en cas de premier choix. Elle arriva donc a proximité de quartiers réservés aux invités de marque. La plupart avaient déserté l'endroit en entendant l'alarme, mais l'araignée ressentait très nettement des vibrations dans les murs. Régulières et rythmées, elles provenaient d'un endroit isolé et dont la porte, par chance, était ouverte.

La créature se glissa lentement sur la paroi pour regarder a l'intérieur, les vibrations de plus en plus fortes lui ayant ouvert l'appétit. A l'intérieur se trouvait une petite créature aux cheveux flamboyants, qui jouait du marteau sur un objet métallique posé sur une enclume. Bien que la pièce soit résolument trop chaude au goût de la créature, l'inattention de sa proie cachée a l'intérieur, la poussa a attaquer malgré tout. Elle se laissa tomber au sol dans un léger craquement qui passa inaperçu parmi les sons de forge et tenta de se faufiler dans le bâtiment. Bien que l'encadrement soit taillé a la mesure de nains, la fileuse eut bien du mal a y faire passer son abdomen. Lorsqu'enfin cela fut fait, elle se tassa sur elle-même pour bondir, et s'élança sur la demie naine qui ne l'avait toujours pas vue venir. Elle lui planta ses mandibules dans le bras afin de l'empoisonner et de pouvoir la déguster en paix. Elle sentit soudain arriver derrière elle la plus massive de ses congénères, annoncée par les phéromones qu'elle charriait, et perçut clairement les vibrations de pas qui s'approchaient. Sans plus faire attention à sa proie, elle se tassa dans un renfort du plafond, prête à bondir sur ce qui menaçait d'interrompre son souper.


L'arrivante perçut à son tour l'odeur de sa consoeur et choisit ce moment pour attaquer. Elle bondit sur le trio d'humains, les renversant au passage comme autant de quilles instables, déséquilibrées sous son poids.

(Araignée du trio de Shimrod
Araignée d'Aléa)

La troisième créature, un animal d'une taille respectable bien que nettement moins volumineuse que les trois autres, s'était enfuie par le chemin le plus sombre qu'elle avait trouvé. Sa taille lui permettait de se faufiler aisément par des espaces restreints et c'est ainsi qu'elle parvint à rejoindre un carrefour duquel elle pouvait aisément observer les alentours. Tranquillement installée entre deux cheminées, elle regardait aller et venir la population en bas, qui commençait à se vider peu à peu. La faim la tenaillait et malgré sa petite taille, elle ne manquait pas de témérité. Lorsque l'agitation se fut un peu calmée, elle céda donc à ses besoins alimentaires et se laissa descendre sur un long fil jusqu'au sol. Elle trouva finalement une ouverture dans un mur, semblable à une fenêtre qui serait restée entrouverte et se faufila à l'intérieur. L'endroit était confortable et devait certainement être habité par périodes, car une odeur de nourriture se disputait au parfum de renfermé qu'ont les habitations trop rarement utilisées.

Elle suivit d'abord le fumet de nourriture qui l'avait poussée à entrer là précisément, et renversa dans sa hâte une marmite encore fumante qui trônait sur la table. Alarmée par le bruit qu'elle venait de causer, la créature grimpa aussitôt au plafond et se tapit au dessus de la porte la plus proche, prête à attaquer ce qui passerait probablement par là, à la recherche de la source du bruit. Elle était peut être petite, mais sa vitesse n'en semblait que plus importante et sa réactivité dépassait de loin celle de tous ses congénères.

La dernière, enfin, rivalisait en taille avec une petite vache, mais n'avait pas encore atteint le gabarit impressionnante de la première araignée dont nous avons parlé. Celle-ci, suite à une malheureuse histoire de piège à ours rencontré dans les montagnes, se déplaçait de travers car il lui manquait une patte. Peu encline à se battre inutilement à cause de ce handicap, elle avait suivi l'exemple de sa cadette et pris le parti de suivre les boyaux les plus sombres de la cité. Trop grosses pour se faufiler dans des fissures, elle s'était rapidement retrouvée distancée et avait bifurqué dans les couloirs les moins fréquentés. Elle n'y croisa d'ailleurs personne et finit par s'arrêter, prête à rebrousser chemin.

A cet instant, une très légère vibration en provenance du tunnel droit devant elle l'interpela et elle décida de la suivre, espérant tomber par chance sur un moucheron isolé. Le signal vibratoire s'intensifiait à mesure de sa progression et la créature salivait déjà à l'idée de pouvoir enfin déguster quelque chose d'un peu plus goûteux qu'un vieux lapin délaissé par les autres. Et voilà qu'enfin elle ressentit sa proie, parfumée à l'excès. Aucun doute, c'était là un elfe et non un de ces nains au cuir dur comme de la pierre. Un encas de choix pour elle, qui ne se fit pas prier pour y goûter. Bien qu'elle ne soit pas entièrement visible, l'elfe dont elle avait entendu le chant à travers les vibrations de la roche avait laissé pendre une jambe à l'intérieur… Une aubaine pour cette araignée, qui planta allègrement ses crocs dans la chair juteuse qui lui était offerte, tout en tirant dessus d'un coup sec afin de disposer plus commodément de cette viande fine qui se promettait à elle.

(Araignée de Thorin
Araignée d'Astriel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThorinNombre de messages : 38
Date d'inscription : 27/11/2013

Feuille de personnage
Race: Naugrim
Possessions: Orcrist, le fendoir à Gobelins (et à elfe)
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Écu de chêne

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 4 Nov 2018 - 19:44
Quelques minutes s'étaient écoulées depuis cet étrange cri qui était venu briser le silence. Depuis, le silence était revenu prendre place dans les méandres de la cité naine, apportant avec lui son lot d'angoisse et d'inquiétudes. L'atmosphère était pesante, lourde et chargée d'une certaine tension que chacun devait alimenter inconsciemment. Quel était donc ce danger invisible qui avait frappé dans l'ombre et s'était évanoui sans ne laisser aucun trace ?

Tant de questions qui se bousculaient dans l'esprit de Thorin, avant que sa réflexion ne soit interrompue par un bruit de quincaille venant percuter le sol avec fracas. Cela provenait d'une des maisonnette qui se trouvait à quelques pas du fils de Thrain. Devait-il suivre son instinct curieux qui lui commandait de s'approcher et tenter de trouver une explication ? Non ! La raison vint prendre le dessus en lui signifiant qu'il était imprudent de se jeter peut-être dans la gueule du loup sans aucun moyen de défense...

Orcrist siégeait dans son fourreau, délicatement posée sur une malle en bois dans laquelle le nain avait déposé quelques effets personnels. En un rapide mouvement, le Nain des Ered Luin attrapa son arme et dégaina la lame de son fourreau qui sembla soudainement apporter la lumière salvatrice dans un coin sombre de Khazad-Dum. C'est alors que le natif d'Erebor sortit à l'extérieur et se dirigea en direction des bruits qu'il avait entendu quelques secondes plus tôt.

La porte de la maisonnette semblait être close. Impossible donc de regarder à l'intérieur sans être certain de ce qu'il se trouve derrière, si ce n'est en approchant des fenêtres pour y jeter un coup d’œil discrètement. C'est ce que fit Thorin en contournant l'habitation à pas de loup, toujours l'épée à la main. Paranoïa ou non, le nain prit tout le soin possible afin de ne pas être vu ni entendu, ne sachant pas s'il s'agissait d'un danger ou d'un simple incident domestique.

Adossé contre l'épaisse paroi rocheuse, il pivota légèrement les épaules pour tourner la tête et regarder à l'intérieur. Tout y semblait calme, mais un détail attira l'attention du Nain. Une marmite était à moitié versée sur un âtre de feu, sans doute l'origine de ce bruit surprenant. Personne ne semblait s'en inquiéter et c'était bien là le plus inquiétant en soi... Après avoir balayer la pièce du regard, Thorin s'accroupit alors pour passer sous la fenêtre et faire de même depuis l'autre coté pour observer l'angle opposé.

Ses sourcils se froncèrent très soudainement à l'instant où son regard aperçut une forme surprenante qui se tapissait au dessus de la porte d'entrée. La créature qui devait elle aussi se trouver sur le qui-vive ne tarda pas à réagir à la vue de cette menace. S'écartant de la fenêtre en toute hâte en brandissant son épée, Thorin cria un seul mot en Khuzdul : Araignées !


THORIN II ECU-DE-CHENE
~Si plus de gens chérissaient leur foyer plus que l'or.
Ce monde serait un endroit plus joyeux~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5592-thorin
Astriel NirokiniNombre de messages : 153
Age : 27
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Race: Elfe Vanyar
Possessions:
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
La Danse-Lame

La Danse-Lame
MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 4 Nov 2018 - 22:24
J'ignorais tout de la menace qui approchait inexorablement, dissimulée dans les profondeurs desquelles je venais de m'extraire. J'avais par ailleurs à peine commencé un couplet narrant la beauté des arbres de Valinor sous la soleil que soudain une douleur fulgurante me transperça le mollet. La souffrance explosa dans ma jambe, brûlante et si inattendue que mon chant se mua en un cri perçant avant même que j'eusse compris ce qu'il se passait. Je n'eus par ailleurs guère le temps de réagir car ce qui m'avait saisie tira d'un coup sec, avec une telle force que je fus happée à l'intérieur du tunnel. Trop surprise pour me dégager, je ne pus me protéger de la brutalité de cette traction, la peau de mes avant-bras râpant la pierre brute tandis que ma tête cognait l'arrête rocheuse, me causant un étourdissement momentané.

Fort heureusement, j'avais réussi par réflexe à éviter de me fracasser le crâne… Ce qui n'arrangeait en rien mon affaire puisque je pouvais à présent constater quel était le responsable de cette bien mauvaise surprise. La plus grosse araignée que j'aie jamais vue trônait au beau milieu du corridor, ma jambe fermement maintenue dans ses mandibules, me dévorant du regard de ses affreux yeux d'un rouge flamboyant. J'en comptais une dizaine, dont deux particulièrement gros autour desquels se dispersaient les plus petits, et qui tous me fixaient avidement. J'eus un frisson de dégoût mêlé de douleur à la vue de la bête : de toute mon existence, je n'avais jamais rien vu d'aussi laid. Son corps sombre était parcouru de milliers de petits poils durs et hérissés brillait par endroits, dévoilant une carapace que je devinais particulièrement dure. Ses pattes… Dont l'une manquait manifestement, ce qui ne faisait qu'ajouter au potentiel de dégoût que m'inspirait la créature : elle n'avait absolument rien pour elle et une bouffée de colère monta en moi à l'idée que je puisse être tuée par une chose aussi imparfaite.

Je lui donnai un puissant coup de mon talon valide entre les plus gros de ses yeux, la contraignant à lâcher mon mollet. Celui-ci était à présent engourdi et je suspectais qu'elle ne m'ait inoculé quelque poison. Quelle honte, en plus d'être aussi affreuse, que d'utiliser un procédé pareil ! Gonflant mes poumons autant que possible, je m'écriai en espérant que quelqu'un m'entende :

"A moi, la garde !"

Pourtant, il était exclu que quiconque me rejoigne dans l'instant car je savais m'être suffisamment écartée du coeur de la ville pour être tranquille. J'avais pourtant bon espoir que les veilleurs dont je comprenais à présent l'absence aient envoyé quelqu'un patrouiller de ce côté à la recherche de cette terrible bête. L'existence de telles choses dans les profondeurs de la terre ne fit qu'amplifier la répulsion que je ressentais quant à ce mode de vie… Mais je n'eus guère le temps de m'appesantir sur la question, car si je voulais survivre il faudrait bien me battre. Je testai mon appui afin de vérifier s'il me serait possible ou non de me servir de ma jambe et me rendis bien vite à l'évidence : cela serait rigoureusement impossible. Fort heureusement, bien que je n'eusse pas emporté mes lames jumelles pour cette sortie, je disposais toujours de quelques poignards dans ma ceinture. J'en dégainai un et reculai contre le mur en grognant lorsque mon membre blessé dût être mis à contribution. Adossée sur la pierre, j'attendis que mon adversaire fasse le premier pas.

Hélas, le combat ne pourrait durer bien longtemps : mes muscles alourdis par le poison ne sauraient guère tenir plus de quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t7470-astriel-nirokini-f
AléaNombre de messages : 85
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2015

Feuille de personnage
Race: Mi Hobbite Mi Naine
Possessions: Marteau d'Argent, Sacoche d'outils de joaillerie, Pantalon et Chemise en toile d'Iris, genouillères, pectoral et protège bras en acier nain
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Dim 4 Nov 2018 - 22:48
Je ne vis ni n'entendis entrer l'arachnide bien que cette dernière ne soit pas particulièrement discrète : le rythme entêtant du martèlement que j'effectuais sur le métal me coupait à tout le reste. Je ne m'aperçus donc absolument de rien jusqu'à ce qu'un choc me fasse brutalement partir en avant, mon corps simplement retenu par une pression sur mon bras. Par réflexe, je tendis l'autre main afin de ne pas tomber et me brûler le visage sur mon ouvrage, mais ma paume glissa sur le rebord de mon enclume, terminant sa course sur le tisonnier que j'utilisais pour entretenir le feu de la forge. J'avais bien sûr revêtu une tenue de protection, mais même les meilleurs des gants que l'on avait pu me prêter n'étaient pas faits pour saisir une tige de métal rougeoyante à pleines mains… Je me brûlai donc copieusement la paume, mais ce n'était pas là le pire : Le tissus de ma tenue de travail se trancha net sous les mandibules de l'araignée qui pénétrèrent ma chair en me tirant un cri de douleur. Bien que je n'eusse pas encore vu mon agresseur, l'instinct fut plus fort que moi et au lieu de lâcher le tisonnier, je le saisit fermement et me retournai d'un coup sec en l'utilisant comme arme pour faire lâcher prise à ce qui me maintenait par le bras.

Cette volte irréfléchie fut à la fois une bonne et une terrible idée. Bonne, car je visai juste et réussis à toucher ma cible, quoique sans parvenir à lui enfoncer tout à fait mon arme improvisée dans le crâne. Mauvaise, car cette traction sur mon bras fermement maintenu dans les mandibules de la bête se déchira plus encore, me causant une douleur telle que j'en chancelai, lâchant du même coup mon tisonnier. Je n'avais jamais rien ressenti d'aussi horrible et je poussai un cri déchirant tout en essayant de reculer le plus possible contre la forge, cherchant des yeux un endroit où me cacher. Mon bras gauche pendait dans un angle tout sauf naturel et le droit était doté d'une main gravement brûlée, une odeur de chair grillée me montant aux narines.

Je n'étais pas une guerrière et n'avais jamais souhaité l'être, bien que je sois tout à fait capable de me défendre… D'ordinaire. Pour l'heure, l'attaque était tellement inattendue que j'avais peine à réfléchir au sujet de ce qu'il convenait de faire. J'avais besoin d'aide. Cette idée s'imposa finalement a mon esprit et je me mis à hurler tout en donnant des coups de pieds devant moi pour éloigner la créature :

"Au secours ! A l'aide !!!"

Et je répétai ces mots inlassablement, ma voix se cassant par moments tandis que je peinais à maintenir le monstre à distance.


Dialogues : #9966ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t6979-alea-barbe-de-feu-
Shimrod de DunNombre de messages : 28
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2018

Feuille de personnage
Race:
Possessions: Aucune.
Statut:
avatar

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Mar 6 Nov 2018 - 23:32
Mes hommes et moi avions suivi la piste jusqu'aux quartiers des invités de marque, que nous occupions justement. Cette traque nous avait fait décrire une boucle depuis notre point de départ et je pestai intérieurement en songeant que nous aurions gagné du temps à simplement rester dans nos chambres. Cela dit, nous n'aurions pu deviner le cheminement de la bête et il ne restait plus qu'à l'intercepter pour régler la question une bonne fois pour toute. Un sourire carnassier étira mes lèvres tandis que je songeais au bel effet d'une telle scène de combat une fois que je l'aurais gravée sur ma lame. Ce serait assurément une histoire des plus divertissantes à raconter lors du banquet de la prochaine soirée de yule.

La piste semblait de plus en plus confuse à mesure que nous approchions des quartiers occupés. Nous aurions probablement cherché bien plus longtemps si un cri perçant n'avait pas retentit à ce moment là. Au pas de course, nous nous dirigeâmes vers le lieu d'où il provenait : une forge, de toute évidence, donc la porte grande ouverte laissait entrapercevoir de loin une énorme forme sombre. J'accélérai la cadence à cette vue, un son plus aigu et dérangeant se faisant entendre alors que la bête gigotait en tout sens. J'aurais parié qu'elle avait trouvé une résistance inattendue dans ce bâtiment, mais n'aurais su le confirmer avec certitude : la masse velue de son corps nous bloquait la vue. Je brandis ma claymore, prêt à lui passer l'envie de faire les boutiques, lorsque un poids inattendu vint nous bousculer par derrière, moi et mes hommes. J'évitai de justesse de m'étaler de tout mon long dans le corridor, m'écorchant seulement l'épaule sur le mur auquel j'avais tenté de me rattraper. Je n'avais d'autre choix que de prendre une décision rapide et donnai mes ordres en une fraction de seconde :

"Ronald, Percy, occupez-vous de celle-là, je me charge de l'autre !"

Un hochement de tête suffit et je les laissai s'occuper de la créature qui venait de nous attaquer : D'après les hurlements qui provenaient de la forge, une femme était en danger. Or, il ne serait pas dit que Shimrod de Dun pâlit à l'idée d'affronter seul un monstre au risque qu'il dévore vivante une demoiselle ! N'écoutant que mon courage, je m'élançai et abattis ma lame avide en espérant pourfendre la bête, n'arrivant qu'à sectionner deux de ses pattes d'un lourd mouvement vertical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kili d'EreborNombre de messages : 116
Age : 21
Date d'inscription : 26/01/2014

Feuille de personnage
Race: Nain d'Erebor
Possessions: Une lance naine en mithril parsemé de rune / Un arc composite spécial / Une épée naine
Statut: Joueur(se) actif(ve)
avatar
Roi sous la montagne

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Jeu 8 Nov 2018 - 19:05
La récente semaine était fut une semaine des plus complexe de mon règne, tout en étant une des plus enrichissante.
J'étais venus simplement en Khazad-Dum pour une visite et aussi pour discuter avec le roi du pays de Dun et le dirigeant des réfugiés d'Angmar. Les deux visites c'étaient plus que bien passé et bien que le roi de Dun refusa ma proposition de se joindre au royaume fédérale nous étions rester sur de bonne base et il avait demander a ce que nous lui construisions une forteresse en son pays. Cela allait faire fonctionner ma main-d'oeuvre en Khazad-Dum, même si elle était déjà bien occupé avec une Khazad-Dun s'étendant toujours plus.

Et après, j'eus l'agréable visite d'Araekin accompagné de la fille ainée du seigneur des Barbes-de-feu et de la Thain des Champs aux iris. J'avais là une nouvelle invitée royale a gérer avec tout le respect lui étant dû. Mais la plus grande surprise que j'eus fut la rencontre avec sa sœur, je savais qu'il avait une sœur, il en avait parlé en de rares occasions et jamais je n'avais pensé la voir un jour de mon vivant.
Elle était comme lui, une elfe, mais était tout a fait différentes, les cheveux blonds d'argent qu'elle arborait me rappelait les veines de mihtril de la Moria. Et son allure, elle était étrangement différente de celle d'Araekin, elle avait l'air plus froide et plus hautaine et on dénotait une allure plus noble chez elle.
Nous avions peu discuté et Araekin m'avait avoué sa haine des lieux confinés sous la terre, je comprenais ce sentiment mais ne le partageais pas. La terre était mon royaume, chez moi, chez nous, le peuple de Durin, les Fils d'Aulë.

-Mon roi !


Un corbeau avait déboulé, en toute hâte sur la rambarde doré depuis laquelle j'admirais avec rêverie mon royaume.

- Mon roi, c'est horrible ... *il reprit son souffle, ayant l'air d'avoir voyagé avec grande hâte" Je suis Crac, messager des avant-postes sous-terrain ... nous avons un problème.

- Un problème ? Des gobelins ?


- Non mon roi, des araignées ... géantes, nous nous battons avec elle depuis un moment, certaines ont échappé a notre vue.


Je regardais le messager avec des yeux ronds, des araignées ?! Si profond dans la mine ?
Je réfléchissais rapidement, perturbé par cette nouvelle ...

- Je ... va chercher Bofur, dit lui de venir avec moi immédiatement et ensuite va quérir la garde et dit leur la nouvelle, il ne faut pas effrayer la population, mais ne risquons pas leur vie si des araignées ont put passé.


- Et qu'allez vous faire mon roi ?


- Si elles remontent, alors allons bloquer leur entrer au plus vite et vérifier s'il n'est pas déjà trop tard ! Dites aussi d'envoyer des renforts à ceux déjà en plein combat, je ne veux pas risquer l'invasion.


Je courus a toute allure dans mes appartements, en appelant à mes gardes de m'aider a enfiler mon armure et une fois chose faites, nous quittèrent mes appartements en direction d'un tunnel loin de la citée.
La Moria était grande et nous avions dû marcher longtemps avant d'atteindre le tunnel en question et le fait d'être tout armurés ne nous facilitait pas la tâche, mais heureusement, nous étions des nains et cela nous incommodait bien moins que pour les autres peuples.

"A moi, la garde !"

C'était un cri, un cri étouffé, lointain ... un cri ici ? Si loin ? Qui aurait put aller si loin ? Cette voix ... Astriel, la soeur d'Araekin ? Mais elle détestait les cavernes d'après ses dires, pourquoi serait-ce elle ?
Je ne comprenais rien, mais la réaction la plus rapide fut simple, ordonné d'avancé dans la direction de cette appel.

Nous avions accéléré le pas, car cela n'envisageais rien de bon qu'une appel s'en vienne a appelé la garde aussi loin de la citée avec ce que j'eus apprit de mon messager.
Et là, nous la vîmes, immense et noire, une araignée de grande taille, plus grande que nous même.

- Feu !


Je n'avais pas cherché, voici notre cible, j'ordonnais a mes hommes de tirer sur l'immonde bête. Les arquebuses de mes gardes, huit au total, crachèrent le feu et le fer sur la bête alors que, adossé à la roche plus loin, je reconnaissait Astriel. C'était bien elle et je me sentais rassuré d'être arrivé à temps.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpglordoftherings.forumactif.com/t5806-kili-le-roi-sous-l
Eru IlúvatarNombre de messages : 42
Age : 13
Date d'inscription : 11/01/2013

Feuille de personnage
Race: Dieu
Possessions: Aucune.
Statut: PNJ
avatar
Maître du Jeu

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   Lun 12 Nov 2018 - 22:06
Pnj : Les Tisseuses





L'araignée qui s'était tapie au dessus d'une porte ressentit plus qu'elle ne vit le remue ménage à l'extérieur. L'agitation qui s'élevait autour de sa cachette faisait vibrer les murs de la petite habitation, mais la créature ne tenta pas de s'enfuir immédiatement. Elle resta là où elle se trouvait, prête à fondre sur quiconque tenterait de l'agresser. Ce n'était peut être pas la meilleure méthode, mais bien malin qui trouverait le moyen de la déloger sans subir un terrible contrecoup ! Son but, aussitôt après qu'on l'ait attaquée, était de profiter du chaos pour retourner dehors et s'enfuir à toutes jambes. La témérité n'était pas vraiment sa qualité première…

L'arachnide auquel manquait une patte et qui s'en était pris à la princesse elfe profita bien de son avantage sur cette dernière. Le sang lui coulait déjà entre les mandibules, alimentant de plus en plus sa rage meurtrière. Elle se concentra tant et si bien sur le goût succulent de sa proie qu'elle fut bientôt repoussée par un coup de talon sur la tête. L'elfe se mit alors à hurler, ce qui ne fit qu'exciter d'avantage la bête. Elle secoua la tête afin de se remettre les idées en place après la pitoyable tentative de sa proie de l'écarter et remua ses mandibules ensanglantées dans un crissement qui résonna dans le corridor. L'elfe semblait maintenant en fâcheuse posture et la créature savait que sa proie souffrirait bientôt des effets du poison qu'elle lui avait injecté par sa morsure. Il n'y avait plus qu'à attendre…

La bête feignait par instants une attaque afin de tester la réactivité de sa proie. Plus celle-ci semblait ralentie, plus l'arachnide se montrait agressive, menaçant de la dévorer d'un instant à l'autre. Par chance pour celle qui lui servait d'amuse-gueule, une troupe de nains accourut à cet instant, armés de pied en cap et munis d'armes crachant colère et flammes. Celles-ci firent feu sur la bête qui recula, terrorisée à la fois par les explosions de feu et par les vibrations provoquées par les armes. Elle tenta de s'enfuir mais fut touchée à l'abdomen par l'un des tirs. Elle put à peine faire quelques pas supplémentaires qu'un second garde la toucha en pleine tête, mettant un terme à sa cavalcade désespérée.

Dans la forge, une scène des plus brutales se déroulait et la créature qui avait saisi la demie hobbite entre ses mandibules se trouvait fort satisfaite de sa trouvaille. La petite chose était fort surprise et ne l'avait pas vue venir aussi avait-elle profité de l'occasion pour l'empoisonner afin d'éviter toute mauvaise surprise. Hélas, c'était sans compter sur la réactivité de la demie naine qui lui asséna un coup de tisonnier rouge en pleine tête. La douleur était si intense que la bête finit par lâcher en déchirant plus encore les chairs de sa victime de ses terribles mandibules. L'araignée ne s'était pas attendue à une telle résistance par une proie qu'elle avait surprise mais n'abandonna pas pour autant : elle darda la demie de coups de ses longues pattes, tentant de la saisir pour l'emprisonner dans un cocon de toile sombre. Sa proie se débattait comme un beau diable, si bien qu'il était impossible de procéder tranquillement…

Cela occupa suffisamment l'araignée pour qu'elle ne s'intéresse pas plus avant à l'agitation qui avait lieu derrière elle, ni même à sa consoeur qui se trouvait aux prises avec deux humains. Elle finit par s'en apercevoir par défaut, c’est-à-dire à l'instant où une lame lui trancha deux pattes avec une brutalité telle qu'elle recula précipitamment, se heurtant par mégarde au foyer dans lequel sa proie s'était brûlée un peu plus tôt. Fait amusant : les araignées, quelle que soit leur taille, n'apprécient guère le feu, à plus forte raison lorsque celui-ci se propage rapidement en consumant leurs chairs. Un son strident s'ensuivit tandis que le corps velu de la bête s'enflammait littéralement au contact de la forge. Terrifiée et folle de douleur, elle se précipita au dehors en bousculant tout ce qui se trouvait sur son passage, y compris l'autre arachnide…

Qui prit feu à son tour, dans un incroyable coup du destin. Mais le hasard n'est-il pas, après tout, la plus fabuleuse des magies ? Quoi qu'il en soit, certains pourront témoigner d'avoir vu fuir les deux bêtes sous les regards médusés des hommes de Dun, disparaissant plus vite encore qu'elles n'étaient venues. Nul ne sut jamais si elles avaient succombé aux flammes ou si elles étaient parvenues à survivre… Toujours est-il que ces deux là n'étaient pas près de revenir dans la cité de Khazad Dûm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les tisseuses (Event Halloween 2018 )   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les tisseuses (Event Halloween 2018 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Event Halloween • Trick or Treat
» [Event Halloween] La fée des glaces et l'aiglon peureux
» [event halloween] Le bal des vampires
» [event halloween] Le rêve est-il la réalité déguisée, ou est-ce le contraire ? [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rôle - Terre du Milieu ::  :: Khazad-Dûm-